close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chroniques du 12 Mars 2016

IntégréTéléchargement
Les Chroniques...
projections du 12 Mars 2016
Mise en page : Jean Luc DUPUIS
Chroniqueurs : Jean MAHON
Réunions : Salle Jean Jaurès (ancienne Mairie) Place de la République 59260 HELLEMMES-LILLE
Site internet : lmcv.fr
Séquence formation :
-Formation d'abord avec Gérard RAUWEL
qui nous parle des "mouvements de
caméra" : panoramique ou traveling, deux
techniques complémentaires.
les superlatifs. Rassure toi André les images suf$isent à nous convaincre. Francine a apprécié la stabilité des images, Bertin pour sa part nous parle de la bande son il la trouve bien adaptée mais regrette les ruptures à chaque plan.
-Bertin STERCKMAN pour sa part poursuit
sa présentation de "l'utilisation de la
lumière". Il nous présente ces "minettes"
pour rassurer nos épouses et calmer nos
impatiences… tout est lumineux désormais.
-
Projections:
"SUR LA ROUTE DU GRAND NORD "d'André HUGEUX, un $ilm de voyage le long des côtes Norvégiennes jusqu'au cap nord, point le plus septentrional d'Europe. Les paysages sont magni$iques : des $jords encaissés aux falaises impressionnantes le tout baigné d'une mer particulièrement calme, à peine irisée par un souf$le arctique. Quelques surprises telles ces baigneurs sur fond de sommets enneigés. Le commentaire ponctue les différentes étapes en ne lésinant pas sur Georget va plus loin en pensant que le commentaire est super$lu ainsi que les personnages que l'on aperçoit, il voit ce $ilm plus comme une ambiance. Gérard et Jacques D le rejoignent en parlant d'un $ilm d'impression à réduire à une dizaine de minutes. Quittant la croisière pour un autre voyage en camping car… l'auteur a réveillé l'intérêt de Marie-­‐Christine ! Un $ilm de voyage : oui, mais qui a su retenir notre attention, c'est gagné André.
"VOYAGE EN VIGNOLIE" de Joël CHANIAL et Francis BREYNE
et pas n'importe où… qui connaît ? non pas dans le Bordelais mais dans l'antre d'un plasticien maître des pinceaux… pas seulement. Monsieur Vignole est éclectique, il s'intéresse aux documents et à leurs qualités calligraphiques. Mais aussi aux petits pour visiter . Boston, Philadelphie, Washington, New-­‐York, Chicago
tout un programme qui nous est décrit au $il d'un voyage organisé laissant peu de temps aux initiatives du cinéaste. Et cependant l'auteur a su nous intéresser en particulier grâce à un commentaire de qualité et fort bien dit. Il ne se contente pas de pointer les étapes mais élargit la vision sur quelques originalités ou caractères tel le passage sur morceaux de métal, de plastiques et autres les Amishs. glanés au $il de ses voyages qu'il incorpore dans ses tableaux leur donnant une troisième dimension. Dominique Coulier a apprécié les images malgré quelques $lous et les interventions qui permettent à l'artiste de décortiquer ses oeuvres. Gérard trouve que l'alternance : interview, travail circule bien. Notre Président a regretté la cassure musicale au Gérard a apprécié les commentaires sur le fond et sur la forme, il regrette l'absence de $il conducteur. Il a aimé la séquence "rock" et l'aurait souhaitée mieux utilisée. Quand à l'effet "goutte" ce n'est pas sa chose ! Jean-­‐
Marie D voit un manque de liaison entre le commentaire et la musique. Bertin souligne les dif$icultés couramment rencontrées dans le cadre d'un voyage organisé qui limite la passage à l'exposition. Jean-­‐Marie D trouve liberté du cinéaste. Il pense que des bruits de que les illustrations sont intéressantes mais il la vie auraient vitalisé les images.
les préfère $ixes qu'animées, pour échapper à une vision un peu touristique. Jacques D a Découvertes de Jean Mahon :
trouvé l'interview de la jeune $ille un peu Elle a quatre ans, c’est la petite $ille de Jean et long, il aurait souhaité un montage un peu il a eu la bonne idée de la $ilmer. Quel plaisir plus "cut".
"LA COTE EST USA" de Joseph VANDERSTRAETEN de se revoir petite lorsqu’elle aura dix ou vingt ans de plus. Mais ici c’est beaucoup plus qu’un simple $ilm de souvenirs car nous, spectateurs, sommes complètement sous le charme. Aucun arti$ice de scénario et de montage, tout est dans la spontanéité et si cela entraine parfois un léger décadrage-­‐
artistique-­‐cela accentue encore l’effet pris sur le vif. On peut suggérer de déplacer du babillage sous les séquences découpage, supprimer les questions du cinéaste pour rechercher des effets comiques. Ce petit bout de $ilm sur ce petit bout de chou est un régal.
Dernière matinée avant la première division à Marquette où nous espérons vous retrouver.
Jean MAHON
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
6
Taille du fichier
743 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler