close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Address by Irina Bokova, Director-General of UNESCO

IntégréTéléchargement
Address by Irina Bokova,
Director-General of UNESCO
on the occasion of the Policy Forum of the Mobile Learning Week 2016
UNESCO, 11 March 2016
Excellencies Ministers,
Excellencies,
Ladies and Gentlemen,
Thank you for coming to UNESCO.
We meet for the Policy Forum at the end of a Mobile Learning Week that, as every
year, has taken over UNESCO Headquarters… in workshops and seminars…
discussion and debate.
Mobile Learning Week has become a flagship moment on the global education
calendar.
Last year, UNESCO teamed up with UN Women to lead Mobile Learning Week –
this year, we partner with the International Telecommunication Union (ITU) and its
m-Powering Development Initiative, for which I am deeply grateful.
UNESCO has a longstanding partnership with the ITU – including in the Broadband
Commission for Sustainable Development, chaired by His Excellency Mr Paul
Kagame, President of Rwanda and Mr Carlos Slim Helú, President of the Carlos
Slim Foundation, launched by UNESCO and ITU in 2010, to promote inclusive
global roll-out of broadband for sustainable development.
DG/2016/032 – Original: Multilingual
Just two days from now, we will hold a meeting of the Broadband Commission
during the Global Education and Skills Forum, in Dubai, addressing new
technologies for quality education for all.
Mobile Learning Week is unique in bringing together Member States, ministries of
education and ministries of ICTs with educators, regulators, private sector
companies, international organisations, and innovators, from across the world, to
explore the promise of new technologies.
I wish to thank you all for coming to UNESCO, to share your experience and vision.
The world needs this more than ever today.
2015 was a turning point in advancing the Millennium Development Goals… and in
setting an ambitious new agenda, to guide countries for the next 15 years, building
on lessons learned.
An Agenda for the people, by the people – with the ambition to leave no one
behind.
One lesson is the unparalleled power of education as a human right, as a
transformational force for societies, as the foundation for inclusion and
sustainability.
This has never been so vital for women and men across the world.
Another lesson is that, in education, access and quality must move forward
together.
We have seen how access without quality limits the value of education and how
quality without access is inequitable and non-inclusive.
This leads to a third lesson, which is the imperative of making the most of
‘development multipliers.’
DG/2016/032 - Page 2
These are forces that have an accelerating impact on progress across the board,
on equity, on inclusion, on access, on quality, on sustainability.
This, I believe, is how we should see new information and communication
technologies, and especially mobile technology.
With Member States, with all partners, UNESCO brought these ideas to shaping the
new 2030 Agenda for Sustainable Development – specifically Sustainable
Development Goal 4, to ensure “inclusive and equitable quality education and
promote lifelong learning opportunities for all.”
Meeting the full promise of mobile learning calls for supporting innovation and
scaling-up what works...
It calls for rethinking what is possible in education, changing the nature of learning
in a connected age.
To succeed, it calls for crafting and conducting well-designed mobile learning
policies.
This is my first message today – the imperative for comprehensive mobile learning
policies.
Mesdames et Messieurs,
La technologie mobile a déjà révolutionné l’éducation.
L’éducation peut-elle à son tour révolutionner l’usage des appareils mobiles,
repousser les limites de la technologie au service du bien commun ?
Cette semaine est un appel à dépasser la fascination – certes légitime – pour la
technique, et prendre des décisions plus courageuses, plus efficaces, à plus long
terme, pour évaluer l’impact de nouvelles technologies, adapter les approches
pédagogiques, repenser l’éducation.
Pour réussir, il faut un cadre politique commun.
DG/2016/032 - Page 3
C’est la politique qui décidera des conditions d’accès à la technologie, des
modalités de partage, de l’équité dans l’usage des appareils mobiles, de la
formation des enseignants.
C’est l’esprit de la plateforme conjointe UNESCO-Intel dédiée aux « Nouvelles
technologies dans les politiques éducatives ».
La plateforme, que nous venons de lancer, vise à soutenir les pays dans la création
des programmes et des politiques de demain.
Le même esprit guide les Principes directeurs pour l’apprentissage mobile, que
l’UNESCO a publié en 2013.
Nous lançons aujourd’hui une analyse comparative des initiatives et des politiques
d’apprentissage mobile en Amérique latine, pour tirer les leçons de l’expérience, et
développer ce qui doit l’être, à plus grande échelle.
Plus la technologie est avancée, plus le cadre politique doit être visionnaire dans
ses objectifs, souple dans sa mise en œuvre, conscient que l’éducation se fera de
plus en plus avec le moyen d’appareils mobiles, pour en faire une opportunité pour
tous.
Le seul moyen de tenir les promesses de la technologie, dans un environnement
composé de tant de nouveaux acteurs, c’est de construire les partenariats
multiples.
Ils ont été au cœur des discussions de cette semaine – pour le développement des
écoles, pour la formation des enseignants, pour les contenus pédagogiques.
Dans une large mesure, la qualité de l’éducation dépendra de la qualité de ces
partenariats.
Et quand on parle ici « d’innover pour la qualité », il s’agit aussi d’innover pour la
qualité des partenariats, des politiques intégrées, qui comprennent à la fois la
connectivité, les appareils, les infrastructures, le contenu et la formation des
enseignants.
DG/2016/032 - Page 4
L’UNESCO est très lucide sur ces expériences : il n’existe pas de solution
universelle prête à l’emploi – le meilleur partenariat est celui qui aménage un
dialogue continu entre tous les acteurs, pour s’adapter et résoudre les problèmes
au fur et à mesure.
C’est pourquoi ce Forum des politiques est si important.
La réussite du Nouvel agenda pour le Développement Durable à l’horizon 2030
dépend, dans une large mesure, de la réussite de l’objectif fixé pour une éducation
de qualité.
Le défi est immense, mais le potentiel des outils à notre disposition est immense
également et je vous remercie d’être venus nombreux à l’UNESCO pour contribuer,
tous ensemble, à faire de ce potentiel une réalité pour tous.
Je vous remercie.
DG/2016/032 - Page 5
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
51 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler