close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communique de presse - Agences Régionales de Santé

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUE DE PRESSE
Le 7 mars 2016
Un cas isolé d'infection invasive à méningocoque
hospitalisé au CHRU de Besançon
Un cas d'infection invasive à méningocoque a été signalé le 6 mars à l'Agence
Régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté. Il s’agit d’un enfant âgé de 5
ans, domicilié en Haute-Saône et hospitalisé au centre hospitalier universitaire de
Besançon en service de réanimation médicale. Son état clinique est actuellement très
préoccupant.
L'ARS a identifié toutes les personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec cet
enfant dans son entourage familial et dans l’école maternelle du centre, à Saint-Loup- surSemouse, où il est scolarisé. Ces personnes ont toutes été informées par l'ARS et ont été
invitées à se rendre chez leur médecin traitant pour prescription d’un traitement antibiotique
préventif de courte durée.
L’extension de ces mesures préventives à une population plus large n’est pas
recommandée.
Le médecin et l’infirmière de santé scolaire, actuellement sur place à l’école maternelle,
assurent l’information des enseignants et des parents. Un courrier de l’ARS aux parents des
enfants non concernés par le traitement est en cours de diffusion et les médecins libéraux du
secteur ont également été informés de la situation, par l’Agence Régionale de Santé.
Le méningocoque est un germe qui se transmet de personne à personne par les gouttelettes
de salive. Le risque de transmission entre la personne infectée et une autre personne est
faible.
Ce germe est très fragile et ne survit pas dans l’atmosphère. Il n’y a donc pas lieu de prendre
des mesures particulières de désinfection ou de fermeture des locaux, et le traitement
antibiotique préventif doit être réservé aux sujets ayant été en contact étroit, rapproché et
prolongé avec la personne infectée, dans les 10 jours ayant précédé l'apparition des signes
cliniques.
Les infections invasives à méningocoque sont des maladies rares en France (environ 700
cas par an). La méningite est la forme la plus fréquente. Elle se traduit par une fièvre, des
maux de tête, une raideur de nuque accompagnée souvent de vomissements et d’une gêne
à la lumière. La fièvre ou une modification du comportement peuvent être les seuls signes
chez le nourrisson. Devant ces signes, il faut consulter rapidement un médecin.
Contact Presse :
Lauranne Cournault
Tél. : 03.80.41.99.94
ARS Bourgogne-Franche-Comté
Le Diapason, 2 Place des Savoirs, CS 73535, 21035 Dijon cedex
Tél. : 0808 807 107 - Site : www.ars.bourgogne-franche-comte.sante.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
58 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler