close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bulletin de santé du végétal n°4 du 18/3/2016

IntégréTéléchargement
BULLETIN DE SANTE
DU VEGETAL
AIL
ÉDITION MIDI-PYRÉNÉES -
Rouille
N°4
17 mars 2016
Les premières pustules sont observées.
La période de risque a débuté. Soyez vigilants.
M ÉTÉO
Depuis le début du mois de mars, 41 mm de pluie ont été enregistrés à Albi, 43 à Auch, 37 à
Montauban et 35 à Toulouse (source : infoclimat).
Après une fin d'année marquée par des conditions climatiques relativement sèches (environ
60mm de pluie cumulés en octobre, novembre et décembre à la station de Toulouse, soit -60%
par rapport aux normales), ce début d'année a été marqué par le retour de conditions plus
pluvieuses (+ 25% par rapport aux normales en janvier et février).
• Prévisions du 18 au 23 mars 2016 (source : MétéoFrance, secteur.Toulouse Blagnac)
Températures°C
Vendredi 18
Samedi 19
Dimanche 20
Lundi 21
Mardi 22
Mercredi 23
5 – 12
4 – 14
7 – 14
7 – 14
6 – 12
4 – 13
5
5 – 20 +
rafales
5 - 10
5
10 - 15
20
Tendances
Vent (km/h)
Action pilotée par le Ministère
chargé de l'agriculture, avec
l’appui financier de l’Office
national de l'eau et des milieux
aquatiques, par les crédits issus
de la redevance pour pollutions
diffuses attribués au financement du plan Ecophyto 2018.
Directeur de publication :
Denis CARRETIER
Président de la Chambre
Régionale d'Agriculture
Languedoc-Roussillon
Midi-Pyrénées
BP 22107 – 31321 CASTANET
TOLOSAN Cx
Tel 05.61.75.26.00
Dépôt légal : à parution
ISSN en cours
S TADES
PHÉNOLOGIQUES
Ail blanc
La majorité des parcelles est au stade 5/6 feuilles. Les plantes les plus avancées
sont au stade 6/7 feuilles.
Ail rose
La majorité des parcelles est au stade 4/5 feuilles. Les plantes les plus avancées sont
au stade 6/7 feuilles.
Ail violet
La majorité des parcelles est au stade 5/6 feuilles. Les plantes les plus avancées sont
au stade 7/8 feuilles.
Les parcelles observées sont globalement homogènes, avec une levée régulière. Néanmoins, les
parcelles qui avaient été touchées par des attaques de Penicillium montrent une certaine hétérogénéité,
les plantes impactées ayant toujours un développement réduit (de 1 à 3 feuilles).
BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTAL AIL – Édition Midi-Pyrénées - N°4 – 17 MARS 2016 – Page 1/3
É TAT
GÉNÉRAL DES CULTURES
Pour ce BSV, 6 observateurs ont réalisé des observations sur 42 parcelles en Haute-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne (8
parcelles d'ail blanc, 21 parcelles d'ail rose et 13 parcelles d'ail violet).
• Adventices
La présence de graminées (notamment folles avoines) et de dicotylédones (rénouées, véroniques, gaillets,
liserons, alchemille...) est signalée sur de nombreuses parcelles du réseau.
Les conditions climatiques sont propices au développement des adventices. Restez vigilants à
l'évolution du salissement de vos parcelles.
Véronique à feuilles de lierre
Photo CA81
Véronique de Perse
Photo CA81
Gaillet gratteron
Photo CA81
• Penicillium (Penicillium sp.)
(voir description des symptômes et biologie dans le BSV n°2)
Des symptômes de Penicillium sont toujours observés sur près de 60% des parcelles du réseau
(principalement sur parcelles d'ail rose dans le Tarn, mais aussi sur une parcelle d'ail violet en HauteGaronne). Selon les parcelles, les fréquences varient de 5% à plus de 60% de plantes atteintes.
Pour les attaques les moins sévères, les plantes reprennent petit à petit leur croissance. Pour les
attaques les plus sévères, les plantes restent jaunies et affaiblies, avec un développement très réduit
(de 1 à 3 feuilles).
Évaluation du risque : la période de risque est terminée. Les attaques de Penicillium ont lieu en
début de cycle de culture. Pour rappel, la lutte contre cette maladie est avant tout prophylactique, et il
n'existe aucun moyen de lutte curative.
 Mesures prophylactiques : Le Penicillium est une maladie de conservation. Les contaminations
des bulbes et caïeux peuvent, par exemple, avoir lieu pendant l'égrenage, la plantation ou encore le
stockage. Elles sont la plupart du temps secondaires : elles vont être favorisées par des chocs, des
blessures ou des manipulations brutales. La plantation de caïeux porteurs de spores, associée à des
conditions favorables à la plantation, favorisent le développement du champignon. Il convient donc de
limiter les sources de blessures sur les caïeux.
• Mouches (Delia sp.)
(voir description des symptômes et biologie dans le BSV n°2)
Des symptômes d'attaques de mouches continuent d'être
observés sur près de 30% des parcelles du réseau. A ce jour,
les attaques les plus importantes (7 à 10% de plantes
atteintes) ont été observées sur ail violet dans le Tarn et le
Tarn-et-Garonne. D'autres attaques, plus faibles (moins de
3% de plantes atteintes) ont été observées dans tous les
bassins de production (Cadours, Lautrec, Lomagne) et sur
toutes les couleurs d'ail (blanc, rose, violet).
Évaluation du risque : pour rappel, ce sont les larves de
mouches qui sont susceptibles d'impacter les cultures. Dès
leur sortie des œufs (pondus au collet des plantes pour la
Symptômes d'attaque de mouches sur plant
d'ail - Photo CA81
BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTALAIL – Édition Midi-Pyrénées - N° 4 – 17 MARS 2016 – Page 2/3
mouche de l'oignon ou directement dans le sol pour la mouche du semis), les larves pénètrent dans
les tissus, à la base des racines, et provoquent ainsi des dégâts sur jeunes plantes. La période de
ponte est terminée, mais l'éclosion des œufs se poursuit, entraînant l'apparition de symptômes
au champ. Seule la première attaque de mouche est dommageable pour l'ail, les prochaines
générations n'occasionneront pas de dégâts. Il n'existe aucun moyen de lutte directe contre ces
ravageurs.
• Rouille (Puccinia allii)
Puccinia allii est le principal agent responsable de la rouille des
Allium. La transmission de la rouille d'une saison à l'autre se réalise
par le biais des cultures d'ail, d'autres alliacées à proximité, ou par le
biais des Allium sauvages. L'inoculum primaire peut être dispersé sur
de grandes distances par le vent (plusieurs millions de spores
peuvent être libérées par une seule pustule).
Les conditions optimales pour l'infestation sont une température
de 15°C associée à 100% d'humidité pendant 4 heures. L'agent
pathogène est actif entre 10 et 24°C avec un optimum de
développement à 18°C. La durée d'incubation est alors de 20
jours.
La rouille se manifeste d'abord sur les feuilles de la base, sous
forme de points chlorotiques vert clair (de 1 à 2 mm de diamètre)
Pustule de rouille isolée sur feuille d'ail
situés entre les nervures des feuilles. Ces points virent ensuite
Photo CEFEL
au jaune, et des pustules orangées plus ou moins foncées se
forment.
Les premières pustules de rouille ont été observées en début de mois sur repousses d'ail et Allium
sauvages. A ce jour, des pustules ont été observées sur 10 à 15% des parcelles du réseau : dans le
Tarn-et-Garonne (ail rose, blanc et violet), en Haute-Garonne (ail violet) et dans le Tarn (ail violet).
Néanmoins, ces pustules restent isolées (environ 1% de plantes atteintes, seule une parcelle d'ail
blanc dans le Tarn-et-Garonne présente 5% de plantes atteintes).
Pour rappel, les premières pustules avaient été observées à la mi -avril pour la campagne 2014-2015,
et fin mars pour la campagne 2013-2014.
Évaluation du risque : Malgré des températures matinales encore fraîches, les conditions
climatiques à venir (marquées par des températures douces en journée et une alternance d'averses
et d'éclaircies) pourraient être favorables à l'installation de la maladie. Soyez vigilants.
• Autre
Thrips : des thrips sont observés sur environ 30% des parcelles du réseau. Pour la grande majorité
des parcelles, les niveaux de population restent très faibles : en moyenne 5% des plantes avec moins
de 5 thrips par plante. Sur quelques parcelles d'ail rose et violet dans le Lautrecois, des thrips sont
observés sur environ 50% des plantes.
La nuisibilité des thrips en culture d'ail n'est pas avérée. A ce jour, compte tenu du développement
de la culture, des faibles populations observées, et en l'état actuel des connaissances, le
risque est donc considéré comme faible, voire nul.
Prochain BSV Ail le jeudi 31 mars 2016
REPRODUCTION DU BULLETIN AUTORISÉE SEULEMENT DANS SON INTÉGRALITÉ (REPRODUCTION PARTIELLE INTERDITE)
Ce bulletin de santé du végétal a été préparé par l’animateur filière Ail de la Chambre d'agriculture du Tarn et élaboré sur la
base des observations réalisées par les conseillers et techniciens des Chambres d'agriculture de Haute-Garonne, du Gers et du
Tarn, du CEFEL, de la coopérative ALINEA, de l'OP APRM et d'Arterris.
Ce bulletin est produit à partir d'observations ponctuelles. S'il donne une tendance de la situation sanitaire régionale, celle-ci ne peut
pas être transposée telle quelle à la parcelle. La CRA Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées dégage donc toute responsabilité quant
aux décisions prises par les agriculteurs pour la protection de leurs cultures et les invite à prendre ces décisions sur la base des
observations qu'ils auront réalisées et en s'appuyant sur les préconisations issues de bulletins techniques.
BULLETIN DE SANTÉ DU VÉGÉTALAIL – Édition Midi-Pyrénées - N° 4 – 17 MARS 2016 – Page 3/3
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
532 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler