close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chronique d´Hermeland n°22 - Saint

IntégréTéléchargement
Magazine municipal
la
de Saint-Erblon
CHRONIQUE
d’Hermeland
La COP 21 à
Saint-Erblon
p.4
numéro 22
mars 2016
www.saint-erblon.fr
p.9
La Bûche Bretonne
p.13
Rucher collectif
p.17
Faîtes de la Randonnée
bon à
SAVOIR
Informations utiles
Ouest-France
Pour vos informations, Serge
PHILIPPE, correspondant :
Tél : 06 35 38 75 09
Mail : sergiophi@yahoo.fr
ou le site : www.infoslocale.fr
CPAM
Permanences les plus proches,
le lundi des semaines paires :
CCAS de Bruz : 9h à 11h30
CDAS de Chartres de Bretagne
de 14h à 16h.
Permanence Mission locale :
Accueil des 16-25 ans
en recherche d’emploi
les lundis et mardis (sur rdv)
à Noyal-Châtillon/Seiche
tél : 02 99 05 15 41
Point Accueil Emploi :
Mardi et jeudi (sur rdv)
3, rue de la Mairie
à Noyal-Châtillon/Seiche
tél : 02 99 05 15 41
Mail : pae.noyal@wanadoo.fr
Pôle emploi : 3949
Épicerie sociale :
Les jeudis de 14h30 à 18h
Pôle social
3, place du Verger
Permanence UFC-Que Choisir :
Tous les jeudis - 17h30 à 19h
à Bruz - 13, pl. du Vert Buisson
Infos : 02 99 85 94 23 ou
www.ufcquechoisir-rennes.org.
Directeur de publication :
Hervé Letort
Mise en page :
Laure Bouraguba,
Service communication Mairie
Conception :
Catherine Turmel
Impression :
Imprimerie Du Rimon
Promouvoir la gestion
durable de la forêt
La Chronique n°22
État civil
Naissances :
27 octobre : Léopaul ROULLIER
28 octobre : Ryan OUSTRY
27 novembre : Tiago LUIS SILVA
13 décembre : Maël HAMELIN
17 décembre : Raphaël GUILLOT
19 décembre : Ewen BLANDEL
22 décembre : Capucine REDON FOUCHER
22 décembre : Titouan LIMPALAËR
26 décembre : Inès LACIRE
29 décembre : Jade THIROUARD
15 janvier : Héloïse SORET
30 janvier : Lou LE FLEM
Mariages :
26 décembre : El Kébira LÂABID et Olivier PINEL
Décès :
7 décembre : Joël CROCQ
2 janvier : Becaye CAMARA
3 janvier : Ferdinand GUÉGUEN
16 janvier : Marylène DROUILLER
21 janvier : Georges GAUTIER
Pour consulter les décisions du Conseil municipal, ou
trouver une information, ayez le réflexe internet :
www. saint-erblon.fr
Permanence des élus (sur rendez-vous)
Maire : Hervé LETORT, le mercredi après-midi et le samedi matin
1er adjoint : André FOLLIC, le samedi matin
2e adjointe : D. MOUILLARD-REGNIER, le mercredi après-midi et le samedi matin
3e adjoint : Christophe LÉPINE, le samedi matin
4e adjointe : Marie-Thérèse TOUTAIN, le mercredi matin
5e adjoint : Jean-Yves ROUX, sur rendez-vous
6e adjointe : Haude PEREZ, sur rendez-vous
Les autres élus reçoivent aussi sur rendez-vous.
Prise de rendez-vous à l’accueil de la mairie ou par téléphone au 02 99 52 34 08.
Contact mairie
Mairie - BP 23013
Place des Droits de l’Homme
35230 Saint-Erblon
Tél : 02 99 52 34 08
Fax : 02 99 52 30 23
Courriel : mairie@saint-erblon.fr
Site internet : www.saint-erblon.fr
Horaires d’ouverture
Lundi : 9h-12h - 14h30-17h
Mardi : 9h-12h - fermé l'après-midi
Mercredi : 9h-12h - fermé l'après-midi
Jeudi : fermé le matin - 14h30-18h30
Vendredi : 9h-12h - 14h30-17h
Samedi : 9h-12h
Vacances scolaires :
Lundi au samedi : 9h-12h
Fermé les après-midi
Permanence Centre Communal d'Action Sociale (C.C.A.S.)
Tous les mercredis de 9h à 12h sur rendez-vous en mairie
[2]
mars 2016
éditorial
“
La
éDITO
Chronique
d’Hermeland
Mars 2016 - n°22
Constant et prudent
Le Conseil Municipal va se prononcer très prochainement
sur son budget prévisionnel pour l’année 2016. Un exercice
compliqué dans un contexte de restrictions permanentes et en
particulier sous le coup des efforts demandés par l’Etat aux
collectivités (baisse de leurs dotations).
Depuis cinq années, nous faisons un effort sans précédent pour maintenir le meilleur niveau de service en contenant
au maximum les coûts de fonctionnement de notre collectivité.
C’est au prix de tels efforts que nous pouvons, comme chacun
d’entre nous avec notre budget familial, poursuivre des investissements pour rationaliser les services, les améliorer, et les
ajuster au bénéfice d’une plus grande cohésion sociale.
Nous pourrions faire le choix d’attendre que les tempêtes
passent, tergiverser ou s’arrêter en faisant le dos rond, mais
cette attitude a déjà coûté cher à notre collectivité. Avancer
avec prudence, mais avancer avec constance, c’est rendre notre commune tous les jours plus amène et désirable, c’est aussi
conforter l’économie locale, et c’est enfin créer de la richesse
et de l’emploi en lançant ou accompagnant des chantiers importants : un supermarché, un collège, un centre-bourg, de
l’habitat nouveau et demain une école publique rénovée.
Adossé à une prospective d’investissement sur plusieurs
années et à des outils de suivi budgétaire de plus en plus fins,
ce budget 2016 ne fera pas l’objet d’une contribution plus importante des Saint-Erblonnais. Notre engagement était de ne
pas augmenter les taux d’imposition de la commune, et nous
le tiendrons.
SOMMAIRE
Bon à savoir
2
Editorial
3
Le dossier
4
Vie économique
Cadre de vie
8
10
Vie citoyenne
15
Papyrus & Pixel
23
Retour en images
Le bloc-notes
25
27
Pour Saint-Erblon, nous devons poursuivre les efforts
mais ne pas baisser les ambitions.
”
le Maire,
Hervé Letort
Prochaine parution début juillet 2016
Les articles sont à envoyer à la mairie avant le 1er juin.
La Chronique n°22
[3]
mars 2016
le
DOSSIER
La COP 21: priorité donnée à
l'environnement et aux humains ...
pour innover et réagir vite !
L'Ise en crue en 2014
Ce dossier rend hommage à Jean-Marie Pelt, biologiste, écrivain, écologue, botaniste et pharmacien, disparu le 23 décembre
2015. C'était un homme de convictions, de culture et de coeur, et un penseur libre. Chroniqueur de l'émission de radio « CO2,
mon amour » sur France Inter, son ton disait sa joie de vivre, son amour des plantes et du vivant. Il savait expliquer ses observations, ses recherches et ses pensées, jamais simplistes, toujours complexes, avec des mots et un langage à notre portée. Il
disait ses inquiétudes face à la disparition des abeilles, sa colère contre l'introduction des OGM, et sa détermination à s'opposer
aux grands projets qui « bousillent la planète » et « qui ne devaient pas se faire »...Il laisse de nombreux écrits à travers ses publications et nous pouvons encore l'écouter sur les archives de RadioFrance. Il s'adressait à chacun de nous, voyant en tout être
humain un acteur capable de s'engager et de tenir la barre d'une humanité responsable et reconnaissante envers la Terre.
La COP21 à Paris, un événement de portée mondiale.
En décembre 2015 l'heure n'était plus aux débats mais à l'engagement : 195 pays se sont placés sur la ligne de départ, avec
un vrai début de conscience universelle et la volonté de limiter le réchauffement climatique en dessous de 2°C et si possible à
1,5°C.
Le réchauffement est avéré : observable partout dans le monde au travers des dérèglements climatiques (pluies diluviennes,
tempêtes violentes, sècheresses extrêmes...) et des transformations du paysage, avec la fonte des glaciers et le manque de neige
en montagne l'hiver. Les navigateurs sont témoins de la rupture des glaces dans les systèmes polaires et de l'augmentation du
niveau de la mer qui annonce la disparition d'îles, d'archipels et de pays à travers le monde…si l'homme ne fait rien.
A Saint-Erblon, on peut observer, par exemple, nos hivers trop doux, nos étés trop pluvieux et la crue de l'Ise comme en 2014.
D'où vient le réchauffement climatique ?
Les gaz à « effet de serre » contenus dans l'atmosphère, renvoient naturellement une partie de la chaleur vers la Terre. Cette chaleur maintient une température moyenne de 15°C, avec une variété de climats sur le globe et l'alternance plus ou moins marquée
des saisons. Cet équilibre est rompu depuis le développement d'activités humaines, très polluantes, fortes productrices de gaz
à effet de serre, depuis le 20e siècle. La quantité de gaz augmente et se concentre autour de la Terre, formant une barrière qui
maintient la chaleur et les polluants au niveau du sol. En un siècle, la concentration en dioxyde de carbone dans l'atmosphère a
augmenté de 40 %. En conséquence, les pôles chauffent trop, la machine thermique de la Terre est déréglée, comment va t-elle
continuer ? C'est la grande inconnue.
Les activités humaines ont aussi eu un effet extrêmement néfaste sur notre écosystème naturel. L'homme pour vivre, a besoin,
d'eau, d'air, de nourriture que seule la nature est en capacité de nous donner. L'existence humaine est donc étroitement liée à
l'ensemble du vivant, végétal et animal.
« Or, l'homme a considéré qu'il pouvait dominer la nature et la piller…et démolir tout ce qui permet sa survivance. On a basculé
d'un monde de partage de la nature dans un monde de pillage de la nature. » Pascal Durand
Ce sont nos véhicules qui brûlent du pétrole et rejettent du dioxyde de carbone, l'étalement urbain et les trajets quotidiens longs,
Désolé... je suis en rupture de stock.
La Chronique n°22
[4]
mars 2016
le
DOSSIER
le chauffage des locaux au fuel ou au gaz, la production massive de plastique et de déchets, l'obsolescence programmée des
biens d'équipement, ...sans oublier, la déforestation, l'assèchement des zones humides, la pêche en eaux profondes, les rejets
de polluants, de pesticides et d'herbicides dans les cours d'eau et la contamination des nappes phréatiques, la destruction de la
faune en sous-sol... qui sont en cause.
« Le 7ème continent de plastique ». « On le décrit comme une immense plaque de dé-
chets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille d'un tiers des Etats-Unis ou
de six fois la France. On imagine un gigantesque amas compact de sacs plastiques,
bouteilles, filets et autres bidons...En réalité, ce phénomène effrayant ressemble
plus à une "soupe de plastique" constituée de quelques macro déchets éparses,
mais surtout d'une myriade de petits fragments ». Le Monde Le plastique provient
des continents, via les fleuves, les bords de mers, et des navires. Sous forme de
micro particules, le plastique infecte du plancton à la baleine, en passant par le
poisson que nous mangeons : nous commençons donc à manger le propre plastique
que nous avons produit !
« En 40 ans, les
actions humaines ont supprimé
la moitié des vertébrés terrestres
sauvages ! » (source WWF)
C'est le navigateur Charles Moore qui découvre le phénomène par hasard en 1997. Lors d'une course, il emprunte une route habituellement évitée par les marins au centre du Pacifique Nord. "Jour après jour, je ne voyais pas de dauphins, pas de baleines,
pas de poissons, je ne voyais que du plastique", se souvient-il. Il se lance dès lors dans une lutte contre le plastique et analyse le
phénomène sur le plan scientifique.
Comment va t-on
vivre sans les abeilles ?
Enfin, changer nos modes de vie pour réduire au maximum le réchauffement est une question majeure car il en va de la paix dans le monde et de la survie des peuples. La question
se pose déjà pour l'accès à la nourriture et à l'eau potable.
« Le dérèglement climatique a des effets dévastateurs sur l’environnement et les habitants
de la planète. Les enfants en paient le prix fort : 66,5 millions d’entre eux sont affectés
chaque année par les fléaux météorologiques, et ce chiffre pourrait atteindre 175 millions
durant la prochaine décennie ». Unicef France
La société civile a t-elle un rôle à jouer dans le monde ?
Nous formons tous la société civile : hommes et femmes, habitants de tous âges, citoyens, salariés ou responsables d'entrepri-
et en particulier à Saint-Erblon...
ses, élus locaux, membres d'associations… Peut-on
agir dans notre vie quotidienne ?
Le voir pour le croire... La difficulté pour se sentir concerné c'est que les problèmes semblent loin de nous et qu'on ne les
voit pas. « Si on pouvait voir dans le fond des mers, au passage d'un énorme chalut, dans ces endroits, des merveilles du monde,
qui existe depuis des milliers d'années, que l'on appelle le corail froid, si on pouvait voir les dégâts après le passage des filets de
pêche... on arrêterait tout de suite ! » Isabelle Autissier. Seulement voilà, le poisson pêché est sur nos étals.
Agir, c'est faire un choix.
Tout le monde peut agir là où il est, avec efficacité et former un rempart : «Ce n'est pas vrai que les citoyens n'ont pas de voix. C'est
la société civile qui est le rempart contre les gaz de schiste ou les OGM.» (Pascal Durand)
Et faire sa part :
On peut s'engager dans une fondation, une association… pour avoir plus de poids, porter des projets d'envergure qui demandent
une mise en synergie des savoirs et compétences plurielles. On peut aussi, très simplement, faire ensemble, s'interroger, expérimenter entre voisins… pour se sentir responsables, en partageant des idées et en mettant la force de chacun en commun :
La Chronique n°22
[5]
mars 2016
le
DOSSIER
« Un jour, dit la légende, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le
tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu !" Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part. » (Légende amérindienne, racontée par Pierre Rabhi).
Bousculer les codes habituels c'est aussi changer le mode de vie : imaginer, échanger, donner ou prêter, réutiliser, partager des
biens de consommation, réparer et s'entraider...font partie de gestes engagés au quotidien qui font aussi la vie quotidienne plus
agréable et moins encombrée... Nous en avons une belle illustration avec le succès de la première édition de « Gratiferia » à
l'initiative du GIEC de Saint-Erblon qui s'est déroulée cet automne 2015 et qui a remporté un beau succès.
C'est donc bien au quotidien que l'écologie se traite, que chacun peut faire sa part pour le climat.
Recharger son
téléphone le jour et
non pas la nuit
(inutilement trop
long)
Laisser
la voiture pour faire
une petite course dans
le bourg
Prêter la perceuse
ou emprunter la tente
de camping...
Couper la veille des
appareils électriques.
1+1+1+…. combien cela fait-il collectivement ?
En additionnant les surfaces de capteurs solaires photovoltaïques installés sur les toitures des maisons saint-erblonnaises depuis 2010 (hors installations dans le cadre des permis de construire pour les maisons neuves), on obtient 380 m² au total qui
viennent s'ajouter aux 830 m2 installés sur les bâtiments communaux.Ils produisent tous les jours de l'électricité issue de l'initiative individuelle, gratuite, renouvelable chaque matin ! Exemple à suivre !
Accompagner nos concitoyens pour changer de modèles.
La rénovation thermique du bâti ancien est un enjeu très important pour les habitants. En hiver, nos maisons sont chauffées quotidiennement. Peu ou pas isolées, elles laissent s'échapper dans l'atmosphère la chaleur. Les systèmes de chauffage anciens,
qui affichent des rendements faibles, fonctionnent à partir d'énergies fossiles (fuel et gaz) eux-mêmes polluants et non renouvelables. C'est un système énergivore, très onéreux et polluant.
Avant d'engager des travaux de rénovation thermique, nombre de questions se posent : quelles parties faut-il rénover en priorité?
quels matériaux privilégier ? Pour quels coûts ? A quels professionnels peut-on s'adresser ? Les permanences et le forum Habitat,
animés par Laurent Guiriec, conseiller municipal, ont permis à 36 personnes de trouver un interlocuteur en proximité, pour des travaux sur les économies d'énergie mais
aussi, le maintien à domicile, la mise aux normes, et l'amélioration de logements locatifs à loyers maîtrisés. Les projets ont beaucoup porté sur des habitations construites
entre 1948 et 1974, en parpaings ou briques, avec très peu ou pas d’isolant.
Les interventions ont porté sur le chauffage avec l'installation d’un poêle ou d’un insert, d’une chaudière à condensation ou d’une pompe à chaleur (aérothermie ou géothermie) en remplacement des anciens équipements. Faire le choix du double vitrage,
isoler la toiture, (pour un gain énergétique d'environ 30%), et les murs par l’extérieur
sont les autres travaux engagés par les particuliers à Saint-Erblon. La municipalité
incite aussi les bailleurs sociaux à rénover le parc ancien sur la commune : Aiguillon
Construction rénove son parc existant et construit durable en même temps en centre
bourg.
Exemples de gain d'énergie, pour une maison type années 60 :
- Changement de fenêtres double vitrage : 8% de gain - 400€ d'économie par an
- Isolation extérieure des murs : 34% de gain - 1 500€ d'économie par an
- Installation pompe à chaleur : 20% de gain - 2 300 € d'économie par an
Les propriétaires vont bénéficier de subventions : le Crédit d’impôts pour la transition énergétique : isolation thermique, installation de chaudières à condensation, etc... 30% d'aides seront accordées, à percevoir sur l’année N+1 des travaux. Par ailleurs, les
ménages disposant de faibles revenus pourront cumuler le crédit d’impôt avec une aide de l’Anah. Il existe également l’EcoPTZ,
la TVA à 5,5%.
La Chronique n°22
[6]
mars 2016
le
DOSSIER
Dans l'attente de la mise en place de la plate-forme métropolitaine, ces accueils réguliers en proximité ont amorcé une démarche
des propriétaires dans la transformation de leur habitat.
Orienter la toiture au sud, une action engagée de la commune.
En construisant les nouveaux services techniques, la commune a implanté en grande proximité du bourg et des habitations, un
équipement dont la toiture est orientée au sud. Outre les performances thermiques du bâtiment lui-même, le soin apporté lors
de la conception s'est porté sur son efficacité future en confiant aux 700 m² de toiture la fonction de centrale solaire.
La commune totalise près de 830 m² de capteurs solaires (dojo + services techniques).
La commune a donc, depuis un an, sur son territoire, une centrale de production d'énergie locale, qui participe à la fourniture
d'électricité auprès des entreprises et des particuliers locaux. Cette énergie n'est pas issue du nucléaire, ne produit pas de déchet, n'émet pas de CO2. Elle est estimée à 104 000 kw/h par an, soit l'équivalent de la consommation annuelle de 41 foyers
saint-erblonnais.(voir l'article dans La Chronique d'Hermeland n°19 de mars 2015).
Cette démarche entre aussi dans la volonté de limiter au maximum les impacts sur le milieu naturel en tirant un maximum d'usages de la construction. Car construire, même en économisant l'espace et avec parcimonie, c'est toujours «prendre à la nature».
Le renouvellement urbain, largement engagé en centre bourg, contribue à cette économie d'espace naturel préservé.
Etre ou avoir ?
L'investissement a été porté par l'entreprise Armorgreen dans le cadre d'une convention d'occupation temporaire avec la municipalité. La présence des capteurs solaires sur les toits des services techniques prouve que la propriété n'est plus un élément
déterminant de l'action : on peut agir et réussir sans posséder. En outre, la municipalité assume ses engagements pris pour la
commune dans le cadre de la Convention des Maires, signée en 2008.
« Avec la COP 21, 195 pays se sont placés sur la ligne de départ, (…)
alors, nous aussi, commençons à courir ! » (Isabelle Autissier).
Liens et sources :
COP 21 signifie "21ème conférence des parties". Il s'agit des 195 pays actuellement
signataires de la convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques,
rédigée en 1992, et dont l'objectif est de "stabiliser (...) les concentrations de gaz à effet
de serre dans l'atmosphère à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique
dangereuse du système climatique". www.cop21.gouv.fr
•
•
•
•
•
•
http://www.lemonde.fr
cop21.gouv.fr
https://www.unicef.fr/dossier/climat-et-environnement
WWF France http://www.wwf.fr
Fondation Hulot http://www.fondation-nicolas-hulot.org
Le mouvement colibris : « chacun fait sa part » :
Pierre Rabhi http://www.colibris-lemouvement.org
Comment expliquer le réchauffement climatique aux enfants avec des dossiers très
illustrés :
•
Dossiers mis en ligne par Bayard presse : sur le site www.bayard-jeunesse.
com/COP21
•
Milan http://www.1jour1actu.com/planete/comment-le-monde-pourrait-il
être-en-2060
•
http://www.1jour1actu.com/grand-dossier/climat-cop21/
•
http://www.liberation.fr/apps/2015/11/le-ptit-libe-cop21/#/5/
•
www.mtaterre.fr/le-changement-climatique.html : une vidéo qui explique en quelques minutes « qu'il n'y a pas de super héros pour sauver la planète »
Ecouter et réécouter :
- Ce dossier s'est largement inspiré des propos tenus lors de l'émission de radio Agora sur France Inter « Quels lendemains pour la COP21 ? » animée par Pascal
Paoli le dimanche 24 janvier 2016. Invités : Isabelle Autissier, navigatrice, écrivaine et présidente du WWF France et Pascal Durand, Député Européen, Europe
écologie. Emission que l'on peut réécouter sur http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1223987
- Emission « CO2 mon amour » animée par Denis Chessou, le samedi à 14h ou en player sur http://www.franceinter.fr
- Portrait de Jean-Marie Pelt : http://www.franceinter.fr/personne-jean-marie-pelt
Pour passer à l'action :
Pour vos futurs travaux contactez EcoTravaux au n° vert : 0 800 000 353, vous serez mis en relation avec un conseiller, partenaire de Rennes Métropole (ALEC,
ADIL). Il répondra à vos premières questions et envisagera avec vous le parcours adapté à votre projet de rénovation. Côté entreprises, nous vous invitons à
demander un devis auprès d’une entreprise locale en consultant notre site Internet http://www.saint-erblon.fr/entreprises.asp
La Chronique n°22
[7]
mars 2016
vie
ECONOMIQUE
Extension des serres aux Jardins du Perray
M.Pascal Lorand 57 ans exploite depuis 1982 les serres aux
jardins du Perray entre Saint-Erblon et Pont-Péan
La Chronique : M.Lorand pouvez-vous nous présenter votre
activité ?
Pascal Lorand : J’ai démarré en 1982 où j’avais 1Ha de serre
hors sol, produisant de la tomate en grappes, depuis j’ai fait
une extension à 3Ha, je travaille pour le groupement coopératif SolaRenn de St Armel qui vend dans toute l’Europe. J’ai
17 collaborateurs et 5 saisonniers, les tomates sont conditionnées chez nous.
Les plants sont renouvelés chaque année, ils font jusqu’à 6
mètres de hauteur et poussent le long d’un fil.
LC : Utilisez-vous des produits phytosanitaires ?
Les serres actuelles
PL : Non, grâce au renouvellement annuel des plants, nous partons d’une base saine. Nous avons des macrolophus qui mangent
les pucerons, araignées, … et par ailleurs des bourdons qui assurent la pollinisation des fleurs des plants (cf photo)
LC : Comment chauffez-vous vos serres ?
PL : Actuellement, les serres sont chauffées au gaz naturel à une température ambiante, car la tomate n’a pas besoin de trop de
chaleur ni de soleil
LC : Quel est votre projet d’extension ?
PL : Nous allons doubler notre surface, 1,5 Ha dans un premier temps puis d’ici à 2 ans à nouveau 1,5 Ha supplémentaires, on
passera donc à 40 collaborateurs environ, et nous deviendrons donc le 2ème
employeur de la commune.
LC : Quelle sera votre source d’énergie ?
PL : Ce sera toujours le gaz naturel mais cette fois la chaudière sera une centrale de cogénération. Elle s’inscrit parfaitement dans le projet de transition
énergétique car elle restitue 90% d’énergie sans production de dioxyde de
carbone contre 60% pour les systèmes de production classique. Le surplus
d’électricité produit par le générateur est réinjecté dans le réseau ERDF en
saison hivernale et racheté par EDF. Nous disposons d’une puissance électrique instantanée de 2 fois 2000 KW.
Les futures serres
La chronique félicite M.Lorand pour ce projet ambitieux et porteur de 20 nouveaux emplois sur la commune de St Erblon.
Le gaz naturel est arrivé à Saint-Erblon sous l'impulsion des producteurs maraîchers il y a cinq décennies. Cette énergie fossile
disponible pour tous a été un temps un levier de développement de notre commune qu'il faut reconsidérer dans le contexte
actuel.
Chaudières performantes et cogénération (production de chaleur et d'électricité) constituent des réponses économiques et
environnementales aux enjeux d'aujourd'hui, production de biogaz et réduction des déchets les réponses de demain.
La Chronique n°22
[8]
mars 2016
vie
ECONOMIQUE
La bûche bretonne : Négociant en bois de chauffage à Saint-Erblon
M.Sébastien Morel est négociant en bois de chauffage à Saint-Erblon depuis 1 an et demi. Il
est âgé de 38 ans, vit en famille rue Adèle Denys, il est père de deux enfants. Précédemment, il
était éducateur sportif en plongée sous-marine mais il a été obligé d’arrêter cette activité pour
des raisons de santé.
La chronique : Pourriez-vous décrire votre activité ?
Sébastien Morel : La bûche bretonne est une entreprise spécialisée dans le bois de chauffage
destiné à alimenter les cheminées, les foyers fermés et les poêles à bois. La bûche bretonne
vous garantit :
•Du bois de qualité et sec (on ne travaille que de la grume, le tronc de l’arbre). Les essences
de bois sont le hêtre qui chauffe à 200 degrés de plus que le chêne et le chêne pour sa tenue
dans le temps. En effet, la bûche bretonne vous conseille fortement de commencer par chauffer votre maison par du hêtre, ce qui permet de monter rapidement en température puis avant
de se coucher mettre du chêne afin d'avoir une chaleur continue tout au long de la nuit.
•Une longueur de bûche calibrée à vos souhaits (25 cm, 30 cm, 40 cm, 50 cm). Nous pouvons
aussi vous faire des billes de bois (le tronc entier coupé sur une longueur de 35 à 110 cm) pour
une longue durée en foyer.
LC : Quel est votre prix de vente ?
SM : La corde est à 225€ (3 m3 quelle que
soit la longueur) et le stère (1m3) est à 75€. La bûche bretonne vous garantit
également une livraison rapide, gratuite dans un rayon de 25 kms autour de
Saint-Erblon et également le rangement de votre bois offert.
LC : Où se situe votre lieu de travail ?
SM : Je dispose d’un terrain à Saint-Senoux pour fendre le bois, j’ai une fendeuse hydraulique, des tronçonneuses, 2 véhicules (4x4 et SUV) et une remorque pour livrer le bois. Mon siège social est à Saint-Erblon
LC : D’où provient votre bois ?
SM : Il provient essentiellement d’une forêt privée en Loire-Atlantique, il peut
aussi être d’origine locale.
La chronique souhaite une très bonne continuation à M. Morel de la bûche
bretonne.
Les Vilains Cageots
Les paysans bio de la vallée de la Vilaine vous proposent les produits de leur ferme.
Une large gamme de produits frais et de saison est disponible.
Légumes et fruits de saison, produits laitiers, pain, volailles, jus de
pomme, œufs, crêpes et galettes, vins, fromages...
Plusieurs producteurs proposent des colis de viande de porc, de
bœuf ou de veau.
Disponibilité en fonction des dates d’abattage : le producteur l’annonce quelques semaines à l’avance.
Pour commander, rien de plus simple : Vous remplissez votre cageot sur le site jusqu’au mercredi 22 heures. Vous validez et vous
payez.
Votre commande sera disponible dans le point de dépôt de votre
choix et à Saint-Erblon au Jardin Kermaron, chez M. Savigny (Route
de Saint Armel) le vendredi suivant de 17h à 19h.
N’oubliez pas votre panier, cabas ou caisse pour repartir avec vos
produits. Vous recevrez un mail de confirmation pour chaque nouvelle commande.
Site internet : http://www.lesvilainscageots.fr/
Contact : M. Savigny : 06 18 65 77 64
La Chronique n°22
[9]
mars 2016
cadre de vie,
CADRE DE VILLE
Travaux rue du Verger
La durée des travaux de cette première phase est estimée à 3
mois.
Elle débutera par les travaux de réhabilitation des réseaux
eaux usées et eaux pluviales. Pour réaliser ces travaux lourds
sur cette voie étroite, la rue du Verger sera fermée totalement à
la circulation durant 1 mois minimum.
L’accès des riverains aux commerces et aux équipements sera
maintenu durant la période de fermeture de la voie.
Deux types de déviation seront mis en place pendant la durée
des travaux, l'une à l'échelle de la commune via notamment
l’avenue de la Fontaine ou de l'avenue de la Mare Guesclin
(plan 1) et une autre pour les poids lourds par les quatres voies
de Nantes et d'Angers (plan 2).
La suite des travaux de voirie sera réalisée sur une période de
deux mois avec une circulation relativement perturbée.
Le démarrage des travaux devrait avoir lieu début avril.
Lieu des travaux
plan 2 : déviation globale
plan 1 : déviation locale
La Chronique n°22
[10]
mars 2016
cadre de vie,
CADRE DE VILLE
Nouveaux programmes à Saint-Erblon
Aiguillon Construction rue de la Croix Faucheux
Néotoa aux Basses Noës

    
       
     
TVA
5,5%
R
ON
ÉX O NÉ
A TI
C IÈ R E
SLA
P
O N D E TA X E F
  
  
  


 
     

PROMOTION ET VENTE
Et des livraisons dès cette année 2016
Livraisons de 20 logements par Espacil en avril, puis de 32 logements par Archipel Habitat en juin.
Les Floralies, 12 logements en accession à la propriété (sous condition de ressources) proposés par Espacil seront également
livrés cet été.
La Chronique n°22
[11]
mars 2016
cadre de vie,
CADRE DE VILLE
Conservation du patrimoine
La pratique du vélo
comme mode de
déplacement quotidien
L’AUDIAR ( agence d’urbanisme de
la métropole rennaise ) et un chercheur de l’université de Rennes 2:
Eric LE BRETON, engagent un travail sur « le vélo comme expérience
urbaine et ils ont choisi d’enquêter
deux communes : Saint-Erblon et
Orgères.
Ils souhaitent contribuer au développement de la pratique du vélo
comme mode de déplacement
quotidien et améliorer les connaissances de cette pratique dans toutes ses dimensions. Pour cela, ils
cherchent à mener des enquêtes
auprès d’une douzaine d’habitants de Saint-Erblon pratiquant le
vélo, enquêtes sous la forme d’un
entretien collectif, d’un entretien
en face à face, et d’un parcours
commenté.
Si vous souhaitez participer à cette
expérience, faites- vous connaître
auprès de la mairie ou auprès de
dominique.mouillard@saint-erblon.fr
La Chronique n°22
Située dans la partie est du cimetière de Saint-Erblon
une croix en granit datant du 16ème siècle vient d'être
restaurée.
Au début du 20ème siècle, Paul Banéat dans son ouvrage sur l'histoire du département d'Ille-et-Vilaine en fait
une description : "Croix fruste à quatre faces en granit, fleuronnée à ses extrémités et sculptée d'un petit Christ dont la tête s'abrite sous une archivolte en
arc brisé surbaissé ; le bas de la croix présente quatre
petits pinacles à crochets". Son inscription aux Monuments Historiques date de 1946. Actuellement, le décor n'est quasiment plus visible.
Cette croix ayant besoin d'une consolidation de ses
différents éléments et d'une rénovation a été entièrement démontée.
Le socle a été reconstruit en granit. Une patine va lui
redonner progressivement l'aspect ancien.
La partie haute de la croix a été également reconstruite
en granit en remplacement d'un ajout en ciment "bricolé" il y a de nombreuses années.
Ce travail a été réalisé par M. André, tailleur de pierre à Fougères (Meilleur Ouvrier de
France). Celui-ci s'est aperçu au cours du remontage que le soubassement en schiste de
la croix provenait certainement d'un sarcophage très ancien, les tracés visibles dessus
en étant la preuve.
Tenu à côté, on peut voir un des
morceaux dégradés
de l'ancien socle.
[12]
mars 2016
cadre de vie,
CADRE DE VILLE
Lancement à Saint-Erblon d'un rucher collectif
Le conseil municipal du 14 octobre 2015 a délibéré en faveur de la signature d’une
convention en vue de mettre à disposition des espaces du domaine communal pour y
installer des ruches appartenant à des membres titulaires d’une immatriculation auprès
de la DDPP et adhérents de l’association locale « Groupe d’initiatives éco-citoyenne ».
Ces ruches ont vocation à être installées sur le domaine communal afin de favoriser la
présence et la protection des abeilles au sein des espaces naturels et de répondre parfaitement aux préoccupations de soutien et d’actions en faveur de la biodiversité.
LC : Pourquoi vouloir créer un rucher collectif ?
GIEC : L’idée pour nous c’est de partager notre passion pour les abeilles, échanger nos
connaissances, nos savoirs-faire, mutualiser certains moyens, s’entraider….
LC : Combien de ruches pensez- vous accueillir et où seront-elles installées ?
GIEC : Nous partons sur 5 ruches minimum et 10 maximum, dans un même lieu
Le premier site visé et visité en présence du responsable des services techniques et des
élus sera au fond de la parcelle des anciens ateliers techniques, en bordure des Prairies de l’Ise ; d’autres solutions pourront être étudiées ensuite comme dans le nouveau
quartier des Basses Noës.
LC : Qui est responsable de chaque rucher ?
GIEC : Ces ruches seront bien sous la responsabilité de l’apiculteur propriétaire dûment
immatriculé, qui sera aussi chargé de l’entretien autour des ruches.
LC : Comment faire, si je souhaite rejoindre le rucher collectif ?
Pour toute personne intéressée pour partager ce rucher, il est possible de nous appeler
ou de laisser un message sur le site du giec.sterblon@gmail.com et pour tout renseignement : 06 46 17 52 62.
tNEUF
tRENOVATIONS
tDEPANNAGES
tMISE AUX NORMES
tEXTENSIONS
02 99 65 49 59
La Chronique n°22
[13]
Frelon asiatique :
comment stopper la
prolifération
Vendredi 18 mars à 20h, salle du
Coteau à Orgères : avec la participation du Giec de Saint-Erblon et
de Ty Planète Bourgbarré, Addaje
(Association développement durable, alimentation, jardins, énergie)
organise une conférence-débat
animée par Antoine Baslé, apiculteur à Corps-Nuds.
Objet : connaître et reconnaître ce nuisible qui constitue une
grave menace pour les colonies
d’abeilles et pour la pollinisation
en général ; puis organiser une
lutte efficace tout en protégeant la
biodiversité ; enfin, informer sur la
destruction des nids.
Retenez bien la date et venez nombreux : l’enjeu est de taille !
Piégeage nid de frelons
De mi-février à fin mars :
Apparition de reines fondatrices.
Le piégeage doit être pratiqué à
proximité des nids de l’année précédente pour éviter la diffusion des
fondatrices. Ne pas le pratiquer
ailleurs. Chacun peut en réaliser
avec de simples bouteilles d’eau
minérale en plastique. Il suffit de
découper le tiers supérieur et de
le retourner dans la partie basse,
en faisant des trous inférieurs à
5 mm de diamètre dans la partie
haute du corps. Ces orifices ont
pour objectif de libérer les petits
insectes qui seraient entrés. Il faut
aussi prévoir un toit à la partie supérieure pour éviter que le piège
ne se transforme en pluviomètre.
Appât : Dans votre piège, versez
plusieurs centilitres du mélange :
Sirop de fruit + vin ou panaché.ou
Vin blanc + bière + sirop de cassis
ou de framboise.
mars 2016
cadre de vie,
CADRE DE VILLE
Economies d'énergie : l'affaire de tous
L'exposition sur les économies d'énergie qui s'est déroulée
à la mairie et à l'épicerie sociale de Saint-Erblon a attiré une
quarantaire de personnes et a reçu la visite de 6 classes des
écoles publique et privée, soit 150 élèves.
Les assistantes maternelles sont aussi venues découvrir des
astuces afin d'économiser de l'énergie. Tous ont pu apprécier
cette initiative grâce aux intervenants qui ont expliqué les
bons gestes à appliquer au quotidien.
Ecoutez vos enfants, ils ont été très attentifs et ont de bons
conseils à vous transmettre.
Compostez, c'est gratuit !
Composter ses déchets organiques, c’est éviter l’incinération d’environ 50 kg de
déchets organiques par habitant et par an. Rennes Métropole met à disposition,
gratuitement, des composteurs individuels en plastique de 300 litres (un seul gratuit par adresse). Ils sont réservés aux habitants vivant dans une maison ou possédant un rez-de-jardin privatif.
Information et formulaire à remplir : metropole.rennes.fr/pratique/infos-demarches/dechets-proprete/compostage-tailles-et-tontes/#25907
Le 5 avril, la TNT passe à la Haute Définition
Le rendez-vous du 5 avril prochain constitue une opération technique importante
qui sera accomplie en une nuit sur l'ensemble du territoire. Elle aura un impact
direct sur les téléspectateurs qui reçoivent la télévision par l'antenne râteau car
seuls ceux disposant d'un équipement compatible avec la HD pourront continuer
à recevoir la télévision après le 5 avril.
Les personnes ne possédant pas un téléviseur Haute Définition, devront s'équiper d'un boitier complémentaire.
Par ailleurs, tous les foyers recevant la TNT, même correctement équipés devront
ce même jour procéder à une nouvelle recherche et mémorisation des chaînes
de leur téléviseur.
Pour en savoir plus sur le passage à la TNT HD, connectez-vous sur le site :
recevoirlatnt.fr ou contactez le : 0970 818 818.
La Chronique n°22
[14]
mars 2016
vie citoyenne
PROJET ÉDUCATIF LOCAL
L’éveil musical des jeunes enfants
Depuis novembre 2015, 90 enfants saint-erblonnais participent à un projet musique mis en place par la commune, en partenariat avec le Syndicat Intercommunal
de Musique (SIM).
Dans le cadre du projet éducatif local, la crèche Chapi-Chapo, et les assistantes
maternelles adhérentes à l’association Les Ptits Pas, ou indépendantes, se rendent une fois tous les 15 jours :
•
Soit à l’école maternelle publique Les Colombes
•
Soit à l’école maternelle privée Saint-Jean.
Ainsi, les futurs élèves découvrent et de se familiarisent avec les locaux des
écoles. Les élèves des deux écoles maternelles prennent également part à ce
projet.
Mais cela est avant tout l’occasion de découvrir des instruments et de les manipuler, d’apprendre à écouter et comprendre différents sons, de se retrouver tous
ensemble en musique, dans la joie et la bonne humeur.
Ce projet, qui s’étend sur 16 semaines, prendra fin avant les vacances d’avril. Une
séance commune entre les élèves des écoles et les enfants non encore scolarisés
permettra aux enfants de rencontrer leurs futurs petits camarades.
Projet d'un nouveau pôle éducatif
L’heure est venue pour la commune de se doter de nouvelles structures et d’outils nécessaires à la mise en place de la politique éducative communale.
Compte tenu des constats effectués sur le patrimoine existant, des
perspectives d’accueil dans les différentes structures communales,
du nouveau contexte éducatif, de l’étude et la maîtrise des choix
budgétaires des 4 prochaines années, il a été décidé de lancer une
démarche de conception intégrée d’un pôle éducatif, dans l’enceinte
du groupe scolaire des Colombes.
La municipalité souhaite engager ce travail de conception avec la
possibilité d’associer tous les acteurs éducatifs intervenants auprès
de l’ensemble des enfants de la commune du plus jeune âge à l’adolescence, dans un Processus de Conception Intégrée appelé P.C.I, en
présence de l’équipe de maîtrise d’œuvre qui reste à choisir.
Une consultation vient d’être lancée pour retenir cette équipe de façon à engager les ateliers de travail dès mai 2016.
La Chronique n°22
[15]
mars 2016
vie citoyenne
PROJET ÉDUCATIF LOCAL
Les petits reporters de la bio
Durant les ateliers péri-éducatifs de la période 2 et 3, un groupe d’enfants de CM2 de l’école élémentaire Les Colombes a participé à un jeu concours national organisé par l’Agence Bio. Armelle et Francis, deux bénévoles St Erblonnais, ont accompagné
Préscilla, Anouk, Florian, Maewenn, Glenn, Anouar, Evan, Matthis, Yassine et Coralie à la rédaction d’un journal sur le thème « Le
bio dans ma commune ». Ce jeu concours a pour objectif de sensibiliser les enfants à l’importance d’une alimentation respectueuse de l’environnement. Mais c’est aussi l’occasion d’aborder les différentes facettes du monde journalistique et de devenir
un petit reporter. Le premier prix de ce concours est un atelier bio gourmand animé par un chef. Les deuxièmes prix sont des
goûters bio.
La Chronique a interrogé les petits reporters :
LC : Que faîtes-vous dans cet atelier ?
Nous fabriquons un journal sur la bio. Pour cela, nous faisons des recherches, on questionne des gens, on écrit des articles et on
dessine le jardin de Jean-Claude. C’est un jardin qui est sur les trottoirs (ndlr : un jardin de rue).
LC : Qu’est-ce qui vous plait dans cet atelier ?
On aime bien le fait d’être des journalistes car on aime bien créer des
articles et travailler en groupe. On aime bien le fait de savoir qu’on va
peut-être gagner un concours.
LC : Qu’avez-vous appris ?
Plein de choses. On a appris comment on cultive les plantes. On a appris à écrire, à lire, à faire un cadre et un logo. On a appris ce que font
les agriculteurs. Ils cherchent comment faire un légume différent des
autres. La couleur, le goût et la conservation sont différents. On a
appris ce qu’est une serre, la terre vivante… On a du bio dans nos assiettes à la cantine parce que c’est meilleur pour notre organisme.
LC : Le concours…vous allez le gagner ?
Oui. On espère parce qu’on le mérite. On a fait des questions, on a
beaucoup travaillé, on a même sacrifié une récréation. On a rencontré beaucoup de gens : Pierre, Brigitte, Jean-Paul. On a communiqué
par mail avec Ghislain.
Le journal sera distribué aux enfants dans les écoles. Il sera également disponible à la mairie et à la médiathèque. Les résultats
du concours seront divulgués en mai. Nous croisons les doigts pour nos petits reporters !
The Young
Depuis le 1er Janvier 2016, l’espace The Young a ouvert ses portes pour
les 10-11 ans. Il est rattaché à l’espace jeunes de la commune. L’animatrice référente est Berphie.
Ce local est ouvert les mercredis de 13h30 à 18h et les vacances scolaires de 14h à 17h30. Le samedi en période scolaire, les 10-11 ans sont
accueillis avec les plus grands à l’espace jeunes.
Des activités spécifiques à cette tranche d’âge sont proposées. Certains
jours, les jeunes de The Young sont en activité avec les plus grands de
l’espace jeunes, à d'autres moments ils se retrouvent avec les enfants
qui fréquentent le centre de loisirs L’île aux Jeux.
Un réaménagement du local a été commencé par les jeunes afin qu’ils
s’approprient cet espace. Une inauguration est prévue le mercredi 13
avril de 16h30 à 18h. Nous vous y attendons nombreux !
Contact : Berphie et Fanny : 06 35 57 63 36.
La Chronique n°22
[16]
mars 2016
Vie
Citoyenne
Un nouvel évènement pour tous
31 mars, 1er avril et 2 avril 2016 à Saint-Erblon
FAÎTES DE LA RANDONNEE, sur les pas de Noël Du Fail
Le programme de ces trois jours démarrera à la médiathèque le jeudi 31 mars à 20h30 en présence de M. Pierre Maillard, Président de l’association des amis de Noël du Fail, qui racontera qui était ce Rabelais breton du 16ème siècle (voir l’article page 24
du programme de la Médiathèque).
Les élèves du groupe scolaire Les Colombes participeront à cet évènement, en présence de la Fédération Française de Randonnée 35, la LPO, et des animateurs locaux pour faire vivre aux enfants une matinée Rando Challenge le vendredi 1er avril avec un
pique-nique sur le temps de midi.
Et une grande journée ouverte à tous et gratuite aura lieu le samedi 2 avril de 9h à 18h avec au moins dix propositions de randonnées différentes. Pour vous inscrire aux randonnées, envoyez un mail : faitesdelarandonnee@gmail.com
Programme du samedi :
- Grande randonnée de 12 à 16 kms animée par les « Chemins de traverse »
- Rando et énergie vitale par Laurence et l’association QI GONQ
- Rando nature faune et flore animée par la LPO et C.CROS
- Initiation marche nordique Par FFR35
- Rando Musique verte par Jean-Yves BARDOUL
- Animations sur la place de la Fontaine
- Randonnée canine animée par CANIS COOL
- Randonnée contée par Jean PIERRE MATHIAS
- Géo catching par Fanny, les jeunes et la FFR 35
- l’Art au fil du chemin, le Land Art en famille par Luc LEGUERINEL
- Rando chantée
- Rando challenge en famille par FFR 35
Temps festif et champêtre entre 12h30 et 14h30 sur la place de la Fontaine avec la participation des Manque pas d’Air, et du
conteur Jean-Pierre MATHIAS, restauration locale, pique-nique sur place, pot offert par la mairie.
Toutes celles et ceux qui souhaitent participer à l’organisation, encadrer les randonnées, aider sur le temps du midi…
sont les bienvenus, faites-vous connaître auprès de la mairie ou par mail :
christophe.lepine@saint-erblon.fr ou dominique.mouillard@saint-erblon.fr.
La Chronique n°22
[17]
mars 2016
vie
citoyenne
​20ème anniversaire de l'association Saint-Erblon/Villages des Andes
Les membres de l'association au Pérou
Comme toutes les belles histoires, celle de l'association Saint-Erblon/Villages des Andes, commence par une rencontre. Jean-Gilles Berthommier, Maire Honoraire raconte :
"Partie pour une association humanitaire à Arequipa en 1993, Dolorès, mon
épouse a été touchée par la détresse et le dénuement des villages du canyon du Colca,
perdus au pied de volcans hauts de 6000 mètres. Pour y accéder : une piste caillouteuse et poussiéreuse durant 6 heures depuis Arequipa, pas d’électricité, pas d’eau… Lors
d’une de mes missions en Amérique latine en 1995, elle me conseilla fortement d’aller
sur place Sollicité par les élus locaux de Yanque et de Coporaque, j’ai immédiatement
répondu à leur volonté d’échange. C’est ainsi qu’est née l’association « Saint-Erblon/
Villages des Andes », il y a maintenant 20 ans."
La priorité des président(e)s (Steven Gonidec, Chantal Le Hellard puis Sonia Rolland) a toujours été de répondre aux
besoins concrets des habitants : éducation (crèche, école, bibliothèque), santé (sensibilisation sanitaire, aide matérielle), aide
aux anciens, les plus pauvres (financement de repas et réalisation d’une cantine), soutien à l’activité locale (microcrédits) tout en
respectant la culture et les traditions locales.
Soutenus et aidés par les habitants, chaque année, des bénévoles de l’association réalisent sur place un travail remarquable qui contribue à l’amélioration des conditions de vie. Ainsi le complexe crèche-école maternelle et primaire de Yanque est
devenu un modèle dans toute la région. Avec Steven Gonidec, qui vit à Coporaque, l'association a la chance d’avoir un SaintErblonnais sur place. Il permet de bien cibler les projets et en assure le suivi, ce qui rend l'action plus efficiente. Mais il reste
beaucoup à faire…
Mise en place de la cantine
pour les personnes âgées
Marche parainnée au collège
Saint Joseph de Bruz
Aide à l'éducation
Tous les membres de l’association, et notamment ceux qui ont eu la chance d’aller là-bas, ont changé leur regard sur le
monde, lointain ou proche. Les notions de solidarité, de développement durable et de citoyenneté en ressortent concrètement
renforcées. L'association sera très heureuse d’accueillir les Saint-Erblonnais de tous âges désireux de partager cette expérience,
cet enthousiasme et ces projets.
Le 19 mars à l'espace Du Guesclin l’association
Saint-Erblon/Villages des Andes fête ses 20 ans.
A cette occasion elle invite les personnes qui
l'ont soutenue durant toutes ces années
à un convivial repas péruvien.
Contact et inscription : Sonia Rolland, présidente : 02 99 57 97 61
Contacts de l’association : villagesdesandes35@gmail.com
St Erblon villagesdesandes.wifeo.com
La Chronique n°22
[18]
mars 2016
vie
citoyenne
Les arts du Coin
Pour sa quatrième édition, le salon intercommunal d'Arts plastiques et d'Art floral
prend pour nom : « Les arts du coin » et s'installera à Bourgbarré les samedi 19 et
dimanche 20 mars.
Il est organisé par les municipalités et les associations de Bourgbarré, Noyal/Chatillon sur Seiche, Orgères, Saint-Erblon, Pont-Péan et Laillé nouvellement arrivée
dans l'équipe qui depuis un an prépare cette manifestation.
Le choix du thème a été un des moments clé de ce travail collectif.
Après « Chaussure à son pied » en 2010, « Monochrome » en 2011 et « Reflets » en
2013, c'est sur le thème « Dans ma rue... » qu'enfants, ados, adultes, adhérents des
associations d'arts Plastiques et d'art floral s’exprimeront cette année.
Créations individuelles ou collectives, dessins, peintures, sculptures, compositions florales... plus de 180 œuvres seront exposées. Les associations saint-erblonnaise l'Atelier du Verger et Caf'Art'Naüm présenteront leurs oeuvres lors de cet évènement.
Parmi celles-ci, le public sera invité à choisir ses « coups de cœur ». A l'issue de ce salon, les œuvres favorites recevront des récompenses. Rendez-vous donc aux « Arts du coin » pour une promenade parmi les œuvres des talents locaux ...
Pratique : Samedi 19 et dimanche 20 mars de 10 à 17h, aux Dômes de l'Ise à Bourgbarré - Entrée libre.
Remise des prix : le dimanche 20 mars à 17h30.
La nature au clair de lune
Chaque soir, portes et volets se referment comme pour empêcher la
nuit d'entrer. C'est le moment choisi par des dizaines d'animaux sauvages pour sortir, courir, voler, nager, s'accoupler ou chasser.
Le 18 juin prochain à Saint-Erblon, la LPO Ille-et-Vilaine proposera
une balade nature au clair de lune dans les prairies de l'Ise.
Cette soirée familiale, comme une plongée au coeur de l’obscurité,
nous offrira peut-être la chance de voir ou entendre ces fascinants
animaux nocturnes aussi attachants que fragiles comme la chouette, le hérisson, la chauve-souris, le crapaud ... etc
Au programme de cette soirée :
-- 20h30 diaporama et échanges avec les participants.
-- vers 22h, balade nocturne dans les prairies de l'Ise.
-- Vers 23h30 ou +, fin de la soirée.
Rendez-vous à 20h30 à l'espace des Leuzières.
La LPO Ille-et-Vilaine suggère une tenue et des chaussures appropriées, la météo même en juin, peut être capricieuse.
La Chronique n°22
[19]
mars 2016
vie
citoyenne
Les Vieux Volants Vitréens préparent leur saison
L'association regroupe les passionnés de vielles voitures d'au moins 33 ans
(les voitures pas les passionnés qui sont de plus en plus jeunes). L'association n'est pas seulement ouverte aux propriétaires des traditionnelles
berlines ou familiales mais également ceux de petits utilitaires ou de petits
véhicules militaires, ainsi qu'à ce qu'il est convenu d'appeler des véhicules
d'exception. Parmi les plus belles pièces, on note la présence des légendaires Florides, Tractions ou autres Arondes. Contrairement à ce qu'on pourrait
penser, il y a peu de Deudeuches car les amateurs de 2 CV se regroupent
plutôt entre eux. Pourtant la plus ancienne est une Citroën du début des
années 20, et la plus récente une 4 L qui doit avoir 60 ans voire plus...
Avec l'arrivée des beaux jours, toutes ces glorieuses ancêtres et leurs chauffeurs se préparent à prendre la route pour quelques sorties, dont la première fera étape à Saint-Erblon, le dimanche 10 avril. Venez les découvrir
à partir de 10h00 dans le centre bourg Avenue et Place de la Fontaine.
Attention, arnaque à l'appel en absence !
Appelée aussi spam vocal ou ping call, cette fraude de plus en plus répandue consiste à appeler un numéro de téléphone en
ne laissant sonner qu'une fois. N'ayant pas le temps de décrocher, le destinataire essaie alors de rappeler le numéro du "correspondant" qui s'est affiché...et tombe sur un numéro surtaxé.
Des numéros « normaux » pour tromper la méfiance
Pour ne pas susciter la méfiance, les escrocs passent désormais leurs appels depuis des numéros en 01, 02, 04… plutôt que
des 0 899. En confiance, vous rappelez et tombez sur un opérateur vous annonçant que vous avez gagné un bon d'achat ou un
cadeau. Pour toucher votre lot, vous devez appeler un prétendu service clients dont le numéro en 0 899 est lui surtaxé.
Comment éviter le piège ?
Vous avez reçu un appel en absence tellement rapide que vous n'avez pas le temps de décrocher ? Vous ne connaissez pas le
numéro qui a tenté de vous joindre ? A la suite de cet appel en absence, vous n'avez aucun message sur votre répondeur ? Ces
indices doivent vous mettre la puce à l'oreille. Si un interlocuteur cherche vraiment à vous joindre, il rappellera ou laissera un
message sur votre répondeur. Ne rappelez surtout pas, même si le numéro semble « normal ».
Envoyez gratuitement un SMS au 33 700 avec le texte « Spam vocal 01 XX XX XX XX » en précisant le numéro de téléphone
suspect. Vous recevrez ensuite un accusé de réception et votre signalement sera transmis aux opérateurs.
Que faire si j'ai rappelé un numéro surtaxé ?
Si vous avez été victime de cette escroquerie, contacter le numéro Info escroquerie : 0 811 02 02 17 (coût d’un appel local).
Contact : Mce Maison de la consommation et de l'environnement – 48 boulevard Magenta – 35000 Rennes – 02.99.30.35.50
info@mce-info.org – www.mce-info.org
La Chronique n°22
[20]
mars 2016
vie
citoyenne
Invitation à la détente
L’Association San Bao Breizh propose comme chaque année un stage de Qi Gong et un atelier massage.
Au programme cette année :
- QI GONG des Yeux : En Médecine Traditionnelle Chinoise, les yeux appartiennent à l'élément Bois et sont reliés au foie. Ils sont
considérés comme le reflet de l'âme et de l'intelligence. Le Qi Gong des Yeux permet d'apporter une attention particulière à nos
yeux. Il favorise la circulation de l'énergie, soulage la fatigue oculaire et apporte un effet bénéfique sur la vue.
- Atelier massage : massage minute + massage des jambes
Le stage se déroulera le 20 mars de 9h à 17h30 à l'Espace des Leuzières
Tarifs : Adhérents de l’Association : 35€ - Non adhérents : 50€
A noter également, un atelier Qi Gong de 3h le 25 Avril 2016 de 9h à 12h
à l'espace des Leuzières
Thème : Intersaison – Elément Terre – Rate/Estomac
Inscription et renseignements :
Association SAN BAO BREIZH
Servane : 06 32 29 26 71 - sanbaobreizh@gmail.com
Laurence–enseignante : 06 11 76 42 48 - contact@artsqigong.com
site internet : www.artsqigong.com
Assemblée générale de l'UNC
Le 27 Janvier 2016 une cinquantaine d'adhérents se sont réunis Espace du Verger sur 64 inscrits.
Le Président R. EON ouvrait la séance, offrait ses vœux à l'assistance et demandait 1mn de silence pour les disparus en 2015.
Le Secrétaire R. DUMAST rappelait le bilan des activités 2015 et le Trésorier A. JOSSET donnait à chacun un exemplaire du rapport financier accepté à l'unanimité.
Les 3 sortants du Conseil d'Administration étaient réélus et recevaient le renfort d'un
nouveau candidat J.P. BOULANGER, également élu.
Le bureau reste inchangé à savoir : Président R. EON - Vice Président A. JEULAND
- Secrétaire R. DUMAST - Secrétaire Adjoint L. DIARD - Trésorier A. JOSSET - Trésorier
Adjoint L. RENAULT.
En fin de séance, l'association a eu l'honneur d'accueillir M. Gilles AUBLEE, nouveau
Président d'Arrondissement, ainsi que M. Pierre MORIN, Attaché Parlementaire de
Mme la Députée Marie-Anne CHAPDELAINE excusée, ainsi que M. le Maire.
Appel était lancé pour qu'une majorité de Soldats de France et de sympathisants rejoignent l'association ouverte à tous .
Entreprise familiale, depuis 1977, à
votre service pour tous travaux de
plomberie, chauffage, sanitaires et
aménagement de salle de bains.
Nous assurons aussi la maintenance,
l’entretien et le remplacement des
chaudières gaz et fuel.
Intervention rapide et soignée.
N’hésitez pas à nous contacter pour
tous renseignements, conseils et devis.
Mail : sarl.clermont@orange.fr
La Chronique n°22
[21]
mars 2016
vie
citoyenne
Expression de la majorité
Une attitude responsable face aux questions éducatives
Au fil des années, la demande sociale à l’égard de l’école devient de plus en plus exigeante. Deux raisons possibles : la réussite
à l'école est la première étape qu’il faut absolument franchir pour augurer d’une bonne insertion de nos enfants dans un futur
aux contours incertains, et c’est sans doute le service public le plus proche de nos concitoyens et celui auquel ils sont le plus
attachés.
Comme tout service public, nous n’en sommes pas les propriétaires mais les dépositaires. Nous devons donc apporter le plus
grand soin pour que ce bien commun ne soit pas altéré et même consentir tous les efforts pour l’améliorer.
Il n’est pas question pour nous de laisser ce devoir politique, au sens noble du terme, se transformer en manœuvres politiciennes.
Améliorer le service public de l’éducation nécessite de mettre à disposition des services de l’Éducation Nationale une école
publique et des outils, pour qu’elle exerce au mieux sa mission. Mais c’est aussi doter la collectivité de moyens propres pour
accueillir et faire grandir nos enfants quand ils ne sont pas en classe (temps périscolaires et extrascolaires).
Pour rappel, la commune a la charge de la construction, de l'entretien et du fonctionnement des écoles publiques. Elle décide
légalement de la création et de l'implantation des écoles et des classes élémentaires et maternelles d'enseignement public,
après avis du représentant de l'État (article L. 212-1, code de l'éducation, article L. 2121-30, code général des collectivités
territoriales) De même, la suppression des classes et des écoles ou le changement d'implantation d'une classe ou d'une école,
dépendent de la commune. Toutes ces décisions appartiennent au conseil municipal.
Il est vraiment regrettable que la minorité n’ait pas répondu présent lors du rendez-vous important proposé en décembre pour
présenter le projet de décision de la municipalité (fusion des deux écoles publiques et rénovation profonde des bâtiments
scolaires). Peut-être que s’exprimer uniquement par le vote en Conseil Municipal pour s’opposer est devenu la stratégie systématique pour les dossiers de fonds et ceux permettant de cristalliser l'insatisfaction… C’est regrettable pour la vie publique et
les grands enjeux de société.
Plusieurs présentations aux acteurs éducatifs ont eu lieu sur ce sujet important sans qu’il fasse l’unanimité sur la nécessité de
la fusion. Laissons chacun méditer la phrase de Victor Hugo : "à la consigne, je préfère répondre à ma conscience".
Pour notre part, et vous l’avez déjà lu et constaté, nous sommes toujours au travail et nous travaillons toujours en conscience.
Hervé Letort, maire de Saint-Erblon
Vice Président de Rennes Métropole
Expression de la minorité
Fusion des écoles publiques : la majorité vote pour un projet « balbutiant »
Au soir des vœux, aucune communication officielle n’était faite sur un projet qui pourtant prenait forme : la fusion des écoles «
Les Colombes ». Quelques jours plus tôt pourtant, Monsieur le Maire avait notifié les directrices de cette décision sans aucune
explication.
Il est important que les Saint-Erblonnais sachent que ce projet n’a jamais été étudié ni même simplement évoqué lors des commissions en charge de l’éducation présidées par Monsieur Christophe Lépine. En mai 2015, cette « idée » avait été soumise à
l’équipe pédagogique qui avait émis un avis négatif. Sept mois plus tard, sans avoir répondu aux craintes et aux interrogations,
Monsieur le Maire décide de passer en force. Durant cette période, aucune réflexion n’a été menée avec les acteurs éducatifs
locaux et les usagers, contrairement à ce que pouvait laisser sous-entendre le journal Ouest France du 23-24 janvier 2016.
Lors du conseil municipal, soucieux d’introduire un débat constructif, nous avons tenté d’obtenir des réponses élémentaires
sur l’opportunité de cette mesure dans le cadre du projet éducatif communal.
Comme seule et unique réponse, nous avons reçu l'obligation de respecter un calendrier contraignant sans la moindre explication sur son bien fondé. Nous avons proposé de reporter cette délibération, et de lancer un chantier de concertation qui nous
permettrait de voter en conscience l’année prochaine de la pertinence de cette fusion. Ce travail ne verra pas le jour, étant jugé
par la majorité comme une « perte de temps ».
Cette mesure engendrera, pourtant, la suppression d’un poste de directrice, considérée par Monsieur le Maire comme « un
dommage collatéral ».
La majorité, bien silencieuse au moment du débat, a unanimement voté la fusion.
Notre vote « contre » avait pour objectif d’exprimer notre exaspération et notre incompréhension face aux méthodes employées
pour l’élaboration d’un projet d’une telle importance. Nous ne pouvons pas soutenir une réforme, aussi structurante pour notre
commune, sans que celle-ci ne soit travaillée conjointement avec les parents d’élèves et l’équipe pédagogique. Nous ne pouvons pas admettre qu’un tel projet soit mis en délibération alors que la majorité elle-même le qualifie de « balbutiant ».
Face à ce simulacre de débat démocratique, et malgré ses confondantes excuses, Monsieur le Maire révise la devise communale : « vivre ensemble, décider seul ». Slogan décidément bien éloigné de ses engagements pris auprès des habitants de
Saint-Erblon en 2014.
Pour nous contacter : blog : sainterblon2014.blogspot.fr
mail : sainterblon2014@gmail.com
La Chronique n°22
[22]
Droit de réponse
mars 2016
Médiathèque
Papyrus & PIXEL
Noël du Fail, ce conteur saint-erblonnais du XVIe siècle méconnu.
Un printemps sous le signe de la lecture des
tout-petits
Allée Thénot du Coing, Avenue
des Baliverneries, Avenue des
Propos Rustique, Allée Lupolde,
Allée Eutrapel sont autant de
noms de rues de notre commune. Leur point commun ? Tous
ces noms font référence à l’œuvre littéraire de Noël du Fail,
un conteur Saint-Erblonnais né
vers 1520 au manoir familial de Château Letard.
Peut-être certains d’entre nous ont-ils déjà entendu
ce nom mais combien sommes-nous à connaître
réellement ce personnage historique, son parcours,
son œuvre ?
Outre le fait d’être un conteur de talent qui écrivit
notamment « Les propos rustiques », une évocation à la fois truculente et réaliste de la vie dans
les campagnes bretonnes du XVIe siècle, celui qui
fut surnommé par l’un de ses contemporains « le
Rabelais breton » a de multiples facettes.
Gentilhomme du XVIe siècle élevé à la campagne,
voyageur – il fit le tour de France pour parfaire sa
formation de juriste et participa sans doute à de
brèves campagnes militaires en Italie -, magistrat
rennais érudit, auteur d’un recueil de jurisprudence
utilisé par ses pairs pendant près de deux siècles,
Noël du Fail mérite certainement d’être connu.
C’est ce que vous propose M. Pierre Maillard, le
président de l’Association des Amis de Noël du Fail
qui œuvre depuis 2011 à lui rendre la place qui lui
revient dans la mémoire collective.
Ce passionné de Noël du Fail donnera une conférence le jeudi 31 mars 2016 à 20h30 à la médiathèque afin de vous faire découvrir ce personnage original qui est l’un des grands conteurs de
la renaissance française, le seul du XVIe siècle en
Bretagne dont la mémoire nous soit parvenue, et
que Saint-Erblon peut être fier
d’avoir dans son patrimoine.
Exposition « Les livres, c’est bon pour tous les bébés »
Si vous souhaitez prolonger et
compléter cette soirée conférence, n’hésitez pas à consulter
le programme de la « Faites/fête
de la randonnée » organisée sur
la commune le samedi 2 avril et
qui a pour thème Noël du Fail.
Parfois, en bibliothèque, les parents sont étonnés que l’on propose d’inscrire leurs enfants,
alors qu’ils ne marchent pas encore et alors même qu’ils ne parlent pas. Ne seraient-ils pas trop
petits pour écouter une histoire,
lire un livre ?
Pourtant, les bébés, avant de savoir parler, sont déjà friands d’albums illustrés. Regardez-les : ils les feuillettent, les explorent en tous
sens et écoutent, fascinés, leurs premiers récits.
Pourquoi lire des livres aux tout-petits ? Lesquels ? Comment s’y prendre ? L’exposition visible à la médiathèque du 1er mars au 6 avril et
conçue par l’association A.C.C.E.S. (Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations) tente de répondre à quelques-unes de
nos interrogations et nous invite à partager le plaisir des livres et de la
lecture.
Conçue comme un ensemble d’espaces de
jeu et de lecture, cette exposition se décline
sous la forme de paravents tels des livres-accordéons géants illustrés de photographies
d’enfants en situation de lecture, d’images
extraites d’albums pour les petits et de textes
des fondateurs d’A.C.C.E.S.. Elle offre un regard d’ensemble à la fois sur les activités de
l’association et sur les idées, objectifs et manières de faire qu’elle défend et sur lesquels
elle s’appuie (liberté et respect de l’enfant,
disponibilité de l’adulte-lecteur, ludisme, qualité des textes et des images, diversité des propositions).
Une sélection d’ouvrages accompagnera cette exposition.
Exposition « Les livres c’est bon pour les bébés » du 1er mars au 6 avril. Gratuit.
Animations pour les bébés à la médiathèque
« C’est la nuit »
La bibliothécaire Caroline réalisera une animation pour les 0-3 ans intitulée « C’est la nuit » le mardi 8 mars à 9h45 et à 10h15. Ce rendezvous des tout-petits est ouvert aux assistantes maternelles, à la crèche
et aux parents accompagnés d’enfants de 0 à 3 ans. Il est gratuit mais
l’inscription est souhaitée.
« Le doudou de petit lapin », une histoire pour les tout-petits
Ti lapin a perdu son doudou. Il le cherche
partout : dans le jardin, dans le poulailler,
dans la ferme...
Conférence sur Noël du Fail. Le jeudi 31 mars 2016 à
20h30. Public adultes et adolescents. Gratuit. Réservation souhaitée.
A noter que des publications réalisées par l’association
ANF seront proposées à la vente à la fin de la conférence.
La Chronique n°22
Un spectacle pour les 0-3 ans par la conteuse
Tricontine.
Le samedi 9 avril à 10h30. Gratuit sur inscription.
[23]
mars 2016
Médiathèque
Papyrus & PIXEL
« Les p’tits ciné-concerts » du duo Carrer/Valente
La médiathèque vous propose, en assistant vous-même à un ciné-concert, d’explorer les sources du cinéma du début du siècle où le public assistait à la projection
d’un film muet mis en musique par un orchestre dans un théâtre forain.
Avec les deux musiciens, Thibaut Carrer et Vincent Valente, l’orchestre se transforme,
pour l’occasion, en un duo intimiste et décalé. Nos deux comparses déplient leur écran,
actionnent leur projecteur et vous installent dans leur petit décor de cinéma.
A l’accordéon et aux clarinettes, leurs compositions originales font danser les images et
installent un dialogue animé avec les plus grands bavards du cinéma muet.
Dans la lumière des projecteurs, Chaplin et Buster Keaton vous offriront des notes burlesques et fantasques tandis que Georges Méliès vous réservera les premiers tours de magie de l’histoire du cinéma !
Prenez place ! Un voyage musical au cœur du cinéma muet vous attend...
Séance de ciné-concert le mercredi 13 avril à 20h. Tout public (à partir de 6 ans). Gratuit sur réservation.
Films programmés : «Le voyage dans la lune» de Georges Méliès, 1902 / «Le vagabond» de Charlie Chaplin, 1916 / «L’épouvantail» de Buster Keaton, 1920.
En amont de ce ciné-concert les 2 musiciens proposent aux enfants de 6 à 11 ans de mettre
eux-mêmes en musique un court-métrage muet. L’idée est que les enfants s’expriment en
s’amusant sur des images à travers la pratique du bruitage et la découverte des instruments
comme l’harmonica, la guitare, les percussions… Ils formeront un vrai petit orchestre qui donnera, en fin d’atelier, à leurs
parents une interprétation collective du film choisi pendant la séance.
Atelier ciné-concert le mercredi 13 avril à 17h pour les 6-11 ans. Durée 45 min. Gratuit sur réservation (nombre limité de participants).
Des jeunes, un livre, une exposition photo
En partenariat avec la médiathèque, les adolescents de l’Espace Jeunes de Saint-Erblon ont choisi un roman parmi ceux de la sélection 5e/4e du
Prix des Incorruptibles 2016 qu’ils ont souhaité
faire découvrir et mettre en valeur.
Depuis novembre dernier, ils s’amusent à représenter l’atmosphère du livre à travers une série de
photographies où ils se mettent en scène.
Ces clichés sont exposés à la médiathèque du 9 mai au 4 juin
prochains et les jeunes organisent le mercredi 11 mai de 18h à
20h un vernissage où ils invitent tous les Saint-Erblonnais à découvrir leur exposition, les rencontrer et discuter avec eux. Venez
nombreux.
Exposition du 9 mai au 4 juin. Entrée libre. Vernissage ouvert à tous, le
mercredi 11 mai à 18h à la médiathèque.
De nouvelles conditions de prêt
Depuis le mois de janvier 2016, les abonnés à la médiathèque
peuvent emprunter plus de documents. Chaque carte de bibliothèque permet, désormais, à son détenteur d’emprunter, pour
une durée de 3 semaines, 6 livres, 6 revues, 6 CD et 4 DVD.
Nous vous rappelons que la visite des expositions, la participation à un spectacle ou à un atelier à la médiathèque sont gratuites. Vous pouvez également consulter gratuitement sur place
livres, revues, cd, internet. Seul, l’emprunt de documents est
payant et nécessite un abonnement (8€ par an pour un abonnement individuel, 12€ par an pour un abonnement familial et
gratuit pour les titulaires de la carte SORTIR).
La Chronique n°22
[24]
La LPO à l’honneur en juin
Comme vous le savez, la commune
de Saint-Erblon a reconduit en janvier 2016 la convention qui la lie à la
Ligue pour la Protection des Oiseaux
depuis 2010 et qui a permis la création d’un refuge LPO
sur le site des Prairies de l’Ise.
Durant 5 ans, cette convention n’est pas restée qu’une
simple promesse. Les précieux conseils en matière de
gestion de ce site prodigués par la LPO ont été suivis, des
inventaires de la faune et de la flore réalisés, des aménagements mis en œuvre. Les effets bénéfiques en termes
de biodiversité se font déjà sentir.
Pour mieux comprendre l’intérêt de cette convention, ce
qu’elle implique, connaître les réalisations faites sur votre commune et l’action de la LPO à Saint-Erblon, JeanClaude Lanoë, membre de la LPO, animera une semaine
d’information à la médiathèque du 13 au 18 juin.
Par ailleurs, une exposition, « Jardin nature », réalisée par
la LPO et orientée sur la protection de la nature, sera également visible à la médiathèque à ces dates.
Enfin la LPO organisera une sortie crépusculaire le 18 juin
2016 durant laquelle vous pourrez observer et écouter la
nature saint-erblonnaise de nuit.
Des informations plus précises
sur ces évènements vous seront
communiquées ultérieurement.
mars 2016
retour en
images
Dé Mad
pu am
t
cô ée e e Ch
t
t
po és d M. apd
ur e M Da ela
les . L via ine
vo eto u a ,
eu rt ux
x
La m
aison
du P
ère N
oël
L'espace
jeunes p
articipe
à la céré
monie d
es voeux
e le
im
an S
s
e
un
CA
e je du C
c
a
as
sp
L'e rep
oël
Père N
u
d
e
Le rêv
La Chronique n°22
Repas d
u ccas
[25]
mars 2016
retour en
images
bre
novem
u 11
d
s
e
i
rémon
pé
ci bre .
i
rt o
pa oct ofes
a
2
r
5
po 2 t p h3
ha es le ts e en 3
C
i
n en
ap Ren (par km
h
2
C
s
il de eur les 4
e
cu ert y
ac n V relaouru
i
o
t
ul ath es 5parc
m
r
d
Le Ma ipe es) a
au équ ell
L' onn
si
Cé
),
CV
F
(U de
rantrice rs
d
Au rec isi
ne le di de lo
n
a
l
ri ve
il
Ma nou ccue
a
'
l
de
on er
i
t
rg
uc
str u Ve
n
d
co
Dé rme
fe
La Chronique n°22
Dé
po
s
du e de
cim la c
eti roi
ère x
la
Décon
struct
[26]
ion d
e la fe
rme
du Ve
rger
mars 2016
le
bloc-notes
Informations municipales
�CONSEIL MUNICIPAL
Mercredi 16 mars à 20h30 avec le vote
du budget en mairie. Les comptes rendus
de conseil sont disponibles en mairie et
sur le site internet : www.saint-erblon.fr
�BALAYAGE DES RUES
Le prochain passage de la balayeuse est
prévu le jeudi 17 mars. Merci de bien
vouloir enlever les véhicules pouvant gêner son passage.
�PERMANENCE URBANISME
Prochaine permanence urbanisme par le
service instructeur de Rennes Métropole
le vendredi 4 mars en mairie (sur rendez-vous).
�CARTE NATIONALE D'IDENTITÉ
Rappel : Les cartes valides au 1er janvier
2014 sont automatiquement valables
15 ans sans démarche particulière.
En revanche pour les personnes mineures les cartes d'identité restent valables
10 ans.
Pour plus d'informations et si vous souhaitez voyager à l'étranger, rendez-vous
sur le site : www.diplomatie.gouv.fr.
Attention, actuellement le délai de délivrance des cartes nationales d'identité
est de 8 semaines. Merci d'anticiper vos
demandes.
�ÉDUCATION - CONTACTS À NOTER
Accueil de Loisirs-UFCV Mercredis et vacances scolaires :
Marianne Audran, responsable :
02 99 52 32 89 ou 06 30 86 66 26.
Mail : marianne.audran@ufcv.fr
Périscolaire : Sandrine Simon, responsable du périscolaire matin et soir :
02 99 52 32 89 ou 07 76 85 66 70
Mail : periscolaire@saint-erblon.fr
Restaurant scolaire : Pascale Pereira,
responsable : 02 99 52 33 33Mail : restaurant@saint-erblon.fr
La Chronique n°22
�BIEN VIVRE
L’espace public appartient à tout le
monde :
Rues, trottoirs et stationnements : Pour
les partager en respectant chacun,
nous devons rester vigilants et citoyens.
Le stationnement sur trottoir, le stationnement abusif ne peuvent plus être toléré.
La tranquillité de tous est l’affaire de
chacun et l’intensité sonore de nos activités ne doivent pas provoquer une gêne
pour nos voisins. Un arrêté municipal
interdit tous travaux susceptibles de gêner le voisinage les dimanches et jours
fériés, en semaine avant 8h et après
19h et pendant la pause méridienne de
12h à 14h en semaine et de 12h à 15h,
le samedi.
Merci pour votre bienveillance qui nous
permet d’assurer le "bien-vivre ensemble" à Saint-Erblon.
�DISPOSITIF ARGENT DE POCHE
Pour les jeunes âgées de 16 à 18 ans.
A chaque "petites vacances" scolaires,
il est proposé aux jeunes de de la commune âgés de 16 à 18 ans de réaliser
des missions de travaux d'utilité sociale
et d'amélioration du cadre de vie sur la
Commune, à savoir : classement des
collections à la médiathèque, propreté
urbaine (balayage/ramassage papiers
dans centre bourg, et poubelles à collecter) avec le service technique.
Durée des missions confiées dans la limite d'une 1/2 journée d'activité de 3
heures par jeune et par jour à raison de
5 € par heure, soit 15 € par jour avec un
maximum de 5 chantiers par mois et 30
chantiers par jeune dans l'année.
Si tu as entre 16 et 18 ans et que tu
es intéressé par le dispositif "argent de
poche", tu es invité à venir retirer et déposer un dossier d'inscription à la mairie et à te renseigner en mairie sur les
missions proposées.
Contact mairie: Marie-Thérèse JAGAULT
au : 02 99 52 34 08.
[27]
Agenda
Du 1er mars au 6 avril
Exposition « Les livres, c’est bon
pour les bébés »
Entrée libre
Médiathèque Papyrus & Pixel
Vendredi 4 mars
Concours de belote
Club Amitié Loisirs
Espace Du Guesclin
Samedi 5 mars
Loto
ASC Football
Espace Du Guesclin
Samedi 5 mars
Lâcher de truites
La Gaule Saint-Erblonnaise
Etangs
Mardi 8 mars-9h45 et 10h15
« C’est la nuit » - Le rendez-vous
des tout-petits (0-3 ans)
Gratuit – Inscription souhaitée
Médiathèque Papyrus & Pixel
Samedi 12 mars
Bourse aux vêtements
APEL Ecole Saint-Jean
Espace Du Guesclin
Vendredi 18 mars
Fête de la Saint Patrick
The Little Monsters
Espace des Leuzières
Samedi 19 mars
Fiesta Latina
Saint-Erblon Village des Andes
Espace Du Guesclin
Dimanche 20 mars
Stage de Qi Gong
San Bao Breizh
Espace des Leuzières
Dimanche 20 mars
Ass. générale de L'Erbus
Espace des Leuzières
Mardi 30 mars
Assemblée générale
de l'épicerie sociale
Pôle Social
Jeudi 31 mars 2016 à 20h30
Conférence sur Noël du Fail par
Pierre Maillard, président de l’Association des Amis de N. du Fail
- Pour adultes et adolescents Gratuit – Inscription souhaitée
Médiathèque Papyrus & Pixel
Samedi 2 avril
Faîtes de la randonnée
Municipalité
Espace Du Guesclin
mars 2016
le
bloc-notes
Près de
chez nous
Samedi 5 mars - 9h30 à 13h
Bourse aux livres
Dépôt vendredi 4 mars
Infos : www.pont-pean.fr
Pont-Péan - Espace Beausoleil
Samedi 5 mars à 20h30
Dimanche 6 mars à 14h30
Samedi 12 mars à 20h30
Dimanche 13 mars à 14h30
Vendredi 18 mars et
samedi 19 mars à 20h30
Tarifs : Adultes 6€ / 12-15 ans
3€ / -12 ans Gratuit
Le 6 mars : demi-tarif pour
chaque grand-mère
Infos : leschicaneries.jimdo.com
Pas de réservations
Orgères - Salle des fêtes
Samedi 12 mars - 21h
Karimouche en concert
Plein tarif : 10€ - réduit : 8€
Moins 12 ans et carte sortir : 5€
Infos : www.espacebeausoleil.fr
Pont - Espace Beausoleil
Dimanche 13 mars 9h à 13h
Bourse aux livres au profit de
l'association solidarité Dadès
Bourgbarré - Salle des anciens
combattants
Vendredi 18 mars à 20h
Conférence-débat sur le
frelon asiatique
Orgères - Salle du Coteau
Samedi 19 et dim. 20 mars
10h à 17h - entrée libre
Salon intercommunal
Les Arts du Coin
Bourgbarré - Dômes de l'Ise
DÉPÔT DES ARTICLES
Pour le bloc-notes d'avril:
15 mars
Pour la Chronique
d'Hermeland de juillet :
1er juin
La Chronique n°22
�INSCRIPTIONS GROUPE SCOLAIRE
LES COLOMBES
Ecole maternelle publique : Inscriptions pour l’année scolaire 2016/2017
: Si vous souhaitez inscrire votre enfant
pour la prochaine année scolaire, merci
de prendre rendez-vous avec Valérie JUDEAUX, directrice de l’école et de vous
munir du livret de famille et du carnet de
santé le jour de l’inscription. Tél : 02 99
52 38 93.
Site internet : www.ecole-maternelle-lescolombes-saint-erblon.ac-rennes.fr
Ecole élémentaire publique : Inscriptions pour l’année scolaire 2016/2017
: Si vous souhaitez inscrire votre enfant
pour la prochaine année scolaire, merci
de prendre rendez-vous avec Karen
FIANCET, directrice de l’école et de vous
munir du livret de famille, du certificat de
radiation et du carnet de santé le jour de
l’inscription. Tél : 02.99.52.28.89
Site internet : www.ecole-elementairelescolombes-sainterblon.ac-rennes.fr
Informations associatives
�YOGA NIDRA
La prochaine séance de Yoga Nidra
aura lieu le mercredi 2 mars de 20 h à
21 h, salle de la Chèze à Bourgbarré au
tarif 12 €.
Pour participer à cette séance il n'est
pas nécessaire de pratiquer le Yoga
; en effet, le Yoga Nidra s'inscrit dans
la grande famille des techniques de relaxation.
En état de relaxation profonde, notre
corps baisse doucement en température, c'est pourquoi il faut être bien couvert pendant une séance de Yoga Nidra.
Vous voudrez bien apporter un plaid ou
couverture, chaussette et autre..... Ceci
afin de profiter pleinement des bienfaits
de la séance.
Pour participer à cette séance, merci
de vous inscrire auprès de Sylvaine
lors des séances de Yoga, ou par mail :
alarencontreduyoga@gmail.com
ou
auprès de Marie au 06 75 03 06 84.
�LOTO ASC ST ERBLON FOOT
Samedi 5 mars à 20h à l’espace Du
Guesclin.
Ouverture des portes à 18h. 40 Tirages.
Le premier lot est un bon d’achat de
400€.
Buvette et restauration sur place.
[28]
Informations pratiques
�SOUVENIR ET TROPHÉE L. BOBET
L'association cycliste de Noyal-Châtillon
organise le 33ème souvenir, les 12 et 13
mars, en collaboration avec l'ensemble
des communes du canton.
Les deux épreuves cyclistes traverseront
en effet plusieurs fois ces communes.
- Samedi, passages à St-Erblon à 13h03,
14h, 15h03, 16h10, puis toutes les
12 minutes pendant quatre fois. (sans
oublier que de 13h10 à 15h50, passage
toutes les 12 minutes des coureurs de la
course d’attente).
- Dimanche, passages à St-Erblon à :
14h03, 15h05, 16h10 puis passage toutes les 12 minutes pendant quatre fois.
Venez donc nombreux encourager les
coureurs de ces épreuves nationales.
Des déviations seront mises en place
pour assurer la sécurité des coureurs.
Suivez les et respectez les consignes que
vous donneront les signaleurs aux différents carrefours.
Merci de votre compréhension.
En parallèle, une randonnée est également organisée le dimanche 13 mars
(départ à 9h45, rue de Vern à Noyal-Châtillon/Seiche). Circuit de 6 km à parcourir
2 fois.
�CAFÉ DES AIDANTS
Le mardi 15 mars de 14h30 à 16h, à
Chantepie - Clic Alli’âges - 1bis rue de
Provence
Thème : Aider : un devoir, un sacrifice, un
besoin. Accès libre et gratuit sans obligation d’assiduité.
Infos : 02 99 77 35 13
Mail : alliages@wanadoo.fr
Site internet : www.clic-alliages.fr - www.
aidants.fr
� LES GESTES QUI SAUVENT
Sensibilisation aux gestes et comportements qui sauvent le mercredi 9 mars
de 18h à 20h dans les locaux de l'ADPC
de Bruz (entrée stade Siméon Belliard).
Ouvert à tous.
Inscriptions : 02 99 05 07 82 ou
par mail : contact-bruz@adpc35.org
Le calendrier départemental de ce programme est régulièrement mis à jour sur
le site internet :
www.ille-et-vilaine.gouv.fr
mars 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
3
Taille du fichier
5 256 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler