close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bulletin de santé du végétal Auvergne - DRAAF Auvergne

IntégréTéléchargement
Grandes cultures
Bulletin de santé du végétal Auvergne
N° 7 du 15/03/2016
A retenir
Colza
- Charançon de la tige du colza : les conditions météo redeviennent favorables aux vols et le modèle Proplant
Expert annonce des pontes possibles dans la semaine à venir
- Méligèthes : pression faible à ce jour mais qui pourrait s’intensifier en raison de l’augmentation des
températures et de l’ensoleillement.
Il est nécessaire d’observer les parcelles régulièrement dans le courant de la semaine prochaine
Blé
- La moitié des parcelles a atteint le stade épi 1 cm. Risque climatique faible concernant le piétin verse,
conditions météo peu favorables aux contaminations par la rouille jaune.
Orge
- le complexe maladie est bien présent sur l’Allier, mais il a peu progressé depuis la semaine dernière. Peu ou
pas de maladie sur le reste de la région.
Triticale
- Sur l’ensemble des parcelles les stades vont de mi-tallage au stade 1 nœud pour les plus avancées. La
majorité des parcelles (7/12) sont au stade épi 1cm. Les conditions climatiques actuelles sont favorables aux
maladies comme la rouille jaune avec notamment 2 parcelles signalées avec la présence de cette maladie.
Colza
Réseau Colza 2015 – 2016
Parmi les 18 parcelles présentes dans le réseau, 15 ont fait l’objet d’observations cette semaine.
Stades et état des colzas
La pousse du colza a été ralentie en raison des gelées matinales. Les conditions météo annoncées devraient
cependant être plus favorables à la croissance des plantes. Les premières parcelles du réseau arrivent au stade E
(boutons séparés). Il est à noter une grande hétérogénéité de développement entre les parcelles mais aussi au
sein des parcelles. Nous avons cette semaine :
- 1 parcelle à C2 (entre-nœuds visibles)
- 9 parcelles à D1 (boutons accolés)
- 3 parcelles à D2 (Inflorescence principale dégagée)
- 2 parcelles à E (boutons séparés)
…/...
Observation des ravageurs
Charançon de la tige
du chou
Identification
Corps noir, abondante pilosité
rousse puis grise. Tache
dorsale blanchâtre entre le
thorax et l’abdomen
Extrémité des pattes rousses
Charançon de la tige
du colza
Couleur gris cendré, extrémité
des pattes noires
Confusion possible entre ces deux ravageurs
Différences visibles sur insectes secs
Piégeage
Captures dans 6 parcelles sur
12 observées : 1 à 3 individus
par piège
Modélisation
Nuisibilité
Rarement nuisible, ponte dans
les pétioles sans déformation
Captures dans 4 parcelles sur
12 observées : 1 à 2 individus
par piège
Les vols sont complétés à
hauteur de 93% et 100% sur les
stations de Vichy et Clermont
Ferrand respectivement. Proplant
Expert annonce des pontes
intensives possibles dans les
prochains jours pour la station de
Vichy et des possibilités de ponte
pour
la
station
de
Clermont-Ferrand.
Forte nuisibilité pour la culture
désorganisation des tissus des
tiges suite aux dépôts des œufs
…/...
Charançon de la tige
du chou
Charançon de la tige
du colza
Période de
sensibilité pour la
culture
A partir du stade C2 : entre
nœuds visibles
Analyse indicative
du risque
La hausse des températures et
de l’ensoleillement prévu la
semaine
prochaine
sera
favorable aux recolonisations de
parcelles et potentiellement aux
pontes, particulièrement dans
l’Allier.
Les parcelles qui n’ont pas
encore été protégées peuvent
faire l’objet de piqures dans la
mesure où le colza est en pleine
montaison et où les insectes
peuvent encore être présents.
Dans les autres cas, être attentif
aux recolonisations éventuelles.
Tenir compte de l’historique de
capture dans les parcelles.
…/...
Méligèthe des crucifères
Identification
1.5 à 2.5 mm
Corps de forme aplatie, noir brillant avec des reflets métalliques
bleu-vert.
Antennes noires et pattes noires ou rousses selon les espèces,
courtes et souvent peu visibles du dessus.
Ne pas confondre avec le baris qui possède un rostre courbé
Piégeagecomptage
-Piégeage dans les cuvettes : 6 parcelles sur 8 observées ont fait
l’objet de captures (1 et 30 individus)
-% de plantes avec présence : 7 parcelles concernées sur 13
observées (5 à 60%)
-nombre d’insectes par plante : 7 parcelles concernées sur 13
observées (0,05 à 1 individu par plante).
Modélisation
Le modèle Proplant Expert indique un vol à peine initié (6 à 8%)
mais annonce de nouvelles arrivées possibles en raison de
l’augmentation des températures maximales et de l’ensoleillement
prévu pour la semaine prochaine
Du stade D1 jusqu’à l’entrée en floraison
Période de
sensibilité de la
culture
Nuisibilité
Elle est évaluée à partir du comptage des insectes sur 4*5 plantes
consécutives. Faire la moyenne par rapport au nombre de
plante totale (non au nombre de plantes infestées)
Elle est à juger en fonction du niveau de développement du colza
et de ses capacités de compensation selon le tableau en bas de
page. Il ne sert à rien de vouloir éradiquer ces insectes (une
certaine présence étant tolérable)
Analyse indicative
du risque
Faible pression observée cette semaine dans le réseau. Soyez
vigilants et observez vos parcelles cette semaines car la météo
annoncée devrait être favorable à de nouveaux déplacements et
les stades du colza sont sensibles aux attaques.
…/...
Stade
Etat du colza
Colza sain et vigoureux
Situé dans un milieu favorable aux
compensations (bonne implantation dans
un sol profond et en l'absence de risque de
stress printanier significatif)
Colza handicapé et/ou peu développé
et/ou situé dans des conditions peu
favorables aux compensations
(Risque de climat printanier stressant, déficit
hydrique, peuplement trop faible ou trop
important, vigueur faible des plantes,
agressions antérieures mal maîtrisées)
Stade
boutons
accolés (D1)
Stade
boutons
séparés (E)
En cas de présence de
méligèthes, la culture doit
compenser les pertes de
boutons sur l'inflorescence
principale et les premières
secondaires par l'émission de
nouveaux organes sur les
autres inflorescences
6 voire 9 méligèthes par
plante selon situation
1 méligèthe par plante
2 à 3 méligèthes par
plante
Blé
Réseau (parcelles observées)
Ce bulletin fait état de l’observation de 32 parcelles, 11 dans l’Allier, 13 dans le Puy-de-Dôme, 7 en Haute-Loire et 2 dans le
Cantal. Zones concernées par les observations : Bocage Bourbonnais, Sologne, Forterre, Limagne Nord et Sud et Bassins
du Puy-en-Velay, de St Flour et d’Aurillac. Une des parcelles de Sologne est observée dans deux zones : traitée et non
traitée fongicide.
Stades et état des cultures
La moitié des parcelles observées sont au stade tallage et les 3 parcelles les plus précoces, semées entre le 10 et le
13 octobre dans l’Allier (Sologne et Forterre), ont atteint le stade 1 noeud.
Piétin verse :
- Un bilan de la présence de maladies du pied a été réalisé sur 14 parcelles. Du piétin verse a été noté sur 4 parcelles avec
un niveau d’attaque faible pour 3 d’entre elles dans le nord de l’Allier (<5% de tiges présentant des nécroses) et un niveau
d’attaque moyen pour une parcelle de Forterre avec 20% de tiges présentant des nécroses.
- Il est important de ne pas rater le stade épi 1 cm pour débuter l’observation des symptômes de piétin verse. Le seuil de
nuisibilité se situe autour de 30% de pieds touchés et doit être affiné en fonction du travail du sol, du précédent, du type de
sol, de la date de semis et de la sensibilité de la variété. Attention de ne pas confondre avec le rhizoctone ou la fusariose de
la tige, maladies également présentes dans 4 parcelles du réseau mais dont la nuisibilité reste généralement mineure.
…/...
- Ces observations sont toujours cohérentes avec les prévisions du modèle TOP, cette semaine encore. Le risque
climatique progresse pour les semis antérieurs au 15 octobre mais reste de niveau faible dans toutes les zones de
production auvergnates. Précisons que le niveau de risque indiqué par le modèle TOP à l’approche du stade épi 1 cm est un
risque climatique qui doit être complété par l’évaluation du risque agronomique de chaque parcelle (tenant compte des
précédents et anté-précédents, du travail du sol, et de la sensibilité variétale). Pour plus de précision consulter la grille de
risque d’ARVALIS publiée dans les guides « Choisir et décider » disponible sur www.arvalis-infos.fr.
- Résistance variétale, respect des dates de semis recommandées pour la région et rotations peu chargées en céréales à
paille sont les principaux leviers agronomiques efficaces pour limiter le risque d’infection par le piétin verse.
Les symptômes, facteurs de risques et méthodes de lutte agronomique sont décrits dans la fiche accident « Piétin verse »
disponible sur http://www.fiches.arvalis-infos.fr/
Rouille jaune
- Après une présence précoce sur stades jeunes et sur des variétés très sensibles, la rouille jaune est actuellement absente
des parcelles du réseau.
- Les conditions météorologiques de la semaine dernière étaient défavorables aux contaminations. Cependant, la maladie
doit être surveillée, considérant le réchauffement progressif à venir et compte tenu des facteurs de risque élevés de
l’année : automne et hiver doux, épidémie importante les deux campagnes précédentes 2014 et 2015, emblavement
toujours significatif en variétés sensibles… Rappel des conditions de développement de la maladie : fraîcheur printanière
(optimum 10-15°), humidité, présence de rosée.
- Le seuil de nuisibilité de la rouille jaune est à nuancer selon le stade : à partir du stade épi 1 cm, en présence de foyers
actifs de rouille jaune (pustules pulvérulentes) ; à partir du stade 1 nœud, dès la présence des premières pustules dans la
parcelle.
- Rappelons que le choix d’une variété peu sensible est le moyen de lutte le plus efficace.
Les symptômes, facteurs de risques et méthodes de lutte agronomique sont décrits dans la fiche accident « Rouille jaune »
disponible sur http://www.fiches.arvalis-infos.fr/
Orge
Données du réseau
Douze parcelles sur quinze déclarées ont fait l’objet d’au moins une observation (quatre dans l’Allier, une Cantal, cinq en
Haute-Loire et deux dans le Puy-de-Dôme) sur la période des 14 et 15 février.
Stades des cultures
D’épi 1 cm à 2 nœuds en plaine et fin tallage en altitude.
Etat végétatif
Les orges reverdissent lentement et de nombreux symptômes abiotiques sont toujours présents.
Observations maladies
Maladies du pied
Signalées uniquement sur l’Allier, on note sur deux parcelles la présence de 5 à 15% de fusariose sur tige et de 5 à 55% de
rhizoctone.
…/...
Maladies du feuillage
Helminthosporiose :
On note sur trois parcelles de l’Allier la présence d’helminthosporiose qui touche de 10 à 50% des F2 et de 10 à 70% des
F3. Une parcelle de Haute-Loire est touchée sur 30% des F3 et 20% des F2. Cette maladie est favorisée par les variations
brutales d’humidité et le vent.
Rappel
Maladies
Période de
sensibilité
Helminthosporiose
Z31 à Z51
Seuils d’intervention
Variétés
Variétés sensibles moyennement et peu
sensibles
Plus de 10 % de
feuilles atteintes
Plus de 25 % de
feuilles atteintes
Rhynchosporiose :
Signalée dans trois parcelles de l’Allier elle touche 10% des F3 et sur une de ces parcelles 10% des F2. Les printemps frais
et pluvieux sont favorables à son évolution.
Rappel :
Maladies
Rhynchosporiose
Période de
sensibilité
Z31 à Z49
Seuils d’intervention
Variétés
Variétés sensibles
moyennement et peu
sensibles
Plus de 10 % de
feuilles atteintes et
plus de 5 jours avec
plus > 1 mm depuis
Z31
Plus de 10 % de
feuilles atteintes et
plus de 7 jours avec
plus > 1 mm depuis
Z31
Oïdium :
La présence d’oïdium est signalée sur une parcelle de l’Allier et touche 10% des F2 et 30% des F3. Les nuits humides et
les journées chaudes et sèches sont favorables à son développement.
Seuils d’intervention
Maladies
Période de
sensibilité
Variétés sensibles
Variétés moyennement
et peu sensibles
Oïdium
Z30 à Z49
Plus de 20 % de
feuilles atteintes
Plus de 50 % de
feuilles atteintes
.
…/...
Rouille naine
Signalée dans deux parcelles de l’Allier elle touche dans un cas 10% des F2 et dans l’autre cas 10% des F2 et F3.
Seuils d’intervention
Maladies
Période de
sensibilité
Variétés sensibles
Variétés moyennement
et peu sensibles
Rouille naine
Z31 à Z51
Plus de 10 % de
feuilles atteintes
Plus de 50 % de
feuilles atteintes
.
Les parcelles au stade épi 1 cm (Z30) arrivent maintenant en période de risque vis-à-vis des maladies.
La météorologie de ces prochains jours devrait permettre une reprise plus marquée de la végétation et freiner la
progression de la rhynchosporiose et de l’helminthosporiose mais le temps sec et doux devrait être favorable à
l’oïdium. Dans ce contexte le complexe maladie devrait se cantonner sur les F4 et F5 du moment.
Rappelons que le choix d’une variété peu sensible est un moyen de lutte efficace. Pour plus de précision consulter
la grille de résistance ARVALIS publiée dans les guides « Choisir et Décider Céréales à pailles », rubrique
« résistance aux maladies » disponible sur www.arvalis-info.fr .
Suivre nos prochains bulletins.
Observations ravageurs
Non signalé cette semaine.
TRITICALE
Réseau triticale 2015 – 2016
Le réseau de surveillance en Auvergne comprend 12 parcelles au total (dont 4 en Haute-Loire, 1 dans le Puy-de-Dôme, 5
dans l’Allier et 2 dans le Cantal) ; allant du stade tallage au stade épis 1 cm.
Rouille jaune
Cette semaine 2 parcelles du réseau (1 dans l’allier au stade épi 1cm, variété Vuka et 1 en
Haute-Loire au stade tallage) ont été signalées avec de la rouille jaune. Le seuil de
nuisibilité de la rouille jaune est à nuancer selon le stade : à partir du stade épi 1 cm, en
présence de foyers actifs de rouille jaune (pustules pulvérulentes) ; à partir du stade 1
nœud, dès la présence des premières pustules dans la parcelle. Rappelons que le choix
d’une variété peu sensible est le moyen de lutte le plus efficace.
Notons également qu’une variété peut sembler sensible en début de saison, et résistante
en fin de saison lorsque la résistance quantitative au stade adulte est installée.
…/...
Rhizoctone
2 parcelles (1 dans le Puy-de-Dôme et 1 dans l’Allier) ont été signalées avec la présence de Rhizoctone respectivement 12
et 16%). Dans la majorité des cas les dégâts sont faibles car les attaques sur tige sont généralement superficielles.
Ne pas confondre
Rhizoctone
Plusieurs taches nettes entre le plateau de tallage et le 3e Nœud
Piétin-verse
Une tache diffuse entre le plateau de tallage et le 3e Nœud
Fusariose de la tige
Taches brunes sous forme de trait de plume. Nœud nécrosé avec
parfois présence de mycélium rose violacé.
Ce BSV reprend des observations ponctuelles qui donnent des tendances régionales. La Chambre Régionale dégage
toute responsabilité quant aux décisions prises par les agriculteurs concernant la protection de leurs cultures.
Action pilotée par le Ministère chargé de l’Agriculture, avec l’appui financier de l’Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques, par les
crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto.
Directeur de Publication: Gilbert GUIGNAND, Président de la Chambre Régionale d’Agriculture
Coordonnées référent: François Roudillon (CA 03) - froudillon @allier.chambagri.fr - 04 70 48 42 42
Publication Hebdomadaire. Toute reproduction même partielle est soumise à autorisation
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 263 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler