close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Budget 2016-2017 - Tableaux et graphiques

IntégréTéléchargement
le plan économique
DU QUÉBEC
Extrait
TABLEAUX ET GRAPHIQUES
BUDGET 2016-2017
Mars 2016
DOCUMENTS
BUDGÉTAIRES
2016-2017
Des conditions propices à une accélération
de la croissance économique
Croissance économique au Québec
(PIB réel, variation en pourcentage)
1,5
1,6
1,1
2015
2016
Sources : Institut de la statistique du Québec, Statistique Canada et ministère des Finances du Québec.
2017
La création d’emplois demeure robuste
Évolution de l’emploi au Québec
(nombre d’emplois en milliers)
4 110
emplois en
février 2016
4 072
emplois en
décembre 2013
70 600 emplois créés
depuis avril 2014
4 039
emplois en
avril 2014
Décembre
Source :
Statistique Canada.
Juin
Décembre
Juin
Décembre
50 % des emplois créés au Canada
l’ont été au Québec
Part de l’emploi salarié privé créé au Canada en 2015
(en pourcentage)
Québec
49,7 %
Source : Statistique Canada.
Reste
du Canada
50,3 %
Le redressement des investissements
est amorcé
Investissements non résidentiels des entreprises au Québec
(variation en pourcentage, en termes réels)
9,3
9,1
0,0
2,8
-4,7
-7,9
-11,0
2011 2012
2013
2014
Sources : Institut de la statistique du Québec, Statistique Canada et ministère des Finances du Québec.
2015
2016
2017
Après six années de déficit, l’atteinte
et le maintien de l’équilibre
Solde budgétaire(1)
(en millions de dollars)
0
0
0
-1 143
-1 500 -1 600
-2 350
-2 628
-3 174
-2 824
-3 150
Cible prévue
Réalisé
-3 800
-3 946
-4 506
2009-2010
2010-2011
2011-2012
(1) Solde budgétaire au sens de la Loi sur l’équilibre budgétaire.
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016 2016-2017
L’ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE PROGRAMMES
Croissance des dépenses de programmes
(en pourcentage)
2,8
3,3
2,7
2,5
1,2
2011-2012
1,6
2,8
2,8
2,8
2,8
1,7
2012-2013 2013-2014 2014-2015 2015-2016 2016-2017
2017-2018 2018-2019 2019-2020 2020-2021
Croissance des dépenses consolidées
par province
Croissance des dépenses consolidées des provinces
2014-2015
(en pourcentage)
Moyenne 2006-2007
à 2012-2013
2013-2014
2015-2016
2016-2017
Année du retour à l’équilibre budgétaire
4,5
4,7
4,7
4,4
4,4
3,2
2,5 2,4
2,5
2,1 2,2
2,4
1,4
1,0
0,3
QUÉBEC
ONTARIO
Colombie-Britannique
Équilibre budgétaire
en 2015-2016
Équilibre budgétaire
prévu en 2017-2018
Équilibre budgétaire
en 2013-2014
Note : Dépenses consolidées excluant le service de la dette.
Sources : Ministère des Finances du Canada et ministère des Finances du Québec.
Le renforcement du financement
des services publics
Dépenses de programmes par grands portefeuilles
(en millions de dollars)
Éducation et Enseignement supérieur
Variation en %
Santé et Services sociaux
Variation en %
Autres portefeuilles
Variation en %
Fonds de suppléance(1)
Marge budgétaire(2)
DÉPENSES DE PROGRAMMES
Variation en %
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
16 827
17 245
17 769
18 299
1,3
3,0(3)
3,0
3,0
32 964
33 739
34 564
35 529
2,3
2,4
2,4
2,8
16 308
16 599
16 961
17 045
-1,1
1,2(4)
2,2
0,5
360
655
612
717
—
—
250
500
66 460
68 238
70 156
72 089
1,7
2,7
2,8
2,8
Note : Les montants ayant été arrondis, la somme peut ne pas correspondre aux montants indiqués.
(1) Ce programme vise à pourvoir aux dépenses imprévues pouvant survenir dans l’un ou l’autre des programmes gouvernementaux, aux dépenses prévues mais non ventilées dans les portefeuilles ministériels ainsi qu’à certaines mesures qui sont annoncées lors du discours sur le budget 2016-2017.
(2) Le gouvernement dispose d’une marge budgétaire qui vise à faire face à divers risques et à gérer les arbitrages ministériels requis lors de la préparation du budget de dépenses.
(3) Ce pourcentage de variation a été calculé en excluant des dépenses 2015-2016 les transferts provenant de la provision du MIDI (78,5 M$).
(4) Ce pourcentage de variation a été calculé en incluant aux dépenses 2015-2016 les transferts de la provision du MIDI au MEES (78,5 M$)
et au MSSS (12,2 M$).
Source : Secrétariat du Conseil du trésor.
Le maintien des investissements publics
en immobilisations à des niveaux élevés
Investissements du Plan québécois des infrastructures 2016-2026
(en milliards de dollars)
PQI 2016-2026 : 88,7
Moyenne
8,9
9,2
9,6 9,6 9,6 9,3
8,9 8,8 8,5 8,5 8,5 8,5 8,5
4,5
2,8
1997-1998 2002-2003 2007-2008
à
à
à
2001-2002 2006-2007 2013-2014
2014-2015
2016-2017
2018-2019
2020-2021
2022-2023
2024-2025
Investir dans les infrastructures
en éducation et en enseignement supérieur
Investissements en infrastructures pour l’éducation
et l’enseignement supérieur
(en millions de dollars)
2 159
200
2 066
2 066
305
Plan pour la réussite
en éducation
et en enseignement
supérieur
1 588
115
1 959
1 761
1 473
2016-2017 2017-2018 2018-2019
2016-2017
Note : 2017-2018
2018-2019
Des investissements de 80 M$ sont prévus au-delà de 2018-2019, ce qui porte les investissements du Plan à 700 M$.
Déjà prévu dans le
Plan québécois
des infrastructures
La diminution du poids de la dette brute :
l’importance du Fonds des générations
Dette brute au 31 mars(1),(2)
(en pourcentage du PIB)
57,5
Sans le Fonds
des générations
55,0
Avec le Fonds
des générations
55,0
49,5
50,1
2009
P :
(1)
(2)
2016P
Résultats préliminaires pour 2016 et prévisions pour les années subséquentes.
La dette brute exclut les emprunts effectués par anticipation et tient compte des sommes accumulées au Fonds des générations.
La dette brute tient compte de la dette des réseaux de la santé et des services sociaux et de l’éducation émise en leur nom propre.
Les données à compter de 2009 ne sont pas comparables à celles des années précédentes, qui ne comprennent pas cette dette.
2021P
Près de 13 milliards de dollars en appui
à l’économie québécoise
Appui à l’économie prévu dans le Plan économique du Québec
(en millions de dollars)
Coût des initiatives
amorcées
Investissements
soutenus
Budget 2014-2015
816
7 169
Le point sur la situation économique
et financière du Québec de l’automne 2014
195
735
Nouveau congé fiscal bonifié
pour grands projets d’investissement
10(1)
4 035
Budget 2015-2016(2)
3 393
9 893
Sous-total
4 414
21 832
Budget 2016-2017
3 647
12 804
8 061
34 636
TOTAL – Plan économique du Québec
(1) Représente le coût pour les cinq premières années.
(2) Y compris l’investissement pour la poursuite du programme C Series de Bombardier.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
525 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler