close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

catalogue - Carquefou

IntégréTéléchargement
Exposition
Art posté
du 27 février au 27 mars 2016
Manoir des Renaudières - Carquefou
2
Les timbrés de l’art et autres créations.
Le manoir des Renaudières est un lieu d’échanges et de rencontres pour
tous ceux qui se passionnent pour la création artistique.
Depuis une dizaine d’années, nous y avons accueilli des artistes connus du
milieu de l’Art dit Singulier, Art Outsider ou apparenté Art Brut.
Cette exposition sur la Création Postale se veut à nouveau, ouverte à
l’inventivité et à l’intention créatrice.
Le Mail Art est un échange de correspondance artistique et un échange de
correspondance écrite qui transite par la Poste.
Lettres dessinées, lettres peintes, lettres-objets, lettres-textiles… C’est le
plaisir pour le créateur d’envoyer et de recevoir une œuvre originale et
pièce unique que la Poste acheminera.
J’ai été frappée au cours du collectage, par l’extrême générosité des « mailartistes », par leur force artistique, par leur fidélité entre eux, par la régularité
de certaines correspondances, par leur plaisir partagé. Et quelle inventivité,
quelle créativité, dans toutes ces enveloppes illustrées ! Qu’il me soit permis
de remercier vivement tous ces talentueux créateurs et collectionneurs
passionnés qui ont encouragé la mise en oeuvre de cette exposition.
Suite à notre demande, Bernard Briantais, artiste nantais, a bien voulu engager
depuis la rentrée 2015, un échange postal avec une classe primaire de l’école
St Joseph de Carquefou. La production fût généreuse et inattendue.
Qu’il en soit aussi remercié ainsi que les enfants et leur maître.
Nous n’avons pu résister à inviter de nouveau, pour cette exposition,
François Monchâtre. Lors de notre visite, il fabriquait dans son atelier des
avions, machines en bois aux mécanismes ingénieux. Le petit clin d’œil à
l’envoi postal était trouvé !
Je remercie enfin le Musée de la Création Franche à Bègles qui a mis à notre
disposition une partie de sa collection.
Chantal Giteau
3
Alain Arnéodo
4
« J’ai commencé à dessiner à l’âge de 48 ans. Mon
projet, que je pensais très ambitieux, mon seul projet,
était d’illustrer mes lettres à la façon de Victor Hugo,
de Verlaine, de Baudelaire. Il me semblait que les mots
et l’image dessinée pouvaient composer des messages
plaisants. Je m’intéressais à une certaine forme d’art,
celui qui ne s’apprend pas dans les écoles, l’art brut, l’art
singulier. Je partais à la recherche de ma propre liberté
d’expression. J’ai rencontré de nombreux artistes de ce
bord, échangeant avec eux une correspondance suivie.
Les lettres « véhiculaient mes dessins ».
Nous échangions nos lettres, nous échangions nos
existences. Nous nous donnions des nouvelles de nos
dedans, de nos dehors, de nos introspections et de
nos déplacements, de nos bonheurs et de nos allergies.
Nos « belles » enveloppes, nos « belles » lettres
témoignaient de nos humeurs …
Je reste farouchement attaché au travail « à la main », à
l’écriture manuscrite. Les encres me donnent leurs couleurs.
Deux ou trois petits pinceaux, un calame (un roseau), le
stylobille sont mes outils. L’encre de Chine me fascine… J’ai
horreur de jeter les cartons d’emballage, je leur confère un
destin plus durable en dessinant dessus.
Enfin, j’évoque une tentation : faire connaître toutes ces
lettres qui parlent de la création, de ses difficultés, de ses
enthousiasmes. Tentation satisfaite puisque nous avons,
Blanche-Marie et moi, créer nos « petites éditions » dites
de « l’Amateur » (éditions hors commerce). Plus de 400
titres s’alignent sur la liste de notre « catalogue »…
J’ai aujourd’hui 72 ans. Plus de 20 000 enveloppes
illustrées (contenant des lettres illustrées elles aussi) ont
été affranchies par la Poste. Plus de 25 000 ont été
créées. Avec mes amis artistes, nous pratiquons l’amitié à
distance, l’amitié idyllique qui résiste à la saturation.
L’amitié tout simplement. Strictement l’amitié. L’amitié à
la lettre ».
Alain Arnéodo, propos recueillis en 2015
5
Hervé Aussant
Né en 1948, Hervé Aussant,
après des études aux BeauxArts, abandonne son métier
de professeur en 1975, pour
devenir imprimeur-graveur. Il
édite des ouvrages consacrés
à des artistes singuliers
apparentés à l’art Brut.
Son œuvre personnelle est
composée de nombreuses
gravures,
peintures
et
dessins souvent réalisés au
stylo à bille et encres.
Hervé Aussant réside à
Médréac (35).
Jean-Paul Baudouin
Né en 1946, Jean-Paul Baudouin peint et
dessine depuis l’enfance. Boucher, comme
son père, il finit par devenir potier, métier qu’il
exerce encore aujourd’hui.
Il réalise d’abord des statuettes en terre
puis des sculptures en métal avec des vieux
outils soudés. A partir de 1991, il dessine
sur des cartons et papiers de récupération
tout un monde peuplé de figures insolites,
anges protecteurs, bande de drilles
délirants qui composent une oeuvre
où la magie excelle. Jean-Paul Baudouin
se dit lui-même « chaman féticheur ».µ
Il réside à Trentemoult (44).
6
Chris Besser
Originaire du midi, peintre
depuis
l’enfance,
Chris
Besser vit et travaille à Paris.
Elle correspond depuis
longtemps avec une dizaine
d’artistes ou amateurs et,
occasionnellement avec une
trentaine.
« Peintre talentueuse, elle explore avec une vigueur expressive les grandes fables
d’un monde hardiment bâti, entremêlant mythologie intime, souvenirs d’enfance
et illuminations. Dans ses enveloppes illustrées c’est autre chose, non de vastes
fresques monumentales, mais simplement les fragments d’un perpétuel journal de
voyage racontant ses errances incessantes à travers la planète. Comment ne pas
partager son émotion et son trouble devant la magie des hauts lieux d’Egypte,
sa joie sauvage retrouvée sur les plages perdues et sublimes des Caraïbes, sa
curiosité attentive à travers le Bénin,... et tant d’autres lieux. Chaque lettre reçue
déconnecte l’heureux récipiendaire de la banalité du quotidien, aiguise sa curiosité
et dirige son regard vers d’autres réalités de ce monde, que Chris Besser l’invite à
partager. »
Jean-Claude Caire
7
Lydie Bonnec
C’est à l’occasion d’une exposition d’art posté
organisée par la Poste à Paris, que Lydie
Bonnec (née en 1950) relève les adresses des
artistes présentés puis entame un début de
correspondance plus ou moins soutenue avec
notamment, Alain Pauzié, Alain Arnéodo et Michel
Julliard.
Elle entretiendra ensuite des échanges plus
réguliers avec Jean-Michel Chesné.
Son travail est d’autant plus intéressant qu’il
émane d’une personne se disant « non-artiste »,
totalement autodidacte dont la curiosité, le désir
de faire, ainsi que l’expérience du jeu furent le
moteur de ses productions très originales.
Anne Bossenbroek
Installée aux Pays-Bas depuis 1985, Anne Bossenbroek est relieuse et mail artiste.
8
Bernard Briantais
Bernard Briantais, artiste
nantais, « dessine depuis
toujours » aime-t-il à dire.
Depuis quelques années, il
trace minutieusement et
de manière obsessionnelle,
des visages singuliers par
série, portraits décalés au
graphisme improbable.
Créateur insatiable en perpétuelle recherche, il aime aussi raconter des histoires en
images ou le grotesque humain cotoie la satire sociale mais toujours dans une folie
douce et délicate.
Trait après trait, ligne après ligne, il dessine ses fantômes.
François Burland
Né en 1958 à Lausanne, autodidacte,
François Burland dessine depuis
l’enfance.
Inspiré d’abord par la mythologie, le
chamanisme, les contes d’enfants et
les récits de chevalerie, ses nombreux
voyages chez les Touaregs du Sahara,
l’amène ensuite à travailler par série,
sur des rouleaux de papier kraft, à la
craie et au stylo à bille.
Il met en scène un bestiaire fantastique, guidé par l’art rituel et magique de ces
peuples nomades. Il a fabriqué également des centaines de jouets-scuptures avec
des matériaux de récupération. .
Aujourd’hui, le travail de François Burland appartient à la scène internationale. Il est
présenté en Suisse comme à l’étranger.
9
Lisette Candela
Lisette Candela habite La Rochelle.
C’est une mail artiste qui échange
avec plusieurs correspondants assez
régulièrement.
Elle travaille plus particulièrement le
dessin sur ses enveloppes, avec talent
et poésie.
Jean-Michel Chesné
Né à Paris en 1959, Jean-Michel Chesné dessine
depuis plus de 30 ans. Sa visite au Palais Idéal
du Facteur Cheval à Hauterives en 1992, sera un
véritable choc qui aura une incidence radicale sur
son travail.
Il produit des dessins à l’encre blanche qu’il appelle
lui-même « Dessin-dentelles », où l’on retrouve
des animaux ou des êtres hybrides issus d’un
imaginaire fantastique.
ParallèIement, il développe depuis 1999,
à l’arrière de sa maison de Malakoff,
un
jardin de mosaïque et une grotte-chapelle.
Impliqué et actif dans le monde de l’Art
Brut, il écrit des textes dans les revues
consacrées: Raw vision, Gazogène, Zon’Art,
ect et anime un blog dédié à cette forme d’art.
C’est lors d’une visite chez Michel Julliard, début 2000, qu’il prit conscience
de la richesse des échanges épistolaires. Un magnifique moyen de
créer ou d’entretenir des liens avec la compagnie des artistes, ou des
personnes dont il se sent proche humainement ou esthétiquement.
10
Jean-Pierre Comes
Jean-Pierre Comes a démarré en
2010 sa première correspondance
avec Alain Pauzié. Rapidement, il est
devenu un mail-artiste prolifique,
échangeant avec de nombreux
artistes, Claudine Goux, Alain
Arnéodo, Sanfourche, Marc Pessin...
et dans plusieurs pays; Etats-Unis,
Allemagne, Japon...
Passionné par le mail art et la
correspondance, il organise des
expositions sur ces sujets.
Il réside à Limoges.
Marielle Conte
Mareille Conte est professeur d’arts plastiques à Arles. Elle participe à plusieurs
réseaux de mail art.
11
Paul Duhem
Paul Duhem, né en Belgique en 1919,
est décédé en 1999. Il a vécu une vie
particulière, souvent dans des conditions
très précaires.
En 1977, il est admis dans le foyer La
Pommeraie. A 70 ans, il commence à
dessiner, donnant naissance à une oeuvre
singulière et abondante. A travers un
langage graphique simple, percutant et
reconnaissable entre tous, Paul Duhem
trouve un moyen de communiquer sans
passer par les mots, brisant ainsi sa solitude.
Il travaille obsessionnellement jusqu’à son
décès.
Paul Duhem bénéficie d’une notoriété
internationale importante. Plusieurs de ses
œuvres sont conservées notamment dans
la collection Neuve Invention à Lausanne et
au musée de la Création Franche à Bègles.
Jill Galliéni
Née en 1948, Jill Galliéni est « sculptrice »
depuis ses 28 ans.
Elle commence à créer des petites poupées
en chiffon puis s’oriente vers des grandes
« sculpture-Poupées » et des groupes de
femmes en tissu. Elle sculpte également
des délicates chorégraphies de femmes
qui dansent avec du papier de soie.
Parallèlement à ce travail, elle écrit des
Prières à Sainte Rita, litanies composées de
centaines de phrases mêlées, enchevêtrées,
brouillées.
Son oeuvre est présente notamment
dans les collections du LaM de Lille, à la
Fabuloserie et au musée de la Création
Franche à Bègles.
12
Patrick Gimel
Patrick Gimel né en 1952, vit à Grenoble.
Il commence d’abord par le dessin animé
de manière artisanale.
Il dessine principalement à l’encre de Chine
et avec des crayons de couleur. Son
écriture graphique est très singulière et
reconnaissable.
Son oeuvre est présente dans la Collection
Neuve Invention à Lausanne et au musée de
la Création Franche à Bègles.
Giorgio
Giorgio, mail artiste confirmé, participe
à différents réseaux sur le net et
échange notamment avec GEHA
depuis de longues années.
13
GEHA
GEHA est née en 1940 en Allemagne. Elle suit
des cours de gravure taille-douce (à Strasbourg
et à Paris), fait des stages et participe à de
nombreuses expositions, en France et à l’étranger.
Ses recherches graphiques se poursuivent à La
Rochelle où elle anime l’atelier de gravure du Carré
Amelot (1994 à 2000).
Depuis les années 80, elle est aussi
très
active dans le milieu de l’art postal.
GEHA y dévoile tout son talent et exprime sa
sensiblité et sa poésie dans les enveloppes
qu’elle crée et compose, à partir de gravures,
ou photographies qu’elle réalise elle-même, mais
également au moyen de papiers déchirés qu’elle a le
don d’assembler et d’harmoniser.
14
Mail art, art posté, art postal, art timbré, qu’importe l’appellation pourvu
qu’il y ait des surprises dans la boite à lettres... Dès lors, la correspondance
devient une véritable cour de récréation : rester encore enfant, jouer à sa
guise, désobéir un peu et faire des pieds de nez à l’autorité en écornant les
normes postales. Pourquoi par exemple, coller un timbre en haut à droite de
l’enveloppe quand une multitude de timbres, à petite valeur faciale, se prêtent
comme modules pour construire une composition ? Le petit plus : le fait qu’un
postier doit alors actionner une douzaine de fois le tampon oblitérateur est
une modeste victoire sur la notion de rendement des entreprises comme la
Poste.
Si le réseau des correspondants (actuellement environ 20 dont une classe
d’école maternelle) a diminué avec le temps, le virus timbré se porte/poste
bien et crée toujours de nouvelles victimes dans son entourage. Les
nombreuses manifestations et initiations dans les établissements scolaires
témoignent de la frénésie postale de GEHA.
Une grande Mail-artiste.
15
Claudine Goux
Née en 1945, elle vit et travaille à Royan. Elle pratique la gravure, peint à la gouache
et à l’acrylique, dessine à l’encre de Chine, réalise des triptyques dont le cadre est
un prolongement pyrogravé de l’œuvre. Son travail fait de ciselures et de fines
hachures nous entraîne dans la mythologie et l’histoire des religions qui la passionnent.
Elle illustre également un nombre considérable d’ouvrages de poésie.
Ses oeuvres sont notamment présentes dans la Collection Neuve Invention à
Lausanne, l’Aracine à Villeneuve d’Ascq et à la Création Franche à Bègles.
Michel Julliard
Michel Julliard vit et
travaille à Gissac (12).
Peintre, il publie aussi des poémes et des nouvelles dans divers recueils et revues.
Depuis plus de 30 ans, il peint chaque matin, 2 à 3 enveloppes en papier, carton, et
bois, les gravant ensuite à la plume Sergent-Major, puis y ajoute des plumes ou
des fenêtres étranges. Après ce premier travail matinal, il passe à la toile.
Il correspond avec une quinzaine de correspondants réguliers, notamment Marc
Pessin, Jean Michel Chesné, Alain Arnéodo, Eni Looka, Marie Morel et envoie des
16
missives aux 4 coins du monde.
Marian Koopen
Marian Koopen, née en 1956,
vit à Amsterdam.
En 1995, elle reprend le dessin
en compagnie de ses enfants
puis développe une oeuvre
singulière sur papier, avec
pastels à l’huile et aquarelle.
Son écriture au graphisme
très personnel est proche
du graffiti.
Elle entre en 1998, dans les
collections du musée de la
Création Franche à Bègles.
Didier Le Marec
Didier Le Marec, relieur, habitait dans
le Berry.
Il fabriquait des boites extraordinaires
pour présenter des textes hors du
commun. Alain Bar et Marc Pessin
lui ont commandé ces petits écrins
pour leurs plus belles parutions.
Il réalisait aussi lui-même de délicates
enveloppes, utilisant la technique du
lavis ou la tache d’encre sur papier,
pour donner un résultat proche de la
calligraphie.
17
Alain Lacoste
Alain lacoste est né en 1935 et vit près de
Laval (53).
C’est un artiste « Singulier » qui a développé
une oeuvre foisonnante composée de très
nombreux dessins à l’encre de chine sur
papier, petit format.
L’artiste a également réalisé un grand nombre
de sculptures, assemblages de morceaux
de bois et autre matériaux peints et des
bas-reliefs. Il a aussi écrit ses fameuses
« lacosteries », composées essentiellement
de notes d’atelier.
Son oeuvre est présente dans de nombreuses
collections et notamment dans la collection
d’Alain Bourdonnais à la Fabuloserie, à la
Neuve Invention à Lausanne et au musée de
la Création Franche à Bègles.
Jean-François Maurice
Jean-François Maurice était le fondateur
et animateur de la revue « Gazogène »,
bien connue dans le milieu de l’Art Brut.
Fidèle à l’art populaire, à l’art brut et surtout
aux environnements spontanés, il n’a
cessé de faire découvrir des lieux et des
personnages-créateurs étonnants.
18
Marie Morel
Marie Morel est née en 1954.
Depuis 1988, elle vit dans le Jura et
ne cesse de peindre.
Sa peinture est composée de petits
tableaux découpés en damiers,
accolés les uns aux autres comme
des petits théâtres et émaillés de
textes. Marie Morel publie également
la revue « Regard » consacrée aux
peintres, écrivains et poètes qu’elle
aime.
Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections.
Fidèle, elle échange des enveloppes dessinées et peintes ou des textilesenveloppes depuis de nombreuses années, avec des mail-artistes confirmés.
Gaston Mouly
Gaston Mouly né en 1922, est décédé en 1997. Créateur hors-normes, il vécut dans
le Lot.
En 1983, il commence à dessiner et surtout à mouler du ciment (il avait exercé le
métier de maçon). Il réalise des sculptures parfois monumentales et des bas-reliefs.
Ses fameux dessins si singuliers réalisés au crayon de couleur, représentent des
scènes quotidiennes de la vie rurale.
19
Son oeuvre est présente dans de nombreuses collections.
Gilles Manero
20
Gilles Manéro né en 1955, vit à Rauzan (Gironde).
Photograveur de métier, il commence à dessiner
sur papier photographique en 1991, puis utilise
des encres d’imprimerie pour réaliser ses oeuvres.
Passionné de technique, il ne cesse de créer, transformer ses
supports comme les disques vinyles ou travaillant l’image
d’anciens manuscrits à la mine de plomb ou à la peinture.
Il multiplie les matériaux et objets de récupération,
qu’il chine inlassablement pour créer des sculptures,
oeuvres intemporelles, inventives, et improbables.
Ses oeuvres sont présentes dans de nombreuses
collections publiques et privées, et à la Création Franche à
Bègles.
Il commence en 1995, un délicat travail de dessin sur
enveloppes avec GEHA.
Puis, il poursuit cet échange régulier, mêlant les supports.
Il correspond également avec Alain Arnéodo et Didier Le
Marec aujourd’hui décédé.
21
Mariette
22
Mariette née en 1961, est l’une des 5 filles de Marc Pessin, graveuréditeur-poète.
Elle dessine depuis toujours, fait de la poterie, du papier mâché,
des petites boites enfermant des histoires, des livres cousus, des
sculptures totémiques....
Elle a créé 700 poupées, mi reliquaires, mi-amulettes, mi-momies
de 2005 à juin 2013.
Elle habite en Isère dans «La Maison de Mariette», musée étonnant
et insolite construit par son mari architecte et qui rassemble son
travail et ses collections.
Le mail art fait aussi partie de sa création.
« C’est comme un acte de magie : faire une enveloppe peinte pour
une personne que j’apprécie, une petite partie de moi que j’envoie.
Glisser un courrier et attendre qu’on me réponde. J’ai de nombreux
correspondants, certains que je connais, d’autres pas et pourtant
nous correspondons depuis plus de 10 ans ! la genèse de ma
création prend source dans le temps qui passe inexorablement ».
Mariette correspond avec une trentaine de personnes, depuis de
nombreuses années, ponctuées de périodes de silence.
23
François Monchâtre
Photo Jean-Claude Launey
François Monchâtre, né en 1928, vit et travaille à La Flèche depuis 1964.
«Dessinateur, peintre, scupteur, «ingénieux constructeur», d’une créativité
débordante, fasciné par l’absurbe, doté d’un humour parfois ravageur, François
Monchâtre pose un regard à la fois poétique et critique sur la société, dans ses
oeuvres d’un style profondément personnel et original.»
Concepteur de petites machines en bois aussi ingénieuses qu’improductives,
actionnées parfois par de multiples mécanismes, leviers, hélices, manivelles...
qui permettent de les manipuler, c’est un vrai théâtre d’objets qu’il invente sans
relâche.
Il dessine aussi et inlassablement sur papier ou sur toile, son « crétin » fétiche.
Il a exposé dans de nombreux lieux en France, en Suisse, à Londres, à New York.....
Ses oeuvres sont présentes dans plusieurs collections privées et publiques,
notamment au Fond National d’Art Contemporain, au Musée d’Art Moderne de
Saint-Etienne, à la Fabuloserie, au Musée de Tessé au Mans et à la Création Franche
à Bègles.
24
Photo Jean-Claude Launey
« Je n’ai aucun mérite, ni de souci d’inspiration: les journaux, les actualités télévisées
alimentent malheureusement mon travail. Mon goût personnel serait de faire des
paradis. Mes petites critiques ne changent pas grand-chose, je suis un peu Don
Quichotte ».
« Ces machines, c’est des trucs mécaniques avec un clin d’oeil, quoi, c’est pas
sérieux du tout ».
François Monchâtre
Photo Jean-Claude Launey
25
Michel Nedjar
Michel Nedjar est né en 1947.
Adolescent, il prend douloureusement
conscience de l’horreur de la Shoah, de l’histoire
de sa famille, en grande partie victime du
nazisme : les poupées tragiques, sombres qu’il
se met alors à créer, en sont la réminiscence.
Puis, il rencontre Dubuffet et découvre l’Art Brut.
En 1980, il cofonde avec Madelaine Lommel et
Claire Teller, l’Aracine pour réunir les oeuvres
de nouveaux créateurs. Plus de 3 500 oeuvres
sont rassemblées et léguées en 2010 au LaM
de Lille.
Michel Nedjar est l’artiste brut le plus exposé
dans le monde, ces 30 dernières années.
Alain Pauzié
Alain Pauzié né en 1936, vit à Albi.
Dès 1967, il dessine sur du papier perforé d’imprimante. En 1977, il rencontre et
correspond avec Dubuffet.
Il commence à dessiner sur des enveloppes vers 1966 et à peindre de très
nombreuses semelles de chaussures, rejetées par la mer.
Ses enveloppes illustrées souvent au stylo à bille, au feutre ou au Rotring sont dans
la collection Neuve Invention à Lausanne et à la Création Franche à Bègles.
26
Marc Pessin
Né en 1933 à Paris, Marc Pessin est peintre, graveur et surtout archiviste.
Il vit en Isère.
Editeur, il est un artiste majeur de la bibliophilie contemporaine. Son œuvre rend
compte de plus d’un demi-siècle de poésie et de gravure. Il a collaboré avec les
plus grands noms de la poésie contemporaine; Léopold Sedar Senghor, Michel
Butor, Alain Bosquet, Jean-Claude Renard....
Sa correspondance est à la hauteur de son long parcours; ses enveloppes si
raffinées, mêlent gravure, sceaux, papiers anciens...
Louis Pons
Louis Pons, né en 1927, commence
à dessiner à l’encre de chine, après
divers petits métiers exercés. Il
réalise des milliers de dessins.
Vers l’âge de 30 ans, de graves
troubles
visuels
l’obligent
à
abandonner le dessin.
En 1959, il commence ses premiers
assemblages, sortes de collages en
3 dimensions ou tableaux-reliefs,
composés d’objets et de matériaux
de récupération.
Son oeuvre est entrée au musée de Genève, dans la Collection de la Neuve Invention
à Lausanne et au musée d’Art Moderne de Paris.
Ses enveloppes dessinées sont un mélange d’humour, d’autoportraits, de jeux de
langage (à commencer par SNOP, l’anagramme de sa signature).
27
Jean Rieux
Jean Rieux né en 1944, vit à Caluire (69). Il dessine et peint depuis son enfance. Il
travaille aujourd’hui, sur des emballages, boites en bas-reliefs peintes qu’il appelle
ses « gadjos ».
Il commence avec sa petite fille, il y a une quinzaine d’années, l’envoi d’enveloppes
dessinées. Il correspond aujourd’hui activement avec Jean-Michel Chesné, Alain
Pauzié et Eric Babaud.
Antoine Rigal
Antoine Rigal réside en Mayenne.
Il commence à peindre en 1988, sur toile
et bois.
Son oeuvre puissante, à la force narrative
violente revèle ses fantasmes et ses
terreurs.
Son oeuvre est présente notamment, au
musée d’Art Naïf et Singulier à Laval, au
musée de la Création Franche à Bègles, au
musée l’Art En Marche à Lapalisse.
28
André Roussey
André Roussey (1940-2012), était un
peintre, illustrateur de cartes postales,
sculpteur et mail-artiste assidu.
Il a correspondu pendant de longues
années (15 à 20 ans) avec de nombreux
artistes sans jamais parfois les
rencontrer.
Son travail mélangeait des collages
extrêmement fins, de la peinture
acrylique avec très souvent une pointe
d’humour.
Ruzena
Née en 1971, Ruzena dessine depuis toujours en autodidacte. A l’encre noire et au crayon,
des milliers de traits à la plume patiemment tissés, composent un univers fantastique
et foisonnant peuplé de femmes en apesanteur encordées à des anges protecteurs .
Ruzena est un créateur « hors normes » au dessin minutieux et délicat.
Son oeuvre est présente dans les collections du musée de la Création Franche à
Bègles.
29
Ralph Stantina
Ralph Stantina, peintre et professeur d’arts plastiques, vit à Strasbourg.
Jean-Luc Thuillier
Jean-Luc Thuillier, né en 1949, est éditeur et écrivain. Il est le légataire universel du
peintre Sanfourche (1929-2010) et travaille à un catalogue raisonné de son oeuvre.
Il développe une oeuvre graphique personnelle et affectionne plus particulièrement
l’art postal.
30
La Ville de Carquefou remercie chaleureusement
artistes et collectionneurs :
Pierre Albasser, Blanche-Marie et Alain Arnéodo, Hervé Aussant,
Jean-Paul Baudouin, Chris Besser, Lydie Bonnec, Bernard Briantais, Anne
Bossenbroek, François Burland, Lisette Candela, Jean-Michel Chesné,
Jean-Pierre Comes, Marielle Conte, Paul Duhem, Jill Galliéni, GEHA, Patrick
Gimel, Giorgio, Claudine Goux, Michel Julliard, Marian Koopen, Didier
Le Marec, Suzette et Claude Le Provost, Alain Lacoste, Michel Leroux,
Gilles Manéro, Mariette, Jean-François Maurice, Marie Morel, Gaston Mouly,
Michel Nedjar, Alain Pauzié, Marc Pessin, Louis Pons, Jean Rieux, Antoine
Rigal, André Roussey, Ruzena, Ralph Stantina, Jean-Luc Thuillier,
François Monchâtre
Et le Musée de la Création Franche à Bègles.
31
Manoir des Renaudières - Espace d’exposition
Ouvert les mercredis, samedis et dimanches
de 14h à 18h ou sur RDV
culture@mairie-carquefou.fr
02.28.22.24.40 - www.carquefou.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 630 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler