close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chaque jour une prière…

IntégréTéléchargement
Chaque jour une prière…
Dimanche des Rameaux
Lundi Saint
Mardi Saint
Mercredi Saint
Jeudi Saint
Vendredi Saint
Samedi Saint
Dimanche de Pâques
Lundi de Pâques
Mardi 29 mars
Mercredi 30 mars
Jeudi 31 mars
vendredi 1 avril 2016
samedi 2 avril 2016
dimanche 3 avril 2016
lundi 4 avril 2016
mardi 5 avril 2016
mercredi 6 avril 2016
jeudi 7 avril 2016
vendredi 8 avril 2016
samedi 9 avril 2016
dimanche 10 avril 2016
lundi 11 avril 2016
mardi 12 avril 2016
mercredi 13 avril 2016
jeudi 14 avril 2016
vendredi 15 avril 2016
samedi 16 avril 2016
dimanche 17 avril 2016
lundi 18 avril 2016
mardi 19 avril 2016
mercredi 20 avril 2016
jeudi 21 avril 2016
vendredi 22 avril 2016
samedi 23 avril 2016
dimanche 24 avril 2016
lundi 25 avril 2016
mardi 26 avril 2016
mercredi 27 avril 2016
jeudi 28 avril 2016
vendredi 29 avril 2016
samedi 30 avril 2016
dimanche 1 mai 2016
lundi 2 mai 2016
mardi 3 mai 2016
mercredi 4 mai 2016
jeudi 5 mai 2016
vendredi 6 mai 2016
samedi 7 mai 2016
dimanche 8 mai 2016
lundi 9 mai 2016
mardi 10 mai 2016
mercredi 11 mai 2016
jeudi 12 mai 2016
vendredi 13 mai 2016
samedi 14 mai 2016
dimanche 15 mai 2016
Semaine Sainte
Dimanche des Rameaux
Dimanche 20 mars 2016
Le Seigneur mon Dieu m’a donné le langage des disciples, pour que je puisse, d’une parole,
soutenir celui qui est épuisé. Chaque matin, il éveille, il éveille mon oreille pour qu’en
disciple, j’écoute. Le Seigneur mon Dieu m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas révolté,
je ne me suis pas dérobé.
Isaïe 50, 4-5
« Je souhaite saluer, encourager et remercier tous ceux qui, dans les secteurs les plus variés
de l’activité humaine, travaillent pour assurer la sauvegarde de la maison que nous
partageons. Ceux qui luttent avec vigueur pour affronter les conséquences dramatiques de la
dégradation de l’environnement sur la vie des plus pauvres dans le monde, méritent une
gratitude spéciale. Les jeunes nous réclament un changement. Ils se demandent comment il
est possible de prétendre construire un avenir meilleur sans penser à la crise de
l’environnement et aux souffrances des exclus. »
Laudato Si – n° 13.
Seigneur, tu es notre Créateur et notre Père, tu nous connais mieux que quiconque.
Augmente notre foi à l’heure où nous entrons dans la célébration de la Semaine où ton Fils
s’est livré pour nous, afin qu’à notre tour, nous passions dans ce monde en faisant le bien et
en témoignant de ton amour. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre
Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Lundi Saint
Lundi 21 mars 2016
Ainsi parle Dieu, le Seigneur, qui crée les cieux et les déploie, qui affermit la terre et ce
qu’elle produit ; il donne le souffle au peuple qui l’habite, et l’esprit à ceux qui la parcourent :
Moi, le Seigneur, je t’ai appelé selon la justice ; je te saisis par la main, je te façonne, je fais
de toi l’alliance du peuple, la lumière des nations : tu ouvriras les yeux des aveugles, tu feras
sortir les captifs de leur prison, et, de leur cachot, ceux qui habitent les ténèbres.
Isaïe 42, 5-7
« Même si cette Encyclique s’ouvre au dialogue avec tous pour chercher ensemble des
chemins de libération, je veux montrer dès le départ comment les convictions de la foi offrent
aux chrétiens, et aussi à d’autres croyants, de grandes motivations pour la protection de la
nature et des frères et sœurs les plus fragiles. Si le seul fait d’être humain pousse les
personnes à prendre soin de l’environnement dont elles font partie, « les chrétiens,
notamment, savent que leurs devoirs à l’intérieur de la création et leurs devoirs à l’égard de
la nature et du Créateur font partie intégrante de leur foi ». Donc, c’est un bien pour
l’humanité et pour le monde que nous, les croyants, nous reconnaissions mieux les
engagements écologiques qui jaillissent de nos convictions. »
Laudato Si – n° 64.
Dieu tout-puissant, Père des miséricordes, nous te supplions : quand nous tombons à cause
de notre faiblesse, donne-nous de reprendre vie par la Passion de ton Fils et de ne jamais
désespérer. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour
les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Mardi Saint
Mardi 22 mars 2016
« Maintenant le Seigneur parle, lui qui m’a façonné dès le sein de ma mère pour que je sois
son serviteur, que je lui ramène Jacob, que je lui rassemble Israël. Oui, j’ai de la valeur aux
yeux du Seigneur, c’est mon Dieu qui est ma force. Et il dit : « C’est trop peu que tu sois mon
serviteur pour relever les tribus de Jacob, ramener les rescapés d’Israël : je fais de toi la
lumière des nations, pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre. »
Isaïe 49, 5-6
« L’augmentation du nombre de migrants fuyant la misère, accrue par la dégradation
environnementale, est tragique ; ces migrants ne sont pas reconnus comme réfugiés par les
conventions internationales et ils portent le poids de leurs vies à la dérive, sans aucune
protection légale. Malheureusement, il y a une indifférence générale face à ces tragédies qui
se produisent en ce moment dans diverses parties du monde. Le manque de réactions face à
ces drames de nos frères et sœurs est un signe de la perte de ce sens de responsabilité à
l’égard de nos semblables, sur lequel se fonde toute société civile. »
Laudato Si – n° 25.
Sois attentif à nos supplications, Seigneur. Veille sur nous et protège-nous, car nous mettons
en toi notre confiance. Rappelle-nous que notre force est en toi, que tout être humain a du
prix à tes yeux, et que nous sommes responsables de nos frères et sœurs en humanité. Nous
te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des
siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Mercredi Saint
Mercredi 23 mars 2016
« Voilà le Seigneur mon Dieu, il prend ma défense ; qui donc me condamnera ? Les voici tous
qui s’usent comme un vêtement, la teigne les dévorera ! Est-il quelqu’un parmi vous qui
craint le Seigneur, qui écoute la voix de son serviteur ? S’il a marché dans les ténèbres sans la
moindre clarté, qu’il se confie dans le nom du Seigneur, qu’il s’appuie sur son Dieu. Mais
vous tous qui allumez un feu, formant un cercle de flèches incendiaires, allez dans le brasier
de votre propre feu, au milieu des flèches que vous enflammez. Voici ce que vous réserve ma
main : vous resterez gisant dans la douleur. »
Isaïe 50, 9-11
« En 1971, le bienheureux Pape Paul VI s’est référé à la problématique écologique, en la
présentant comme une crise qui est « une conséquence...dramatique » de l’activité sans
contrôle de l’être humain : « Par une exploitation inconsidérée de la nature [l’être humain]
risque de la détruire et d’être à son tour la victime de cette dégradation ». Il a parlé
également à la FAO de la possibilité de « l’effet des retombées de la civilisation industrielle,
[qui risquait] de conduire à une véritable catastrophe écologique », en soulignant « l’urgence
et la nécessité d’un changement presque radical dans le comportement de l’humanité »,
parce que « les progrès scientifiques les plus extraordinaires, les prouesses techniques les plus
étonnantes, la croissance économique la plus prodigieuse, si elles ne s’accompagnent d’un
authentique progrès social et moral, se retournent en définitive contre l’homme ».
Laudato Si – n° 4.
Seigneur tu as réconcilié avec toi toute l’humanité en lui donnant ton propre Fils. Eveille
notre oreille à la beauté de ta Parole, soutiens ceux qui œuvrent pour le respect de toute la
création, et augmente notre foi pour que nous puissions célébrer sa Pâque et entrer avec lui
dans la joie de la Résurrection. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre
Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Jeudi Saint
Jeudi 24 mars 2016
J’ai moi-même reçu ce qui vient du Seigneur, et je vous l’ai transmis : la nuit où il était livré,
le Seigneur Jésus prit du pain, puis, ayant rendu grâce, il le rompit, et dit : « Ceci est mon
corps, qui est pour vous. Faites cela en mémoire de moi. » Après le repas, il fit de même avec
la coupe, en disant : « Cette coupe est la nouvelle Alliance en mon sang. Chaque fois que
vous en boirez, faites cela en mémoire de moi. » Ainsi donc, chaque fois que vous mangez ce
pain et que vous buvez cette coupe, vous proclamez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il
vienne.
1 Corinthiens 11, 23-26
« Dans l’Eucharistie, la création trouve sa plus grande élévation. La grâce, qui tend à se
manifester d’une manière sensible, atteint une expression extraordinaire quand Dieu fait
homme, se fait nourriture pour sa créature. Le Seigneur, au sommet du mystère de
l’Incarnation, a voulu rejoindre notre intimité à travers un fragment de matière. Non d’en
haut, mais de l’intérieur, pour que nous puissions le rencontrer dans notre propre monde.
Dans l’Eucharistie la plénitude est déjà réalisée ; c’est le centre vital de l’univers, le foyer
débordant d’amour et de vie inépuisables. Uni au Fils incarné, présent dans l’Eucharistie, tout
le cosmos rend grâce à Dieu. En effet, l’Eucharistie est en soi un acte d’amour cosmique : «
Oui, cosmique! Car, même lorsqu’elle est célébrée sur un petit autel d’une église de
campagne, l’Eucharistie est toujours célébrée, en un sens, sur l’autel du monde »
Laudato Si – n° 236.
Tu nous appelles, Dieu notre Père, à célébrer aujourd’hui la Cène où ton Fils unique a fait don
de sa vie par amour. Fais que nous vivions au quotidien du sacrement de son amour qui est
source de vie et de charité, pour nous-mêmes, pour le monde ,et pour la création toute
entière. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Vendredi Saint
Vendredi 25 mars 2016
En Jésus, le Fils de Dieu, nous avons le grand prêtre par excellence, celui qui a traversé les
cieux ; tenons donc ferme l’affirmation de notre foi. En effet, nous n’avons pas un grand
prêtre incapable de compatir à nos faiblesses, mais un grand prêtre éprouvé en toutes
choses, à notre ressemblance, excepté le péché. Avançons-nous donc avec assurance vers le
Trône de la grâce, pour obtenir miséricorde et recevoir, en temps voulu, la grâce de son
secours.
Hébreux 4, 14-16
« Le Patriarche orthodoxe Bartholomée s’est référé particulièrement à la nécessité de se
repentir, chacun, de ses propres façons de porter préjudice à la planète, parce que « dans la
mesure où tous nous causons de petits préjudices écologiques », nous sommes appelés à
reconnaître « notre contribution – petite ou grande – à la défiguration et à la destruction de
la création ». Sur ce point, il s’est exprimé à plusieurs reprises d’une manière ferme et
stimulante, nous invitant à reconnaître les péchés contre la création : « Que les hommes
dégradent l’intégrité de la terre en provoquant le changement climatique, en dépouillant la
terre de ses forêts naturelles ou en détruisant ses zones humides ; que les hommes portent
préjudice à leurs semblables par des maladies en contaminant les eaux, le sol, l’air et
l’environnement par des substances polluantes, tout cela, ce sont des péchés » ; car « un
crime contre la nature est un crime contre nous-mêmes et un péché contre Dieu ».
Laudato Si – n° 8.
Seigneur, nous savons que ton amour est sans mesure depuis le jour où ton Fils est monté
librement sur la Croix pour le salut de l’humanité. Fortifié par les sacrements nous voulons à
notre tour marcher à la suite de ton Fils sur la voie de l’amour sans limite. Soutiens-nous
comme tu l’as soutenu et sanctifie-nous dans le mystère de sa Pâque. Nous te le demandons
par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Samedi Saint
Samedi 26 mars 2016
Ainsi furent achevés le ciel et la terre, et tout leur déploiement. Le septième jour, Dieu avait
achevé l’œuvre qu’il avait faite. Il se reposa, le septième jour, de toute l’œuvre qu’il avait
faite. Et Dieu bénit le septième jour : il le sanctifia puisque, ce jour-là, il se reposa de toute
l’œuvre de création qu’il avait faite. Telle fut l’origine du ciel et de la terre lorsqu’ils furent
créés.
Genèse 2, 1-4
« Nous ne pouvons pas avoir une spiritualité qui oublie le Dieu tout-puissant et créateur.
Autrement, nous finirions par adorer d’autres pouvoirs du monde, ou bien nous nous
prendrions la place du Seigneur au point de prétendre piétiner la réalité créée par lui, sans
connaître de limite. La meilleure manière de mettre l’être humain à sa place, et de mettre fin
à ses prétentions d’être un dominateur absolu de la terre, c’est de proposer la figure d’un
Père créateur et unique maître du monde, parce qu’autrement l’être humain aura toujours
tendance à vouloir imposer à la réalité ses propres lois et intérêts. »
Laudato Si – n° 75.
Dieu éternel et tout-puissant, toi qui agis toujours avec une sagesse admirable, donne aux
hommes que tu as rachetés de comprendre que le sacrifice du Christ, notre Pâque, est une
œuvre plus merveilleuse encore que l’acte de la création au commencement du monde.
Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles
des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Semaine Sainte
Dimanche de Pâques
Dimanche 27 mars 2016
Le premier jour de la semaine, à la pointe de l’aurore, les femmes se rendirent au tombeau,
portant les aromates qu’elles avaient préparés. Elles trouvèrent la pierre roulée sur le côté
du tombeau. Elles entrèrent, mais ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus. Alors
qu’elles étaient désemparées, voici que deux hommes se tinrent devant elles en habit
éblouissant. Saisies de crainte, elles gardaient leur visage incliné vers le sol. Ils leur dirent :
« Pourquoi cherchez-vous le Vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est ressuscité. »
Saint Luc 24, 1-6
« Le Nouveau Testament ne nous parle pas seulement de Jésus terrestre et de sa relation si
concrète et aimable avec le monde. Il le montre aussi comme ressuscité et glorieux, présent
dans toute la création par sa Seigneurie universelle : « Dieu s’est plu à faire habiter en lui
toute plénitude et par lui à réconcilier tous les êtres pour lui, aussi bien sur la terre que dans
les cieux, en faisant la paix par le sang de sa croix ». Cela nous projette à la fin des temps,
quand le Fils remettra toutes choses au Père et que « Dieu sera tout en tous ». De cette
manière, les créatures de ce monde ne se présentent plus à nous comme une réalité purement
naturelle, parce que le Ressuscité les enveloppe mystérieusement et les oriente vers un destin
de plénitude. Même les fleurs des champs et les oiseaux qu’émerveillé il a contemplés de ses
yeux humains, sont maintenant remplis de sa présence lumineuse. »
Laudato Si – n° 100.
Aujourd’hui, Dieu notre Père, tu nous ouvres les portes de la vie éternelle par la victoire de
ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa résurrection. Que ton Esprit fasse de nous des hommes
nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la vie. Nous te le
demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Octave de Pâques
Lundi 28 mars 2016
Garde-moi, mon Dieu : j'ai fait de toi mon refuge. J'ai dit au Seigneur : « Tu es mon Dieu ! Je
n'ai pas d'autre bonheur que toi. » Toutes les idoles du pays, ces dieux que j'aimais, ne
cessent d'étendre leurs ravages, et l'on se rue à leur suite. Je n'irai pas leur offrir le sang des
sacrifices ; leur nom ne viendra pas sur mes lèvres ! Seigneur, mon partage et ma coupe : de
toi dépend mon sort. La part qui me revient fait mes délices ; j'ai même le plus bel héritage !
Psaume 15, 1-6
« Si nous tenons compte du fait que l’être humain est aussi une créature de ce monde, qui a le
droit de vivre et d’être heureux, et qui de plus a une dignité éminente, nous ne pouvons pas
ne pas prendre en considération les effets de la dégradation de l’environnement, du modèle
actuel de développement et de la culture du déchet, sur la vie des personnes. »
Laudato Si – n° 43.
Béni sois-tu Seigneur pour la sainte Résurrection de ton Fils, source de vie, de joie et
d’espérance et gage de notre propre résurrection à la fin des temps. Qu’elle nous
accompagne sur les chemins du monde pour faire de nous les témoins fidèles et joyeux de
ton amour sans limite pour tout homme et toute femme. Nous te le demandons par Jésus le
Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Octave de Pâques
Mardi 29 mars 2016
Que toute la maison d’Israël le sache donc avec certitude : Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce
Jésus que vous aviez crucifié. » Les auditeurs furent touchés au cœur ; ils dirent à Pierre et
aux autres Apôtres : « Frères, que devons-nous faire ? » Pierre leur répondit : « Convertissezvous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ pour le pardon de ses
péchés ; vous recevrez alors le don du Saint-Esprit. Car la promesse est pour vous, pour vos
enfants et pour tous ceux qui sont loin, aussi nombreux que le Seigneur notre Dieu les
appellera. » Par bien d’autres paroles encore, Pierre les adjurait et les exhortait en disant :
« Détournez-vous de cette génération tortueuse, et vous serez sauvés. »
Actes 2, 36-40
« Cette sœur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et
par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous
étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le
cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que
nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi,
parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et
dévastée, qui « gémit en travail d’enfantement » Nous oublions que nous-mêmes, nous
sommes poussière. Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous
donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure. »
Laudato Si – n° 2.
Dieu qui nous fait passer de la mort à la vie, en nous offrant les sacrements de Pâques,
poursuis toujours l’œuvre de ta grâce : que ton peuple trouve une liberté parfaite, et
parvienne à la joie du ciel dont tu lui donnes déjà le goût sur la terre. Nous te le demandons
par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Octave de Pâques
Mercredi 30 mars 2016
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu : ses jugements font loi pour l'univers. Il s'est toujours
souvenu de son alliance, parole édictée pour mille générations : promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac, érigée en loi avec Jacob, alliance éternelle pour Israël. Il a dit : «
Je vous donne le pays de Canaan, ce sera votre part d'héritage. » En ces temps-là, on pouvait
les compter : c'était une poignée d'immigrants ; ils allaient de nation en nation, d'un
royaume vers un autre royaume. Mais Dieu ne souffrait pas qu'on les opprime ; à cause
d'eux, il châtiait des rois : « Ne touchez pas à qui m'est consacré, ne maltraitez pas mes
prophètes ! »
Psaume 104, 7-15
« Les changements du climat provoquent des migrations d’animaux et de végétaux qui ne
peuvent pas toujours s’adapter, et cela affecte à leur tour les moyens de production des plus
pauvres, qui se voient aussi obligés d’émigrer avec une grande incertitude pour leur avenir et
pour l'avenir de leurs enfants. »
Laudato Si – n° 25.
Seigneur, dans la résurrection de ton Fils, Jésus Christ notre Seigneur, tu manifestes ta
puissance vivifiante et ton amour inconditionnel pour toute créature. Accorde-nous ton
Esprit Saint pour que nous puissions devenir tes témoins et proclamer les merveilles que tu
ne cesses de faire dans nos vies personnelles et communautaires. Nous te le demandons par
le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Octave de Pâques
Jeudi 31 mars 2016
« Ô Seigneur, notre Dieu, qu'il est grand ton nom par toute la terre ! Jusqu'aux cieux, ta
splendeur est chantée par la bouche des enfants, des tout-petits : rempart que tu opposes à
l'adversaire, où l'ennemi se brise en sa révolte. A voir ton ciel, ouvrage de tes doigts, la lune
et les étoiles que tu fixas, qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui, le fils d'un
homme, que tu en prennes souci ? Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu, le couronnant
de gloire et d'honneur ; tu l'établis sur les œuvres de tes mains, tu mets toute chose à ses
pieds : les troupeaux de bœufs et de brebis, et même les bêtes sauvages, les oiseaux du ciel
et les poissons de la mer, tout ce qui va son chemin dans les eaux. »
Psaume 8, 2-9
« Nous ne pouvons pas avoir une spiritualité qui oublie le Dieu tout-puissant et créateur.
Autrement, nous finirions par adorer d’autres pouvoirs du monde, ou bien nous nous
prendrions la place du Seigneur au point de prétendre piétiner la réalité créée par lui, sans
connaître de limite. La meilleure manière de mettre l’être humain à sa place, et de mettre fin
à ses prétentions d’être un dominateur absolu de la terre, c’est de proposer la figure d’un
Père créateur et unique maître du monde, parce qu’autrement l’être humain aura toujours
tendance à vouloir imposer à la réalité ses propres lois et intérêts. ».
Laudato Si – n° 75.
Béni sois-tu, Seigneur qui nous a appelés des ténèbres à ton admirable lumière. Béni sois-tu,
Seigneur, qui, par ta Parole et par ton Souffle, a appelé le monde à l’existence. Béni sois-tu
pour la Parole que tu nous as transmise par les prophètes et par ton Fils Jésus Christ. Que
l’Esprit saint nous donne la force d’en être témoins à la face du monde. Nous te le
demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Vendredi 1e avril 2016
Octave de Pâques
Rendez grâce au Seigneur : Il est bon ! Éternel est son amour ! Oui, que le dise Israël : Éternel
est son amour ! Que le dise la maison d'Aaron : Éternel est son amour ! Qu'ils le disent, ceux
qui craignent le Seigneur : Éternel est son amour ! Dans mon angoisse j'ai crié vers le
Seigneur, et lui m'a exaucé, mis au large. Le Seigneur est pour moi, je ne crains pas ; que
pourrait un homme contre moi ? Le Seigneur est avec moi pour me défendre, et moi, je
braverai mes ennemis. Mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur que de compter sur les hommes
; mieux vaut s'appuyer sur le Seigneur que de compter sur les puissants !
Psaume 117, 1-9
« Les écrits des prophètes invitent à retrouver la force dans les moments difficiles en
contemplant le Dieu tout-puissant qui a créé l’univers. Le pouvoir infini de Dieu ne nous porte
pas à fuir sa tendresse paternelle, parce qu’en lui affection et vigueur se conjuguent. De fait,
toute saine spiritualité implique en même temps d’accueillir l’amour de Dieu, et d’adorer avec
confiance le Seigneur pour sa puissance infinie. Dans la Bible, le Dieu qui libère et sauve est le
même qui a créé l’univers, et ces deux modes divins d’agir sont intimement et
inséparablement liés. »
Laudato Si – n° 73.
Seigneur, face à la profusion de tes œuvres preuves irréfutables de ton amour, tu nous
invites à la louange et à l’action de grâce. Apprends-nous à contempler ce qui est beau, à
méditer sur ton amour, à guérir ce qui est blessé, à proclamer ta gloire, à sanctifier ton nom.
Nous te le demandons par Jésus, le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Octave de Pâques
Samedi 2 avril 2016
Ressuscité le matin, le premier jour de la semaine, Jésus apparut d’abord à Marie Madeleine,
de laquelle il avait expulsé sept démons. Celle-ci partit annoncer la nouvelle à ceux qui, ayant
vécu avec lui, s’affligeaient et pleuraient. Quand ils entendirent que Jésus était vivant et
qu’elle l’avait vu, ils refusèrent de croire. Après cela, il se manifesta sous un autre aspect à
deux d’entre eux qui étaient en chemin pour aller à la campagne. Ceux-ci revinrent
l’annoncer aux autres, qui ne les crurent pas non plus.
Saint Marc 16, 9-13
« Diverses convictions de notre foi développées au début de cette Encyclique, aident à enrichir
le sens de cette conversion, comme la conscience que chaque créature reflète quelque chose
de Dieu et a un message à nous enseigner ; ou encore l’assurance que le Christ a assumé en
lui-même ce monde matériel et qu’à présent, ressuscité, il habite au fond de chaque être, en
l’entourant de son affection comme en le pénétrant de sa lumière ; et aussi la conviction que
Dieu a créé le monde en y inscrivant un ordre et un dynamisme que l’être humain n’a pas le
droit d’ignorer. […]J’invite tous les chrétiens à expliciter cette dimension de leur conversion,
en permettant que la force et la lumière de la grâce reçue s’étendent aussi à leur relation
avec les autres créatures ainsi qu’avec le monde qui les entoure, et suscitent cette fraternité
sublime avec toute la création, que saint François d’Assise a vécue d’une manière si
lumineuse. »
Laudato Si – n° 221.
Père, dans ta grande tendresse, de tout temps tu as envoyé de tous temps des hommes et
des femmes proclamer la Bonne Nouvelle de la résurrection de ton Fils, prémices de notre
propre résurrection à la fin des temps. Aujourd’hui encore, mets en nos cœurs le désir de te
faire connaître, de proclamer ta gloire et d’annoncer ta miséricorde. Nous te le demandons
par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
2° dimanche de Pâques
Dimanche 3 avril 2016
Par les mains des Apôtres, beaucoup de signes et de prodiges s’accomplissaient dans le
peuple. Tous les croyants, d’un même cœur, se tenaient sous le portique de Salomon.
Personne d’autre n’osait se joindre à eux ; cependant tout le peuple faisait leur éloge ; de
plus en plus, des foules d’hommes et de femmes, en devenant croyants, s’attachaient au
Seigneur. On allait jusqu’à sortir les malades sur les places, en les mettant sur des civières et
des brancards : ainsi, au passage de Pierre, son ombre couvrirait l’un ou l’autre. La foule
accourait aussi des villes voisines de Jérusalem, en amenant des gens malades ou tourmentés
par des esprits impurs. Et tous étaient guéris.
Actes 5, 12-16
« La conversion suppose diverses attitudes qui se conjuguent pour promouvoir une protection
généreuse et pleine de tendresse. En premier lieu, elle implique gratitude et gratuité, c’est-àdire une reconnaissance du monde comme don reçu de l’amour du Père, ce qui a pour
conséquence des attitudes gratuites de renoncement et des attitudes généreuses même si
personne ne les voit ou ne les reconnaît. Elle implique aussi la conscience amoureuse de ne
pas être déconnecté des autres créatures, de former avec les autres êtres de l’univers une
belle communion universelle. Pour le croyant, le monde ne se contemple pas de l’extérieur
mais de l’intérieur, en reconnaissant les liens par lesquels le Père nous a unis à tous les êtres.
En outre, en faisant croître les capacités spécifiques que Dieu lui a données, la conversion
écologique conduit le croyant à développer sa créativité et son enthousiasme, pour affronter
les drames du monde en s’offrant à Dieu « comme un sacrifice vivant, saint et agréable ». Il
ne comprend pas sa supériorité comme motif de gloire personnelle ou de domination
irresponsable, mais comme une capacité différente, lui imposant à son tour une grave
responsabilité qui naît de sa foi. »
Laudato Si – n° 220.
Dieu de miséricorde infinie, chaque année tu ranimes la foi de ton peuple par les célébrations
pascales. Augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel
baptême nous a purifiés, quel Esprit nous fait renaître, quel sang nous a rachetés, et quelle
nourriture nous faire grandir dans la foi et dans l’amour. Nous te le demandons par Jésus le
Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Lundi – l’annonciation – 4 avril 2016
Le Seigneur parla encore ainsi au roi Acaz : « Demande pour toi un signe de la part du
Seigneur ton Dieu, au fond du séjour des morts ou sur les sommets, là-haut. » Acaz répondit :
« Non, je n’en demanderai pas, je ne mettrai pas le Seigneur à l’épreuve. » Isaïe dit alors :
« Écoutez, maison de David ! Il ne vous suffit donc pas de fatiguer les hommes : il faut encore
que vous fatiguiez mon Dieu ! C’est pourquoi le Seigneur lui-même vous donnera un signe :
Voici que la vierge est enceinte, elle enfantera un fils, qu’elle appellera Emmanuel.
Isaïe 7, 10-14
« Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus, prend soin désormais de ce monde blessé, avec
affection et douleur maternelles. Comme, le cœur transpercé, elle a pleuré la mort de Jésus,
maintenant elle compatit à la souffrance des pauvres crucifiés et des créatures de ce monde
saccagées par le pouvoir humain. Totalement transfigurée, elle vit avec Jésus, et toutes les
créatures chantent sa beauté. Elle est la Femme « enveloppée de soleil, la lune est sous ses
pieds, et douze étoiles couronnent sa tête » Élevée au ciel, elle est Mère et Reine de toute la
création. Dans son corps glorifié, avec le Christ ressuscité, une partie de la création a atteint
toute la plénitude de sa propre beauté. Non seulement elle garde dans son cœur toute la vie
de Jésus qu’elle conservait fidèlement mais elle comprend aussi maintenant le sens de toutes
choses. C’est pourquoi, nous pouvons lui demander de nous aider à regarder ce monde avec
des yeux plus avisés. »
Laudato Si – n° 241.
Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prît chair dans le sein de la Vierge Marie. Confirme en
nous le don de la vraie foi, qu’elle nous fasse reconnaître dans le fils de la Vierge ton Verbe
fait homme, et par la puissance de sa résurrection guide-nous à la possession de la joie
éternelle. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Mardi 5 avril 2016
Jésus dit à Nicodème : « Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent
souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi
pour qui est né du souffle de l’Esprit. »
Saint Jean 3, 7-8
« Dieu, qui veut agir avec nous et compte sur notre coopération, est aussi capable de tirer
quelque chose de bon du mal que nous commettons, parce que « l’Esprit Saint possède une
imagination infinie, propre à l’Esprit divin, qui sait prévoir et résoudre les problèmes des
affaires humaines, même les plus complexes et les plus impénétrables ». Il a voulu se limiter
lui-même de quelque manière, en créant un monde qui a besoin de développement, où
beaucoup de choses que nous considérons mauvaises, dangereuses ou sources de
souffrances, font en réalité partie des douleurs de l’enfantement qui nous stimulent à
collaborer avec le Créateur. Il est présent au plus intime de toute chose, sans conditionner
l’autonomie de sa créature, et cela aussi donne lieu à l’autonomie légitime des réalités
terrestres. Cette présence divine, qui assure la permanence et le développement de tout être,
« est la continuation de l’action créatrice ». L’Esprit de Dieu a rempli l’univers de potentialités
qui permettent que, du sein même des choses, quelque chose de nouveau peut surgir… »
Laudato Si – n° 80.
Dieu éternel et tout-puissant, toi que nous pouvons déjà appeler notre Père, fais grandir en
nos cœurs l’esprit filial, afin que nous soyons un jour capables d’entrer dans l’héritage qui
nous est promis. Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le
Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Mercredi 6 avril 2016
Le Seigneur regarde les justes, il écoute, attentif à leurs cris. Le Seigneur affronte les
méchants pour effacer de la terre leur mémoire. Le Seigneur entend ceux qui l'appellent : de
toutes leurs angoisses, il les délivre. Il est proche du cœur brisé, il sauve l'esprit abattu.
Malheur sur malheur pour le juste, mais le Seigneur chaque fois le délivre.
Psaume 33, 16-20
« L’accélération continuelle des changements de l’humanité et de la planète s’associe
aujourd’hui à l’intensification des rythmes de vie et de travail, dans ce que certains appellent
“rapidación”. Bien que le changement fasse partie de la dynamique des systèmes complexes,
la rapidité que les actions humaines lui imposent aujourd’hui contraste avec la lenteur
naturelle de l’évolution biologique. À cela, s’ajoute le fait que les objectifs de ce changement
rapide et constant ne sont pas nécessairement orientés vers le bien commun, ni vers le
développement humain, durable et intégral. Le changement est quelque chose de désirable,
mais il devient préoccupant quand il en vient à détériorer le monde et la qualité de vie d’une
grande partie de l’humanité. »
Laudato Si – n° 18.
Seigneur, tu as créé l’univers par ton souffle et par ta parole. Accorde-nous la grâce d’ouvrir
les portes de nos cœurs à l’Esprit qui guérit ce qui est malade, répare ce qui est brisé,
réchauffe ce qui est glacé, et qui fait toute chose nouvelle. Nous te le demandons par le
Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Jeudi 7 avril 2016
Je bénirai le Seigneur en tout temps, sa louange sans cesse à mes lèvres. Je me glorifierai
dans le Seigneur : que les pauvres m'entendent et soient en fête ! Magnifiez avec moi le
Seigneur, exaltons tous ensemble son nom. Je cherche le Seigneur, il me répond : de toutes
mes frayeurs, il me délivre.
06 Qui regarde vers lui resplendira, sans ombre ni trouble au visage. Un pauvre crie ; le
Seigneur entend : il le sauve de toutes ses angoisses. L'ange du Seigneur campe à l'entour
pour libérer ceux qui le craignent. Goûtez et voyez : le Seigneur est bon ! Heureux qui trouve
en lui son refuge ! Saints du Seigneur, adorez-le : rien ne manque à ceux qui le craignent.
Psaume 33, 2-10
« Les Psaumes invitent souvent l’être humain à louer le Dieu créateur : « qui affermit la terre
sur les eaux, car éternel est son amour ! ». Mais ils invitent aussi les autres créatures à le
louer : « Louez-le Soleil et Lune, louez-le, tous les astres de lumière ; louez-le, cieux des cieux,
et les eaux par-dessus les cieux ! Qu’ils louent le nom du Seigneur : lui commanda et ils furent
créés ». Nous existons non seulement par le pouvoir de Dieu, mais aussi face à lui et près de
lui. C’est pourquoi nous l’adorons. »
Laudato Si – n° 72.
En ce jour que tu nous donnes, Seigneur, nous te bénissons pour chacun des tes bienfaits.
Offre-nous une journée remplie de paix, pardonne-nous nos fautes, ranime les braises de nos
espérances déçues, rappelle-nous qu’en toi seul se trouvent les sources de la vie. Nous te le
demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Vendredi 8 avril 2016
Après cela, Jésus passa de l’autre côté de la mer de Galilée. Il leva les yeux et vit qu’une foule
nombreuse venait à lui. Il dit à Philippe : « Où pourrions-nous acheter du pain pour qu’ils
aient à manger ? » Un de ses disciples, André, le frère de Simon-Pierre, lui dit : « Il y a là un
jeune garçon qui a cinq pains d’orge et deux poissons, mais qu’est-ce que cela pour tant de
monde ! » Jésus dit : « Faites asseoir les gens. » Il y avait beaucoup d’herbe à cet endroit. Ils
s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes. Alors Jésus prit les pains et, après
avoir rendu grâce, il les distribua aux convives ; il leur donna aussi du poisson, autant qu’ils
en voulaient.
Saint Jean 6, 1.5-11
« L’Eucharistie unit le ciel et la terre, elle embrasse et pénètre toute la création. Le monde qui
est issu des mains de Dieu, retourne à lui dans une joyeuse et pleine adoration : dans le Pain
eucharistique, « la création est tendue vers la divinisation, vers les saintes noces, vers
l’unification avec le Créateur lui-même ».[167] C’est pourquoi, l’Eucharistie est aussi source
de lumière et de motivation pour nos préoccupations concernant l’environnement, et elle
nous invite à être gardiens de toute la création. »
Laudato Si – n° 236.
Dieu, tu nous combles de bénédictions par la richesse infinie de ta grâce. Fais-nous quitter ce
qui ne peut que vieillir et fais-nous entrer dans ce qui est nouveau, fais-nous désirer la
nourriture de la vie éternelle et fais-nous rejeter tout ce qui nous éloigne de toi. Alors nous
serons préparés à la gloire du Royaume. Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre
Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e semaine de Pâques
Samedi 9 avril 2016
Le soir venu, ses disciples descendirent jusqu’à la mer. Ils s’embarquèrent pour gagner
Capharnaüm, sur l’autre rive. C’était déjà les ténèbres, et Jésus n’avait pas encore rejoint les
disciples. Un grand vent soufflait, et la mer était agitée. Les disciples avaient ramé sur une
distance de vingt-cinq ou trente stades lorsqu’ils virent Jésus qui marchait sur la mer et se
rapprochait de la barque. Alors, ils furent saisis de peur. Mais il leur dit : « C’est moi. N’ayez
plus peur. » Les disciples voulaient le prendre dans la barque ; aussitôt, la barque toucha
terre là où ils se rendaient.
Saint Jean 6, 16-21
« Le changement climatique est un problème global aux graves répercussions
environnementales, sociales, économiques, distributives ainsi que politiques, et constitue l’un
des principaux défis actuels pour l’humanité. Les pires conséquences retomberont
probablement au cours des prochaines décennies sur les pays en développement. Beaucoup
de pauvres vivent dans des endroits particulièrement affectés par des phénomènes liés au
réchauffement, et leurs moyens de subsistance dépendent fortement des réserves naturelles
et des services de l’écosystème, comme l’agriculture, la pêche et les ressources forestières. Ils
n’ont pas d’autres activités financières ni d’autres ressources qui leur permettent de s’adapter
aux impacts climatiques, ni de faire face à des situations catastrophiques, et ils ont peu
d’accès aux services sociaux et à la protection. »
Laudato Si – n° 25.
Dieu qui as envoyé ton Fils pour nous sauver et pour faire de nous tes enfants d’adoption,
regarde avec bonté ceux que tu aimes comme un Père ; sois auprès de nous dans les
tempêtes qui bouleversent nos vies ; rassure-nous par ta présence ; rappelle-nous que sans
toi nous ne pouvons rien faire, mais qu’avec toi nous pouvons tout. Nous te le demandons
par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
3e dimanche de Pâques
Dimanche 10 avril 2016
Simon-Pierre et les autres disciples partirent à la pêche, mais cette nuit-là, ils ne prirent rien.
Au lever du jour, Jésus se tenait sur le rivage, mais les disciples ne savaient pas que c’était lui.
Il leur dit : « Les enfants, auriez-vous quelque chose à manger ? » Ils lui répondirent :
« Non. » Il leur dit : « Jetez le filet à droite de la barque, et vous trouverez. » Ils jetèrent donc
le filet, et cette fois ils n’arrivaient pas à le tirer, tellement il y avait de poissons. Alors, le
disciple que Jésus aimait dit à Pierre : « C’est le Seigneur ! »
Saint Jean 21, 3-7
« Un chemin de développement productif plus créatif et mieux orienté pourrait corriger le fait
qu’il y a un investissement technologique excessif pour la consommation et faible pour
résoudre les problèmes en suspens de l’humanité ; il pourrait générer des formes intelligentes
et rentables de réutilisation, d’utilisation multifonctionnelle et de recyclage ; il pourrait encore
améliorer l’efficacité énergétique des villes. La diversification de la production ouvre
d’immenses possibilités à l’intelligence humaine pour créer et innover, en même temps qu’elle
protège l’environnement et crée plus d’emplois. Ce serait une créativité capable de faire
fleurir de nouveau la noblesse de l’être humain, parce qu’il est plus digne d’utiliser
l’intelligence, avec audace et responsabilité, pour trouver des formes de développement
durable et équitable, dans le cadre d’une conception plus large de ce qu’est la qualité de vie.
Inversement, il est moins digne, il est superficiel et moins créatif de continuer à créer des
formes de pillage de la nature seulement pour offrir de nouvelles possibilités de
consommation et de gain immédiat. »
Laudato Si – n° 192.
Seigneur, Dieu de la vie, au désert nos pères ont mangé la manne et aujourd’hui tu nous
nourris de l’Eucharistie. Ton Fils Jésus a multiplié les pains et les poissons pour nourrir les
foules. Fais de nous des artisans du partage afin que chaque homme et chaque femme ait sa
part des biens de la création sortie de tes mains pour la vie de tous. Nous te le demandons
par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Lundi 11 avril 2016
Jésus dit à la foule qui l’avait suivi : « Amen, amen, je vous le dis : vous me cherchez, non
parce que vous avez vu des signes, mais parce que vous avez mangé de ces pains et que vous
avez été rassasiés. Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture
qui demeure jusque dans la vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, lui que
Dieu, le Père, a marqué de son sceau. » Ils lui dirent alors : « Que devons-nous faire pour
travailler aux œuvres de Dieu ? » Jésus leur répondit : « L’œuvre de Dieu, c’est que vous
croyiez en celui qu’il a envoyé.
Saint Jean 6, 26-29
« Étant donné que le marché tend à créer un mécanisme consumériste compulsif pour placer
ses produits, les personnes finissent par être submergées, dans une spirale d’achats et de
dépenses inutiles. Le consumérisme obsessif est le reflet subjectif du paradigme technoéconomique. […] Ce paradigme fait croire à tous qu’ils sont libres, tant qu’ils ont une soidisant liberté pour consommer, alors que ceux qui ont en réalité la liberté, ce sont ceux qui
constituent la minorité en possession du pouvoir économique et financier. Dans cette
équivoque, l’humanité postmoderne n’a pas trouvé une nouvelle conception d’elle-même qui
puisse l’orienter, et ce manque d’identité est vécu avec angoisse. Nous possédons trop de
moyens pour des fins limitées et rachitiques. »
Laudato Si – n° 203.
Seigneur, notre Dieu, ta puissance est à l’œuvre en nous pour nous rendre forts et aimants.
Tu ne nous demandes qu’une chose : faire l’œuvre de Dieu, c'est-à-dire croire en Celui que tu
as envoyé. Viens au secours de nos manques de foi et apprends-nous que la vraie joie se
trouve dans le service. Nous te le demandons par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et
notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Mardi 12 avril 2016
La foule lui dit alors : « Quel signe vas-tu accomplir pour que nous puissions le voir, et te
croire ? Quelle œuvre vas-tu faire ? Au désert, nos pères ont mangé la manne ; comme dit
l’Écriture : Il leur a donné à manger le pain venu du ciel. » Jésus leur répondit : « Amen,
amen, je vous le dis : ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain venu du ciel ; c’est mon
Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel. Car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du
ciel et qui donne la vie au monde. » Ils lui dirent alors : « Seigneur, donne-nous toujours de
ce pain-là. » Jésus leur répondit : « Moi, je suis le pain de la vie. Celui qui vient à moi n’aura
jamais faim ; celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »
Saint Jean 6, 30-35
« Dieu qui nous appelle à un engagement généreux, et à tout donner, nous offre les forces
ainsi que la lumière dont nous avons besoin pour aller de l’avant. Au cœur de ce monde, le
Seigneur de la vie qui nous aime tant, continue d’être présent. Il ne nous abandonne pas, il ne
nous laisse pas seuls, parce qu’il s’est définitivement uni à notre terre, et son amour nous
porte toujours à trouver de nouveaux chemins. Loué soit-il. »
Laudato Si – n° 245.
Seigneur, tu nous donnes le vrai pain venu du ciel. Fais que nous puisions dans l’Eucharistie la
force d’accomplir le chemin que ton Fils nous a ouvert. Un chemin d’amour, de service, de
don de soi, de patience, de miséricorde. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur
et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Mercredi 13 avril 2016
Acclamez Dieu, toute la terre ; fêtez la gloire de son nom, glorifiez-le en célébrant sa louange.
Dites à Dieu : « Que tes actions sont redoutables ! En présence de ta force, tes ennemis
s'inclinent. Toute la terre se prosterne devant toi, elle chante pour toi, elle chante pour ton
nom. » Venez et voyez les hauts faits de Dieu, ses exploits redoutables pour les fils des
hommes. Il changea la mer en terre ferme : ils passèrent le fleuve à pied sec. De là, cette joie
qu'il nous donne.
Psaume 65, 1-6
« La conscience de la gravité de la crise culturelle et écologique doit se traduire par de
nouvelles habitudes. Beaucoup savent que le progrès actuel, tout comme la simple
accumulation d’objets ou de plaisirs, ne suffit pas à donner un sens ni de la joie au cœur
humain, mais ils ne se sentent pas capables de renoncer à ce que le marché leur offre. Dans
les pays qui devraient réaliser les plus grands changements d’habitudes de consommation, les
jeunes ont une nouvelle sensibilité écologique et un esprit généreux, et certains d’entre eux
luttent admirablement pour la défense de l’environnement ; mais ils ont grandi dans un
contexte de très grande consommation et de bien-être qui rend difficile le développement
d’autres habitudes. C’est pourquoi nous sommes devant un défi éducatif. »
Laudato Si – n° 209.
Toute la terre pousse des cris de joie, ô Dieu, car dans le monde entier les disciples de ton Fils
célèbrent sa victoire sur les forces de la mort. Nous te louons et nous te rendons grâce pour
la foi que tu nous donnes et qui nous permet de reconnaître ton Fils unique, Jésus notre
Sauveur, par qui tu répands sur le monde ton Esprit qui donne la vie. Nous te le demandons
par ce demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des
siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Jeudi 14 avril 2016
Après le départ des mages, voici que l’ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph et lui dit :
« Lève-toi ; prends l’enfant et sa mère, et fuis en Égypte. Reste là-bas jusqu’à ce que je
t’avertisse, car Hérode va rechercher l’enfant pour le faire périr. » Joseph se leva ; dans la
nuit, il prit l’enfant et sa mère, et se retira en Égypte, où il resta jusqu’à la mort d’Hérode,
pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : D’Égypte, j’ai
appelé mon fils.
Saint Matthieu 2, 13-15
« A côté de Marie, dans la Sainte Famille de Nazareth, se détache la figure de saint Joseph. Il
a pris soin de Marie et de Jésus ; il les a défendus par son travail et par sa généreuse
présence, et il les a libérés de la violence des injustes en les conduisant en Égypte. Dans
l’Évangile, il apparaît comme un homme juste, travailleur, fort. Mais de sa figure, émane
aussi une grande tendresse, qui n’est pas le propre des faibles, mais le propre de ceux qui sont
vraiment forts, attentifs à la réalité pour aimer et pour servir humblement. Voilà pourquoi il a
été déclaré protecteur de l’Église universelle. Il peut aussi nous enseigner à protéger, il peut
nous motiver à travailler avec générosité et tendresse pour prendre soin de ce monde que
Dieu nous a confié. »
Laudato Si – n° 242.
Dieu plein d’amour et de miséricorde, tu as fait l’homme ton collaborateur dans l’acte de
création. Fais qu’à l’image de Joseph, l’époux de Marie, nous prenions soin de nos frères qui
sont en grand besoin d’amour, d’affection, d’écoute, de soutien financier. Ne permets pas
que nous restions sourds à leurs appels de détresse. Nous te le demandons par le Christ
notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Vendredi 15 avril 2016
Louez le Seigneur, tous les peuples ; fêtez-le, tous les pays ! Son amour envers nous s'est
montré le plus fort ; éternelle est la fidélité du Seigneur !
Psaume 116
« Le Père est l’ultime source de tout, fondement aimant et communicatif de tout ce qui existe.
Le Fils, qui le reflète, et par qui tout a été créé, s’est uni à cette terre quand il a été formé
dans le sein de Marie. L’Esprit, lien infini d’amour, est intimement présent au cœur de
l’univers en l’animant et en suscitant de nouveaux chemins. Le monde a été créé par les trois
Personnes comme un unique principe divin, mais chacune d’elles réalise cette œuvre
commune selon ses propriétés personnelles. C’est pourquoi « lorsque [...] nous contemplons
avec admiration l’univers dans sa grandeur et sa beauté, nous devons louer la Trinité tout
entière. »
Laudato Si – n° 238.
Nous t’en prions, Dieu tout-puissant, nous qui avons reçu la grâce de savoir que le Christ est
ressuscité, que ton Esprit d’amour nous fasse vivre d’une vie nouvelle, qu’il nous accorde la
grâce de l’émerveillement face aux splendeurs de la création et face à nos frères en
humanité. Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant
pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e semaine de Pâques
Samedi 16 avril 2016
Je crois, et je parlerai, moi qui ai beaucoup souffert, moi qui ai dit dans mon trouble : «
l’homme n'est que mensonge. » Comment rendrai-je au Seigneur tout le bien qu'il m'a fait ?
J'élèverai la coupe du salut, j'invoquerai le nom du Seigneur. Je tiendrai mes promesses au
Seigneur, oui, devant tout son peuple ! Je t'offrirai le sacrifice d'action de grâce, j'invoquerai
le nom du Seigneur. Je tiendrai mes promesses au Seigneur, oui, devant tout son peuple, à
l'entrée de la maison du Seigneur, au milieu de Jérusalem !
Psaume 115, 10-19
« Dans cet univers, constitué de systèmes ouverts qui entrent en communication les uns avec
les autres, nous pouvons découvrir d’innombrables formes de relations et de participations.
Cela conduit à penser également à l’ensemble comme étant ouvert à la transcendance de
Dieu, dans laquelle il se développe. La foi nous permet d’interpréter le sens et la beauté
mystérieuse de ce qui arrive. La liberté humaine peut offrir son apport intelligent à une
évolution positive, mais elle peut aussi être à l’origine de nouveaux maux, de nouvelles causes
de souffrance et de vrais reculs. Cela donne lieu à la passionnante et dramatique histoire
humaine, capable de se convertir en un déploiement de libération, de croissance, de salut et
d’amour, ou en un chemin de décadence et de destruction mutuelle. Voilà pourquoi l’action
de l’Église ne tente pas seulement de rappeler le devoir de prendre soin de la nature, mais en
même temps « elle doit aussi surtout protéger l’homme de sa propre destruction »
Laudato Si – n° 79.
Père très bon, nous te rendons grâce pour Jésus, ton Enfant bien-aimé et notre frère. Que la
lumière de sa résurrection nous arrache à nos ténèbres, qu’elle guide nos pensées et
illumine notre journée. Nous pourrons ainsi mieux entendre ta parole, la garder et la mettre
en pratique. Nous pourrons choisir la vie et non la mort, la bénédiction et non la malédiction.
Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
4e dimanche de Pâques
Dimanche 17 avril 2016
Acclamez le Seigneur, terre entière, servez le Seigneur dans l'allégresse, venez à lui avec des
chants de joie ! Reconnaissez que le Seigneur est Dieu : il nous a faits, et nous sommes à lui,
nous, son peuple, son troupeau. Venez dans sa maison lui rendre grâce, dans sa demeure
chanter ses louanges ; rendez-lui grâce et bénissez son nom ! Oui, le Seigneur est bon,
éternel est son amour, sa fidélité demeure d'âge en âge.
Psaume 99, 1-5
« La création est de l’ordre de l’amour. L’amour de Dieu est la raison fondamentale de toute
la création. Par conséquent, chaque créature est l’objet de la tendresse du Père, qui lui donne
une place dans le monde. Même la vie éphémère de l’être le plus insignifiant est l’objet de son
amour, et, en ces peu de secondes de son existence, il l’entoure de son affection. Saint Basile
le Grand disait que le Créateur est aussi « la bonté sans mesure », et Dante Alighieri parlait de
l’« amour qui meut le soleil et les étoiles ». Voilà pourquoi à partir des œuvres créées, on
s’élève « vers sa miséricorde pleine d’amour »
Laudato Si – n° 77
Seigneur, tu nous as faits et nous sommes à toi. Ne permets pas que nous nous suivions les
faux pasteurs qui nous promettent monts et merveilles, la puissance, la richesse et la gloire.
En méditant sur la vie de ton Fils, puissions-nous nous rappeler que la seule vraie gloire passe
par le service et par l’amour désintéressé. Nous te le demandons par Jésus le Christ, notre
Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Lundi 18 avril 2016
Les pauvres et les malheureux cherchent de l’eau, et il n’y en a pas ; leur langue est
desséchée par la soif. Moi, le Seigneur, je les exaucerai, moi, le Dieu d’Israël, je ne les
abandonnerai pas. Sur les hauteurs dénudées je ferai jaillir des fleuves, et des sources au
creux des vallées. Je changerai le désert en lac, et la terre aride en fontaines. Je planterai
dans le désert le cèdre et l’acacia, le myrte et l’olivier ; je mettrai ensemble dans les terres
incultes le cyprès, l’orme et le mélèze, afin que tous regardent et reconnaissent, afin qu’ils
considèrent et comprennent que la main du Seigneur a fait cela, que le Saint d’Israël en est le
créateur.
Isaïe 41, 17-20
« Tandis que la qualité de l’eau disponible se détériore constamment, il y a une tendance
croissante, à certains endroits, à privatiser cette ressource limitée, transformée en
marchandise sujette aux lois du marché. En réalité, l’accès à l’eau potable et sûre est un droit
humain primordial, fondamental et universel, parce qu’il détermine la survie des personnes,
et par conséquent il est une condition pour l’exercice des autres droits humains. Ce monde a
une grave dette sociale envers les pauvres qui n’ont pas accès à l’eau potable, parce que c’est
leur nier le droit à la vie, enraciné dans leur dignité inaliénable. Cette dette se règle en partie
par des apports économiques conséquents pour fournir l’eau potable et l’hygiène aux plus
pauvres. Mais on observe le gaspillage d’eau, non seulement dans les pays développés, mais
aussi dans les pays les moins développés qui possèdent de grandes réserves. Cela montre que
le problème de l’eau est en partie une question éducative et culturelle, parce que la
conscience de la gravité de ces conduites, dans un contexte de grande injustice, manque. »
Laudato Si – n° 30
Dieu éternel et tout-puissant, Pasteur plein de sollicitude, Père de miséricorde. Tu veilles sur
tes enfants avec tendresse. Au désert, tu as fais jaillir l’eau du rocher pour ton peuple
assoiffé. Dans nos déserts d’égoïsme, fais jaillir la source du partage ; dans nos déserts
d’indifférence, fais jaillir la source de la foi ; dans nos déserts de méfiance, fais jaillir la source
de la confiance. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant
pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Mardi 19 avril 2016
Jésus allait et venait dans le Temple, sous la colonnade de Salomon. Les Juifs firent cercle
autour de lui ; ils lui disaient : « Si c’est toi le Christ, dis-le nous ouvertement ! » Jésus leur
répondit : « Je vous l’ai dit, et vous ne croyez pas. Les œuvres que je fais, moi, au nom de
mon Père, voilà ce qui me rend témoignage. Mais vous, vous ne croyez pas, parce que vous
n’êtes pas de mes brebis. Mes brebis écoutent ma voix ; moi, je les connais, et elles me
suivent. Je leur donne la vie éternelle : jamais elles ne périront, et personne ne les arrachera
de ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tout, et personne ne peut
les arracher de la main du Père. Le Père et moi, nous sommes UN. »
Saint Jean 10, 22-30
« Les Personnes divines sont des relations subsistantes, et le monde, créé selon le modèle
divin, est un tissu de relations. Les créatures tendent vers Dieu, et c’est le propre de tout être
vivant de tendre à son tour vers autre chose, de telle manière qu’au sein de l’univers nous
pouvons trouver d’innombrables relations constantes qui s’entrelacent secrètement. Cela
nous invite non seulement à admirer les connexions multiples qui existent entre les créatures,
mais encore à découvrir une clé de notre propre épanouissement. En effet, plus la personne
humaine grandit, plus elle mûrit et plus elle se sanctifie à mesure qu’elle entre en relation,
quand elle sort d’elle-même pour vivre en communion avec Dieu, avec les autres et avec
toutes les créatures. Elle assume ainsi dans sa propre existence ce dynamisme trinitaire que
Dieu a imprimé en elle depuis sa création. Tout est lié, et cela nous invite à mûrir une
spiritualité de la solidarité globale qui jaillit du mystère de la Trinité. »
Laudato Si – n° 240.
Dieu éternel et tout-puissant, tu as réconcilié le ciel et la terre par ton Fils éternel venu dans
notre condition humaine. Il a fait de nous un seul peuple, par sa mort et sa résurrection.
Qu’à sa suite nous vivions chaque jour un peu plus en Eglise, dans la solidarité, le respect, la
justice, la fraternité et la paix. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre
Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Mercredi 20 avril 2016
Que Dieu nous prenne en grâce et nous bénisse, que son visage s'illumine pour nous ; et ton
chemin sera connu sur la terre, ton salut, parmi toutes les nations. Que les nations chantent
leur joie, car tu gouvernes le monde avec justice ; tu gouvernes les peuples avec droiture, sur
la terre, tu conduis les nations. Que les peuples, Dieu, te rendent grâce ; qu'ils te rendent
grâce tous ensemble ! La terre a donné son fruit ; Dieu, notre Dieu, nous bénit. Que Dieu
nous bénisse, et que la terre tout entière l'adore !
Psaume 66, 2-3.5-8
« Saint François, fidèle à l’Écriture, nous propose de reconnaître la nature comme un
splendide livre dans lequel Dieu nous parle et nous révèle quelque chose de sa beauté et de sa
bonté. Et dans lequel, ce que Dieu a d’invisible depuis la création du monde, se laisse voir à
l’intelligence à travers ses œuvres, son éternelle puissance et sa divinité. C’est pourquoi il
demandait qu’au couvent on laisse toujours une partie du jardin sans la cultiver, pour qu’y
croissent les herbes sauvages, de sorte que ceux qui les admirent puissent élever leur pensée
vers Dieu, auteur de tant de beauté. Le monde est plus qu’un problème à résoudre, il est un
mystère joyeux que nous contemplons dans la joie et dans la louange. »
Laudato Si – n° 12.
Tu as révélé, Seigneur, que tu serais la vie de tes fidèles, la gloire des humbles et le bonheur
des justes. Réponds à ceux qui te prient avec foi et amour. Sois présents à nos côtés sur le
chemin de la vie, comme tu l’as été aux côtés de ton peuple au désert. Sois la colonne de
nuée qui nous guide durant le jour, et la colonne de feu qui nous précède durant la nuit. Afin
que nous marchions toujours dans la voie de tes volontés. Nous te le demandons par le
Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Jeudi 21 avril 2016
Dieu dit : « Que la terre produise des êtres vivants selon leur espèce, bestiaux, bestioles et
bêtes sauvages selon leur espèce. » Et ce fut ainsi. Dieu dit : « Faisons l’homme à notre
image, selon notre ressemblance. Qu’il soit le maître des poissons de la mer, des oiseaux du
ciel, des bestiaux, de toutes les bêtes sauvages, et de toutes les bestioles qui vont et
viennent sur la terre. » Dieu créa l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa, il les créa
homme et femme. Dieu les bénit et leur dit : « Soyez féconds et multipliez-vous, remplissez la
terre et soumettez-la. Soyez les maîtres des poissons de la mer, des oiseaux du ciel, et de
tous les animaux qui vont et viennent sur la terre. » […] Et Dieu vit tout ce qu’il avait fait ; et
voici : cela était très bon. Il y eut un soir, il y eut un matin : sixième jour.
Genèse 1, 24-31
« Quand nous insistons pour dire que l’être humain est image de Dieu, cela ne doit pas nous
porter à oublier que chaque créature a une fonction et qu’aucune n’est superflue. Tout
l’univers matériel est un langage de l’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous.
Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu. L’histoire de l’amitié de chacun avec
Dieu se déroule toujours dans un espace géographique qui se transforme en un signe
éminemment personnel, et chacun de nous a en mémoire des lieux dont le souvenir lui fait
beaucoup de bien. Celui qui a grandi dans les montagnes, ou qui, enfant, s’asseyait pour boire
l’eau au ruisseau, ou qui jouait sur une place de son quartier, quand il retourne sur ces lieux se
sent appelé à retrouver sa propre identité. »
Laudato Si – n° 84.
Seigneur, nous aimons t’appeler Père, comme Jésus nous l’a appris. Nous proclamons ton
amour, ta grandeur, ta fidélité, ta patience, ta bienveillance. Lorsque l’épreuve traverse notre
vie et que les soucis la bouleversent, soutiens notre espérance et notre foi, ne nous
abandonne pas à nos seules forces, rappelle-nous que tu es notre Rocher, et que notre salut
vient de toi. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour
les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Vendredi 22 avril 2016
C'est toi qui as créé mes reins, qui m'as tissé dans le sein de ma mère. Je reconnais devant toi
le prodige, l'être étonnant que je suis : étonnantes sont tes œuvres toute mon âme le sait.
Mes os n'étaient pas cachés pour toi quand j'étais façonné dans le secret, modelé aux
entrailles de la terre. J'étais encore inachevé, tu me voyais ; sur ton livre, tous mes jours
étaient inscrits, recensés avant qu'un seul ne soit !
Psaume 138, 13-16
« La Bible enseigne que chaque être humain est créé par amour, à l’image et à la
ressemblance de Dieu. Cette affirmation nous montre la très grande dignité de toute
personne humaine, qui « n’est pas seulement quelque chose, mais quelqu’un. Elle est capable
de se connaître, de se posséder, et de librement se donner et entrer en communion avec
d’autres personnes ». […] Ceux qui s’engagent dans la défense de la dignité des personnes
peuvent trouver dans la foi chrétienne les arguments les plus profonds pour cet engagement.
Quelle merveilleuse certitude de savoir que la vie de toute personne ne se perd pas dans un
chaos désespérant, dans un monde gouverné par le pur hasard ou par des cycles qui se
répètent de manière absurde ! Le Créateur peut dire à chacun de nous : « Avant même de te
former au ventre maternel, je t’ai connu » Nous avons été conçus dans le cœur de Dieu, et
donc, chacun de nous est le fruit d’une pensée de Dieu. Chacun de nous est voulu, chacun est
aimé, chacun est nécessaire »
Laudato Si – n° 65.
Loué sois-tu, Dieu éternel et miséricordieux, pour le merveilleux dessein de ta bonté. Toi la
source de toute vie, tu as voulu partager ton bonheur sans fin avec l’humanité, même
lorsqu’elle s’égare loin de tes voies. Accueille nos cœurs qui se tournent vers toi, et fais-nous
la grâce d’avoir part à la résurrection de ton Fils. Nous te le demandons par le Christ notre
Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
PouRetour 1ere page
r vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e semaine de Pâques
Samedi 23 avril 2016
Car ta grande puissance est toujours à ton service, et qui peut résister à la force de ton bras ?
Le monde entier est devant toi comme un rien sur la balance, comme la goutte de rosée
matinale qui descend sur la terre. Pourtant, tu as pitié de tous les hommes, parce que tu
peux tout. Tu fermes les yeux sur leurs péchés, pour qu’ils se convertissent. Tu aimes en effet
tout ce qui existe, tu n’as de répulsion envers aucune de tes œuvres ; si tu avais haï quoi que
ce soit, tu ne l’aurais pas créé. Comment aurait-il subsisté, si tu ne l’avais pas voulu ?
Comment serait-il resté vivant, si tu ne l’avais pas appelé ? En fait, tu épargnes tous les êtres,
parce qu’ils sont à toi, Maître qui aimes les vivants, toi, dont le souffle impérissable les anime
tous.
Sagesse 11, 21-26
« Les créatures de ce monde ne peuvent pas être considérées comme un bien sans
propriétaire. D’où la conviction que, créés par le même Père, nous et tous les êtres de
l’univers, sommes unis par des liens invisibles, et formons une sorte de famille universelle, une
communion sublime qui nous pousse à un respect sacré, tendre et humble. Je veux rappeler
que Dieu nous a unis si étroitement au monde qui nous entoure, que la désertification du sol
est comme une maladie pour chacun et nous pouvons nous lamenter sur l’extinction d’une
espèce comme si elle était une mutilation. »
Laudato Si – n° 89.
Père tout-puissant, sois béni pour ton Fils Jésus : il est allé jusqu’au bout de l’amour après
s’être fait le serviteur de tous. Ouvre nos yeux pour que nous puissions le reconnaître en
chacune des personnes que nous rencontrerons aujourd’hui. Nous te le demandons par Jésus
le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
5e dimanche de Pâques
Dimanche 24 avril 2016
Les pharisiens, apprenant qu’il avait fermé la bouche aux sadducéens, se réunirent, et l’un
d’entre eux, un docteur de la Loi, posa une question à Jésus pour le mettre à l’épreuve :
« Maître, dans la Loi, quel est le grand commandement ? » Jésus lui répondit : « Tu aimeras
le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand,
le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme
toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »
Saint Matthieu 22, 34-40
« Quand la pensée chrétienne revendique une valeur particulière pour l’être humain
supérieure à celle des autres créatures, cela donne lieu à une valorisation de chaque personne
humaine, et entraîne la reconnaissance de l’autre. L’ouverture à un “ tu ” capable de
connaître, d’aimer, et de dialoguer continue d’être la grande noblesse de la personne
humaine. C’est pourquoi, pour une relation convenable avec le monde créé, il n’est pas
nécessaire d’affaiblir la dimension sociale de l’être humain ni sa dimension transcendante,
son ouverture au “ Tu ” divin. En effet, on ne peut pas envisager une relation avec
l’environnement isolée de la relation avec les autres personnes et avec Dieu. Ce serait un
individualisme romantique, déguisé en beauté écologique, et un enfermement asphyxiant
dans l’immanence. »
Laudato Si – n° 119
Seigneur, ta bonté et ta tendresse vont à tous les hommes, et sur la croix, Jésus a pardonné à
ceux qui le crucifiaient. Donne-nous la force d’aimer même ceux qui n’ont rien d’aimable, de
nous souvenir qu’ils sont eux aussi créés à ton image et comme à ta ressemblance, et de
découvrir en eux le visage de ton Fils. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et
notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Lundi 25 avril 2016
Homme, répond le prophète, on t’a fait connaître ce qui est bien, ce que le Seigneur réclame
de toi : rien d’autre que respecter le droit, aimer la fidélité, et t’appliquer à marcher avec ton
Dieu. » La voix du Seigneur appelle la cité : « Écoutez... Puis-je supporter une mesure fausse,
des biens acquis par fraude et un boisseau honteusement réduit ? Puis-je tenir pour
innocents ceux qui utilisent des balances fausses, et des sacoches de poids truqués ?
Michée 6, 8-11
« La notion de bien commun inclut aussi les générations futures. Les crises économiques
internationales ont montré de façon crue les effets nuisibles qu’entraîne la méconnaissance
d’un destin commun, dont ceux qui viennent derrière nous ne peuvent pas être exclus. On ne
peut plus parler de développement durable sans une solidarité intergénérationnelle. Quand
nous pensons à la situation dans laquelle nous laissons la planète aux générations futures,
nous entrons dans une autre logique, celle du don gratuit que nous recevons et que nous
communiquons. Si la terre nous est donnée, nous ne pouvons plus penser seulement selon un
critère utilitariste d’efficacité et de productivité pour le bénéfice individuel. Nous ne parlons
pas d’une attitude optionnelle, mais d’une question fondamentale de justice, puisque la terre
que nous recevons appartient aussi à ceux qui viendront. Une écologie intégrale possède cette
vision ample. »
Laudato Si – n° 159
Seigneur, en ce jour où l’Eglise fête l'évangéliste saint Marc, accorde-nous de savoir parler de
Jésus avec l’assurance, la clarté, la fidélité, et la passion qui étaient la sienne et qui rendent
son évangile accessible à tous. Afin qu’à notre tour, là où nous sommes, dans la condition qui
est la nôtre, nous devenions de véritables disciples-missionnaires. Nous te le demandons par
ce même Jésus Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Mardi 26 avril 2016
Jésus répondit à Jude : « Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la
manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous
m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que
moi. Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles
arriveront, vous croirez.
Saint Jean 14, 27-29
« Aucune personne ne peut mûrir dans une sobriété heureuse, sans être en paix avec ellemême. La juste compréhension de la spiritualité consiste en partie à amplifier ce que nous
entendons par paix, qui est beaucoup plus que l’absence de guerre. La paix intérieure des
personnes tient, dans une large mesure, de la préservation de l’écologie et du bien commun,
parce que, authentiquement vécue, elle se révèle dans un style de vie équilibré joint à une
capacité d’admiration qui mène à la profondeur de la vie. La nature est pleine de mots
d’amour, mais comment pourrons-nous les écouter au milieu du bruit constant, de la
distraction permanente et anxieuse, ou du culte de l’apparence ? […] Une écologie intégrale
implique de consacrer un peu de temps à retrouver l’harmonie sereine avec la création, à
réfléchir sur notre style de vie et sur nos idéaux, à contempler le Créateur, qui vit parmi nous
et dans ce qui nous entoure, dont la présence « ne doit pas être fabriquée, mais découverte,
dévoilée. »
Laudato Si – n° 225.
Au moment d’entrer librement dans sa Passion, Jésus a annoncé la venue de l’Esprit. Esprit
de vérité, Esprit de sagesse, Esprit de force. Père, nous t’en prions, ouvre nos cœurs au
souffle de l’Esprit afin que nous soyons à même de découvrir la véritable source de la vérité,
de la sagesse et de la force, et que nous ne laissions pas abuser par les fausses sagesses ni
tenter par la force qui détruit. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre
Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Mercredi 27 avril 2016
Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron. Tout sarment qui est en moi, mais qui
ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le
taillant, pour qu’il en porte davantage. Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole
que je vous ai dite. Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut
pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si
vous ne demeurez pas en moi. Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure
en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne
pouvez rien faire.
Saint Jean 15, 1-5
« S’arrêter pour rendre grâce à Dieu avant et après les repas est une expression de cette
attitude. Je propose aux croyants de renouer avec cette belle habitude et de la vivre en
profondeur. Ce moment de la bénédiction, bien qu’il soit très bref, nous rappelle notre
dépendance de Dieu pour la vie, il fortifie notre sentiment de gratitude pour les dons de la
création, reconnaît ceux qui par leur travail fournissent ces biens, et renforce la solidarité
avec ceux qui sont le plus dans le besoin. »
Laudato Si – n° 227.
Père, tu as greffé nos sarments sur la Vigne véritable, Jésus le Christ. Accorde-nous la grâce
de demeurer toujours avec toi, écoutant, méditant la Parole dans notre cœur, et la mettant
en pratique pour qu’elle fasse de nous les témoins de ton amour et de ta miséricorde infinie.
Nous te le demandons par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour
les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Jeudi 28 avril 2016
Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres. Les
gens qui dorment, c’est la nuit qu’ils dorment ; ceux qui s’enivrent, c’est la nuit qu’ils sont
ivres, mais nous qui sommes du jour, restons sobres ; mettons la cuirasse de la foi et de
l’amour et le casque de l’espérance du salut.
1 Thessaloniciens 5, 5-8
« La sobriété, qui est vécue avec liberté et de manière consciente, est libératrice. Ce n’est pas
moins de vie, ce n’est pas une basse intensité de vie mais tout le contraire ; car, en réalité
ceux qui jouissent plus et vivent mieux chaque moment, sont ceux qui cessent de picorer ici et
là en cherchant toujours ce qu’ils n’ont pas, et qui font l’expérience de ce qu’est valoriser
chaque personne et chaque chose, en apprenant à entrer en contact et en sachant jouir des
choses les plus simples. Ils ont ainsi moins de besoins insatisfaits, et sont moins fatigués et
moins tourmentés. On peut vivre intensément avec peu, surtout quand on est capable
d’apprécier d’autres plaisirs et qu’on trouve satisfaction dans les rencontres fraternelles, dans
le service, dans le déploiement de ses charismes, dans la musique et l’art, dans le contact
avec la nature, dans la prière. Le bonheur requiert de savoir limiter certains besoins qui nous
abrutissent, en nous rendant ainsi disponibles aux multiples possibilités qu’offre la vie. »
Laudato Si – n° 223.
Dieu qui peux mettre au cœur de tes fidèles un unique désir, donne à ton peuple d’aimer ce
que tu commandes et d’attendre ce que tu promets ; pour qu’au milieu des changements de
ce monde, nos cœurs s’établissent fermement là où se trouvent les vraies joies, promesses
de la vie éternelle que tu promets à tous ceux qui mettent leur foi en toi. Nous te le
demandons par Jésus le Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des
siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Vendredi 29 avril 2016
Tel est le message que nous avons entendu de Jésus Christ et que nous vous annonçons :
Dieu est lumière ; en lui, il n’y a pas de ténèbres. Si nous disons que nous sommes en
communion avec lui, alors que nous marchons dans les ténèbres, nous sommes des
menteurs, nous ne faisons pas la vérité. Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est
lui-même dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres, et le sang de
Jésus, son Fils, nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché,
nous nous égarons nous-mêmes, et la vérité n’est pas en nous. Si nous reconnaissons nos
péchés, lui qui est fidèle et juste va jusqu’à pardonner nos péchés et nous purifier de toute
injustice. Si nous disons que nous sommes sans péché, nous faisons de lui un menteur, et sa
parole n’est pas en nous.
1ere lettre de Jean 1, 5-10
« Il faut reprendre conscience que nous avons besoin les uns des autres, que nous avons une
responsabilité vis-à-vis des autres et du monde, que cela vaut la peine d’être bons et
honnêtes. Depuis trop longtemps déjà, nous sommes dans la dégradation morale, en nous
moquant de l’éthique, de la bonté, de la foi, de l’honnêteté. L’heure est arrivée de réaliser que
cette joyeuse superficialité nous a peu servi. Cette destruction de tout fondement de la vie
sociale finit par nous opposer les uns aux autres, chacun cherchant à préserver ses propres
intérêts ; elle provoque l’émergence de nouvelles formes de violence et de cruauté, et
empêche le développement d’une vraie culture de protection de l’environnement. »
Laudato Si – n° 229.
Seigneur, tu as créé tout homme à ton image et comme à ta ressemblance. En ces temps où
nous sommes tentés par le repli sur nous-mêmes et sur ceux qui nous sont les plus proches,
par l’amitié ou par la nationalité, fais que nous ne cédions pas aux sirènes du mensonge et de
l’indifférence, mais que nous considérions chaque être humain comme un frère à aimer et à
secourir. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e semaine de Pâques
Samedi 30 avril 2016
Pitié pour moi, mon Dieu, dans ton amour, selon ta grande miséricorde, efface mon péché.
Lave-moi tout entier de ma faute, purifie-moi de mon offense. Oui, je connais mon péché,
ma faute est toujours devant moi. Contre toi, et toi seul, j'ai péché, ce qui est mal à tes yeux,
je l'ai fait. Ainsi, tu peux parler et montrer ta justice, être juge et montrer ta victoire. Moi, je
suis né dans la faute, j'étais pécheur dès le sein de ma mère. Mais tu veux au fond de moi la
vérité ; dans le secret, tu m'apprends la sagesse. Purifie-moi avec l'hysope, et je serai pur ;
lave-moi et je serai blanc, plus que la neige. Fais que j'entende les chants et la fête : ils
danseront, les os que tu broyais. Seigneur, ouvre mes lèvres, et ma bouche annoncera ta
louange.
Psaume 50, 3-10.17
« Tout n’est pas perdu, parce que les êtres humains, capables de se dégrader à l’extrême,
peuvent aussi se surmonter, opter de nouveau pour le bien et se régénérer, au-delà de tous
les conditionnements mentaux et sociaux qu’on leur impose. Ils sont capables de se regarder
eux-mêmes avec honnêteté, de révéler au grand jour leur propre dégoût et d’initier de
nouveaux chemins vers la vraie liberté. Il n’y a pas de systèmes qui annulent complètement
l’ouverture au bien, à la vérité et à la beauté, ni la capacité de réaction que Dieu continue
d’encourager du plus profond des cœurs humains. Je demande à chaque personne de ce
monde de ne pas oublier sa dignité que nul n’a le droit de lui enlever. »
Laudato Si – n° 205
Dieu tout-puissant et éternel, ta Providence conduit les destinées des hommes et des
nations. Protège ton Eglise, le corps du Christ, alors qu’elle accomplit ton dessein de salut
pour l’humanité. Et affermis tes fidèles dans la recherche de la vérité et de la justice. Nous te
le demandons par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les
siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
6e dimanche de Pâques
Dimanche 1er mai 2016
Levant les yeux, Jésus vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor. Il vit
aussi une veuve misérable y mettre deux petites pièces de monnaie. Alors il déclara : « En
vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. Car tous ceux-là,
pour faire leur offrande, ont pris sur leur superflu mais elle, elle a pris sur son indigence : elle
a mis tout ce qu’elle avait pour vivre. »
Saint Luc 21, 1-4
« La spiritualité chrétienne propose une autre manière de comprendre la qualité de vie, et
encourage un style de vie prophétique et contemplatif, capable d’aider à apprécier
profondément les choses sans être obsédé par la consommation. […] En effet, l’accumulation
constante de possibilités de consommer distrait le cœur et empêche d’évaluer chaque chose
et chaque moment. En revanche, le fait d’être sereinement présent à chaque réalité, aussi
petite soit-elle, nous ouvre beaucoup plus de possibilités de compréhension et
d’épanouissement personnel. La spiritualité chrétienne propose une croissance par la
sobriété, et une capacité de jouir avec peu. C’est un retour à la simplicité qui nous permet de
nous arrêter pour apprécier ce qui est petit, pour remercier des possibilités que la vie offre,
sans nous attacher à ce que nous avons ni nous attrister de ce que nous ne possédons pas.
Cela suppose d’éviter la dynamique de la domination et de la simple accumulation de
plaisirs. »
Laudato Si – n° 222
Dieu tout-puissant, accorde-nous en ces jours de fête, de célébrer avec ferveur le Christ
ressuscité. Que le mystère de Pâques dont nous faisons mémoire reste présent dans notre
vie et la transforme. Pour la gloire de Dieu et le salut du monde. Nous te le demandons par le
Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Lundi 2 mai 2016
Alléluia ! Chantez au Seigneur un chant nouveau, louez-le dans l'assemblée de ses fidèles !
En Israël, joie pour son créateur ; dans Sion, allégresse pour son Roi ! Dansez à la louange de
son nom, jouez pour lui, tambourins et cithares ! Car le Seigneur aime son peuple, il donne
aux humbles l'éclat de la victoire. Que les fidèles exultent, glorieux, criant leur joie à l'heure
du triomphe. Qu'ils proclament les éloges de Dieu, tenant en main l'épée à deux tranchants.
Psaume 149, 1-6
« François d’Assise est l’exemple par excellence de la protection de ce qui est faible et d’une
écologie intégrale, vécue avec joie et authenticité. C’est le saint patron de tous ceux qui
étudient et travaillent autour de l’écologie, aimé aussi par beaucoup de personnes qui ne sont
pas chrétiennes. Il a manifesté une attention particulière envers la création de Dieu ainsi
qu’envers les pauvres et les abandonnés. Il aimait et était aimé pour sa joie, pour son
généreux engagement et pour son cœur universel. C’était un mystique et un pèlerin qui vivait
avec simplicité et dans une merveilleuse harmonie avec Dieu, avec les autres, avec la nature
et avec lui-même. En lui, on voit jusqu’à quel point sont inséparables la préoccupation pour la
nature, la justice envers les pauvres, l’engagement pour la société et la paix intérieure. »
Laudato Si – n° 10
Seigneur, nous te rendons grâce et nous te bénissons pour tout ce qui est beau et bon.
Lorsque vient l’épreuve, envoie-nous l’Esprit de force, de vérité, de paix et de joie, afin qu’en
tout temps, en tout lieu et en toute occasion nous puissions te louer et te redire notre
confiance et notre amour. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu,
le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Mardi 3 mai 2016
Les cieux proclament la gloire de Dieu, le firmament raconte l'ouvrage de ses mains. Le jour
au jour en livre le récit et la nuit à la nuit en donne connaissance. Pas de paroles dans ce
récit, pas de voix qui s'entende; mais sur toute la terre en paraît le message et la nouvelle,
aux limites du monde. Là, se trouve la demeure du soleil : tel un époux, il paraît hors de sa
tente, il s'élance en conquérant joyeux. Il paraît où commence le ciel, il s'en va jusqu'où le
ciel s'achève : rien n'échappe à son ardeur.
Psaume 18, 2-7
« Les Évêques du Brésil ont souligné que toute la nature, en plus de manifester Dieu, est un
lieu de sa présence. En toute créature habite son Esprit vivifiant qui nous appelle à une
relation avec lui. La découverte de cette présence stimule en nous le développement des «
vertus écologiques ». Mais en disant cela, n’oublions pas qu’il y a aussi une distance infinie
entre la nature et le Créateur, et que les choses de ce monde ne possèdent pas la plénitude de
Dieu. Autrement, nous ne ferions pas de bien aux créatures, parce que nous ne reconnaîtrions
pas leur vraie et propre place, et nous finirions par exiger d’elles indûment ce que, en leur
petitesse, elles ne peuvent pas nous donner. »
Laudato Si – n° 88.
Dieu, notre créateur et notre Père, béni sois-tu pour la profusion, la diversité et la beauté de
tes œuvres. Apprends-nous à découvrir ta main créatrice dans les splendeurs de la nature
comme dans le visage du plus petit de nos frères. Illumine les yeux de notre cœur afin que
nous puissions te rendre grâce pour tant de merveilles. Nous te le demandons par Jésus, le
Christ, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Mercredi 4 mai 2016
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai
gardé les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. […] Mon
commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. Il n’y a pas
de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime. […] Ce n’est pas vous qui
m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du
fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il
vous le donnera. Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.
Saint Jean 15, 10-17
« L’amour, fait de petits gestes d’attention mutuelle, est aussi civil et politique, et il se
manifeste dans toutes les actions qui essaient de construire un monde meilleur. L’amour de la
société et l’engagement pour le bien commun sont une forme excellente de charité qui, non
seulement concerne les relations entre les individus mais aussi les « macro-relations: rapports
sociaux, économiques, politiques». C’est pourquoi, l’Église a proposé au monde l’idéal d’une «
civilisation de l’amour ». L’amour social est la clef d’un développement authentique. […] Dans
ce cadre, joint à l’importance des petits gestes quotidiens, l’amour social nous pousse à
penser aux grandes stratégies à même d’arrêter efficacement la dégradation de
l’environnement et d’encourager une culture de protection qui imprègne toute la société.
Celui qui reconnaît l’appel de Dieu à agir de concert avec les autres dans ces dynamiques
sociales doit se rappeler que cela fait partie de sa spiritualité, que c’est un exercice de la
charité, et que, de cette façon, il mûrit et il se sanctifie. »
Laudato Si – n° 231.
O Dieu qui règnes dans les cieux, ton souffle donne vie à toutes les créatures, et en toi nous
avons la vie, le mouvement et l’être. Enracine dans nos cœurs le souci de la charité
fraternelle et un ardent désir de découvrir ta grandeur dans les splendeurs de la création et
ta présence dans le plus petit de nos frères. Nous te le demandons par le Christ notre
Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Ascension Jeudi 5 mai 2016
Et moi, je vais envoyer sur vous ce que mon Père a promis. Quant à vous, demeurez dans la
ville jusqu’à ce que vous soyez revêtus d’une puissance venue d’en haut. » Puis Jésus les
emmena au dehors, jusque vers Béthanie ; et, levant les mains, il les bénit. Or, tandis qu’il les
bénissait, il se sépara d’eux et il était emporté au ciel. Ils se prosternèrent devant lui, puis ils
retournèrent à Jérusalem, en grande joie. Et ils étaient sans cesse dans le Temple à bénir
Dieu.
Saint Luc 24, 49-53
« A la fin, nous nous trouverons face à face avec la beauté infinie de Dieu et nous pourrons
lire, avec une heureuse admiration, le mystère de l’univers qui participera avec nous à la
plénitude sans fin. Oui, nous voyageons vers le sabbat de l’éternité, vers la nouvelle
Jérusalem, vers la maison commune du ciel. Jésus nous dit : « Voici, je fais l’univers nouveau
». La vie éternelle sera un émerveillement partagé, où chaque créature, transformée d’une
manière lumineuse, occupera sa place et aura quelque chose à apporter aux pauvres
définitivement libérés. »
Laudato Si – n° 243
Dieu qui élèves le Christ au-dessus de tout, ouvre-nous à la joie et à l’action de grâce, car
l’Ascension de ton Fils est déjà notre victoire. Nous sommes les membres de son Corps, il
nous a précédés dans la gloire auprès de toi, et c’est là que nous vivons en espérance. Nous
te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des
siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Vendredi 6 mai 2016
Jésus dit à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : vous allez pleurer et vous lamenter,
tandis que le monde se réjouira ; vous serez dans la peine, mais votre peine se changera en
joie. La femme qui enfante est dans la peine parce que son heure est arrivée. Mais, quand
l’enfant est né, elle ne se souvient plus de sa souffrance, tout heureuse qu’un être humain
soit venu au monde. Vous aussi, maintenant, vous êtes dans la peine, mais je vous reverrai,
et votre cœur se réjouira ; et votre joie, personne ne vous l’enlèvera.
Saint Jean 16, 20-22
« À cela s’ajoutent les dynamiques des moyens de communication sociale et du monde
digital, qui, en devenant omniprésentes, ne favorisent pas le développement d’une capacité
de vivre avec sagesse, de penser en profondeur, d’aimer avec générosité. […] Cela exige de
nous un effort pour que ces moyens de communication se traduisent par un nouveau
développement culturel de l’humanité, et non par une détérioration de sa richesse la plus
profonde. La vraie sagesse, fruit de la réflexion, du dialogue et de la rencontre généreuse
entre les personnes, ne s’obtient pas par une pure accumulation de données qui finissent par
saturer et obnubiler, comme une espèce de pollution mentale. En même temps, les relations
réelles avec les autres tendent à être substituées, avec tous les défis que cela implique, par un
type de communication transitant par Internet. […]Les moyens actuels nous permettent de
communiquer et de partager des connaissances et des sentiments. Cependant, ils nous
empêchent aussi parfois d’entrer en contact direct avec la détresse, l’inquiétude, la joie de
l’autre et avec la complexité de son expérience personnelle. C’est pourquoi nous ne devrions
pas nous étonner qu’avec l’offre écrasante de ces produits se développe une profonde et
mélancolique insatisfaction dans les relations interpersonnelles, ou un isolement
dommageable. »
Laudato Si – n° 47.
Tu nous recrées, Seigneur, pour la vie éternelle dans la résurrection de Jésus le Christ, notre
Sauveur qui règne désormais auprès de toi. Dirige nos cœurs vers sa gloire, afin qu’au jour
où il viendra de nouveau, ceux que tu as fait renaître par le baptême soient revêtus de la
lumière qui n’a pas de fin. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu,
le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e semaine de Pâques
Samedi 7 mai 2016
Jésus dit à ses disciples : « Amen, amen, je vous le dis : ce que vous demanderez au Père en
mon nom, il vous le donnera. Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom ;
demandez, et vous recevrez : ainsi votre joie sera parfaite. En disant cela, je vous ai parlé en
images. L’heure vient où je vous parlerai sans images, et vous annoncerai ouvertement ce qui
concerne le Père. Ce jour-là, vous demanderez en mon nom ; or, je ne vous dis pas que moi,
je prierai le Père pour vous, car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé et
vous avez cru que c’est de Dieu que je suis sorti. Je suis sorti du Père, et je suis venu dans le
monde ; maintenant, je quitte le monde, et je pars vers le Père. »
Saint Jean 16, 23-28
« L’aboutissement de la marche de l’univers se trouve dans la plénitude de Dieu, qui a été
atteinte par le Christ ressuscité, axe de la maturation universelle.[53] Nous ajoutons ainsi un
argument de plus pour rejeter toute domination despotique et irresponsable de l’être humain
sur les autres créatures. La fin ultime des autres créatures, ce n’est pas nous. Mais elles
avancent toutes, avec nous et par nous, jusqu’au terme commun qui est Dieu, dans une
plénitude transcendante où le Christ ressuscité embrasse et illumine tout ; car l’être humain,
doué d’intelligence et d’amour, attiré par la plénitude du Christ, est appelé à reconduire
toutes les créatures à leur Créateur. »
Laudato Si – n° 83
Que nos lèvres chantent sans cesse ta louange, Dieu d’amour. Garde à ton peuple sa joie,
Seigneur, toi qui refais ses forces et sa jeunesse. Que nos cœurs battent à l’unisson de celui
de ton Fils. En attendant le jour où nous te verrons face à face, affermis-nous dans
l’espérance de la résurrection.
Nous te le demandons par Jésus Christ, ton Fils, notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour
les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
7e dimanche de Pâques
Dimanche 8 mai 2016
Moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte donc à vous conduire d’une
manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience,
supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le
lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il
y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un
seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous.
Lettre aux Ephésiens 4, 1-6
« La préservation de la nature fait partie d’un style de vie qui implique une capacité de
cohabitation et de communion. Jésus nous a rappelé que nous avons Dieu comme Père
commun, ce qui fait de nous des frères. L’amour fraternel ne peut être que gratuit, il ne peut
jamais être une rétribution pour ce qu’un autre réalise ni une avance pour ce que nous
espérons qu’il fera. C’est pourquoi, il est possible d’aimer les ennemis. Cette même gratuité
nous amène à aimer et à accepter le vent, le soleil ou les nuages, bien qu’ils ne se soumettent
pas à notre contrôle. Voilà pourquoi nous pouvons parler d’une fraternité universelle. »
Laudato Si – n° 228
Seigneur, mets dans le cœur des hommes cette paix qu’ils recherchent et que toi seul peut
donner en vérité. Aide-les à mieux se connaître et à vivre comme fils d’un même Père.
Découvre-leur aussi ta beauté, ta sainteté, ta grandeur. Eveille dans leur cœur l’amour et la
reconnaissance pour ton infinie bonté. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et
notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Lundi 9 mai 2016
Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voici que la mer devint
tellement agitée que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Les disciples
s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. »
Mais il leur dit : « Pourquoi êtes-vous si craintifs, hommes de peu de foi ? » Alors, Jésus,
debout, menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis
d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui
obéissent ? »
Saint Matthieu 8, 23-27
« Jésus vivait en pleine harmonie avec la création, et les autres s’en émerveillaient Il
n’apparaissait pas comme un ascète séparé du monde ou un ennemi des choses agréables de
la vie. Il était loin des philosophies qui dépréciaient le corps, la matière et les choses de ce
monde. […]Jésus travaillait de ses mains, au contact direct quotidien avec la matière créée
par Dieu pour lui donner forme avec son habileté d’artisan. Il est frappant que la plus grande
partie de sa vie ait été consacrée à cette tâche, dans une existence simple qui ne suscitait
aucune admiration. « N’est-il pas le charpentier, le fils de Marie ?» Il a sanctifié de cette
manière le travail et lui a conféré une valeur particulière pour notre maturation. Saint JeanPaul II enseignait qu’« en supportant la peine du travail en union avec le Christ crucifié pour
nous, l’homme collabore en quelque manière avec le Fils de Dieu à la Rédemption. »
Laudato Si – n° 98
Viens, Esprit Créateur nous visiter, viens éclairer l'âme de tes fils, emplis nos cœurs de grâce
et de lumière, toi qui créas toute chose avec amour, toi le Don, l'envoyé du Dieu Très
Haut, tu t'es fait pour nous le Défenseur, tu es l'Amour le Feu la source vive. Nous te le
demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Mardi 10 mai 2016
Le Seigneur parla à Moïse et dit : « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël. Tu leur diras :
Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint. Lorsque vous moissonnerez vos
terres, tu ne moissonneras pas jusqu’à la lisière du champ. Tu ne ramasseras pas les glanures
de ta moisson, tu ne grappilleras pas dans ta vigne, tu ne ramasseras pas les fruits tombés
dans ta vigne : tu les laisseras au pauvre et à l’immigré. Je suis le Seigneur votre Dieu. Vous
ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez aucun de vos compatriotes. Tu
n’exploiteras pas ton prochain, tu ne le dépouilleras pas : tu ne retiendras pas jusqu’au matin
la paye du salarié. Je suis le Seigneur ton Dieu.
Lévitique 19, 1.2.9-11
« L’environnement est un bien collectif, patrimoine de toute l’humanité, sous la responsabilité
de tous. Celui qui s’approprie quelque chose, c’est seulement pour l’administrer pour le bien
de tous. Si nous ne le faisons pas, nous chargeons notre conscience du poids de nier
l’existence des autres. Pour cette raison, les Évêques de Nouvelle Zélande se sont demandés
ce que le commandement « tu ne tueras pas » signifie quand « vingt pour cent de la
population mondiale consomment les ressources de telle manière qu’ils volent aux nations
pauvres, et aux futures générations, ce dont elles ont besoin pour survivre ».
Laudato Si – n° 95.
Viens, Esprit Créateur, force et douceur de la grâce du Seigneur, donne-nous les sept dons de
ton amour, toi le doigt qui œuvres au Nom du Père, toi dont il nous promit le règne et la
venue, toi qui inspires nos langues pour chanter. Nous te le demandons par le Christ notre
Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Mercredi 11 mai 2016
Ils se montraient assidus à l’enseignement des apôtres, fidèles à la communion fraternelle, à
la fraction du pain et aux prières. Tous les croyants mettaient ensemble tout en commun ; ils
vendaient leurs propriétés et leurs biens et en partageaient le prix entre tous selon les
besoins de chacun. Jour après jour, d’un seul cœur, ils fréquentaient assidument le Temple et
rompaient le pain dans leurs maisons, prenant leur nourriture avec allégresse et simplicité de
cœur.
Actes 2,42.44-46
« Aujourd’hui croyants et non croyants, nous sommes d’accord sur le fait que la terre est
essentiellement un héritage commun, dont les fruits doivent bénéficier à tous. Pour les
croyants cela devient une question de fidélité au Créateur, puisque Dieu a créé le monde pour
tous. Par conséquent, toute approche écologique doit incorporer une perspective sociale qui
prenne en compte les droits fondamentaux des plus défavorisés. Le principe de subordination
de la propriété privée à la destination universelle des biens et, par conséquent, le droit
universel à leur usage, est une “règle d’or” du comportement social, et « le premier principe
de tout l’ordre éthico-social ».
La tradition chrétienne n’a jamais reconnu comme absolu ou intouchable le droit à la
propriété privée, et elle a souligné la fonction sociale de toute forme de propriété privée.
[…] »
Laudato Si – n° 93.
Viens, Esprit Créateur, mets en nous ta clarté, embrase-nous, en nos cœurs, répands l'amour
du Père, viens fortifier nos corps dans leur faiblesse, et donne-nous ta vigueur éternelle,
chasse au loin l'ennemi qui nous menace. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur
et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Jeudi 12 mai 2016
Seigneur, mon partage et ma coupe : de toi dépend mon sort. La part qui me revient fait mes
délices ; j'ai même le plus bel héritage ! Je bénis le Seigneur qui me conseille : même la nuit
mon cœur m'avertit. Je garde le Seigneur devant moi sans relâche ; il est à ma droite : je suis
inébranlable. Mon cœur exulte, mon âme est en fête, ma chair elle-même repose en
confiance : tu ne peux m'abandonner à la mort ni laisser ton ami voir la corruption. Tu
m'apprends le chemin de la vie : devant ta face, débordement de joie ! A ta droite, éternité
de délices !
Psaume 15, 5-11
« Ô Dieu, Un et Trine, communauté sublime d’amour infini, apprends-nous à te contempler
dans la beauté de l’univers, où tout nous parle de toi. Éveille notre louange et notre gratitude
pour chaque être que tu as créé. Donne-nous la grâce de nous sentir intimement unis à tout
ce qui existe. Dieu d’amour, montre-nous notre place dans ce monde comme instruments de
ton affection pour tous les êtres de cette terre, parce qu’aucun n’est oublié de toi. Illumine les
détenteurs du pouvoir et de l’argent pour qu’ils se gardent du péché de l’indifférence, aiment
le bien commun, promeuvent les faibles, et prennent soin de ce monde que nous habitons. Les
pauvres et la terre implorent : Seigneur, saisis-nous par ta puissance et ta lumière pour
protéger
toute
vie,
pour
préparer
un
avenir
meilleur,
pour que vienne ton Règne de justice, de paix, d’amour et de beauté. Loué sois-tu. »
Laudato Si – Prière chrétienne avec la création.
Viens, Esprit Créateur, hâte-toi de nous donner la paix, afin que nous marchions sous ta
conduite, et que nos vies soient lavées de tout péché, fais-nous voir le visage du Très-Haut, et
révèle-nous celui du Fils. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le
Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Vendredi 13 mai 2016
Mes frères, si quelqu’un prétend avoir la foi, sans la mettre en œuvre, à quoi cela sert-il ? Sa
foi peut-elle le sauver ? La foi, si elle n’est pas mise en œuvre, est bel et bien morte. En
revanche, on va dire : « Toi, tu as la foi ; moi, j’ai les œuvres. Montre-moi donc ta foi sans les
œuvres ; moi, c’est par mes œuvres que je te montrerai la foi. Comme le corps privé de
souffle est mort, de même la foi sans les œuvres est morte. »
Lettre de Saint Jacques 2, 14.17-18 26
« Toute solution technique que les sciences prétendent apporter sera incapable de résoudre
les graves problèmes du monde si l’humanité perd le cap, si l’on oublie les grandes
motivations qui rendent possibles la cohabitation, le sacrifice, la bonté. De toute façon, il
faudra inviter les croyants à être cohérents avec leur propre foi et à ne pas la contredire par
leurs actions ; il faudra leur demander de s’ouvrir de nouveau à la grâce de Dieu et de puiser
au plus profond de leurs propres convictions sur l’amour, la justice et la paix. Si une mauvaise
compréhension de nos propres principes nous a parfois conduits à justifier le mauvais
traitement de la nature, la domination despotique de l’être humain sur la création, ou les
guerres, l’injustice et la violence, nous, les croyants, nous pouvons reconnaître que nous
avons alors été infidèles au trésor de sagesse que nous devions garder. Souvent les limites
culturelles des diverses époques ont conditionné cette conscience de leur propre héritage
éthique et spirituel, mais c’est précisément le retour à leurs sources qui permet aux religions
de mieux répondre aux nécessités actuelles. »
Laudato Si – n° 200.
Toi l'Esprit commun qui les rassemble, viens en nos cœurs, qu'à jamais nous croyions en toi,
gloire à Dieu notre Père dans les cieux, gloire au Fils qui monte des Enfers, gloire à l'Esprit de
Force et de Sagesse, dans tous les siècles des siècles. Nous te le demandons par le Christ
notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
8e semaine de Pâques
Samedi 14 mai 2016
Jésus était en train d’enseigner dans une synagogue, le jour du sabbat. Voici qu’il y avait là
une femme, possédée par un esprit qui la rendait infirme depuis dix-huit ans ; elle était toute
courbée et absolument incapable de se redresser. Quand Jésus la vit, il l’interpella et lui dit :
« Femme, te voici délivrée de ton infirmité. » Et il lui imposa les mains. À l’instant même elle
redevint droite et rendait gloire à Dieu.
Saint Luc 13, 10-13
« Le manque de préoccupation pour mesurer les préjudices causés à la nature et l’impact
environnemental des décisions est seulement le reflet le plus visible d’un désintérêt pour
reconnaître le message que la nature porte inscrit dans ses structures mêmes. Quand on ne
reconnaît pas, dans la réalité même, la valeur d’un pauvre, d’un embryon humain, d’une
personne vivant une situation de handicap – pour prendre seulement quelques exemples – on
écoutera difficilement les cris de la nature elle-même. Tout est lié. Si l’être humain se déclare
autonome par rapport à la réalité et qu’il se pose en dominateur absolu, la base même de son
existence s’écroule, parce qu’« au lieu de remplir son rôle de collaborateur de Dieu dans
l’œuvre de la création, l’homme se substitue à Dieu et ainsi finit par provoquer la révolte de la
nature »
Laudato Si – n° 117
Prions avec Saint Augustin. Respire en moi, Saint-Esprit, afin que je pense ce qui est saint.
Agis en moi, Saint-Esprit, afin que je fasse ce qui est saint. Attire-moi, Saint-Esprit, afin que
j'aime ce qui est saint. Affermis-moi, Saint-Esprit, afin que je garde ce qui est saint. Gardemoi, Saint-Esprit, afin que je ne perde jamais ce qui est saint. Nous te le demandons par le
Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Pentecôte
Dimanche 15 mai 2016
Seigneur Dieu modela l’homme avec la poussière tirée du sol ; il insuffla dans ses narines le
souffle de vie, et l’homme devint un être vivant. Le Seigneur Dieu planta un jardin en Éden, à
l’orient, et y plaça l’homme qu’il avait modelé. Le Seigneur Dieu fit pousser du sol toutes
sortes d’arbres à l’aspect désirable et aux fruits savoureux ; il y avait aussi l’arbre de vie au
milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Le Seigneur Dieu prit
l’homme et le conduisit dans le jardin d’Éden pour qu’il le travaille et le garde. Le Seigneur
Dieu donna à l’homme cet ordre : « Tu peux manger les fruits de tous les arbres du jardin ;
mais l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu n’en mangeras pas ; car, le jour où tu en
mangeras, tu mourras.
Genèse 2, 7-9.15-17
« La pensée judéo-chrétienne a démystifié la nature. Sans cesser de l’admirer pour sa
splendeur et son immensité, elle ne lui a plus attribué de caractère divin. De cette manière,
notre engagement envers elle est davantage mis en exergue. Un retour à la nature ne peut se
faire au prix de la liberté et de la responsabilité de l’être humain, qui fait partie du monde
avec le devoir de cultiver ses propres capacités pour le protéger et en développer les
potentialités. Si nous reconnaissons la valeur et la fragilité de la nature, et en même temps les
capacités que le Créateur nous a octroyées, cela nous permet d’en finir aujourd’hui avec le
mythe moderne du progrès matériel sans limite. Un monde fragile, avec un être humain à qui
Dieu en confie le soin, interpelle notre intelligence pour reconnaître comment nous devrions
orienter, cultiver et limiter notre pouvoir. »
Laudato Si – n° 78
Ô Esprit Saint, toi qui, au jour de la Pentecôte, as donné naissance à l’Église dans le souffle et
le feu de l’Amour, manifeste à nouveau ta bonté envers notre Église diocésaine. Aide-nous à
nous mettre à l’écoute de ce que tu veux lui dire. Garde nous fidèles à la mission. Assure la
vitalité de nos communautés chrétiennes. Fais de nous des signes vivants de ta présence à
notre monde. Nous te le demandons par le Christ notre Seigneur et notre Dieu, le Vivant
pour les siècles des siècles.
Retour 1ere page
Pour vous désabonner, cliquez
ici.
Service de la Communication du Diocèse de Laval
Service de la Formation Permanente
10 Rue d'Avesnières, BP 31225, 53012 Laval cédex
Site Internet : www.diocese-laval.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 122 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler