close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

160317CTE - FORCE OUVRIERE CHU de Nantes

IntégréTéléchargement
Les Hospitaliers du CHU de Nantes réunis ce jour à l’initiative de FO, CGT et SUD
Constatent que






le plan Juppé de 1995 combattu par la CGT, FO et SUD a mis en place l’ONDAM (objectif national de
dépenses d’assurance maladie) voté par le parlement qui n’a qu’un but : diminuer les dépenses
d’assurance maladie
le blocage des salaires, depuis 2010 pour les fonctionnaires, réduit les recettes de la Sécurité sociale
la loi Bachelot (2008) avec la T2A
la loi Touraine avec la fusion annoncée d’hôpitaux
le pacte de stabilité, avec sa déclinaison dans la fonction publique hospitalière : la destruction de
22 000 emplois
le projet de loi El Khomri outil remettant en cause 100 ans acquis ouvriers
Sont des armes visant à casser l’Hôpital Public, ses salariés. Elles entrainent une réelle diminution de la
qualité des soins.
Aujourd’hui les services des urgences, de médecine urgence, de médecine interne et de sécurité technique sont
en grève afin de pouvoir exercer au mieux leur métier.
Certains de ses services ont obtenu quelques avancées. Les revendications n’étant pas suffisamment satisfaites,
la grève continue.
La grève lorsqu’elle est suivie est donc bien l’outil permettant d’obtenir satisfaction.
Lors des différentes rencontres avec la Direction, celle-ci affirme qu’elle comprend les revendications mais
que le budget du CHU ne lui permettrait pas de financer les postes indispensables à la sécurité des usagers.
D’ores et déjà FO, CGT et Sud exigent que la feuille de route liant le CHU à COPERMO soit dénoncée.
Les salariés refusent d’être la variable d’ajustement du financement de l’ile de Nantes et exigent que le
nouvel Hôpital ne soit pas financé à la hauteur d’un tiers par le CHU.
NON à la suppression de 500 postes
OUI à la création des postes nécessaires
NON à la suppression des lits
A cette fin, dans un premier temps, FO, la CGT et SUD demandent la tenue d’un CTE extraordinaire avec
comme ordre du jour la dénonciation du financement de l’ile de Nantes et appelleront les salariés à se
mobiliser à cette occasion.
L’argent obtenu par le travail des agents doit servir à créer les postes nécessaires au bon fonctionnement
des services, à l’amélioration des conditions de travail, à une prise en charge correcte des patients.
Les salariés présents appellent l’ensemble de leurs collègues :
À construire le cahier de revendications de leur service et
À rejoindre la mobilisation en s’inscrivant dans le cadre du mouvement
de grève au CHU de Nantes.
CONSTRUISONS LE RAPPORT DE FORCE
POUR GAGNER SUR NOS REVENDICATIONS.
le 17 /03/ 2016
Dernière minute : aujourd’hui à 14h47 la direction nous informe que le CTE extraordinaire aura lieu mardi 22 mars à 15 h.
Tous à Deurbroucq à 14h45
Mardi 22 mars*
N’hésitez pas à poser une heure de grève.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
346 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler