close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Adoption d`un projet de loi relative au don, au prélèvement et à la

IntégréTéléchargement
L'Assemblée
nationale adopte le
projet de loi modifiant
certaines dispositions
de la loi anti terroriste
Lire page 6
HORIZONS
Journée mondiale de lutte
contre la
tuberculose
Lire page 6
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATIONS - ÉDITÉ PAR L’AGENCE MAURITANIENNE D’INFORMATION - N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016 PRIX : 100 UM
Au conseil des ministres
Adoption d’un projet de loi relative au don, au prélèvement
et à la transplantation d'organes et de tissus humains
L
e Conseil des ministres s'est
réuni jeudi 24 Mars 2016
sous la présidence de son Excellence Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, Président de la République.
Le Conseil a approuvé le projet de
loi relative au don, au prélèvement
et à la transplantation d'organes et
de tissus humains.
Le présent projet de loi a pour objet
de fixer les principes généraux qui
encadrent le don, le prélèvement, la
transplantation d'organes et la greffe
de tissus humains.
Il assure le respect de l'intégrité
physique de la personne humaine et
la gratuité du don d'organes ou de
tissus humains en prévenant toute
utilisation abusive d'organes, ou de
tissus, lors de l'application à l'être
humain de la transplantation.
Le conseil a également adopté un
projet de décret abrogeant et remplaçant certaines dispositions du décret portant réorganisation du Bacca
lauréat National et vient compléter
une série de mesures visant à rétablir l'instruction religieuse au rang
qui lui sied dans notre système éducatif en général et en particulier au
niveau de l'examen du baccalauréat.
Lire pages 3-4
Le Chef de l'Etat reçoit le directeur
général du Fonds Monétaire Arabe
Le Président de la République félicite
ses homologues congolais et grec
Lire page 5
Clôture de la Conférence scientifique
internationale sur le rôle des Oulémas sunnites
L
e Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience, jeudi
matin au Palais présidentiel à Nouakchott, Dr Abderrahmane Ben Abdalla Al Hamidi, président du
conseil d'administration et directeur général du Fonds
Monétaire Arabe (FMA) en visite actuellement en Mauritanie.
A l'issue de l'entrevue, le président du conseil d'administration du FMA a fait une déclaration à l'AMI dans
laquelle il s'est dit honoré d'avoir été reçu en audience
par le Président de la République avec lequel il a passé
en revue la situation du Fonds Monétaire Arabe, son rôle
et ses initiatives.
Lire page 3
Les travaux de la Conférence scientifique internationale sous le thème:
"Rôle des Oulémas sunnites dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme" ont été clôturés jeudi à Nouakchott, sous la supervision du Premier
ministre, Monsieur Yahya Ould Hademine.
Lire page 5
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
Page 2
Gorgol:
Démarrage de la 1ère édition
du festival de l'eau
Les festivités de la 1ère édition du festival de
l’eau du Gorgol, organisé sous le haut patronage du Président de la République, Monsieur
Mohamed Ould Abdel Aziz, ont débuté jeudi
à Kaédi, sous la supervision du wali, M.
Yahya Ould Cheikh Mohamed Vall.
Ce dernier a souligné l'intérêt de la manifestation pour le Gorgol dont une bonne partie
du territoire se situe sur le fleuve Sénégal, qui
constitue une source d'approvisionnement en
eau pour plusieurs localités du pays.
Le maire de Kaédi, M. Sow Moussa Demba,
a souhaité la bienvenue aux participants et insisté sur l'intérêt de l'eau, en tant moyen d'unification et de survie.
M. Ba Madine, secrétaire général de l'OMVS,
a, quant à lui, salué cette initiative de la commune de Kaédi.
Ont assisté à l'ouverture du festival, les élus,
cadres et notables du Gorgol.
LA CNSS AU SERVICE
DES ASSURES SOCIAUX
Zouerate :
Incinération de 1100 Kg de drogue
Une quantité estimée à 1.100 kg de drogue,
saisie récemment, à été incinérée, jeudi, dans
les environs de Zouerate.
Le procureur de la République près le tribunal
de la wilaya, M. Lehbib Ould Mohamed Moctar, qui a supervisé l'opération d'incinération,
a indiqué à l'AMI que la quantité détruite a été
saisie récemment, par une patrouille de l'ar-
mée nationale, dans la moughataa de Bir Moghreïn.
L'incinération s'est déroulée en présence du
conseiller du wali du Tiris Zemmour chargé
des Affaires juridiques et de certains responsables administratifs et sécuritaires de la wilaya.
ADRESSES UTILES
Police Secours
Sapeurs Pompiers
Brigade Maritime
Brigade Mixte
SOMELEC (Dépannage)
SNDE
Météo
17
118
4525 39 90
4525 25 18
4525 23 08
4529 84 88
4525 11 71
- Assurez-vous que vos employeurs vous déclarent à
la CNSS
- Employeurs, s’acquitter de ses cotisations est un acte
civique
- Assurez-vous que vos pièces d’Etat Civil sont issues
de l’enrôlement actuel des populations
COMMISSARIATS DE POLICE
Commissariat TZ - 1
Commissariat TZ - 2
Commissariat Ksar 1
Commissariat Ksar 2
Commissariat El Mina 1
Commissariat El Mina 2
Commissariat Sebkha 1
Commissariat Sebkha 2
Commissariat Riadh 1
Commissariat Riadh 2
Commissariat Arafat 1
Commissariat Toujounine 1
Commissariat Dar Naïm 1
Commissariat Dar Naïm 2
Commissariat Teyarett 1
Commissariat Teyarett 2
Commissariat Spécial Aéroport
Commissariat Voie publique
Direction Régionale de la Sûreté
Police Judiciaire
4525 23 10
4524 29 52
4525 21 66
4525 27 38
4525 12 97
4524 25 24
4525 38 21
4524 29 82
4524 29 35
4524 29 50
4525 10 13
4525 29 30
4524 29 56
4524 29 53
4525 24 71
4524 29 51
4525 21 83
4525 29 65
4525 21 59
4525 54 49
HORIZONS
QUOTIDIEN NATIONAL D’INFORMATION
ÉDITÉ PAR L’AGENCE
MAURITANIENNE D’INFORMATION
DIRECTEUR DE PUBLICATION, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE L’AGENCE
MAURITANIENNE D’INFORMATION: Sidi Mohamed Ould Bouna
HÔPITAUX
Centre Hospitalier National
Hôpital Cheikh Zayed
Polyclinique
4525 21 35
4529 84 98
4525 12 12
AMI
FAX: 45 25 55 20
E-mail :
Chaabrim@gmail.com
amiakhbar@gmail.com
B P: 371/ 467
Direction des Ressources:
45 25 27 77
Siège:45 25 29 70/45 25 29 40
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION :
Mohamed Saleh Ould Chighaly
RÉDACTEUR EN CHEF :
Baba Dianfa Traoré
RESPONSABLE DE LA MAQUETTE :
Elhadrami Ould Ahmedou
TIRAGE :
IMPRIMERIE NATIONALE
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
Page 3
ACTUALITE
Au conseil des ministres
Adoption d’un projet de loi relative au don, au prélèvement
et à la transplantation d'organes et de tissus humains
Le Conseil des Ministres s'est réuni
Jeudi 24 Mars 2016 sous la présidence de son Excellence Monsieur
Mohamed Ould Abdel Aziz, Président de la République.
Le Conseil a examiné et approuvé le
projet de loi relative au don, au prélèvement et à la transplantation d'organes et de tissus humains.
Le présent projet de loi a pour objet
de fixer les principes généraux qui
encadrent le don, le prélèvement, la
transplantation d'organes et la greffe
de tissus humains.
Il assure le respect de l'intégrité physique de la personne humaine et la
gratuité du don d'organes ou de tissus humains en prévenant toute utilisation abusive d'organes, ou de
tissus, lors de l'application à l'être
humain de la transplantation.
Le Conseil a également examiné et
adopté les projets de décrets suivants:
- Projet de décret portant concession
provisoire d'un terrain à Nouakchott
au profit de Top Technology sa.
- Projet de décret portant concession
définitive d'un terrain à Nouakchott
au profit de Najah Major Works.
- Projet de décret portant approbation du plan d'occupation et de lotissement du domaine public terrestre
et maritime du Marché au Poisson
de Nouakchott.
Le présent projet de décret a pour
objet l'approbation du plan d'occupation et de lotissement du domaine
public terrestre et maritime du Marché au poisson de Nouakchott tel
que prévu par le décret n°2014-116
du 27 juillet 2014 portant délimitation du domaine public terrestre et
maritime du Marché au poisson de
Nouakchott.
Le plan proposé permettra de mettre
fin définitivement à l'anarchie qui
caractérisait l'occupation du domaine public et aux débarquements
hors contrôle tout en corrigeant les
anomalies constatées dans les précédents lotissements et favorisant la
mobilité au niveau du Marché.
- Projet de décret relatif au jaugeage
des navires.
Le présent projet de décret a pour
objet de définir les conditions de délivrance et d'annulation des certificats de jaugeage des navires
conformément aux normes de la
convention internationale de 1969
(tonnage 69) à laquelle notre pays a
adhéré depuis le 24 février 1998.
Ce certificat est particulièrement important car les jauges des navires
servent de base aux calculs de divers
barèmes, notamment en ce qui
concerne les taxations fiscales, portuaires, pilotage, assurances ainsi
qu'à la détermination des seuils de
prérogatives des officiers de la marine marchande " pont ".
- Projet de décret fixant les règles
générales auxquelles doivent satisfaire les navires pour la délivrance
des titres de sécurité.
Le présent projet de décret a pour
objet de fixer les règles générales de
sécurité maritime auxquelles doit satisfaire tout navire pour l'obtention
de divers titres de sécurité, notamment le permis de navigation pour
tous les navires.
- Projet de décret portant approbation et déclarant d'utilité publique un
plan de lotissement situé au Nord de
l'Extension du Campus Universitaire
dans la Moughataa de Tevragh
Zeina, Wilaya de Nouakchott Ouest.
Le présent projet de décret a pour
objet l'approbation et la déclaration
d'utilité publique du plan de lotissement situé au nord de l'extension du
Campus Universitaire dans la Moughataa de Tevragh Zeina, commune
de Tevragh Zeina, Wilaya de Nouakchott Ouest, dénommée "Lotissement nord Campus Universitaire ".
- Projet de décret portant réorganisation de l'Ecole Nationale de Formation et de Vulgarisation Agricole
(ENFVA).
Le présent projet de décret a pour
objet la révision du cadre juridique
et institutionnel de l'Ecole Nationale
de Formation et de Vulgarisation
Agricole pour l'adapter à ses nouvelles missions comme institution de
formation à la demande du marché
de travail.
Cette reforme se traduira également
par une refonte générale des programmes avec l'intégration des domaines de la production végétale, la
production et la santé animales, le
génie rural, le machinisme agricole,
l'environnement, l'agroalimentaire et
la vulgarisation/ coopération.
- Projet de décret abrogeant et remplaçant certaines dispositions du décret n° 2011-034 du 1er février 2011,
et le décret n° 2011-334 en date du
18 décembre 2011 portant réorganisation du Baccalauréat National.
Le présent projet de décret vient
compléter une série de mesures visant à rétablir l'instruction religieuse
au rang qui lui sied dans notre système éducatif en général et en particulier au niveau de l'examen du
baccalauréat.
Ainsi, il traduit l'importance particulière accordée par les pouvoirs publics à la préservation des fondements de notre identité et à la promotion de nos valeurs de tolérance
et de paix face aux courants de l'extrémisme violent qui secouent le
monde d'aujourd'hui.
- Projet de décret portant nomination
des membres du Conseil d'Orientation et de Coordination (COC) de
l'Agence Nationale pour la Promotion de l'Emploi des Jeunes (ANAPEJ).
Le Ministre des Affaires Etrangères
et de la Coopération a présenté une
communication relative à la situation internationale.
Le Ministre de l'Intérieur et de la
Décentralisation a présenté une
communication relative à la situation intérieure.
Le Ministre des Pêches et de l'Economie Maritime a présenté une communication relative à l'acceptation
du Mémorandum d'Abuja.
Cette communication propose l'acceptation de la part de notre pays du
protocole d'accord du mémorandum
d'Abuja pour lever les obstacles à
l'exercice des prérogatives de l'Etat
du port relatives à l'inspection des
navires étrangers dans les ports nationaux.
La Ministre du Commerce, de l'Industrie et du Tourisme a présenté
une communication relative à la relance de l'exportation de la gomme
arabique et des cuirs et peaux bruts.
Cette communication présente l'état
des lieux des filières de la gomme
arabique et des cuirs et peaux bruts
et propose leur relance dans un cadre
garantissant l'optimisation des revenus des ménages et l'atteinte des objectifs des politiques publiques en
matière d'environnement et de lutte
contre la pauvreté.
Enfin, le Conseil a pris les mesures
individuelles suivantes:
Ministère de l'Economie et des Finances
Cabinet du Ministre
- Chargé de mission :Moctar Mohamed Yahya
- Chargé de mission :Sidna Abeid
- Chargé de mission :Mohamed
Salem Sedigh
- Chargé de mission :Yacoub Ould
Ahmed Aicha
- Chargé de mission :Wane Abdel
Aziz,
- Conseiller Juridique: Mohamed
Salem Soueilem
- Conseiller Economique: Mohamed
Lemine Ould Ahmed
- Conseiller Social: Moulaye El Hassen Ould Zeidane
- Conseiller en Développement Institutionnel et Ressources Humaines:
Mohamed Val Seyid
- Conseiller en Communication:
Ahmed Mohamedou
- Conseiller en Développement du
Secteur Privé: Hassene Boukhreiss
- Conseiller en Développement régional: Mohamed Teghra
- Conseiller en Bonne Gouvernance:
Mohamedi Maaloumy
- Conseiller en Coordination: Mohamed El Khames Sidi Abdellah
- Conseiller en Réforme et suivi évaluation : Mohamed Brahim
Inspection Interne
Inspecteur général : Mohamed Abdallahi Mohamed Salem
Inspection Générale des Finances
Inspecteur Général : Cheikh Mohamed Sidiya
Inspecteur Général : Cheikh Zeidane
Inspecteur Général :Mohamed Yehdih Lemrabot
Inspecteur Général : Mohamed
Sid'Ahmed
Inspecteur Général :Mohamed Abdellahi Adou
Inspecteur Général : Ahmed Taher
Khayar
Inspecteur Général :Yekber Mohamed Salem
Inspecteur Général :Diallo Amadou
Inspecteur Général :Abder Khadar
Esleyman
Inspecteur Général :Wane Biram
Inspecteur Général :Taghi Cheikna
Inspecteur Général :El Moustapha
Ould Mohamed El Moctar
Secrétariat Général
Secrétaire Général : Mohamed Ould
Ahmed Aida
Administration Centrale
Direction générale des Politiques et
stratégies de développement
Directeur Général :Yahya Ould Abd
Dayem
Directeur Général Adjoint :Ishagh
Ahmed
Direction Générale des Etudes, des
Réformes, du Suivi et de l'Evaluation
Directeur Général :El Mouna Moctar Salem
Directeur Général Adjoint :Baba
Ahmed Khalifa
Direction générale des Investissements Publics et de la Coopération
Economique
Directeur Général :Abass Sylla
Directeur Général Adjoint :Essalek
Mohamed Ainatt
Direction Générale de la Promotion
du Secteur Privé
Directeur Général :Ahmedou Ely
Directeur Général Adjoint :Mohamed Yahya Taleb Ahmed
Direction de la Dette extérieure
Directeur: Mohamed Cheikh Sidi
Mohamed
Direction de la tutelle financière
Directeur: Abass Sow
Directeur Adjoint :Mohamed Sidi
Bouna
Direction des Affaires Administratives et Financières
Directeur : Brahim Sidati
Directeur Adjoint : Mohamed Lemine Meine
Ministère du Pétrole, de l'Energie et
des Mines
Cabinet du Ministre
Conseiller Technique Charge des
Mines : Cheikh Zamel, Titulaire d'un
DEA en Génie Civil, Précédent directeur du cadastre minier et de la
géologie.
Direction Général des Mines
Directeur général : Ahmed Taleb
Mohamed, titulaire d'un diplôme de
3eme cycle en géologie
Direction du Cadastre Minier et de
la Géologie
Directeur : Mohamed Lemine Ould
Moustapha, titulaire d'un DEA en
géologie
Direction du Contrôle et du Suivi
des Opérateurs
Directeur : Diagana Oumar, titulaire
d'un DEA en sciences de la terre ;
précédemment conseiller technique
chargé des mines.
Suite en page 4
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
Page 4
ACTUALITE
Au conseil des ministres
Suite de la page 3
Direction Générale des Hydrocarbures
Directeur : Mouamar Rachid Saleh,
titulaire d'un Master en Géologie.
Ministère de l'Elevage
Cabinet du Ministère
Inspection Générale Interne
Inspecteur : Isselmou Abdatt ; Ingénieur Zootechnicien, précédemment
directeur de la Société des Abattoirs
de Nouakchott.
Etablissements Publics
Société des Abattoir de Nouakchott
Directeur : Jemal Ahmed Taleb ;
Docteur Vétérinaire.
Ministère Délégué auprès du Ministre de l'Economie et des Finances
chargé du Budget
Cabinet du Ministre Délégué
- Chargé de mission : Brahim Ould
Abdallahi Ould Rave
- Chargé de mission : Sidiya Mohamed Khaled
- Conseiller Juridique : Mohamed El
Moctar Mohamed Yeslem
- Conseiller économique :Bouh Tar
- Conseiller Financier :Ahmed Dedahi Moktar
- Conseiller en matières Budgétaires
et Comptables : Moctar Ahmed Ely
- Conseiller en matières fiscales et
douanières : Mohamed Ould Ahmedou
- Conseiller en matières patrimoniales et domaniales : Ahmed Nemine
- Conseiller en systèmes d'information et nouvelles technologies :Khatry Yezid
Inspection Interne
Inspecteur Général :Isselmou Mohamed M'Badi
Secrétariat Général
Secrétaire Général :
Souleymane Mody N'Diaye
Administration Centrale
Direction Générale du Budget
Directeur Général: Djibril Hamadi
Niang
Directeur Général Adjoint : Limam
Ghouhi
Direction Générale du Trésor et de
la Comptabilité Publique
Directeur Général: Mohamed Lemine Dhehbi
Directeur Général Adjoint: Niang
Idrissa
Direction Générale des Impôts
Directeur Général: Ely Teiss
Directeur Général Adjoint: Mariem
Bneijara
Direction Générale des Douanes
Directeur Général: Dah Mamy
Direction Générale des Domaines et
du Patrimoine et de l'Etat
Directeur Général: Mohamed Yahya
Mohamed Yahya
Directeur Général Adjoint: Meymoune Ould Soumbara
Direction des Affaires Administratives et Financières
Directeur: Chrif Zeini
Directeur Adjoint: Fatimata Dia
Des membres du gouvernement commentent
les résultats du conseil des ministres
Les ministres des Relations avec le
Parlement et de la Société civile,
porte-parole du gouvernement, Dr
Mohamed Lemine Ould Cheikh, des
Affaires islamiques et de l'Enseignement originel, M. Ahmed Ould
Ehel Daoud, et de la Santé, Pr. Kane
Boubacar, ont commenté, jeudi à
Nouakchott, les résultats du conseil
des ministres, tenu plus tôt dans la
matinée.
Dans son intervention, le ministre
des Relations avec le Parlement et
de la Société civile, porte-parole du
gouvernement, a indiqué que le
conseil des ministres a approuvé un
projet de loi relative au don, au prélèvement et à la transplantation d'organes et de tissus humains ainsi
qu'un certain nombre de projets de
décrets et de communications.
En réponse à une question relative à
la coïncidence de la visite de membres du gouvernement avec celle
d'une délégation du forum de l'opposition dans certaines wilayas du
pays, le ministre des Relations avec
le Parlement a indiqué qu'il n'y a
aucun lien entre les deux visites et
qu'il s'agit simplement de membres
du gouvernement qui étaient en tournée pour s'informer sur les projets en
cours de réalisation et les conditions
de vie des populations. Il a précisé
que les ministres se sont rendus dans
des wilayas qui n'ont pas été visitées
par la délégation du forum de l'opposition, tels que le Gorgol et le Guidimakha.
Il s'est dit surpris par les rumeurs qui
prétendent que les membres du gouvernement suivaient les pas de la délégation du forum de l'opposition au
lieu de dire le contraire, précisant
que les membres du gouvernement
ont précédé la délégation de l'opposition dans les wilayas visitées.
Le ministre a affirmé que les membres du gouvernement entreprennent
régulièrement des visites pour s'informer de l'avancement des projets
en cours de réalisation et les problèmes auxquels font face les populations à l'intérieur du pays en vue
de leur trouver les solutions appropriées.
Pour sa part, le ministre des Affaires
islamiques et de l'Enseignement ori-
ginel a indiqué que la question des
organes et tissus humains, même si
elle est nouvelle pour notre pays, est
très vieille et souligné que les opérations médicales à ce sujet sont devenues courantes dans les hôpitaux
modernes.
Il a souligné que notre pays est parvenu aujourd'hui, grâce à l'aide d'Allah et aux efforts déployés par le
Président de la République, à moderniser le secteur de la santé et à
pratiquer de telles opérations.
Le ministre a noté que certaines personnes croient que la question de
don, de prélèvement et de transplantation des organes est contraire aux
enseignements de la religion. Aussi,
a-t-il dit, nous avons voulu préciser
le point de vue de la Charia sur cette
question qui vient d'être décidée par
le conseil des ministres, sur la base
des conditions définies par les Oulémas.
Il a affirmé que la question a été examinée par les Oulémas contemporains dans les conseils du Fiqh
auxquels assistent la plupart des Oulémas qui ont posé un certain nombre de conditions qui ont été
respectées et appliquées dans le présent projet de loi.
D’autre part, le ministre des Affaires
islamiques et de l'Enseignement originel a révélé é que le conseil des
ministres a pris, aujourd'hui, une
autre importante décision se rapportant à l'élévation du coefficient de la
matière d'éducation islamique et son
introduction dans les filières scientifiques du baccalauréat.
''Il s'agit là d'une décision du Président de la République et du gouvernement, tant attendue, qui mérite
d'être reconnue et appréciée à sa
juste valeur'', a conclu le ministre
des Affaires islamiques et l'Enseignement originel.
De son côté, le ministre de la Santé,
Pr. Kane Babacar, a expliqué le projet de loi relatif au don, au prélèvement et à la transplantation d'organes et de tissus humains.
Il a, à cet effet, rappelé que la Mauritanie avait mis en place, depuis six
ans, des unités d'hémodialyse à
l'échelle nationale en faveur des malades atteints d'insuffisance rénale
dont 1200 exercent hebdomadairement quatre séances de dialyse alors
que 100 autres malades nécessitent
seulement une séance par an.
Au sujet du don, du prélèvement, de
la transplantation d'organes et de la
greffe de tissus humains, le ministre
a affirmé que ces actes nécessitent
des législations spécifiques et qu'un
comité technique était mis sur pied
depuis un mois en vue de s'inspirer
des expériences de certains pays
dans ce domaine.
''Le traitement de certaines pathologies requiert la greffe d’organes avec
le respect de l'intégrité physique de
la personne humaine et la gratuité du
don, ce qui demande des textes juridiques dans le domaine. D'ici là,
mon département va multiplier les
unités d'hémodialyse au niveau du
Centre Hspitalier National'', a conclu
Pr. Kane Babacar.
Séance plénière au Sénat
Le Sénat s’est réuni, jeudi matin, en
séance plénière sous la présidence
de M. Ba Abdoul El Hadj, son vice
président pour discuter du projet de
loi modifiant certaines dispositions
de la loi 035-2010 en date du 21
Juillet 2010 portant sur la lutte
contre le terrorisme.
Auparavant, la conférence des présidents avait tenu une réunion sous
la présidence du sénateur Ba Abdoul
El Hadj, pour programmer le projet
de loi en question
La ministre de l'Agriculture
reçoit l'ambassadeur soudanais
La ministre de l'Agriculture, Mme
Lemina Mint Moma, a reçu en audience, mercredi à Nouakchott,
l'ambassadeur soudanais accrédité
en Mauritanie, SEM Bilal Ghassemallah Sedigh.
Les entretiens ont porté sur l'exécution du projet de sucre en Mauritanie et sur le renforcement des
relations entre ce projet et la société
Kenana d'ingénierie soudanaise.
Les entretiens se sont déroulés en
présence de la secrétaire générale du
département et du directeur général
de la compagnie mauritanienne du
sucre et dérivés.
Le ministre de l'Enseignement supérieur
reçoit l'ambassadeur du Soudan
Le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique,
Dr Sidi Ould Salem, a reçu en audience, mercredi après-midi, à
Nouakchott, SEM. Bilal Ghassemallah Sedigh, ambassadeur du
Soudan auprès de la Mauritanie.
Au cours de cette audience, les entretiens ont porté sur les relations de
coopération existant entre la Mauritanie et le Soudan, notamment dans
les domaines de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.
Le gouverneur de la BCM
reçoit le directeur général
du Fonds Monétaire Arabe
Le gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, M. Abdel Aziz
Ould Dahi, a reçu en audience, jeudi
matin à Nouakchott, Dr Abderrahmane Ben Abdalla Al Hamidi, président du conseil d'administration et
directeur général du Fonds Monétaire Arabe en visite actuellement en
Mauritanie.
Les entretiens ont porté sur les différents aspects de la coopération
entre la Mauritanie et cette institution financière arabe.
L'audience s'est déroulée en présence du gouverneur adjoint de la
BCM, M. Cheikh El Kébir Ould
Moulaye Taher.
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
ACTUALITE
Le Chef de l'Etat reçoit le directeur
général du Fonds Monétaire Arabe
Page 5
Le Président de la République
félicite ses homologues congolais…
L
e Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz,
a adressé jeudi le message de félicitations qui suit à son frère et ami
le Président congolais, Monsieur Denis Sassou N'Guesso, à l'occasion de son élection à la magistrature suprême de son pays:
"Monsieur le Président et cher frère,
Votre brillante élection à la magistrature suprême de votre pays m'offre
l'agréable occasion de vous adresser mes chaleureuses félicitations et mes
meilleurs vœux de succès dans l'accomplissement de votre noble mission.
Puissent les excellentes relations de coopération existant entre nos deux
pays se développer et se renforcer davantage dans l'intérêt mutuel de nos
deux peuples frères.
Je vous prie d'agréer, Monsieur le Président et cher frère, l'assurance de ma
très haute considération.
Mohamed Ould Abdel Aziz".
…et grec
L
e Président de la République,
Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, a reçu en audience, jeudi matin au Palais présidentiel à Nouakchott, Dr Abderrahmane Ben Abdalla Al Hamidi, président du conseil d'administration et
directeur général du Fonds Monétaire Arabe (FMA) en visite actuellement en Mauritanie.
A l'issue de l'entrevue, le président
du conseil d'administration du FMA
a fait une déclaration à l'AMI dans
laquelle il s'est dit honoré d'avoir été
reçu en audience par le Président de
la République. Il a ajouté que la rencontre lui a permis de passer en
revue la situation du Fonds Moné-
taire Arabe, son rôle et ses initiatives
surtout au moment où l'institution
s'apprête à signer avec la Mauritanie
des conventions relatives à l'appui
du programme de réformes entrepris
par le gouvernement.
Il a exprimé toute sa satisfaction
quant à ce programme de réformes
et son impact sur les différents aspects de la vie économique et les opportunités d'emplois qu'il offre.
Dr Abderrahmane Ben Abdalla Al
Hamidi a indiqué que les relations
avec la Mauritanie dépassent largement les interventions classiques du
FMA car elles englobent l'appui
technique et les sessions de formation pour lesquels plusieurs respon-
sables mauritaniens ont exprimé le
besoin.
Le Fonds, a-t-il poursuivi, appuie
également, entre autres, les opérations de recensement et la balance
des paiements.
Le directeur général du Fonds Monétaire Arabe a dit avoir profité de
son séjour pour s'informer de plusieurs initiatives et activités de promotion économique en Mauritanie
ainsi que des progrès réalisés dans
ce domaine.
L'audience s'est déroulée en présence du gouverneur de la Banque
Centrale de Mauritanie, M. Abdel
Aziz Ould Dahi.
Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a
adressé le message de félicitations qui suit à son Excellence Monsieur Prokopis Pavlopoulos, Président de la République hellénique, à l'occasion de la
fête nationale de son pays:
"A l'occasion de la célébration de la fête nationale de la République hellénique, il me plait de vous exprimer mes sincères félicitations ainsi que mes
meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de
prospérité pour le peuple grec ami.
C'est le lieu de vous renouveler notre volonté de poursuivre les efforts pour
renforcer et développer les relations de coopération existant entre nos deux
pays pour servir les intérêts de nos deux peuples amis.
Veuillez agréer, Excellence, l'expression de notre très haute considération.
Mohamed Ould Abdel Aziz".
Le Premier ministre reçoit le
président du conseil d'administration
du Fonds Monétaire Arabe
Clôture de la Conférence scientifique internationale
sur le rôle des Oulémas sunnites
Les travaux de la Conférence scientifique internationale sous le thème
"Rôle des Oulémas sunnites dans la
lutte contre le terrorisme et l'extrémisme" ont été clôturés jeudi à
Nouakchott, sous la supervision du
Premier ministre, Monsieur Yahya
Ould Hademine.
Au terme de leurs travaux, les participants ont souligné le rôle joué par
la Jamaa sunnite et la place qu'elle
occupe, à travers le monde et tout au
long de l'histoire.
Les membres de la Jamaa ont toujours constitué l'avant-garde et l'arrière-base de la communauté musulmane et veillé scrupuleusement au
suivi du droit chemin tracé par le
Prophète Mohamed (PSL) et ses nobles compagnons.
Ils ont, par ailleurs, souligné la né-
cessité d'adopter la voie sunnite, eu
égard, à sa conformité au Saint
Coran et à la Sunna du Prophète
Mohamed Paix et Salut Sur Lui
(PSL).
Le Premier ministre a prononcé, à
cette occasion, un discours dans lequel il a indiqué que le thème de la
conférence revêt une importance capitale dans la conjoncture actuelle en
permettant un balisage lumineux traçant aux Musulmans le droit chemin
qu'ils se doivent de suivre pour
consolider les valeurs de notre sainte
religion.
Il a rappelé que les thèmes traités,
lors de la conférence, s'inscrivent
dans l'optique des grandes lignes du
processus de réformes engagé par le
Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz,
focalisé sur le centrisme religieux et
le rejet de toutes les formes d'obscurantisme ou d'extrémisme.
Monsieur Yahya Ould Hademine a
adressé ses félicitations aux Oulémas et chercheurs pour la qualité et
la pertinence des thèmes développés, la simplification et la vulgarisation de questions d'une importance
extrême, en vue, d'éveiller la
conscience des fidèles et lever les
équivoques.
Il a, également, rassuré les participants de la prise en compte de leurs
recommandations, qui sont en parfaite harmonie avec les approches
suivies par les autorités mauritaniennes.
Parlant de ces approches, Monsieur
Yahya Ould Hademine a souligné
qu'elles ont montré leur efficacité
dans la lutte contre la violence et
l'extrémisme, à travers le traitement
de leurs causes et séquelles par la
mise en exécution de politiques de
développement aux fins d'éradiquer
les causes de l'inégalité et de l'exclusion.
S'agissant de l'approche sécuritaire,
le Premier ministre a souligné le rôle
décisif rendu possible par la réforme
et la réhabilitation de nos forces armées et de sécurité en vue d'être en
mesure d'éliminer le terrorisme.
Rappelons que la conférence scientifique internationale était organisée,
sous le haut patronage du Président
de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, qui avait supervisé son ouverture.
Le Premier ministre, Monsieur
Yahya Ould Hademine, a reçu en audience, jeudi à Nouakchott, Dr Abderrahmane Ben Abdalla Al Hamidi,
président du conseil d'administration, directeur général du Fonds Monétaire Arabe (FMA), actuellement
en visite en Mauritanie.
Les entretiens ont porté sur les relations de coopération entre la Mauri-
tanie et cette institution monétaire
arabe.
L'audience s'est déroulée en présence du gouverneur de la Banque
Centrale de Mauritanie, M. Abdel
Aziz Ould Dahi et du conseiller du
Premier ministre chargé des Affaires
économiques, M. El Hacen Ould
Zein.
Le ministre des Affaires
étrangères regagne Nouakchott
Le ministre des Affaires étrangères
et de la Coopération, Dr Isselkou
Ould Ahmed Izidbih, a regagné
Nouakchott, mercredi soir, après
avoir effectué une visite au Koweit
où il a remis un message du Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, à son Altesse l'Emir
Sabah Al Ahmed El Jaber Al Sabah,
Emir de l'Etat du Koweit frère.
Au cours de la visite, le ministre a
eu plusieurs entretiens avec le président du conseil des ministres, le Pre-
mier vice président du conseil des
ministres, le ministre des Affaires
étrangères, le ministre des Finances
et le directeur général du Fonds koweitien de Développement économique arabe.
Le ministre était accompagné au
cours de ce voyage par M. El Houceïn Ould Deih, directeur du Monde
arabe et des Organisations islamiques et M. Mohamed Ould Abdel
Aziz, directeur du protocole au ministère des Affaires étrangères et de
la Coopération.
Page 6
ACTUALITE
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
L'Assemblée nationale adopte le projet de loi modifiant
certaines dispositions de la loi anti terroriste
L'Assemblée nationale a adopté,
mercredi soir, au cours d'une plénière présidée par le député Mohamed Ould Boïlil, son président, le
projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi anti terroriste
N° 035-2010 du 21 juillet 2010.
Le ministre de la Justice, Me. Brahim Ould Daddah, a précisé dans sa
présentation que le terrorisme constitue un défi pour le monde entier et
un phénomène redoutable qui s'accroît dangereusement. Il est, par ailleurs, la cause de la modification des
cartes de certaines régions du
monde, de la disparition de pays, de
la mort de centaines de milliers de
victimes innocentes et du déplacement de millions d'autres.
Il a ajouté que les pays du monde ont
suivi, chacun à sa manière, diverses
voies et approches pour traiter ce
phénomène et y faire face allant de
la solution sécuritaire à celles politique, économique, culturelle et
idéologique, etc.
Toutes ces approches, même si elles
divergent sur les causes du phénomène, sont toutefois d'accord sur le
danger qu'il représente et la nécessité de le contrer et de l'éradiquer.
Parmi les armes de lutte les plus adéquates figure l'existence d'un arsenal
juridique qui le qualifie, qui le pénalise et qui pose des sanctions dissuasives pour ceux qui le pratiquent et
ceux qui en font les louanges.
M. Ould Daddah a rappelé que la
Mauritanie a œuvré, dans diverses
phases de son histoire législative, à
élaborer des lois luttant contre le terrorisme, suivant en cela d'autres
pays du monde pour faire face aux
défis confrontés et répondre aux interrogations qui se posent d'elles
mêmes au législateur de chaque
pays suite au renouvellement et au
changement des méthodes des terroristes.
Parmi ces textes, la loi 035-2010 en
date du 21 juillet 2010 sur la lutte
contre le terrorisme dont le présent
projet se propose de modifier certaines de ses dispositions.
Il a relevé que cette modification est
devenue nécessaire pour harmoniser
notre législation interne avec les
conventions et traités internationaux
ratifiés par la Mauritanie portant sur
cette question.
Le ministre a attiré l'attention sur le
fait que les modifications proposées
ont introduit de nouvelles dispositions ayant trait au gel administratif
immédiat des avoirs et fonds des
personnes et institutions citées dans
les listes du Conseil de sécurité des
Nations Unies et dans la liste nationale conformément aux recommandations du groupe d'action financière
Mena Fatf et de l'ONUDC.
Le nouveau texte a créé un mécanisme administratif pour permettre
aux autorités de geler les avoirs et
fonds de ceux que l'on qualifie de
terroristes sur la base des listes pré-
citées.
Me. Ould Daddah a réaffirmé que le
gouvernement mauritanien est soucieux de préserver les acquis du pays
dans le domaine des libertés individuelles et collectives. Il a précisé
que le projet de loi s'inscrit parfaitement dans la droite ligne du respect
des droits de l'Homme et prévoit le
droit de la personne à faire appel de
la décision de la juridiction qui l'a
condamnée.
Les députés ont été unanimes dans
leurs interventions sur la nécessité
de faire face au terrorisme et loué les
mesures prises par les autorités pour
y faire face.
Ils ont estimé que l'absence d'une
définition exhaustive au plan international et la possibilité d'interprétations
différentes
dans
la
détermination de qui est terroriste
représente une véritable problématique. Ils ont relevé que certaines
qualifications du Conseil de sécurité, dans ce cadre, ne sont pas
conformes à la position du pays.
Journée mondiale de
lutte contre la tuberculose
La Mauritanie a célébré, jeudi, à
l'instar de la communauté internationale, la journée mondiale de lutte
contre la tuberculose sous le thème
"s'unir pour mettre fin à la tuberculose".
Les manifestations marquant la célébration de cette journée sont organisées par le Programme national de
lutte contre la tuberculose relevant
du ministère de la Santé.
L'objectif visé est de sensibiliser de
larges couches de la population sur
la nécessité de poursuivre le traitement jusqu'à la guérison totale, ce
qui permet une meilleure immunité
contre ce fléau.
Une campagne de mobilisation sociale a été organisée à cet égard au
niveau de l'ensemble des wilayas
avec la collaboration des ONGs de
la société civile.
A cette occasion, le conseiller technique du ministre de la Santé, Dr. El
Hadi Ould Idjeidbi, a précisé que la
tuberculose constitue un véritable
problème de santé publique. Pour y
faire face, d'importants efforts ont
été consentis sur instructions du Président de la République, Monsieur
Mohamed Ould Abdel Aziz, visant
l'amélioration des conditions sanitaires des citoyens en général et des
franges vulnérables en particulier.
Ces efforts traduits dans différents
programmes et politiques publiques
menés pour éradiquer la maladie ont
permis de garantir la gratuité des
médicaments et le diagnostic de la
maladie en plus de la recherche des
malades perdus de vue.
Il a rappelé, dans ce cadre, que la
lutte contre la tuberculose exige la
synergie des efforts des acteurs publics, élus, agents de santé, société
civile et collectivités locales ainsi
que des partenaires au développement.
A son tour, le représentant de l'OMS
en Mauritanie, Dr. Sosten Zombré, a
lu le message de la directrice régionale de l'organisation onusienne
pour l'Afrique dans lequel elle a indiqué que l'OMS se joint au reste de
la communauté internationale pour
célébrer cette journée.
Elle a ajouté que l'Afrique abrite 16
des 30 pays à forte prévalence de la
tuberculose avec les autres infections qui sont liées au VIH Sida et la
tuberculose pharmacorésistante.
Ce message note que l'an dernier, les
pays de la région africaine ont
convenu de réduire de 75% la mortalité due à la tuberculose et de 50%
la morbidité de cette maladie d'ici
2025. Le message rappelle que,
chaque année, près de neuf millions
de nouveaux cas d'infection sont recensés dans le monde et que malgré
les importants investissements dans
les services de santé nationaux, 3
millions de ces cas ne sont ni diagnostiqués, ni traités.
Le message a souligné toutefois que
la tendance à la hausse a été interrompue et s'est même inversée dans
la région réaffirmant la nécessité de
mettre un accent spécial sur les personnes vulnérables notamment les
femmes, les enfants, les personnes
vivant avec le VIH, les diabétiques,
les réfugiés et les consommateurs de
drogue qui n'ont pas toujours accès
aux services des soins de santé de
base.
Les lauréats du concours relatif
aux plans de la zone industrielle
à Nouadhibou primés
Le Président de l'Autorité de la Zone
Franche de Nouadhibou, M. Mohamed Ould Daf, a supervisé, jeudi
soir, une cérémonie de remise de
prix aux trois lauréats du concours
relatif aux plans de la zone industrielle à Nouadhibou.
Le concours, organisé par la Zone
Franche avec la collaboration de
l'Association des Ingénieurs architectes mauritaniens, a pour but la
mise en place d'un plan d'aménagement de la zone industrielle en vue
de permettre à la Zone Franche de
satisfaire les besoins urgents des investisseurs en matière de terrains à
usages industriels.
Le projet qui couvre une superficie
de 620 hectares a pour but de permettre la réalisation de projets industriels de nature à contribuer à
l'impulsion de l'activité économique,
à créer les opportunités d'emplois et
à la valorisation du domaine de
l'Etat qui est la pierre angulaire du
développement de la Zone Franche.
Dans un mot prononcé pour la circonstance, le président de l'Autorité
de la Zone Franche a félicité les lauréats du concours qui ont fait
preuve, a-t-il dit, d'une grande émulation, ce que prouve la qualité des
plans présentés.
Il a souligné que le concours s'ins-
crit dans le cadre des efforts déployés pour l'exploitation du potentiel domanial disponible qui
constitue la pierre angulaire du développement de la Zone Franche.
Il a, en outre, insisté sur l'importance
de cet aspect du développement de
la zone, car devant permettre à cette
dernière de satisfaire les besoins des
investisseurs en terrains industriels
conformes aux exigences mondiales
en la matière.
Il a ensuite passé en revue les efforts
déployés par la Zone Franche dans
le domaine de l'urbanisme pour éradiquer les zones précaires dans la
ville de Nouadhibou.
Le président de la Zone Franche a
noté, par ailleurs, que le pôle industriel sera lancé dans les semaines ou
les mois à venir dans le but d'attirer
les grands investisseurs après la réunion des conditions appropriées.
Pour sa part, le président de l'Association des ingénieurs architectes,
M. Mohamed El Moctar Yahfdhou,
s'est félicité du succès du concours
et souhaité que le concours constitue une occasion de renforcer la
confiance des ingénieurs architectes
dans les prochains concours qui
pourraient être organisés par les établissements publics et semi publics.
Sensibilisation à Akjoujt sur
le patrimoine des valeurs
Une journée de sensibilisation sur le
programme national de revivification du patrimoine des valeurs, a été
organisée, mercredi à Akjoujt, par
les ministères de la Culture et de
l'Artisanat et de l'Education nationale.
A cette occasion, la secrétaire générale du ministère de Culture et de
l'Artisanat, Mme Mariem Mint
Dhehbi, a souligné l'attention accordée par le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould
Abdel Aziz, à la préservation des valeurs et comportements moraux de
la société mauritanienne.
Elle a invité l'assistance à participer
à la préservation du patrimoine culturel mauritanien en sa qualité de
mémoire vivante de la Nation.
De son côté, la secrétaire générale
du ministère de l'Education nationale, Mme Khadijetou Mint Doua, a
mis en relief les réalisations et acquis dans tous les domaines et spécialement dans la préservation du
patrimoine qui est la pierre angulaire
et la condition de la pérennité des
nations.
La secrétaire générale a demandé à
la famille scolaire de consentir davantage d'efforts pour mettre en valeur l'importance des traditions et
valeurs de notre patrimoine.
Quant à M. Diallo Amadou Samba,
wali de l'Inchiri, il a mis en évidence
la diversité et la richesse de la culture mauritanienne.
Les activités de la journée de mercredi ont été émaillées par l’exposé
présenté par le Pr. Ismail Ould Mohamed Yehdih sur la tradition populaire et son importance en matière de
patrimoine des peuples.
La journée de sensibilisation a été
clôturée par la visite effectuée par
les deux secrétaires générales en
compagnie du wali d'Inchiri, des autorités administratives, municipales
et sécuritaires de la wilaya au niveau
du lycée d'Akjoujt, l'Ecole normale
des instituteurs en cours de réalisation et certaines écoles fondamentales dont les staffs administratifs
ont exposé les problèmes auxquels
ils font face.
Clôture de l'atelier de
sensibilisation sur l'auteur et les
droits voisins
Les travaux de l'atelier de sensibilisation sur l'auteur et les droits voisins, organisé par la cellule des
droits d'auteurs et des droits voisins
avec la collaboration de l'Organisation internationale de la Propriété intellectuelle, ont été clôturés mercredi à Nouakchott.
Des recommandations incitant à
conjuguer les efforts pour la protection des droits de la propriété littéraire et technique ont été formulées
à cette occasion.
Le conseiller technique au ministère
de la Culture et de l'Artisanat,
chargé du Patrimoine, M. Mohamed
El Moctar Ould Sid'Ahmed, a rappelé l'importance qu'accorde le Président de la République, Monsieur
Mohamed Ould Abdel Aziz, à la
promotion et à l'enracinement du
concept de protection de la propriété
littéraire et technique ainsi qu'à encourager la créativité en Mauritanie.
Il a souligné les efforts déployés par
son département, notamment l'appui
apporté aux innovateurs et précisé
qu'il ne ménagera aucun effort pour
la mise en oeuvre des recommandations issues de la rencontre.
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
ENVIRONNEMENT
Page 7
La gomme arabique en Afrique
Un potentiel énorme de développement
Pour lutter efficacement contre la pauvreté et la
faim, la valorisation des produits forestiers non
ligneux représente un potentiel important pour
les populations les plus vulnérables vivant dans
des régions arides isolées du Sahel. Parmi ces
produits, la gomme arabique, récoltée dans la
totalité des pays de la zone Sahel dont la Mauritanie, constitue une opportunité de développement importante. Consommée localement ou
exportée vers les pays européens et ailleurs, cette
ressource dont la demande ne fait qu'augmenter
reste pourtant sous estimée et sous exploitée par
les pays producteurs. Il y a près de deux ans,
dans son rapport aux Etats africains, SOS
SAHEL a présenté le potentiel de la gomme arabique pour la contribution à la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations les plus
vulnérables, mais aussi les effets sociaux et environnementaux de l’exploitation de la gomme
d’acacia dans les régions sèches du Sahel.
SOS SAHEL avait, à cette époque,
débattu sur l'avenir de la filière
gomme arabique, avec l'appui de
plusieurs experts. Les échanges ont
donné lieu à la mise en relief de plusieurs questions clés : pourquoi l'exploitation du potentiel existant de
production de gomme arabique en
Afrique peut être un important levier
socio-économique et d'énergie dans
les régions arides? Comment saisir
la demande internationale croissante
en cette ressource naturelle? Comment la préservation de la région de
la gomme arabique peut contribuer
à l'Initiative «Grande Muraille
Verte»?
Heureuses d'avoir pu échanger avec
tous les acteurs concernés par cette
question, les équipes de SOS
SAHEL invitent à poursuivre le
débat et à placer toujours plus au-devant de la scène en vue de l’amélioration des conditions de vie des
populations sahéliennes.
Le genre Acacia offre une vaste
gamme d’hydrocolloïdes naturels à
usages industriels. La gomme arabique est récoltée et commercialisée
depuis 4000 ans. Son utilisation était
déjà très recherchée dans l’ancienne
Egypte. Elle est toujours très utilisée
par les populations du Sahel qu’elles
exploitent dans plusieurs domaines.
Aujourd’hui, cette gomme arabique
joue un rôle important : en confiserie, comme additif dans les industries alimentaires et comme
excipient dans les industries pharmaceutiques et cosmétologiques.
Inodore, sans saveur, acalorique,
atoxique et non polluant, ce produit
est un carbohydrate naturel unique
par l’ensemble de ses propriétés
physico-chimiques. La gomme n’est
pas modifiée chimiquement ; seuls
les traitements de broyage, de tamisage, d’hydratation suivie de déshydratation sont nécessaires pour sa
commercialisation.
Multiples usages de
la gomme arabique
La gomme arabique entre dans la fabrication de l’agro-alimentaire
(confiseries, pastilles, chewing-gum,
caramels, fruits glacés, etc.) représentant 40% du marché mondial de
la gomme. Elle est choisie aussi dans
la constitution des boissons aromatiques (sodas, jus, arômes, boissons
instantanées en poudre). Cet usage
représente 36% du marché mondial
de la gomme. La gomme est également utilisée dans l’industrie pharmaceutique (dragéification des
comprimés, confection de gélules,
de médicaments diabétiques et hypocaloriques (diététique), pâtes pectorales, maladies du rein). Ce secteur
représente environ 8% du marché
mondial de la gomme.
Ce produit entre dans d’autres
usages (imprimerie, peinture à l’eau,
teinture, textile, moulage de pièces
céramiques, colle, adhésif timbres
postaux, etc.). De même, dans le
cadre des minerais, agent de flottation, l’industrie de pointe, robotique
et micro-informatique utilise des
produits à base de gomme arabique
pour la fabrication de pièces de précision. La gomme serait utilisée pour
la fabrication de produits diététiques
(amaigrissants). En effet, son faible
apport calorique combiné avec la capacité de satisfaire l’appétit des
consommateurs, de favoriser le transit intestinal, qui peut contribuer à
réduire la perte de poids très recherchée en Occident chez les sujets
obèses.
L’exploitation des gommiers
L’exploitation des gommiers se fait
généralement par saignée ou « tapping » en Mauritanie, au Tchad, Sénégal, Nigéria et Soudan. La gomme
qui exsude naturellement, sous l’ef-
fet du soleil, l’écorce de l’arbre s’ouvre pour laisser s’écouler la gomme
sauvage dite « wady » ; c’est le cas
au Mali, Niger, et Mauritanie où la
production gommière provient essentiellement d’une cueillette réalisée par les populations nomades.
La saignée se fait en début de saison
sèche. Elle varie d’un endroit à l’autre en fonction souvent des données
écologiques caractéristiques de
chaque région.
L’exsudation de la gomme commence quelques jours après la saignée, voire parfois au bout de
quelques heures. Il faudra tout de
même attendre quatre à six semaines
pour effectuer la première cueillette.
Les suivantes se font généralement
tous les dix à quinze jours.
L’on peut réaliser de trois à six récoltes par an avec une moyenne de
100 à 300 g, voire parfois plus, de
gomme arabique par arbre et par
an…
Par ailleurs, il ya le phénomène de
gommose qui a lieu sans consommation d’énergie, sans pollution,
sans résidu chimique ou phytosanitaire et sans appauvrissement du sol.
La gomme arabique est inodore, insipide et happe à la langue. La poudre est blanche ou blanc jaunâtre.
Elle est soluble deux fois son poids
d’eau et ne laisse qu’un résidu de
particules végétales. Le liquide obtenu (mucilage) est incolore, dense,
visqueux, adhésif, translucide, faiblement acide au papier tournesol.
Examinée au microscope, la poudre
de gomme arabique présente des
fragments anguleux, irréguliers, incolores et brillants. Seules les traces
d’amidon ou de tissus végétaux sont
visibles. Absence de membrane stratifiée.
La recherche sur l’arbre du phénomène gommose représente les clefs
de l’amélioration de la production et
des retombées socio-économiques
qui pourraient en résulter pour les
populations sahélienne.
Quel sort au gommier, demain,
en zone sahélienne?
Une démographie galopante. Un dé-
sert qui avance à grande vitesse. Y
aura t il encore des arbres debout
dans les savanes du Sahel en l’an
2020 ? En fait, personne ne le sait.
Par contre, si rien ne change, on
verra le dernier arbre tomber et après
?
Hier encore, ils étaient plus de 15
millions de sahéliens. Ils utilisaient
le bois sans crainte aucune. Ce bois
leur permettait de cuire leurs aliments, le riz et le mil. Pourquoi faire
des économies de bois quand tout
autour du village le bois est en abondance ? Fallait-il songer à planter,
quand planter un arbre n’est pas forcément une tradition africaine ?
D’une manière ou d’une autre, la pénurie du bois sera l’une des crises les
plus graves dans les années à venir
et, dont les implications dépassent
largement l’approvisionnement en
combustible.
Depuis plus de trente ans, les institutions internationales ont pris
conscience de la déforestation galopante qui affecte toute la bande sahélienne d’Afrique. Les nomades
parcourent toujours plus loin la savane en quête de bois.
Un équilibre entre
l’homme et l’arbre
Les équilibres qui s’étaient maintenus pendant des siècles entre
l’homme et l’arbre, vont-ils se rompre ? Nous ne le souhaitons pas.
Mais nous savons que les problèmes
d’énergie, pour toutes les populations du Sahel, se mesurent au temps
qu’il leur faut chaque jour pour ramasser le bois nécessaire à la cuisson des aliments.
Pour ne pas assister à la rupture d’un
nombre certain d’équilibre qui aurait
inévitablement de graves répercussions, sur les hommes, les animaux,
les sols, la faune et la flore ; reste
l’objet de cette étude, une véritable
possibilité de lutter contre la désertification. L’acacia gommier demeure
l’arbre première ressource du Sahel.
Baba D. Traoré
cjpodzara@yahoo.fr
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
Page 8
ANNONCES
SOCIETE MAURITANIENNE D’ELECTRICITE
(SOMELEC)
DAO N° 002/ CAE/ 2016
Avis d’Appel d’Offres(AAO)
1-La Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC), BP 355, Avenue de l’Indépendance, Nouakchott, République Islamique de Mauritanie, a prévu dans son budget pour
l’exercice 2016 une enveloppe pour l’acquisition de Matériels de transport et de manutention.
2-La SOMELEC sollicite des offres sous pli fermé de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour la fourniture en deux (2) lots des matériels suivants :
sa contrevaleur dans une monnaie librement convertible. Le mode de paiement du DAO
sera par virement dans l’un des comptes en banques locales de la SOMELEC.
Le document d’Appel d’offres sera immédiatement remis aux candidats intéressés ou
adressé à leurs frais en utilisant le mode d’acheminement qu’ils auraient choisis. Le dossier peut être consulté gratuitement à l’adresse ci-dessus ;
•Lot 1 : Vingt véhicules (7 véhicules plateaux 2x4, 11 véhicules Pickup 4x4 une cabine et 2 véhicules Pickup 4x4 deux cabines);
•Lot 2 : Six Camions grues (4 Grues sur camions 4x4 et 2 Grues sur camions 6x6).
7.Les offres en trois copies plus un original devront être rédigées en langue française et
devront être déposées à l’adresse indiquée ci-dessus au plus tard le 29/04/2016 à 12 heures
TU. Les offres qui ne parviendront pas aux heures et date ci-dessus indiquées, seront purement et simplement rejetées et retournées aux frais des soumissionnaires concernés sans
être ouvertes.
3-Le présent Appel d’Offres est un appel d’offres national ouvert pour lequel les candidats peuvent soumissionner, au choix, pour l’un des 2 lots ou pour les deux lots.
Les offres seront ouvertes aussitôt, en présence des représentants des Soumissionnaires qui
désirent assister à l’ouverture des plis à la:
4-Le présent appel d'offres est ouvert à tous les candidats éligibles et remplissant les conditions définies dans le Dossier d'Appel d'Offres et qui ne sont pas frappés par les dispositions de l’article 24 de la loi n° 2010-044 (Cas d’incapacités et d’exclusions).
Direction Générale de la SOMELEC
Salle de réunion du 1er étage.
47, Avenue de l’Indépendance
BP 355 Nouakchott - R.I de Mauritanie
5-Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès de Mr Le Conseiller
Chargé des Marchés -Email : bedy@somelec.mr, à compter du 22/03/2016, du lundi au
jeudi de 08H à 17H et le vendredi de 08H à 12H à l’adresse mentionnée ci-après :
Cellule chargée de la commission des marchés de la SOMELEC
47, Avenue de l’Indépendance – 2ième étage
BP 355 Nouakchott - R.I. de Mauritanie
Tél : 00 222 36 30 68 92
6-Les candidats intéressés peuvent obtenir un dossier d’Appel d’offres complet à l’adresse
mentionnée ci-après :
Cellule chargée des marchés de la SOMELEC
47, Avenue de l’Indépendance, 2ieme étage
BP 355 Nouakchott - R.I. de Mauritanie
Tél : 00 222 36 30 68 92
à compter du 22/03/2016 contre un paiement non remboursable de 200 000 Ouguiyas ou
Société Mauritanienne d’Electricité
Cellule Chargée des Marchés
Commission des Achats d’Exploitation
Avis d’Appel d’Offres
La Société Mauritanienne d’Electricité (SOMELEC) lance un appel d’offres
national pour le recrutement de prestataire de services pour assurer le nettoyage
de grandes centrales : centrales de Nktt, centrale d’Atar et centrale de NDB.
Le financement est assuré sur le budget propre de la SOMELEC.
Le dossier d’appel d’offres peut être retiré auprès de la Cellule des Marchés au
siège de la Direction Générale Tél: 36 35 72 14 contre le paiement d’un montant non remboursable de 50 000 UM dans l’un des comptes en banques de la
SOMELEC.
Les offres doivent être transmises à l’adresse ci-après :
Monsieur le Président de la Commission des Achats d’Exploitation de la
SOMELEC, 47 Avenue de l’Indépendance BP 355 Nouakchott – Mauritanie
Tél : 45 25 67 83, Fax : 45 25 39 95 ou 45 29 03 89.
Et porter la mention « Appel d’offres pour la sélection de prestataires de
services chargés du nettoyage des grandes centrales, à n’ouvrir qu’en
séance publique».
La date limite de remise des offres est fixée au Lundi 25/04/2016 à 12 heures
TU.
Toute offre parvenue après ces date et heure sera rejetée.
Les plis seront ouverts aussitôt en présence des représentants des soumissionnaires qui souhaitent assister à la séance d’ouverture à l’adresse ci-après :
Siège SOMELEC – Tél 222 45 25 67 83 – Fax : 45 25 39 95, 47 avenue de l’Indépendance
La validité des offres doit être de 90 jours.
L’offre doit être couverte par une caution bancaire de soumission égale à 400
000UM.
Le Président de la Commission d’Exploitation
Moctar Ould Mohamed
8.Les Offres sous plis fermés et anonymes doivent être accompagnées d’une garantie de
soumission, pour chaque lot, émise ou validée par une banque établie en République Islamique de Mauritanie. Le montant de cette garantie est de 2 000 000 MRO par lot et la
validité de chaque garantie ainsi constituée est de 120 jours à compter de la date d’ouverture des Offres.
Les offres doivent porter la mention : « Appel d’Offres pour l’Acquisition de véhicules
Pickup et de camions grues ».
9.Les offres devront demeurer valides pendant une durée de 90 jours à compter de la date
limite de dépôt des offres.
LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DES ACHATS D’EXPLOITATION
MOCTAR MOHAMED
DEPISTAGE DU VIH/SIDA
Où dois-je me rendre ?
- Au Centre National d’Hygiène
(CNH)/Centre de Dépistage Volontaire et
Anonyme (CDVA)
- Au CNTS (Centre National de Transfusion
Sanguine)
- Au Centre de Kiffa
- A l’Hôpital militaire de Nouakchott.
- Au Centre médical Alpha de Sebkha sis
cinéma Saada.
D’autres centres seront ouverts dans les capitales régionales.
Les analyses du dépistage du VIH sont
gratuites et confidentielles, vos résultats ne seront connus que par vous.
Page 9
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
ANNONCES
LE PROCESSUS DE LA TICAD
ET L’ATTRAIT DES ENTREPRISES JAPONAISES
- en prévision de la 4e édition du Africa CEO Forum En mars prochain, le gouvernement japonais enverra une délégation réunissant des acteurs publics et privés en Côte
d’Ivoire. Loin d’être le fait du hasard, cette décision coïncide
avec la tenue de L’Africa CEO Forum. Alors que le monde industriel japonais montre un intérêt sans précédent envers
l’Afrique, le Kenya accueillera les 27 et 28 août prochains le 6e
sommet de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD VI), véritable fondement de la
diplomatie japonaise en Afrique
Qu’est – ce que la TICAD ?
1.
Le terme TICAD désigne des rencontres au sommet lancées par le
Japon en 1993 et dédiées à la question du développement du continent africain. Cette initiative japonaise, co-organisée par les Nations Unies, la Banque mondiale et la Commission de l’Union
africaine (CUA), réunit en principe l’ensemble des dirigeants africains ainsi que les représentants des organismes internationaux,
des pays donateurs et des organisations de la société civile. Organisée une fois tous les cinq ans au Japon jusqu’à sa 5ème édition,
la TICAD est devenue depuis 2016 une rencontre triennale et se
tiendra alternativement dans un pays africain et au Japon.
L’histoire de la TICAD
2.
Alors que la fin de la Guerre Froide voyait une baisse d’intérêt des
pays développés occidentaux pour aider au développement de
l’Afrique, le Japon continua de souligner l’importance de ce continent, comme le prouve la mise en place de la TICAD I en 1993. De
nombreux pays ont désormais mis en place des forums dédiés à
l’Afrique, mais il n’est pas exagéré de dire que l’initiative japonaise de la TICAD a été la toute première du genre. Depuis le lancement de ce processus, il y a maintenant plus de vingt ans, le
Japon n’a cessé d’instaurer une dynamique aux actions de la communauté internationale en faveur de l’Afrique. A travers des aides
centrées sur la coopération financière non remboursable et la coopération technique, il a enregistré des résultats tangibles en faveur
d’une amélioration de la situation économique et sociale en
Afrique. Depuis 2008, et sur une période de cinq ans, 1321 d’établissements d’enseignement primaire et secondaire ont été construits, 4 778 dispensaires et centres de soins ont été rénovés, ainsi
que 10,79 millions de personnes sont désormais approvisionnées
en eau potable.
3.
Les objectifs de la TICAD
A.
Un forum ouvert à tous
Loin de se limiter aux pays africains, la TICAD offre un cadre de
dialogue « multilatéral » auquel peuvent se joindre les organismes
internationaux, les pays donateurs, les entreprises privées et les organisations de la société civile. Lieu où convergent les nombreuses
connaissances et ressources de la communauté internationale, la
TICAD dépasse les simples intérêts du pays donateur qu’est le
Japon et permet la tenue de débats frutueux qui bénéficient véritablement au développement du continent africain. Elle offre un
espace d’innovation ouverte aux différents acteurs impliqués dans
le développement de l’Afrique.
Projet de développement durable de riziculture pluviale
(Ghana)
©JICA Mr. Akio Izuka
B. Appropriation (ownership) et partenariat (partnership)
Lors de la TICAD, le Japon a toujours insisté sur l’importance
d’une appropriation par les Africains de leur processus de développement et d’un partenariat international. Cette philosophie du
développement, partagée par l’ensemble des membres de la communauté internationale et qui fait son chemin au sein des nations
africaines, constitue le socle idéologique qui a donné naissance au
Nouveau Partenariat pour le Développement de l’Afrique
(NEPAD), premier projet global de développement « 100% africain ».
Centre de formation
professionnelle (Sénégal)
©JICA Mr. Kenshiro
IMAMURA
C. La réalisation effective des engagements
Le processus de la TICAD comprend l’établissement d’un mécanisme de suivi, pour permettre notamment lors des réunions ministérielles de vérifier la réalisation effective des engagements pris
lors des rencontres au sommet. Les pays africains ont d’ailleurs
salué les aides régulières fournies par le Japon, « pays qui tient ses
promesses ».
ainsi un élément supplémentaire favorable au développement de
l’économie africaine. En plus de cela, le Japon aide également à la
réalisation d’une « croissance africaine de qualité » en installant
notamment des « infrastructures de qualité » qui utilisent les hautes
techonologies dont il dispose, et cela tout en tenant pleinement
compte du degré de développement et des problématiques des pays
concernés.
4. L’esprit de la coopération japonaise en faveur du
développement de l’Afrique : arrière-plan de la TICAD
B. La culture de la « formation des personnels »
Pour garantir le développement économique et social d’un pays, on
ne doit pas oublier la formation de personnels, pierre de voute du
processus de construction de la nation (nation-building). Les entreprises japonaises ont la capacité de fournir aux jeunes Africains
une formation propre à chacun. Cette philosophie, qui vise à donner à chaque individu les moyens de s’affirmer, a été présentée par
le Premier ministre ABE en Ethiopie en janvier 2014, lors de sa
première tournée diplomatique en Afrique, et constitue le fondement de la diplomatie japonaise sur ce continent. Alors que nous
assistons au développement de l’extrémisme violent et à une multiplication des attaques terroristes, il est essentiel d’empécher que
des jeunes se retrouvent sous l’influence de mouvements extrémistes. Il y a un besoin urgent de développer des programmes en
faveur des jeunes, car ils influent directement sur la stabilité sociale. Le Japon continuera d’apporter des réponses à ces problématiques à travers les programmes de formation développés par
les acteurs de son secteur privé.
A. Une croissance de qualité
Pour répondre aux défis du développement africain, il est essentiel
de réaliser une croissance économique stable et équilibrée, dont
les bienfaits peuvent bénéficier à toutes les couches de la société,
y compris les plus pauvres. Pour faire en sorte que l’Afrique
connaisse une telle « croissance de qualité », le Japon réfléchit
avec ses collaborateurs africains à ce qu’il pourrait leur apporter en
tant que « partenaire » et, dans le même temps, met en place des
projets de coopérations destinés à garantir la paix et la croissance
sur le continent.
B. La sécurité humaine
La sécurité humaine est une approche axée sur les individus et visant à faire progresser la construction de la nation (nation-building) et le développement des sociétés, à travers la protection des
personnes et le renforcement de leurs capacités en leur permettant
de vivre dans la dignité, à l’abri de la peur et du besoin.
L’Agenda 2030 pour le développement durable donne également
une place centrale à la personne, en prônant « une approche centrée sur les personnes » et de « ne laisser personne derrière ». Le
renforcement des capacités de chaque Africain et la promotion
d’une participation active à la construction de la nation ou au développement de la société aident grandement l’Afrique à maintenir une croissance autonome. Dans cette optique, le Japon poursuit
ses initiatives visant à faire de l’Afrique un continent où chacun
peut pleinement s’affirmer. Le Japon, pays qui a initié les discussions pour faire avancer la question de la « sécurité humaine »,
contribue ainsi à l’application de ce concept sur le sol africain.
Le Japon a mis en place une aide humanitaire qui a contribué au
peuple mauritanien d’un montant qui s’élève au-delà de 468 millions dollars américains depuis 1977. Il est connu que la pêche en
Mauritanie est devenue une industrie-clé grâce aux aides du Gouvernement japonais.
D’ailleurs, les aides japonaises visent au renforcement de la sécurité humaine en Mauritanie, qui a pour but de permettre au peuple
mauritanien de vivre dans la dignité et à l’abri de la peur du besoin.
A travers l’Aide alimentaire (KR) depuis une trentaine d’années,
le Japon offre du riz d’une quantité d’environ 8.000 tonnes par an.
En collaboration avec les organisations internationales depuis trois
ans, le Japon a contribué d’un montant global de 43.9 millions dollars américains au renforcement de la gestion des frontières entre
la Mauritanie et le Mali, et à l’amélioration de la vie des réfugiés
maliens et celle de la communauté d’accueil en outre de la population vulnérable en
Mauritanie.
Ayant la conviction que la formation est le volet le plus important
pour le développement du pays, le Japon d’un côté a financé pour
la construction de plus de 70 écoles primaires en Mauritanie, et
d’un autre côté, invité plus de 800 Mauritaniens au Japon pour une
formation ainsi que pour des études. Dans le cadre de l’Initiative
d’ABE annoncée à l’occasion de la TICAD V en 2013, qui, dans
cette initiative, a permis d’inviter 1.000 Africains en 5 ans au
Japon. Ce programme leur permet de faire des études et des formations dans des entreprises japonaises. Deux Mauritaniens ont
pu bénéficier de ce privilège l’année dernière et de nouveaux candidats participeront à
cette initiative pour
cette année 2016.
Projet d’Aménagement de l’école
Rosso PK7
Aide Alimentaire 2013:
Don d’environ 8.500
tonne du riz japonais
(arrivé en février 2015)
Projet de recherche sur le potentiel des plantes médicinales endémiques du Ghana (Ghana)
©JICA Mr. Akio IZUKA
5. Les avantages de la TICAD pour l’Afrique
6.
A. Le haut niveau technologique des entreprises japonaises
Par leur niveau technologique et la qualité de leurs produits, les
entreprises japonaises participent au développement et à la stabilité en Afrique. Par exemple, c’est grâce à la collaboration d’entreprises privées japonaises que les aéroports d’une dizaine de pays
africains ont été équipés dans le cadre de la lutte contre les épidémies des mêmes appareils thermiques qui sont installés dans les aéroports japonais. L’utilisation de ces appareils, qui permettent de
mesurer sans contact la température corporelle de plusieurs individus simultanément, empêche la propagation des épidémies lors
des contrôles sanitaires. En outre, dans les aéroports où les flux de
voyageurs sont importants, ils participeront à assurer un contrôle
des frontières sûr et efficace. En augmentant le sentiment de
confiance et de sécurité des personnes, les technologies japonaises
continuent de garantir la libre circulation des personnes, ajoutant
La TICAD VI
Symbole de l’affirmation de l’appropriation africaine, l’année
2016 marquera la première organisation de la TICAD sur le sol
africain. Cette 6ème édition, qui se tiendra en août prochain, marquera un chapitre nouveau dans les relations nippo-africaines.
NE RATEZ PAS LA TICAD VI, PREMIÈRE
ÉDITION ORGANISÉE EN AFRIQUE !
RENDEZ-VOUS LES 27 ET 28 AOÛT 2016
AU KENYA.
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
ANNONCES
Page 10
MINISTERE DE L'HYDRAULIQUE ET DE L'ASSAINISSEMENT
SOCIETE NATIONALE D'EAU
Projet d'acquisition d'un système intégré de gestion (proligiciel de gestion, ERP)
Dossier d'appel d'offres international
N°2/P /SNDE/2016
ADDITIF N° 01
Dossier d'appel d'offres international
N°2/P SNDE/2016
ADDITIF N° 1
Le présent Additif fait partie intégrante du DAO précité. Il a pour objet de compléter, préciser ou modifier certains points de certains articles du dossier
d'appel d'offres initial.
En cas de contradiction entre les termes du présent additif et ceux du DAO initial, ce sont les termes du présent additif qui prévalent.
1. Les articles suivants sont modifiés comme suit:
2_ La date limite de dépôt des candidatures, initialement fixée au 24/03/2016 à 12H00 GMT, est reportée au 20/04/2016 à 12h00 GMT.
LE DIRECTEUR GENERAL
FALL N’GUISSALY
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
ANNONCES
Page 11
Avis d’Appel d’Offres(AAO)
SOCIETE MAURITANIENNE D’ELECTRICITE (SOMELEC)
DAO N° 002/ CAE/ 2016
1- La Société Mauritanienne d’Électricité (SOMELEC),
BP 355, Avenue de l’Indépendance, Nouakchott, République Islamique de Mauritanie, a prévu dans son budget
pour l’exercice 2016 une enveloppe pour l’acquisition de
Matériels de transport et de manutention.
boursable de 200 000 Ouguiyas ou sa contrevaleur dans
une monnaie librement convertible. Le mode de paiement du DAO sera par virement dans l’un des comptes
en banques locales de la SOMELEC.
Le document d’Appel d’offres sera immédiatement remis
aux candidats intéressés ou adressé à leurs frais en utili2- La SOMELEC sollicite des offres sous pli fermé de la sant le mode d’acheminement qu’ils auraient choisi. Le
part de candidats éligibles et répondant aux qualifications dossier peut être consulté gratuitement à l’adresse ci-desrequises pour la fournir en deux (2) lots des matériels
sus;
suivants :
7- Les offres en trois copies plus un original devront être
• Lot 1 : Vingt véhicules (7 véhicules plateaux 2x4, 11 rédigées en langue française et devront être déposées à
véhicules Pickup 4x4 une cabine et 2 véhicules
l’adresse indiquée ci-dessus au plus tard le 29/04/2016 à
Pickup 4x4 deux cabines);
12 heures TU. Les offres qui ne parviendront pas aux
• Lot 2 : Six Camions grues (4 Grues sur camions 4x4 heures et date ci-dessus indiquées, seront purement et
et 2 Grues sur camions 6x6).
simplement rejetées et retournées aux frais des soumissionnaires concernés sans être ouvertes.
3- Le présent Appel d’Offres est un appel d’offres national ouvert pour lequel les candidats peuvent soumission- Les offres seront ouvertes aussitôt, en présence des rener, au choix, pour l’un des 2 lots ou pour les deux lots.
présentants des Soumissionnaires qui désirent assister à
l’ouverture des plis à la:
4- Le présent appel d'offres est ouvert à tous les candidats éligibles et remplissant les conditions définies dans Direction Générale de la SOMELEC
le Dossier d'Appel d'Offres et qui ne sont pas frappés par Salle de réunion du 1er étage.
les dispositions de l’article 24 de la loi n° 2010-044 (Cas 47, Avenue de l’Indépendance
d’incapacités et d’exclusions).
BP 355 Nouakchott - R.I de Mauritanie
5- Les candidats intéressés peuvent obtenir des informations auprès de M. Le Conseiller Chargé des Marchés Email : bedy@somelec.mr, à compter du 22/03/2016,
du lundi au jeudi de 08H à 17H et le vendredi de 08H à
12H à l’adresse mentionnée ci-après :
Cellule chargée de la commission des marchés de la
SOMELEC
47, Avenue de l’Indépendance – 2ième étage
BP 355 Nouakchott - R.I. de Mauritanie
Tél : 00 222 36 30 68 92
6- Les candidats intéressés peuvent obtenir un dossier
d’Appel d’offres complet à l’adresse mentionnée ciaprès:
Cellule chargée des marchés de la SOMELEC
47, Avenue de l’Indépendance, 2ieme étage
BP 355 Nouakchott - R.I. de Mauritanie
Tél : 00 222 36 30 68 92
à compter du 22/03/2016 contre un paiement non rem-
8. Les Offres sous plis fermés et anonymes doivent être
accompagnées d’une garantie de soumission, pour
chaque lot, émise ou validée par une banque établie en
République Islamique de Mauritanie. Le montant de
cette garantie est de 2 000 000 MRO par lot et la validité
de chaque garantie ainsi constituée est de 120 jours à
compter de la date d’ouverture des Offres.
Les offres doivent porter la mention : « Appel d’Offres pour l’Acquisition de véhicules Pickup et de camions grues ».
9. Les offres devront demeurer valides pendant une durée
de 90 jours à compter de la date limite de dépôt des offres.
LE PRESIDENT DE LA COMMISSION DES
ACHATS D’EXPLOITATION
MOCTAR MOHAMED
HORIZONS N° 6732 DU VENDREDI 25 SAMEDI 26 DIMANCHE 27 MARS 2016
SP
Page 12
RTS
Sidi - Brahim dit Dieng
Football/Eliminatoires CAN 2017/ 3ème et 4ème journées
Eliminatoires CAN 2017 /Côte d’Ivoire-Soudan
Mauritanie-Gambie cet
après-midi à Nouakchott
Notre équipe nationale senior de
football – les Mourabitounes - rencontrent, cet après-midi, les Scorpions de Gambie en match aller
comptant pour les 3ème et 4ème
journées des phases éliminatoires de
la Coupe d’Afrique des Nations
2017.
La Mauritanie est dans le groupe M
qui est composé, par ailleurs, de
l’Afrique du Sud, de la Gambie et du
Cameroun. Les Mourabitounes ont
déjà joué deux matches dans le cadre
de ces phases éliminatoires. Le premier match les avait opposés, en
aller, aux Lions indomptables, au
Cameroun.
Les Camerounais l’avaient emporté
sur le score étriqué de 1 but à 0. Le
deuxième les avait mis aux prises
avec l’Afrique du Sud sur la pelouse
de l’Office du Complexe Olympique
de Nouakchott. Les Mourabitounes
s’étaient imposés par 3 buts à 1.
Cet après-midi, les Mourabitounes,
conduits par le sélectionneur, Corentin Martins, accueillent les Scorpions de Gambie dans une
confrontation considérée comme un
duel fraternel. En effet, les deux sélections se connaissent bien dans le
passé.
Cependant, beaucoup de choses ont
changé, de part et d’autre. Aujourd’hui, les Mourabitounes ont
évolué et cela compte. C’est pourquoi, on estime que le match de cet
après-midi sera âprement disputé par
les Mourabitounes qui n’ont pas
droit à l’erreur devant leur public qui
espère monter en grade. Le duo
d’entraineurs Corentins MartinsMoustapha Sall n’abandonnera jamais ses protégés. Loin s’en faut !
Les Mourabitounes doivent, vaille
que vaille, s’imposer et poursuivre,
en toute quiétude, la compétition, au
grand dam des amoureux de la balle
ronde et de leurs fidèles supporters.
Les Mourabitounes doivent gagner
cet après-midi pour répondre aux aspirations du bureau exécutif de la
Fédération de Football de Mauritanie (FFRIM) et du peuple mauritanien.
Corentin Martins a dévoilé, au
cours d’une conférence de presse, la
liste des 24 joueurs retenus pour la
double confrontation avec la Gambie.
Répondant aux questions des journalistes, Corentin Martins dira à propos de cette liste qu’il estime avoir
fait un bon choix parmi les éléments
à sa disposition. Le double rendezvous avec la Gambie relève d’une
grande importance, puisque c’est à
partir de ces rencontres que l’on
pourra avoir une idée de la suite des
évènements, a commenté le technicien Français. Les Scorpions ont
tenu la dragée haute à l’Afrique du
Sud chez elle (0-0) lors de la première journée des éliminatoires,
avant de s’incliner à domicile par le
plus petit des scores (0-1) devant le
Cameroun.
Pour le sélectionneur national, il est
essentiel de retenir les erreurs du
passé et tirer les bons enseignements
pour avancer. Les derniers matches
contre le Mali (éliminatoires CHAN
2016) et la Tunisie (éliminatoires
Mondial 2018) serviront de repères.
Au sujet des joueurs binationaux
évoluant en Europe, Corentin Martins a indiqué que la FFRIM ne ménage aucun effort pour les suivre, les
approcher et surtout les persuader de
revêtir le maillot vert et jaune. Le
public est convié à venir très nombreux apporter son soutien aux
Mourabitounes.
Liste des 24 sélectionnés
Gardiens (3) : Boubacar Saleck SALAHDINE (FC Tevragh-Zeïna),
Brahim SOULEYMANE (ACS
Ksar), Sikhou SYLLA (FC Gobelins/France)
Un match sous haute
surveillance
La Fédération ivoirienne de football
a décidé de dédier le match de la 3e
journée des éliminatoires de la CAN
2017 aux victimes des tueries de
Grand-Bassam. La fédération, qui
prend avec beaucoup de sérieux la
menace terroriste qui plane sur le
pays depuis les attentats du 13 mars
sur la plage de Grand-Bassam, a
prévu un dispositif de sécurité
exemplaire autour du match contre
le Soudan ce vendredi.
« C’est le premier grand rassemblement populaire en Côte d’Ivoire
après les évènements malheureux de
Grand-Bassam. En accord avec les
forces de défense et de sécurité,
nous avons eu des réunions pour la
préparation de ce match. Avec les
ministères des Sports, de la Défense
et de la Sécurité, nous avons travaillé sur les aspects sécuritaires »,
confie Malick Tohé, vice-président
de la Fif, qui annonce la présence de
plus de 7000 corps habillés pour
l’événement. « Pour une meilleure
fluidité dans les travées du stade,
nous avons décidé de mettre sur le
marché 25 490 tickets d’entrée depuis le 21 mars, sur une capacité to-
de Grand-Bassam qui a fait plus de
19 morts et 33 blessés le 13 mars
dernier. Sur la plage de la cité balnéaire Gervinho et ses coéquipiers
ont déposé une gerbe de fleurs à la
mémoire des victimes. Les Eléphants conduits par le capitaine Yao
Kouassi Gervais alias Gervinho
comprenant, entre autres, Serge Aurier, Sérey Dié, Eric Bailly,
Seydou Doumbia et autres joueurs,
a visité les trois principaux sites des
attaques. Les champions d’Afrique
ont voulu marquer le coup en portant des tee-shirts blancs. Une couleur qu’ils porteront lors du match.
La voix étreinte par l’émotion, les
joueurs ont lancé, tour à tour, des
messages de compassion. « Il nous
fallait venir ici et témoigner de notre
affection à tous ceux qui ont été touchés », explique Gervinho. « Nous
ne pouvions pas jouer ce match
contre le Soudan avant de venir à
Grand-Bassam. Nous sommes tous
concernés et devons être solidaires
tant dans la joie que dans le malheur
», renchérit Max Gradel. Quand à
Serge Aurier, les yeux marqués par
la douleur, il fustigeait le geste lâche
tale de 33 000 places que compte le
stade Félix-Houphouët-Boigny ».
A l’entendre, plus de 7 000 places
seront réservées aux agents de sécurité. Ceux-ci seront, dans la pratique,
disséminés hors du terrain, mais
aussi dans tous les recoins du stade.
Une sécurité renforcée avant, pendant et après le match. Les supporters seront soumis à des contrôles
systématiques aux différents «
checkpoints ».
des intégristes. « C’est une situation
à ne pas souhaiter. C’est terrible de
connaître des expériences de ce type
dans notre vie ».
A la fin de leur visite les joueurs ont
promis de redonner de la joie aux
Ivoiriens en mouillant le maillot
face au Soudan. « Nous sommes
des footballeurs. Notre meilleure
manière de dire non au terrorisme
c’est de gagner le match sur le terrain pour apporter de la joie aux
Ivoiriens ».
Promesse de Geoffroy Serey Dié,
porte-parole des joueurs, en cette occasion.
A noter que les bénéfices de cette
rencontre iront aux victimes a décidé la fédération ivoirienne.
Défenseurs (7) : Oumar NDIAYE
(FC Mantois/France), Aboul BA
(RC Lens/France), Bakary NDIAYE
(FC Tevragh-Zeïna), Ali ABEID
(Levante UD/Espagne), El Moustapha DIAW (Fanja SC/Oman), Mamadou WADE (FC Nouadhibou),
Hamza OULD JAWAR (SM
Caen/France)
Milieux (7) : Moussa Sidi BAGHAYOGHO (ASAC Concorde),
Yali Mohamed DELLAHI (FC Tevragh-Zeïna), Dialo GUIDILEYE
(AS Nancy/France), Khassa CAMARA (Skoda Xanthi/Grèce), Taghyoullah
DENNE
(FC
Tevragh-Zeïna), El Hacen EL IDE
(Levante UD/Espagne), Abdoulaye
Silèye GAYE (FC Tevragh-Zeïna)
Attaquants (7) : Ismail DIAKITÉ
(Al Nahda/Arabie Saoudite), Cheikh
El Khalil MOULAYE AHMED (CS
Constantine/Algérie), Mamadou
Ndiacko NIASS (FC Nouadhibou),
Babacar Salem BAGUILI (ACS
Ksar), Abdallahi SOUDANI (Stade
Tunisien/Tunisie), Moctar Sidi
SALEM (ASAC Concorde), Mohamed
MBARECK
(ASAC
Concorde).
Sidy-Brahim
Gagner pour les victimes de
l’attentat de Grand-Bassam
Arrivés en Côte d’Ivoire pour le
match contre le Soudan vendredi,
les Eléphants ont rendu hommage
aux victimes de l’attaque terroriste
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
3
Taille du fichier
1 546 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler