close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

18 - L`axe ABC est-il toujours d`actualité

IntégréTéléchargement
160321-18
l’axe ABC est-il toujours d’actualité ?
Question de Monsieur le Conseiller Luc Parmentier
En 1991, Bob Cools (bourgmestre d'Anvers), Charles Picqué (ministre-président de la Région
Bruxelloise) et Jean-Claude Van Cauwenberghe (bourgmestre de Charleroi) signaient un
protocole d'accord politico-économico-culturel : l'axe ABC (Anvers-Bruxelles-Charleroi) qui
couvre l'ancienne route fluviale de l'acier mais aussi celle de la route et du rail.
En associant les deux villes les plus importantes de chacune des régions flamande et wallonne et
la région bruxelloise, ABC constituait un accord de «coopération» non prévu par les lois
régissant la matière.
Un accord qui permettait aussi à Anvers et à Charleroi d'exprimer leurs spécificités à l'égard de
leur tutelle régionale respective.
L'axe ABC était surtout une manière de vendre la Belgique à l'étranger. Économiquement,
politiquement, culturellement et historiquement, Anvers, Bruxelles et Charleroi ne manquent en
effet pas d'atouts.
Madame l’Echevine pourrait-elle me faire savoir si ce protocole d’accord est toujours
d’actualité et quelles sont les réalisations concrètes de celui-ci.
En ces temps nébuleux où le bourgmestre d’Anvers voudrait arrêter la liaison ferroviaire
Anvers–Charleroi à Bruxelles ne serait-il pas judicieux de réactiver ce protocole d’accord d’un
point de vue économique et culturel ?
Des liens forts existent avec Bruxelles notamment via la « Charleroi Academy », Charleroidanses et ses deux pôles carolo-bruxellois, etc…
Charleroi, 1ère Métropole wallonne ne devrait-elle pas relancer cette dynamique entre la 1ère
Métropole flamande et la Métropole Bruxelloise ?
Réponse de Monsieur le Bourgmestre Paul Magnette et Madame l’Echevine déléguée
Françoise Daspremont
Monsieur le Conseiller,
Je vous remercie pour votre question.
L’axe ABC fut initié par MM Cools, Picqué et Van Cauwenberghe à la fin de l’année 1991.
L’objectif était alors principalement double : assurer le développement économique conjoint des
trois métropoles et créer un espace d’échanges où les problématiques urbaines pouvaient être
abordées.
Concernant le développement économique, il convient de rappeler que le paysage a, depuis le
début des années 90, sensiblement changé et que le développement de collaborations diverses
s’est fortement renforcé autour de deux dimensions importantes :
D’une part, dans la foulée des étapes successives de régionalisation, le fait wallon s’est
•
renforcé, entrainant des échanges beaucoup plus fréquents avec les autres villes wallonnes
;
•
D’autre part, en suite de l’émergence du marché unique européen, la question des relations
internationales et transnationales s’est fortement développée, notamment sous l’impulsion
des programmes européens de financement.
Pendant ce temps, à Charleroi, les forces vives se sont unies en 2008 pour constituer un Comité
de Développement Stratégique, lieu d’échange d’informations, de réflexions, d’actions et de
promotion en lien avec le développement stratégique de la Métropole et de son bassin de vie. Je
ne dois pas vous rappeler que c’est à la suite d’échanges avec des Villes françaises, Nantes en
particulier, qu’il a été décidé de lancer une vaste étude territoriale à l’instar du « SCOT »
(schéma de cohérence territoriale qui a permis à notre Ville partenaire d’être ce qu’elle est
aujourd’hui.
C’est dans ce contexte diversifié que l’axe ABC reste néanmoins un axe qui, au même titre que
d’autres, a encore du sens, mais dont la préoccupation relève essentiellement du CDS et de ses
forces vives. Aussi, si votre groupe politique estime qu’il est opportun et prioritaire de relancer
rapidement une rencontre, conjointe ou pas, avec les autorités de la Métropole anversoise et
celles de la Région de Bruxelles-capitale, je vous invite à suggérer à votre représentant d’en
soumettre la proposition lors d’une prochaine réunion dudit comité.
Enfin, s’agissant de partenariats avec d’autres territoires et collectivités, sachez qu’en sa séance
du 26 février 2016, le CDS a décidé d’organiser prochainement un cycle de rencontres avec les
structures équivalentes au CDS. La première est fixée au 19 avril avec Cœur du Hainaut.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
20 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler