close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chronique 2 - the NACAM

IntégréTéléchargement
Corps du message
La lettre de Dieu aux notables du Cameroun et d’ailleurs ainsi qu’aux anciens de l’Eglise
En faisant nôtre la lettre que Dieu dicta à Jérémie pour les valeureux Juifs vivant à
Babylone voyons ce que Dieu attend des notables[1]. Lisons dans Jérémie au chapitre 29, les
versets 4 à 7 et 10 à 14 (Jer 29/4-7, 10-14). « Ainsi parle l’Eternel des armées, le Dieu d’Israël à
tous les captifs (notables de l’intérieur et ceux de l’extérieur), que j’ai emmenés de Jérusalem
(du berceau géographique de leur existence dans le pays) à Babylone (autres villes et villages
du Cameroun et d’ailleurs):
1- Bâtissez des maisons et habitez-les. (Mettez en place des infrastructures dont le milieu a
besoin).
2- Plantez des jardins et mangez-en les fruits. (Créez de nouveaux emplois pour vous-mêmes
et pour les autres et jouissez-en des retombées).
3- Prenez des femmes et engendrez des fils et filles et donnez des maris à vos filles afin
qu’elles enfantent des fils et filles. (Augmentez en nombre démographique de génération en
génération).
4- Multipliez là où vous êtes et ne diminuez pas. (Que la croissance en biens matériels, en
propriétés de toute nature et en potentiel humain soient votre lot).
5- Recherchez le bien de la ville où je vous ai emmenés en captivité (où vous habitez) et priez
Dieu en sa faveur, parce que votre bonheur en dépend….
…Je me souviendrai de vous (des notables) et j’accomplirai à votre égard ma bonne parole en
vous ramenant dans ce lieu (où vous êtes nés). Car je connais les projets que j’ai formés sur
vous dit l’Eternel, projets de paix et non de malheur afin de vous donner un avenir et une
espérance. Vous m’invoquerez et vous partirez. Vous me prierai et je vous exaucerai. Vous me
chercherez et vous me trouverez. Si vous me cherchez d’un cœur sincère, je me laisserai
trouver par vous dit l’Eternel. Et je ramènerai vos captifs (vos enfants qui vivent ailleurs). Je
vous rassemblerai de toutes les nations et de tous les lieux et je vous ramènerai dans ce lieu
(Berceau de votre nombril). » Jer 29/4-7, 10-14.
Permettez-moi d’affirmer que la Bible parle à ceux qui la lisent à un degré insoupçonné
et humainement imaginable. Alors, lisez vous-mêmes ce passage pour répondre à Dieu
directement. En fait, en tant que notable ou ancien d’Eglise as-tu bâti une maison que tu
habites déjà ou es-tu encore au niveau d’un projet de construction d’un lieu de résidence? Audelà de la maison, quel usage fais-tu du potentiel en génie civil qui se trouve dans ton
entourage humain et matériel? Te sens-tu responsable de la présence au tant que de l’absence
de certaines structures utiles à la nation et au peuple du Cameroun et d’ailleurs?
Quant à créer une plantation, ou à mettre en place un réseau de services à valeur
économique pour occuper plus d’une personne, les notables et les anciens sont appelés à y
répondre avec satisfaction. C’est le lieu de remercier tous les grands planteurs, les grands
industriels, grands commerçants et tous les propriétaires des structures qui sous-tendent
l’économie du pays. Allez de l’avant et soyez plus ingénieux et fins. L’ingéniosité et la finesse
sont les termes français qui rendent plus explicitement le vocable Ghomala’ de Msem. En fait,
Msem Todjom exprime l’ingéniosité et la finesse qui caractérisent les Bandjoun actifs.
Maintenant que Dieu lui-même attend des notables camerounais, la création de nouveaux
emplois que pouvez-vous lui répondre?
Dieu attend que vous preniez une femme et que vous trouviez des maris à vos filles. Il
est vrai que dans ce passage de l’Ancien Testament on demande de prendre des femmes au
pluriel dans le texte original hébraïque. Les valeurs positives de la monogamie nous poussent
à demander aux notables déjà polygames de voir s’ils ne peuvent pas orienter leurs enfants et
leurs amis à être monogames? Pourquoi ne pas arrêter le nombre des épouses et à en être
responsable à la satisfaction de toutes les belles-familles.
En tout cas, Dieu ne veut pas qu’on diminue en nombre démographique, mais qu’on
augmente toujours. C’est pourquoi il dit : croissez et ne diminuez pas. Cette recommandation
s’étend sur le potentiel humain aussi bien que sur le matériel et les propriétés de toute nature.
Lutter contre la pauvreté est une mission divine. Un ancien pauvre devient un problème
lorsqu’on le vote trésorier de la communauté. Il trouve toujours énorme le petit don qu’on
apporte chez un chrétien en situation de besoin. Devenir riche est un signe de la bénédiction
de Christ. Oui chers notables et anciens de l’Eglise, multipliez et ne diminuez pas. Enrichissezvous davantage au jour le jour. Dieu lui-même vous en saura gré. C’est un mandat divin.
Recherchez le bien de la ville où vous habitez et priez en sa faveur, car votre bonheur en
dépend. Dieu semble faire des notables et des anciens de l’Eglise des agents de
développement. Il revient à chacun d’entre eux et d’entre elles de lui répondre sans
ambages pour lui dire à quel niveau il se trouve en matière de développement de la ville où il
habite. Il s’agit de se développer avec les fils et les filles de la ville et du village d’accueil.
N’ayez pas peur de ceux qui penseront que vous prenez tout pour vous-même et vous
qualifieront d’envahisseurs. Il vaut mieux répondre avec satisfaction à Dieu que de se laisser
décourager par ceux qui ne se sentent pas autant divinement mandatés pour développer
sans frein la ville où l’on réside. On ne retire d’un territoire que ce qu’on y a semé. On ne
jouit d’une activité qu’au prorata de l’intensité des efforts consentis aux côtés des moyens
investis.
[1]Ce que Dieu, le roi, le people, les notables et les anciens attendent des anciens fera l’objet d’un article dans
le prochain volume.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
58 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler