close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Assemblée générale des actionnaires

IntégréTéléchargement
Assemblée générale
des actionnaires
6 avril 2016
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Information
 Les comptes consolidés annuels au 31 décembre ont fait l’objet d’un audit
 Les données semestrielles ont fait l’objet d’un examen limité des commissaires aux
comptes
 Les données trimestrielles ne font l’objet ni d’un examen limité, ni d’un audit des
commissaires aux comptes
 Sauf spécification contraire, les variations indiquées s’entendent par comparaison avec
la même période de l’exercice précédent
Avertissement
Ce document contient des réflexions et des informations prospectives. De par leur nature, ces réflexions et informations comprennent des projections financières
et des estimations ainsi que les hypothèses sur lesquelles celles-ci reposent, des déclarations portant sur des projets, des objectifs et des attentes concernant
des opérations, des produits et services ou les performances futures. Bien que la Direction de Vallourec estime que ces réflexions et informations prospectives
sont raisonnables, Vallourec ne peut garantir leur exactitude ou leur exhaustivité et les investisseurs dans Vallourec sont alertés sur le fait que ces réflexions et
informations prospectives sont soumises à de nombreux risques et incertitudes qui sont difficiles à prévoir et généralement en dehors du contrôle de Vallourec,
qui peuvent impliquer que les résultats et événements effectivement réalisés diffèrent significativement de ceux qui sont exprimés, induits ou prévus dans les
réflexions et les informations prospectives. Ces risques comprennent ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par Vallourec
auprès de l'AMF, y compris ceux énumérés dans la section «Facteurs de Risques» du Document de référence déposé auprès de l'AMF le 10 avril 2015 (N° D.150315).
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/2
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Information
Avertissement
Cette présentation et les informations qu’elle contient ne constituent ni une offre de vente ou d’achat ni la sollicitation de vente ou d’achat de titres de Vallourec ni
un prospectus au sens de la Directive 2003/71/EC. Aucune communication, ni aucune information relative à l'augmentation de capital envisagée ne peut être
diffusée au public dans un pays dans lequel il doit être satisfait à une obligation d’enregistrement ou d’autorisation. Aucune démarche n’a été entreprise (ni ne
sera entreprise) dans un quelconque pays (autre que la France) dans lequel de telles démarches seraient requises. La souscription ou l’achat de titres de
Vallourec peuvent faire l’objet dans certains pays de restrictions légales ou réglementaires spécifiques. Vallourec n’assume aucune responsabilité au titre d’une
violation par une quelconque personne de ces restrictions. La diffusion, la publication ou la distribution de ce document dans certains pays peut constituer une
violation des dispositions légales et réglementaires en vigueur. En conséquence, les personnes physiquement présentes dans ces pays et dans lesquels le
présent document est diffusé, publié ou distribué doivent s’informer et se conformer à ces lois et règlements.
Espace Economique Européen
Le présent présentation ne constitue pas un prospectus au sens de la Directive 2003/71/CE, telle que modifiée, dans la mesure où cette Directive a été
transposée dans les Etats membres de l’Espace Economique Européen (ensemble, la « Directive Prospectus »).
L’offre sera ouverte au public en France exclusivement postérieurement à la délivrance par l’Autorité des marchés financiers d’un visa sur le prospectus préparé
en conformité avec la Directive Prospectus.
S’agissant des Etats membres de l’Espace Économique Européen autres que la France ayant transposé la Directive Prospectus (les « Etats Membres »), aucune
action n’a été entreprise et ne sera entreprise à l’effet de permettre une offre au public de titres rendant nécessaire la publication d’un prospectus dans l’un ou
l’autre des Etats Membres. Par conséquent, les titres de Vallourec peuvent être offerts dans les Etats Membres uniquement (a) à des investisseurs qualifiés, tels
que définis dans la Directive Prospectus ; ou (b) dans des circonstances ne nécessitant pas la publication par Vallourec d'un prospectus aux termes de l’article
3(2) de la Directive Prospectus.
Pour les besoins du présent paragraphe, l’expression « offre au public de titres » dans un Etat Membre donné signifie toute communication adressée à des
personnes, sous quelque forme et par quelque moyen que ce soit, et présentant une information suffisante sur les conditions de l’offre et sur les valeurs
mobilières objet de l’offre, pour permettre à un investisseur de décider d’acheter ou de souscrire ces valeurs mobilières, telle que cette définition a été, le cas
échéant, modifiée dans l’Etat Membre considéré.
Ces restrictions de vente concernant les Etats Membres s’ajoutent à toute autre restriction de vente applicable dans les Etats Membres ayant transposé la
Directive Prospectus.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/3
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Information
Royaume-Uni
La diffusion du présent présentation est destinée uniquement à des personnes qui (i) sont situées en dehors du Royaume-Uni, sous réserve des lois applicables,
ou (ii) sont des investisseurs professionnels visés par l'article 19(5) du Financial Services and Markets Act 2000 (Financial Promotion) Order 2005 (tel
qu'amendé) (l'« Ordonnance »), ou (iii) répondent aux dispositions de l'article 49(2)(a) à (d) (« high net worth bodies corporate, unincorporated associations and
partnerships and trustees of high value trusts ») de l'Ordonnance (les personnes mentionnées aux paragraphes (i), (ii) et (iii) étant ensemble désignées comme
les « Personnes Habilitées »). Les titres de Vallourec ne seront disponibles et ne pourront être offerts ou émis qu’à de telles Personnes Habilitées et toute offre,
sollicitation ou accord en vue de l’achat ou de la souscription des titres ne pourra être réalisé qu’avec de telles Personnes Habilitées. Toute personne autre
qu’une Personne Habilitée ne doit pas utiliser ou se fonder sur ce présentation ou l'une quelconque des informations qu'il contient.
Etats-Unis
Le présent présentation ne constitue pas une offre de vente ou d'achat de titres ou une quelconque sollicitation d’une offre d’achat ou de souscription de titres de
Vallourec aux Etats-Unis d'Amérique. Les titres ne peuvent être offerts, souscrits ou vendus aux Etats-Unis d'Amérique en l’absence d’enregistrement ou de
dispense d’enregistrement au titre du U.S. Securities Act de 1933, tel que modifié (le « U.S. Securities Act »). Les titres de Vallourec n’ont pas été et ne seront
pas enregistrés au titre du U.S. Securities Act et Vallourec n’a pas l’intention d’effectuer une offre au public de ses titres aux États-Unis d'Amérique.
Déclarations prospectives
Le présent présentation contient des indications sur les objectifs du Groupe ainsi que des déclarations prospectives. Ces indications sont parfois identifiées par
l’utilisation du futur, du conditionnel et de termes tels que « croire », « s’attendre à », « pouvoir », « estimer », « avoir l’intention de », « envisager de », « anticiper
», « devoir », ainsi que d’autres termes similaires. L’attention du lecteur est attirée sur le fait que la réalisation de ces objectifs et de ces déclarations prospectives
dépend de circonstances ou de faits qui devraient se produire dans le futur. Ces déclarations prospectives et ces informations sur les objectifs peuvent être
affectées par des risques connus et inconnus, des incertitudes et d’autres facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats futurs, les performances et les
réalisations du Groupe soient significativement différents des objectifs formulés ou suggérés. Ces facteurs peuvent inclure les évolutions de la conjoncture
économique et commerciale ainsi que les facteurs de risque détaillés Chapitre 5 « Facteurs de risque » figurant dans le document de référence et la section 2 «
Facteurs de risque » de la note d’opération qui a reçu le visa de l’AMF n°16-073 le 16 mars 2016.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/4
Bilan 2015 et Perspectives
Philippe Crouzet
Président du Directoire
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
L’année 2015
 L’année 2015 a été marquée par la chute importante
des volumes sur les marchés Pétrole et Gaz
 Depuis le début de la crise, Vallourec a :
— pris des mesures importantes d’ajustement à court terme
— lancé un plan global d’actions stratégiques majeures visant à
renforcer
• notre compétitivité
• notre offre commerciale et technologique
• notre structure financière
 Au delà du cycle, notre objectif est le retour à la croissance et à la
rentabilité.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/6
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Plan de la présentation
1. Faits marquants 2015
2. Résultats financiers 2015
3. Plan de transformation
4. Augmentation de capital
5. Perspectives
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/7
Les faits marquants 2015
Jean-Pierre Michel
Directeur général
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Qualité
Sécurité
Un progrès continu sur nos fondamentaux
 Pas d’accident mortel
Atteindre les
plus hauts standards
 TRIR = 3,25
Objectifs dépassés
 LTIR = 1,24
Premier élément
de différenciation
 Nombre de réclamations
divisé par deux
 Plus de 92% des commandes
livrées à l’heure
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Objectifs dépassés
/9
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Des succès commerciaux
Énergie électrique
Pétrole & Gaz
 Contrat et coopération avec Doosan pour
des centrales conventionnelles au Charbon
 Contrats cadres avec TOTAL et Wintershall
 Contrats avec EDF et AREVA pour des tubes
pour générateurs de vapeur pour les centrales
nucléaires
 Contrat Stampede pour le Golfe du Mexique
 Qualification de notre usine de Nansha par
l’Autorité de Sûreté Nucléaire chinoise
 Kaombo en Angola, un projet offshore ultraprofond (OCTG & Linepipe)
Industrie
 Participation à de grands projets
architecturaux : pont d’Ancenis, Musée
des Confluences, Mont Saint Michel,…
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
 Première livraison d’ombilicaux sur Glenlivet en
Mer du Nord
/ 10
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Des capacités d’innovation maintenues à haut niveau
Dépenses R&D
 6 Centres de recherche et de test
 500 Chercheurs et techniciens
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Brevets enregistrés
 3 leviers principaux :
— Aciers, tubes et solutions
premium
— Facilité d’usage et TCO (Total
Cost of Ownership)
— Nouveaux marchés
/ 11
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Qualification des connexions
 Qualification des connexions nécessaire pour valider les
performances d’un produit et son adéquation à l'application
souhaitée
 Des essais basés sur des normes industrielles et/ou des
spécifications client
 Plus de 30 connexions qualifiées en 2015 pour nos grands
comptes Clients: Petrobras, Shell, Chevron, BP, ExxonMobil,..
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 12
Centres de R&D et de tests de connexions
Un réseau mondial unique
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Amérique du Nord
en
France
x2 en
France
6
x1 aux centres x1 au
USA de R&D Brésil
x2 en
Allemagne
aux
USA
Europe
4
au
centres
de tests Brésil
en
Indonésie
Amérique du Sud
Asie
Capacité des bancs d'essais de connexions
(En nombre de tests par an)
100 129 129 129
214 229
171 200
2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 13
Résultats financiers 2015
Olivier Mallet
Directeur Financier
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Chiffres clés 2015
Volumes
Chiffre
d’affaires
RBE(1)
Résultat net
1,4 Mt
-39 %

Chute importante des volumes sur les marchés Pétrole et Gaz aux
Etats-Unis et en EAMEA

Chiffre d’affaires fortement affecté par la chute des volumes

Résultat brut d’exploitation de -77 M€ en 2015

Dont des dépréciations d’actifs de 296 M€ principalement en Europe


Cash-flow disponible positif, en ligne avec l’objectif fixé
Gestion stricte du BFR et des Capex (plafonnés à 268 M€)


Effectifs global en baisse de 3 500 postes (-14 % par rapport à fin 2014)
Réduction significative des SG&A : -55 M€ (-10 % par rapport à
l’exercice 2014)
3 803 M€
-33 %
-77 M€
vs. 855 M€
-865 M€
-6,4 %
Cash-flow
disponible(2)
Adaptation et
économies
135 M€
Mise en œuvre vigoureuse
des mesures d’adaptation à
court terme et structurelles
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
(1) RBE : Résultat brut d’ exploitation
(2) Mesure à caractère non strictement comptable, se définit comme la capacité d’ autofinancement après prise en
compte des investissements industriels bruts et de la variation du besoin en fonds de roulement lié à l’ activité
/ 15
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Plan Valens et mesures d’adaptation à court terme
Gestion stricte des Capex
SG&A
En millions d’euros
En millions d’euros
576
803
560
568
567
388
€350m
513
268
€80m
2012
2013
2014
2015
Baisse des effectifs dans le monde
Effectifs totaux
2014
2015
Economies associées au Plan Valens
(à fin 2015)
 Objectif confirmé de réduction des
coûts ajoutés de 10 %
-3 500
-14 %
juin 2015
2013
 700 initiatives, dont 2/3 déjà en place
-1 600
-1 900
déc. 2014
2012
déc. 2015
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
 En ligne avec les économies visées
 > 100 M€ d’économies réalisées
/ 16
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Evolution par marché
Industrie & Autres
-32,6 %
Pétrole et gaz
 Europe : Forte pression
 EAMEA : Faible niveau de
concurrentielle
 Brésil :
• Environnement macroéconomique
très difficile
• Baisse importante des prix
du minerai de fer
commandes et concurrence intense
• Réduction des capex de la part
678
559
205
Énergie électrique
-37,8 %
-8,4 %
 Conventionnel : baisse des
volumes et effet prix négatif
 Nucléaire : chiffre d’affaires en
légère baisse
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
En millions d'euros
des IOCs
• Déstockage de certains NOCs
2 361
 États-Unis : Faible demande en
OCTG
 Brésil : Activité de forage en baisse
Pétrochimie
-28,8 %
 Environnement très concurrentiel,
manque de nouveaux projets
/ 17
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Répartition du chiffre d’affaires
En % du CA total du Groupe
Chiffre d’affaires par marché
Chiffre d’affaires par zone géographique
30,6 %
66,6 %
28,8 %
62,1 %
25,2 %
22,4 %
15,7 %
5,1 %
5,4 %
16,1 %
10,8 %
10,7 %
14,7 %
9,0 %
17,6 %
17,8 %
19,1 %
22,3 %
FY2014
2014
FY2015
2015
FY2014
2014
FY2015
2015
Pétrole et Gaz
Energie électrique
Amérique du Nord
Reste du monde
Pétrochimie
Industrie et autres
Asie et Moyen-Orient
Europe
Amérique du Sud
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 18
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Cashflow disponible et dette nette stabilisée
En millions d’euros
Endettement net au
31 déc. 2015
Endettement net au
31 déc. 2014
Variation du
BFR(1)
Dette
nette =
37,1 %
des
capitaux
propres
Investissements
industriels bruts
Dividendes
versés
(268)
Capacité
d’autofinancement
(1 547)
(229)
(69)
Cessions d’actifs
et autres
éléments
(38)
Dette
nette =
50,0 %
des
capitaux
propres
(1 519)
+632
Cash-flow disponible = +135 M€
Légère réduction de l’endettement net
Ratio “endettement sur capitaux propres” consolidés : 50 %
(43 % au regard des covenants bancaires)
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
(1) Variation du besoin en fonds de roulement, +réduction / (augmentation)
/ 19
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Ressources financières au 31 décembre 2015
Financements long terme confirmés
En millions d’euros
4 500
Lignes bancaires
confirmées
4 000
Financement long terme
(obligations, leasings,…)
Nouvelles lignes
bancaires confirmées
3 500
2 500
1 790
520
520
1 590
1 590
1 790
2 000
 En mars 2016, Vallourec a conclu des accords
pour de nouvelles lignes de crédit renouvelables
d’un montant total d’environ 520 millions d’euros :
450
— Une ligne de crédit renouvelable de 450 millions
d’euros à échéance 2020 au profit Vallourec SA
1 500
1 000
1 078
1 763
1 763
1 060
500
1 017
606
592
déc.-19
> déc.-20
0
déc.-15
déc.-16
— Des disponibilités pour un montant de 631 millions
d’euros couvrant 163 % de la dette à court terme
— 1,790 milliard d’euros de lignes bancaires
520
3 000
 Une liquidité confortable :
déc.-17
déc.-18
— Une ligne de crédit renouvelable de 80 millions de USD
pour une durée de 3 ans au profit de Vallourec Star
* *Ces nouvelles lignes de crédit seront disponibles sous réserve de la réalisation de
l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription dans le
cadre de la levée de fonds globale d'un montant d'environ 1 milliard d'euros
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 20
Perspectives 2016
Maintien de conditions de marché défavorables
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
+/-
+
-
Etats-Unis
Les coupes budgétaires des opérateurs, la faible demande
et la pression sur les prix devraient continuer en 2016
Le déstockage en cours chez les distributeurs devrait
s’achever au second semestre 2016
Brésil
Nouvelle révision à la baisse du Plan Exploration &
Production de Petrobras 2015-2019 annoncée le
12 janvier 2016 (-32 milliards de dollars US par rapport
au plan présenté en juin 2015)
Maintien de la priorité au développement des champs
pré-salifères : devrait limiter la baisse des livraisons de
tubes en 2016
Les activités Industrie & autres devraient continuer à
souffrir d’un environnement macroéconomique déprimé.
Les prix du minerai de fer devraient être en baisse par
rapport à 2015.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Zone EAMEA
+/-
Energie électrique :
+
L’activité Energie électrique conventionnelle devrait
bénéficier de livraisons en légère hausse en 2016 par
rapport à 2015
-
Baisse de l’activité nucléaire en 2016 par rapport à 2015
Industrie & autres : les activités devraient continuer à
être affectées par la baisse de volumes et la pression sur
les prix
Pétrole & Gaz :
Livraisons 2016 fortement affectées
Report de projets des IOCs. Forte concurrence sur les
appels d’offres des NOCs
Forte concurrence créant une pression sur les prix
/ 21
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
2016
Prévisions T1 2016
Chiffre
d’affaires
RBE
Dette nette
Chiffre d’affaires de 671 M€
Objectifs 2016*
RBE
RBE attendu légèrement
meilleur que celui du T4 2015
(qui s’établissait à -77 M€)
Cash-flow
Dette nette de 1,8 milliard
d’euros au 31 mars 2016
Dette nette
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
RBE en 2016 inférieur à celui de 2015
Flux de trésorerie disponible 2016 d’environ
-600 millions d’euros (à besoin en fonds de
roulement stable)
Dette nette n’excédant pas 1,5 milliard
d’euros en fin d’année 2016, après
acquisition de Tianda, consolidation
complète de VSB et réalisation de son projet
d’augmentation de capital d’environ
1 milliard d’euros
*À taux de change à fin 2015
/ 22
Accélerer la transformation
Philippe Crouzet
Président du Directoire
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Ce que nous avons annoncé le 1er février 2016
Quatre initiatives stratégiques majeures
1. Projet de réorganisation des activités européennes*
2. Développement de pôles de production hautement compétitifs au Brésil
et en Chine**
3. Renforcement du partenariat avec NSSMC***
4. Renforcement du bilan
Un véritable projet de transformation opérationnelle et financière pour
préparer le retour à la croissance et à la rentabilité
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* La mise en place de ce projet est soumise à la consultation préalable des instances représentatives du personnel compétentes
** Sous réserve de l’approbation des autorités chinoises compétentes (notamment des autorités de concurrence)
*** Soumis à l’autorisation des autorités de concurrence
/ 24
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Projet de réorganisation des activités européennes
1
 Réorganiser nos opérations européennes*…
— Réduction de 50% des capacités de production de tube par rapport à 2014
• Fermeture de 2 des 4 laminoirs de production de masse
• Fermeture d’une ligne de traitement thermique et d’une ligne de filetage
— Réduction totale des effectifs de 1,000 postes équivalents temps plein
(en complément du plan Valens)
— Cession d’actifs
 … pour créer un ensemble industriel européen optimisé
— Recentrage des activités de laminage en Allemagne et de finition en France
— Optimisation de la charge à travers le cycle
— Renforcement de la R&D
Vallourec répond au problème de surcapacité européenne
en se recentrant sur les activités à forte valeur ajoutée
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* La mise en place de ce projet est soumise à la consultation préalable des instances représentatives du personnel compétentes
/ 25
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Un pôle de production hautement compétitif au Brésil
2
 Une rationalisation de l’organisation de la production industrielle avec NSSMC* :
— Fusion de VSB & VBR pour créer Vallourec Soluções Tubulares do Brasil
détenu par Vallourec (84,6 %), NSSMC (15 %) et Sumitomo Corporation (0,4 %)
— Contrat d’approvisionnement avec NSSMC maintenu
 Permettant :
— L’arrêt des 2 hauts fourneaux et de l’aciérie de Belo Horizonte pour concentrer
toute la production d’acier dans l’usine de Jeceaba
— La rationalisation des investissements industriels et des actifs de la forêt
— Des synergies administratives et fiscales
 Pour capitaliser sur la position très concurrentielle de VSB pour l’export
— Des performances opérationnelles optimales
— Une parité BRL / USD favorable
Des opérations brésiliennes optimisées et hautement compétitives
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* Soumis à l’autorisation des autorités de concurrence
/ 26
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Un pôle de production hautement compétitif en Chine
2
Prise de contrôle de Tianda Oil Pipe*
 Un producteur chinois de tubes sans soudure depuis 1993, dans
lequel Vallourec a pris une participation de 19,5% en 2011
 Un laminoir PQF haut de gamme, d’une capacité de production de
500 Kt, associé à des installations de finition
 Des coûts de production parmi les plus compétitifs de l'industrie
 Qualifié par des clients OCTG de premier rang
 Un partenariat fructueux avec Vallourec
Tianda : un partenaire prêt pour l'intégration
au sein de Vallourec
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* Sous réserve de l’approbation des autorités chinoises compétentes (notamment des autorités de concurrence)
/ 27
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Un pôle de production hautement compétitif en Chine
Les paramètres clés de
l'acquisition de Tianda*
 Accord sur l’acquisition d’une
participation supplémentaire de 50,61 %
signé le 29 janvier 2016
 Lancement obligatoire d’une offre de
rachat officielle pour les minoritaires
 L’investissement maximum devrait être
de 175 millions USD
2
Des justifications fortes
 Des coûts de production inférieurs de
30 % / 40 % par rapports à des routes
existantes pour des produits
comparables
 La possibilité d’une offre élargie et ultracompétitive alliant connexions VAM ®
et tubes à bas coûts de Tianda
 Soutenir les parts de marchés du VAM ®
Un nouveau pilier dans le dispositif industriel et commercial
de Vallourec
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* Sous réserve de l’approbation des autorités chinoises compétentes (notamment des autorités de concurrence)
/ 28
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Un partenariat renforcé avec NSSMC
2012
Fusion de Nippon Steel et Sumitomo Metal donnant naissance
à NSSMC, 2ème producteur mondial d’acier
2009
Acquisition de 1.7% du capital de Vallourec par Sumitomo Metal,
et de 1,5% du capital de Sumitomot Metal par Vallourec
2007
Vallourec et Sumitomo Tubos do Brasil créent VSB
1985
Sumitomo Metal et Vallourec mettent en place le premier accord
de partenariat R&D sur le VAM ®
1984
Création de VAM® USA avec Sumitomo Metal
1976
Sumitomo Metal et Vallourec mettent en place un accord de licence
sur les connexions VAM®
1965
Vallourec invente le VAM ®, la première connexion premium
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
3
/ 29
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Un partenariat renforcé avec NSSMC
3
 Améliorer la coopération R&D pour renforcer le positionnement
du VAM®
— Une nouvelle dynamique pour une coopération technique de + de 40 ans
— Des moyens complémentaires pour accélérer l’innovation et le développement
de nouveaux produits
 Lancer Vallourec Soluções tubulares do Brasil
— Une nouvelle entité 85 /15 suite à la fusion de VBR et VSB
— La poursuite du partenariat technique à l’usine de Jeceaba
 Renforcer les liens capitalistiques
— NSSMC participera à l’augmentation de capital de Vallourec pour atteindre
15 % de son capital*
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* Sous réserve de l’approbation des autorités de concurrence et de l’Assemblée Générale des actionnaires
/ 30
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Renforcement du bilan : augmentation de capital
4
 Une levée de fonds totale de 1,0 Md€
— ~515 M€*, réservés à NSSMC et Bpifrance
— ~485 M€*, souscrits via une augmentation de capital avec DPS
 Bénéfices anticipés
— Financement du redressement opérationnel et de la transformation du Groupe
— Assurer la liquidité du Groupe
— Renforcement du profil crédit dans la perspective d’un retour en catégorie « Investment grade » des
agences de notation
— Renforcement de la structure actionnariale autour de deux partenaires stratégiques et financiers
 Calendrier envisagé
— Soumission au vote des actionnaires lors de l’Assemblée Générale Ordinaire et Extraordinaire
du 6 avril 2016
— Lancement de l’opération sous réserve des conditions de marché et de l’obtention du visa de l’Autorité
des marchés financiers sur le prospectus relatif à cette opération
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* (hypothèses illustrative en cas de lancement)
/ 31
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Des projets réalisés pour l’essentiel fin 2017
2016
1
2017
2018
Cession intérêt maj dans l’aciérie de St-S.
Remodeler les opérations
européennes*
Cession de VHET
Réorganisation et spécialisation de l’Europe*
2
Développer des pôles de
production hautement compétitifs
au Brésil et en Chine
3
Fusion VBR-VSB **
Fermeture du haut fourneau n° 2 de Belo Horizonte
Fermeture du haut fourneau n°1
et de l’aciérie de Belo Horizonte
Contrôle de Tianda***
Obligation convertible obligatoire
Renforcer le partenariat avec NSSMC
Renforcement de la coopération R&D et industrielle
4
Renforcer notre structure financière
Augmentation de capital****
Une transformation opérationnelle et financière lancée aujourd'hui pour
assurer la rentabilité à long terme et renforcer la base de l'actionnariat
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
* La mise en place de ce projet est soumise à la consultation préalable des instances représentatives du personnel compétentes
** Soumis à l’autorisation des autorités de concurrence
*** Sous réserve de l’approbation des autorités chinoises compétentes (notamment des autorités de concurrence )
**** Sous réserve de l’approbation de l’Assemblée Générale des actionnaires et de la completion of the right issue
/ 32
Contribution des initiatives stratégiques :
RBE
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
750 M€ de contribution additionnelle au RBE à l’horizon 2020
C
c.€100m
100
M€
B
c.€250m
250
M€
Changement de périmètre (consolidation de Tianda et VSB)
Optimisation de l’empreinte industrielle
(Coûts inférieurs de 30 % à 40 % aux routes actuelles)
Réduction des coûts
A
c.€400m*
400
M€
• Plan Valens : 350 M€ (dont 100 M€ réalisées en 2015)
• Nouvelles initiatives : 150 M€ d’économies en plus de Valens
• Economies récurrentes Post-2017
2020 vs.
vs. 2015
2020
2015
* Economies brutes
Près de 50 % des contributions visées à horizon 2020 seront atteintes en 2018,
indépendamment de toute reprise des volumes
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 33
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
RBE additionnel cumulé
Génération de trésorerie cumulée (hors RBE)
800
300
700
250
600
500
200
400
150
300
100
200
50
100
0
0
2016
2017
2018
2019
2020
RBE brut additionnel généré grâce aux initiatives stratégiques,
indépendant de toute reprise des volumes
RBE brut additionnel associé à une reprise des volumes
2016
2017
2018
2019
2020
Trésorerie additionnelle générée par la cession d’une partie des actifs forestiers
et synergies d’impôts, indépendamment de toute reprise des volumes
Trésorerie additionnelle associée à une reprise des volumes
~750 M€ de RBE additionnel et ~ 260 M€ de génération de trésorerie additionnelle
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 34
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Contribution de la reprise de l’activité Pétrole et Gaz
 Un rééquilibrage de l’offre et de la demande de pétrole est attendu
à l’horizon de quelques trimestres
mb/d
Demand/Supply Balance until 4Q16*
mb/d
100
3
2,5
95
2
1,5
90
1
0,5
85
0
-0,5
80
-1
-1,5
75
-2
Impl. stock ch.&misc (RHS)
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Demand
Source : IAE data et estimations Vallourec – mars 2016
Supply*
/ 35
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Contribution de la reprise de l’activité Pétrole et Gaz
 La reprise des investissements d’Exploration & Production est le
facteur clef pour la demande de tubes.
 Cette reprise sera portée principalement par le déclin naturel des
gisements
0.5%
Croissance de la demande
(par an)
Déclin de la production
(par an) (6,0)%
(6.0)%
L’impact du retour aux volumes de 2014 ajouterait une
contribution additionnelle de 900 M€ au RBE en 2020
Source : Agence Internationale de l’ Energie – janvier 2016
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Source : Agence Internationale de l’ Energie, “Oil Medium Term Market Report” – février 2015
/ 36
Une transformation nécessaire pour revenir
à la croissance et à la rentabilité
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
1,2 Md€ - 1,4 Md€ RBE
en 2020
Contribution additionnelle au RBE :
• Initiatives stratégiques : + 750 M€
FCF disponible normalisé
de 500 M€ - 600 M€
• Retour progressif des volumes : + 900 M€
ROCE > WACC
Un Vallourec transformé et plus compétitif pour profiter pleinement
de la reprise des marchés
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 37
Renforcer le bilan
Olivier Mallet
Directeur Financier
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Logique des opérations sur le capital
Renforcement
du bilan
Constitution
d’une base
d’actionnaires
stable
 Renforcement des fonds propres d’un montant global envisagé d’environ 1 milliard d’euros
pour :
— Financer le plan de transformation du Groupe
— Renforcer la flexibilité financière vis-à-vis des covenants financiers
— Améliorer le profil crédit dans la perspective d’un retour dans la catégorie investment grade
 Soutien des actionnaires stratégiques Bpifrance et NSSMC :
— Participation portée et maintenue à 15 % du capital chacun, notamment à travers la souscription d’ORA1
— Engagements de souscription à l’augmentation de capital avec maintien du DPS2 au pro-rata
de leur part en capital
Assemblée Générale - 2016
1
ORA: obligations remboursables en actions
: droit préférentiel de souscription
2 DPS
/ 39
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Structure des opérations*
ORA
de tranche A
~ 389 M€
Réservées à
NSSMC et
Bpifrance
 Instrument de capital utilisé pour des raisons règlementaires (autorisations nécessaires auprès
de l’autorité de la concurrence brésilienne)
 Objectif : Bpifrance et NSSMC détiendront chacun, sur une base diluée post-émission des
actions nouvelles issues du remboursement de ces ORA de Tranche A, 15 % du capital
 Emission sur la base d’un prix implicite par action de 11€
Augmentation
de capital
avec DPS
~ 485 M €
ORA
de tranche B
~ 125 M €
 Renforcement des fonds propres et préservation des intérêts de tous les actionnaires de
Souscrite par
Vallourec (par l’octroi d’un droit préférentiel de souscription)
le public,
NSSMC
et Bpifrance
 Un DPS sera détaché de chaque action
Réservées à
NSSMC et
Bpifrance
 Equivalent économique de l’exercice du DPS, permettant à Bpifrance et NSSMC de souscrire
dans les mêmes conditions que les autres actionnaires exerçant leur DPS et ainsi de maintenir
le niveau de leur participation à 15% du capital
 Engagements de souscription de NSSMC et Bpifrance au pro-rata de leur participation
* (à titre illustratif sur la base des hypothèses actuelles)
Assemblée Générale - 2016
/ 40
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Principales caractéristiques de l’émission d’ORA
Tranche B
Tranche A
Objectif
Termes (1)
 Réplique une augmentation de capital réservée à NSSMC et Bpifrance et leur permettra de détenir
chacun 15% du capital après remboursement en actions
 Montant : environ 389 M€ (à titre illustratif sur la base des hypothèses actuelles)
 Nominal : correspondant à un prix implicite de 11 euros par action
 Remboursement :
 Dès l’autorisation de l’autorité de la concurrence brésilienne
 Et au plus tard, à échéance de 2 ans
 Coupon : néant
Objectif
 Réplique la participation prorata de NSSMC et Bpifrance à l’augmentation de capital comme s’ils avaient
reçu des DPS via les actions sous-jacentes aux ORA de Tranche A, et leur permet de se maintenir à 15% du capital
Termes




Date d’émission
Montant : environ 125 M€ (à titre illustratif sur la base des hypothèses actuelles)
Nominal des obligations : prix d’émission de l’augmentation de capital avec DPS
Remboursement : modalités identiques aux ORA de Tranche A
Coupon : néant
 A la date de règlement-livraison de l’augmentation de capital avec maintien du DPS
Assemblée Générale - 2016
1
Pour plus d’information, se référer au prospectus visé par l’AMF le 16 mars sous le numéro 16-0079
/ 41
Résolutions financières permettant la mise en œuvre des
opérations
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Postulats utilisés pour la rédaction des résolutions au moment de la convocation à
l’Assemblée générale :
 Résolutions fondées sur des hypothèses prises au 1/02/2016 permettant d’assurer le lancement de
l’augmentation de capital quelles que soient les conditions de marché et de cours de l’action
 Et prenant en compte la flexibilité des tailles respectives des deux instruments de capital (DPS et ORA)
 D’où :
— Réduction possible de la valeur nominale des actions Vallourec, ramenée de 2 euros à 0.01 euro
(26ème résolution)
— Plafonds en nombre d’actions émises pour l’augmentation de capital avec DPS et les tranches de
l’ORA calculés avec un prix d’émission de 0.01 euro, et sur la base des tailles maximales possibles de
chacun des deux instruments (18ème à 20ème résolutions)
Ces hypothèses, théoriques au vu des niveaux de cours actuels, ont depuis été actualisées, le
niveau du cours actuel permettant de retirer la 26ème résolution de réduction du nominal
Assemblée Générale - 2015
/ 42
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Résolutions financières permettant la mise en œuvre des opérations
Hypothèses initiales
 Les hypothèses suivantes ont été retenues :
 Réduction de la valeur nominale de chaque action à 0,01 euro
 Prix de souscription égal à 0,01 euro
 18ème résolution : le plafond prend pour hypothèse une détention de
Bpifrance de 15% du capital avant lancement de l’augmentation de
capital
 19ème et 20ème résolutions : les plafonds prennent pour hypothèse une
détention de Bpifrance de 5,3% du capital avant lancement de
l’augmentation de capital

18ème
résolution : augmentation de capital avec DPS
 Plafond de 680M€, soit 68Md d’actions
 Plafond global de 85Md d’actions
 19ème et 20ème résolutions : émissions d’ORA réservées à NSSMC et
Bpifrance
 Tranche A: plafond commun de 45M d’actions
 Tranche B: plafond commun de 12,5Md d’actions
 Imputation sur le plafond global
Hypothèses actualisées à la date de l’assemblée générale
(hypothèses en cas de lancement)
 Les hypothèses actualisées à date prennent en compte les
éléments suivants:
 Pas de réduction de la valeur nominale de chaque action, qui
demeure à 2 euros
 Bpifrance détient 10,32 % du capital
 18ème résolution : augmentation de capital avec DPS
 Montant envisagé: ~ 485M€, dont ~ 57M€ souscrits par Bpifrance et
NSSMC
 19ème et 20ème résolutions : émissions d’ORA réservées à NSSMC et
Bpifrance
 Montant envisagé de la Tranche A: ~ 389 M€
 Montant envisagé de la Tranche B: ~ 125M€
 Ces trois résolutions sont inter-conditionnées
 A ce stade, les éléments suivants restent à fixer :
 La date de lancement des opérations
 Le prix d’émission dans le cadre de l’augmentation de capital avec
DPS et de l’émission des ORA de Tranche B
 Ces trois résolutions sont inter-conditionnées
Assemblée Générale - 2016
/ 43
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Actionnariat et gouvernance
Répartition cible de l’actionnariat de Vallourec
Bpifrance (15% du capital)(*)
NSSMC (15% du capital
et des droits de vote)
Public1 (70%) dont
Salariés2
Note : répartition du capital après réalisation de l’augmentation de capital avec DPS et post
remboursement des ORA
(*)
Bpifrance a la possibilité, pour une période de 4 ans à compter du 1er février 2016, de
bénéficier des droits de vote double attachés aux actions de la Société qu’elle détient, étant
précisé que les droits de vote au-delà de 15% ne seront pas exercés en AG
1
2
Eléments complémentaires sur la gouvernance
 Engagements de conservation (12 mois) et cession
ordonnée
 Clauses de Standstill (sous réserve de certaines
exceptions)
− Plafonnement des droits de vote de NSSMC et
Bpifrance à 15% pendant une période de 15 ans à
compter du 1er février 2016
 Nominations au Conseil de Surveillance
− Nomination d’un représentant de Bpifrance (13ème
résolution de la présente assemblée)
− Nomination d’un représentant de NSSMC (résolution
proposée à la première AG suivant le remboursement
des ORA)
dont Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) et actions auto -détenues
Au 31/12/2015 les Salariés du groupe détenaient 7,63% du capital
Assemblée Générale - 2016
/ 44
Perspectives
Philippe Crouzet
Président du Directoire
Vallourec est bien placé pour bénéficier pleinement
de la reprise du marché
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
1
Des marchés solides servis par un dispositif industriel à la pointe de la technologie
2
Des relations fortes avec les principaux clients à travers le monde
3
La meilleure offre de produits sur le marché, répondant à tous les besoins de nos clients
4
Des coûts de production plus compétitifs
5
Une structure de capital renforcée
Les investissements réalisés au cours des dernières années et les initiatives stratégiques
majeures annoncées le 1er février permettront à Vallourec de bénéficier pleinement de la
reprise du marché
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 46
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Une stratégie à long terme confirmée
Plus
premium
Plus
local
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Plus
compétitif
/ 47
Comité des rémunérations
et de la Gouvernance
Vivienne Cox
Présidente du Conseil de Surveillance
Pierre Pringuet
Vice-président du Conseil de Surveillance
Vallourec, une société anonyme à Directoire et Conseil de
Surveillance
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Présidente
Vivienne
Cox
Vice-Président
Membre Référent
Pierre Pringuet
Maria Pilar
Albiac-Murillo
Philippe
Altuzarra
Cédric
de Bailliencourt
Olivier
Bazil
Laurence
Broseta
Pascale
Chargrasse
Bpifrance
Participations
Bertrand Finet
José Carlos
Grubisich
Henri
Poupart-Lafarge
Alexandra
Schaapveld
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 49
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
L’activité des organes de gouvernance en 2015
 10 réunions du Conseil de Surveillance
 8 réunions du Comité d’Audit
 7 réunions du Comité des Nominations, des Rémunérations
et de la Gouvernance
 2 réunions du Comité Stratégique
+ 1 réunion du Conseil dédiée à la stratégie (5 heures)
+ 1 point stratégie à chaque Conseil
Directoire
 1 réunion hebdomadaire
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 50
Le Comité des Nominations, des Rémunérations
et de la Gouvernance
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Pierre Pringuet
Président du CNRG,
Vice-président du Conseil
de surveillance
Pascale
Chargrasse
Alexandra
Schaapveld
Représentante des
salariés actionnaires
Membre indépendant
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
Michel de Fabiani
Membre indépendant,
Ancien Président du
CNRG
/ 51
Le Comité des Nominations, des Rémunérations
et de la Gouvernance
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Michel de Fabiani
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 52
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Activité du CNRG en 2015 (1/2)
1. Gouvernance - Conseil de Surveillance
 Revue de l’indépendance des membres
 Composition du Conseil de Surveillance et mandats venant
à échéance
 Processus de sélection des nouveaux administrateurs
 Evaluation du fonctionnement du Conseil de Surveillance
2. Organe de direction
 Revue des talents
 Plans de successions
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 53
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Activité du CNRG en 2015 (2/2)
3. Rémunération du Directoire :
 La rémunération des dirigeants
̶ Revue du marché
̶ Politique de rémunération de l’encadrement
̶ Code AFEP-MEDEF
 Rémunération variable
̶ Fixation des critères de performance
̶ Evaluation de leur atteinte
4. Evolution de la retraite des cadres dirigeants
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 54
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Une structure de rémunération stable
2015
 La rémunération fixe des 3 membres du Directoire est inchangée en 2015 par
rapport à 2014.
 La part Variable repose sur des objectifs :
— de performance financière
— de performance opérationnelle
— et de RSE
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 55
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Une structure de rémunération stable
2016
 Permanence du montant et de la structure de la rémunération du Directoire à
l’occasion de son renouvellement
— Reconduction à l’identique des principes gouvernant les indemnités de fin de mandat
(sous condition de performance)
— Retraite des cadres dirigeants
• Fermeture du régime de retraite supplémentaire à prestations définies (Art39)
• Ouverture d’un régime à cotisations définies (Art82) à résultat équivalent pour les cadres
dirigeants
• Optimisation des coûts pour la société
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 56
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
La rémunération 2015 de Philippe Crouzet
Philippe Crouzet a renoncé à la part variable annuelle de sa rémunération ainsi qu’aux
18 100 options et 13 770 actions de performances attribuées au titre de 2015.
2014
2015
Rémunération fixe
798 000 €
798 000 €
Rémunération variable annuelle due au titre de l’année
613 346 €
0€
4 404 €
4 404 €
1 415 750 €
802 404 €
Actions de performance
473 841 €
0€
Options de souscription d’actions
142 085 €
0€
2 031 676 €
802 404 €
Voiture
Total
Total
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 57
Des performances à apprécier dans un contexte de chute
brutale des prix du pétrole
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.

La rémunération variable 2015 a été établie au regard des objectifs stratégiques
essentiels pour le Groupe.
Jean-Pierre Michel
Critères
Olivier Mallet
Cible
Résultats
Cible
Résultats
Résultat brut d’exploitation
7,5 %
0%
7,5 %
0%
Plan de compétitivité / Réduction des coûts
22,5 %
15,3 %
22,5 %
15,3 %
15 %
15,1 %
15 %
15,1 %
Sécurité, Environnement, Axes de progrès
30 %
21,1%
30 %
27,8 %
Total en % de la part fixe
75 %
52 %
75 %
58 %
Objectifs de performance financière
Flux net de trésorerie
Objectifs de performance opérationnelle
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 58
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
La rémunération 2015 de Jean-Pierre Michel
2014
2015
Rémunération fixe
450 000 €
450 000 €
Rémunération variable annuelle due au titre de l’année
236 763 €
232 239 €
4 932 €
5 012 €
Total
691 695 €
687 251 €
Actions de performance
222 984 €
137 505 €
Options de souscription d’actions
66 725 €
45 900 €
981 404 €
870 656 €
Voiture
Total
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 59
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
La rémunération 2015 d’Olivier Mallet
2014
2015
Rémunération fixe
420 000 €
420 000 €
Rémunération variable annuelle due au titre de l’année
267 704 €
245 107 €
5 461 €
5 400 €
Total
693 165 €
670 507 €
Actions de performance
222 984 €
137 505 €
Options de souscription d’actions
66 725 €
45 900 €
982 874 €
853 912 €
Voiture
Total
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 60
Instruments de long terme :
Actions de performance et options de souscription d’actions
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
 Les attributions d’actions de performance et d’options de souscription sont exclusivement
sous conditions de performance, conformément aux résolutions de l’Assemblée Générale
de mai 2014
— 50% des critères de performance sont assis sur des critères de performance se rapportant
uniquement à Vallourec
• Action de performance : Taux de rentabilité des capitaux employés (ROCE)
• Options de souscription : Résultat brut d’exploitation (RBE)
— 50% des critères de performance sont assis sur des critères de performance de Vallourec en
comparaison à la performance d’un panel de comparaison
• Action de performance : Taux de rendement global de l’actionnaire (TSR) par rapport à un panel
de sociétés comparables.
• Options de souscription : Taux de marge brute d’exploitation par rapport à un panel de sociétés
comparables.
 Les opérations de couverture sont interdites
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 61
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Instruments de long terme : Actions de performance
Actions de performance
Année d’attribution
2009
2010
2011
2012
2013*
2014*
2015*
Année d’acquisition
2011
2012
2013
2014
2016
2017
2018
Nombre de titres attribués au Directoire
17 000
17 000
17 068
17 068
17 068
29 700
15 930(1)
Nombre de titres définitivement acquis par
rapport au nombre de titres attribués
18 321
15 640
3 208
2 787
ND
ND
ND
Pourcentage de titre définitivement acquis
par rapport au nombre de titres attribués
107 %
92 %
19 %
16 %
ND
ND
ND
*À partir de 2013, les plans d’actions de performance passent en 3+2 (3 années d’acquisition + 2 années de conservation) au lieu de 2+2.
 Des % d’attribution définitive démontrant l’exigence des critères de performance
(1)
Philippe Crouzet a renoncé aux 13 770 actions de performance attribuées au titre de 2015.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 62
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Instruments de long terme : Options de souscription d’actions
Options de souscription d’actions
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
Nombre maximum d’options
attribuées au Directoire
80 000
60 000
60 000
0
60 000
35 100
17 000 (1)
Prix d’exercice
51,67 €
71,17 €
60,71 €
37 €
46,15 €
38,53 €
22,60 €
Nombre d’options acquises définitivement
par rapport au nombre maximum d’options
attribuées
53 600
29 598
24 000
0
ND
ND
ND
Pourcentage d’options définitivement
acquises par rapport au nombre d’options
attribuées
67 %
49 %
40 %
-
ND
ND
ND
Années
 Des % d’attribution définitive démontrant l’exigence des critères de performance
(1)
Philippe Crouzet a renoncé aux 18 100 options de souscription d’actions attribuées au titre de 2015.
Assemblée Générale - 6 Avril 2016
/ 63
Rapport des commissaires
aux comptes
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Rapports des commissaires aux comptes
 Rapports sur les résolutions soumises à votre approbation
— Assemblée ordinaire
 Rapport sur les comptes annuels (1 ère résolution)
 Rapport sur les comptes consolidés (2 ème résolution)
 Rapport spécial sur les conventions et engagements réglementés (4 ème à 9ème résolutions)
— Assemblée extraordinaire
 Rapport sur les opérations sur le capital (19 ème à 24ème résolutions et 26ème résolution)
 Autre rapport
 Rapport sur le rapport de la Présidente du Conseil de Surveillance relatif au contrôle interne et à la
gestion des risques
65
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Rapports sur les comptes consolidés et annuels (AGO)
 Opinions sur les comptes : certification sans réserve
— Rapport sur les comptes annuels (1 ère résolution)
• La justification de nos appréciations porte sur l’évaluation des titres de participation
• Nous attirons votre attention sur la note E5 de l’annexe des comptes consolidés relative aux événements
postérieurs à la clôture
— Rapport sur les comptes consolidés (2 ème résolution)
• Les comptes de votre Groupe sont établis selon les normes IFRS ; celles-ci n’ont pas évolué en 2015.
• Nous attirons votre attention sur la note C35 de l’annexe des comptes consolidés relative aux événements
postérieurs à la clôture
• La justification de nos appréciations porte sur les estimations et hypothèses suivantes : les écarts d’acquisition,
immobilisations incorporelles et corporelles et les provisions et engagements de retraite.
 Nous avons vérifié que le rapport de gestion et les notes annexes aux comptes donnent
une information appropriée (notamment l’exactitude et la sincérité des informations
relatives aux rémunérations des mandataires sociaux et aux engagements consentis en
leur faveur).
66
Rapport spécial sur les conventions et engagements
réglementés (4ème à 9ème résolutions)
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
 Nouvelles conventions et engagements
— Il ne nous a été donné avis d’aucune convention nouvelle au titre de l’exercice 2015
 Conventions autorisées depuis la clôture
— Refonte du dispositif de retraite complémentaire du directoire (6ème, 8ème et 9ème résolutions)
 Conventions à soumettre de nouveau à l’assemblée
— Reconduction du principe des dispositifs de cessation des fonctions des membres du directoire :
l’indemnité monétaire de fin de mandat de deux membres du Directoire (4ème et 7ème résolutions) et
l’obligation de non concurrence du président du Directoire (5ème résolution)
 Conventions et engagements approuvés antérieurement et sans exécution au cours de
l’exercice écoulé (ne donnant pas lieu à résolution)
67
Rapports sur les opérations sur le capital prévues dans les
résolutions soumises à l’AGE
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
 Votre Directoire vous propose de lui déléguer la compétence à l’effet de décider de :
— L’émission, avec suppression du DPS, d’ORA tranche A et B réservée à Nippon Steel & Sumitomo Metal
Corporation (19ème résolution) et à Bpifrance Participations (20ème résolution)
— L’émission d’actions et/ou de valeurs mobilières donnant accès au capital de la Société dans le cadre d’une
opération réservée aux adhérents du plan d’épargne d’entreprise ainsi qu’aux salariés (21ème à 23ème résolution)
— L’attribution gratuite d’actions ( 24ème résolution)
— La réduction de capital par réduction de la valeur nominale des actions (26 ème résolution)
 Nous avons mis en œuvre les diligences nécessaires au regard de la doctrine professionnelle
applicable en France. Nous formulons une observation sur :
— le choix des éléments de calcul du prix d’émission de la tranche A des ORA et
— sur les modalités de détermination du prix d’émission de la tranche B des ORA
 Informations données dans le rapport du Directoire portant sur les opérations envisagées n’appelle
pas d’autre observation.
 Nous établirons un rapport complémentaire, le cas échéant, lors de l’utilisation de ces délégations
par votre Directoire.
68
Ne doit pas être publié, transmis ou distribué, directement ou indirectement, aux États-Unis, au Canada, en Australie ou au Japon.
Autres rapports
Rapport sur le rapport de la Présidente du Conseil de Surveillance relatif au contrôle
interne et à la gestion des risques (ne donnant pas lieu à résolution)
 Nous avons pris connaissance des procédures de contrôle interne et de gestion des risques
relatives à l’élaboration et au traitement de l’information comptable et financière et de la
documentation existante.
 Nous n’avons pas d’observation à formuler sur les informations concernant ces procédures
décrites dans le rapport de la Présidente du Conseil de Surveillance.
 Nous attestons que le rapport de la Présidente du Conseil de Surveillance comporte les autres
informations requises par les dispositions légales.
69
Assemblée générale
des actionnaires
6 avril 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
3
Taille du fichier
2 409 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler