close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Article Ping Pong Mag - Championnats de France de tennis de table

IntégréTéléchargement
CLUBS
© Benjamin Deroche
26 CLUBS
www.francett2016.fr
Brest
TONNERRE
DE BREST
# 16
Le port breton organise
dans son immense Arena,
du 15 au 17 avril,
les championnats
de France 2016.
Un événement national
pour lequel la mobilisation
a été complète parmi
les clubs, dans la ville
de Brest, le département
du Finistère et même
la région Bretagne. Explications.
L’histoire du tennis de table français fera une pause dans la ville de
Brest, pendant trois longues journées du printemps prochain. Pour
la première fois depuis la création
de l’épreuve, les championnats
de France seront organisés dans
le port breton. Un événement, au
premier sens du terme. À l’échelle
locale, bien sûr, mais aussi au-delà
de la seule périphérie brestoise.
Avec un total de soixante-quatorze
clubs, et environ quatre mille licenciés, le département du Finistère
s’impose dans le paysage comme
une terre pongiste. Il n’avait pourtant encore jamais accueilli les
championnats de France seniors
depuis la première édition du rendez-vous national, qui s’était tenue
en 1928 à Paris. Cette lacune sera
comblée entre le 15 et le 17 avril
2016. La Brest Arena se transformera en capitale du ping français.
À moins de quatre mois des Jeux
olympiques de Rio de Janeiro.
# 16
Une candidature naturelle.
Ces premiers championnats de
France à la pointe ouest du pays,
Brest les doit avant tout à la
construction de sa nouvelle salle de
spectacles sportifs et événementiels.
Inaugurée en septembre 2014, la
Brest Arena compte parmi les réalisations les plus modernes du sport
français. Le mouvement sportif local
et régional avait été sollicité au
moment de boucler le délicat dossier de son financement. Le comité
départemental du Finistère de tennis de table, notamment, avait
apporté un soutien franc et précieux
à sa réalisation, via le Centre national de développement du sport
(CNDS). Un engagement qui s’était
accompagné, très logiquement, de
la perspective d’organiser dans
cette salle de 2.000 à 5.500 places
des compétitions nationales de tennis de table. Les championnats de
France handisport ont inauguré les
lieux en mai 2015. Deux ans plus
27
CLUBS
Depuis son inauguration en septembre 2014, la Brest Arena accueille les matchs de gala de l’Étendard, l’équipe locale de basket-ball.
tôt, l’adjoint aux sports de la ville
de Brest, Patrick Appéré, était venu
lui-même présenter le dossier de
candidature à Christian Palierne,
le président de la FFTT, à l’occasion des championnats du Monde
à Bercy.
Un comité d’organisation à l’accent
breton. Les choses n’ont pas traîné
à Brest. Sitôt connue la décision
de la FFTT d’accorder à la commune du Finistère les championnats
de France 2016, les porteurs du
projet ont créé un comité d’organisation. Il a été mis en place en juin
2015. À sa tête, deux présidents :
Stefano de Blasio, le président du
comité départemental du Finistère,
et Renan Thépaut,
entièrement bénévoles
son homologue de la
mais dévouées corps
ligue de Bretagne. En
et âme à cette avendessous, un commisture. Le bureau, de
saire général, Michel
son côté, compte cinq
Kerdoncuff, le président
personnes : les deux
délégué du TTC Brest
présidents, le commisRecouvrance, l’un des
saire général et ses
premiers clubs de la
deux adjoints. Une
Michel Kerdoncuff
ville avec ses cent dix
structure classique, inslicenciés et son équipe
pirée de la tradition du
féminine en N3. «Un animateur ping français en matière d’événed’équipe, en charge de coordonner ments nationaux. Au sein du comité
les travaux des uns et des autres», d’organisation, chacun veille sur un
résume l’intéressé.
ou plusieurs dossiers. Là aussi, les
Depuis sa création, le comité d’or- Bretons n’ont pas cherché à réinvenganisation se réunit tous les premiers ter la roue. Ils ont repris les grandes
mardis de chaque mois. Il regroupe lignes de leurs devanciers, en
une douzaine de personnes, toutes découpant leur tableau de marche
# 16
en grands chapitres : bénévoles,
animations scolaires et jeunes,
hébergement, transport, VIP et
protocole, restauration, sécurité…
Précision de Michel Kerdoncuff :
«Les membres du comité d’organisation sont tous des dirigeants
de club. Ils représentent tous les
grands clubs du département, ceux
de Brest, bien sûr, mais également
ceux de la ville de Quimper.»
Une centaine de bénévoles. Les
championnats de France 2016 ne
manqueront pas de bras. En début
d’année 2016, le comité d’organisation recensait une centaine de
bénévoles. Encore une fois, leurs
origines géographiques révèlent la
nature très régionale de l’événement. À Brest, en avril prochain, ils
représenteront un grand nombre de
clubs de tennis de table, non seulement de Brest et du Finistère, mais
également de toute la Bretagne. La
preuve vivante de l’entente cordiale
réalisée par les deux présidents du
comité d’organisation, Stefano de
Blasio et Renan Thépaut.
Les porteurs du projet ont orienté
une grande partie de leur effort
de communication en direction
des clubs du département et de la
région. «Sur l’année 2015, nous
avons distribué des affiches et des
flyers sur tous les événements de
tennis de table organisés à Brest
et dans le département, explique
Michel Kerdoncuff. La promotion
vers le grand public sera intensifiée
au cours des dernières semaines
avant les championnats de France.»
Un budget à for te résonnance
régionale. Prudents et pragmatiques, les organisateurs bretons
ont bâti leur budget autour de trois
types de ressources : les subventions publiques, régionales pour
l’essentiel, les partenariats avec des
entreprises privées, et enfin la billetterie. Michel Kerdoncuff explique :
«Avec le désengagement actuel
des pouvoirs publics dans le sport,
29
© Ivan Breton/Le Télégramme/Maxppp
© Brest Arena
28 CLUBS
De gauche à droite : David Saliou, directeur de l’Arena ; Renan Thépaut,
président de la ligue de Bretagne ; Stefano de Blasio, président du comité du Fininstère ;
Jacques Sorieux, secrétaire général de la ligue et Jean-René Chevalier, vice-président de la fédération.
il ne serait pas possible de boucler
notre budget sans l’aide du privé.
Mais nous avons également sollicité
les vingt-six communautés de communes concernées en insistant sur
l’impact touristique que peut avoir
un tel événement. Les championnats
de France vont attirer à Brest et dans
le Finistère 250 à 300 personnes
originaires d’un peu partout en
France. L’occasion pour un grand
nombre d’entre elles de découvrir
la ville et ses environs. Pendant les
trois journées de compétitions, nous
installerons des panneaux, à l’intérieur de la Brest Arena, expliquant
nos territoires sous l’angle de la formation et du tourisme.»
Une salle aux dimensions de l’événement. En configuration sportive,
la Brest Arena peut accueillir entre
2.000 et 5.500 spectateurs. Pour
les championnats de France 2016,
le comité d’organisation espère
attirer sur ses tribunes entre six et
huit mille personnes. L’événement
se déroulera pendant les vacances
scolaires. Un atout. La journée du
vendredi 15 avril sera marquée par
une forte présence de jeunes spectateurs, pongistes ou pas. L’entrée
sera gratuite, durant ce premier jour,
pour les enfants de moins de 12 ans
LES CHAMPIONNATS
DE FRANCE 2016
EN CHIFFRES
4 Le nombre de titres nationaux mis en jeu
à la Brest Arena
5 Le prix en euros pour une entrée
le premier jour des compétitions
20 Le nombre de personnes qui composent
le comité d’organisation
15/16/17 Les dates de la compétition,
au mois d’avril 2016
100 Le nombre de bénévoles attendus
pendant les trois jours de l’événement
5.500 Le nombre de places assises
de la Brest Arena pendant
les championnats de France
et leurs encadrants. Les autres spectateurs paieront seulement 5 euros
pour une entrée. L’assurance d’un
public enthousiaste et bruyant.
Alain Mercier
# 16
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 615 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler