close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse

IntégréTéléchargement
Languedoc-Roussillon
COMMUNIQUE DE PRESSE
Montpellier, le 7 avril 2016
Le rythme des créations d’emplois s’accélère fin 2015
L’année 2015 se conclut par un quatrième trimestre consécutif de progression des effectifs
salariés languedociens. Sur l’ensemble de l’année, le Languedoc-Roussillon est la région la
plus créatrice d’emplois. Le secteur tertiaire reste le moteur de cette croissance. Outre les
services et l’intérim, le commerce y contribue après trois années de repli. Le rythme annuel
des créations de postes s’accélère dans quatre des cinq départements languedociens. Parmi
les nouvelles régions administratives, Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est également la
région métropolitaine la plus dynamique en terme de créations d’emplois.
Ce dernier numéro présente l'évolution conjoncturelle de l'emploi et de la masse salariale en
Languedoc-Roussillon au quatrième trimestre 2015 ainsi qu'un zoom sur la nouvelle région
administrative Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées.
Au quatrième trimestre 2015, les effectifs salariés du secteur privé progressent pour le quatrième
trimestre consécutif en Languedoc-Roussillon : +0,6 % en données corrigées des variations
saisonnières (CVS). Sur un an, la progression des effectifs languedociens atteint +1,5 % contre
+0,6 % au niveau national. Le Languedoc-Roussillon est ainsi la région dont l’emploi est le plus
dynamique en 2015 en France métropolitaine. Au total, plus de 8 300 postes y ont été créés en un
an, alors que la région n’avait gagné que 650 emplois au cours de l’année précédente. Il s’agit de la
plus forte variation annuelle des effectifs depuis 2010.
La masse salariale des entreprises languedociennes demeure également la plus dynamique en
rythme annuel, avec la Bretagne. Sa croissance atteint +2,7 % sur un an. Six autres régions
métropolitaines affichent cependant des croissances voisines, comprises entre +2,2 % (Pays de
Loire) et +2,6 % (Corse).
Carte 1 : évolution annuelle de l'emploi salarié
4T2015 / 4T2014
Contact presse
Frédérique Giner
Tél. : 04 66 36 48 57
Frederique.giner@urssaf.fr
Carte 2 : évolution annuelle de la masse salariale
4T2015 / 4T2014
Languedoc-Roussillon
COMMUNIQUE DE PRESSE
Zoom sur la nouvelle région administrative
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées est la région
métropolitaine la plus dynamique au niveau de
l’emploi
L’emploi
en
Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées
progresse de 1,2 % sur un an, soit 15 000 créations de
postes en 2015, au-dessus de la moyenne nationale
(+0,6 %). C’est la région de métropole dont les effectifs
salariés ont le plus augmenté en un an. L’emploi
progresse également dans dix régions sur treize et
dans les Dom.
L’activité est bien orientée dans les services et dans
l’intérim
Les effectifs intérimaires en Languedoc-Roussillon-MidiPyrénées augmentent fortement sur un an (+13,1 %),
comme dans l’ensemble des régions. Dans le tertiaire,
les secteurs du commerce (+1,3 %), de l’hôtellerierestauration (+1,8 %) et des autres activités de services
(+1,2 %) ont également créé de l’emploi en un an. Dans
ces secteurs et notamment le commerce, la région
enregistre des progressions plus importantes que la
moyenne nationale.
Carte 3 : évolution annuelle des effectifs
salariés du secteur privé sur le périmètre des
nouvelles régions administratives (en %)
L’industrie et la construction résistent mieux que dans les autres régions
La région est la seule avec la Bretagne à ne pas détruire d’emplois industriels sur un an. Les
effectifs salariés sont stables en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées alors qu’ils diminuent de
1,1 % en France. L’industrie languedocienne ne perd que 0,3 % d’effectifs en douze mois, celle de
Midi-Pyrénées bénéficie toujours d’une situation relativement préservée grâce à l’aéronautique et
ses sous-traitants (+0,1 %).
La situation dans la construction est moins dégradée qu’en France. Les effectifs du BTP diminuent
de 1,9 % sur un an, contre 2,6 % sur l’ensemble du territoire. Le secteur résiste notamment un peu
mieux en Languedoc-Roussillon (-1,3 %) qu’en Midi-Pyrénées (-2,4 %).
Retrouvez dans la publication Stat'UR n°11 les informations complémentaires par
département.
Contact presse
Frédérique Giner
Tél. : 04 66 36 48 57
Frederique.giner@urssaf.fr
Languedoc-Roussillon
COMMUNIQUE DE PRESSE
Sources et méthodologie
Le champ de la publication couvre l’ensemble des cotisants exerçant leur activité en
Languedoc-Roussillon dans le secteur concurrentiel qui comprend tous les secteurs d’activité
économique sauf les administrations publiques, l’éducation et la santé non marchandes,
l’emploi par les ménages de salariés à domicile et les entreprises relevant de la Mutualité
Sociale Agricole (MSA). Celle-ci est présente dans les secteurs de l’agriculture, des industries
agroalimentaires (IAA), du commerce de gros et des services financiers. Le champ Urssaf est
très proche de celui de l’Insee, qui inclut l’emploi à domicile.
Les effectifs salariés et la masse salariale sont issus des Bordereaux Récapitulatifs de
Cotisations (BRC), remplis par les employeurs dans le cadre de la déclaration des cotisations
sociales aux Urssaf.
La masse salariale (assiette déplafonnée) désigne l’ensemble des rémunérations sur
lesquelles repose le calcul des cotisations des assurances sociales, des accidents du travail et
des allocations familiales, déclarées au titre de la période d’emploi étudiée.
L’effectif salarié est mesuré en fin de trimestre. Chaque salarié compte pour un,
indépendamment de sa durée de travail. Cet effectif donne lieu à de nombreuses vérifications
par les Urssaf et l’Acoss.
Les données ainsi collectées par les Urssaf sont centralisées par l’Agence centrale des
organismes de Sécurité sociale (Acoss).
Les données sont provisoires pour le trimestre étudié et sont désaisonnalisées (CVS) pour
corriger notamment l’impact des versements de primes et les fluctuations saisonnières de
l’emploi. Pour ces raisons, les données peuvent être légèrement révisées sur les périodes
antérieures, essentiellement sur le trimestre précédent.
Le salaire moyen par tête (SMPT) est calculé en rapportant la masse salariale du trimestre à
l’effectif moyen observé sur le trimestre ; il est divisé par trois pour obtenir une grandeur
mensuelle.
Les évolutions trimestrielles (ou glissements trimestriels) comparent les données du
trimestre avec celles du trimestre précédent.
Les évolutions annuelles (ou glissements annuels) comparent les données du trimestre avec
celles du même trimestre de l’année précédente.
Les séries trimestrielles de l’emploi produites nationalement par l’Acoss sont labellisées par
l’Autorité de la statistique publique (avis n° 2011-02, JORF n° 0270 du 22/11/2011).
L’ensemble des publications statistiques de l’Acoss et des Urssaf, ainsi que diverses séries de
données, sont mises à disposition sur www.acoss.fr.
À propos de l’Urssaf Languedoc-Roussillon
Le réseau des Urssaf collecte les cotisations et contributions sociales qui financent le régime général de la Sécurité sociale. Il
s’est vu confier progressivement des missions de recouvrement ou de contrôle par un nombre croissant d’institutions et
d’organismes tels que l’Unedic, le régime social des indépendants (RSI), le fonds de solidarité vieillesse (FSV), la caisse
nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), le fonds CMU ou encore les autorités organisatrices de transport (AOT). Soit un
total de 900 partenaires.
Le réseau des Urssaf a développé la qualité de la relation et du service auprès de ses 9,5 millions de cotisants (simplification,
Contact
presse
sécurisation
juridique, accompagnement, conseil,…) en s’inscrivant dans une économie du tout numérique. Il propose des offres
Frédérique
de service Giner
spécifiques, notamment pour les particuliers employeurs (Cesu, Pajemploi), les associations (CEA), ou les petites
Tél.
: 04 66 36
48 57CNFE*).
entreprises
(TESE,
Frederique.giner@urssaf.fr
En 2014, l’Urssaf Languedoc-Roussillon a encaissé 7,5 milliards d’euros auprès de 306 676 cotisants, mené 8 382 actions de
contrôle des cotisants et accompagné les entreprises en difficulté en accordant plus de 34 630 délais de paiements.
*CEA (Chèque emploi associatif), TESE (Titre emploi service entreprise), CNFE (Centre national des firmes étrangères)
* entreprises, administrations, collectivités territoriales, professions indépendantes, particuliers employeurs, praticiens et auxiliaires médicaux
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
679 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler