close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Audience à la DDSP 54 - Unsa

IntégréTéléchargement
Effectifs, locaux, matériels...
Jeudi 7 avril 2016 - UNSA Police - 25, rue des tanneries 75013 Paris
Audience à la DDSP 54 !
Jeudi 24 mars 2016, une délégation UNSA Police, composée de Christophe
Moussoux, délégué départemental et Stéphane Mendes, délégué départemental
adjoint, a été reçue en audience par Monsieur Nicolas Jolibois, directeur
départemental de sécurité publique de Meurthe-et-Moselle.
UNSA : Faisons remarquer à Monsieur le DDSP
que le bureau de police de Saint Léon ne peut plus
continuer dans ces conditions. Que la charge de
travail n’est pas en corrélation avec les effectifs ainsi
et que certains dossiers ne devraient jamais arriver en
bureau de police.
DDSP 54 : Monsieur le DDSP nous indique être
conscient de la tâche et que nous devons rassurer
nos collègues. Un « pôle contre X » va voir le jour
afin de traiter un nombre important de plaintes. Les
commissions rogatoires ne seront plus attribuées aux
bureaux de police et la redistribution des dossiers
se fera rigoureusement selon la classification des
compétences. Ce qui doit être fait par la SD restera à
la SD etc…
Idem pour les procédures du GAJ. Il a également
décidé de créer un groupe de délégations judiciaires.
Il nous signale aussi qu’un effectif supplémentaire
sera affecté au bureau de police de Saint Léon afin de
répondre au manque de personnel. Tout ceci prend du
temps à mettre en place mais ce sera fait !
UNSA : Les bureaux de police nous font remonter
des pertes de temps quant à la récupération des véhicules et des armes d’ADS à l’HP. Des travaux sont-ils
prévus dans les bureaux de Police et comment se fera
le choix des patrouilleurs qui renforceront le GSP ?
DDSP 54 : Monsieur le DDSP nous informe avoir
L’UNSA POLICE, un syndicalisme de combat
au service des collègues de terrain !
!
té
ri
vé
e
d
e
g
a
g
n
la
le
,
e
lic
o
P
UNSA
www.unsa-police.fr
budgétisé des travaux dans 4 bureaux de police, afin
d’y installer des coffres pour les armes : Saint Léon,
Vandœuvre, Saint Max et Laxou. Pour cela, une
vidéo surveillance et des renforts d’infrastructures sont
nécessaires. Tout ceci est en cours et permettra
d’éviter les navettes avec les bureaux de police, matin
et soir. Pour les nouveaux patrouilleurs, le choix se
portera sur le profil des candidats.
Jeudi 7 avril 2016 - UNSA Police - 25, rue des tanneries 75013 Paris
UNSA : Lors de notre dernier entretien, nous avions
sollicité Monsieur le DDSP à propos des heures de
sport pour les collègues qui le souhaitent. Nous
demandons s’il peut préciser sa position et faire une
note de service en ce sens.
DDSP 54 : Monsieur le DDSP nous précise que
malgré l’état d’urgence, il a accordé aux effectifs
travaillant en cycle hebdomadaire, une heure de sport
par semaine sur leur temps de travail. Il verra, en
fonction de la poursuite de l’état d’urgence ou non, si
nous reprendrons un laps de deux heures.
Concernant les effectifs en horaire cyclique, il
autorise un équipage à exercer ses deux heures de
sport durant le temps de travail à la condition que cela
ne gêne pas le service.
UNSA : Nous revenons sur un point de matériel que
nous avions demandé et qui nous avait été accordé:
Les ADS ne sont toujours pas dotés de gants anti
coupures alors qu’ils effectuent des palpations au
même titre que les autres effectifs du CEA.
Il serait équitable qu’ils reçoivent également une paire
de gants.
UNSA : Les effectifs de SI sont volontaires mais se
plaignent, à juste titre, que les notes de service de
rappel leur soient notifiées 48 voire 24 heures avant
le début du service et parfois modifiées à la dernière
minute.
Ces effectifs ont une vie de famille et même s’ils
ont conscience que les rappels font partis de leurs
obligations, il parait indispensable qu’ils soient
prévenus dans un délai raisonnable pour ne pas avoir
de frais de garde d’enfants ou autres déconvenues.
DDSP 54 : Conscient de la difficulté que les rappels
et décalages horaires engendrent, Monsieur le DDSP
nous indique signer les notes de service le plus tôt
possible. Cependant, pour les événements comme
les matchs de football, même si la date est connue
longtemps à l’avance, seul l’arrêté préfectoral lui
permet de signer la note de service correspondante.
Idem pour les déplacements ministériels, les cabinets
des ministres nous fournissent un programme officiel
très tard.
UNSA : Indiquons à Monsieur le DDSP que le même
problème se retrouve dans les rappels des bureaux
de police (changement décision d’un jour sur l’autre).
De plus, au regard de la charge de travail des procéduriers, l’interrogeons sur la pertinence des rappels.
DDSP 54 : Clairvoyant à l’égard des difficultés
qu’engendrent les rappels, Monsieur le DDSP prend
note de notre demande reconnaissant nous indiquant
qu’un procédurier a déjà une charge de travail très
importante pour ne pas encore être rappelé.
DDSP 54 : Une commande a été faite et les ADS
seront dotés au fur et à mesure des réceptions.
Le bureau UNSA Police 54
L’UNSA POLICE, un syndicalisme de combat
au service des collègues de terrain !
!
té
ri
vé
e
d
e
g
a
g
n
la
le
,
e
lic
o
P
UNSA
www.unsa-police.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
578 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler