close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chères collègues, chers collègues, Lors de l`assemblée

IntégréTéléchargement
Chères collègues, chers collègues,
Lors de l’assemblée générale du 25 mars 2016 il ne m’a plus été possible de prendre
la parole pour vous apprendre l’affaire ci-dessous. Les membres qui y étaient
présents comprenant parfaitement pourquoi.
Il m’est pourtant important de vous relater ce qui s’est passé trois jours après
l’assemblée générale ordinaire (AGO) du 03 février 2015.
Le vendredi 06 février 2015 au soir j’ai reçu un appel téléphonique sur mon numéro
privé personnel. Ce numéro est un numéro secret qui ne figure pas dans l’annuaire
téléphonique.
Le bureau de coordination des comités des lycées (BC) avait convaincu un de mes
très bons collègues de mon lycée pour m’appeler sur ce numéro privé. Je souligne
tout de suite que je ne tiens pas grief à ce collègue dans cette affaire. Il n’en est pas
de même pour tous les autres concernés du BC.
Ce collègue a essayé de me faire capoter la liste de l’APESS pour les élections
sociales ayant lieu en 2015. Liste qui comprenait : Daniel Reding, Alain Wagner,
Claudine Pilot et moi-même. Cette liste avait été confirmée à l’unanimité lors de
l’AGO du 03 février 2015. Précisons qu’André Berns y était bien présent et qu’il a
voté – comme tous les autres – pour cette liste !
Le but : faire place à une liste commune APESS/SEW, pour ne pas dire APESS/BC !
J’ai refusé de me prêter à cet exercice ! Il ne m’appartenait certainement pas, à
fortiori en tant que vice-président frais émoulu de l’APESS, de faire fi de la décision
unanime de l’AGO.
Comme le résultat n’était pas celui escompté, l’appareil téléphonique fut rapidement
passé à Madame Jasmina Pucurica, elle, membre officielle du BC.
Elle aussi, a vainement tenté de me convaincre du bien-fondé de l’action du BC.
Vous l’aurez compris : j’ai persisté à refuser de participer à cet exercice !
Mais il en fallait plus pour que le BC n’abandonne. Immédiatement après,
respectivement parallèlement ils essayaient de convaincre Claudine Pilot de
participer à leur jeu. Pour couronner le tout André Berns, membre officiel du BC, est
intervenu auprès de notre président d’honneur Raymond Schaack.
Le but de cette dernière intervention : mettre la pression sur notre président actuel
Daniel Reding pour que celui-ci remplace Claudine Pilot par Jasmina Pucurica (nonmembre de l’APESS) et moi-même par Jacques Maas (non-membre de l’APESS),
tous deux membres officiels du BC !
Résumons cet épisode peu reluisant de l’histoire de l’enseignement au Luxembourg :
1. Le BC torpille une décision unanime de l’AGO 2015 de l’APESS, situation
aggravée par le fait que le membre du BC André Berns a soutenu la décision
unanime de l’AGO en tant que membre de l’APESS trois jours plus tôt !
2. Le BC détourne un collègue pour me joindre sur mon numéro secret. On
mélange donc ici allègrement vie privée et vie professionnelle.
3. Le BC a cru bon me juger (ainsi que Claudine Pilot) - ne pas être à la hauteur
de la tâche consistant à faire partie de la liste des élections sociales.
Finalement, ajoutons-y que la liste de nos collègues du SEW était visée elle aussi, ni
Jacques Maas, ni Jasmina Pucurica (tous deux membres du SEW à l’époque) n’y
figuraient en effet !
Plusieurs adjectifs me viennent à l’esprit pour qualifier ces actes. « Indécent » me
semble être par trop léger. Je suis sûr que tout un chacun trouvera un qualificatif
personnel adéquat. Une chose est sûre, cette façon de procéder est plutôt l’apanage
de « politicards », en tout cas indigne d’enseignants ! Indigne d’enseignants, surtout
quand me revient à l’esprit mon intervention sur radio RTL le 04.02.15 - donc 2 jours
plus tôt - en faveur de ces mêmes « enseignants » ! (voir archive du journal de 18.00
ledit 04.02.2015)
Malheureusement - les procédures de la conciliation, de la médiation ainsi que les
réunions suivantes avec le MENJE dans le cadre de l’accord issu de la médiation –
ne permettaient pas de communiquer cette affaire plus tôt. Cela aurait hypothéqué la
position de l’APESS envers le gouvernement.
Chères collègues et chers collègues, vous comprendrez que je prétende ne jamais
avoir fait l’objet d’attaque personnelle aussi dénuée de scrupules que jusqu’à cette
date. Ceux qui me connaissent le devinent aisément, je ne suis jamais en reste de
réponse dans ces cas-là.
Le BC (ainsi que la délégation nationale des enseignants = DNE, il est difficile de
faire une différence entre les deux) a tenté, sans vergogne, de m’évincer.
Qu’il ne leur en déplaise, maintenant il faudra assumer ; « qui casse, paie » !
Alain Kieffer
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
114 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler