close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Annexe

IntégréTéléchargement
Ittigen, en avril 2016
Rapport annuel 2015
Mesdames, Messieurs,
Vous trouverez, ci-joint, le rapport annuel de 2015. Les grands titres de ces derniers jours et de ces
dernières semaines le prouvent de manière criante: le dopage constitue une menace pour le sport, une
menace pour les valeurs fondamentales du sport. Cela n’a jamais été aussi prégnant et direct
qu’aujourd’hui. Le sport continue pourtant de fasciner. L’issue imprévisible des compétitions nous fait
vibrer. Le fait que l’équipe sélectionnée, l’énorme talent ou l’entraînement rigoureux de chaque athlète
puisse générer de grandes compétitions fait naître des vainqueurs heureux et des perdants de haut
niveau.
Mais pour combien de temps encore? Les compétitions justes et honnêtes sont menacées et cette
menace pèse plus que jamais! Chaque grand titre sur le dopage fait disparaître l’espoir de vivre une
vraie compétition sportive – c’est-à-dire juste et équitable –, éveille des doutes sur le succès de chaque
vainqueur. Ce sont des doutes qui mettent à mal nos croyances au sujet des vainqueurs. Ils détruisent le
socle du sport de compétition, voire même du sport en général.
Pourquoi un jeune athlète se battrait-il pour quelque chose qui pourrait être obtenu uniquement par le
mensonge, le «bon» médecin, suffisamment d’argent et un avenir physiquement incertain?
Et pourquoi nous, les spectateurs, devrions-nous être fascinés par quelque chose qui peut être obtenu
uniquement par le «bon» médecin, un montant suffisant d’argent et peut-être même au prix de
modifications de personnalité de jeunes athlètes provoquées par le dopage?
Pourquoi les pouvoirs publics dépenseraient-ils de l’argent pour des objectifs qui peuvent uniquement
être atteints par la tricherie?
Le sport de compétition doit peut-être relever le plus gros défi auquel il doit faire face depuis la reprise
des Jeux olympiques il y a bientôt 120 ans de ça.
Je tiens à remercier toutes les personnes qui nous soutiennent, la Confédération par le biais de
l’OFSPO, et Swiss Olympic pour l’aide qu’elles nous apportent en cette période pleine de défis. Au cours
de cette année, les collaboratrices et les collaborateurs d’Antidoping Suisse ont également donné le
meilleur d’eux-mêmes pour sauvegarder le sport. Et je tiens à vous en remercier chaleureusement. Nous
gardons le cap.
Corinne Schmidhauser
Présidente du conseil de fondation d’Antidoping Suisse
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
67 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler