close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

42 Mars - Nuit debout Toulouse

IntégréTéléchargement
Assemblées du 42 Mars
- Compte Rendu -
Sommaire
1ère Assemblée - 18h30. ………………………………………….……………………………….………1
Points Techniques……………………………………………………………………………..…..1
Prises de paroles libres………………………………………..………………..………………1
Les Voix des Crieurs et Crieuses ….…………………………………………………….….2
Les Ateliers du Jour………………………………………………………………….………..2-3
2ème Assemblée – 21h30. …………………………………………………………………………………3
Restitutions des Ateliers …………………………………………………………………….3-5
Les Voix des Crieurs et Crieuses…………………………………………………...…….5-6
Remerciements .…………….......……………………………….……………………………… 6
Assemblées Générales du 42 Mars
Nuit Debout Toulouse
1ère Assemblée – 18h30
Points Techniques
·
·
·
Rappel des règles de parité à expérimenter en Assemblée aujourd’hui :
o Désigner une personne dans l’équipe d’animation de l’Assemblée « Référente » parité.
o Respecter un temps de pause dans le débat si pas assez de prise de parole par des femmes.
o Restitution d’ateliers en binôme paritaire.
o Parité dans l’équipe d’animation de l’assemblée.
o Un couple de personnes pour faire respecter la parité en Assemblée.
Les Ateliers proposés sont à marquer sur le panneau prévu à cet effet, situé près de l’accueil.
Les preneurs de notes sont invités à restituer leurs notes à l’accueil ou à les envoyer par mail à l’adresse comcom@nuitdebouttoulouse.fr . Prévenez nous quand même !
Prises de Parole Libre
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
Le mouvement s'amplifie avec environ 60 villes debout la nuit !
S'installer durablement et créer un lieu où les syndicats se sentent à l'aise, lieu où tout le monde peut se
mobiliser.
Rendez-vous le 43 mars 17h pour l’atelier d’Auto-construction avec des menuisiers et les beaux-arts.
Proposition : Achat de nouveaux barnums durables pour l’infirmerie, la cuisine, l’accueil, la bibliothèque et les
vêtements en libre échange.
Appel à des personnes spécialisées ou avec des compétences adéquates pour l'infirmerie.
Appel à des personnes pour faire des comptes rendus par thème qui soient clairs.
Ne pas oublier le sens 1er qui est la lutte, car chaque jour est plus difficile que le précédent.
Ne pas oublier qu'il faut une victoire intermédiaire: l’abandon total et sans conditions de la loi "travail".
Le capitalisme n'est pas seulement financier, mais est aussi un rapport de production.
Ne surtout pas opposer les pro-capitalismes et les antis.
Appel à des personnes motivées pour la création d'une garderie, nous avons besoin d'aide physique.
Proposition de création d'un journal.
Proposition de mise en place d’un panneau explicatif du mouvement pour les gens qui passent par la place.
Concernant le compost : nous pouvons appeler la mairie, ils ont un service récupérant le compost. Il suffit de
les contacter.
Proposition de création d'une structure pour mettre en contact ceux qui ont un terrain non utilisé, et ceux qui
n'en ont pas mais pourraient et voudraient s'en occuper.
Réponse : Cette structure existe déjà, c’est l’association « Terre de Liens »
Pour le compost : l’association « partageons les jardins », qui établit une carte des jardins partagés et organise
la collecte de compost, a été contactée. Et aussi : « Ne mettez pas les légumes dans l’eau de la vaisselle, mais
dans le compost. Je vous aime. »
Annonce de la réunion Com-animation le 43 mars à 16h.
Invitation à informer plus les lycéens et lycéennes au sujet du mouvement.
Aller tracter en attendant la formation de l'Assemblée.
Carcassonne veut se mobiliser: voir à les contacter.
Appel à un accès au savoir libre: inviter des profs à faire des cours libres.
Faire venir le plus de personnes calées dans leur domaine pour nous parler, nous apprendre...
Proposition d’achat de tableaux blancs pour marqueurs effaçables.
Avoir un minimum de technicité pour être crédible : chacun doit se renseigner.
Education debout jeudi à 18h : appel à toutes personnes touchant l'enseignement de près ou de loin.
(assistante, prof, AED, ASV...) pour parler de leur problèmes au quotidien et de trouver des solutions.
1
·
·
·
·
·
·
Vendredi de 15 à 18h, 33 avenue Puget : réunion pour une éducation libre.
Jeudi 14 action Pierre Gattaz à Castelmaurou : manifestation de patrons du CAC 40 (on parle de se déguiser !).
Question quant à la possibilité d'occuper le jour? la mairie pourrait-elle nous prêter du matériel?
Appel à monter des Assemblées Générales au Mirail.
« Consommer différemment c'est déjà voter ! »
Les ateliers peuvent durer plus longtemps avant le début de l’Assemblée, si besoin.
Les Voix des Crieurs et Crieuses !
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
Bertrand : «Quand est-ce que le gouvernement prendra note que nous sommes aussi nombreux, dans autant
d’endroits en France ? Quand vont-ils enfin nous considérer comme un mouvement pacifique, contrairement
à cette société qu’on nous impose ? Quelle preuve vont-ils donner pour justifier notre légitimité ?»
Anonyme : «Un grand merci à tous ceux qui bossent tous les jours pour qu’on puisse faire une AG»
Patrice : «Un peu moins con, un peu plus digne»
Saïd : «Le monde est une machine complexe qui ne se démonte pas avec un tournevis disait Amine Maalouf». Il
rajoute : «Avec plusieurs, peut-être.»
Anonyme : «il est nécessaire que les gens applaudissent car ça donnera aux passants envie de s’approcher, ça
éveillera leur curiosité. »
Anonyme : «Total a lancé un regroupement de pétroliers pour aller explorer en Arctique et en Antarctique,
idée qui va à l’encontre de ce qui s’est soi-disant décidé à la COP21. On a fait une action contre eux, des
mouvements de blocages, et un concert de cornemuse à 1h du mat à l’hôtel où ils logeaient. »
Florian : Constat : «l’assemblée n’est pas assez mixte. Les minorités ne sont pas assez représentées en
pourcentage de la population toulousaine qui est plutôt mixte. Allez dans certains quartiers du Mirail ou de
Borderouge.»
Romain : « les médias commencent à prédire notre essoufflement et je pense que c’est une bonne chose, ça
veut dire qu’on leur échappe et que c’est le mouvement du renouveau. Il faudrait élargir ça à des classes plus
populaires, qu’on dépasse le stade de l’entre soi où l’on est. »
Emma : «Dimanche j’ai ramené du papier et des crayons. On a dessiné et on a affiché nos dessins sur les pavés
du Capitole. Quelqu’un a pris la liberté d’enlever nos dessins des pavés. Si la personne qui l’a pris est dans
l’assemblée, qu’il sache que je lui donne mais j’aurais bien aimé qu’elle me demande. Le but était de les
exposer. Cela m’amène à me demander comment les citoyens considèrent l’environnement de la cité. Quelle
notion de respect on pose sur le lieu qu’on occupe ? Par exemple : un vélo pas attaché qui ne serait pas volé,
pas vis-à-vis du fait qu’il est ou non cadenassé, mais parce qu’on se respecte. »
Hélène, Anouk et Lucy : «Est-ce qu’appeler uniquement des personnes avec des diplômes ne créerait pas un
clivage avec ceux qui ne sont pas experts mais qui ont autant de bonnes idées. Il faut des gens qui vivent la
réalité des situations. Et aussi, quand vous voyez quelqu’un qui fait du stop, prenez-le svp ! »
Emeric : « Voir si on a la possibilité d’avoir du matériel de la part de la mairie. Est-ce qu’on a la possibilité
d’occuper nuit et jour ? Pour que ça devienne une habitude durable dans le temps au-delà du combat. C’est
la lutte qui a créé ce mouvement et ça devrait perdurer après. »
Pierre : « Y’a quelques jours on parlait de faire des AG ailleurs (Mirail). Où ça en est ? L’idée c’est de créer des
petits groupes qui aident à monter des AG là-bas pour se faire connaitre plus largement. »
Tom : « Consommer c’est voter. »
Ateliers du Jour (certains manquent à l’appel).
·
·
·
·
·
·
·
·
Réseau Salariat.
Attitude face aux médias.
Démocratie.
Constituant.
Bien manger.
Plans urbain et logements sociaux.
Communication et espace publique.
LIFE: libération des individus par la force émancipatrice.
2
·
·
·
·
·
·
·
Parité.
Signalétiques.
Convergence des luttes.
Auto-construction.
Action.
Réinvention du monde et non lutte contre.
Partage d'expériences.
2ème Assemblée – 21h30
Restitution des Ateliers : Malheureusement, certaines sont manquantes, elles seront ajoutées :
En ligne sur le site : http://nuitdebouttoulouse.fr/
Bientôt disponible sur le wiki nuit debout ! https://wiki.nuitdebout.fr/index.php?title=Villes/Toulouse
·
Atelier Réseau Salariat : L'atelier a surtout été rythmé par les questions des participant-es auprès des membres
de Réseau Salariat.
o
o
Qu’est-ce qui distingue le revenu de base du salaire à vie ? - La réponse est le travail ; le revenu de
base cherche à éradiquer la pauvreté en dehors du travail alors que le salaire à vie est une proposition
pour changer le sens du travail.
Quel est le devenir du travail ? Avec l'automatisation, le travail est une chose qui est vouée à
disparaitre... - Cette affirmation est dangereuse et fataliste, car elle confond l'emploi et le travail.
Confondre les deux, c'est avouer notre défaite sur un terrain politique, en affirmant que nous ne
pouvons travailler sans maître-employeur. Le travail est un construit social, et il n'appartient qu'à nous
travailleur-ses, de le changer pour changer notre monde. Des conquêtes majeures ont déjà été faites
dans ce domaine, il suffit de penser aux cas de ces retraité.e.s qui peuvent travailler en touchant un
salaire à vie, sans la subordination à un employeur. Assumer cette conquête, c'est l'étendre à toute la
population par l'instauration d'un droit politique au salaire, déconnecté de l'emploi ou de toute forme
d'activité.
Parmi les revendications concrètes que nous pouvons proposer, la lutte contre la loi travail, la lutte pour la sauvegarde
et la généralisation du régime des intermittents aux travailleurs précaires qui permet, grâce à l'assurance chômage,
de pouvoir travailler, en touchant un salaire, entre deux emplois et bien sûr une mobilisation populaire pour abaisser
l’âge de départ à la retraite à 55 ans, 50 ans, 45 ans, ... pourquoi pas !
·
Atelier attitude face aux médias :
o
o
o
·
Recadrer le débat : « les médias nous demandent un sens qui est en train de se construire. La
temporalité médiatique étant bien plus rapide que celle du mouvement, on nous demande un sens
trop tôt. L’idée étant de protéger le débat, de s’autoriser un droit à l’erreur qui nécessite un temps
que les médias ne nous laissent pas. L’esprit de Nuit Debout c’est « on s’arrête on réfléchit », ne
succombons pas à leur urgence. »
« Les médias cherchent à recueillir des paroles individuelles, alors que ce qu’il se passe c’est d’essayer
de créer un sens collectif, d’où l’idée qu’on s’appellerait tous Camille (lorsqu’on parle aux médias), car
l’idée de Nuit Debout, c’est d’éviter l’émergence de leaders, ou de personnalités fortes censées
représenter le mouvement. »
Propositions : « le message à porter, c’est simplement de dire ce qu’il se passe, c’est-à-dire en un sens,
une construction collective. Lors d’une prise de parole face aux médias, l’idée est d’axer la parole sur
l’outil Nuit Debout et son fonctionnement, plutôt que sur un sens pas encore construit. »
Atelier Démocratie : Il nous manque du temps en atelier pour travailler ! Peut-être peut-on commencer à 18h
par les ateliers ? Ou avoir le choix ? Ce serait aussi bien d’avoir des tables et des chaises pour travailler.
3
o
o
o
o
o
o
o
·
Trouver une manière de profiter du temps d’AG pour faire de l’éducation populaire.
Faire un panneau de comparatifs entre tous les différents régimes démocratiques existants (Grèce
antique, etc.) et un point sur la forme que prend la démocratie à Nuit Debout (prises de paroles, nos
règles, fonctionnement du mouvement…)
Assemblées de quartiers : se déplacer dans les quartiers un jour par semaine, en gardant une
permanence au capitole ? Faire une affiche à l’accueil pour voir qui est motivé.
Aller rencontrer des gens à la sortie des métros.
Aller chercher l’expérience des anciens mouvements (essoufflement ?).
Faire une grosse nuit debout jeudi (ateliers, films, etc…) avant les vacances scolaires.
Profiter des vacances pour créer une transversalité, retrouver les Nuits Debout sur son lieu de
vacances ?
Atelier Constituant: Divisé en plusieurs sous-ateliers : mandat impératif, Le préambule, démocratie directe…
o
Opportunité d’un mandat impératif ? Quelles procédures met-on nous en place pour révoquer l’élu ?
« Le problème qu’on s’est posé autour du mandat impératif est que l’élu s’enferme dans un discours
purement démagogue pour éviter d’être révoqué. On a essayé d’éviter cette dérive en proposant la
procédure un peu concrète de la possibilité de révocation de l’élu. La procédure est la suivante :
o
o
o
o
o
Avant son entrée en fonction, l’élu publie son programme. Ce programme doit être très
complet, au sens où il doit présenter l’ensemble des projets prévus pour le but que l’élu
cherche à atteindre.
A mi-mandat, une commission citoyenne de révocation est réunie par tirage au sort. Cette
commission a pour but de recevoir l’ensemble des requêtes de l’ensemble des citoyens. Elle
étudie donc le sérieux des requêtes afin d’éviter toute question inopportune ou hors-sujet.
Elle base son contrôle sur le programme publié par l’élu, pour éviter des questions relatives
au pénal ou sur la personnalité de l’élu. Dans le cas où la commission considère la question
sérieuse, elle renvoie à un referendum populaire pour ou contre la révocation.
Le préambule de la constitution : Le constat a été établi qu’il est obsolète. Il a été valable dans un
contexte historique donné, mais ne prend pas en comptes les changements qui ont eu lieux dans la
société actuelle (électricité, automatisation, machines au service de l’humain…). Pour nous garantir
un meilleur futur, il doit être adapté.
Démocratie directe : l’amateurisme parait essentiel, les décisions doivent être prises par des citoyens
volontaires mais tirés au sort. Un âge minimum de 18 ans à été proposé, ainsi qu’une visite médicale,
psychiatrique et une évaluation judiciaire. Formation de 6 mois avant la prise de fonctions car
beaucoup ne savent pas de quoi on parle, il faut que chacun puisse être volontaire pour acceder au
pouvoir. Mandat de 3 ans. Les personnes au pouvoir doivent pouvoir être controlé, et ne peuvent
bénéficier d’une quelconque immunité.
Discussions diverses sur le sens de la liberté, de la dignité, du contrat social …
·
Atelier sur le « bien manger » : Thème de demain « manger local et bio». «Ceux qui s’y connaissent, venez ! »
o Des propositions d’initiatives ont été faites pour augmenter les terres disponibles dans les villes, et
ainsi créer des potagers. Retirer les pavés des places, demander à la mairie de Toulouse pour des
plantations et inciter d’autres villes à tenter l’expérience. Pétitions pour le compost urbain.
Présentation de l’association « incroyables comestibles ».
·
Atelier plans urbain et logements sociaux :
o Les documents de ces plans sont souvent illisibles et incompréhensibles, même pour les initiés. Il est
fait des distinctions de revenus, des quartiers étant prévus pour les pauvres, modestes, aisés, riches…
o Requalifier les logements privés anciens plutôt que d’en construire de nouveaux : plus économique.
o Réfléchir à des actions : occuper les bureaux ou logements vides.
4
·
Atelier communication et espace publique : Réaffirmation de la nécessité de communiquer dans l’espace
publique, pas seulement sur internet.
o Intervenir dans les marchés, métros parcs de Toulouse.
o Quel méthodes employer pour ne pas être perçu comme agressifs ?
o Mercredi, mettre en œuvre cette opération. Voir site nuitdebouttoulouse.fr
·
·
Atelier LIFE : Pas de compte rendu L. Prochainement sur le net.
Atelier parité :
o Réaffirmation du besoin d’un espace pour les enfants, avec de l’animation, afin de permettre de
libérer un peu les parents. Appel à des bénévoles.
o Réaffirmation de la volonté de créer une commission d’observation de la parité, votée pas d’effectifs
motivés à l’appliquer.
o Quels outils pour une parité effective ? Signe pour non-respect parité, mais quelles mesures doit-il
impliquer ? Couper la parole lorsque signalé et laisser une femme s’exprimer à la place ? A partir quelle
proportion de l’assemblée ?
·
Atelier signalétique : Pas de compte rendu L .
·
Atelier Convergence des luttes :
o Lutte contre la loi travail : lister et répertorier les différentes luttes convergentes et les rassembler sur
le site nuitdebouttoulouse.fr
o Manifestation du 28 Avril : profiter de l’opposition à la loi travail pour proposer une soirée à thème
encore à déterminer. La convergence des luttes, par exemple ?
o Inviter des gens à venir prendre la parole pour parler de leur lutte. Il faut RASSEMBLER.
o Ceux qui luttent contre la loi travail : Comment luttent-ils ? Expliquer précisément.
·
·
Atelier Auto-construction : Rendez-vous demain à 17h pour construire des yourtes et dômes en Bambous !
Atelier de la Commission Action :
o Trop d’actions possibles. Quel lien entre les luttes ? Des gens en dehors de Nuit Debout luttent aussi,
mais ne sont pas là.
o Massifier Nuit Debout ? Il faut déjà lancer l’idée de construire un collectif et déterminer un mot
d’ordre à exprimer au niveau mondial.
o Rendre les actions accessibles au plus grand nombre.
o Comment fédérer tout le monde, notamment au sujet de de la violence ou de la non-violence ?
o Proposition non-violente : Amener mats [?] – Aller voir Moudène. Réponse : éviter les provocations,
chez Moudene cela relève du domaine privé.
o Rappel des actions prévues : Mardi = 7h30 blocage d’airbus – 13h manif conseil départemental contre
l’arrêté de non prise en charge des majeurs isolés. Jeudi = Accueil de Pierre Gattaz à Castelmaurou.
Réinvention du monde et non lutte contre. : Pas de compte rendu L
Partage d'expériences : Pas de compte rendu L .
·
·
Les Voix des Crieurs et Crieuses !
·
·
·
Léon de la commission humour : « 31 Mars, 32 Mars, 33 Mars … et Venus, c’est quand ? »
Marie : « Le gouvernement propose quelques mesures pour les étudiants. Et les autres ? Nous devrions lister
nos revendications selon nos situations (chômeurs, précaires, salariés…) ». Ils sont en train de lâcher trois
miettes aux étudiants en espérant que nous nous calmions.
Bastien : « Il faut occuper l’espace publique. Et pour aller toucher les classes populaires, il faut que cette place
propose des choses pratiques et simples pour leur donner un coup de main. Pourquoi ne pas garder leur enfant
quelques heures, donner des informations pour faciliter leur démarches administratives par exemple. Et
5
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
·
pourquoi pas une cantine populaire aussi. Une fois qu’on aura fourni tous ces services ce sera plus facile de
discuter du fond. »
Cilia : « Demain, le conseil départemental veut faire passer un arrêté concernant les jeunes majeurs isolés et
les mères seules avec des enfants de moins de 3 ans. Si il est voté, dès Mercredi, les personnes avec un enfant
ne seront plus prises en charge par les structures sociales et seront donc mises à la rue et séparées de leurs
enfants. Rassemblement demain à 13h sur le parvis du conseil départemental, Métro Canal du Midi».
Brigitte : « le stand cuisine à besoin de main d’œuvre ».
Chat : « Ce n’est pas parce qu’on essaye d’acheter notre silence que l’on se taira ».
Valentin : « Serait-il possible d’organiser des soirées à thème sur des sujets précis ? ».
Olivier le Beau : « Il y a beaucoup de gens qui râlent à propos des grèves, surtout dans les transports. N’y a-til pas un moyen de repenser ça ? Par exemple que ceux qui travaillent dans les transports viennent travailler
mais en organisant la gratuité des transports ? Le publique serait d’avantage sympathisant.
Anonyme : « La parité est-elle respectée à la cuisine ? ».
Réponse de la cuisine : « Non ! Il y a plus d’hommes ! ».
Annonce : Appel National à la manifestation des étudiant-es et lycéen-nes le Jeudi 14 Avril. Pour Toulouse
rendez-vous à 12h30 à Saint Cyprien.
Vincent : POURQUOI CHANGER UN SYSTEME AU LIEU DE FAIRE SANS, AUTREMENT, SOLIDAIREMENT ?(Cette
déclaration a été notée en majuscules).
Éric : « A-t-on bien raison de vouloir parler aux grands médias. Qui sont les vhiens de garde du pouvoir ? Qui
fait que nous sommes là ce soir ? Nous avons nos médias alternatifs, nous n’avons pas besoin de TF1 qui
déformeras nos propos. TF1 est-il un interlocuteur valable ? »
Denise : « En Turquie il y a eu les événements de Gézi en 2013 [Rappel : Occupation du parc Gézi et de la place
Taksim par des écolos et citoyens fortement réprimée par le gouvernement Turc]. Un mouvement spontané
comme ça. Ils ont créé leur propre télé en ligne. On devrait le faire aussi, en ligne ».
Saïd Bis : « Faisons une minute de bruit, d’applaudissements d’ovations et de rire tous les quart d’heure à peu
près pour éveiller la curiosité des gens».
Un militant associatif : « Nos ailleux avaient établis des cahiers de doléances qui ont permis à la république de
naitre. Les cahiers de doléance permettaient de réfléchir sur la justice sociale et les premières revendications
urgentes qui ont permis l’unité et le rassemblement pour pouvoir aboutir aux revendications. C’est une idée
de faire la même chose. Ce serait bien de dégager l’essentiel pour pouvoir satisfaire les revendications pour
aller de l’avant ».
Remerciements
Un grand merci à tous les preneurs de notes, crieurs publiques et rapporteurs d’ateliers pour avoir fourni et parfois
rédigé eux même les comptes rendu. Vous assurez !
J
6
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
219 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler