close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bols d`air pour chiens

IntégréTéléchargement
en DirecT De …
DogWalking
Bols d’air pour chiens
Le site de la pension canine
La petite crochère, à Vernie, dans la sarthe.
Du simple tour de pâté de maisons à la pension canine en pleine nature en passant par la randonnée
sportive en forêt, DogWalking offre de nombreux services très appréciés des clients qui, après les avoir
essayés, ne peuvent plus s’en passer ! une réussite. par Éric Leforestier
k
Karine et Wilfrid Le Quellec
et leur chien Angie.
26 . PETMARKET N°254
arine est pédicure-podologue et Wilfrid occupe
un poste à responsabilité
dans le secteur du nautisme.
Rien ne prédestinait les deux
conjoints à créer DogWalking,
il y a maintenant douze ans.
C’est par Newton, le golden
retriever du foyer, que tout
a commencé. « À l’époque,
nous habitions dans le 16e arrondissement de Paris et nous
nous sommes rendu compte
qu’un service de balade en forêt
serait très utile aux chiens urbains,
pour leur permettre de se défouler et de se socialiser par la même
occasion », explique Karine Le
Quellec. C’est en février 2004 que
l’entreprise est créée. Les premiers
clients ne se font pas attendre, et
les deux fondateurs décident de
se consacrer à temps plein à leur
nouvelle activité. Ils s’installent à
Sèvres, dans les Hauts-de-Seine.
L’entreprise se structure pour faire
face au succès des prestations offertes et, en 2008, ils recrutent leur
premier salarié. À partir de là, tout
s’enchaîne rapidement et de nouveaux services se développent.
Aujourd’hui, l’entreprise compte
21 salariés. Dix d’entre eux se
consacrent à l’activité initiale, les
balades en forêt, six autres s’occupent de la pension canine et les cinq
derniers des promenades de quartier. Son chiffre d’affaires dépasse
les 800 000 euros HT.
Un concept bien rodé
La notoriété de l’entreprise s’est
construite autour de son service
de balades en forêt. « Nous disposons aujourd’hui d’un socle de
400 clients réguliers, ce qui nous
permet d’emmener chaque jour
de 90 à 120 chiens en balade, explique Wilfrid Le Quellec. Si la
majorité des chiens effectuent
deux à trois balades par semaine,
en DIRECT DE…
nous en comptons tout de même
20 % qui font une balade chaque
jour », précise-t-il. Au fil des années, le concept de la balade en
forêt s’est affiné, avec des routines et des ratios désormais très
bien rodés. DogWalking compte
une flotte de onze véhicules utilitaires, tous ornés des couleurs
de l’entreprise et aménagés pour
le transport des chiens et le nettoyage quotidien de leur habitacle.
« Pour chaque véhicule, le flocage
et l’aménagement intérieur s’élèvent à 6 000 euros. Cet investissement supplémentaire s’est révélé
très rentable en termes de communication et est indispensable pour
le maintien d’une hygiène irréprochable », souligne Wilfrid.
Chaque jour, entre 8 h et 9 h 30,
chaque salarié dédié à la balade en
forêt va chercher ses chiens, en camion, au domicile des clients. La
clientèle, haut de gamme mais très
peu disponible, vit dans Paris ou
dans les Hauts-de-Seine. Chaque
Dog Walker prend en charge une
douzaine de chiens. Les balades
se font systématiquement en binôme, avec deux camions sur le
lieu de la randonnée « pour pallier
tout problème éventuel, comme la
perte d’un animal », précise Karine. Chaque camion est géolocalisé. Les balades durent trois heures
(de 10 heures à 13 heures) et s’effectuent en meute dans la forêt
domaniale de Meudon, dans les
Hauts-de-Seine. Au retour, chaque
Dog Walker nettoie tous les chiens
qu’il a promenés et son camion. Il
raccompagne ensuite tout le monde
à domicile en fin d’après-midi.
« Nos promeneurs font ce métier par
passion. La plupart ont suivi des formations concernant les chiens (un
bac pro, le plus souvent). Ils sont tous
titulaires du certificat de capacité à
l’encadrement d’animaux. Ils restent
en moyenne quatre ans dans l’entreprise, certains plus, et deviennent des
référents pour nos clients, qui apprécient d’avoir un promeneur régulier,
commente Karine, qui précise : Au
début, nous comptions essentiellement du personnel féminin mais les
choses bougent et nous accueillons
de plus en plus d’hommes ». DogWalking propose également une
activité de « promenade de quartier », cette fois-ci individuelle et en
laisse, d’une durée de trente minutes.
Un service qui a, lui aussi, su trouver
et fidéliser sa clientèle.
À la campagne
Pour compléter sa gamme de prestations, en particulier pendant le
week-end, DogWalking a ouvert
en 2010 sa propre pension canine,
La Petite Crochère, à Vernie, dans la
Sarthe. « Nos activités sont
complémentaires. Près de
75 % des chiens que nous
accueillons à la pension participent à nos balades en région parisienne », constate
Karine. Au sein de son parc
de deux hectares, La Petite
Crochère accueille entre 60
et 70 chiens, en moyenne.
Chaque semaine, trois navettes au départ de Sèvres
emmènent les chiens des
clients. Ils y séjournent le
plus souvent lors de weekends prolongés (trois ou
Chaque véhicule arbore les couleurs de
l’entreprise et est spécialement aménagé pour
quatre jours). Les vacances
accueillir dans les meilleures conditions les clients
à quatre pattes.
d’été sont également une
Les promenades en forêt accueillent chaque jour entre 90 et 120 chiens.
période très favorable à l’activité de la pension canine,
qui enregistre la plus forte
progression parmi les services proposés par l’entreprise. Elle s’est agrandie en
2015 pour accueillir les résidents dans une nouvelle
configuration, où chaque
animal profite d’un espace
privatif. « Comme après les
balades, chaque chien est
toiletté avant de quitter la Les promeneurs sont des amoureux des chiens qui
pension et de rejoindre son n’hésitent pas à braver le froid pour leur faire plaisir.
maître. C’est un plus qui fait
la différence, précise Wilfrid. Quand
Pour exercer son activité en toute
ils retrouvent leur chien, les clients
sécurité, DogWalking a souscrit
de la pension sont souvent étonnés
dès sa création un contrat d’assudu bien-être que peut apporter à leur
rances à sa mesure, qui couvre tous
animal le simple fait d’un exercice
les risques. « Nous n’avons connu
physique quotidien, notamment en
que très peu d’incidents. La perte
termes de perte de poids ».
d’un chien peut arriver mais elle
C’est d’ailleurs dans cette optique
se limite à quelques heures. Nous
du bien-être animal que l’entrele retrouvons toujours, c’est aussi
prise va maintenant tenter de dél’avantage de travailler avec des
velopper son offre de services.
chiens réguliers qui connaissent
leur lieu de balade », remarque KaL’équipe réfléchit notamment à la
mise en place de nouveaux types de
rine. Consciente que cette activité,
balades. En effet, le contexte dans
pour l’instant tolérée par les comlequel elle évolue est très concurmunes, pourrait vite être davanrentiel, et la présence de chiens se
tage encadrée par la loi, DogWalpromenant en meute dans le doking planche déjà sur plusieurs
maine public peut entraîner des
possibilités d’aménagement,
nuisances (morsures de promecomme des promenades dans un
domaine privé ou par groupes plus
neurs, agressions entre chiens).
restreints et répartis dans plusieurs
En outre, le Dog Walker n’est pas
forêts. À suivre. n
à l’abri de la perte d’un animal.
Avril 2016 . 27
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
3
Taille du fichier
1 123 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler