close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Apprendre-pour-s-emanciper

IntégréTéléchargement
Apprendre pour s’émanciper
Premier principe à mettre en œuvre : faire quand nous sommes en situation
de gouverner, de décider ce que nous avons écrit, discuté et voté au sein du
PS ou dans le cadre d’un contrat de gouvernance.
 L’école maternelle primaire
- L’apprentissage de la lecture commence dès la dernière année de
maternelle .Il doit être renforcé et cette dernière année de maternelle doit
devenir obligatoire (même si dans les faits une très grande majorité
d’enfants sont scolarisés plus tôt) .De ce fait l’apprentissage de la lecture
se ferait sur 2 ans
On peut espérer ainsi diminuer le nombre d’enfants qui ont des difficultés
pour lire et permettre à tous les enfants quel que soit la capacité et l’envie
des parents d’avoir une base solide en lecture vocabulaire, capacité à
s’exprimer.
Pour évaluer de façon incontestable cette mesure, des objectifs et des
indicateurs clairs, mesurables pour connaître l’avancé dans 2, 4 ans et à
l’entrée en 6ièm,e, doivent être définis en même temps et surtout ne pas les
changer.
- Repenser l’aménagement des rythmes scolaires pour en faire un temps
partagé entre l’éducation nationale et les collectivités. On pourrait y
intégrer du soutien scolaire (suppression des actuels CLAS), des études
surveillées tout en veillant à un équilibre avec des activités plus variées.
Un seul temps, un seul gestionnaire et moins de stigmatisation des
enfants.
Ce temps permettrait de personnaliser les réponses apportées aux élèves.
- Collèges, lycées : le service public doit être au centre de la réflexion pour
les ouvertures de classe, de filières, d’options. Pas d’autorisation pour les
écoles privées si un refus a été fait sur le même secteur à un établissement
public.
 La journée citoyenne
- Actuellement elle dure un jour, ce qui est totalement inefficace .Nous
proposons une durée d’une semaine, avec prise en charge des frais
d’hébergement et de restauration.
- Ce temps permettrait :
o d’intégrer l’apprentissage des institutions, de l’entreprise, la
formation professionnelle, l’histoire et le rôle des syndicats
o de présenter le compte personnel d’activité et de formation,
conditions d’ouverture (voir pour intervention de la DDTE, Pole
Emploi)
o de proposer un bilan personnalisé, d’aider à la réalisation d’un
projet. Le gain serait à la fois pour le jeune qui aurait des réponses
et à la collectivité qui aurait connaissance des difficultés
rencontrées .Une analyse des demandes pourrait permettre de
remédier en amont à l’absence de réponse du système scolaire et
des difficultés.
- Mettre en œuvre un site unique pour présenter les différents éléments de
la citoyenneté, du style « Mes- aides .gouv.fr »
 La formation professionnelle
- Il faut repenser la formation professionnelle, actuellement elle profite à
ceux qui en ont le moins besoin. Pourquoi ne pas la réfléchir en deux
temps :
o formation en lien direct avec l’entreprise,
o formation pour obtenir des connaissances, qualifications peut être
plus personnelles mais qui permettent de progresser, de s’adapter
au monde du travail.
- Intégrer une reprise d’études longues financées par le chômage
- Formations adaptées aux besoins détectés lors de la semaine citoyenne et
aux besoins locaux.
 Développer l’esprit critique, mettre en avant des actions innovantes :
Les médias publics doivent proposer des informations plus complètes en
présentant tous les aspects d’un évènement (le positif, le négatif, le pour,
le contre).
Toujours sur les médias publics, le temps d’information ne devrait pas
être limité à 30 minutes mais à minima une heure : ainsi l’information
pourrait être plus complète, plus approfondie, et des évènements sur des
actions de solidarité, des actions innovantes seraient mises en avant. La
vie d’une société ne se limite pas à la violence, à des accidents, à du
chômage. Un enseignant qui met en place une méthode, une action
nouvelle serait ainsi valorisé tout comme celui qui invente …
Développer l’esprit critique doit se faire en lien avec le « nous » (collectif)
et non avec le « je » (individuel)
 Le rôle des parents
Quelles que soient les actions mises en œuvre, les parents ont un rôle
primordial, essentiel, et que rien ne peut remplacer. Il nous semble
important de mettre en place des structures pour les aider, répondre à leurs
questions, les responsabiliser.
Nous avons pensé à des centres de type LAEP (lieu d’accueil parents
enfants qui s’adresse à des enfants petits), maisons des adolescents. Il faut
être vigilant à l’accueil afin que le parent qui a du mal à s’exprimer, qui a
honte, ne se sente pas jugé. Il peut y avoir des actions collectives comme
individuelles. Souvent les questions que se posent les parents ne
nécessitent que des réponses courtes, évidentes. Le seul fait de les poser et
qu’elles soient entendues, donnent aux parents l’assurance nécessaire pour
répondre, expliquer.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
158 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler