close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Commission de Suivi de Site du 18 avril 2016

IntégréTéléchargement
ALVA
(REZE)
Commission de Suivi de Site
du 18 avril 2016
DDPP 44
1
ALVA - CSS du 18 avril 2016
PLAN
1) Situation administrative
2) Bilan de l’activité
3) Nuisances / voisinage
 odeurs
 bruit
4) Prévention de la légionellose
5) Station d'épuration
6) Épandage des boues
Conclusion
2
DDPP 44
1) Situation administrative
 AP d’autorisation du 4 septembre 2009
Suppression de la rubrique n°2915-1a suite à l’arrêt du raffinage physique
 AP du 19 janvier 2010 : recherche des substances dangereuses dans
l’eau.
 Récépissé de Déclaration du 13 juillet 2010 (emploi et stockage
d'oxygène liquide)
 Récépissé du 30/05/2013 au bénéfice de l'antériorité pour la rubrique
n° 3642-1 de la nomenclature (traitement et transformation de produits
alimentaires)
 Récépissé du 05/06/2014 au bénéfice de l'antériorité pour la rubrique
n° 2921-a de la nomenclature (tours aéroréfrigérantes soumises au
régime de l’enregistrement)
 Récépissé du 10/04/2015 au bénéfice de l'antériorité pour la rubrique
n° 1185-2-a) de la nomenclature (emploi de gaz à effet de serre fluorés
3
DDPP 44
2) Bilan de l'activité
Dans l'arrêté préfectoral d'autorisation du 4 septembre 2009,
l'activité autorisée est la suivante :
Activité
Fonte (tonnes/j)
Raffinage (tonnes/j)
AP 4/09/2009
200 / 300
80 / 180
Bilan de l'activité de l'année 2015, janv. 2016 (moy. t/j)
Année 2015
janv.-16
198
181
62
56
4
DDPP 44
3) Nuisances/voisinage
Odeurs
 Obligations réglementaires : art. 4.2.1 à 4.2.5, art. 9.2.2 de l’AP du 04 /09/ 2009
Bilan des plaintes
Année
Nbre plaintes/Nbre jours
Commentaires
2014
75/52j
Fortes odeurs en
septembre/octobre:pompage
des boues, travaux dans le
fondoir (portes ouvertes)
2015
136/70j
Avril : débâchage du biofiltre
Augmentation au dernier
trimestre : travaux sur les
silos de farine, panne du
cuiseur
2016
(du 01/01au 23/02)
16/10j
En février : pompage de
boues
5
DDPP 44
3) Nuisances : odeurs - travaux
En 2009 : travaux de captation de l’air des trémies de réception, de
cuves au niveau du raffinage.
En 2010 : rehaussement du biofiltre
remplacement du charbon actif de la station d'épuration (3 fois)
En 2O11 : charbon actif de la station d’épuration remplacé trois fois
campagne de sensibilisation du personnel
audit complet fin novembre (société EGIS)
En 2012 : remplacement du biofiltre de la station d'épuration
En 2013 : fin octobre, remplacement complet biomasse du biofiltre de
l’usine, changement système d’arrosage
En 2014 : fin mars, retournement et rechargement biofiltre usine
En 2015 : brassage, rechargement du biofiltre, huiles essentielles STEP)
En 2016 : remplacement de la biomasse du biofiltre de l'usine
Nouvelle technologie sur la STEP : UVC 6
DDPP 44
3) Nuisances : odeurs - mesures
Obligation de réaliser des mesures d'odeurs semestrielles
Mesures réalisées sur les rejets captés (sortie biofiltres de l'usine et de la
station d'épuration
Mesures des 28 et 29 juillet 2015 :
– résultats conformes à l'arrêté préfectoral pour l'usine : 24,7. 10 6
ouE/h (norme AP : 720. 106 ouE/h)
– résultats non conformes pour la station d'épuration : 11,1.10 6 ouE/h
(norme 8.106 ouE/h)
Mesures du 7 octobre 2015 :
– résultats conformes pour l'usine : 63,8. 106 ouE/h (norme AP : 720.
106 ouE/h)
– Le traitement de l'air de la station d'épuration ne fonctionnait pas
7
DDPP 44
(panne des ventilateurs)
3) Nuisances : bruit - normes
Niveaux limites de bruit à respecter en limite de propriété (article 7.2.2) AP du 4/09/2009.
Points de contrôle
Emplacements
n° 1
Nord-Ouest de l’usine :
en limite de propriété du
tiers le plus proche
n° 2
n° 3
Nord-Ouest de l’usine :
devant la savonnerie
Ouest de la station
d’épuration : en limite
de propriété du terrain
de l’ouvrage
Jour (6h30 – 21h30) sauf
dimanche et jours fériés
Nuit (21h30 – 6h30)
dimanche et jours fériés
Niveaux limites admissibles
de bruit en dB(A)
Niveaux limites admissibles
de bruit en dB(A)
60
50
60
50
60
50
Auto-surveillance : obligation de réaliser des mesures de bruit une fois/an
8
DDPP 44
3) Nuisances : bruit - mesures
9
DDPP 44
3) Nuisances : bruit - travaux
 Rappel travaux réalisés en 2011 :
– écrans ou caissons acoustiques au niveau des deux tours aéroréfrigérantes 3A et
3B du raffinage, du groupe de vide du raffinage, devant les aérocondenseurs en
partie arrière du raffinage, devant les canalisations d’entrée d’air du biofitre de
l’usine et du ventilateur du biofiltre de la STEP (fin prévue au 15 février 2012)
- doublage du rideau de façade du fondoir (novembre 2011)
 Rappel travaux réalisés en 2012 au niveau de la station d'épuration :
- isolation phonique de la tuyauterie d'air des surpresseurs vers le bassin d'aération
- remplacement de l'ancien biofiltre par un biofitre nouvelle génération
(ventilateur à 48 dB(A))
- pose d'un écran acoustique devant les grilles d'entrée d'air du local des
compresseurs
10
DDPP 44
4) Tours aéroréfrigérantes et prévention de la
légionellose
Rappel : Classement au titre des Installations Classées
ALVA possède 3 tours aéroréfrigérantes à circuit primaire ouvert d'une
puissance totale de 6452 kW et une tour à circuit fermé d'une puissance de 304
kW.
L’établissement est classé à enregistrement au titre de la rubrique 2921-a
(installations de refroidissement évaporatif par dispersion d’eau dans un flux d’air
généré par ventilation mécanique ou naturelle) avec 4 tours d’une puissance
totale de 6756 kW.
Nouveauté 2015
Depuis le 1er janvier 2015, les établissements exploitant des tours
aéroréfrigérantes doivent déclarer leur résultats d’autosurveillance des légionelles
sur un outil appelé GIDAF (gestion automatisée des données d’autosurveillance
fréquente) dans le mois suivant les réception des résultats d’analyses.
Cette prescription a été respectée par la société ALVA.
(L’outil GIDAF est également utilisé pour la transmission des résultats de
l’autocontrôle des eaux usées industrielles)
11
DDPP 44
4) Tours aéroréfrigérantes et prévention de
la légionellose
Faits marquants depuis 2014
Année 2014 :
Une analyse de légionelles a été réalisée chaque mois au cours de l'année 2014 pour
chaque tour. Les résultats des analyses ont été transmis à l’inspection des
Installations Classées dès leur parution.
La concentration mesurée en Legionella pneumophila était conforme pour toutes les
tours en fonctionnement et pour toutes les analyses réalisées en 2014.
Les tours ont fait l’objet d’un nettoyage et d’une désinfection annuels les 9, 12 et 13
mai 2014.
L’analyse des risques de développement de légionelles a été révisée le 31 janvier
2014 par le Bureau VERITAS.
Le bilan pour l'année 2014 a été transmis à l’inspection des Installations Classées le
27 janvier 2015.
Aucun incident n’ a été relevé sur les tours en 2014.
12
DDPP 44
4) Tours aéroréfrigérantes et prévention de
la légionellose
Faits marquants depuis 2014
Année 2015 :
Une analyse de légionelles a été réalisée chaque mois au cours de l'année 2015 pour
chaque tour. Les résultats des analyses ont été transmis à l’inspection des Installations
Classées dès leur parution.
La concentration mesurée en Legionella pneumophila était conforme pour toutes les tours
en fonctionnement et pour toutes les analyses réalisées en 2015 à l’exception d’un
prélèvement réalisé le 17 juillet 2015 sur la tour D.
Ce dernier a mis en évidence la présence de flore interférente empêchant le
dénombrement des légionelles. La tour a fait l’objet d’une désinfection. L’analyse de
légionelles réalisée la semaine suivante était conforme.
Les quatre tours ont fait l’objet d’un nettoyage et d’une désinfection annuels au mois
d’avril 2015.
L’analyse des risques de développement de légionelles a été révisée le 25 février 2015
par le Bureau VERITAS.
Aucun incident n’a été relevé sur les tours en 2015.
13
DDPP 44
5) Station d’épuration
Station d’épuration biologique à boues activées
Rejet dans la Loire aux conditions suivantes :
Paramètres
Volume m3/j
Matières En Suspension
Demande Chimique en
Oxygène
Demande Biochimique
en Oxygène
Azote Global
Phosphore Total
Concentration
Maximale mg/l
Flux moyen
Kg/j
Flux maximal
Kg/j
30
90
300
9
27
450
13,5
40,5
30
9
13,5
20
2
6
0,6
9
0,9
Un contrôle inopiné des eaux usées a été réalisé par un laboratoire mandaté par
la DDPP les 2 et 3 octobre 2013 ; résultats conformes.
Le prochain contrôle inopiné des eaux usées est prévu au cours de l’année
2016.
14
DDPP 44
5) Station d’épuration (suite)
Résultats autocontrôles 2015 (moyennes extraites de l’outil
GIDAF) : conformes à l’arrêté préfectoral
DCO
DBO5
débit m3
ph
202,0
8,0
26,0
5,0
3,0
204
8,0
29,0
6,0
199,3
8,0
25,6
202,0
8,0
223,0
DCO MG/L
MES
FLUX KG/J DBO5 MG/L FLUX KG/J
AZOTE TOTAL
PHOSPHORE
MES MG/L
FLUX KG/J
NT MG/L
FLUX KG/J
P MG/L
FLUX P KG / J
1,0
3,0
1,0
3,1
0,6
0,5
0,1
3,0
1,0
3,0
1,0
3,6
0,7
0,7
0,1
5,1
1,5
0,3
2,0
0,4
3,2
0,6
0,3
0,1
26,0
6,0
3,0
1,0
4,0
1,0
3,2
0,7
0,4
0,1
8,0
27,0
6,0
3,0
1,0
4,0
1,0
2,9
0,6
0,7
0,2
306,5
8,0
36,4
11,2
1,5
0,5
3,9
1,2
4,3
1,3
0,9
0,3
251,1
8,0
34,6
8,6
3,3
0,9
5,1
1,5
4,2
1,2
0,3
0,1
124,0
8,0
24,0
3,5
1,5
0,4
3,6
0,5
2,6
0,7
0,3
0,1
221,0
8,0
34,7
7,7
1,5
0,3
4,1
0,9
3,0
0,7
0,5
0,1
217,6
8,0
37,1
8,1
1,5
0,3
4,8
1,1
6,8
1,5
0,4
0,1
242,0
8,1
34,0
8,0
3,0
1,0
4,0
1,0
3,3
0,8
0,4
0,1
242,5
8,0
30,1
7,2
1,5
0,4
3,3
0,7
2,9
0,7
0,7
0,1
232,4
8,0
30,1
7,3
3,0
0,8
4,0
1,1
3,6
0,8
0,5
0,1
15
DDPP 44
5) Station d’épuration (suite)
Fonctionnement de la station d’épuration (2015)
 Juin et juillet : dépassements des valeurs limites de débits et
de températures à cause de la température extérieure élevée et du
fonctionnement inadapté à de telles conditions de la tour
aéroréfrigérante B
 Pas d’autre dépassement au cours de l’année 2015
En 2015, le fonctionnement de la STEP a été globalement
conforme à l’arrêté préfectoral d’autorisation.
16
DDPP 44
6) Épandage des boues en 2015
Plan d'épandage :
- un agriculteur :le GAEC de la CULEE ( SAINT MARS DE
COUTAIS et ST MEME LE TENU), 103,9 ha
Épandage en 2015 (suivi agronomique par une ABER Environnement):
- 744 m3 de boues épandues au mois d’avril 2014 sur 24,45
hectares
- 506 m3 de boues épandues au mois de septembre 2014 sur
9,83 hectares
Au total : 1250 m3
Solution alternative :
- méthanisation (utilisée début 2016 pour 400 m3 de boues (silo
trop plein)
17
DDPP 44
Conclusions
 Fonctionnement général globalement conforme à la
réglementation des ICPE
 Nombreuses plaintes concernant les odeurs Nécessité d'un plan d'action dans ce domaine
18
DDPP 44
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
384 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler