close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Abolition de plus de 80 % des postes d`AVSEC

IntégréTéléchargement
Abolition de plus de 80 % des postes d'AVSEC - La CSDM déshumanise ses deux cents écoles (CSQ)
Extrait du Presse-toi à gauche !
http://www.pressegauche.org/spip.php?article25971
Abolition de plus de 80 % des
postes d'AVSEC - La CSDM
déshumanise ses deux cents
écoles (CSQ)
- Actualité et luttes au quotidien -
Date de mise en ligne : jeudi 14 avril 2016
Copyright © Presse-toi à gauche ! - Tous droits réservés
Copyright © Presse-toi à gauche !
Page 1/3
Abolition de plus de 80 % des postes d'AVSEC - La CSDM déshumanise ses deux cents écoles (CSQ)
MONTRÉAL, le 14 avril 2016 - Le Syndicat des professionnelles et professionnels du milieu
de l'éducation de Montréal (SPPMEM-CSQ), affilié à la Fédération des professionnelles et
professionnels de l'éducation du Québec (FPPE-CSQ) et à la Centrale des syndicats du
Québec (CSQ), dénonce la suppression de plus de 80 % des postes d'animateurs de vie
spirituelle et d'engagement communautaire (AVSEC) à la Commission scolaire de Montréal
(CSDM).
Le président du SPPMEM, Michel Mayrand, soutient que cette décision sera officiellement annoncée avec le dépôt
du plan d'effectifs pour la prochaine année scolaire.
« Les AVSEC ne seront malheureusement pas le seul corps d'emploi touché par les mesures à venir, puisque la
commission scolaire doit récupérer un montant de dix-neuf millions de dollars. Cependant, dans le cas de cette
catégorie d'emploi, on parle pratiquement de l'abolition du service. En effet, on passera de treize AVSEC à
seulement deux pour maintenir le service dans pas moins de deux cents écoles. Ça n'a absolument aucun sens »
clame Michel Mayrand.
Une décision basée sur la méconnaissance
Le leader syndical déplore que cette décision reflète l'ignorance des administrateurs de la CSDM quant à
l'importance du rôle que jouent les AVSEC auprès des élèves.
« Ces professionnelles et professionnels contribuent à la vie du milieu, facilitent l'intégration des élèves à l'école. Ce
sont également les AVSEC qui organisent divers projets pour encourager les jeunes à s'engager dans leur
communauté afin de les préparer à devenir des citoyens responsables, explique Michel Mayrand. Que l'on pense,
entre autres, au rôle stratégique que ces derniers jouent dans les écoles qui ont le volet international, à leurs actions
en support à la mise en place de mesures de prévention de l'intimidation, et aux activités d'animation auprès des
jeunes, qui ont pour but de développer le sens critique des élèves ».
Un très mauvais message
Ce dernier ajoute que les AVSEC accompagnent également les jeunes dans leur réflexion portant sur des questions
fondamentales en lien avec le sens de la vie.
« En décidant d'abolir plus de 80 % des postes d'AVSEC, la CSDM envoie le message qu'éduquer des jeunes, ça se
limite à la transmission des matières de base, rien de plus. Comme si le développement et l'engagement ne
contribuaient pas aussi à former le jeune pour qu'il devienne un adulte accompli plus tard », fait valoir le leader
syndical.
La logique comptable avant l'humain
Michel Mayrand renchérit en soutenant qu'avec la raréfaction de ce corps d'emploi, la CSDM déshumanise
gravement ses deux cents écoles.
Copyright © Presse-toi à gauche !
Page 2/3
Abolition de plus de 80 % des postes d'AVSEC - La CSDM déshumanise ses deux cents écoles (CSQ)
« Les AVSEC oeuvrent quotidiennement à faciliter le vivre ensemble à l'école. En fait, ils contribuent directement
chaque jour à rendre plus humaines ces "grosses boîtes" que sont devenues nos écoles. Malheureusement, il
semble que pour les administrateurs de la CSDM, la logique comptable doit avoir préséance sur l'humain, et s'il faut
sacrifier ce côté humain pour atteindre l'équilibre budgétaire, ça ne paraît pas poser un problème », constate le
président du SPPMEM-CSQ.
Des coupes dans la moelle
Michel Mayrand craint fortement les nouvelles coupes et compressions à venir avec le prochain plan d'effectifs.
« On ne parle plus de couper dans le gras ou dans l'os, mais bel et bien dans la moelle. Quand on en est rendu là,
c'est très grave. On le voit clairement avec la quasi-disparition du service donné par les AVSEC, un service pourtant
jugé suffisamment important pour être inscrit dans la Loi sur l'instruction publique », conclut le président du syndicat.
Copyright © Presse-toi à gauche !
Page 3/3
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
185
Taille du fichier
15 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler