close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

50048147 Publication externe de poste vacant

IntégréTéléchargement
Publication externe de poste vacant
50048147
Job Posting Title
Fonctionnaire principal scientifique (Ressources naturelles et service hydraulique)
Date de début
13.04.2016
End Date
14.05.2016
Code de référence
HRSTT12
Désignation de la fonction
Senior Scientific Officer (Natural Resources and Water Service)
Organization
L’Union africaine, créée en tant qu’organisation continentale panafricaine unique en son genre, a pour mission
de conduire le processus d’intégration rapide et de développement durable de l’Afrique pour la promotion de
l’unité, de la solidarité, de la cohésion et de la coopération entre les peuples d’Afrique d’une part et entre les
États africains d’autre part ainsi qu’à travers l’établissement d’un nouveau partenariat avec les autres régions
du monde. L’Union africaine a son Siège à Addis-Abeba, capitale de l’Éthiopie.
En vue de la réalisation de cet objectif, l’Union africaine entend renforcer sa capacité à s’acquitter de sa mission
en procédant, entre autres, à la mise en place de sa structure organisationnelle. Consciente du rôle que le
secteur de l’observation terrestre joue dans le développement socio-économique, la Commission met à présent
en œuvre l’initiative de la surveillance mondiale de l’environnement et de la sécurité en Afrique (GMES &
Afrique).
La commission de l’Union africaine invite par la présente les professionnels qualifiés et ressortissants des États
membres à faire acte de candidature au poste de fonctionnaire principale chargé des ressources naturelles et
des services hydrauliques du GMES & Projet Afrique à la Division des Sciences et de la Technologie.
Service
Titre : Fonctionnaire principal scientifique (Ressources naturelles et service hydraulique)
Grade : P3
Superviseur hiérarchique :
Coordinateur de projet
Lieu d’affectation :
Addis-Abeba (Éthiopie)
Projet
L’initiative de la surveillance mondiale pour l’environnement et la sécurité en Afrique (GMES & Africa) vise à
renforcer les capacités et le partenariat à long terme entre la Commission de l’Union africaine et l’Union
européenne dans le but d’assurer des services durables, fiables et en temps voulu aux décideurs publics sur
des questions liées à l’environnement et à la sécurité. GMES & Africa est une extension du Programme
européen Copernicus à l’Afrique. Lancée à Lisbonne, Portugal le 7 décembre 2007 lors du deuxième Sommet
UE-Afrique en réponse à la Déclaration de Maputo signée en octobre 2006, l’initiative vise également à mettre
en place un cadre général en Afrique pour les applications de l’observation terrestre. Le but est également de
mettre en place un cadre général en Afrique pour les applications de l’observation terrestre afin d’appuyer les
politiques nationales et régionales par l’exploitation systématique des données, les technologies et les services
d’observation de la terre en tirant profit des avantages offerts par le Programme Copernicus.
Un plan d’action a été mis au point dans le but de permettre à l’Afrique d’utiliser au maximum les potentialités
des systèmes spatiaux pour le développement durable et le renforcement des capacités et de s’approprier
l’utilisation et la contribution aux applications de télédétection. Neuf domaines thématiques ont été identifiés :
(1) la gestion à long terme des ressources naturelles (2) la gestion marine et côtière (3) la gestion des
ressources en eau (4) la variabilité ou le changement climatique (5) la réduction des risques de catastrophes (6)
la sécurité alimentaire et le développement rural (7) les infrastructures et l’aménagement du territoire (8) le
règlement des conflits (9) la santé. Par ailleurs, cinq secteurs transversaux, notamment : (a) la politique et le
cadre institutionnel (b) le cadre des infrastructures (c) le renforcement des capacités (d) les questions
financières (e) le suivi et l’évaluation ont été identifiés. Les trois premiers domaines thématiques ont déjà été
évalués et une étude d’identification pour la mise en œuvre a été achevée. Au titre de cette formulation, la
Commission est en quête d’un candidat au poste de fonctionnaire principal scientifique chargé des ressources
naturelles et des services hydrauliques du GMES & Projet Afrique à la Division des sciences et de la
technologie.
Tâches
Sous la supervision directe du coordinateur de projet, les responsabilités et les fonctions du titulaire
comprennent :
a.
coordination de la mise en œuvre des services et des applications pour la gestion à long terme des
ressources naturelles et des chapitres thématiques de la gestion des ressources en eau du GMES & Africa ;
b.
financement de la planification et de l’exécution des activités au regard de la mise en œuvre de l’appui
de la PanAf au GMES & Projet Afrique dans les domaines liés aux deux chapitres thématiques indiqués plus
haut y compris la résolution des problèmes tels que l’accès aux données et le renforcement des capacités ;
c.
contribuer à la compilation d’une base de données du SIG et d’autres initiatives aux niveaux national et
régional qui sont pertinentes au GMES & Africa Services ;
d.
conseiller le coordinateur de projet sur la mise en œuvre des services et des applications liées aux deux
chapitres thématiques, en particulier au regard des aspects techniques ;
e.
contribuer à la recherche et au développement liés aux deux chapitres thématiques ;
f.
collaborer avec le directeur du projet de subvention dans chacun des centres pour préparer les budgets
et initier les plans de travail ;
g.
identifier et rédiger les propositions de projet liées aux deux chapitres thématiques et aux termes de
référence pour la mobilisation des experts à court terme pour appuyer les activités spécifiques, notamment ceux
à financer au titre de l’appui aux GMES & Africa Project ;
h.
évaluer les besoins de renforcement des capacités des États membres dans les domaines de la
télédétection, de la photogrammétrie, du SIG et de la cartographie en rapport aux domaines thématiques ;
i.
sur la base des évaluations de besoin, il/elle dirigera la préparation et la révision des programmes et du
matériel de formation en collaboration avec la section de la gestion de la formation ;
j.
veiller au contrôle de la qualité et de l’assurance des travaux de production et contribuer à la création
des procédures de validation (exemple du protocole de validation).
k.
rendre compte au coordinateur du projet de l’état de mise en œuvre des domaines thématiques ; et
soutenir le coordinateur de projet en rendant compte au chef de la division, le cas échéant ;
l.
sur les directives du coordinateur du projet, il/elle fera la coordination avec les centres régionaux de
mise en œuvre dans les domaines thématiques pour la consolidation des rapports d’activités ;
m.
élaborer des directives claires et faciliter l’enrichissement mutuel des applications et des services des
centres régionaux de mise en œuvre qui s’occupent des thèmes liés au service foncier ;
n.
participer aux ateliers, séminaires et réunions régionaux importants.
Exigences
4.
Compétences et expériences requises :
a.
les candidats doivent être titulaires d’au moins une maîtrise en gestion des ressources naturelles, en
gestion de l’eau, en hydrogéologie, en hydrologie, en sciences environnementales, en sciences spatiales, en
technologie géo spatiale, en géo informatiques ou discipline connexe ;
b.
parler couramment anglais et/ou français. La connaissance pratique des autres langues officielles de
l’Union africaine sera un atout ;
c.
les candidats doivent avoir au moins 5 ans d’expérience, de bonnes connaissances scientifiques, dont
deux doivent être dans un rôle de coordination au niveau international ;
d.
l’expérience professionnelle à un niveau international et la connaissance du système de l’Union
africaine seront un atout.
5.
Connaissances et compétences
a.
le candidat doit avoir des connaissances de l’observation de la terre et prouver le rôle des technologies
d’observation de la terre comme outils essentiels pour le contrôle de l’environnement en rapport aux services
suivants :
i)
ii)
iii)
iv)
v)
vi)
Contrôle des ressources en eau ;
Gestion des ressources naturelles ;
Gestion à long terme des ressources naturelles ;
Contrôle saisonnier des terres subtropicales et tropicales ;
Contrôle des ressources en eau de surface ;
Consolidation des connaissances des eaux souterraines.
b.
le candidat doit avoir de solides compétences conceptuelles, organisationnelles, exceptionnelles et de
leadership. Il/elle doit s’intéresser aux nouveaux outils et aux techniques, pertinents au poste ;
c.
avoir l’aptitude à identifier les problèmes, analyser et participer aux règlements des problèmes. Avoir
l’aptitude à collecter les données en se servant de diverses méthodes, des compétences en matière
d’évaluation pour conduire la recherche et l’analyse indépendante ;
d.
avoir l’aptitude à appliquer les compétences de suivi, d’évaluation et de vérification, planifier ses
propres activités et gérer les priorités conflictuelles ;
e.
avoir d’excellentes compétences rédactionnelles et de présentation ;
f.
avoir l’aptitude à gérer une équipe multilingue ; et dans le même temps, collaborer étroitement avec les
collègues pour atteindre les objectifs organisationnels, liés à l’aptitude à travailler sous pression et dans un
environnement multiculturel ;
g.
développer des objectifs clairs qui sont conformes aux stratégies arrêtées ; identifier les activités et les
tâches prioritaires ; prévoir les risques et les éventualités dans la planification ; suivre de près et ajuster les
plans et les actions jugées nécessaires ; utiliser judicieusement le temps et les ressources ;
h.
s’approprier toutes les responsabilités et honorer les engagements ; travailler conformément aux règles
et règlements de l’organisation ; soutenir les cadres subalternes, assurer la supervision et assumer les tâches
déléguées ;
i.
avoir une parfaite connaissance de l’outil informatique est souhaitable notamment les connaissances
des applications génériques de logiciel : Microsoft Word, Excel, PowerPoint, etc.
6.
Égalité des chances :
En tant qu’employeur, la Commission de l’UA applique une politique d’égalité des chances et encourage
vivement les femmes compétentes à soumettre leurs candidatures.
7.
Rémunération :
Le salaire correspondant à ce poste est une somme forfaitaire de 79.580 dollars EU (P3 échelon 1) par an y
compris toutes les indemnités accordées au personnel recruté au plan international. Le candidat retenu sera
couvert par l’assurance médicale de l’UA.
8.
Termes et conditions
La nomination au poste se fera sur une base contractuelle pour une période de deux ans renouvelable sous
réserve de la performance satisfaisante et de la disponibilité des fonds.
Les dossiers de candidature doivent être envoyés par voie électronique, au site de recrutement de la
Commission de l’Union africaine, à l’adresse suivante : http://www.aucareers.org au plus tard le 14 mai 2016
Direction de l’Administration et de la Gestion des ressources
humaines de la Commission de l’Union africaine
Addis-Abeba (Éthiopie)
Type de contrat
Contrat à durée déterminée
Taux d'activité
Temps plein
Établissement
Headquaters
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
44 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler