close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Cette année, c`est du brutal!!

IntégréTéléchargement
APM à Vouzeron
15-17 Avril 2016
Cette année c’est du BRUTAL !
BALLECHIN
BEN NEVIS
BUNNAHABHAIN
NEW ZEALAND Whisky
Bruts de Fût
Des whiskies à leurs degrés naturels, non réduits à l’eau
Un brut de fût titre généralement entre 50% et 60%
Déguster un brut de fût c’est comme goûter à même le fût, dans la
fraîcheur des chais
Par sa richesse, un whisky brut de fût peut être tout aussi doux qu’un
whisky à 40%
Pour le ramener à un degré plus accessible, vous pouvez le diluer avec
un léger filet d’eau
APM Session du 15-17 Avril 2016
BALLECHIN
BALLECHIN 12 ans 2003 Peated Hogshead Cask Matured Trilogy 52,5%
Le moins que l’on puisse dire c’est que l’embouteillage au degré naturel, sied à ravir à ce single malt tourbé.
Nous ne saurions donc que trop recommander à toutes celles et ceux qui ne connaissent pas encore ce single malt
élaboré au sein de la distillerie Edradour de franchir le pas : un pur moment de plaisir olfactif et gustatif les attend !
Tout simplement superbe.
Single Cask #173 - Refill Peated Cask Série limitée à 290 bouteilles - Une Exclusivité LMDW Profil : la tourbe est
nuancée par des notes de réglisse verte, de citrons verts, de noix verte et de vanille. Agrumes confits, des pommes
golden et des poires Williams.
Au moment du rachat de la distillerie en 2002, Andrew Symington a fait appel aux services de Iain Henderson, ancien
directeur de la distillerie Laphroaig, pour créer un second malt très tourbé. Baptisé Ballechin, ce deuxième single
malt est élaboré à partir d'orge maltée à 50 ppm de phénol à un taux comparable à celui des plus fumés des malts
d'Islay. Disponible depuis 2006, il fait l'objet d'une cuvée annuelle limitée à 6000 bouteilles. Encore plus
révolutionnaire que son aîné, Ballechin est vieilli intégralement dans des fûts ayant contenu du vin, en commençant
par le Bourgogne et le Madère.
APM Session du 15-17 Avril 2016
BEN NEVIS
BEN NEVIS 18 ans 1995 Sherry wood 55,5%
Mise en bouteille à partir d'un fût unique - le no. 657 - ayant contenu du xérès oloroso, cette version du single malt
Ben Nevis est ultra-complexe. Marqué au nez par des notes de pamplemousse, de fruits tropicaux, de poire pochée,
de cerises maraschins, d'oranges et de tangérines avant de terminer sur le cire et la fumée, la bouche est à la fois
intense et douce, dévoilant davantage de cerises et d'épices.
Devenue la propriété du groupe japonais Nikka en 1989, la distillerie Ben Nevis fut du temps de son propriétaire
Joseph W.Hobbs en 1955, l'une des rares distilleries Ecossaises à abriter en son sein, des alambics traditionnels de
type pot still avec un alambic à colonnes de type Coffey Still. Rachetée en 1981 par Long John Distillers, ces derniers
furent démantelés. Si la majorité des stocks sont gardés en ex fûts de Xérès, certains fûts de bourbon sont
récemment apparus sur le marché du whisky de négoce. A noter que la distillerie fut fermée pour une période de
6 ans à la fin des années 70, puis en 1984 et de 1986 à 1989.
APM Session du 15-17 Avril 2016
BUNNAHABHAIN
BUNNAHABHAIN 2007 Moine 57%
Quand on hume pour la première fois cette version, on comprend mieux pourquoi elle a été baptisée « Moine », qui
signifie tourbe en gaélique. En effet, rarement Bunnahabhain ne se révèle aussi fortement tourbé et surtout aussi
médicinal. Sur le plan gustatif, très « punchy », l’attaque en bouche amplifie cette sensation de puissance et nous
emmène avec autorité au grand galop respirer l’air du large. Il faut attendre la rétro olfaction pour trouver une
accalmie dans ce maelstrom îlien et pas pour longtemps car le verre vide repart à l’abordage.
Single Cask #800088 Série limitée à 300 bouteilles - Une Exclusivité LMDW Profil : tourbe très médicinale (teinture
d’iode, camphre). Epices (girofle, poivre noir). Anisé et herbacé (luzerne, lierre). Des fruits (ananas, poire). Du lard
fumé, de la badiane et des noix fraîches.
Construite en 1881 en pleine période du « whisky boom » écossais, Bunnahabhain se situe au nord-est de l’île d’Islay.
Sa salle de distillation abrite deux magnifiques alambics en forme de poire à partir desquels elle produit un alcool
lourd mais généralement peu tourbé. Devenue propriété du groupe Burn Stewart Distillers en mai 2003, Bunnahabhain
offre depuis quelques années de jeunes versions mises en bouteilles par les négociants très fumée et tourbée.
APM Session du 15-17 Avril 2016
NEW ZEALAND WHISKY
NEW ZEALAND WHISKY Double Wood 40%
Suite à la fermeture de la distillerie Willowbank en 1997 et son démantèlement en 2000,The New
Zealand Whisky Company a racheté les 600 fûts présents dans les chais. Elle offre ici un single malt
vieilli 6 ans en fût de chêne américain puis 9 ans en fût de chêne français ayant contenu du vin rouge,
au caractère gourmand (vanille, chocolat) et floral (lys).
Nez : ample, fin. Le xérès et le bourbon jouent d’égal à égal. Le chocolat, les noix, l’encens, les cerises représentent le premier
nommé tandis que la vanille, la crème fraîche, les épices (poivre blanc, camphre) et le bois brûlé incarnent le second. Au fur et
à mesure, des notes d’abricot ainsi qu’une tourbe très légère prennent le devant de la scène.
Bouche : affirmée, exubérante. Si elle reprend à son compte la dichotomie du nez, elle donne un très léger avantage au xérès.
Ainsi, des pêches abricotées, des pivoines, des cendres et une fine liqueur cacaotée prennent possession du palais. Vanillée,
elle finit par s’étendre sur de l’herbe fraîchement coupée.
Finale : longue, soyeuse. Ses parfums et ses saveurs de fleurs capiteuses (rose, pivoine) élèvent le débat. Sans l’air d’y
toucher, elle imprègne ensuite intégralement le palais d’une fine liqueur pralinée et mentholée. Le xérès a définitivement pris
l’ascendant, ce que confirme la rétro olfaction torréfiée ainsi que le verre vide précieusement boisé et épicé.
Fondée en 1974 par la famille Baker dans la ville de Dunedin (située dans la région d'Otago, mieux connue pour ses vins), sur le
site de l'ancienne Water of Leith Brewery, la distillerie de Willowbank fut rachetée dans les années 80 par la société Seagram's.
Cette société internationale, propriétaire de distilleries en Ecosse, au Canada et aux Etats-Unis, créa une gamme de single malts
sous le nom de "Lammerlaw". Quand elle a mis fin à la production en 1997, la distillerie fut revendue à Foster's qui la ferma en
2000 et envoya les alambics dans les îles Fiji pour produire du rhum. Après quelques années d'oubli et de cuvées limitées
vendues sous la marque Milford, le stock restant - environ 600 fûts – a été racheté par la New Zealand Whisky Company qui
entrepose cela dans des chais spécialement adaptés, situés dans la petite ville historique de Oamaru à environ 100 kms au nord
de Dunedin, sur la côte ouest de l'île du sud.
APM Session du 17-19 Avril
2015
Bonne dégustation !
LMDW Le catalogue 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
1 243 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler