close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

15 Avril 2016 - Le Cafetier

IntégréTéléchargement
JAA
CH-1211 Genève 11
MEGANET VENTIL Sàrl
20 ans d’expérience pour vous servir
Nettoyage, dégraissage et
désinfection des réseaux aérauliques
Dépannage Gratuit
sur simple appel*
* Voir condition d’engagement
Route de Mon-Idée 49 / 1226 Thônex
Tél. 022 792 67 23 / 022 734 80 75
Rédaction: CP 5811, 1211 Genève 11, tél. 022 329 97 46, journal@scrhg.ch
Valais
Concours
Hebdo • N˚14 • 15 avril 2016
info@meganet-ventil.ch
www.meganet-ventil.ch
Programme tendance au Salon Prim’Vert
Les meilleurs Chardonnay
du monde
> Page 2
Genève
Le Goût de France
à l’honneur
> Page 3
DOSSIER:
Terrasses &
Aménagements extérieurs
> Pages 6 à 8
Les vins valaisans à l’honneur de Prim’Vins. / © lafouinographe.com
La 6e édition du salon Prim’Vert aura lieu du jeudi
21 au dimanche 24 avril 2016 au CERM de Martigny
avec un programme axé «do-it-yourself» et des
conférences à portée sociétale, dans un climat festif
qui met à l’honneur les vins locaux.
L
e salon dont le concept est axé sur les domaines de l’habitat
et du bien-être, propose cette année un programme riche
en conférences et ateliers de toutes sortes qui permettront
à chacun d’y trouver son compte de réjouissances. 20 000m2
d’idées tendances pour agrémenter la belle saison.
C’est le printemps à
Carouge!
Enfin les beaux jours et les terrasses! Du 21 avril au
1er mai, le Service des affaires culturelles et de la
communication de Carouge (Genève) embarque petits et
grands pour une nouvelle édition du Printemps
Carougeois. Performances, expositions, concerts et
spectacles vous attendent, pour plonger dans les abîmes
de la peur. Intitulé «la frousse aux trousses», le Printemps
Carougeois vous propose d'explorer vos angoisses et
vos trouilles. C’est déjà la troisième édition du Concours
de courts métrages sur ce thème. Pendant trois minutes
et à l’aide d’un smartphone, les participants sont invités
à décliner le thème du Printemps Carougeois 2016 en
créant un court métrage sous les diverses formes
possibles: essai, fiction, documentaire ou clip.
www.printemps-carougeois.ch
N.B.
PUBLICITE
Des animations d’une nouvelle ère
Les temps économiques difficiles poussent l’être humain à
la créativité, comme quoi la crise peut avoir des effets positifs!
La tendance du DIY (do it yourself: faites-le vous-même) se
généralise: couture, cuisine, décoration, jardin et art floral,
confection de cosmétiques et de produits de nettoyages maison,
ces activités rassemblent les générations autour des activités du
quotidien. Les organisateurs du salon leur réservent la part belle
en programmant divers ateliers, notamment en compagnie de
l’Ecole de Couture du Valais.
Le jeudi 21 marquera un début de salon en grandes pompes, avec
au menu un sujet brûlant abordé sous forme de conférence en
trois volets organisée par l’Association Valais Excellence: «Le
succès de l’innovation responsable». Des spécialistes illustreront
à l’aide de cas pratiques comment les aspects économiques,
écologiques et sociétaux, revisités et dûment intégrés à une
politique d’entreprise responsable, peuvent contribuer à créer
une société plus viable sur le long terme.
La tonalité du salon démontre que c’est à travers la conjugaison
de multiples initiatives personnelles et collectives dans un même
but, à l’image du Colibri de Pierre Rabhi qui «font leur part»
du travail, que tout un chacun peut contribuer à apporter une
solution globale et durable.
Les vins valaisans à l’honneur
Le plaisir du palais n’est pas oublié par le salon valaisan. En marge
des activités du salon orientées bien-être et habitat, l’espace
Prim’Vins sera dédié à la dégustation et regroupera une sélection
d’encaveurs valaisans de qualité, des Etoiles d’Or du Valais 2015,
ainsi que sept jeunes vignerons dont les organisateurs gardent
l’identité secrète. L’Etoile d’Or est la plus haute distinction de la
Sélection Vins du Valais. Le concours de référence des vins d’AOC
Valais récompense chaque année six producteurs : Fendant, Petite
Arvine, Johannisberg, Païen, Cornalin, Humagne Rouge, Syrah
et Dôle. La liste complète des lauréats est disponible sur le site
des Vins du Valais, cela vous donnera un avant-goût des invités
potentiels de Prim’Vins. A noter que les vignerons ouvriront leurs
portes au public durant le week-end de l’Ascension, entre le 5 et
le 7 mai 2016.
Sandy Métrailler
2
Edito – Concours
LE DEUXIÈME PILIER EST AUSSI
UN CAPITAL
Dans l’espoir de stabiliser les dépenses des prestations
complémentaires, le Conseil fédéral propose de restreindre
totalement ou partiellement la possibilité pour un assuré de
retirer son capital de deuxième pilier. Cette idée n’est pas
défendable, car ce capital appartient à l’assuré, qui doit avoir la
liberté d’en disposer sous certaines conditions. Dans la grande
majorité des cas, de tels retraits sont effectués de manière avisée
et n’amènent pas à une dépendance des assurances sociales.
Des dépenses qui ont doublé en quinze ans
Le régime des prestations complémentaires à l’AVS/AI (PC AVS/
AI) est destiné à compléter la rente AVS/AI normale lorsque
celle-ci, additionnée aux autres revenus, ne permet pas de
couvrir les besoins vitaux du bénéficiaire. Cet élément de la
prévoyance est utile notamment pour des retraités dont le
deuxième pilier est trop faible ou inexistant, mais aussi pour
des personnes vivant en home et dont les dépenses vitales sont
donc plus élevées.
Au cours de ces derniers mois, le Département fédéral de
l’intérieur a mis en consultation un projet de réforme des PC
AVS/AI. Parmi les objectifs poursuivis figurent la réduction des
effets de seuil (susceptibles par exemple de désavantager le
bénéficiaire lorsque son revenu augmente), mais aussi et surtout
la stabilisation des dépenses de l’assurance. Il faut savoir en
effet que, de 2000 à 2014, les charges des PC AVS/AI ont plus
que doublé, passant de 2,3 à 4,7 milliards de francs – cette
évolution découlant en partie de certains changements de
système.
L’une des pistes envisagées pour contenir les dépenses consiste
en l’occurrence à restreindre les possibilités qu’ont les assurés
de retirer leur capital de prévoyance professionnelle, soit au
moment de la retraite (versement sous forme de capital plutôt
Concours
e par son ampleur internationale et
l’exigence de sa méthode, chaque
concours Chardonnay du Monde
occupe une place à part: des exigences de
qualité hors normes et des conditions de
dégustation optimales ont permis aux experts
PUBLICITE
N°14 - 15 avril 2016
Un risque légitime et souvent utile
On voit donc se poser ici l’intéressante et délicate question de
savoir si la loi doit protéger les assurés contre eux-mêmes en les
empêchant de mettre en danger leurs avoirs de prévoyance
professionnelle, ou si au contraire elle doit respecter la
responsabilité individuelle de ceux qui veulent prendre le
risque d’utiliser leur capital différemment que par le versement
d’une rente mensuelle. Dans sa réponse à la consultation, le
Centre Patronal a clairement pris position en faveur de la
seconde option, et s’est opposé pour ce motif aux propositions
du Conseil fédéral.
La prévoyance professionnelle obligatoire a été instituée afin
que les travailleurs éventuellement imprévoyants ne négligent
pas de cotiser pour leurs vieux jours; elle n’a en revanche pas
pour mission d’interdire complètement aux cotisants de
prendre un risque volontaire et réfléchi. Après tout, le capital
accumulé appartient bel et bien à l’assuré et il est donc normal
que, sous certaines conditions, on autorise ce dernier à y
accéder. Autant il est juste qu’on le mette en garde contre les
risques d’un retrait, autant il serait injuste qu’on l’empêche de
courir ces risques.
Il faut rappeler ici que la possibilité de retirer tout ou partie du
capital du deuxième pilier est souvent indispensable à ceux qui
– honneur à eux! – se lancent dans une activité indépendante,
et que la grande majorité d’entre eux réussissent dans leur
entreprise sans jamais émarger aux PC AVS/AI. Quant à ceux
qui réclament ce capital à l’approche de la retraite, ils peuvent
aussi avoir de bonnes raisons… et la capacité de gérer leur
existence sans l’aide des assurances sociales.
Il est possible de responsabiliser
davantage les assurés
C’est là le principal défaut du projet du Conseil fédéral: en
réalité, la forte hausse des dépenses des PC AVS/AI est surtout
due à l’évolution démographique et à la forte augmentation du
nombre des rentes d’invalidité au début des années 2000; il
n’est en revanche aucunement démontré qu’un grand nombre
d’assurés ayant dilapidé leur capital de prévoyance bénéficient
ensuite des PC AVS/AI. En tout état de cause, il ne peut s’agir
que d’une très petite minorité, et cela ne justifie pas qu’on
punisse l’ensemble des assurés. De plus, cela signifie qu’une
interdiction totale ou partielle de retrait ne permettrait pas
d’atteindre l’objectif f ixé, à savoir de restreindre
significativement les dépenses de l’assurance.
Si vraiment on veut réduire le risque que les prestations
complémentaires ne bénéficient trop largement à ceux qui ont
témérairement engagé leur deuxième pilier, il est possible de le
faire en responsabilisant encore davantage les assurés. Une
solution envisageable consisterait à convertir le capital retiré en
«rente hypothétique», laquelle serait prise en compte dans le
calcul d’une éventuelle future prestation complémentaire: au
moment de déterminer le revenu de l’assuré revendiquant une PC
AVS/AI, on y ajouterait cette rente virtuelle qu’il aurait pu toucher
s’il n’avait pas retiré son capital; le montant de la prestation
complémentaire s’en trouverait ainsi réduit. Cela suffirait à
pénaliser ceux qui auraient pris des risques inconsidérés.
Pierre-Gabriel Bieri
23e concours international des Chardonnay du Monde
La 23e confrontation des meilleurs
Chardonnay du Monde s’est achevée
le 11 mars dernier au Château des
Ravatys, Domaine Viticole de l’Institut
Pasteur à Saint-Lager, en Bourgogne.
La compétition, qui s’est déroulée
du 8 au 11 mars 2016, réunissait une
superbe palette de vins issus du
Chardonnay, d’une grande diversité
géographique: 782 échantillons représentant 39 pays.
D
que sous forme de rente), soit durant leur vie active pour
démarrer une activité indépendante. Le Conseil fédéral semble
ainsi considérer que les personnes qui opèrent un tel retrait se
privent volontairement et imprudemment d’une partie de leurs
revenus futurs, et se mettent ainsi indûment en danger de
devoir recourir aux prestations complémentaires.
jurés internationaux de délivrer 259 Médailles
reconnues comme un critère de sélection fiable.
Ce récent Top 10 n’échappait pas à la règle: à
cinq pays européens (Autriche, Espagne, France,
République Tchèque et Suisse) se sont adjoints
l’Afrique du Sud, l’Australie, le Canada, le Chili,
et la Nouvelle-Zélande.
La France s’est taillé la part du lion en remportant
cinq médailles d'or, deux pour des Champagnes,
deux pour des vins de Bourgogne et une pour
un vin du Pays d’Oc. Un chardonnay du Canada
s’est également classé au sommet, et la NouvelleZélande a fait son entrée dans le Top 10.
Un fait marquant a confirmé la tendance des
années précédentes: on a relevé, dans le Top 10,
une importante proportion de vins élevés sousbois de chêne et de vins de plus de 5 ans d’âge.
Tous les pays participants – dont la Suisse, bien
sûr – ont remporté de très belles médailles: un
jury international a décerné pas moins de 259
médailles, dont 63 d’or et 196 d’argent. Plus de
700 experts jurés internationaux ont été admis à
évaluer les vins du concours, après une formation
spécifique: en 2016, c’est un nouveau cycle de
formation qui a eu lieu, en collaboration avec
l’Université de Bourgogne. Les experts disposent
dorénavant d’un nouvel outil, sur mesure, pour
affiner leur mode d’évaluation et approfondir
ainsi leur maîtrise de l’analyse sensorielle.
JF Ulysse
Tous les résultats:
www.chardonnay-du-monde.com
3
Suisse – Genève
MOT DU PRÉSIDENT
Chers Collègues, Chers Membres,
Genève, en tant que ville internationale, organise et reçoit un grand nombre
de congrès.
Suisse
Viande Suisse recherche les meilleurs
jeunes cuisiniers 2016!
Comme
chaque
année,
Viande
Suisse invite les jeunes cuisinières et
cuisiniers de talent à convaincre un
jury prestigieux, avec une création
culinaire d’excellence, qui leur offre
ainsi l’opportunité de faire connaître
leur compétence à tout le pays.
L
a 14e édition de ce concours de cuisine
s’intitule «Clash of Pans». Les jeunes
cuisiniers professionnels ont jusqu’au 13
juillet 2016 pour soumettre leur création à partir
de viande veau suisse. Sont admis à concourir
tous ceux qui ont terminé leur apprentissage de
cuisinier entre 2012 et 2015, ou vont l’achever en
2016.
Le jury choisira les quatre meilleures recettes
et invitera leurs auteurs à s’affronter, lors de
la finale qui aura lieu le lundi 12 septembre
2016 au «Bildungszentrum» (BZI), à Interlaken,
en présence de la presse et d’un public de
connaisseurs et d’amis.
La gagnante ou le gagnant sera connu le jourmême, et sa victoire sera célébrée lors d’un grand
dîner. Comme l’an dernier, les jeunes chefs
ne seront pas les seuls à pouvoir se présenter,
ils seront en concurrence avec des personnes
suivant les cours du Centre de Formation
d’Interlaken (BZI). Les apprentis en troisième
année prépareront et serviront le dîner.
Une coupe, un prix et
un autre concours
Cette année, le gagnant ou la gagnante du
concours «Cuisine des jeunes» recevra un
trophée et la somme de CHF 2000.–, mais
bénéficiera aussi de l’occasion unique de faire
partie du jury d’un autre événement majeur, la
«Battle of ZAGG» (anciennement «European
Culinary Challenge») aux côtés d’Ivo Adam. Les
trois autres finalistes remporteront chacun un
diplôme et la somme de CHF 600.–.
Le jury du concours «Cuisine des Jeunes - Viande
Suisse» se compose de restaurateurs chevronnés,
sous la présidence de Martin Thommen, viceprésident des Jeunes Restaurateurs d’Europe en
Suisse, partenaire officiel.
JC Genoud-Prachex
Pour s’inscrire:
samuel.zaugg@proviande.ch
Tous les détails sur www.lcdj.ch
Le plat gagnant 2015 . / © DR
Genève
Afin de rester concurrentielle avec les autres villes européennes et de dynamiser
nos établissements par l’apport d’une nouvelle clientèle, Genève Tourisme et
la Société des Cafetiers sollicitent les restaurateurs pour offrir des pourcentages
aux congressistes. Vos établissements seraient clairement référencés et mis
en avant. Je pense que c’est une belle opportunité pour toucher une nouvelle
clientèle.
Toutes les personnes intéressées souhaitant des renseignements,
peuvent prendre contact directement avec moi au siège de l’association au
022 329 97 22.
Votre Président
Laurent Terlinchamp
Genève
Le monde de demain en 1000 inventions
Le 44e Salon International des
Inventions de Genève, plus grande
manifestation mondiale du genre, se
tient à Palexpo jusqu’au 17 avril.
O
Un Jury international de 85 experts décernera
de nombreux prix prestigieux aux meilleures
inventions dont le Grand Prix qui garantit à son
détenteur une notoriété mondiale instantanée.
rganisé sous le haut patronage
de l’Organisation Mondiale de la
Propriété Intellectuelle (OMPI), du
Gouvernement suisse, de l’Etat et la Ville de
Genève, le Salon International des Inventions
de Genève accueille 695 exposants de 40 pays.
Des inventions nouvelles qui seront présentées
pour la première fois proviennent d’inventeurs,
d’entreprises, d’universités et d’institutions
gouvernementales.
Elles couvrent tous les domaines de l’activité
humaine, de l’objet grand public à la plus haute
technologie. Ces inventions devraient ravir le
grand public par leur originalité et intéresser
également les industriels, les investisseurs, les
distributeurs et les financiers.
Le Goût de France à l’honneur à Genève et ailleurs
A l’initiative du chef étoilé Alain
Ducasse associé au
Ministère
français des affaires étrangères et
du développement international, la
deuxième édition Goût de France /
Good France était lancée le 21 mars
dernier. Restaurants du monde entier
et ambassades françaises ont relayé
l’événement en organisant des dîners.
plus grand nombre de convives, l’événement a
ainsi repris cette belle idée en y associant des
restaurants du monde.
La consule générale de France
recevait à Genève
Pour cette deuxième édition, les préfets
de région furent également sollicités pour
participer à l’aventure. Outre les restaurants
participants, les ambassades de France à travers
le monde se sont associées à l’événement. Odile
Soupison, Consule générale de France à Genève,
recevait à la Résidence une trentaine de convives
parmi lesquels figuraient des professionnels
de l’hôtellerie restauration, des producteurs
et distributeurs de vins français et suisses ou
encore des représentants des grands partenaires
de l’opération. La soirée fut organisée avec le
soutien exceptionnel du Concours des Grands
Vins de France De Mâcon.
Roland Ray
G
oût de France / Good France: déjà la
deuxième édition pour un événement
qui avait remporté un très grand succès
l’année dernière! L’idée de base est simple: 1000
chefs, 1000 menus, rassemblés en un soir sur
cinq continents, et chargés de préparer cette
année des recettes inspirées du savoir-faire
français, soit en suivant le séquençage suivant:
apéritif et canapés, entrée, plats, fromages,
desserts, accompagnés de vins et champagnes
français. Un seul objectif: célébrer l’excellence
et la créativité de la gastronomie française.
Comme l’expliquait Alain Ducasse, le succès
de l’initiative prouve que l’événement Goût de
France / Good France a su parler au cœur du
plus grand nombre, par-delà les frontières et les
cultures. Il a démontré encore cette année que la
cuisine française parle un langage de générosité,
auquel tous les pays sont sensibles.S’inspirant
d’Auguste Escoffier qui initiait en 1912 «Les
Dîners d’Epicure», le même menu, le même
jour, dans plusieurs villes du monde, pour le
Jacques Jeannerat, Directeur de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Genève, Hervé Reynaud, Adjoint
au Maire de la Ville de Mâcon, Odile Soupison, Consule générale de France à Genève et Bernard Delaye,
Président du Concours des Grands Vins de France de Mâcon. / © Consulat général de France à Genève
N°14 - 15 avril 2016
4
Ici
Ici & ailleurs – Coup de chapeau
& urs
aille
Dominique Gauthier
TENDANCE
Les chefs français débarquent à Londres
Depuis quelques mois, les chefs français investissent la capitale du
Royaume Uni. Après les grands chefs comme Hélène Darroze
(The Connaught), Alain Ducasse (The Dorchester) et Pierre
Gagnaire (Sketch) c’est maintenant la nouvelle garde qui se lance
dans le registre du bistrot de haut niveau. «Londres est
dynamique, tout est facile. On peut se développer très vite», estime
David Lanher (Le Bon Saint-Pourçain, Caffè Stern…) qui multiplie
les séjours de repérage pour y installer une antenne de Racines,
une table parisienne portée sur les produits bruts et les vins
nature déjà déclinée à New York depuis 2013. De son côté, Benoît
Gauthier projette d’exporter la cuisine de ripaille de son Grand
Pan (terrine de pintade au chou et au foie gras, poêlée de cèpes,
fricassée de ris d’agneau…) au début de l’année prochaine. Quant
à l’Experimental Group (à
la tête du bar Joyeux
Bordel), il a installé la
Compagnie des Vins
Surnaturels à Covent
Garden il y a deux ans.
L’enseigne, qui, à SaintGermain-des-Prés, n’était
qu’un bar, est devenue un
véritable restaurant.
CONSOMMATION
Les vrais carnivores choisissent leur boucher
S’il est vrai que les végétariens et autre vegans sont en nette
augmentation, on constate également que les vrais amateurs de
viande sont de plus en plus attentifs à la qualité et à la provenance
de la viande qu’ils achètent. Après l’alarme déclenchée par l’OMS
sur la viande rouge potentiellement cancérigène et toutes les
questions suscitées par l’élevage intensif, une question demeure:
comment faire pour savoir si la viande que nous achetons est de
bonne qualité? Gian Pietro Damini, boucher depuis quatre
générations à Vicenza (Italie), et qui gère avec son frère la
première boucherie avec cuisine dotée d’une étoile Michelin a sa
réponse: «Il faut choisir sa viande comme le faisaient nos grandmères, en regardant en face la tête de son boucher». La
philosophie des deux frères est simple: vendre et préparer des
produits sains avant
tout, ce qui engendre le
bon goût. Gian Pietro
Damini explique qu’il
faut consacrer du
temps à l’achat de
viande, bien la choisir,
et conseille d’en
consommer deux à
trois fois par semaine.
SANTE
Toujours plus d’obèses
Selon une étude publiée début avril dans la revue médicale
britannique The Lancet,13% de la population mondiale adulte
serait obèse, – représentant 650 millions d’adultes – et ce chiffre
pourrait atteindre les 20 % en 2025, si le rythme de la progressions
se maintient.
«En quarante ans, nous sommes passé d’un monde où
l’insuffisance pondérale était deux fois plus importante que
l’obésité à un monde où les personnes obèses sont plus
nombreuses que celles en sous-poids», explique le Professeur
Majid Ezzati, de l’Imperial College de Londres, qui a coordonné
cette enquête. Le nombre d’obèses adultes avait été évalué à 641
millions en 2014,
dont 375 millions de
femmes et 266
millions d’hommes,
alors qu’ils n’étaient
que 105 millions en
1975.
N.B.
N°14 - 15 avril 2016
Le Beau-Rivage, seul grand hôtel genevois
encore en main de la même famille depuis son
ouverture en 1865, a fêté, en 2015, un siècle et
demi d’existence.
Ce dauphinois de naissance (1967) a fait ses gammes au
célèbre Hôtel de France de la Côte St André, puis suivi un
parcours scintillé d’étoiles: Jo Rostang à Antibes, Fernand
Point à Vienne, Georges Blanc à Vonnas, Jacques Chibois à
Cannes, avant de rejoindre Richard Cressac, qu’il a secondé
10 années durant, puis assuré la relève, à la fin 2001.
Désigné Cuisinier romand de l’année en 2004, puis
Cuisinier de l’année en 2009, Dominique Gauthier
décroche la note de 18/20 au GaultMillau en 2008 et
récupère une étoile Michelin en 2010, mettant ainsi en
honneur la grande cuisine.
Le Chat-Botté, son restaurant gastronomique, possède la
réputation bien établie d’être, depuis toujours, l’une des
plus belles tables de Genève. Dominique Gauthier y
enchante nos papilles. Les amateurs de grands vins sont
également comblés de découvrir les trésors, patiemment
accumulés au fil des ans, entre les murs épais de la cave,
grâce aux suggestions éclairées du sommelier du BeauRivage, Vincent Debergé. Sur sa carte, Dominique Gauthier
a conservé, bien sûr, les spécialités qui ont fait la renommée
des lieux, telles les grenouilles en Tempura et les queues
de langoustines au Kadaïf, avec vinaigrette aux agrumes.
Mais il prône avec constance une cuisine évolutive,
d’inspiration méditerranéenne et résolument axée sur la
qualité des produits.
Les qualités d’un palace se définissent de mille façons, les
moindres n’étant pas la qualité de son spa, ses restaurants
raffinés, une attention soutenue dans les moindres détails
et son emplacement.
Fort de sa vue directe sur le Lac Léman, la chaîne du MontBlanc au loin, la proximité de la vieille ville et de la rue du
Rhône aux nombreuses boutiques de grandes marques,
d’espaces verts et jardins, qui assurent des phases de
Dominique Gauthier, Chef des cuisines du Chat Botté,
à l’Hôtel Beau Rivage, Genève. / © DR
quiétude ou de promenades régénérantes, le Beau-Rivage
est parfaitement situé pour permettre à sa clientèle de tirer
avantage des deux mondes.
Malgré une activité intense aux fourneaux du Chat Botté,
Dominique Gauthier a trouvé le temps d’organiser, dans
ses cuisines, des cours où il propose, en petit effectif (de
deux à huit personnes) d’apprendre aux heureux
participants comment réaliser un plat de sa carte de saison,
puis de le déguster sur place, accompagné de précieux
conseils pour pouvoir le reproduire.
Il convient enfin de relever qu’en octobre 2015, avec la
complicité de Jérôme Estèbe, Dominique Gauthier nous a
concocté un magnifique livre de cuisine, avec «Quarante
recettes pour tous les fourneaux», publié par les Editions
Slatkine.
JF Ulysse
5
Mots croisés – Les bonnes affaires – Immobilier
N°1095
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
Cafés, restaurants ou hôtels, pensez à vous faire livrer :
bonbonnes de gaz / bois pour cheminée ou four / charbon de bois
1
Solution
S O Ldes
UTION
mots croisées N°1094
A M E R
I
S O C
O L O G U E
I
T R A M
C A
I
A R N
N S
I
4
M
6
7
T
L
I
E U S E
O S
S E R
I
I
T
I
T
I
N O
E R
E
T N A
L
L
E S E R
bois de cheminée, mazout, diesel, carburants
station-service 24/24, charbon de bois, gaz
location grills/broches, révision de citernes
Chemin de la Marbrerie 6 – 1227 Carouge – Tél. 022.343.89.50 – www.bosson.ch
9
E
I
Combustibles SA
8
N E R
G E N E R A L
BOSSON
5
S E M A S
O L
différents conditionnements, tarifs préférentiels et dégressifs
selon volume, livraisons tous les jours du lundi au vendredi
3
T O R E
R A R E S
F
2
10
Horizontalement
MOTS
CROISÉS
1. Célèbres. – 2. Armèrent le chevalier. – 3. Mis en bouquet. Possessif. –
4. Contradictions. – 5. Monument monolithe. Boîte à surprises, parfois. –
6. Usés. – 7. Tête à claques. Nippe nipponne. – 8. Provocateurs. – 9. Petite plante.
Robert, général
10.TPersonnel. Filet sur feuille.
H OetRYuan
I Z OTseh,
N T chimiste.
A L E M E– N
1. Célèbres. – 2. Armèrent le chevalier. – 3. Mis en bouquet. Possessif. – 4.
Verticalement
1. Panier à provisions. Pointes de terre. – 2. Fait serrer les dents. – 3. Se terrer.
Contradictions. – 5. Monument monolithe. Boîte à surprises, parfois. – 6. Usés.
Cité antique. – 4. Souvenir de guerre. – 5. Bois noirs. Ouvreuse. –
6. Bourreau des coeurs. Composé volatil. – 7. Mot de messe. – 8. Brillant
– 7. Tête à claques. Nippe nipponne. – 8. Provocateurs. – 9. Petite plante. RoEgyptien. Infinitif. Port de Finlande. – 9. Obscurcir. – 10. Ralentissement de la
circulation. Orateur
grec. et Yuan Tseh, chimiste. – 10. Personnel. Filet sur feuille.
bert, général
LIGNE DU
DU TRAVAIL POUR LA SUISSE ROMANDE
V E RDROIT
TICALEMENT
duà lundi
au vendredi
8h30
à 11h30
1. Panier
provisions.
Pointes de de
terre.
– 2. Fait
serrer les dents. – 3. Se terrer.
Monsieur J.-L. PIGUET
Tél. 022.329.01.01 – Fax. 022.329.01.11
Cité antique. – 4. Souvenir de guerre. – 5. Bois noirs. Ouvreuse. – 6. Bourreau
des coeurs. Composé volatil. – 7. Mot de messe. – 8. Brillant Egyptien. Infinitif.
SARL
Port de Finlande. – 9. Obscurcir. – 10. Ralentissement de la circulation. Orateur
grec.
GASTRO- IMMO Sàrl
IMMOBILIER–COURTAGE
gérance
www.gastroimmo.net
Nous sommes à la recherche d’établissements
à remettre sur GENÈVE.
A VENDRE GENEVE
Chêne-Bourg
CAFE-RESTAURANT
Prendre contact avec M. Laurent Terlinchamp
60 places Intérieur
40 places Terrasse
Loyer et charges: Fr. 4’500.Commerce stable
Etablissement à exploiter en l’état
au 079 471 52 32
Prix de vente justifié: Fr. 295’000.-
Nous avons une forte demande en recherche
d’achat et également en gérance.
A remettre
Pizzeria
dans le Chablais (bas Valais)
Salle à manger 30 places
Café-Pizzeria 40 places
Terrasse 34 placers
Prix de vente attractif
Renseignements: 079.961.20.49
7122
A VENDRE GENEVE
Chêne-Bourg
CAFE-RESTAURANT
Cause départ en retraite
117 m2, cave au sous-sol, terrasse
Loyer actuel, charges comprises: Fr. 2’800.avec 1 parking inclus
Fermé le soir et le dimanche
Prix de vente: Fr. 274 000.-
A VENDRE GENEVE
BAR DE NUIT
Quartier Pâquis, côté école
Grande superficie (plus de 250 m2)
Refait, prêt à être exploité
Loyer et charges: Fr. 3’800.- /mois
Bail de 10 ans
Disponible de suite
7121
A VENDRE GENEVE
Haut-de-Rive
Magnifique Café-Restaurant
entièrement refait avec goût
7120
Prix de vente: Fr. 195 000.7119
Tout aménagé
Terrasse d’une trentaine de places
Local de stockage de 40 m2 en sous-sol
Appartement de fonction de 2 ½ pièces
au 1er étage
Loyer: Fr. 4’600 CC
Affaire rare sur le marché
Prix de vente justifié
Fr. 370’000.-
Hebdomadaire fondé le
1er octobre 1893. Journal romand –
123e année – Paraît le vendredi.
8000 ex.
(32 000 lecteurs chaque semaine)
Rédaction Le Cafetier:
Prépresse:
Rédactrice en chef: Myriam Marquant
A VENDRE GENEVE
Quartier Plainpalais, Rue de Carouge
Beau Café-Restaurant en Sàrl de 60 m2
26 places Intérieur - 15 places Extérieur
Loyer: Fr. 2’300.Possibilité agrandissement terrasse
Cet établissement est tout simplement magnifique, idéal pour un couple de professionnels
Impressum
CP 5811, 1211 Genève 11
tél. 022 329 97 46 - fax 022 320 40 25
E-mail: journal@scrhg.ch
AFFAIRE A VOIR
Prix de vente attractif si achat rapide
5
Secrétaire de rédaction: Frédéric Finot
Rédaction: Promoédition SA
Secrétariat: Chantal Longchamp
Correspondants: Nathalie Brignoli,
JC Genoud-Prachex, JF Ulysse,
Lilly Martini et Sandy Métrailler.
Tirage contrôlé FRP/REMP:
Laurence Bullat | Promoédition SA
Impression: Atar Roto Presse SA
Régie publicitaire: Promoguide SA
Rue des Bains 35 - CP 5615 – 1211 Genève 11
tél. 022 809 94 90 - fax 022 809 94 99
E-mail: info@lecafetier.ch
Editeur et administration:
SOFIED SA - Rue des Bains 35
1205 Genève
Site internet: www.lecafetier.ch
Abonnement:
1 an Fr. 70.– (2,5% TVA incluse);
6 mois Fr. 45.– (2,5% TVA incluse)
Tarif publicités:
7106
annonces Fr. 1.19 le mm (2 col. minimum);
réclames Fr. 3.50 le mm
Petites annonces par tél.: 022 329 97 46
N°14 - 15 avril 2016
6
DOSSIER:
Terrasses &
Aménagements extérieurs
Tendance verte en ville
LE SALON HABITAT & JARDINS A EU LIEU À BEAULIEU DU 4 AU 12 MARS. IL A FERMÉ SES PORTES APRÈS AVOIR ACCUEILLI
78 000 VISITEURS. CETTE ÉDITION A MONTRÉ LA VOIE VERS UNE APPROCHE PLUS CONSCIENTE DES ESPACES VERTS EN
VILLE, EN APPELANT À LA RESPONSABILISATION EN MATIÈRE DE DÉCHETS.
Sommaire
- Tendance verte en ville
p.6
- Plantes et arbustes
de terrasse
p.7
- Le temps des terrasses…
p.8
- Quand la chaise et le coussin
ne font plus qu’un
p.8
Il étaitent 500 exposants à proposer leurs
offres aux nombreux visiteurs, qui ont profité
d’un programme varié. Le Village Immo a
remporté un vif succès et sera reconduit,
alors que le Pôle et Forum Conseil a été
très prisé par les consommateurs, qui sont
au fait de leurs besoins, comme l’affirme
Yann Tellenbach, directeur du salon. D’un
point de vue culturel, Jardins Suisses a
présenté son exposition spéciale «Cycle et
Recycle» et les plus sensibles à la protection
de l’environnement et à la consommation
responsable ont pu admirer les œuvres de
l’exposition «Upcycling Esprit», qui consistait
à détourner des déchets en art. L’upcycling,
fait de récupérer et détourner des déchets en
objets d’arts ou créations utiles, est devenu
très branché, tant pour les particuliers que
pour les professionnels, allant de la simple
décoration à la conception globale d’un
établissement.
LExpo Cycle et Recycle
au Salon Habitat & Jardins.
Planète – mieux comprendre et agir
L’exposition «Cycle et Recycle» de 250 m2
dans les Halles Sud, mise sur pied par
Jardin Suisse, illustrait un face à face entre
les éléments urbains et les végétaux, réparti
en deux jardins. Le premier, un mélange
de végétation et d’éléments techniques,
reflétait la reconquête des milieux industriels
et urbains électriques par le végétal. Mis en
scène dans un décor luxuriant, le deuxième
espace représentait les cycles court et long
du carbone liés au bois et aux énergies
fossiles. Autant de sujets de sensibilisation
qui mènent le visiteur à se rendre compte
de ses propres yeux de la réalité et l’urgence
des défis écologiques imposés à l’homme et
la planète. A ce propos, les pontes et amis
de la sphère environnementale suisse se
rencontreront en mode laboratoire à Zurich le
10 mai prochain pour mener une réflexion sur
la mise en application de mesures concrètes
faisant écho à la COP21.
QUELLE EST VOTRE EMPREINTE ÉCOLOGIQUE?
J’avais un rêve... Partons de l’idée que chacun pourrait
réduire son impact sur la planète… Encore faut-il la
connaître! Nous autres, Helvètes, avons beau recycler
les déchets depuis notre tendre enfance, payer nos
sacs poubelles, qui a déjà osé calculer son empreinte
écologique? Le Global Footprint Network propose sur
son site web un petit quiz qui permet d’en avoir le cœur
net - www.footprintnetwork.ch. Le WWF, quant à lui,
propose un calculateur virtuel sous sa rubrique Agir/
Vivre mieux. http://www.wwf.ch.
12 ARTISTES JOUENT LA CARTE «RÉCUP’»
Ils sont venus de toute l’Europe, réunis sous la bannière
du pouvoir de l’action commune. Un cheval conçu avec
d’anciennes peluches, un tube de rouge à lèvres formé
de divers maquillages, les créateurs ont mis en scène
N°14 - 15 avril 2016
divers objets du quotidien qui finissent leur course à la
poubelle, invitant le visiteur à une réflexion douce et
esthétique sur le devenir de nos rebuts.
Xavier Magaldi: un ours en bombes aérosol.
Photos: © Agence de presse ARC
Upcycling Esprit: visage
en canette, Alfredo Longo.
Sandy Métrailler
7
Plantes et arbustes de terrasse
QUAND LA CONFIGURATION LE PERMET, LES ARBUSTES APPORTENT AUX TERRASSES UN DÉCOR PERMANENT TRÈS ESTHÉTIQUE. VOICI QUELQUES CONSEILS
POUR QUE VOS ARBUSTES RÉSISTENT PLUS LONGTEMPS AUX SAISONS.
Les arbustes de terrasse cultivables en
pots offrent autant de variétés que ceux
de sol. Avant toute décision finale, mieux
vaut se renseigner sur leur taille adulte,
qui aura une fonction esthétique mais
aussi sanitaire, en éloignant certaines
maladies. Pour faire de la terrasse un
lieu privilégié, plantes et arbustes ne
doivent pas occuper trop d’espace mais
s’y intégrer agréablement. A l’instar
des autres plantes, l’arbuste de terrasse
nécessite un arrosage copieux et régulier,
surtout dans ses jeunes années. Un
apport d’engrais assure une croissance
idéale et une résistance permanente
aux agressions extérieures. Il convient
également de désherber, pour éviter le
phagocytage de mauvaises herbes. Un
citronnier, par exemple, demande à être
bêché avant de disposer un paillage qui
stoppera la poussée de plantes parasites
et le protégera des premiers frimas.
Ombrager sa terrasse avec des arbres
L’arbre donne naturellement du caractère
et l’arbre en pot peut devenir la pièce
maîtresse d’une terrasse. Ils demandent
beaucoup de terre et un contenant stable
car leur hauteur et leur feuillage abondant
fournissent une prise au vent. La taille du
pot d’un arbuste est importante: au moins
60 cm en diamètre et profondeur. Si la
ramure dépassera les 2 m, un pot d’1 m
en diamètre et profondeur lui permettra
de développer ses racines et profiter de
plus de terre.
pot, tout en offrant une silhouette bien
fournie. Mieux vaut utiliser de gros pots
dès le départ.
doubles rose foncé qui attire tous les
regards, se taille juste après la floraison
pour équilibrer la ramure.
On recommande différentes sortes
d’arbres. C’est ainsi que le néflier du
Japon, à feuillage persistant et brillant et
floraison parfumée, s’adapte très bien à la
culture en pot.
Parfois très hauts lorsqu’ils sont en terre,
ces arbres restent de taille moyenne en
Le cerisier à fleurs “Royal Burgundy“ offre
une magnifique floraison en pompons
Le catalpa “Nana“, au houppier
naturellement en boule, résiste aux
maladies et à la pollution et n’exige
aucune taille. Le bouleau blanc (Betula
utilis), à feuillage caduc et très léger,
convient aux petites terrasses, et son
écorce blanche est décorative. En été, on
l’arrosera souvent.
Le tilleul (Tilia henryana) possède des
fleurs blanches parfumées, idéales pour
les tisanes. Caduc, il supporte la taille
mais pour de l’ombrage, on laisse se
développer sa ramure.
Le pin parasol (Pinus pinea) est un conifère
qui rappelle les jardins du sud. Mieux
vaut le placer dans un endroit abrité si
les hivers sont rigoureux. Aucune taille
n’est nécessaire, mais en pot, il pousse
lentement.
JC Genoud-Prachex
N°14 - 15 avril 2016
8
DOSSIER:
Terrasses & Aménagements extérieurs
Quand la chaise et le coussin
ne font plus qu’un
LES CHAISES MÉTALLIQUES SONT BELLES ET TENDANCE ET FONT TOUT
LEUR EFFET SUR LES TERRASSES DES CAFÉS. ELLES SONT APPRÉCIÉES
CAR FACILES À DÉPLACER ET À EMPILER. GO IN LANCE UNE SOLUTION
INNOVANTE POUR LES PROFESSIONNELS, PRATIQUE, ESTHÉTIQUE ET
CONFORTABLE: QUORUM GOES OUTDOOR.
Le temps des terrasses…
«LE PARADIS C’EST D’ÊTRE ASSIS À LA TERRASSE UN SOIR D’ÉTÉ ET
D’ÉCOUTER LE SILENCE» Alec Guiness
C’est à la mi-avril que les jardiniers en
herbe ou professionnels sortent de leur
torpeur. Avec l’arrivée des beaux jours
ils commencent à envisager de planter
et aménager leurs terrasses. A la sortie
de l’hiver, le désir de verdure, d’air et de
soleil, se traduit par un besoin vital de
consommer et de passer des moments
à l’extérieur des restaurants et des cafés.
D’où l’importance pour les établissements
de séduire les clients en leur aménageant
des espaces extérieurs esthétiques et
accueillants et d’innover pour répondre à
leur désir de nouveauté et d’originalité.
Rien de plus rédhibitoire, en effet,
qu’une terrasse laissée à l’abandon,
banale, aux chaises et aux tables usagées
ou pas entretenues! Une terrasse se
doit d’être accueillante, dès que le
temps se radoucit, les gens recherchent
avant tout le bien-être et la convivialité
à l’extérieur; les lieux qui misent sur
de beaux aménagements extérieurs
disposent ainsi d’un atout majeur pour
attirer la clientèle. Bien sûr que les
plantes, fleurs, et verdures diverses
participent à l’esthétique, encore faut-il
savoir les entretenir, en harmonie avec
le reste de la décoration. Les palmiers,
mandariniers, jasmins et tous les végétaux
méditerranéens
apportent
toujours
une douce ambiance de vacances et
leurs parfums suaves, mais ne sont pas
toujours adaptés à notre climat. Les
bacs à fleurs sont pratiques en ville, ils
permettent d’apporter facilement de la
couleur à un espace mais demandent un
arrosage régulier et l’utilisation d’engrais
et sont plus vulnérables, au froid comme
aux insectes.
Design ou rétro?
Mais ce sont les aménagements,
meubles, tables et chaises qui créent
l’ambiance et le style. L’investissement
de départ s’avère primordial pour définir
l’identité du lieu. Peu importe le style,
baroque, design, moderne ou rétro…
Que l’on choisisse du bois précieux, en
N°14 - 15 avril 2016
chaises ou dans les objets de décoration,
du bois composite, moins cher (mélange
de bois et de plastic) ou des matériaux
plus résistants et moins luxueux comme
le métal, le plastique ou le polypropylène
(qui ne demande que très peu d’entretien
et résiste à des températures élevée
et au jaunissement), ou que l’on chine
quelques pièces dans les brocantes,
l’idée reste pour le restaurateur d’avoir
une cohérence et une identité pour son
local, et de s’y tenir.
Pour cette nouvelle chaise d’extérieur, GO IN, spécialiste du mobilier design pour
les professionnels a adapté le design primé de la chaise d’intérieur Quorum pour
l’extérieur et a équipé cette nouvelle chaise d’une assise rembourrée intégrée.
L’assise se compose d’une toile agréable au toucher et d’une mousse rembourrée
confortable. Ainsi, tout le monde en profite: le client, qui est confortablement
installé sur une chaise métallique, le personnel qui n’a plus à ranger les coussins, le
restaurateur qui profite d’une valeur ajoutée avec la chaise originale qu’est le modèle
Quorum Outdoor.
Des matériaux innovants
Le clou de la chaise Quorum HS/HF 1200 est l’assise rembourrée intégrée de la même
couleur que la structure. Elle est très confortable, rend les coussins supplémentaires
inutiles et s’avère perméable à l’air et à l’eau. En étant de la même couleur, la
structure et l’assise rembourrée forment une unité harmonieuse, alors que l’assise
avec des piqûres en croix fait de cette chaise un meuble original. Le rembourrage
intégré, composé de la mousse innovante Quick Dry est aussi perméable à l’eau et à
l’air. Ces propriétés particulières empêchent que des restes de liquides se déposent
durablement dans le matériau. Les assises restent belles et ne développent pas de
mauvaises odeurs, les chaises peuvent ainsi rester dehors, même lorsque l’air est
constamment humide. Les matériaux perméables de la housse et du rembourrage
offrent également des avantages par temps sec: les propriétés respirantes empêchent
la transpiration désagréable et évitent les taches de sueur qui apparaissent sur de
nombreux tissus d’ameublement classiques.
Pour le modèle Outdoor de la chaise Quorum, le look unique du dossier ajouré a
été réalisé en aluminium. Une peinture par poudrage rend la chaise, disponible avec
ou sans accoudoirs, robuste et résistante aux intempéries. La palette de couleurs
proposée s’étend du blanc au bleu, en passant par l’anthracite et le noir et permet de
nombreuses combinaisons et possibilités d’aménagement, à adapter à la décoration
du café ou du restaurant.
Nathalie Brignoli
Une chaise métallique avec
coussin d’assise intégré.
Chaque printemps, il aménage ainsi sa
terrasse, l’entretient, la rénove ou change
juste certaines pièces, ajoute quelque
coussins, modifie les teintes des tissus...
Une pointe de changement, une petite
touche de couleur en plus, et le client,
sirotant sa boisson fraîche ou son café,
en lisant son journal, à l’affût du premier
rayon de soleil, sera ravi. Déjà du temps
des Romains, Cicéron l’avait compris: «Si
vous possédez une bibliothèque et un
jardin, vous avez tout ce qu’il vous faut»
(Cicéron).
Nathalie Brignoli
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
5 513 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler