close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

abbf_catalogue_19_avril_-2 ( PDF

IntégréTéléchargement
AFRICAN ART BOOK FAIR
LA PRODUCTION CRITIQUE AFRICAINE
La revue Afrikadaa et ses partenaires proposent de fédérer toutes les publications d’art africain et diasporiques afin de permettre des transmissions et des échanges d’expérience entre les productions éditoriales et ce dans différents formats de connaissance et de pratique Soutenir AABF c ‘est donner la voix à ceux que l’on entend peu, au sein des biennales, des foires, des salons en Afrique et dans le monde Soutenir AABF c est encourager les nouvelles pratiques éditoriales , la publication, les éditeurs indépendants sur le continent africain. African Art Book Fair (AABF) 1ère édition à la Biennale de Dakar 4 au 8 mai -­‐ 2016 African Art Book Fair est un projet de foire d'édition indépendante accompagnée d’un forum de discussion qui se concentre sur des thématiques spécifiques liées à des publications sur l'art, la photographie, le design, la musique expérimentale, la culture ouverte et le militantisme. En mettant l'accent sur les pratiques les plus exigeantes dans ces domaines, nous visons à offrir aux membres de ces communautés un contexte dans lequel ils peuvent maintenir leur intégrité, leur voix critique et leur rôle social tout en faisant face à des facteurs externes (le marché, l'urbanisme, la presse...). Reconnaissant et soutenant les pratiques de publications qualitatives et uniques, African Art Book Fair vise également à s’ouvrir sur un public plus large en contact avec ces éditeurs, à la fois en ligne et hors ligne. Le croisement entre les disciplines est une partie intégrante de ce processus. Nous voulons mettre l’accent sur les pratiques éditoriales innovantes et la physicalité du livre en tant que medium et sa transcription au travers d’autres media. Genèse d’une foire du livre d’art pendant la Biennale de Dakar ! Le secteur de l’édition et des publications d’art étant sous représenté et sinistré, la revue Afrikadaa et ses partenaires proposent de fédérer toutes les publications d’art africain et diasporiques afin de permettre des transmissions et des échanges d’expérience entre les productions éditoriales et ce dans différents formats de connaissances et de pratiques. Nous souhaitons ainsi contribuer à développer le pôle éditorial de l’art en travaillant sur la création d’une Africain Art Book Fair (AABF), sur le continent africain. Cette volonté de créer une AABF faisait partie de l’argumentaire du dernier symposium « Mémoire du futur », organisé par Afrikadaa lors de la dernière Biennale de Dakar. Afrikadaa y soulignait l’importance de défendre la production critique, témoin de l’évolution d’une période artistique donnée, l’absence du monde éditorial dans les biennales, foires d’art et autres évènements artistiques en Afrique, l’absence des revues issues des territoires du Sud dans les grandes foires internationales. Le secteur de la publication étant sinistré en Afrique, il va de soi qu’il faut encourager et soutenir par des initiatives fortes autour de contenus relevant de la critique, des ouvrages de références ainsi que des livres d’artistes réunis et les célébrer lors d’une foire qui leur est dédiée. En partenariat avec la Biennale de Dakar, l’African Art Book Fair est heureux de vous présenter la première édition de cette Foire d’art internationale du livre du 4 au 8 mai 2016, pendant la Biennale Dak’art. African Art Book Fair (AABF), présente les éditeurs d'art indépendants de toute l’Afrique, des Caraïbes, des Amériques. Le premier salon du genre en Afrique. L’AABF comprend plus de 20 éditeurs internationaux, avec un accent particulier sur les publications et les approches expérimentales de l'édition, l'impression et l'écriture d'artistes. Nouvellement fondée, African Art Book Fair soutient et encourage la production et la distribution de l'édition d'art, un domaine primordial qui est devenu un volet indissociable de l'art contemporain au cours des dernières années. Il nécessite d’être soutenu et accompagné sur le continent. L‘édition d'art comprend à la fois, les multiples, l'image et le texte dans les formes expérimentales de livres d'artistes, la rédaction de l'art et revues collectivement éditées avec des catalogues, des revues critiques et des livres de photographie. Dans ce terrain fertile, le travail des artistes internationaux est à la disposition du public par des éditions abordables, tout en offrant un espace alternatif de l'art aux côtés des biennales, des galeries et des musées. African Art Book Fair a été fondée par un groupe d'artistes, critiques d’ arts et des passionnés du livre, soucieux des nouvelles pratiques editoriales et de la production critique dans les territoires du sud, avec un engagement de longue date dans la publication de l'art sur la scène internationale. AFRICAN ART BOOK FAIR MET A L’HONNEUR LA PRODUCTION CRITIQUE AFRICAINE EN METTANT EN PLACE UNE PLATE-­‐FORME ITINÉRANTE ET POLIMORPHE. African Art Book Fair, en questionnant différents formats et contenus de toute publication relative à l’art contemporain, vise à collaborer avec les institutions internationales et les individus concernés par la production dans le domaine de l'art contemporain d’Afrique, le design, l'architecture, la conception et l'édition. Le choix de la programmation repose sur une sélection de publications, d’éditeurs, d’artistes dont la pertinence de l’offre est en relation avec l'état actuel du monde, par ses composantes, technologique, esthétique, critique, géopolitique et environnementale. Toute une richesse ! Cette foire d’art du livre permettra au public et aux professionnels du monde de l’art de découvrir les meilleures publications qui se font sur le continent africain. Favoriser l’échange et les circulations des savoirs. Les éditeurs indépendants pourront vendre et faire découvrir leurs dernières publications. AFRICAN ART BOOK FAIR EST UNE ORGANISATION À BUT NON LUCRATIF,
AVEC DES PARTICIPANTS MOTIVES PAR DES IDEAUX, AFIN DE PROMOUVOIR
L’INVENTION ET L’EXPERIMENTATION DANS LE MONDE DE L’ART ET AUDELA. I -­‐ Programme des manifestations de l’African Art Book Fair 2016 - Opening
Cocktail / Vernissage
Date : 4 mai 2016, 17h.
1° -­‐ Panel de discussion Thème : la librairie idéale Intervenants : Mara Ibramovic (commissaire), Alicia Knock (conservatrice au centre pompidou) Date : 4 mai 2016, de 11H à12H 2° - Panel de discussion
Thème : A quoi servent les foires d’art du livre internationales ?
Intervenants : Librairie des quatre vents, Brendan Wattenberg (Aperture), Hafida Jemni (Afrikadaa)
Date : 4 mai 2016, de 14h à 15h
3° - Panel de discussion
Thème : Présentation de livres d’artiste
Cette session a été créée pour promouvoir l’excellence, le dialogue dans le livre d’artiste.
Intervenants : Kader Attia, Jean-Pierre Bekolo, Emma Willemse
Modératrice : Hafida Jemni (Afrikadaa)
Date : 4 mai de 2016, de 15h à 16h
4° - Panel de discussion
Présentation de l’oeuvre d’Emma Willemse : « 101 ways to long for a home »
Date : 5 mai 2016, de 11h à 12h
5° - Panel de discussion
Thème : Actes de publications
« Actes de publications » examine la relation entre l’édition et la distribution de livres d’artistes
à d’autres pratiques de l’art, le design graphique et le commissariat. Les orateurs choisis ont des
pratiques multiformes qui travaillent la critique entre ces zones.
Intervenants : Chimurenga, OFF the wall (Alix Koffy), Katja Gentric (Artiste Historienne de l’art)
Modératrice : Pascale Obole (Afrikadaa)
Date : 5 mai 2016, de 15h à 16h
6° - Panel de discussion
Thème : How not to write about art from Africa?
Intervenant : Neelika Jayawardane (Africa is a country)
Date : 6 mai 2016, de 11h à 12h
7° - Panel de discussion
Thème : Imprimer des artistes et des conservateurs
Dans « Imprimer des artistes et des conservateurs », la question sera d’explorer comment le texte
imprimé et l’image deviennent matériaux pour la création de nouvelles œuvres, tandis que le livre
d’artiste et le magazine deviennent des objets et des espaces à eux-mêmes.
Intervenants : Pascale Obolo (Afrikadaa), Sulaiman,Katja Gentric (Artiste Historienne de l’art)
Modératrice : Syham Weigant (Diptyk)
Date : 6 mai 2016, de 15h à 16h
8° - Panel de discussion
Thème : Exposer le livre d’artistes
Intervenants : Kai Lossgott, Emma Willemse
Modératrice : Hafida Jemni (Afrikadaa)
Date : 7 mai 2016, de 11h à 12h
9° - Panel de discussion
Thème : Les enjeux de la production critique dans les territoires du Sud
Intervenants : Chimurenga, Afrikadaa, Diptyk, Mosaiques (Parfait Tabapsi ), Adebowale (Amalion
Publishing)
Modératrice : Alix Koffy (OFF the wall)
Date : 7 mai 2016 de 15h à 16
10° - Rendez-vous quotidiens
Open Talk : Espace dédié à la présentation. Les éditeurs indépendants et les directeurs en chef des
maisons d’édition peuvent s’inscrire pour présenter leur structure
Workshop : Atelier de réalisation de livres d’artistes avec JayOne et Kai Lossgott
Exposition : Acte éditorial live de la revue Afrikadaa (Kai Lossgott, Emma Willemse)
Apéro-lecture performative avec une sélection d’artistes tous les jours, à 17h //////////////II -­‐ Exposants ////////////////// Amalion publishing (Sénégal) La librairie des quatre vents (sénégal) Afrikadaa (France / Sénégal) Chimurenga ( Afrique du Sud ) Diptyk (Maroc) Clam magazine (Nigeria ) Ayiba Magazine (Nigeria) Mosaique (Cameroun) Bandjou station edition (Cameroun )
OFF the wall (Cote d’ivoire /France) Fisheye (France)
Multitude/peuple qui manque (France)
galerie Clementine de Laferonniere édition (France )
Dapper (France)
IESA (France)
Aperture (USA)
Africa is a Country (USA/South Africa) PRESENTATION DES EXPOSANTS : APERTURE: About Aperture: Aperture connects the photo community and its audiences with the most inspiring work, the sharpest ideas, and with each other—in print, in person, and online. Created in 1952 by photographers and writers as “common ground for the advancement of photography,” Aperture today is a multi-­‐platform publisher and center for exhibitions and education. Each year, Aperture produces photography projects including four issues of Aperture magazine, more than thirty photobooks, and a dynamic program of exhibitions at Aperture's gallery in New York and museums around the world. www.aperture.org Brendan Wattenberg Managing Editor, Aperture magazine bio : Brendan Wattenberg is the managing editor of Aperture magazine. Formerly the director of
exhibitions at The Walther Collection in New York, he has contributed essays and interviews
to NKA: Journal of Contemporary African Artand Another Africa. He is the editor, most recently, of
the photobook François-Xavier Gbré: The Past is a Foreign Country.
MULTITUDES / LE PEUPLE QUI MANQUE Multitudes:
Créée en 2000, Multitudes est une revue politique, artistique et philosophique trimestrielle. Son objectif est d’expérimenter de nouvelles conditions d’énonciation, et d’agencement du politique en traversant les champs de l’économie politique, de la philosophie, des pratiques artistiques, les rapports entre esthétique et politique. Multitudes réinterroge l'héritage de la French Theory, des subaltern studies, postcolonial studies et queer studies, explore des hypothèses nouvelles sur les transformations du capitalisme, les subjectivités en mouvement et les formes possibles de la citoyenneté : revenu garanti, banlieues, ville et métropole, comme nouveaux territoires productifs. Le people qui manque: Créée en 2005 par Aliocha Imhoff & Kantuta Quirós, le peuple qui manque est une plateforme curatoriale, oeuvrant entre art contemporain et recherche, à l'initiative d'expositions, projets curatoriaux, colloques internationaux, festivals, publications, films. Le peuple qui manque est également éditeur et distributeur de films d'artistes. Parmi ses derniers projets curatoriaux et éditoriaux : A Government of Times (Rebuild Foundation, Chicago / Halle 14, Leipzig, 2016), La frontera nos cruzo (Museo de la Inmigracion, Buenos Aires, 2015), Post-­‐exotisme (New Haven Fort, UK, 2015), Cinéma Permanent in Leiris & Co (Centre Pompidou Metz, 2015), Au delà de l'Effet-­‐
Magiciens (Fondation Gulbenkian, Laboratoires d'Aubervilliers, 2015), The Accelerationist Trial (Centre Pompidou, 2014), Géoesthétique (éditions B42, 2014). http://www.lepeuplequimanque.org les éditions Clémentine de la Féronnière : La galerie et les éditions Clémentine de la Féronnière présentent depuis 2011 les travaux de photographes contemporains, sous forme d'expositions au sein de la galerie parisienne et en publiant des livres, majoritairement bilingues et distribués principalement en France. Parmi les photographes présentés, un grand nombre ont un lien proche et soutenu avec le continent africain : James Barnor, photographe pionnier du Ghana, Claude Iverné, qui a remporté le prix Cartier-­‐Bresson pour son travail documentaire au long cours sur le Soudan ou encore Anne Rearick, photographe américaine de l'agence VU' qui a suivi les habitants du township de Langa au Cap pendant 10 ans, etc. Nous sommes heureux de présenter nos deux derniers livres sur l'AABF : Ever Young, par James Barnor, publié en novembre 2015 et coédité avec Autograph ABP ainsi que Township, par Anne Rearick, publié en avril 2016. http://galerieclementinedelaferonniere.fr/en/Edition Biographie: Après des études de gestion et une spécialisation en édition, Clémentine de la Féronnière découvre la photographie en travaillant sur la bourse 3P qui, en 2004, mobilise 350 grands noms de la photographie. De 2004 à 2011, elle travaille comme éditrice des beaux-­‐livres à Paris et Berlin. Fin 2011, elle monte sa maison d’édition et sa galerie, consacrées à la photographie, où elle présente différents travaux comme ceux de James Barnor, Claude Iverné, ou encore Munem Wasif. EXPOSITION/ Exposer la Pensée : Statement : Commissariat : Obolo Pascale , Jayone Les artistes exposés Kai Lossgott - biographie Kai Lossgott est un artiste sud africain en résidence à Paris, ayant gagné le prix du Barclays l’Atelier Award for South African Artists 2015. Au travers des médias de corps et d’objet, il étudie le stress, le traumatisme et la friction dans les cycles de vie de la matière humaine et non-­‐humaine. Ses vidéos sont montrées sur des coins de rues, dans des musées internationaux et des galeries, ainsi que dans des festivals. Cet artiste est aussi connu pour ses performances, ses collaborations et curations d’images en mouvement. Il est diplômé en danse, théâtre, documentaire, écriture de fiction et beaux arts. Allemand de naissance (1980), élevé en Afrique du Sud, l’artiste n’a pas eu d’adresse fixe depuis 2014 et réside actuellement à Paris. Kai Lossgott est en quête d’un mode curatif d’engagement artistique motivé principalement par la santé personnelle et planétaire. Il s’auto-­‐diagnostique un désordre humain de collecte et d’accumulation de ressources, tel que démontré pendant la période coloniale industrielle. S’impliquant dans la définition de l’humain, au travers de pratiques d’entretien de son hygiène personnelle et de celle de son foyer, l’artiste présente un éventail de déchets post-­‐consommation, archivant ses expériences sous forme de livres, ainsi qu’en petites publications évolutives, issus de la recherche à long terme “Project Carbon”. Emma Willemse Emma Willemse est une artiste conceptuelle, professeure et curatrice, qui vit et travaille à Riebeek Kaastel dans le Western Cape en Afrique du Sud. Sa création artistique est combine diverses techniques et s’inspire de sa propre expérience traumatique de déplacement forcé. Son questionnement dans ce domaine l’a conduite à étudier l’interconnexion des concepts de lieu, mémoire et identité. Emma est titulaire d’un Master en Art Visuel de l’Université d’Afrique du Sud, et maîtrise les questions liées à la psychologie et à la bibliothéconomie. Ses œuvres sont exposées, entre autres, dans la Collection Eindhoven, à l’Ambassade d’Afrique du Sud de Pékin et à la Art Bank à Johannesburg. A propos de « 101 ways to long for a home » « 101 ways to long for a home » est une installation regroupant 20 libres d’artistes conçue comme un manuel imaginaire et un outil d’archivage visant à enregistrer et ré-­‐imaginer les façons de digérer la porte de chez soi. Cette série est constituée de livres de différents formats et fait appel aussi bien à des techniques numériques que manuelles. Les livres ont un point commun : leurs couvertures sont fabriquées avec des blocs inversés de parquet. Avec cette installation, l’artiste souhaite contester les façons traditionnelles de traiter l’acquisition du savoir, de la communication et des archives. C’est avant tout une réponse aux façons de ressentir l’espace, et comment la préhistoire d’un endroit impacte notre compréhension du lieu et de sa mise en scène. EQUIPE DIRECTION : PASCALE OBOLO Responsable projet & Communication: HAFIDA JEMNI Exposants : LUCY TOPALOFF, STEPAHNAIE BONET Directeur artistique : JAY RAMIER Réseaux sociaux : JULIENNE LEMB Partenariat : CAMILLE MOULONGUET Panels de discussions: KATJA GENTRIC INFO PRATIQUE
African Art Book Fair (AABF) / 1ère édition in Biennale de Dakar
du 4 au 8 mai – 2016
10H-19H
Entrée libre
L’African Art book fair se tiendra dans la librairie aux 4 vents
Mermoz Pyrotechnie n°6 Près de la station Elton Mermoz, Dakar, Sénégal
+221 33 869 10 37
CONTACT/ contact@africanartbookfair.com www.africanartbookfair.com www.afrikadaa.com PARTENAIRES/ LIBRAIRIE AUX QUATRE VENTS _ BIENALE DE DAKAR -­‐ L’ IESA (Paris) -­‐ AFRIKADAA PARIS -­‐ PHOTOGRAPHIE.COM 
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
11 134 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler