close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

9116 du 20 Avril 2016_Mise en page 1

IntégréTéléchargement
NUMERO
9116
MERCREDI
20 Avril 2016
150 FCFA
lSciences et
technologie
Vos reins n'aiment
pas du tout les
médicaments
contre les brûlures
d'estomac
P. 19
l Au Conseil des ministres
l
Elh Zazkari A. Gado ONEP
Adoption de mesures
individuelles portant
nomination de trois
Gouverneurs de région
e Conseil des ministres s'est réuni, hier mardi 19 avril
2016, dans la salle habituelle des délibérations, sous
la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou
Mahamadou, Président de la République, Président du
Conseil des ministres.
Après examen du point unique inscrit à son ordre du jour,
le Conseil a pris la décision suivante :
MESURES NOMINATIVES.
Le Conseil des ministres a examiné et adopté les mesures
individuelles suivantes :
AU TITRE DU MINISTERE DE L'INTERIEUR, DE LA
SECURITE PUBLIQUE, DE LA DECENTRALISATION
ET DES AFFAIRES COUTUMIERES ET RELIGIEUSES.
• Monsieur OUMAROU ZAKARI, ingénieur socioéconomiste, est nommé Gouverneur de la Région de
Maradi, en remplacement de Monsieur Abdou Mamane.
L
l
DR
l Visite du ministre de la Défense nationale
à la Gendarmerie nationale
Les membres du gouvernement lors du conseil des ministres
• Monsieur MOUSSA ABDOURAHAMANE, chargé
d'enseignement, est nommé Gouverneur de la Région de
Tahoua, en remplacement de Monsieur Barmou Salifou,
appelé à d'autres fonctions.
• Monsieur ISSA MOUSSA, chargé d'enseignement, est
nommé Gouverneur de la Région de Zinder, en
remplacement de Monsieur Kalla Moutari, appelé à d'autres
fonctions.
L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence, Monsieur le
Président de la République a levé la séance. ».
Communiqué du secrétariat
général de l’Assemblée Nationale
l
Le Président de l’Assemblée Nationale a l’honneur
d’informer Mesdames et Messieurs les députés que
les travaux en séance plénière reprendront le
mercredi 20 avril 2016 à l’hémicycle, Place de la
Concertation à partir de 9H30.
l Visite du ministre des Postes, des Télécommunications
et de l'Economie numérique à SONITEL et à Sahelcom
Le ministre Yahouza Sadissou soucieux de rendre
les télécommunications plus accessibles P. 5
lPoint de presse du Procureur de la République sur le
concours annulé du Ministère de la Santé Publique
Le ministre Massoudou Hassoumi
rencontre les hauts responsables
P.3
Huit (8) personnes sont inculpées
dans l’affaire du concours
P.7
NATION
2
l Communiqué de presse du cabinet du premier ministre
Démenti contre les propos de notre compatriote Seidik Abba accusant
les autorités nigériennes de vouloir le mettre sur écoute
otre compatriote Seidik Abba, journaliste
de son Etat, a une
fois de plus fait parler de lui.
En effet, dans une interview
qu’il a accordée récemment
à un journal français, l’intéressé accuse notamment
les autorités nigériennes
d’avoir démarché leurs homologues de la France en
N
vue de le mettre sur écoute.
Il prétend que ses emails et
ses communications sont
surveillés à la demande du
Niger. Le gouvernement nigérien tient à informer l’opinion publique qu’il n’a
jamais demandé à un pays
tiers de surveiller pour son
compte et pour quelques
raisons que ce soit des per-
sonnes de surcroit nigériennes. Il tient à démentir
formellement de telles allégations fantaisistes qui n’ont
pour buts que de discréditer
le Niger et ses institutions.
En outre le Gouvernement,
respectueux de la liberté de
la presse et d’opinions,
comme en attestent les différentes initiatives qu’il a
prises pour améliorer l’environnement de l’exercice de
la liberté de la presse au
Niger, sous l’impulsion de
Son Excellence Monsieur
Issoufou Mahamadou, Président de la République,
Chef de l’Etat, a mieux à
faire que de museler des
opinions, fussent-elles subjectives, d’un compatriote
qui de surcroit ne représente aucune menace pour
la sécurité du Niger et de
son peuple. Du reste, cette
attitude schizophrénique de
Monsieur Seidik Abba est
bien connue de tous.
Le service de presse
du Cabinet du Premier
Ministre
l Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur
es quatre membres
du
gouvernement
ont saisi l’occasion
de la passation de service
et d’au revoir pour passer
quelques messages à l’assistance. Pour la première
partie de cette cérémonie, la ministre Déléguée
chargée de l'Intégration
Africaine et des Nigériens
à l'Extérieur sortante,
Mme
Kaffa
Rékiatou
Christelle Jackou, désormais ministre de la population, a rappelé le bon
climat de travail qui l’a
marqué lors de son séjour
dans ce ministère qu’elle
vient de quitter. Aussi, elle
a remercié tous ses collaborateurs, qui ont œuvré
pour lui faciliter sa mission, sans oublier les diplomates. Mme Elback
Adam Zeinabou, qui la
remplace s’est réjouie
quant à elle de se retrouver dans ce cadre de travail. Aussi, elle a souhaité
«une bonne collaboration»
avec tous ceux qui travaillent dans le ministère.
L
Après avoir rappelé les
bons souvenirs qu’elle a
vécu au sein du ministère,
la ministre des Affaires
Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à
l'Extérieur sortante, Mme
Kané Aichatou Boulama, a
indiqué qu’elle va continuer à garder le contact,
avec ses anciens collaborateurs dans le cadre de
sa nouvelle mission au
ministère du Plan. Sans
oublier l’ensemble du personnel, elle a salué le dévouement des agents,
composés en grand nombre de stagiaires ou d’appelés du service civique
national, dont elle a souligné le patriotisme. «Merci
pour la collaboration très
fructueuse», a-t-elle dit,
avant de relever que les
nouveaux ministres vont
poursuivre « les chantiers
ouverts », notamment
celui de la révision du statut du personnel.
Le ministre des Affaires
Etrangères, de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à
l
La ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération,
de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur
sortante, Mme Kané Aichatou Boulama et la ministre
Déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères,
de la Coopération, de l'Intégration Africaine et des Nigériens à l'Extérieur, chargée de l'Intégration Africaine
et des Nigériens à l'Extérieur sortante, Mme Kaffa Rékiatou Christelle Jackou, ont passé respectivement le
témoin à M. Ibrahim Yacoubou, et Mme Elback Adam
Zeinabou, qui les remplacent. C’était lors d’une double
cérémonie qui a eu lieu, hier à l’auditorium Sani Bako,
et qui a été l’occasion pour les ministres sortantes de
dire au revoir au personnel du ministère, ainsi qu’aux
représentants du corps diplomatique et organisations
internationales accrédités au Niger.
Aboubacar Abzo ONEP
Passation de charges entre les ministres Kané Aichatou Boulama et Ibrahim Yacoubou, et entre les
ministres Déléguées Kaffa Rékiatou Christelle Jackou et Elback Adam Zeinabou
Lors de la cérémonie de passation
l'Extérieur entrant,
M.
Ibrahim
Yacoubou
a
d’abord remercié le Président de la République SE
Issoufou Mahamadou, et
le premier ministre M. Brigi
Rafini, et leur a exprimé sa
gratitude pour la confiance
placée en lui, en le nommant à ce poste. Il a rendu
également hommage à
ses prédécesseurs qui ont
œuvré pour «porter la diplomatie nigérienne à un
rang respectable». M.
Ibrahim Yacoubou a indiqué qu’il va « humblement
continuer le travail et œuvrer pour promouvoir une
diplomatie de bonne gouvernance et de démocratie, de sécurité et de
développement ». Il a ainsi
engagé le personnel, pour
lequel il a exprimé sa disponibilité, pour l’amélioration des conditions de vie
et de travail, avant de souhaiter un partenariat sincère et dans le respect
mutuel, et pour la bonne
image du ministère.
Lors de la deuxième partie
de la cérémonie, la minis-
tre des Affaires Etrangères, de la Coopération,
de l'Intégration Africaine et
des Nigériens à l'Extérieur
sortante, Mme Kané Aichatou Boulama, a fait ses
au-revoir aux diplomates,
dont a-t-elle souligné, les
échanges et relations, ont
été au-delà du cadre
diplomatique.
«Des
échanges purement et
simplement humains », at-elle relevé, saluant ainsi
« les efforts personnels »
pour la bonne marche de
la coopération avec les
pays ou organisations
qu’ils représentent. «C’est
avec de bons souvenirs
que je quitte », a-t-elle dit,
avant de présenter M.
Ibrahim Yacoubou, qui, at-elle précisé n’est pas un
inconnu pour les diplomates, puisqu’il fut directeur de cabinet adjoint du
Président de la République. Avec la ministre
déléguée, ils vont ainsi
poursuivre la mission.
En effet, M Ibrahim Yacouba s’est dit «disposé et
disponible» à travailler
avec les diplomates représentants des différents
pays et organisations.
«Notre pays est engagé
dans un processus de
construction», a-t-il rappelé aux diplomates dont
le partenariat et la solidarité des pays et organisations qu’ils représentent
sont utiles dans cette démarche. A l’occasion, il a
rappelé le sens et l’orientation de la diplomatie nigérienne comme l’a voulu
le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, et qui consiste à
faire du Niger un modèle
de développement dans la
démocratie, la bonne gouvernance et la sécurité.
Le doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur
du Royaume du Maroc,
SE Raouf, Tayeb a remercié les ministres sortantes
pour leur amabilité et réaffirmé leur engagement à
rester aux côtés du Niger,
avant de féliciter le nouveau ministre et la nouvelle ministre déléguée.
Le vice doyen du corps diplomatique, l’ambassadeur
du
Tchad,
et
représentant du groupe
africain, SE Mahamat
Nour, a également loué la
qualité des relations avec
les ministres sortantes et
le travail qu’elles ont réalisé, avant de souhaiter la
bienvenue et beaucoup de
succès à M. Ibrahim Yacoubou et à Mme Elback
Adam Zeinabou.
l Souley Moutari
Mercredi 20 Avril 2016
NATION
3
l A la Présidence de la République
Le Chef de l’Etat reçoit l’ambassadeur du Royaume du Maroc et
celui de la République Fédérale d’Allemagne au Niger
l
Elh Zakari A. Gado ONEP
Elh Zakari A. Gado ONEP
L
SE Issoufou Mahamadou avec l’ambassadeur du Maroc...
des
objectifs
du
Programme de la
Renaissance
acte
2 pour lequel, selon
lui, le peuple l’a
choisi. «Nous avons
échangé
sur
les
voies et moyens d’atteindre ces objectifs
dans le cadre des
réunions bilatérales,
ou bien je l’espère
beaucoup, lors d’une
très prochaine visite
au
Royaume
du
Maroc et en prévision de la commission mixte qui va se
réunir avant la fin de
l’année au Maroc», a
confié le diplomate
marocain.
Dans l’après-midi, le
Chef de l’Etat s’est
entretenu avec l’ambassadeur de la République
Fédérale
d’Allemagne
au
l
e Président de
la République,
Chef de l’Etat,
SE Issoufou Mahamadou, a accordé
hier, deux audiences
à son cabinet. C’est
ainsi qu’il s’est entretenu dans la matinée
avec l’ambassadeur
du
Royaume
du
Maroc au Niger, SE
Tayeb Raouf. A l’issue de l’audience, le
diplomate marocain
dit être venu présenter ses félicitations
au Président de la
République pour sa
réélection à la magistrature suprême de
l’Etat. SEM. Tayeb
Raouf a rassuré le
Chef de l’Etat du
soutien de son pays
pour la réalisation
... et avec celui d’Allemagne
Niger, Dr Bern Von
Münchow-Pohl. A sa
sortie d’audience, le
diplomate allemand
dit avoir transmis
les félicitations du
Président de la République
Fédérale
d’Allemagne à SE
Issoufou Mahamadou, suite à sa réélection. Les deux
personnalités
ont
saisi l’occasion pour
échanger sur les relations bilatérales qui
unissent
les deux
pays. Elles ont notamment évoqué la
rencontre bilatérale
qui va se tenir prochainement entre les
ministères des Affaires
Etrangères
des deux pays.
l
Aïssa Abdoulaye
Alfary
l A l’Assemblée Nationale
Le Président Ousseini Tinni reçoit l’ambassadeur du Royaume d’Espagne au Niger
e Président de l’Assemblée Nationale SE Ousseini Tinni a reçu en
audience, hier à son cabinet, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne
au Niger S.E José Luis Pardo. A sa sortie d’audience, le diplomate
espagnol a indiqué avoir rendu une visite de courtoisie au président de
l’Assemblée Nationale. «Nous avons profité de cette occasion pour féliciter
d’abord Son Excellence Ousseini Tinni pour sa brillante élection à la tête
du parlement nigérien et lui souhaiter bonne chance. Nos échanges ont
aussi porté sur le bilan de la coopération entre le Niger et le Royaume
d’Espagne, ainsi que sur les possibilités d’un éventuel partenariat de
coopération entre les institutions parlementaires de nos deux pays » a
ajouté l’ambassadeur du Royaume d’Espagne au Niger qui s’est par
ailleurs réjoui de la fin du boycott des activités parlementaires par les
députés de l’Opposition.
Ali Mamane
l
l
Ado Youssouf ONEP
L
Le PAN s’entretenant avec l’ambassadeur d’Espagne
Visite du ministre de la Défense nationale à la Gendarmerie nationale
Le ministre Massoudou Hassoumi rencontre les hauts responsables
e ministre de la Défense Nationale a
entrepris une série
de visites de prise de
contact avec les structures rattachées à son département
ministériel.
Après avoir visité l'Etatmajor des Armée, lundi
dernier, M. Hassoumi
Massoudou était hier, au
Haut commandement de
la gendarmerie nationale.
Il était accompagné de
ses principaux collaborateurs dont le Secrétaire
général du ministère, le
Général Djibo Tahirou.
l
Ibro Youka ONEP
L
Photo de famille avec des hauts responsables de la Gendarmerie Nationale
A son arrivée au Haut
commandement de la
Gendarmerie Nationale, le
Mercredi 20 Avril 2016
ministre et sa délégation
ont été accueillis par le
Haut commandant le Gé-
néral de Division Mounkaila Issa, avant de recevoir les honneurs militaires
d'un détachement de la
gendarmerie. Le ministre
Hassoumi Massoudou a
été ensuite salué par les
responsables
de
la
hiérarchie de cette importante composante des
Forces Armées Nigériennes (FAN). Aussitôt
après, ministre de la Défense nationale a eu une
séance de travail avec les
différents responsables du
corps de la gendarmerie
dans la salle de réunion
du Haut Commandement.
l Zabeirou Moussa
SOCIETE
4
l 17ème réunion ordinaire, en Guinée-Bissau, des ministres de la santé de la CEDEAO
Engagement à assurer la fonctionnalité du Centre régional de riposte contre les maladies
Les ministres de la santé de la Communauté Economique des Etats
de l’Afrique de l’Ouest, se sont retrouvés le 8 avril dernier à Bissau,
pour leur traditionnelle réunion ordinaire. Il s’agit de la 17ème
Assemblée des ministres de la santé de la CEDEAO qui s’est tenue
dans la capitale Bissau-guinéenne. Etaient présents les ministres
et Chefs de délégations des Etats membres suivants : le Bénin, le
Burkina Faso, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la GuinéeBissau, la Guinée, le Libéria, le Mali, le Niger, le Nigéria, le Sénégal,
la Sierra-Leone, le Togo.
a cérémonie d’ouverture
a été présidée par Son
Excellence
Monsieur
José Mario VAZ, Président de
la République de Guinée-Bissau. Au nombre des personnalités qui ont pris la parole
lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion, on notera,
successivement, Madame le
Ministre de la Santé Publique
l
DR
L
de la Guinée-Bissau, Dr Cadi
SEIDI ; Le Directeur Général
de l’OOAS, Dr Xavier CRESPIN ; L’Ambassadeur du Sénégal en Guinée-Bissau, SE le
Général de Division Bakary
SECK représentant la Présidente de l’Assemblée des
Ministres de la Santé de la
CEDEAO, Pr Awa Marie Coll
SECK, Ministre de la Santé et
de l’Action Sociale du Sénégal
et Le Président de la République de Guinée-Bissau,
SEM José Mario VAZ.
L’objet central de cette réunion
a été la mise en place du Centre de Surveillance et Contrôle
des Maladies pour le compte
des pays membres de la
CEDEAO. A l’issue de la réunion, les ministres de la Santé
ont adopté à l’unanimité les résolutions suivantes : La résolution sur la désignation des
membres du Conseil d’Administration du Centre de Surveillance et Contrôle des
Maladies de la CEDEAO pour
la période 2016-2017. La résolution sur la proposition du
Lors de la rencontre des ministres de la santé de la CEDEAO
l
Protocole d’Accord de Coopération sur les conditions de la
mise en place et du déploiement de personnel médical
dans le cadre de la lutte contre
les épidémies. La résolution
sur le Plan Stratégique Régional de la recherche pour la
Santé.
A propos du Centre, les ministres de la Santé ont réaffirmé
leur engagement à assurer la
fonctionnalité rapide du Centre
Régional dans le respect du
cadre réglementaire adopté
par la 75ème Session du
Conseil des Ministres de la
CEDEAO tenue à Abuja les 13
et 14 décembre 2015 et entériné par la 48ème Conférence
des Chefs d’Etats et de Gouvernements de la CEDEAO
tenue à Abuja les 16 et 17
décembre 2015. Les ministres
de la Santé reconnaissent le
rôle déterminant dévolu aux
Institutions Nationales de
Coordination ainsi qu’aux
laboratoires par la réglementation communautaire pertinente, afin d’assurer une
efficacité optimale du Centre
de Surveillance et Contrôle
des Maladies de la CEDEAO
dans ses interventions en matière de lutte contre les épidémies. Ils se sont aussi
engagés à désigner officiellement les structures nationales
retenues au titre des Institutions Nationales de Coordination dans le cadre de la mise
en place du Centre Régional
de Surveillance et Contrôle
des Maladies de la CEDEAO.
Ils s’engagent en outre, à veiller à ce que les fonctions et les
attributions des structures nationales désignées correspondent aux exigences du
fonctionnement du Centre Régional. De même qu’ils exhortent l’Organisation Ouest
Africaine de la Santé (OOAS)
et l’ensemble des partenaires
techniques et financiers à tout
mettre en œuvre pour parvenir
à la mise en réseau des Institutions Nationales de Coordination avec le Centre
Régional. Les ministres de la
Santé ont aussi réaffirmé l’importance capitale des laboratoires dans la lutte contre les
épidémies au sein de la région
et invitent l’OOAS et l’ensemble des partenaires techniques
et financiers à s’investir dans
la mise en réseau des laboratoires dans la région. Ils ont
également relevé la pertinence
de la mise en place d’une
Equipe Régionale d’Intervention Rapide de la CEDEAO en
vue de garantir une riposte régionale appropriée et efficace
dans les pays, en cas de survenance d’une épidémie. La
prochaine Réunion Ordinaire
de l’Assemblée des ministres
de la Santé de la CEDEAO se
tiendra au Nigéria au cours du
premier trimestre 2017.
l Issaka Saïdou
Santé
1049 cas de méningite déclarés dont 76 décès, à la date du 8 avril
La méningite sévit depuis quelques semaines sur le territoire
national. Quelque 1049 cas suspects ont été enregistrés dans les
différentes régions, dont 76 cas de décès, à la date du 8 avril 2016.
‘’Les tranches d’âge les plus affectées vont de 2 à 29 ans, et la
zone la plus affectée est Niamey-Commune 2 avec 178 cas
suspects. Des mesures ont déjà été prises pour faire face à la
situation’’ selon les explications de M. Hallarou Chaibou, Chef de la
Division Communication à la Direction de la Surveillance et de la
Riposte aux Epidémies (DSRE) au Ministère de la Santé Publique
(MSP).
Depuis janvier 2016,
à titre préventif, les
médicaments ont été
placés dans toutes les
régions pour traiter les premiers cas, et de février au
17 mars dernier, plus de
132.000 personnes ont été
vaccinées et plus de
198.000 doses de vaccin
sont reparties au niveau
des régions pour la continuation de la vaccination’’
a-t-il indiqué. M. Hallarou
Chaibou a rappelé que ‘’la
méningite est une maladie
contagieuse et meurtrière
mais guérissable, qui se
transmet d’un malade à
«
une personne bien portante quel que soit l’âge et
ce, à travers la toux, les
éternuements, la salive, la
promiscuité étant un facteur renforçant’’.
‘’La méningite, dira-t-il, se
manifeste essentiellement
à travers les signes suivants : une forte fièvre qui
survient brutalement, des
maux de tête, vomissements, une raideur de la
nuque chez l’adulte et chez
les nourrissons une nuque
molle (cou mou n’arrivant
pas à supporter la tête) en
plus des signes cités, le
bombement de la fonta-
nelle, des convulsions,
pleurs, un refus de téter et
parfois des tâches sur le
corps’’.
‘’Les principales formes
de cette maladie qu’on rencontre au Niger, selon M.
Hallarou, sont la méningite
à méningocoque : A, C, W,
X, Y, méningite à pneumocoque et méningite à Haemophilus’’ et pour l’éviter,
il faut s’éloigner du malade et se faire vacciner.
La vaccination peut se
faire à partir de l’âge d’un
(1) an ou de deux (2) ans.
Les formes les plus courantes au Niger sont la méningite à méningocoque C
et W’’.
De l’avis du Chef de la
communication à la DSRE,
plusieurs types de vaccins
existent contre cette maladie dont le Bivalent contre
les souches : A, C ; le Trivalent contre les souches :
A, C, W ; le Tétravalent
contre les souches : A, C,
W, Y. Pour les méningites
pédiatriques (chez les enfants), il existe deux (2)
types de vaccins : le PCV13 contre le pneumocoque, le Pentavalent
contre l’Haemophilus’’.
La Direction de la Surveillance et de la Riposte aux
Epidémies, rappelle-t-on,
est chargée de surveiller et
de riposter en cas de menaces d’épidémie. Le premier élément en période
d’épidémie consiste à faire
le traitement qui est gratuit
et qui constitue la base
principale de la gestion de
l’épidémie. Une personne
qu’on traite, se guérit, donc
non contaminable. Le second pilier de gestion de
l’épidémie est l’examen de
laboratoire à travers le
liquide céphalo-rachidien
dont l’analyse permet de
découvrir les germes responsables de la maladie,
afin de procéder à la vaccination.
Beaucoup de dispositions
sont prises par l’Etat dans
la lutte contre cette maladie depuis le dernier trimestre de l’année 2015
quant à la prédisposition
des médicaments et les
moyens de prélèvement, la
sensibilisation des populations afin de se rendre le
plus précocement possible
au Centre de santé le plus
proche, le rappel de la gratuité du traitement et la
vaccination. A noter que
les personnes vaccinées
l’année passée, n’ont pas
besoin de se faire vacciner
cette année car la durée
du vaccin est de 3 ans.
(ANP)
Mercredi 20 Avril 2016
NATION
l
5
Visite du ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique à SONITEL et à Sahelcom
’objectif de cette visite
est de prendre contact
avec le personnel des
services rattachés de son
département ministériel et
de s’imprégner du processus de fusion en cours au
niveau des deux sociétés.
L’objectif est de créer une
l
DR
L
société de télécommunications moderne, crédible et
forte qui couvre l’ensemble
du
pays.
Il
a
été
accompagné dans ce déplacement par son staff
technique.
La première étape de la
visite a conduit le ministre
La délégation ministérielle à la Sonitel ...
des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique et sa
délégation au complexe
Niamey ‘’B’’ de la SONITEL
où il a été accueilli par les
responsables de la société.
La délégation ministérielle a
visité les installations qui
sont de type moderne et a
reçu des informations sur le
fonctionnement
de
la
société.
Le siège de la compagnie
de
téléphonie
mobile
Sahelcom a constitué la
seconde étape de cette sortie où le ministre a visité les
installations et les différents
services. A l’issue de la
visite, le ministre s’est dit
impressionné par ce qu’il a
vu au niveau des deux services. ‘’L’Etat a consenti de
gros efforts pour la modernisation des infrastructures
de télécommunications au
Niger ; il nous suffit de
consolider ces acquis pour
que les télécommunications soient accessibles à
l
Quelques jours après la passation de service, le ministre entrant
des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique,
M. Yahouza Sadissou, a effectué, lundi dernier, sa première visite
de terrain. C’est ainsi qu’il s’est d’abord rendu au siège de la Société
Nigérienne de Télécommunications (SONITEL) et à la compagnie de
téléphonie mobile Sahelcom.
DR
Le ministre Yahouza Sadissou soucieux de rendre les télécommunications plus accessibles
... et au siège de Sahel com
sement du processus.
‘’Nous allons, ensemble,
travailler pour l’accomplissement de ce processus.
‘’D’ailleurs, dans le cadre
de l’installation de la fibre
optique, l’Etat a investi de
gros moyens. Je ne doute
point de la qualité des infrastructures et de la disponibilité du personnel. Je suis
certain que ce pari sera
gagné’’, a-t-il conclu.
tous et qu’elles puissent
contribuer au développement
économique
du
pays’’, a estimé M. Yahouza
Sadissou.
En ce qui concerne la
fusion de la Société
Nigérienne de Télécommunications (SONITEL) et
de la compagnie de téléphonie mobile Sahelcom, le
ministre des Postes, des
Télécommunications et de
l’Economie Numérique a
exprimé son engagement
pour la réussite et l’aboutis-
l
Seini Seydou Zakaria
l Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement
Le ministre Barmou Salifou prend les commandes du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement
A
M. Wassalké Boukari s’est dit
réconforté de travailler avec
ses nouveaux collaborateurs,
et leur a demandé plus d’abnégation pour poursuivre
dans la même lancée. Selon
lui, beaucoup de choses ont
été faites et beaucoup reste
à faire, il a rassuré le personnel de sa disponibilité à travailler la main dans la main
avec la nouvelle équipe.
Pour sa part, le ministre entrant M. Barmou Salifou a eu
des propos aimables à l’endroit de son prédécesseur. Il
a confirmé que Wassalké
Boukari a accompli avec succès la mission qui lui a été
confiée par le Chef de l’Etat,
tout en appréciant la qualité
des rapports qui a prévalu
entre le ministre sortant et les
agents dudit ministère. Parlant toujours du ministre sortant, il a précisé que c’est un
homme compétent qui a
abattu un travail remarquable
en atteste les visites
Mercredi 20 Avril 2016
l
vant de passer le
témoin à son homologue, le ministre
sortant Wassalké Boukari a,
dans un bref discours remercié l’ensemble du personnel
pour l’avoir soutenu dans sa
mission. Il a loué les efforts
déployés par les cadres qui
ont su, avec tact, réaliser certaines prouesses. «Je vous
assure que vous venez de
bénéficier d’un ministère
dont les ressources humaines sont de grande qualité. Sur sept cent (700)
agents tous les trois cent
(300) sont des cadres de la
catégorie A. C’est une mine
de richesses sur laquelle
vous pouvez compter. Le
secteur de l’eau est vivement
sollicité et le plaisir de servir
est plus grand. Il faut qu’avec
l’appui de vos collaborateurs
vous puissiez relever le défi
et maintenir le cap» a-t-il dit
à l’adresse du nouveau
ministre.
Issa Moussa ONEP
Le nouveau ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M.
Barmou Salifou a pris fonction trois jours après la mise en place du
deuxième gouvernement de la 7ème République. C’était au cours
d’une cérémonie symbolique qui a eu lieu, jeudi dernier, dans les
locaux de son ministère. Au cours de cette cérémonie, le ministre
sortant Wassalké Boukari a passé le témoin au ministre entrant M.
Barmou Salifou. C’était en présence des cadres généraux et
centraux du ministère.
Lors de la cérémonie de passation de service
effectuées sur le terrain.
Pour ce qui est des objectifs
visés pour l’exaltante mission, le ministre Barmou
Salifou s’est dit ouvert et disponible pour travailler avec
tout le monde. D’après lui,
les attentes sont fortes et
seule une synergie d’actions
peut les aider à surmonter
les obstacles. S’agissant de
la renaissance acte 1, dira-til, beaucoup de programmes
ont été exécutés, mais pour
ce second mandat, tous les
agents doivent redoubler
d’efforts pour améliorer
considérablement le taux de
couverture en eau. Auparavant, le Secrétaire Général
du Ministère de l’Hydraulique
et de l’Assainissement M.
Atahirou Karbo a rappelé à
titre illustratif les grandes
lignes de la mission accomplie par le ministre sortant.
Il a cité le développement
des ressources humaines à
travers le renforcement des
capacités particulièrement
dans le domaine de la gestion et de la passation des
marchés publics et l’amélioration de leurs conditions de
travail; la mise en place des
stratégies opérationnelles
pour le développement des
infrastructures d’approvisionnement en eau potable et
d’assainissement; la mobilisation des financements au
profit du secteur, particulière-
ment des ressources interne
de l’Etat; l’instauration d’un
forum annuel de concertation entre le Ministère de
l’Hydraulique et les collectivités territoriales, etc.
Il a tenu des propos aimables à l’endroit du ministre
sortant. «M.Wassalké Boukari vous quittez ainsi ce ministère avec un cahier de
charges bien remplis pour
conduire les destinées d’un
autre département ministériel. Au nom de tous les
agents, je vous félicite pour
la confiance renouvelée du
Président de la République.
Nous vous encourageons
pour vos nouvelles fonctions
à la tête du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable». A l’endroit
du nouveau ministre, le SG
lui a présenté « ses vives félicitations pour sa nomination» avant de l’assurer de
l’entière disponibilité des
agents pour l’accompagner
dans son noble combat, celui
de garantir l’accès à l’eau
pour chaque Nigérien dans
un environnement sain.
l
Aïssa Abdoulaye Alfary
ANNONCES
6
Marchés Publics
Office de Radiodiffusion Télévision du Niger
Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial Créé par
Loi 67-11 du 11 février 1967
528, rue des Ecoles BP. 309 Niamey - Niger Tél. : (227) 20 72 31 63
Fax (227) 20 72 27 49- Email : ortn@ortn.ne
Avis d'Appel d'Offres Ouvert National
N°01/ 2016/ORTN/DG/SG/DCF/SMP
relatif à l'acquisition des fongibles vidéos en un seul lot.
1. Le présent Avis d'Appel d'Offres fait suite à l'avis général de passation
des marchés publiés dans le Sahel dimanche numéro 1679 du vendredi 18
mars 2016.
2. L’Office de Radiodiffusion Télévision du Niger (ORTN) invite les candidats
remplissant les conditions requises à présenter une offre sous pli cacheté
pour l'acquisition des fongibles vidéos en un seul lot faisant l'objet du
marché.
Les détails de ces fongibles vidéos sont inclus dans le bordereau des prix.
3. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes
physiques ou morales ou groupements en règle vis-à-vis de l'Administration
(voir détails dans les données particulières de l'Appel d'Offres) pour autant
qu'elles ne soient pas sous le coup d'interdiction ou de suspension.
4. Les candidats intéressés peuvent obtenir un complément d'information et
consulter gratuitement le Dossier d'Appel d'Offres auprès du Service des
Marchés Publics de l'ORTN, tous les jours ouvrables de dix heures à treize
heures.
5. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acheter un jeu
complet du Dossier d'Appel d'Offres, auprès du Service des Marchés Publics
de l'ORTN et moyennant paiement d'un montant non remboursable de
soixante-dix mille (70.000) francs CFA .
6. En cas d'envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y
afférents sont à la charge de l'acheteur et la personne responsable du
marché ne peut être responsable de la non réception du dossier par le
candidat.
7. Les offres présentées en un original et six (6) copies, conformément
aux Instructions données aux Soumissionnaires, et accompagnées d'une
garantie de soumission fixée à 2% du montant de l'offre en TTC devront
parvenir ou être remises au Service des Marchés Publics de l'ORTN au plus
tard le mardi 24 mai 2016 à neuf (9) heures précises.
8. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à dix (10) heures dans la
salle de réunion de l'ORTN (maison de la télévision) en présence des
représentants des soumissionnaires qui souhaitent y assister. Les offres
reçues après le délai fixé seront rejetées.
9. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai de
cent vingt (120) jours, à compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, l'Administration se réserve le droit de ne donner
aucune suite à tout pu partie du présent Appel d'Offres.
LOÏC CRESPIN
AVIS DE RECRUTEMENT
L'ONG ANIMAS­SUTURA Cherche
pour recrutement :
• Un Chef de Département Santé
Les Dossiers de Candidature Comprenant
une lettre de motivation adressée au
Directeur Exécutif de l'ANIMAS et un
Curriculum Vitae (CV) doivent être
déposés au plus tard le vendredi 29
avril 2016 à l'ANPE.
Pour toute information Complémentaire,
les TDR seront affichés à l'ANPE, sur le site
Niger emploi, sur le site de l'animas
(www.animas-sutura.org ) et au siège de
l'ANIMAS­SUTURA sis au quartier
plateau avenue Maurice Delens.
AVIS DE PERTE
II est donné avis, de la perte de des actes de cession
des immeubles, formant les parcelles (D et O) de l’îlot
10421 lotissement Ex Tchangarey, au nom de
Monsieur Moussa Kimba.
Prière à toute personne qui les aurait retrouvés de bien
vouloir les déposer à \’ETUDE DE MAITRE
SOULEYMANE GARBA, Notaire à la résidence de
Niamey (Républiques du Niger), Quartier Cité Poudrière,
Avenue du Damergou, Boite Postal : 1 1.167, Tel : 20.74
1264, (non loin de TOUTELEC NIGER S.A.) ou au service
domanial de la ville de Niamey.
POUR AVIS LE NOTAIRE
Maître SOULEYMANE GARBA
Mercredi 20 Avril 2016
NATION
7
lPoint de presse du Procureur de la République sur le concours annulé du Ministère de la Santé Publique
e Procureur de la République M. Samnna
Chaïbou a d’abord précisé que son bureau a été
saisi le 17 avril 2016 par une
correspondance du président
de la HALCIA, qui lui-même
avait été saisi par un candidat malheureux à ce
concours. En effet, l’intéressé expliquait au président
de la HALCIA que parmi le
quota réservé à sa section, il
y avait au moins cinq (5) personnes qui n’étaient pas de
sa section, mais qui ont été
déclarées admises.
Saisie de cette lettre de
plainte, la HALCIA a engagé
des investigations qui ont
porté sur à peu près 28.000
copies, parce qu’il y a eu
14.000 candidats. Les premières vérifications effectuées par la HALCIA ont
donné un résultat effrayant
L
dans la mesure où il est apparu que des personnes
n’ayant pas composé se sont
retrouvées sur la liste des
admis. Mieux encore, il y a
des personnes qui avaient
effectivement composé mais
qui, avec des mauvaises
notes, figurent sur la liste des
admis.
Fort de ce petit échantillon de
vérifications, a dit le Procureur de la République, ‘’ la
HALCIA nous a saisi par une
lettre de dénonciation dans
laquelle elle a notifié qu’il y a
effectivement eu des fraudes
sur la base des éléments de
son investigation. Sur cette
base, nous avons saisi la police judiciaire à travers une
lettre afin qu’elle puisse
mener des investigations sur
cette affaire.
« Au début de l’enquête, 24
personnes avaient été inter-
pelées par la police judiciaire.
Mais à l’issue de ces investigations, 10 personnes ont
été déférées. C’est dire que
les 14 autres personnes ont
été libérées, car il n’est pas
apparu d’indices de nature à
prouver leur responsabilité
dans cette fraude massive.
Et sur ces 10 personnes déférées hier, 8 ont été inculpées pour des infractions
suivantes : l’infraction de
fraude aux examens prévue
par la loi de 2006 avec une
peine d’emprisonnement allant d’un mois à 3 ans de prison et d’une amende de
100.000F à 500.000F ; la seconde infraction, c’est le fait
de corruption parce qu’il est
apparu dans les recoupements et les audiences retenues que certains ont dû
avancer des montants pour
voir leur candidat admettre.
De ce fait, ils ont été inculpés
pour ce fait de corruption
prévu et puni par l’article 130
du Code de procédure pénale d’une peine d’emprisonnement allant de 2 ans à 10
ans de prison et d’une
amande de 50.000F à 1 million de Francs CFA. Et enfin,
la troisième infraction retenue est celle d’association de
l
Le procureur de la République, M. Samnna
Chaïbou, a animé, hier dans l’après-midi, un point
de presse relatif à l’annulation du concours de
recrutement direct de 1.831 agents d’entrée à la
Fonction Publique pour le compte du Ministère de
la Santé Publique. Il s’agit pour lui de porter à la
connaissance de l’opinion nationale les résultats
des premières investigations menées par les
services compétents concernant cette affaire qui
a défrayé la chronique ces derniers jours.
Idrissa Hamadou ONEP
Huit (8) personnes sont inculpées dans l’affaire du concours
Le procureur de la République à droite
didats d’autre part. Il y a par
malfaiteurs, puisque visibleexemple des candidats qui
ment, il y a eu une véritable
ont eu de bonnes notes,
entente, ou en tout cas une
mais dont les notes ont été
concertation, pour poser de
transférées pour d’autres qui
tels actes’’, a expliqué le pron’ont pas eu de bonnes
cureur de la République.
notes. D’autres candidats
Comme l’a souligné M.
Samnna Chaïbou, l’analyse
n’ont pas du tout composé,
mais ils se sont retrouvés
montre que les faits sont
avec une note de 17/20. Au
d’une extrême gravite étant
regard de ce qui s’est passé,
donné que les premières inle procureur de la Répuvestigations n’ont intéressé
blique a plaidé sur le fait que
que 28. 000 copies pour
le parquet en particulier, et la
14.000 candidats sur lesjustice dans son ensemble,
quels il fallait sélectionner
doit faire preuve de fermeté»,
1831 admis. « La fraude a en
effet consisté, non seulement
a conclu M. Samnna Chaïbou.
à permettre de retirer des copies, puis les remplacer par
l Hassane Daouda
celles rédigées d’une part,
mais également et surtout à
intervertir les notes des can-
l Réunion de prise de contact entre le ministre en charge de l’Enseignement primaire et trois structures syndicales
Poser les jalons d’une bonne collaboration avec les partenaires sociaux
P
le soutien d’autres ministères et même peut-être
du gouvernement. ‘’Nous
allons discuter de ce qui
est de notre ressort pour
que nous trouvions ensemble les solutions.
Bref, nous voulons un
partenariat qui privilégie
le dialogue comme cadre
de résolution de nos problèmes’’, a affirmé M.
Daouda
Mahamadou
Marthé.
S’agissant du second
point relatif au partenariat, le ministre en charge
de l’Enseignement primaire a demandé aux
structures
syndicales
leur implication dans la
gestion de toutes les dif-
Mercredi 20 Avril 2016
l
ar rapport au premier point à savoir
le cadre de travail,
le ministre de l’Education
Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion
des Langues Nationales
et de l’Education Civique,
M. Daouda Mahamadou
Marthé, a souhaité qu’à
chaque fois qu’il y a des
difficultés dans le secteur
de l’éducation, de rencontrer les structures
syndicales pour discuter
afin de leur trouver des
solutions consensuelles.
En effet, il y a des solutions qui sont du ressort
du ministre, tout comme
il y a des problèmes dont
les solutions requièrent
Idrissa Hamadou ONEP
Le nouveau ministre de l’Education Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de
l’Education Civique, M. Daouda Mahamadou Marthé, a eu
une rencontre de prise de contact, lundi dans l’aprèsmidi, avec trois structures syndicales du secteur de l’éducation notamment le CPRASE ; la FUSEN et le SYNACEB.
Cette rencontre a été l’occasion pour le ministre Daouda
Mahamadou Marthé d’évoquer deux sujets centraux autour desquels il souhaite collaborer avec les syndicats du
secteur. Il s’agit du cadre de travail et du partenariat.
Une vue des participants à la réunion
ficultés que rencontre le
ministère. Qu’il s’agisse
des reformes engagées
ou bien des décisions qui
seront prises, y compris
les questions d’affectation, il faut qu’il y ait une
concertation entre le ministère et les syndicats.
‘’Nous
voulons
particulièrement la collaboration des syndicats
concernant la question
de la maitrise des effectifs des enseignants
contractuels afin de résoudre la situation ac-
tuelle ; celle du retard de
payement des pécules
dans plusieurs régions’’,
a affirmé le ministre
Daouda
Mahamadou
Marthé, précisant qu’il a
même discuté avec le
Premier ministre pour réfléchir sur comment faire
en sorte que l’Etat ne soit
plus dans des situations
des arriérés de pécules.
«Il ressort de l’analyse
que la faute incombe au
ministère de l’Education
», a reconnu le ministre
Daouda
Mahamadou
Marthé avant de souligner que le problème se
situe au niveau de l’établissement des états de
payement. Toutefois, le
ministre en charge de
l’Enseignement primaire
a promis de faire en
sorte qu’avec les services relevant de son département, les états de
payement de pécules
quittent le Ministère de
l’Education pour le ministère des Finances.
Pour le Secrétaire général, deuxième adjoint du
BEN SNEN, M. Oumarou
Moussa
Massalatchi,
l’initiative est salutaire en
espérant qu’elle augure
des belles perspectives
pour le secteur de l’éducation qui rencontre
énormément de difficultés avec beaucoup de
plateformes revendicatives en souffrance et qui
attendent que des réponses précises leur
soient données.
l Hassane Daouda
ANNONCES
8
République du Niger
Ministère de l’Enseignement Primaire
de l’Alphabétisation de la Promotion
des Langues Nationales et de
l’Education Civique
Secrétariat Général
Projet d’Appui à une Education de
Qualité (PAEQ)
AVIS DE MANIFESTATION D’INTERET
N°001 /2016/AG
POUR LA SELECTION DE CONSULANTS
Services de Consultants pour les prestations de suivi-contrôle des travaux
de construction d’infrastructures scolaires au profit du Ministère de
l’Enseignement Primaire de l’Alphabétisation de la promotion des Langues
Nationales et de l’Education civique (MEP /A/PLN/EC)
La république du Niger a obtenu un financement du Partenariat
Mondial pour l’éducation (PME), sous la supervision de la Banque
Mondiale, et un financement de l’Agence Française de
Développement (AFD), pour financer le coût du Projet d’Appui à
une Education de Qualité (PAEQ) et a l’intention d’utiliser une
partie du montant de ces dons pour effectuer les paiements au
titre d’un ou plusieurs contrats de : Services de Consultants pour
prestations de Bureau de suivi-contrôle des travaux de construction
d’infrastructures scolaires au profit du Ministère de l’Enseignement
Primaire de l’Alphabétisation de la promotion des Langues
Nationales et de l’Education civique (MEP /A/PLN/EC).
Par convention de Maitrise d’Ouvrage Déléguée, le MEP/A/PLN/EC
a confié au Bureau d’études AGECRHAU la réalisation de ces
services.
Les services de consultants (« services ») consistent à assurer la
prestation de suivi-contrôle des travaux comprenant les
responsabilités suivantes :
- Suivi des travaux
- Réception Provisoire
- Réception Définitive
- Réception des travaux environnementaux
Le programme de construction d’infrastructures concerne 80 salles
de classes et 27 blocs de latrines dans la région de Zinder.
Pour ce faire, le Bureau d’études AGECRHAU souhaite établir une
liste retreinte de bureaux d’études devant assurer cette prestation
qui s’étalera sur une période d’environ 6 mois.
République du Niger
Ministère de l’Enseignement Primaire de
l’Alphabétisation de la Promotion des
Langues Nationales et de l’Education Civique
Secrétariat Général
Projet d’Appui à une Education de Qualité
(PAEQ)
Le Bureau d’études AGECRHAU invite les firmes de génie civil et
ou d’architecture (« Consultants ») admissibles à manifester leur
intérêt à fournir les services décrits ci-dessus en précisant le lot
(voir les termes de référence). Selon les Directives de Consultant,
le terme (« Consultants ») désigne une vaste gamme d’entités
publiques et privées.
Les Consultants intéressés doivent fournir les informations
démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une
expérience pertinente pour l’exécution des Services.
Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :
• Qualification de la firme du Consultant (présentation de la firme,
y compris les documents d’existence légale, agrément, statut et
toute autre information jugée pertinente) ;
• Disposer du personnel clé compétant comprenant : - Un chef de
mission de contrôle, ingénieur en génie civil ou architecte
- Des techniciens de BTP
• Démontrer des expériences récentes en matière de gestion de
contrôle des travaux d’infrastructures en Afrique sub-saharienne y
compris, la nature et montant des contrats ainsi que les références
des clients et Bailleurs de fonds (fournir les justificatifs : contrat, PV
de réception, certificat d’achèvement)
• Disposer de moyens matériels et financiers suffisants pour
exécuter de façon satisfaisante les engagements que le consultant
sera amené à prendre dans le cadre de son contrat.
Il est porté à la connaissance des consultants que les dispositions
du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emplois des
Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale dans
le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits de l’IDA » datées
de Janvier 2011 (« Directives de Consultants»), relatives aux
règles de la Banques Mondiale en matière de conflit d’intérêt sont
applicables.
Bureau d’études AGECRHAU-Sarl
B.P. : 11024 Niamey-Niger, Tel : 227 20 72 28 25,
Fax: 227 20 35 16 26,
Adresse électronique : agecrhau@intnet.ne
Les Consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour
renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un
groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant.
Les soumissionnaires intéressés (y compris les sous-traitant ou
fournisseurs) sont avisés que la décision de l’AFD pour financer
sa part d’un contrat sera conditionnée aux exigences de
financement juridiques de l’AFD relatives aux sanctions financières
et commerciales de l’Union Européenne et de la France comme
indiqué dans le tableau ci-dessous :
Liste des sanctions financières de l’UE.
http://eeas.europa.eu/cfsp/sanctions/consol-list_en.htm
Liste des sanctions financières de la France
http://www.tresor.economie.gouv.fr/4248_Dispositif-Nationalde-Gel-Terroriste
Sanctions commerciales de l’UE
http://eeas.europa.eu/cfsp/sanctions/docs/measures_en.pdf
Les Consultants intéressés par le présent avis, peuvent obtenir les
termes de référence et les renseignements supplémentaires à
l’adresse ci-dessous et aux heures suivantes :
Du lundi au jeudi de 9h à 17h et les vendredis de 9h à 12h.
Les manifestations d’intérêt rédigées en français en 3 exemplaires
dont un (1) original doivent être déposées en personne, par
courrier ou par courrier électronique au plus tard le 09/05/2016 à
9 heures au :
Bureau d’études AGECRHAU-SARL, Antenne de Zinder
Tél : 94 93 98 67
Ou
648, boulevard Mali Béro, Plateau FACE OMS
B.P. : 11024 Niamey-Niger, Tel : 227 20 72 28 25,
Fax: 227 20 35 16 26
Adresse électronique : agecrhau@intnet.ne
AVIS D’APPEL D’OFFRES
N°001 /2016/AG
1. Le Gouvernement du Niger a obtenu un don du Partenariat Mondial pour l’éducation (PME) et de l’Agence
Française de Développement (AFD) d’un montant équivalent à Cent Millions (100 000 000) de dollars US
pour financer le coût du Projet d’Appui à une Education de Qualité (PAEQ) et a l’intention d’utiliser une partie
de ce don pour effectuer des paiements éligibles au titre du Marché pour la construction de 80 salles de
classes dans la région de Zinder .
2. Par convention de Maitrise d’Ouvrage Déléguée, le MEP /A/PLN/EC a confié au Bureau d’études
AGECRHAU la réalisation des travaux, objet de l’Appel d’Offres N°001/2016/AG
3. Le Bureau d’études AGECRHAU, à travers le Projet d’Appui à une Education de Qualité (PAEQ), sollicite
des Offres sous pli fermé de la part de soumissionnaires éligibles pour exécuter les Travaux de construction
de 80 salles de classes et de 27 blocs de latrines dans la région de Zinder réparti en lots comme suit :
4. Le délai d’exécution est de cinq (5) mois maximum à compter de l’ordre de service de commencer les
travaux.
5. Les soumissionnaires éligibles et intéressés peuvent obtenir des informations auprès de :
Bureau d’études AGECRHAU-SARL, Antenne de Zinder Tél : 94 93 98 67
Ou 648, boulevard Mali Béro, Plateau FACE OMS/ B.P. : 11024 Niamey-Niger, Tel : 227 20 72 28 25,
Fax: 227 20 35 16 26; Adresse électronique : agecrhau@intnet.ne de 9h à 17h du lundi au jeudi et de
9h à 12h, le vendredi.
6. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir le Dossier d’Appel d’Offres complet en français à
l’adresse mentionnée ci-dessus contre un paiement non remboursable de 100.000 FCFA
La méthode de paiement sera en espèces ou par chèque bancaire.
7. Les Instructions aux Soumissionnaires et les Cahiers des Clauses Administratives et Générales sont
ceux du Dossier Type d’Appel d’Offres pour Travaux-Droit Civil. Ce contrat sera financé conjointement par
le Partenariat Mondial pour l’Education (PME) et l’Agence Française de Développement (AFD). La passation
Bureau d’études AGECRHAU-Sarl
B.P. : 11024 Niamey-Niger, Tel : 227 20 72 28 25,
Fax: 227 20 35 16 26,
Adresse électronique : agecrhau@intnet.ne
du Marché sera conforme aux règles et procédures d’éligibilité de la Banque Mondiale.
8. Les offres doivent être soumises à l’adresse ci-dessous au plus tard le 16/05/2016 à 9h 00 mn. Les
offres doivent comprendre une garantie de soumission comme suit :
9. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des soumissionnaires qui le désirent
dans la salle de réunion de AGECRHAU, Antenne de Zinder Tél : 227 20 512 609 /94 93 98 67/96 97
95 67 le même jour à 10h 00mn.
10. La Passation du Marché sera conduite par Appel d’Offres National (AON) tel que défini dans les «
Directives : passation des Marchés de fournitures, de travaux et services (autres que les services de
consultants) par les Emprunteurs de la Banque Mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits
et Dons de l’AID », et ouvert à tous les soumissionnaires des pays éligibles tels que définis dans les
Directives
Les soumissionnaires intéressés (y compris les sous-traitants ou fournisseurs) sont avisés que la décision
de l’AFD pour financer sa part d’un contrat sera conditionnée aux exigences de financement juridiques de
l’AFD relatives aux sanctions financières et commerciales de l’Union Européenne et de la France comme
indiqué ci-dessous.
11. Les exigences en matières de qualification : être une entreprise disposant d’un Agrément national, option
BTP 2ème catégorie au moins et en règle vis-à-vis de l’Administration pour autant qu’elle ne soit pas sous le
coup d’un d’interdiction, d’exclusion ou de liquidation judiciaire. Aussi, fournir une liste de références
(marchés similaires exécutés) portant sur les réalisations de travaux de même nature et de volume
comparable au cours des 5 dernières années (2011-2015) : joindre les photocopies d’au moins 2 marchés
exécutés avec attestation de bonne exécution
Sur le plan financier : fournir la preuve de sa capacité financière matérialisée par une ligne de crédit
inconditionnelle et irrévocable par lot, délivrée par une banque reconnue, à travers laquelle la banque se
porte garante et responsable, à l’égard de l’autorité contractante et au nom du soumissionnaire, de la
disponibilité des fonds nécessaires à l’exécution complète du marché qui lui serait attribué.
12. Une marge de préférence ne sera pas octroyée aux soumissionnaires éligibles. Voir le document d’Appel
d’Offres pour les informations détaillées.
Liste des sanctions financières de l’UE.
http://eeas.europa.eu/cfsp/sanctions/consol-list_en.htm
Liste des sanctions financières de la France
http://www.tresor.economie.gouv.fr/4248_Dispositif-National-de-Gel-Terroriste
Mercredi 20 Avril 2016
ANNONCES
Marchés Publics
AVIS D’APPELS D’OFFRES N°002/CRK
Le Gouvernement de la République du Niger a obtenu
de la République Fédérale d’Allemagne via la
Kreditanstalt Für Wiederaufbau (K.F.W), ci-après
dénommée le Bailleur, une subvention pour contribuer
au financement des communes à travers le Programme
d’Investissement et de Capacitation pour les
Collectivités Territoriales pour la Décentralisation et la
Bonne Gouvernance (PICCTD/BG). La composante 1,
dénommée le FICOD (le Fonds d’Investissement des
Collectivités Décentralisées) se charge de la mise en
œuvre et prévoit d’utiliser une partie des sommes
accordées au titre de cette subvention pour effectuer
des paiements autorisés dans le cadre du marché
faisant l’objet du présent avis d’appel d’offres.
La COMMUNE URBAINE DE KOLLO a obtenu un
financement de la KFW via le Programme PICCT/BG
pour financer le coût des travaux de construction et
réhabilitation d’une aire d’abattage, d’une gare routière
et d’un marché à bétail dans le département de kollo
La COMMUNE URBAINE DE KOLLO assistée de la
direction départementale du génie rural de KOLLO se
charge de la mise en œuvre de travaux.
La COMMUNE URBAINE DE KOLLO en rapport avec
la composante 1 du PICCT/FICOD a confié au bureau
d’études AGESI Ingénierie les études, le suivi et le
contrôle desdits travaux.
Dans le cadre de la mise en œuvre des travaux, la
COMMUNE URBAINE DE KOLLO lance un appel
d’offres pour l’exécution des travaux répartis en un
seul et unique lot composés de :
Travaux de construction et réhabilitation d’une aire
d’abattage, d’une gare routière et d’un marché à bétail
dans le département de kollo
Le délai d’exécution global des travaux est plafonné à
CINQ (5) mois.
Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis
d’appel d’offres, doit acquérir un jeu complet du dossier,
à l’adresse ci-dessous indiquée moyennant le
paiement d’un montant non remboursable de CENT
MILLE (100 000) Francs CFA.
La participation à la concurrence est ouverte à toutes les
personnes physiques ou morales ou groupements desdites
personnes en règle vis-à-vis de l’Administration (voir détails
dans instructions aux soumissionnaires) pour autant
qu’elles ne soient pas sous le coup d’interdiction, de
suspension, d’exclusion ou de liquidation des biens.
Ces conditions s’appliquent aux groupements de ces
entreprises et aux sous-traitants
Le présent appel d’offres est ouvert à égalité de
conditions aux entreprises nigériennes de la catégorie
(3) lllème et plus option BTP du classement du Ministère
de l’Urbanisme et de l’Habitat (M.U.H) et les
groupements volontaires de ces catégories
d’entreprises, non sanctionnées par le FICOD au cours
des années 2003à 2013
Les candidats intéressés peuvent obtenir des
informations supplémentaires et consulter gratuitement
le dossier d’Appel d’offres, tous les jours ouvrables de
9 heures à 17 heures, auprès de la COMMUNE
URBAINE DE KOLLO : Cel 96 47 36 37 cel 92 09 20
22
Les offres présentées en un (1) original et quatre (04)
copies, conformément aux Instructions aux
Soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de
soumission (garantie bancaire/banque commerciale)
d’un montant de un million francs (1 000 000) FCFA,
devront parvenir ou être remises à l’adresse ci-dessous
indiquée avant le 25/05/2016 à 9 Heures (heure
locale) dans le bureau du maire au siège de la
COMMUNE URBAINE DE KOLLO
L’ouverture des plis sera faite le même jour à partir de
10 Heures mn (heure locale) dans la salle de réunion
du siège de la COMMUNE URBAINE DE KOLLO (ou à
un endroit indiqué par le Maire) en présence des
représentants des soumissionnaires qui souhaitent y
assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres
pour un délai de CENT VINGT (120) jours, à
compter de la date de remise des offres.
Par décision motivée, la commune rurale se réserve le
droit de ne donner aucune suite à tout ou partie du
présent Appel d’Offres.
Mme la Maire
Mme Salamatou Souley
9
Avis d’Appel d’Offres
N°005-CRS-16-DFAP
CRS Niger
974 Avenue des Sultans
Boulevard Mali Béro BP 871
Niamey, Niger
Tél: 20.72.21.25/20.72.48.66
Dans le cadre de l’exécution des travaux de transformation et d’équipement de deux (2) cases
de santé en CSI de type I à Nanayé et à Bannama dans les communes rurales de Sherkin
Haoussa et Tsaouni; Départements de Mayahi et de Kantché, Catholic Relief Service (CRS)
sur financement d’USAID, lance un Appel d’Offres pour l’exécution desdits Travaux.
1. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les personnes physiques ou morales
ou groupements desdites personnes en règle vis à vis de l’Administration (voir détails dans
instructions aux soumissionnaires) pour autant qu’elles ne soient pas sous le coup
d’interdiction, de suspension, d’exclusion ou de liquidation judiciaire.
Les travaux sont répartis en deux (2) lots. Ils comprennent :
Lot 1 : TRAVAUX
- La transformation et l’extension de deux cases de santé,
- La construction de deux (2) blocs de latrines à quatre (4) compartiments,
- La construction de deux incinérateurs
Lot 2 : EQUIPEMENT
- La fourniture des équipements,
2. Les candidats intéressés à concourir peuvent obtenir des informations complémentaires
et consulter gratuitement le Dossier d’Appel d’Offres auprès du CRS à Niamey et Maradi
tel : +(227) 20 72 21 25/ BP : 871 Blvd. Mali Béro/Ave. Sultans Niamey, Niger et B.P 481
Ali Dan Sofo - Ave. Mohamed VI R042 Maradi, Niger
3. Le délai d’exécution est de cent vingt (120) jours calendaires.
4. Tout candidat éligible, intéressé par le présent avis, doit acquérir un jeu complet du Dossier
d’Appel d’Offres, à partir du 20 avril 2016 auprès de CRS à Niamey ou à Maradi, sis au
quartier Plateau ou Ali Dan Sofo, moyennant paiement d’un montant non remboursable de
quarante mille (40.000) Francs CFA.
5. Les offres présentées en un original et trois (3) copies, conformément aux Instructions
aux soumissionnaires, et accompagnées d’une garantie de l’offre d’un montant équivalent à
2% du montant de l’offre devront parvenir au CRS à Niamey, au plus tard le mercredi 18 mai
2016 à 09 heures, heure locale.
L’ouverture des plis aura lieu le vendredi 20 mai à 10 heures, heure locale dans la salle
de réunion de CRS à Niamey en présence des représentants des soumissionnaires qui
souhaitent y assister.
Les offres reçues après le délai fixé seront rejetées.
6. En cas d’envoi par la poste ou tout autre mode de courrier, les frais y afférents sont à la
charge de l’acheteur et le Maître d’Ouvrage ne peut être responsable de la non réception du
dossier du candidat.
7. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour un délai maximum de120
jours à compter de la date de remise des offres.
8. Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne donner aucune suite à tout
ou partie du présent Appel d’Offres.
COMMUNIQUE DE PRESSE
RESULTATS DE L'ADJUDICATION DE L'EMISSION DE BONS DU
TRESOR DU BENIN DU 13 AVRIL 2016
L'Agence UMOA-Titres (AUT), en collaboration avec la Banque Centrale des Ftats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), a organisé le mercredi
13 avril 2016. à la demande de la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique du Bénin, l'émission de Bons du Trésor à
12 mois portant sur un montant de 30 milliards.
Cette opération s'inscrit dans le cadre de l'exécution du programme d'émissions de titres publics du Bénin, en conformité avec la stratégie
à moyen et long terme de gestion de la dette, visant à garantir sa capacité à honorer ses échéances.
L'appel d'offres, lancé le 7 avril 2016, suivant un système d'enchères à taux multiples, a enregistré les résultats ci-dessous
Résultats de l'émission
Montant sollicité
:
30.000 millions de FCFA
Nombre de soumissions
:
52
Montant global des soumissions
:
55 930 millions de FCFA dont 2.500 millions en ONC
Soumissions retenues
:
33 000 millions de PCF A dont 2 500 millions en ONC
Taux de couverture du montant mis en adjudication :
186,43%
Taux marginal
:
5,5025%
Taux moyen pondéré
:
5,413%
L'Agence remercie, au nom du Trésor Public du Bénin, l'ensemble des investisseurs pour la confiance renouvelée et le soutien constant aux initiatives de
financement des actions de développement dans l'Union. La prochaine intervention du Trésor béninois sur le marché des titres publics de l'UMOA est prévue
le 09 juin 2016, à l'occasion d'une émission de Bons du Trésor sur une maturité de deux (02) ans.
Fait à Dakar, le 14 avril 2016
Le Directeur de l'Agence UMOA-Titres
Adrien DIOUF
Pour plus d'informations, merci de contacter l'Agence UMOA-Titres
Email : adjudications@umoatitres.org /Tel : +221 33 839 1010/Fax : +221 33 8394557
Mercredi 20 Avril 2016
SOCIÉTÉ
10
l Solaire et eau en Afrique
PMAKERS lance la première plateforme au monde pour les pompes de source solaire DIY en AFRIQUE
PUMPMAKERS développe la PLATEFORME PUMPMAKERS à l’échelle internationale avec de nouveaux projets et
partenaires de projets en Afrique. À cet
égard, les entrepreneurs, les entreprises
locales, les ONG et les particuliers qui
ont besoin d’eau tous les jours ont la
possibilité de s’inscrire gratuitement sur
la PLATEFORME PUMPMAKERS et de
présenter leur entreprise, organisation
ou projet à une communauté internationale. En outre, PUMPMAKERS recherche constamment de nouveaux
projets candidats et puits d’eau potable
ainsi que de sources d’eau existantes
avec ou sans pompes à eau (p. ex., des
pompes manuelles ou des pompes à
eau avec moteur diesel) qui pourraient
être remplacées ou équipées d’une
pompe de source solaire DIY. Dietmar
Stuck, un constructeur autrichien de
puits expérimenté et fondateur et PDG
de PUMPMAKERS, explique : ‘’Il y a un
besoin énorme en eau potable propre en
Afrique. Toutefois, plus de 300 mille de
pompes manuelles à ce jour sont en
panne ou défaillantes. C’est pourquoi
notre pompe de source solaire DIY ainsi
que la PLATEFORME PUMPMAKERS
représentent une solution idéale. Les
projets candidats ajoutés à notre carte
du monde nous fourniront les informations dont nous avons besoin pour mettre ces projets en œuvre avec l’aide de
nos partenaires’’.
Peu coûteuse, moderne et durable
C’est en 2010 que Dietmar Stuck et son
équipe d’experts ont développé la première pompe de source solaire DIY au
monde à l’aide des technologies les plus
modernes, sur la base d’un concept durable et breveté. Dietmar Stuck explique
: ‘’Tous les matériaux et chaque pièce de
la pompe ne nécessitent aucun entretien
et ne rouillent pas. De plus, la pompe est
abordable et a été conçue de telle manière qu’elle peut être assemblée facilement, même dans les lieux du monde les
plus retirés. Du fait que nous misons uniquement sur l’énergie solaire renouvelable pour pomper l’eau à partir d’une
profondeur de 100 mètres, notre système n’engendre aucun frais d’exploitation. De nuit, une pompe manuelle en
AVIS D’APPEL D’OFFRES
WVN /NO-SC/FY16/05
World Vision Niger, ONG internationale, chrétienne, centrée sur l’enfant lance
un Appel d’Offres pour le recrutement d’une institution de microfinance et
d’un consultant indépendant ou un bureau d’étude pour les prestations
réparties comme suit :
1. Prestations de services pour le paiement des forfaits au profit des relais
communautaires partenaires de World Vision dans ses zones d’intervention
à Dosso, Doutchi, Keita et Boboye.
2. Elaboration d’un diagnostic de la mise en œuvre des textes et lois dans les
zones d’intervention de World Vision Niger.
Les dossiers d’Appel d’Offre peuvent être retirés moyennant une
somme non remboursable de vingt-cinq mille (25 000) FCFA, à la
réception du bureau national de World Vision à Niamey sis au
Boulevard de la Liberté, Nouveau Marché BP 12713 et au Bureau de
World Vision à Maradi, sis au quartier Ali Dan Sofo à côté du Château
1.
Les entreprises intéressées sont invitées à déposer leurs dossiers de
candidature sous plis au Bureau de World Vision national à Niamey sis au
Boulevard de la Liberté, Nouveau Marché BP 12713 au plus tard le mardi
26 avril 2016 à 10h00 mn.
Le dépouillement aura lieu le même jour à 10h 30min.
Pour tous renseignements complémentaires qui leur seraient nécessaires,
les soumissionnaires devront s’adresser au Service des achats au numéro
20 75 34 27.
NB : la Réception de World Vision Niger ne peut recevoir les offres que
les jours ouvrables entre 09 h et 16h00.
Le Directeur National
l
DR
PUMPMAKERS, entreprise autrichienne, a lancé la PLATEFORME PUMPMAKERS, un
marché virtuel qui aide les personnes à s’aider elles-mêmes en permettant à des
particuliers, des entreprises locales, des ONG et des bénévoles, d’avoir un accès
gratuit à la pompe de source solaire DIY facile d’utilisation et à un réseau mondial
visant à mettre en place des projets là où il y a besoin d’eau. Ceci permet de réduire
le manque d’eau dans le monde, de relancer l’économie locale, de créer des emplois
et d’arrêter l’exode des zones rurales. Depuis 2012, PUMPMAKERS a installé avec
succès des pompes de source solaire DIY en Afrique et en Europe. Un seul système
de pompe permet à 1 000 personnes par jour d’avoir accès à de l’eau potable. Grâce
au succès de ces premiers projets, de nouveaux projets PUMPMAKERS sont en cours
en Somalie, au Maroc, en Zambie, au Cameroun et en Tanzanie.
Une pompe alimentée par l’énergie solaire
option rend le fonctionnement possible.
En plus, notre pompe de source solaire
DIY fonctionne indépendamment du vent
et du carburant et s’avère remplacer
idéalement les systèmes conventionnels, souvent trop chers et nécessitant
beaucoup d’entretien.
La pompe de source solaire est assemblée et installée avec un peu d’adresse
et des quelques pièces faciles à obtenir
localement. Le kit de pompe, les pistons
et le réducteur, ainsi que les outils adéquats et le matériel publicitaire, sont disponibles dans la boutique Web de la
PLATEFORME PUMPMAKERS, disponible en plusieurs langues. Des vidéos
et des photos donnent des instructions
étape par étape pour l’assemblage.
Pour les entreprises locales et les jeunes
entrepreneurs – les Pumpmakers –, la
nouvelle plateforme propose non seulement un concept commercial simple,
mais aussi l’assistance dont ils ont besoin. Les Pumpmakers peuvent présenter leurs prestations à la communauté
mondiale, se mettre en réseau avec des
ONG subventionnées, avec des clients
et d’autres Pumpmakers, présenter leurs
projets de pompe de source solaire DIY
et mettre en ligne des photos ou des vidéos. Une carte du monde montre également les besoins en eau ainsi que
l’état des projets actuels. Selon le maître foreur Dietmar Stuck, les besoins et
la demande sont énormes, pas seulement en Afrique, mais aussi de plus en
plus en Amérique du Sud ou en Asie. De
ce fait, la prochaine production en série
de la pompe de source solaire DIY a démarré en février 2016.
Comparé à de nombreux systèmes de
pompe à eau traditionnels, souvent trop
chers et nécessitant beaucoup d’entretien, l’investissement d’environ 7 500
dollars dans une pompe de source solaire DIY ne nécessitant aucun entretien
est amorti en un à deux ans. Cependant,
même les particuliers ou bénévoles souhaitant faire une différence peuvent aider
dans la lutte contre la crise mondiale de
l’eau. Ils peuvent consacrer du temps et
de l’énergie en rejoignant la PLATEFORME PUMPMAKERS et ajouter leurs
projets sur la carte du monde. Ils peuvent ainsi efficacement attirer l’attention
des sponsors et organisations sur le besoin en eau dans leurs régions.
‘’Notre objectif est de permettre à des
milliers de personnes dans le monde
d’avoir accès à l’eau potable propre et
pour ceux qui veulent créer leur entre-
prise, de leur donner l’assistance dont ils
ont besoin. C’est pourquoi nous avons
inventé un concept DIY unique en son
genre qui non seulement rend les personnes encore plus indépendantes,
mais qui nous permet également d’agir
de manière efficace contre la raréfaction
de l’eau et la pauvreté à l’échelle mondiale’’, résume Dietmar Stuck. Aujourd’hui, près de 800 millions de
personnes dans le monde n’ont toujours
pas accès à une eau potable et propre.
Par conséquent, 10 000 personnes meurent chaque jour, la plupart étant des enfants de moins de cinq ans. Il faut dire
que
l’Autrichien Dietmar Stuck est constructeur de pompes depuis l’an 2000. En tant
que maître foreur, il est allé en Europe,
Australie et Afrique où il a installé plusieurs centaines de puits d’eau potable.
Dans six pays africains, il a mené des
enquêtes sur des projets de pompage
d’eau pour des organisations d’aide humanitaire et il a constaté que les pompes
à eau classiques étaient totalement inadaptées aux conditions locales. Ces réflexions l’ont conduit au développement
d’une pompe de source solaire DIY
unique au monde avec laquelle il est
possible de pomper de l’eau à peu de
frais et de manière durable jusqu’à une
profondeur de 100 mètres – indépendamment de toute alimentation électrique. Pour son concept breveté, le
fondateur et PDG de la société PM
Pumpmakers GmbH a déjà été récompensé plusieurs fois, entre autres en
2011 avec l’Energy Globe Award, build,
avec le prix Concours d’idées et Social
Impact Award en 2012, avec l’Innovations-Slot, en 2013, le Ben & Jerrys –
Join our Core, en 2014, le Green Business Award et en 2015, avec le Vote for
a Better Planet Award et le Sustainable
Entrepreneurship Award. Son savoir doit
être disponible à tous dans le monde.
Les personnes doivent être en mesure
de construire d’elles-mêmes des
sources pour l’alimentation en eau potable dans leurs villages et de créer leurs
propres entreprises. Après une campagne de Crowdfunding (fonds participatifs) réussie, la PLATEFORME
PUMPMAKERS a été mise en ligne en
janvier 2016, fournissant des instructions
précises sur le montage et proposant
une boutique en ligne pour la pompe de
source solaire DIY.
APO
Mercredi 20 Avril 2016
SOCIÉTÉ
11
l Conférence de Presse du Directeur général en charge du département Afrique du Ministère
des Affaires Etrangères de la République Populaire de Chine
Des clarifications sur la question de la mer de Chine méridionale
l’entame de ses propos
face aux journalistes
africains et chinois, M.
Lin Songtian a d’abord précisé que le nom de la mer de
Chine méridionale a été
donné à cette mer il y a de
cela environ 1.000 ans, et à
cette époque, les pays
comme les Etats-Unis ainsi
que les Philippines n’existaient pas. Selon lui, les Iles
de la mer méridionale y compris les Iles Nanscha sont parties intégrantes du territoire
chinois. M. Lin Songtian a notifié que son pays est le premier à découvrir, à nommer et
à exploiter la zone de la mer
de Chine méridionale. La
Chine est également la première à exercer son droit
sans interruption. ‘’Pendant la
seconde guerre mondiale, il a
noté que le Japon a occupé
les Iles Nansha et après la
guerre, les Nations Unies ont
brandi deux (2) instruments
majeurs notamment la déclaration de Caire et celle de
Postdam afin de demander
au Japon de rendre à la Chine
le territoire qu’il a occupé’’ a
déclaré M. Lin Songtian.
A
Sur la base de ces deux (2)
instruments, la Chine a récupéré ces Iles appartenant à la
zone de la mer de Chine méridionale. Retenons que les
autorités
chinoises
de
l’époque ont tracé la ligne de
délimitation de la mer de
Chine méridionale avant de
l’inscrire dans la carte de la
Chine. Ainsi de longues périodes durant, des pays
comme
les
Etats-Unis,
l’URSS, la France, le Japon et
d’autres grands pays du
monde ont reconnu d’une manière ou d’une autre l’appartenance des Iles Nansha à la
Chine. M. Lin Songtian a par
ailleurs soutenu que les Philippines ont reconnu l’existence de ces Iles dans la
carte de la Chine. Il y a en
effet selon lui, trois (3) instruments internationaux délimitant le territoire Philippin. Il
s’agit du traité de Paris de
1898 signé par les Etats-Unis
et l’Espagne, l’accord américano-espagnol de 1900, et
enfin l’accord américano-britannique de 1930.
Ces instruments ont limité explicitement l’extrémité Ouest
l
DR
En marge des travaux de la 5ème Conférence Chine-Afrique
du Forum ‘’Think Tanks’’ qui se sont déroulés du 14 au 16
Avril 2016 à Yiwu dans la Province de Zhejiang, le Directeur général en charge du département Afrique du Ministère des Affaires Etrangères de la République Populaire
de Chine M. Lin Songtian a animé le 15 Avril dernier, une
conférence de presse. Il s’est agi pour le diplomate chinois en charge du département Afrique, d’apporter des
clarifications par rapport à la question qui domine, ces
derniers temps, la Une des médias occidentaux notamment celle de la mer de Chine méridionale. Il a par la même
circonstance répondu aux diverses questions des journalistes portant sur la coopération sino-africaine.
M. Lin Songtian
des Philippines à 118° de longitude Est. « C’est un territoire
délimité par les Etats-Unis,
l’Espagne et le Royaume Uni,
pour sa part la législation nationale de Philippines l’a approuvé» a déclaré M. Lin
Songtian. En outre, il a expliqué que l’origine de la situation actuelle autour de la mer
de Chine méridionale, a commencé lorsque des hydrocarbures ont été découverts à
partir des années 1970. «Et à
partir de cette période, les
Philippines ont envoyé des
troupes pour occuper illégalement et par la force ces Iles.
Depuis des années, les philippins n’ont cessé de mener
des travaux de construction et
d’installation d’armements sur
les Iles occupées en 1999 » a
dit le diplomate chinois qui estime qu’il y a deux (2) moyens
pour résoudre un différend
territorial. Le premier moyen
dit-il, c’est la force, mais la
solution militaire ne bénéficie
à personne.
C’est pourquoi la Chine a
choisi la voie la plus diplomatique, celle qui consiste à
négocier de façon pacifique et
la
consultation
amicale.
D’ores et déjà, la Chine a résolu ce genre de problèmes
avec ses voisins en toute
quiétude. Il a avoué que les
Philippines ne cessent de provoquer la Chine en soumettant le problème à l’arbitrage
international. Notons que
pour sa part, la Chine a décidé de ne pas participer à cet
arbitrage du fait que sa prise
de position vis-à-vis de la mer
de Chine méridionale repose
sur un fondement juridique
solide. M. Lin Songtian a déclaré que la Chine n’a aucune
raison de soumettre son propre territoire à l’arbitrage d’autrui, ni de se résigner devant
des propos injustifiés d’autrui.
«Sans le soutien des pays occidentaux comment les Philippines osent-t-ils provoquer
sans cesse la Chine. On peut
dire que cet arbitrage est fomenté et préparé de longues
dates » a-t-il révélé.
La Chine a fait une déclaration en vertu de l’article 298
de la Convention des Nations
Unies sur le droit de la mer en
excluant la délimitation maritime, le droit historique, les
activités militaires et autres
différentes procédures obligatoires de règlement des différends. Sur un tout autre
plan, il a rassuré que la Chine
et l’Afrique sont des bons
amis et à cet effet, les deux
(2) parties doivent se soutenir
mutuellement sur les questions touchant les intérêts
vitaux de part et d’autre. La
Chine et l’Afrique ont été
toutes victimes de la colonisation et c’est pourquoi la
Chine et l’Afrique doivent
mieux se comprendre.
En réponse aux questions
des journalistes, il a mentionné que la Chine a toujours
soutenu la voie pacifique pour
gérer des différends, cela
n’exclut pas que si le pays est
menacé que la Chine puisse
agir autrement. Mais, il a rassuré qu’il ne souhaite pas que
cela arrive. La Chine a besoin
de stabilité pour poursuivre
ses actions de développement. Les Philippines aussi
n’ont aucun intérêt à s’exposer aux éventuels conflits.
«Surtout que l’année prochaine est une année électorale en Philippines, je pense
que les philippins auront à
choisir la paix pour assurer
son
développement»,
a
ajouté M. Lin Songtian. Parlant de la coopération sinoafricaine, il a réaffirmé
l’engagement de la Chine à
travailler avec les pays africains dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant.
l
Laouali Souleymane,
Envoyé spécial
l Conférence inaugurale de l’Association des Juristes de l’Afrique de l’Ouest à Abidjan
Contribuer à la consolidation de l’Etat de droit au sein des Etats membres de la CEDEAO
’Association
va
également
promouvoir l’harmonisation des instruments
juridiques dans l’esprit
du Traité de la CEDEAO, laquelle a pour
finalité
l’intégration
socio-économique des
Etats membres. Dans
son discours, la présidente de la Cour de Jus-
L
tice de la Communauté,
CEDEAO, Maria Do
Céu Silva Monteiro a expliqué que l’idée est de
créer une organisation
non-gouvernementale
qui contribuera à la
consolidation de la démocratie, l’état de droit,
la
prévention
des
conflits et le respect des
droits
fondamentaux
Mercredi 20 Avril 2016
l
DR
L’Assemblée constitutive de l’Association des Juristes de l’Afrique de l’Ouest, s’est tenue le 14 avril
2016 à Abidjan en Côte d’Ivoire. Lors de la cérémonie
d’ouverture, le premier vice-président de cette cour
de la Cour suprême de Côte d’Ivoire, Mme Camara
Chantal, a fait remarquer que l’association va contribuer à la consolidation de l’Etat de droit au sein des
Etats membres, au renforcement de la coopération judicaire et juridique en vue de la création d’un environnement juridique et judiciaire intégré en Afrique de
l’Ouest.
la Cour de Justice de la
CEDEAO
visant
la
création
d’un
cadre
d’échanges, de partage
d’expériences entre les
juristes ressortissants
des Etats membres de
la CEDEAO. C’est dans
ce contexte, que s’inscrit
l’élaboration des projets
de textes de la Commission par un Comité qui
s’est réuni en 2011 et
en 2014
respectivement à Cotonou et à
Accra. Elle a rendu un
vibrant
hommage
à
ceux qui ont conçu ces
projets de texte et a
souhaité que les participants les adoptent pour
permettre la création de
cette importante Association.
AVIS DE PERTE
Mme Camara Chantal
des citoyens de la région et ce, en collaboration avec la société
civile.
Elle a également indiqué que l’Association
qui est une initiative de
Avis est donné par l'étude de Maître Djibo Hamsa Garba Notaire,
à la Résidence de Niamey (République du Niger), RUE LI 18, de la
perte de l'Acte de Cession d'Immeuble Non Bâti de la parcelle M de
l'îlot 7228, lotissement Route Filingué, d'une superficie de DEUX
CENTS (200) mètres carrés au nom de M. Modi Djibo.
Prière à toute personne qui l'aurait retrouvé de bien vouloir le
déposer au Service des affaires domaniales de la Communauté
Urbaine de Niamey ou à l'étude ci-dessus indiquée.
ANNONCES
12
COMMUNIQUE
COMMUNIQUE
APPEL DES COTISATIONS SOCIALES DU PREMIER TRIMESTRE 2016
RAPPEL DERNIER DELAI DE PAIEMENT DES COTISATIONS
SOCIALES DU PREMIER TRIMESTRE 2016
Le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS)
a l'honneur d'informer les employeurs que les déclarations et les relevés
nominatifs pré imprimés du 1er trimestre 2016 sont disponibles dans
leur boite postale.
Ceux qui ne les trouvent pas peuvent les réclamer auprès des structures
de la CNSS de leur lieu de résidence, à savoir :
- Les Directions régionales et les Agences de la CNSS pour les
employeurs de l'intérieur du pays ;
-La Direction du Recouvrement des Cotisations sise au premier étage de
l'immeuble CNSS, pour les employeurs de la ville de Niamey,
II invite tous les employeurs qui ont changé d'adresse de le notifier à la
Direction du Recouvrement des Cotisations» BP 255 Niamey
Il rappelle aux employeurs qu'ils doivent remplir et transmettre à la
CNSS les déclarations et les relevés nominatifs et s'acquitter des
cotisations correspondantes dans les délais prescrits sous peine de
sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur.
Le Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) a l'honneur de rappeler
aux employeurs qu'ils doivent remplir et transmettre à la CNSS les déclarations et les relevés
nominatifs du premier trimestre 2016 et s'acquitter des cotisations correspondantes au plus
tard te 30 avril 2016, délai au-delà duquel commencent à courir les pénalités pour retard
prévues par les textes en vigueur.
Il rappelle à tous ceux qui ne se sont pas acquittés des cotisations des trimestres antérieurs à
le faire dans les meilleurs délais sous peine de poursuites prévues par les textes en vigueur.
il informe particulièrement les transporteurs qui sont en retard dans îe paiement de leurs
cotisations que des contrôles inopinés seront entrepris par la CNSS et les services publics
compétents sur toute l'étendue du territoire national.
Il s'agit :
-Des véhicules de transport urbain et interurbain, à savoir les taxis de ville, les bus et minibus;
-Des véhicules de transport de marchandises ;
-Des véhicules de transport de bois ;
-Des camions de transport de sable et autres matériaux de construction.
Le Directeur Général de la CNSS compte sur la compréhension de tous pour assurer une
protection sociale à tous les travailleurs.
République du Niger
Projet Régional d’Autonomisation des Femmes et Dividende
Démographique au Sahel (SWEDD)
Unité d’Exécution de Projet (UEP)
AVIS DE MANIFESTATION D’INTÉRÊT
pour la mise en place d’un répertoire des
fournisseurs ou prestataires de services
agréés
1. Le Gouvernement de la République du Niger a
sollicité un Crédit N°5569 de l’Association Internationale
de Développement (IDA) pour financer le coût du Projet
Régional d’Autonomisation de la Femme au Sahel et
Dividende Démographique (SWEDD) et se propose
d’utiliser une partie du montant de cet appui pour
effectuer les paiements au titre des factures de livraison
des fournitures ou prestations de services courants à
l’Unité d’Exécution du Projet (UEP).
2. Pour la mise en place dudit répertoire, l’Unité
d’Exécution du Projet (UEP) invite les candidats
à manifester leur intérêt en lui adressant une
demande d’agrément précisant leurs domaines
d’interventions y compris la production des pièces
administratives ci - après:
-Attestation d’inscription au registre du commerce;
-Une attestation d’immatriculation au NIF;
-Toute autre documentation jugée nécessaire.
3. Les dossiers de candidatures doivent parvenir,
à l’adresse mentionnée ci -dessous:
Bureau de l’Unité d’Exécution du Projet
7ème étage de l’immeuble SONARA II,
Téléphone: (227) 20 72 35 05
E - mail : projetsweddniger1@yahoo.fr
La Secrétaire Générale Adjointe
Sahel et Sahel Dimanche
abonnement en ligne sur le
Site web :
www.lesahel.ne
Mercredi 20 Avril 2016
ANNONCES
SOCIETE NIGERIENNE D’ELECTRICITE
AVIS D’APPEL D’OFFRES
N°005/2016/NIGELEC
POUR LA FOURNITURE DE MATERIEL ROULANT
13
d’Offres peuvent retirer le dossier au Service
Approvisionnement, Commandes et Marché (SACM) sis
en Zone Industrielle contre paiement d’un montant non
remboursable de deux cent cinquante mille (250 000)
FCFA.
Dans le cadre de la mise en œuvre de ses budgets de
fonctionnement et d’investissement 2016, la Société Les soumissionnaires sont invités à déposer leurs offres
Nigérienne d’Electricité – NIGELEC – lance un Appel au plus tard le 17 mai 2016 à 10 heures au siège de la
d’Offres National Ouvert, sur fonds propres, pour NIGELEC à l’adresse suivante :
NIGELEC Division Courrier
l’acquisition de matériel roulant.
201, avenue du Général de GAULLE PL 30 PLATEAU
BP 11202 NIAMEY/NIGER
Le matériel objet du présent Appel d’Offres est réparti en
cinq (5) lots :
L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 11 heures dans
­ Lot 1 : véhicules simple cabine 4x4 ;
la salle de réunion de la Direction Générale de la NIGELEC en
­ Lot 2 : véhicules simple cabine 4x4 ;
présence des représentants des soumissionnaires qui
­ Lot 3 : véhicules double cabine 4x4 ;
souhaitent y assister.
­ Lot 4 : véhicules berline ;
Par décision motivée, la NIGELEC se réserve le droit de
­ Lot 5 : tracteur pour camion.
Les soumissionnaires intéressés par le présent Appel ne donner aucune suite à tout ou partie du présent Appel
d’Offres.
COMMUNIQUE DE DECES
Le Directeur Général de la
Compagnie Minière d'Akouta
(COMINAK) a la profonde
douleur d'annoncer le décès
de Monsieur MAMANE
OUSMANE
survenu
le
mercredi 13 avril 2016 des
suites d'un accident de
travail à Akouta.
Né le 01 janvier 1960 à
Damou
(Zinder),
Feu
MAMANE OUSMANE a été
embauché à la COMINAK le
25 septembre 1979 en
qualité d'Echantillonneur.
Il était marié et père de
douze (12) enfants.
A sa famille éplorée, à ses
parents et amis, le Directeur
Général de la COMINAK, en son
nom propre et à celui de
l'ensemble du personnel,
présente ses condoléances les
plus attristées.
Mercredi 20 Avril 2016
ANNONCES
14
AVIS DE VACANCE INTERNE/EXTERNE N°003/2016
VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONNALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE
Titre de la fonction :
Type de contrat :
Durée du contrat :
Grade :
Poste d’attache :
Nombre de postes :
Date d’émission :
Fin de dépôt des candidatures :
Chargé(e) de l’Information Publique
Contrat à durée déterminée (FTA)
1 an renouvelable selon la disponibilité budgétaire
NOA
Initialement à Niamey (peut être transféré en tout autre
endroit au Niger pour des raisons opérationnelles)
01
Le 20 avril 2016
Le 04 mai 2016
CONTEXTE
Le Niger reste confronté à des défis humanitaires liés à l’insécurité alimentaire, la
malnutrition, aux conséquences humanitaires de l’instabilité au nord-est du Nigéria,
aux épidémies et aux catastrophes naturelles. Dans ce contexte, des millions de
personnes ont besoin d’une assistance pour répondre à leurs besoins vitaux tels que
l’accès à la nourriture, à l’eau, à la santé et à l’éducation. Pour mieux répondre aux
besoins en information publique et renforcer le plaidoyer nécessaire pour
l’amélioration de leurs conditions de vie, le Bureau de la Coordination des Affaires
Humanitaires (OCHA) au Niger ouvre un poste national de Chargé (e) à l’Information
Publique afin d’accroître les capacités de l’Unité «Information Publique et Plaidoyer».
TÂCHES ET RESPONSABILITÉS PRINCIPALES
1. Fonctions et résultats clés
Sous l’autorité générale du Chef de Bureau OCHA au Niger et la supervision directe
de la Responsable de l’Unité Information Publique et Plaidoyer, le titulaire participera
à la production des supports d’information, contribuera à la mise en œuvre de la
stratégie de communication de l’équipe humanitaire pays et à l’organisation
d’évènements publics visant à renforcer le plaidoyer.
2. Attributions
Le titulaire de ce poste devra :
• Contribuer à la collecte d’informations auprès des organisations humanitaires et
des communautés pour l’élaboration des documents d’information publique (sitreps,
bulletins humanitaires, web stories, communiqué de presse...)
• Contribuer à l’élaboration des notes d’information internes et des rapports pour les
donateurs.
• Contribuer à la mise à jour du site web et du compte twitter de OCHA Niger.
• Compiler et classer la documentation pour les évènements de plaidoyer (briefing kit
pour les rencontres avec les bailleurs, les missions de haut niveau, la sensibilisation
du public, les expositions humanitaires…).
• Publier une revue de presse quotidienne axée sur l’humanitaire.
• Appuyer les sous-bureaux dans l’élaboration de documents d’information publique.
• Produire des vidéos et photos reportages pour appuyer le plaidoyer humanitaire.
• Assurer la gestion de la base de données des photos et des vidéos.
• Gérer l’archivage électronique et physique des documents de la Section.
• Traduire des documents du français vers l’anglais ou de l’anglais vers le français.
• Effectuer toute autre tâche demandée par la Responsable de la section ou le Chef
de Bureau.
IMPACT DES RESULTATS
Les principaux résultats attendus auront des répercussions sur l’efficacité du bureau
OCHA Niger, la régularité de publication de produits d’information de qualité ainsi que
le renforcement de la communication avec les communautés vulnérables.
COMPETENCES
1-Professionnalisme:
• Connaissance et compréhension de l’aide humanitaire, des secours d’urgence et
des questions liées à la protection des civils;
• Aptitude à effectuer des analyses sur les questions humanitaires;
• Capacité à développer des outils de collectes de données;
• Capacité à faire preuve de discernement dans les tâches assignées et capacité de
travailler sous pression quelque fois dans un environnement très stressant (par
exemple les troubles civils, les catastrophes naturelles et la souffrance humaine) ;
• Fierté des résultats obtenus et aptitude à respecter les délais établis pour les
différentes tâches;
2- Communication :
• Parle et écrit avec clarté;
• Capacité d’écoute développée;
• Interprète correctement les messages des autres et réagit de façon appropriée ;
• Pose des questions pour obtenir des éclaircissements;
• Adapte le langage, le ton et la présentation à l’audience cible ;
• Adopte une aptitude à partager facilitant le partage de l’information avec les
collègues et les partenaires.
3- Planification et Organisation :
• Développe des objectifs clairs qui soient compatibles avec les stratégies du bureau;
• Identifie les activités et tâches prioritaires ;
• Modifie les priorités selon les besoins en accord avec la Responsable de l’Unité ;
• Prévoit suffisamment de temps et de ressources pour mener ses tâches en tenant
compte des risques et des imprévus dans la planification ;
• Suit l’exécution des plans et actions si nécessaires et utilise le temps efficacement.
4- Leadership et Organisation :
• Collabore avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs du bureau;
• Sollicite l’avis des collègues et partenaires si nécessaire et valorise leurs idées et
leurs compétences;
• Met en avant l’intérêt de l’équipe avant son intérêt personnel; soutient et agit en
conformité avec la décision du groupe, même lorsque ces décisions ne reflètent pas
entièrement sa propre position;
• Partage les réussites de l’équipe et accepte la responsabilité de ses échecs.
5- Souci du client:
• Considère tous ceux à qui les services sont fournis comme des « clients »et tient
compte des demandes des clients en information;
• Etablit et maintien des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur
confiance et leur respect ;
• Identifie les besoins des clients et leur trouve des solutions appropriées ;
• Se tient régulièrement informé pour anticiper sur les besoins en information
humanitaire.
QUALIFICATION ET EXPERIENCES REQUISES
Education :
Posséder un diplôme universitaire de second cycle (ou avoir une expérience
professionnelle équivalente) dans un des domaines suivants : communication,
journalisme, relations internationales, sciences sociales, politiques, lettres ou disposer
d’une expérience équivalente.
Expérience :
• Avoir au minimum 5 ans d’expérience professionnelle pertinente
• La connaissance des questions humanitaires est un atout.
• Connaissances en montage vidéo et prise de vues.
• Excellente connaissance des logiciels Word, Excel, PowerPoint, Publisher.
AUTRES APTITUDES
1. Bonne aptitude analytique
2. Bonne aptitude à la communication orale et à la rédaction
3. Esprit d’initiative
4. Bonnes relations interpersonnelles
5. Capacité de travailler dans un environnement multiracial et multiculturel.
6. Démontrer une capacité de travail efficace dans un environnement difficile.
CONNAISSANCE LINGUISTIQUES :
• Parfaite maîtrise du français parlé et écrit
• Très bonne connaissance de l’anglais écrit et parlé
• La connaissance d’une autre langue officielle des Nations Unies est un avantage.
Les dossiers de candidatures devront comprendre :
• Une lettre de motivation
• Un curriculum vitae
• Photocopie des diplômes et attestations de services rendus
• Les coordonnées du candidat : adresse physique, téléphone, courriel
• Les coordonnées détaillées de trois personnes de référence
Les candidatures doivent être adressées avec mention du lieu d’affection et numéro
de la vacance de poste (AVIS DE VACANCE INTERNE/EXTERNE N°003/2016) sur
l’enveloppe avec mention– « Chargé(e) de Information Publique» NOA à
l’adresse suivante :
Monsieur le Chef du Bureau des Nations Unies
pour la Coordination des Affaires Humanitaires
République du Niger
267 Rue de Dallos Château I quartier Plateau I , BP 11207
Niamey- Niger
NB :
- Les candidatures féminines sont fortement encouragées
- Ne seront contactées que les personnes dont les candidatures seront
présélectionnées pour les tests requis
OCHA NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT
(DÉPOT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN,
FORMATION, ETC.) ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION
BANCAIRE.
Mercredi 20 Avril 2016
ECONOMIE
15
l Energie
Le pétrole plonge en Asie après l'échec des producteurs à Doha
Les cours de l'or noir plongeaient lundi matin en Asie,
au lendemain de l'échec des grands producteurs réunis à Doha à se mettre d'accord sur un gel de la production pour soutenir les prix, sur fond de tensions
entre Ryad et Téhéran. Le pétrole a dégringolé depuis
juin 2014 -quand le baril se négociait 100 dollars- en
raison d'une offre excédentaire que ne parviennent
plus à absorber des économies en plein ralentissement, à l'instar de la Chine.
près avoir touché leurs
plus bas niveaux en
13 ans en février, les
cours étaient remontés, les
investisseurs anticipant une
décision dimanche à Doha,
où 18 membres et non membres de l'Organisation des
pays exportateurs de pétrole
(Opep) étaient réunis, pour
geler la production. Mais
après six heures de tractations, le ministre qatari de
l'Energie Mohammed ben
Saleh al-Sada a annoncé
que les pays concernés
avaient besoin de "plus de
temps", douchant l'optimisme
des acteurs du secteur. D'autant qu'aucune date n'a été
A
fixée pour une nouvelle réunion, selon le ministre.
Les divergences entre l'Iran,
qui a annoncé au dernier moment son absence à la réunion, et l'Arabie saoudite ont
empêché les tractations
d'aboutir.Vers 03h00 GMT
lundi, le cours du baril de
"light sweet crude" (WTI)
pour livraison en mai reculait
de 2,02 dollars, soit 5,00% à
38,34 dollars dans les
échanges électroniques en
Asie.
Le baril de Brent, référence
européenne du brut, pour
livraison en juin, abandonnait
1,97 dollar, soit 4,55% à
41,13 dollars."Les espoirs
d'un accord à Doha étaient
élevés", a rappelé Bernard
Aw, analyste chez IG
Markets, pour expliquer ce
décrochage."L'Asie
va
connaître un mauvais début
de semaine. Les matières
premières vont reculer, ce
qui va se ressentir sur les
marchés d'actions, notamment dans le secteur énergétique", a-t-il ajouté.
La Bourse de Tokyo a ouvert
dans le rouge (-3,10%) lundi
matin, comme celle de Hong
Kong (-1,21%)."Les discussions du week-end prouvent
que le gouvernement saoudien, comme le vice-prince
héritier d'Arabie saoudite l'a
clairement dit, ne veulent pas
perdre de parts de marché",
a déclaré à l'agence de
presse Bloomberg News
l'analyste de Citigroup Ed
Morse."Il craint que le marché mondial ne demeure
baissier encore longtemps.
Or dans ce type de marché,
centre des discussions, le
ministre qatari a répondu:
"Certainement, un gel sera
plus efficace si de grands
producteurs, y compris l'Iran,
sont inclus". Mais en annonçant le boycott de la réunion,
le ministre iranien du Pétrole
Bijan Namdar Zanganeh
avait affirmé dimanche que
Téhéran ne renoncerait "en
aucune manière à son quota
de production historique".
Un accord, négocié en février
par l'Arabie, la Russie, le
Qatar et le Venezuela, visait
à geler la production de brut
aux niveaux de janvier afin
d'enrayer la surabondance
de l'offre, jusqu'à ce que la
demande reprenne au 3eme
trimestre de 2016.Ensemble,
les membres de l'OPEP ont
pompé 32,25 mbj en mars,
dont près d'un tiers par l'Arabie saoudite, contre une
moyenne de 31,85 mbj en
2015.
(AFP)
si vous perdez vos parts de
marché, c'est très difficile de
les récupérer", a-t-il ajouté.
Dans une interview publiée
samedi par Bloomberg, le
vice-prince héritier d'Arabie
saoudite, Mohammed ben
Salmane, avait réaffirmé que
le royaume ne gèlerait pas sa
production de brut à moins
que l'Iran n'en fasse autant.
Or Téhéran entend profiter
de la levée partielle des
sanctions
internationales
après l'entrée en vigueur de
l'accord nucléaire à la mi-janvier pour augmenter sa production et ses exportations et
reprendre ses parts du marché.
Interrogé sur une éventuelle
réaction négative des marchés lundi, Mohammed ben
Saleh al-Sada a répondu que
"plusieurs facteurs influencent les prix" et que les fondamentaux du marché sont
"positifs". Comme on lui demandait si l'Iran avait été au
l De grands producteurs de pétrole discutent au Qatar d'un gel de la production
e ministre de l'Energie
d'Azerbaidjan,
Natig
Aliyev, cité par l'agence
russe RIA Novosti, a pour sa
part indiqué que le projet d'accord prévoyait un gel de la production "à ses niveaux de
janvier et ce jusqu'à octobre".
Après des "consultations" informelles dans la matinée dans un
grand hôtel de Doha, les ministres présents ont été reçus,
selon l'agence officielle QNA,
par l'émir du Qatar, cheikh
Tamim ben Hamad Al-Khalifa.
Une réunion des ministres, boudée par l'Iran, doit se tenir dans
l'après-midi. Une quinzaine de
pays, majoritairement membres
de l'OPEP (Organisation des
pays exportateurs de pétrole) et
emmenés par l'Arabie saoudite,
sont représentés à Doha où ils
se concertent avec des producteurs non-OPEP, comme la
Russie.
Mais des divergences entre
l'Iran et l'Arabie saoudite, les
deux grands rivaux du MoyenOrient, ont éclaté avant même
le début de ces discussions.
"La réunion de Doha est pour
ceux qui veulent participer au
L
plan de gel de la production", a
déclaré le ministre iranien du
Pétrole Bijan Namdar Zanganeh. "Dans la mesure où il n'est
pas prévu que l'Iran signe ce
plan, la présence d'un représentant de l'Iran à cette réunion
n'est pas nécessaire", a-t-il
ajouté. "L'Iran ne renoncera en
aucune manière à son quota de
production historique", a affirmé
avec force M. Zanganeh, en référence au niveau de production et d'exportation de son
pays d'avant les sanctions internationales contre Téhéran.
Samedi, dans une interview publiée par Bloomberg, le viceprince
héritier
d'Arabie
saoudite, Mohammed ben Salmane, a réaffirmé que le
royaume ne gèlerait pas sa production de brut à moins que
l'Iran n'en fasse autant. L'Arabie
saoudite est représentée à
Doha par son ministre du Pétrole Ali al-Nouaïmi. Un accord,
négocié en février par l'Arabie,
la Russie, le Qatar et le Venezuela, vise à geler la production
de brut aux niveaux de janvier
afin d'enrayer la surabondance
de l'offre, jusqu'à ce que la de-
Mercredi 20 Avril 2016
l
DR
De grands producteurs de pétrole, rassemblés au Qatar,
discutaient dimanche d'un projet d'accord prévoyant un
gel jusqu'à octobre de la production de brut à ses niveaux
de janvier, ont indiqué des ministres. Le ministre
équatorien des Hydrocarbures, Carlos Pareja, a déclaré
aux journalistes que son pays, membre de l'Opep,
soutenait ce projet d'accord destiné à stabiliser le marché
pétrolier et à soutenir les prix, plombés par une
surabondance de l'offre.
Les participants à la réunion de Doha
mande reprenne au 3e trimestre de 2016.
Kamel al-Harami, expert pétrolier koweïtien, estime qu'un accord dimanche sur un gel de la
production est encore possible,
même sans l'Iran. "L'Iran est incapable d'ajouter plus de
500.000 barils par jour à sa production d'ici la fin de l'année", a
expliqué M. Harami à l'AFP à
Doha. Selon l'Opep, la production iranienne a atteint 3,3 millions de barils par jour (mbj) en
mars, contre 2,9 mbj en janvier,
encore en deçà de son niveau
d'avant l'embargo (environ 4
mbj).
Ensemble, les membres de
l'Opep ont pompé 32,25 mbj en
mars, dont près d'un tiers pour
l'Arabie saoudite, contre une
moyenne de 31,85 mbj en
2015. Le Qatar, pays hôte, a affirmé qu'une "atmosphère d'optimisme" s'était répandue à la
veille de la réunion, tandis que
le ministre en exercice du Pétrole du Koweït, Anas Saleh,
s'est également déclaré "optimiste". Les cours du pétrole ont
toutefois fini en nette baisse
vendredi, victimes d'un regain
de scepticisme avant la réunion
de Doha.
Les analystes sont divisés sur
les résultats à attendre de la
réunion, qui pourraient tout
aussi bien renvoyer les prix à la
hausse ou provoquer de nouveau leur effondrement. Plusieurs experts excluent un
impact significatif sur un mar-
ché pétrolier qui est resté volatil, malgré l'accord de février.
De même, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) a prévenu qu'un accord à Doha
aurait un "impact limité" sur l'offre. De son côté, l'Opep a fait
savoir, avant la réunion, que
l'offre excédentaire pourrait encore s'accentuer. L'Organisation a aussi révisé à la baisse
ses prévisions de croissance
de la demande mondiale cette
année et pourrait les réduire
davantage.
La chute d'environ 60% des
cours du brut depuis juin 2014
a été causée par une surabondance de l'offre, consécutive à
une forte augmentation de la
production de pétrole non
conventionnel, dont le pétrole
de schiste américain, et le refus
par l'Opep en novembre 2014
de réduire sa production. Les
pays exportateurs ont ainsi
perdu des centaines de milliards de dollars et accusé des
déficits budgétaires ayant
conduit à des mesures d'austérité.
(AFP)
AVIS DE PERTE
Avis est donné par l'Etude de Me MAHAMANE
NAKOBO, Notaire à Niamey B.P. 10.453, Tél. 73 43
51, de la perte de l'acte de cession objet de la parcelle
D de l'îlot n°3866 lotissement Bobiel appartenant à
Monsieur MOUMOUNI IDE.
Toute personne qui l'aurait retrouvé est priée de bien
vouloir le déposer à l'Etude ci-dessus indiquée.
ANNONCES
16
AVIS DE VACANCE INTERNE/EXTERNE N°004/2016
VALEURS FONDAMENTALES : INTEGRITE, PROFESSIONNALISME, RESPECT DE LA DIVERSITE
Titre de la fonction :
Type de contrat :
Durée du contrat :
Grade :
Poste d’attache
:
Nombre de postes :
Date d’émission :
Fin de dépôt des candidatures :
Chargé(e) de l’Information Publique
Contrat à durée déterminée (FTA)
1 an renouvelable selon la disponibilité budgétaire
NOB
Initialement à Niamey (peut être transféré en tout
autre endroit au Niger pour des raisons opérationnelles)
01
Le 20 avril 2016
Le 04 mai 2016
CONTEXTE
Le Niger reste confronté à des défis humanitaires liés à l’insécurité alimentaire, la malnutrition,
aux conséquences humanitaires de l’instabilité au nord-est du Nigéria, aux épidémies et aux
catastrophes naturelles. Dans ce contexte, des millions de personnes ont besoin d’une
assistance pour répondre à leurs besoins vitaux tels que l’accès à la nourriture, à l’eau, à la
santé et à l’éducation. Pour mieux répondre aux besoins en information publique et renforcer
le plaidoyer nécessaire pour l’amélioration de leurs conditions de vie, le Bureau de la
Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA) au Niger ouvre un poste national de Chargé (e)
à l’Information Publique afin d’accroître les capacités de l’Unité «Information Publique et
Plaidoyer».
TÂCHES ET RESPONSABILITÉS PRINCIPALES
1. Fonctions et résultats clés
Sous l’autorité générale du Chef de Bureau OCHA au Niger et la supervision directe de la
Responsable de l’Unité Information Publique et Plaidoyer, le titulaire participera à la production
des supports d’information, contribuera à la mise en œuvre de la stratégie de communication
de l’équipe humanitaire pays et à l’organisation d’évènements publics visant à renforcer le
plaidoyer.
2. Attributions
Le titulaire de ce poste devra :
• Procéder à la mise à jour de la stratégie de communication et de plaidoyer de l’Equipe
Humanitaire Pays et établir le bilan annuel.
• Elaborer les projets (brouillons) des documents d’information publique (sitreps, bulletins
humanitaires, web stories, communiqué de presse, snapshot...)
• Elaborer les projets (brouillons) des articles pour le bulletin conjoint des Nations Unies.
• Participer à l’élaboration des documents stratégiques de plaidoyer (messages clés, Plan de
Réponse Humanitaire…).
• Procéder à la mise à jour du site web et du compte twitter de OCHA Niger.
• Participer à l’organisation des événements (séminaires, rencontres avec les bailleurs, missions
de terrain, visites médiatiques, conférences de presse, Journée Mondiale de l’Aide
Humanitaire…).
• Organiser la couverture médiatique (presse, radio et télévision) des visites de haut niveau.
• Assurer la liaison avec les services techniques étatiques pour la collecte de l’information.
• Organiser des sessions de sensibilisation sur l’action humanitaire et le mandat de l’OCHA à
l’intention des médias et de la société civile.
• Coordonner l’organisation des réunions d’information générale ou régionale.
• Représenter la Section au Groupe de travail des chargés de communication.
• Effectuer des missions fréquentes sur le terrain pour appuyer les sous-bureaux.
• Effectuer toute autre tâche demandée par la Responsable de la section ou le Chef de Bureau.
IMPACT DES RESULTATS
Les principaux résultats attendus auront des répercussions sur l’efficacité du bureau OCHA
Niger, la régularité de publication de produits d’information de qualité ainsi que le renforcement
de la communication avec les communautés vulnérables.
COMPETENCES
1-Professionnalisme:
• Connaissance et compréhension de l’aide humanitaire, des secours d’urgence et des
questions liées à la protection des civils;
• Aptitude à effectuer des analyses sur les questions humanitaires;
• Capacité à développer des outils de collectes de données;
• Capacité à faire preuve de discernement dans les tâches assignées et capacité de travailler
sous pression quelque fois dans un environnement très stressant (par exemple les troubles
civils, les catastrophes naturelles et la souffrance humaine) ;
• Fierté des résultats obtenus et aptitude à respecter les délais établis pour les différentes
tâches;
2- Communication :
• Parle et écrit avec clarté;
• Capacité d’écoute développée;
• Interprète correctement les messages des autres et réagit de façon appropriée ;
• Pose des questions pour obtenir des éclaircissements;
• Adapte le langage, le ton et la présentation à l’audience cible ;
• Adopte une aptitude à partager facilitant le partage de l’information avec les collègues et les
partenaires.
3- Planification et Organisation :
• Développe des objectifs clairs qui soient compatibles avec les stratégies du bureau;
• Identifie les activités et tâches prioritaires ;
• Modifie les priorités selon les besoins en accord avec la Responsable de l’Unité ;
• Prévoit suffisamment de temps et de ressources pour mener ses tâches en tenant compte
des risques et des imprévus dans la planification ;
• Suit l’exécution des plans et actions si nécessaires et utilise le temps efficacement.
4- Leadership et Organisation :
• Collabore avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs du bureau;
• Sollicite l’avis des collègues et partenaires si nécessaire et valorise leurs idées et leurs
compétences;
• Met en avant l’intérêt de l’équipe avant son intérêt personnel; soutient et agit en conformité
avec la décision du groupe, même lorsque ces décisions ne reflètent pas entièrement sa propre
position;
• Partage les réussites de l’équipe et accepte la responsabilité de ses échecs.
5- Souci du client:
• Considère tous ceux à qui les services sont fournis comme des « clients »et tient compte des
demandes des clients en information;
• Etablit et maintien des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur
respect ;
• Identifie les besoins des clients et leur trouve des solutions appropriées ;
• Se tient régulièrement informé pour anticiper sur les besoins en information humanitaire.
QUALIFICATION ET EXPERIENCES REQUISES
Education :
Posséder un diplôme universitaire de second cycle dans un des domaines suivants :
communication, journalisme, relations internationales, sciences sociales, politiques et lettres ou
avoir une expérience professionnelle équivalente.
Expérience :
• Avoir au minimum 7 ans d’expérience professionnelle.
• La connaissance avérée des questions humanitaires au sein des Nations Unies, ONG
internationale ou Gouvernement est un atout.
• Connaissances en montage vidéo et prise de vues.
• Excellente connaissance des logiciels Word, Excel, PowerPoint, Publisher.
AUTRES APTITUDES
1. Bonne aptitude analytique
2. Bonne aptitude à la communication orale et à la rédaction
3. Esprit d’initiative
4. Bonnes relations interpersonnelles
5. Capacité de travailler dans un environnement multiracial et multiculturel.
6. Démontrer une capacité de travail efficace dans un environnement difficile.
7. Expérience professionnelle humanitaire avec les Nations Unies ou les ONG est vivement
souhaitée.
CONNAISSANCE LINGUISTIQUES :
• Parfaite maîtrise du français parlé et écrit
• Très bonne connaissance de l’anglais écrit et parlé
• La connaissance d’une autre langue officielle des Nations Unies est un avantage.
Les dossiers de candidatures devront comprendre :
• Une lettre de motivation :(préciser le lieu d’affectation)
• Un curriculum vitae
• Photocopie des diplômes et attestations de services rendus
• Les coordonnées du candidat : adresse physique, téléphone, courriel
• Les coordonnées détaillées de trois personnes de référence
Les candidatures doivent être adressées avec mention du lieu d’affection et numéro de la
vacance de poste (AVIS DE VACANCE INTERNE/EXTERNE N°004/2016) sur l’enveloppe
avec mention– « Chargé(e) de Information Publique» NOB à l’adresse suivante :
Monsieur le Chef du Bureau des Nations Unies
pour la Coordination des Affaires Humanitaires
République du Niger
267 Rue de Dallos Château I quartier Plateau I , BP 11207
Niamey- Niger
NB :
- Les candidatures féminines sont fortement encouragées
- Ne seront contactées que les personnes dont les candidatures seront
présélectionnées pour les tests requis
OCHA NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPOT OU
TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.) ET ELLE
NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.
Mercredi 20 Avril 2016
ETRANGER
l
17
Libye
Le gouvernement d'union prend ses marques, nouvel échec au Parlement
Le Parlement libyen a reporté sine die sa session attendue lundi
sur le vote de confiance au gouvernement d'union soutenu par
l'ONU, qui a pourtant continué à asseoir son autorité en prenant les
rênes de ses premiers ministères à Tripoli.
e gouvernement a reçu
une nouvelle marque
de soutien avec la visite surprise à Tripoli du ministre britannique des Affaires
étrangères Philip Hammond,
qui a rencontré le Premier ministre désigné Fayez al-Sarraj
quelques jours après une démarche similaire de ses homologues italien, français et
allemand.
La session du Parlement basé
à Tobrouk (est) n'a finalement
pas eu lieu malgré la présence de l'émissaire de l'ONU
Martin Kobler pour "encourager" les députés à voter, ont
précisé des parlementaires en
mettant en avant de profondes
divergences.
Issu d'un accord conclu fin
2015 sous l'égide de l'ONU
par des membres des factions
rivales, le gouvernement
d'union a besoin du vote de
confiance du Parlement pour
pouvoir étendre son autorité à
l'est du pays gouverné pour le
moment par un cabinet paral-
C
l
lèle qui refuse de lui céder le
pouvoir avant un tel vote.
"Les députés ont seulement
tenu des consultations aujourd'hui. On verra bien comment les choses évolueront",
a déclaré le député Ali Tekbali.
Le député Khalifa Daghari a
annoncé "la mise en place
d'un comité formé de députés
pour tenter de parvenir à un
accord entre ceux qui sont
pour et ceux qui sont contre le
gouvernement d'union".
"Si nous parvenons à un accord, nous tiendrons une session demain (mardi), sinon on
continuera de négocier", a-t-il
dit.
-Transfert de deux ministères
Ce Parlement a plusieurs fois
échoué à tenir un vote de
confiance sur le gouvernement d'union, faute de quorum.
Même si sa légitimité n'a pas
encore été consacrée par un
vote de la chambre, le gouvernement d'union s'est auto-
proclamé le 12 mars en fonctions sur la base d'un communiqué de soutien d'une
centaine de parlementaires
(sur 198).
Arrivé le 30 mars à Tripoli par
la mer, il a pris ses quartiers
dans la base navale de la
capitale. Il a rallié le soutien
d'acteurs économiques clé
comme la compagnie nationale pétrolière et la banque
centrale ainsi que celui d'une
partie des autorités basées à
Tripoli et rivales du gouvernement installé dans l'Est.
Le vice-Premier ministre désigné, Ahmed Meitig, a toutefois
indiqué que quelle que soit
l'issue du vote du Parlement,
l'exécutif d'union commencerait à prendre le contrôle de
ministères à Tripoli.
Ainsi lundi, Mohamad alAmari, ministre d'Etat, "a pris
le contrôle du siège" du ministère de l'Habitat et des travaux
publics ainsi que de celui du
ministère des Affaires sociales, selon un communiqué
officiel.
En soirée, M. Sarraj devait
participer à une vidéo-conférence avec les ministres de la
accordent à la lutte contre l'organisation jihadiste Etat islamique (EI) et l'immigration
clandestine.
Pour lui, "combattre Daech
(un acronyme en arabe de
l'EI) et l'immigration clandestine font partie du même combat et c’est au peuple et au
gouvernement libyens de décider comment ils veulent reconquérir leur pays de
(l?emprise) des envahisseurs
de Daech".
Les Occidentaux espèrent
que l'entrée en fonctions du
gouvernement d'union permettra à la Libye de regagner
un semblant de stabilité et
sera à même de lutter contre
l'EI qui est monté en puissance dans ce pays à la faveur du chaos.
Signe de cette instabilité, au
moins 26 soldats des forces
loyales au Parlement de Tobrouk ont été tués ces cinq
derniers jours dans la région
de Benghazi (est) dans des
affrontements
avec
des
groupes "terroristes", selon
l'agence libyenne Lana.
Défense et des Affaires étrangères de l'Union européenne
réunis à Luxembourg.
Cette réunion permettra de
"travailler à identifier des projets (de soutien) concrets sur
le plan économique, politique
ou sécuritaire", a dit la chef de
la diplomatie européenne Federica Mogherini alors que
plusieurs pays européens envisagent de rouvrir leurs ambassades en Libye, pays miné
par des années de violences
et de luttes de pouvoir.
- Hammond à Tripoli Cette intense activité diplomatique des Européens s'est accompagnée par l'annonce
dimanche par M. Kobler du retour de la mission des Nations
unies (Manul) en Libye, pays
qu'elle avait quitté en 2014 en
raisons des violences.
Lors d'une visite éclair à Tripoli, le ministre britannique
Hammond a apporté le soutien de son pays au gouvernement Sarraj en lui promettant
notamment une aide de 10
millions de livres (environ 12,6
millions euros).
M. Hammond a souligné l'importance que son pays et l'UE
(AFP)
Brésil
Dilma Rousseff "indignée" par le vote sur sa destitution
"
Michel Temer, 75 ans, assumer
immédiatement ses fonctions par
intérim.
Mme Rousseff a rappelé que les
tours de passe-passe budgétaires qui lui sont reprochés "ont
été pratiqués (à une moindre
échelle, NDRL) par tous les présidents avant moi et ont été
considérés légaux".
"On me réserve un traitement qui
n'a été réservé à personne",
s'est-elle insurgée. Elle a
souligné qu'il ne pesait sur elle
"aucune accusation d'enrichissement illicite" et qu'elle n'avait "pas
de comptes à l'étranger".
- 'Par conviction' Elle se référait au président du
Congrès des députés Eduardo
Cunha, du parti centriste PMDB,
inculpé de corruption dans le
scandale Petrobras et qui a tiré
les ficelles de sa procédure de
destitution depuis plusieurs mois.
La dirigeante brésilienne s'en est
vivement prise au vice-président
Temer, le chef du PMDB, un
homme d'appareil aussi discret
qu'impopulaire, qui a déjà entamé
des consultations pour former un
Mercredi 20 Avril 2016
l
Je me sens indignée par cette
décision, victime d'une profonde injustice", a lancé l'impopulaire dirigeante de gauche
lors d'une conférence de presse
lundi à Brasilia, les traits tirés,
visiblement éprouvée par la gifle
infligée de la veille. "Mais je ne
me laisserai pas abattre, le combat ne fait que commencer. J'ai le
courage, la force nécessaire pour
affronter cette injustice", a ajouté
Mme Rousseff, alors que son
mandat ne tient plus qu'à un fil
devant le Sénat.
Un vote à la majorité simple des
sénateurs (41 sur 81), prévu en
mai, suffirait à prononcer sa mise
en accusation pour "crime de responsabilité" et à l'écarter du pouvoir pendant au maximum six
mois en attendant le jugement
final.
Selon les enquêtes effectuées
auprès des sénateurs par les
grands quotidiens, l'opposition
compte déjà sur un nombre suffisant de votes.
Mme Rousseff verrait alors son
ancien allié centriste et désormais rival, le vice-président
DR
La présidente brésilienne Dilma Rousseff s'est déclarée "indignée"
par le vote des députés en faveur de sa destitution dimanche soir,
annonçant qu'elle allait se battre contre cette "profonde injustice"
lors de la deuxième manche au Sénat.
La Présidente brésilienne Dilma Rousseff
gouvernement de transition.
"Il est très étrange et révélateur
de voir un vice-président en exercice conspirer ouvertement
contre une présidente. Dans aucune démocratie au monde une
personne qui ferait cela ne serait
respectée", a-t-elle lancé.
Mme Rousseff a rappelé son
passé d'ex-guérillera marxiste
torturée sous la dictature militaire:
"Dans ma jeunesse j'ai affronté la
dictature par conviction. J'affronte
par conviction dans ma maturité
un coup d?État, pas un coup
d’État traditionnel (...) mais un
coup d’État avec l'apparence d'un
processus légal".
Mme Rousseff a encore indiqué
qu'elle n'envisageait pas "maintenant" de proposer une réforme
constitutionnelle pour convoquer
des élections anticipées.
"Ce que je ne peux accepter,
c'est que cette procédure d'impeachment ne respecte pas la légalité. Toutes les autres
possibilités peuvent et doivent
être évaluées. Mais je ne l'envisage pas maintenant", a-t-elle déclaré en réponse à un journaliste.
- Dans le brouillard A presque 100 jours de l'inauguration des jeux Olympiques de
Rio de Janeiro, le géant d'Amérique latine navigue dans le
brouillard, avec un gouvernement
en sursis.
Les milieux économiques qui se
sont détournés de Mme Rousseff
depuis longtemps en raison de sa
politique interventionniste récla-
ment des mesures rapides pour
remettre le Brésil sur les rails.
Le géant émergent d’Amérique
latine est paralysé par 14 mois
de crise politique aiguë au beau
milieu de la pire récession économique depuis de nombreuses
décennies et du gigantesque
scandale de corruption Petrobras.
"Nous appelons le Sénat à poursuivre les actions entreprises
jusqu'à présent, dans le sens des
changements souhaités par la société", a écrit lundi la puissante
Confédération nationale de l'Agriculture (CNA).
Eduardo Cunha a remis dans
l'après-midi au président du
Sénat Renan Calheiros (PMDB)
la demande de destitution de
Mme Rousseff ratifiée dimanche
à la chambre basse.
"Le pays connaît de grandes difficultés, la présidente a perdu les
conditions pour gouverner depuis
longtemps déjà (...). Nous devons
résoudre cette situation le plus
vite possible", avait déclaré dimanche soir M. Cunha.
Dilma Rousseff devrait à nouveau
se défendre mardi matin, au
cours d'une conférence devant la
presse internationale.
(AFP)
SOCIÉTÉ
18
l La Fondation L'Oréal en partenariat avec l’UNESCO lance un manifeste
Promouvoir la place des femmes dans la science
A la maison de la Mutualité à Paris, 5 femmes scientifiques d’exception et 15 jeunes chercheuses ont été
mises à l’honneur lors de la 18ème Cérémonie L’OréalUNESCO Pour les Femmes et la Science. Irina Bokova,
directrice générale de l’UNESCO et Jean-Paul Agon, président de la Fondation L’Oréal et président-directeur général de l’Oréal ont profité de ce prestigieux événement
pour lancer le Manifeste pour les Femmes et la Science.
Ce manifeste, déjà signé par de nombreux invités présents, a pour objectif de lutter contre la sous-représentation des femmes dans les milieux scientifiques. Il est
dès aujourd’hui disponible sur ForWomenInScience pour
que chaque citoyen puisse, à son tour, soutenir cette
cause.
epuis 18 ans, le programme
L’OréalUNESCO Pour les
Femmes et la Science encourage, célèbre et honore des
femmes scientifiques dans le
monde entier. Ce sont plus de
2500 chercheuses issues de
112 pays qui ont ainsi été distinguées pour leurs découvertes
extraordinaires et soutenues à
des moments charnières de
leurs carrières.
Chaque année, ce sont aussi 5
éminentes scientifiques et 15
jeunes chercheuses venues de
tous les continents, qui sont reconnues par leurs pairs devant
le grand public, comme hier soir,
lors de la 18ème cérémonie internationale L’Oréal-UNESCO
D
qui s’est tenue à la Mutualité.
‘’Notre monde en pleine transformation n’a jamais eu autant
besoin des femmes et de leurs
découvertes.
Avec le programme For Women In
Science, la Fondation L'Oréal
s’engage à promouvoir ces
femmes de Science qui vont
changer le monde. Nous
sommes déterminés à nous battre à leurs côtés, pour la science
et pour bâtir un monde plus
beau’’, a déclaré Jean-Paul
Agon.
Depuis sa création, le programme L’Oréal-UNESCO Pour
les Femmes et la Science a permis de faire progresser considérablement la cause des femmes
de science. Cependant, la situa-
tion actuelle indique qu’il reste
encore beaucoup à faire en ce
qui concerne l’égalité des
genres dans le domaine des
sciences. Le fait le plus parlant:
seulement 30% des chercheurs
dans le monde sont des
femmes.
‘’Le Rapport de
l’UNESCO sur les Sciences
montre que les disparités
hommes/ femmes sont encore
très fortes, notamment dans le
domaine des sciences du vivant. Plus d’égalité et de parité
dans les sciences, c’est plus
d’opportunités pour atteindre
l’excellence scientifique, et c’est
le sens de la mission de
l’UNESCO’’, a expliqué Irina
Bokova.
Le manifeste décliné en six engagements vise à susciter des
vocations scientifiques chez les
jeunes filles ; à faire tomber les
barrières qui empêchent les
femmes de science de poursuivre une carrière à long terme ; à
favoriser l’accès des femmes
aux postes scientifiques de haut
niveau et aux postes décisionnels ; à célébrer auprès du
grand public la contribution des
femmes scientifiques aux progrès de la science et de la société ; à garantir la parité dans
les instances et manifestations
scientifiques (colloques, commissions et conseils d’administration) en terme de participation
et de leadership ; et à favoriser
le mentorat et l’accès aux réseaux pour les jeunes scientifiques afin de leur permettre de
planifier et de développer leurs
carrières à la hauteur de leurs
espérances.
La Fondation L’Oréal révèle et
valorise toutes celles qu’elle accompagne, par le biais de missions articulées autour de deux
thématiques fortes. Avec son
action Pour les Femmes et la
Science, la Fondation L’Oréal
suscite les vocations des jeunes
filles dès le lycée, encourage les
chercheuses et récompense
l’excellence dans un domaine
où les femmes devraient être
encore bien plus nombreuses.
La Beauté pour se sentir mieux
et s’en sortir mieux, ce sont les
soins de beauté et de bien-être
en milieu médical et social pour
aider les femmes touchées par
la maladie, la précarité, l’isolement, à renouer avec l’estime
de soi, à retrouver une féminité
malmenée, à se battre pour
continuer leur vie. Ce sont aussi
les actions pour leur permettre
de se projeter dans le futur,
grâce aux programmes de for-
mation.
Depuis sa création en 1945,
l’Organisation des Nations
Unies pour l’Education, les
Sciences
et
la
Culture
(UNESCO) soutient la coopération scientifique comme un levier de développement durable
et de paix entre les peuples.
L’UNESCO soutient les Etats
dans le développement des politiques publiques et le renforcement des capacités dans le
domaine des sciences, de la
technologie et de l’innovation,
l’enseignement des sciences.
L’UNESCO pilote également
plusieurs programmes intergouvernementaux consacrés à la
gestion durable de l’eau douce
et des ressources océaniques
et terrestres, la protection de la
biodiversité et le recours à la
science pour lutter contre le
changement climatique et les
catastrophes naturelles. Dans la
poursuite de ses objectifs, l'Organisation s’attache à l'élimination de toute forme de
discrimination et à la promotion
de l'égalité entre hommes et
femmes.
(Source : APO)
Marchés Publics
REPUBLIQUE DU NIGER
UNIVERSITE DE DOSSO
Avis d’Appel d’Offres Ouvert National N°001/2016
Relatif la construction d’une salle de classe de 150 places
à l’Université de Dosso
1. La participation à la concurrence est ouverte à toutes les
personnes physiques ou morales ou groupements desdites
personnes en règle vis-à-vis de l’Administration pour autant
qu’elles ne soient pas sous le coup d’interdiction, d’exclusion ou
de liquidation judiciaire.
2. Les candidats éligibles et intéressés peuvent obtenir des
informations auprès du Rectorat de l’UNIVERSITE DE DOSSO et
prendre connaissance des Documents d’Appel d’Offres, tous les
jours ouvrables du lundi au jeudi de 9 heures à 17 heures et le
vendredi de 9 heures à 13 heures, à l’adresse suivante: BP 230,
Téléphones : 650 520 / 96 99 40 57
Le délai d’exécution est de Quatre (4) mois.
3. Les travaux constituent un lot unique.
4. Les soumissionnaires intéressés peuvent obtenir un Dossier
d’Appel d’Offres complet en français à l’UNIVERSITE DE DOSSO
contre paiement d’un montant non remboursable de deux cent
mille (200 000) francs CFA en espèces ou dans une autre
monnaie librement convertible.
5. Les offres présentées en un (1) original et (3) copies et
accompagnées d’une garantie de soumission, exclusivement
bancaire, d’un montant de 2% de l’offre devrait être soumises à
l’adresse suivante :
UNIVERSITE DE DOSSO : BP 230, TEL 20 650 520
La date limite de dépôt des offres est fixée au mercredi 18 mai
2016 à 09heures 00 au secrétariat de l’Université de Dosso.
6. L’ouverture des plis aura lieu le même jour à 10 heures dans
la salle de réunion de l’Université de Dosso en présence des
soumissionnaires qui souhaitent y assister.
Toutefois, les Soumissionnaires n’ayant pas déposé leurs offres à
la date et heures ci-dessus indiquées ont la possibilité de le faire,
séance tenante en salle d’ouverture publique, avant que le
Président de la commission d’ouverture des plis ne déclare clos le
dépôt des offres.
Les offres reçues après seront rejetées.
7. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour
un délai de CENT VINGT (120) jours à compter de la date de
remise des offres.
Par décision motivée, l’Administration se réserve le droit de ne
donner aucune suite à tout ou partie du présent appel d’offres.
Le Recteur
Pr Zibo GARBA
Mercredi 20 Avril 2016
SCIENCES ET TECHNOLOGIE
doit être le plus courte possible.
96% de risques en plus de développer une insuffisance rénale
Aujourd'hui, environ 15 millions
d'Américains prennent des IPP,
certains vendus sur ordonnance
et d'autres non. Ces médicaments
sont très populaires car ils soulagent la douleur rapidement. Pourtant, selon l'étude du Dr Al-Aly, les
patients ayant pris des IPP
avaient 96% de risques en plus
de développer une insuffisance
rénale et 28% de risques supplémentaires d'avoir une maladie des
reins, par rapport aux patients qui
ont pris des bloqueurs des récepteurs de l'histamine H2.
C'est pourquoi les chercheurs insistent sur le fait qu'une utilisation
sur le long terme des IPP doit absolument être évitée.
(Topsante.com)
Vos reins n'aiment pas du tout
les médicaments contre les
brûlures d'estomac
La prescription longue durée
d'inhibiteurs de la pompe à protons pour soulager les brûlures
d'estomac, provoquerait d'importants dommages aux reins.
Après analyse des données de
plusieurs études sur l'utilisation à
long terme des inhibiteurs de la
pompe à protons (IPP), les médicaments utilisés couramment
contre les brûlures d'estomac , le
reflux acide ou les ulcères de l'estomac, les patients qui prennent
des IPP seraient plus susceptibles
de connaître des problèmes rénaux.
La durée de prescription doit
être la plus courte possible
Pour cette étude, les chercheurs
ont examiné les données sur 5
ans de 173 000 nouveaux utilisateurs d'IPP et de 20 000 nouveaux utilisateurs de bloqueurs
des récepteurs H2, un autre type
de médicament qui soulage l'acidité gastrique et vérifié l'incidence
des problèmes rénaux. Ils ont
noté que plus la durée de prescription était longue, plus les problèmes rénaux étaient importants.
L'auteur principal de l'étude, le Dr
Ziyad Al-Aly, néphrologue au centre de soins de Saint-Louis dans
le Missouri, insiste sur le fait que
les résultats de cette étude soulignent l'importance de ne prescrire
les IPP que lorsque c'est médicalement nécessaire, et toujours en
limitant la durée d'utilisation, qui
Les dinosaures se battaient
pour leur survie plusieurs dizaines de millions d'années
avant leur extinction attribuée
aux conséquences sur l'environnement de la chute d'un astéroïde sur la Terre, selon une
étude publiée lundi 18 avril.
Les scientifiques sont engagés depuis de longues années dans un
débat sur la santé des dinosaures
à la fin de leur présence sur la planète, certains affirmant qu'ils
étaient en pleine forme et d'autres
soutenant qu'ils connaissaient un
fort déclin.
Lorsque l'astéroïde géant a frappé
la Terre il y a 66 millions d'années,
un énorme nuage de poussières a
bloqué les rayons du Soleil, entraîné une baisse des températures et la mort des plantes. Sans
végétation, source alimentaire et
d'abri, les dinosaures ont dépéri.
Une autre étude, publiée fin 2015,
estimait déjà que la chute seule de
l'astéroïde n'avait pas mis fin aux
dinosaures, mais que celle-ci avait
entraîné d'importantes éruptions
volcaniques. L'impact ainsi que
l'activité volcanique plus intense
auraient recouvert la planète de
poussière
et
d'émanations
toxiques qui ont fortement modifié
le climat terrestre et provoqué la
fin de nombreuses espèces animales et végétales.
Risque d'annihilation dans le
futur
Les découvertes de Manabu Sakamoto et son équipe offrent également une perspective sur l'avenir
car de nombreuses espèces luttent actuellement pour leur survie
à cause du changement climatique.
"Notre étude indique avec force
que si des animaux connaissent
un rythme rapide d'extinction (...),
ils risquent une annihilation en cas
de catastrophe majeure", a prévenu Sakamoto.
"Cela a des implications importantes pour notre biodiversité actuelle et future, étant donné le
rythme d'extinction sans précédent
de certaines espèces à cause du
changement climatique causé par
l'homme", a-t-il ajouté.
(Le HuffPost avec AFP)
H O R O S C O P E
quelque chose qui sort
de l’ordinaire. Elargissez
leur horizon.
S A G I T TA I R E
22 nov. - 21 dec.
Votre loyauté vous
honore et on vous sera
reconnaissant
votre
aide
pour
désin-
téressée.
Mercredi 20 Avril 2016
travail.
Les choses avancent dans le bon
sens.
CAPRICORNE
C’est le moment de
faire une pause et
faire le point. Prenez
du recul et le bon élan
pour la suite.
Faites
détails.
VERSEAU
Entretenez votre
mémoire en lisant
des livres.
22 juin - 22 juillet
sagesse et montrerez
SCORPION
Vous vous refaites
atten-
tion aux petits
Vous ferez preuve de
l’exemple.
22 oct. - 21 nov.
Proposez aux enfants
VIERGE
Bonne journée au
entretenir ce corps de
PHARMACIES DE GARDE
Du Samedi 15 Avril au
22 Avril 2016
CANCER
rêve !
BALANCE
avec les enfants.
22 aout - 21 sept.
23 juillet - 21 aout
que le silence.
L I O N
faire des activités
GEMEAUX
Faites du sport, il faut
une cure de santé
et repartez sur de
bons rails.
POISSONS
Les promesses sont posi19 fev. - 20 mars
larmes valent mieux
Bonne journée pour
21 mai - 21 juin
crainte. Même des
TA U R E A U
22 sept. - 22 oct.
BELIER
Exprimez-vous sans
21 janv, - 18 fevrier
21 mars - 19 avril
Duel épique entre
bulldozers en Chine
20 avril - 20 mai
MAIS VRAI
Quand certaines entreprises sont mises
en concurrence dans le secteur du bâtiment en Chine, elles règlent ça par une
bonne bagarre. En tout cas, c’est ce
qu’ont fait deux employés dans le comté
du Xingstang, au nord du pays. Si la séquence est mémorable, c’est parce que
ces deux salariés sont conducteurs de
bulldozers et se sont donc battus en
conduisant leurs engins.
La vidéo publiée samedi 16 avril montre
le résultat épique de cette confrontation:
l’un des bulldozer tombe sur le flanc,
tandis qu’un autre arrive, puis un quatrième qui essaye de relever celui qui est
à terre. Une bataille digne des joutes
médiévales ou de la saga des films
Transformers, comme le montre la
vidéo.
Selon ABC News, un porte-parole du
gouvernement local a confirmé que les
belligérants étaient employés de deux
compagnies différentes en compétition
pour des contrats. Des détails sur les
dommages et les blessures subies n'ont
pas été révélés puisqu'une enquête est
en cours.
Selon le Guardian, l’explication de ce dérapage est à trouver du côté de la crise
que subit le secteur de la construction en
ce moment en Chine. La croissance, au
meilleur niveau il y a une décennie, a
chuté de deux tiers depuis. Ce qui
n’oblige tout de même pas à régler les
différends à coups de pelleteuse.
Causes tectonique et volcaniques
Par exemple, les dinosaures végétariens à long cou sauropodes - plus gros animal terrestre ayant
jamais existé -- déclinaient le plus
rapidement, a relevé l'étude. Les
théropodes -- groupe auquel appartient le célèbre carnivore Tyrannosaurus rex -- s'amenuisaient
aussi mais moins vite.
La séparation des continents et la
forte activité volcanique font partie
des facteurs expliquant ces tendances, a avancé l'étude. "Cela
suggère que pendant des dizaines
de millions d'années avant leur ultime trépas, les dinosaures avaient
commencé à perdre de leur superbe en tant qu'espèces dominantes sur Terre", a estimé
Manabu Sakamoto.
Bien avant la chute de l'astéroïde,
les dinosaures étaient déjà en train
de s'éteindre
22 dec. - 20 janvier
I N C R O YA B L E
Pour cette étude publiée dans les
Proceedings of the National Academy of Sciences, les scientifiques ont épluché les dossiers de
fossiles du monde entier.
Selon leurs analyses, différentes
espèces de dinosaures disparaissaient à un rythme plus rapide que
celui de l'apparition de nouvelles
espèces au moins 40 millions
d'années avant la collision dévastatrice dans l'actuel Mexique.
"Nous ne nous attendions pas à ce
résultat", a indiqué Manabu Sakamoto, paléontologue à l'université
britannique de Reading. "L'impact
de l'astéroïde est toujours le principal suspect pour l'extinction des
dinosaures, mais il est clair qu'ils
n'étaient déjà plus dans la fleur de
l'âge au sens de l'évolution", a-t-il
poursuivi.
19
tives et vous vous projetez
dans l’avenir.
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
t
Soucko
Mali Béro
Château 8
Liberté
Ténéré
2ème Arrondissement
Wadata
Yantala
Collège Mariama
Dar Es Salam
Cité Caisse
Concorde
Ni’Ima
Dendi
Abdoul Karim
Gamkallé
Centrale
Amina
Populaire Maourey
Pop. Hôpital (sauf les dimanches)
NUMEROS UTILES
Renseignements :
Réclamations:
SAMU:
Police Secours:
Sapeurs Pompiers :
Hôpital :
Médecins de nuit:
12
13
15
17
18
20 72 22 53
20 73 47 37
SPORTS
20
l
Football/ Côte d’Ivoire : Didier Drogba:
qui est là et qui attend d’être installé.
Quelles sont les prochaines
étapes de votre projet ?
La prochaine sera la plus importante : l’ouverture de la clinique.
C’est ce que tout le monde attend,
apparemment. […] J’espère qu’on
sera opérationnel d’ici deux ou
trois mois.
[…] Le projet suivant, ce sera de
dupliquer la clinique mobile, si ça
fonctionne bien. Et je pense que
ça va bien fonctionner. Avec ce
système, on pourra alors se balader dans la sous-région et travailler un peu partout.
Ce genre de projets est plus facile
à mettre en place lorsque tu es
disponible. D’ici peu, j’aurai davantage de temps à consacrer à la
fondation. Je m’y impliquerai alors
à 200 %.
Mon grand challenge reste l’éducation, de faire construire des
écoles. C’est quelque chose qu’on
veut faire avec mes partenaires et
collègues de la fondation.
Craignez-vous que cette affaire
ait jeté une ombre sur votre fondation et qu’elle puisse freiner
de nouveaux investisseurs ?
Bien sûr ! A partir du moment où
l’on insinue le doute dans la tête
des gens… Ils ont appelé tous mes
sponsors. Mais moi, j’ai la
conscience tranquille.
Vous avez entamé des poursuites judiciaires contre le Daily
Mail. Est-ce que vous maintenez
ces poursuites ?
Oui, on est obligé parce que c’est
diffamatoire ! Ils nous ont envoyé
un document avec seize questions,
il y a une dizaine de jours. On a répondu à toutes leurs questions.
Mais malgré ça, ils ont quand
même publié [l’article]. Si on sort
gagnant de cette procédure, ça ne
pourra faire que du bien à la fondation.
«Je ne comprends pas ce qui m’est reproché»
LE SAHEL
Place du Petit Marché ;
BP 13182 Niamey (R. Niger)
Tél : 20 73 34 86/87 ; Télécopieur : 20 73 30 90
Courriell : onep@intnet.ne
Site web : www.lesahel.ne
Directeur de Publication
MAHAMADOU ADAMOU
Direction de la Rédaction et des Centres Régionaux (DR/CR)
Directeur : Assane Soumana ; 20 73 99 86
Rédacteur en chef: Idé Fatouma
Rédacteur en chef Adjt: Siradji Sanda
Secrétaire de Rédaction: Oumarou Ali
Direction Technique (DT)
Directeur: Issa Madougou ; 20 73 99 87
Réd. chef informatique adjt: Inoussa Oumarou
MOTS
C
R
O
I
S
E
S
Direction Commerciale (DC)
Directeur: Morou Hamadou 20 73 22 43
Chef service Communiqué et Pub : Alhassane Assilila
Direction Administrative et Financière (DAF)
Directeur: M. Ibrahim Garba Mahamane. 20 73 99 85
du
l
L'Ivoirien Didier Drogba sous le maillot de l'Impact de Montréal.
A la base, je voulais faire construire
cinq cliniques en Côte d’Ivoire.
Puis il y a eu le contexte politique
qui a freiné ce projet.
Cette situation m’a alors poussé à
réfléchir à un projet alternatif. A ce
moment-là, je me suis dit : « D’ici
cinq ans à dix ans, je vais arrêter
de jouer au football. Il va
falloir trouver d’autres moyens de
lever des fonds. Parce que les
sponsors ne vont plus continuer à
être présents comme à la belle
époque où je jouais… »
Donc, j’ai réfléchi à un moyen de
garder ces cliniques fonctionnelles.
Je me suis alors dit que ça ne servait à rien de faire cinq cliniques,
mais qu’il valait mieux en créer une
à Abidjan et trouver un autre
moyen d’aller vers les gens. C’est
là qu’est venue l’idée d’une clinique mobile.
Cette clinique mobile est donc
en fonction depuis le début de
l’année ?
On a commencé à faire du screening [dépistage] en décembre, durant deux jours. Une équipe
médicale doit prochainement s’installer et faire des campagnes de
dépistage. […] Notamment en matière de maladies cardio-vasculaires et infantiles.
On reproche aussi le fait que la
clinique près d’Abidjan ait été
construite il y a longtemps et
qu’elle ne soit toujours pas fonctionnelle. Que pouvez-vous répondre à ça ?
On travaille avec le ministère de la
Santé ivoirien. Il a fallu qu’il nous
fasse un rapport. Ce rapport nous
dit comment il faut aménager telle
ou telle pièce. Il y a encore des
choses à faire.
Je ne vais pas ouvrir une clinique
juste pour que les gens viennent la
voir ! Je veux qu’elle soit fonctionnelle. Je m’installe dans la durée.
Je ne veux pas monter un projet
juste pour dire que j’ai fait
construire un hôpital et basta ; que
tout s’arrête dans un an. Je prends
donc mon temps. Et lorsque je
serai prêt, je vous le dirai. Est-ce
qu’il y a une urgence ?
[…] Bien sûr qu’on veut ouvrir !
Mais ça prend du temps, parce
qu’il y a pas mal de détails à régler.
Une fois que ces détails seront réglés, on va ouvrir. On a le matériel
HORIZONTALEMENT
1. Nouvelles publications d’ouvrages ;
2. Entreprise commerciale de Maradi - L’arme du coq ;
3.Le grand timonier - Ville d’Algérie ;
4. Temps d’une révolution -Cardinal- Suffixe ;
5.Loup de mer - Cinquantaines romaines ;
6.Praséodyme - Grondé sévèrement ;
7. Style de jazz - Pour citer - Moto tout-terrain ;
8.Fis place nette ­ Petit rongeur ;
9.Championnat de la lutte de la CEDEAO - Arbre africain ;
10.Groupes musicaux .
1
2
3
4
5
6
7
VE
R
T
I
C
AL
E
M
E
N
T
8
(RFI)
1.Oeuvre d’aventures traduite en images ;
2. Cervidé - Il assure la sustentation de l‘hélicoptère ;
3.Sujet philosophique - Poudre cosmétique ;
4.Entrée de Dakar -Traitement antiténatique - Détesté
(Inversé) ;
5.Obtiendras - Démonstration ;
6. Offre - Cours d’Afrique ;
7. Lettres d’Iran - Grave en fièvre ;
8.Traître de Shakespeare (Inversé) -Métro parisien ;
9. Homme de prix - Richement coloré ;
10.Elles ne crèvent pas encore l’écran mais c’est
leur rêve.
9 10
1
2
3
4
5
6
7
8
Chef service Recouvrement: Mme Ado Haoua Hachimou
9
Composition : ONEP
Tirage : 5000 exemplaires
10
d u
Fondation me tiennent à cœur. J’ai
voulu montrer aux gens que c’était
quelque chose de très sérieux.
Tous nos projets en Côte d’Ivoire
ou dans d’autres pays tels que le
Sénégal ont été financés à partir
de l’Afrique. Donc, pourquoi utiliser
l’argent qui est à Londres alors
qu’on a déjà des sommes conséquentes qui sont déjà à notre disposition ? Des sommes qui nous
permettent d’opérer, de travailler.
Dans le fonctionnement de votre
fondation, les fonds levés à Londres servent donc à alimenter la
fondation en Afrique mais aussi
à organiser de nouvelles collectes d’argent. C’est bien cela ?
Oui, sachant que les galas dont on
parle, si on veut y attirer du beau
monde, c’est difficile de les organiser à Yopougon [quartier d’Abidjan,
ndlr]. Un gala, pour y attirer des
personnalités, ça doit être prestigieux et ça nécessite donc un investissement.
Je ne comprends pas ce qui m’est
reproché. Ce qui m’est reproché,
c’est d’avoir dépensé seulement
1% des fonds levés. Mais les gens
devraient s’estimer heureux. Car
malgré tout l’argent qui reste, on a
quand même fait des opérations,
on a travaillé.
Pouvez-vous nous en dire plus
sur ces réalisations ?
Si ces personnes [les journalistes
du Daily Mail, ndlr] étaient venues
à mes galas, elles auraient compris
ma démarche.
S o l u t i o n
RFI : Qu’est-ce que l’on reproche exactement à votre fondation ? De ne pas avoir reversé
tout l’argent levé à Londres pour
des œuvres caritatives en
Afrique ?
Didier Drogba : C’est exactement
ce qui m’est reproché. Ce qu’ils
[les journalistes du Daily Mail, ndlr]
ne comprennent pas, ou peut-être
que si, c’est le côté complexe de la
fondation.
Ce côté complexe, c’est qu’on
opère en Afrique, qu’on a un siège
là-bas. La Fondation a en effet été
créée à Abidjan en 2007. On a des
statuts et on est reconnu par
l’Etat ivoirien.
D’un autre côté, on a créé un bureau à Londres, parce qu’on voulait organiser des galas pour
récolter des fonds. Ces galas nous
permettent d’avoir des revenus.
Durant cette période [de collectes],
on a quand même effectué des
opérations et on a quand même
été actifs. […]
Et comme je l’ai expliqué dans un
communiqué, j’ai aussi des
contrats de sponsoring en Afrique.
Ces contrats vous ont donc permis d’avancer les fonds pour la
réalisation des projets de votre
fondation ?
En 2010, pour inciter les gens à
donner, j’ai voulu montrer que je
contribuais aussi à l’avancée de
ma fondation. Je l’ai fait de ma propre initiative. Personne ne m’a
poussé à le faire. Ce projet et la
DR
Le Daily Mail a récemment accusé la Fondation Didier Drogba
d’avoir utilisé une petite partie seulement des 2,1 millions d’euros
récoltés à Londres pour des œuvres caritatives en Afrique. Le
footballeur ivoirien, qui attaque le quotidien britannique en
diffamation, se défend ce 18 avril 2016 sur RFI. Il assure que sa
priorité était de récolter un maximum de fonds et que ses
premières réalisations devraient voir le jour très prochainement,
grâce à cet argent notamment.
numéro précédent
P A R L E M E N T S
E R A S E R A
S R A S A C O U I C
O B I
S A C R A V E
E S A R A I D E A
S A E O U E S A I
S U T U R E A F O
S I
I A A L I
O R N E
I
F
I
A B A N C
A P L O I
N I
R
G E R I
E
A N E S
Mercredi 20 Avril 2016
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
5 282 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler