close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Cahier de l`hôtellerie 2015 - Observatoire Régional du Tourisme de

IntégréTéléchargement
N°156 - Avril 2016
Echos Tourisme
Bulletin de l’Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne
Cahier de l’hôtellerie
de La Champagne et de
L’Ardenne
2015
De nombreuses informations
Offre, fréquentation, performances économiques,
clientèles, analyse des avis clients, dépenses, retombées
économiques, impact des attentats...
Crédit photo : Eric Corlay
Sommaire
[Source des données : INSEE MKG HOSPITALITY EUREMA KANOPEE ORTCA]
Offre
Pour connaître l’essentiel en mode
condensé,
consultez notre Mémo ACAL 2015
Fréquentation
Synthèse
Clientèles
Tendances
Consultez également notre
Occupation
Cahier des performances économiques
Durée de séjour
2015
Analyse concurrentielle des forces et faiblesses par territoire
Synthèse par département
Synthèse Grand Est
Performances économiques de l’hôtellerie : prix et RevPar par territoire et analyse
concurrentielle
La clientèle de l’hôtellerie de La Champagne et de L’Ardenne ?
L’E-réputation des hôtels sur La Champagne et sur L’Ardenne
Consultez également notre
étude sur l’E-réputation des hôtels en
Champagne et en Ardenne
Dépenses et retombées économiques de la filière
Indicateurs de retombées économiques
Eléments méthodologiques
L’essentiel
La Champagne et L’Ardenne compte 337 hôtels traditionnels et 10 367 emplacements au 1er janvier 2015 selon l’INSEE. La
Champagne-Ardenne n’accueille que 1.8% des hôtels et 1.6% des chambres de l’hôtellerie traditionnelle de France métropolitaine.
La fréquentation des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne connaissent en 2015, une contraction de fréquentation de ses hôtels
-3.16% de nuitées alors que dans la grande région Grand Est, la fréquentation en termes de nuitées progresse de +0.26%.
Le centenaire de la Grande Guerre a attiré Français et Etrangers en 2014 mais cet effet se tasse sensiblement. La quasi-totalité des
territoires sont touchés par le recul de fréquentation.
La Champagne et L’Ardenne représentent 1.4% des nuitées métropolitaines en hôtellerie et 22% des nuitées de la grande région
Grand Est.
La fréquentation française (-3.8%) s’est sensiblement contractée. Les nuitées étrangères reculent mais dans une moindre mesure
(-1.57%). Mais, si les Européens reculent de 2.92%, les clientèles lointaines bondissent à l’inverse de 12.22%. ce constat est vérifié
sur ACAL. 71% des nuitées sont d’origines françaises contre 67% en moyenne en Grand Est.
En 2015, le tourisme d’affaires s’élève à 53.8%. Il perd -1.3 points. En volume, l’hôtellerie traditionnelle perd 92 810 nuitées en 2015
par rapport à 2014.
Le taux d’occupation se fixe à 54.4% en Champagne et en Ardenne contre 54.9% dans le Grand Est. Le taux d’occupation de La
Champagne et de L’Ardenne perd 0.4 point.
Il culmine à 67% en septembre.
Le taux d’occupation est maximal sur les hôtels de catégories 4 et 5 étoiles (57.2%).
a Champagne et L’Ardenne enregistrent en 2015 un RevPar de 40.8 € H.T., toutes catégories confondues. Le RevPar pour la France
de Province est de 43.9 €. La grande région ACAL affiche un Revpar en 2015 de 38.8 € H.T.. Pour L’Ardenne, le RevPar se fixe à
30.2 € H.T. et pour La Champagne à 41.9 € H.T..
L’hôtellerie traditionnelle rapport à l’économie locale 70,7 millions d’€ de retombées directes. La champagne accapare 90.6% des
nuitées. Les retombées indirectes générées par l’hôtellerie s’élève à 73,9 millions d’€ soit 91.6% pour La Champagne.
1
Crédit Photo : phovoir
L’offre
en hôtellerie
[Source des données : INSEE DGE ORTCA]
Le parc
La Champagne et L’Ardenne compte 337 hôtels traditionnels et 10 367 emplacements au 1er janvier 2015 selon l’INSEE.
20% des chambres sont non classées selon les nouvelles normes contre 19% en moyenne nationale. Les structures haut-de-gamme sont plus nombreuses
qu’avant : 60% des chambres en 3 étoiles et plus, hors chambres non classées.
Les structures sont en moyenne de petite capacité : 30.8 chambres par hôtel.
La Marne accapare 51.2% des chambres.
La Champagne accapare 282 hôtels et 9 094 chambres contre 55 hôtels et 1 273 chambres pour L’Ardenne.
337 hôtels
10 367 chambres
20% des chambres non
classées
47.8% des chambres classées
3 à 5 étoiles
Répartition des chambres par catégorie
Source : INSEE DGE 2015
Répartition des chambres par département
Source : INSEE DGC 2015
Ardennes
Aube
Haute-Marne
Nombre d’hôtels 2015 par région
Source : INSEE DGE 2015
Marne
12%
21%
51%
16%
2
Progression de l’offre
La Champagne et L’Ardenne n’accueillent que 1.8% des hôtels et 1.6% des chambres de l’hôtellerie traditionnelle de France métropolitaine. Les établissements français accueillent en moyenne 36 chambres par établissement contre seulement 30 pour notre région.
Le parc hôtelier de La Champagne et de L’Ardenne progresse autant en quantité, qu’en qualité, mais, reste faiblement doté par rapport à d’autres territoires.
Chambres par catégorie
Offre en chambres par catégorie
Source : INSEE 01/01/2014
Source : INSEE DGCIS au 01/01/2015
Editerra - Géoconcept SA
En 2015, la Champagne et L’Ardenne comptent 337
établissements pour 10 367 chambres classées ou
non homologués de chaîne.
Depuis 1999, le nombre de chambres a progressé
de 27% alors que le nombre d’hôtels n’a progressé
que de 17%.
Les nouveaux établissements construits ont gagné
2.5 chambres en moyenne.
Editerra - Géoconcept SA
12000
Evolution du nombre Chambres
de chambres
: INSEE
01/01/2015
INSEESource
DGE au
01/01/2015
Chambres
10000
8000
ChampagneArdenne
2%
6000
4000
Reste France
98%
2000
0
1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015
3
Le poids de l’hôtellerie de La Champagne et L’Ardenne dans la nouvelle grande région Grand-Est
Source : INSEE partenaires régionaux
Hôtels
Hôtels
***
32%
*****
1%
****
sans étoile
7%
28%
Chambres
*****
1%
sans étoile
****
18%
13%
*
6%
**
24%
**
28%
***
38%
Hôtels
Lorraine
31%
ChampagneArdenne
23%
Hôtels
Lorraine
32%
Alsace
43%
*
4%
Chambres
45 021 chambres
soit 6.9% du national
1 371 hôtels
soit 7.48% du national
ChampagneArdenne
25%
Lits
Chambres
Alsace
46%
90 042 lits
soit 6.9% du national
*****
1%
sans étoile
****
18%
13%
*
6%
**
24%
***
38%
Hôtels
Lorraine
31%
Alsace
46%
ChampagneArdenne
23%
Capacité en chambres d’hôtels par catégorie
Source : INSEE DGE Partenaires régionaux
Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne
non classées
*
**
***
****
*****
4 620
2 030
4
Crédit Photo : photographes
contextes.com
La fréquentation de l’hôtellerie traditionnelle
[Source : INSEE ORTCA]
Synthèse : une fréquentation en lègèr recul
La fréquentation des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne enregistre en 2015, une contraction de
fréquentation de ses hôtels de -3.16% de nuitées alors que dans la grande région Grand Est, la fréquentation en termes de nuitées progresse de +0.26%.
Le centenaire de la Grande Guerre a attiré Français et Etrangers en 2014 mais cet effet se tasse sensiblement. La quasi-totalité des territoires sont touchés par le recul de fréquentation.
-3.16% de nuitées contre +0.26%
sur le Grand Est
71% de nuitées françaises
La Champagne et L’Ardenne représentent 1.4% des nuitées métropolitaines en hôtellerie et 22% des
nuitées de la grande région Grand Est.
La fréquentation française (-3.8%) s’est sensiblement contractée. Les nuitées étrangères reculent mais
dans une moindre mesure (-1.57%). Mais, si les Européens se rétractent de -2.92%, les clientèles lointaines bondissent à l’inverse de 12.22%. Ce constat est vérifié dans le Grand Est.
71% des nuitées sont d’origines françaises contre 67% en moyenne en Grand Est.
Variations nuitées 2014/2015
12,22%
Etrangers
29%
Etrangers
33%
Grand Est
Champagne-Ardenne
Français
67%
toutes nationalités
Français
-3,16%
Européens
Français
71%
Clientèles lointaines
-2,92%
-3,79%
Seul le département de l’Aube progresse (+1.33%) alors que la Marne (-3.37%), les Ardennes (-6.50%) et la Haute-Marne (-7.95%)
accusent des retraits sensibles de leur fréquentation.
Le taux d’occupation moyen s’élève à 54.4% soit -0.4 point par rapport à 2014. Le taux d’occupation annuel moyen sur Grand Est
est de 54.9%.
Grand Est
o 13.4 millions de nuitées (50% en Alsace)
o +0.26% de nuitées par rapport à 2014
o 67% de nuitées Françaises, 28% d’Européens, 5% de clientèles lointaines.
Nuitées totales
Répartition des nuitées
17,08%
Lorraine
28%
Evolution 2014/ 2015 des nuitées ACAL
Répartition des nuitées selon le territoire
et l’origine de la clientèle
67%
ChampagneArdenne
22%
78%
59%
71%
28%
19%
35%
26%
Européens
Clientèles lointaines
3%
Français
5
0,26%
0,26%
Total
Français
Europe
-2,07%
Clientèles
lointaines
Alsace
50%
3%
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
6%
Grand-Est
5%
Répartition des nuitées
La Champagne et L’Ardenne
La Champagne représente 90% des nuitées avec 2.6
millions de nuitées hôtelières.
La clientèle est plus internationale pour La Champagne.
La proportion de nuitées d’affaires pour L’Ardenne est
plus prononcée que sur La Champagne.
L'Ardenne
10%
90% des nuitées sur La Champagne
Seule la fréquentation de l’Aube progresse
La
Champagne
90%
55.6% de taux d’occupation pour les hôtels de La Champagne et jusqu’à 66% en moyenne annuelle, pour les
catégories les plus élevées.
1 nuitée sur 3 réalisée dans le Grand Reims
1.33 millions de nuitées dans le vignoble
3000000
Répartition des nuitées par origine et par territoire
La Champagne
L’Ardenne
2500000
2.6 millions de nuitées
-2.76% de nuitées entre 2014 et 2015
71% de nuitées françaises, -3.4%
29% de nuitées étrangères, -1.12%
dont 26% de nuitées européennes et 3% de
nuitées lointaines
1500000
Nuits clientèles lointaines
Nuits Europe
1000000
56% des nuitées en hôtels de chaîne
52% de nuitées dans les 3 étoiles et plus
54% des nuitées en tourisme d’affaires
0.3 millions de nuitées
-6.5% de nuitées entre 2014 et 2015
79% de nuitées françaises, -6.5%
21% de nuitées étrangères, -6.5%
dont 20% de nuitées européennes et 1.4% de
nuitées lointaines
2000000
Nuits France
52% de nuitées dans les hôtels indépendants
51% de nuitées dans les 3 étoiles et plus
57% de nuitées d’affaires
500000
TO = 55.21% dont 66% pour les 4 étoiles et
plus
0
La Champagne
TO = 48.53%
L'Ardenne
Territoires
Reims et sa région représente 34% des nuitées. Troyes et sa région représentent 17% des nuitées.
Seule l’Aube rurale connaît une progression de sa fréquentation.
La plus forte baisse est enregistrée dans le sud Haute-Marne.
Le vignoble de Champagne représente 1 323 850 nuitées.
65.6% des nuitées du vignoble sont d’origines françaises.
Sa fréquentation diminue de -3.7% de nuitées par rapport à 2014.
Sud Haute-Marne
Lac du Der
Aube rural
Troyes et sa région
Nuitées françaises
Plaine champenoise et …
Nuitées étrangères
Epernay, Montagne de …
Reims et sa région
Evolution nuitées 2014/2015
Ardennes rural
Sud Haute-Marne
Ardennes urbain
Lac du Der
0
500 000
1 000 000
15
Aube rural
Ardennes urbain
Nuitées totales
Troyes et sa région
Plaine champenoise et Argonne marnaise
9%
Epernay, Montagne de Reims et Brie
5%
7%
Ardennes rural
Reims et sa région
3%
7%
Reims et sa région
Ardennes rural
Ardennes urbain
-15,0%
-10,0%
-5,0%
34%
17%
8%
0,0%
5,0%
10,0%
Epernay, Montagne de
Reims et Brie
Plaine champenoise et
Argonne marnaise
Troyes et sa région
Aube rural
Lac du Der
10%
Sud Haute-Marne
6
Clientèles
Les Français représentent 71% des nuitées réalisées dans les hôtels et reculent
de -3.8%.
La clientèle étrangère accuse un retrait plus léger de -1.6% de nuitées par rapport
à 2014.
Les Britanniques, avec 31.4% des nuitées étrangères, constitue la première clientèle étrangère. Elle recule de -2.9% de nuitées.
La Belgique, 2ème marché étranger, diminue de -12%.
71% de nuitées françaises
Britanniques, 1ère clientèle étrangère
-1.6% de nuitées étrangères
-3.8% de nuitées françaises
La Champagne-Ardenne attire 29% de nuitées étrangères. Au niveau du Grand-Est,
la proportion de nuitées françaises est moins importante (67%) de part le poids de
l’ancienne région Alsace, qui attire une clientèle plus internationale.
30,0%
25,0%
Variations mensuelle des nuitées de l’hôtellerie de La Champagne et
L’Ardenne selon l’origine géographique 2014/2015
67%
78%
59%
71%
20,0%
15,0%
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Europe
Clientèles lointaines
Août
Septembre
Octobre
Novembre
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
6%
Grand Est
Décembre
-5,0%
-10,0%
Totales
France
Etrangers
-20,0%
Les 4 premiers marchés
2200000
Français
2150000
Français
2100000
2050000
2000000
2 077 817 nuitées
71% des nuitées
-3.7%
1950000
1900000
1850000
1800000
1750000
2010
2011
2012
2013
275000
261 146 nuitées
9% des nuitées
-2.9%
2014
2015
Britanniques
270000
Britanniques
265000
260000
255000
250000
245000
240000
235000
230000
225000
220000
2010
2011
2012
2013
2014
250 000
Belges
178 775 nuitées
6% des nuitées
-11.7%
2015
Belges
200 000
150 000
100 000
50 000
0
2010
2011
2012
2013
120000
Allemands
95 290 nuitées
3.3% des nuitées
+8.3%
2014
2015
Allemands
100000
80000
60000
40000
20000
0
7
35%
Européens
Clientèles lointaines
3%
Français
5,0%
-15,0%
19%
26%
10,0%
0,0%
28%
2010
2011
2012
2013
2014
2015
3%
5%
70%
65%
Tourisme d’Affaires
60%
55%
50%
En 2015, le tourisme d’affaires s’élève à 53.8%. Il perd -1.3
points.
En volume, l’hôtellerie traditionnelle perd 92 810 nuitées
affaires en 2015 par rapport à 2014.
45%
40%
2015
35%
2014
30%
La plus forte part des nuitées d’affaires est enregistrée au
cours du 1er trimestre.
L’Ardenne et la Haute-Marne enregistrent la part des nuitées d’affaires les plus 60,00%
fortes.
Part des nuitées d’affaires dans l’hôtellerie
Tourisme d'affaires
55,00%
50,00%
45,00%
40,00%
35,00%
30,00%
Champagne-Ardenne
La Champagne
L'Ardenne
Aube
Marne
Haute-Marne
Impact Attentats
En janvier dernier, l’Observatoire a mené une enquête auprés des professionnels du tourisme de La Champagne
et de L’Ardenne sur l’impact des attentats de Paris sur la fréquentation touristique. Pour l’hôtellerie, 84.6% des
hôteliers ayant répondu à notre enquête délcaraient que les attentats avaient affectés la fréquentation de leur
établissement.
Echos Tourisme
80
Impact des attentats de Paris janvier 2016
Taux d'occupation journaliers des hôtels
Selon les résultats INSEE, l’hôtellerie de La Champagne et
L’Ardenne accuse un recul de -9% de ses nuitées sur novembre
et décembre. Cette baisse se fait sentir sur le marché français
(-8%) mais plus fortement sur les marchés étrangers (-12.1%).
Comme corroboré dans l’étude ci-dessus, ce sont prioritairement les marchés européens qui sont le plus touchés. Les
séjours des clientèles lointaines étant plus onéreux et réservés plus longtemps en avance. On note tout de même que les
Japonais ont fortement reculé cette fin d’année. Pour les clientèles lointaines, l’effet s’est fait surtout sentir sur décembre.
Si l’on regarde les courbes des taux d’occuaption journaliers,
corrigés des variations saisonnières, on ne note pas de recul
sensible de cet indice sauf lors de la COP 21 début décembre.
75
70
Taux d'occupation des hôtels (en %)
65
60
55
50
45
Moyennes mobiles TO 2015
Moyennes mobiles TO 2014
40
35
30
01-janv.
01-févr.
01-mars
01-avr.
01-mai
01-juin
01-juil.
01-août
01-sept.
01-oct.
01-nov.
01-déc.
Catégories
51% des nuitées sont réalisées dans les établissements 3 à 5 étoiles.
Plus on monte en catégorie, plus la présence des clientèles étrangères est importante. La part de Français passe de
57% pour les 4 étoiles et plus à 80% pour les 1 et 2 étoiles.
Les hôtels de chaîne comptent 74% de nuitées françaises contre 68% pour les hôtels indépendants.
Répartition des nuitées par
catégories
d’hôtels
Nuitées
Part Français / Etrangers des nuitées par
catégorie d’hôtels
Etrangers
Français
Non classés
15%
100%
90%
80%
70%
4 et 5*
17%
60%
50%
40%
1 et 2*
34%
Part des nuitées par type d’hôtel
Indep.
45%
Chaine
55%
30%
20%
10%
0%
1 et 2*
3*
4 et 5*
Non classés
Chaine
Indep.
3*
34%
8
Occupation
Un taux d’occupation quasi-stable...
Taux d’occupation
54.4%
Le taux d’occupation se fixe à 54.4% en Champagne-Ardenne contre 54.9% dans
le Grand Est. Le taux d’occupation en Champagne-Ardenne perd -0.4 point.
Il culmine à 67% en septembre.
T.O. 1 et 2 * = 53.5%
Le taux d’occupation est maximal sur les hôtels de catégories 4 et 5 étoiles (57.2%).
T.O. 3 * = 53.8%
L’Aube enregistre le plus fort taux d’occupation de tous les départements de la
région avec 56.6%.
T.O. 4 et 5 * = 65.5%
T.O. non classés = 49.2%
Taux d'occupation mensuels des hôtels
Evolution du taux d’occupation
Source : INSEE ORTCA 2015
67%
66%
66%
57%
58%
Taux d'occupation
56%
62%
61%
58%
58%
58%
56%
55%
56%
55%
50%
55%
46%
46%
42%
54%
58%
58%
49%
48%
47%
2 014
45%
2 015
42%
41%
54%
53%
2010
2011
70%
2012
2013
2014
2015
Taux d'occupation
60%
Taux d'occupation par catégorie 2015
70%
50%
60%
40%
50%
30%
40%
20%
30%
10%
20%
0%
10%
0%
* et **
***
80%
75%
70%
65%
60%
55%
50%
45%
40%
35%
30%
9
* et **
***
**** et plus
non classés
**** et plus
non classés
Grand Est
Source : INSEE Partenaires régionaux
o Taux d’occupation annuel moyen = 54.9%.
o -0.7 point par rapport à 2014.
o 5.4 points d’écart entre l’Alsace et la Lorraine.
o Plus fort taux d’occupation pour les hôtels de La champagne et de L’Ardenne 4 étoiles et plus.
70
57,2%
Taux d'occupation annuel moyen
65
60
54,9%
54,4%
55
50
51,8%
Taux d'occupation mensuels 2014 / 2015 (en %)
2015
2014
45
40
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
Taux d'occupation par territoire et par catégorie
A.C.A.L.
* et **
70,0%
65,5%
65,0%
53,5% 53,8%
60,0%
55,7%
58,9%
***
**** et plus
Non classés
62,4%
49,2%
48,5%
52,2%
56,9%
59,6%
53,9%
57,2%
62,3%
47,1%
43,4%
55,0%
50,0%
Taux d'occupation mensuels
45,0%
40,0%
Champagne-Ardenne
janvier
février
mars
avril
mai
juin
Alsace
juillet
août
Lorraine
A.C.A.L.
septembre octobre
novembre décembre
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
A.C.A.L.
Durée moyenne de séjour
1,46
1,45
1.45 jour
Durée moyenne de séjour
1,44
1,43
1,42
La durée de séjour se fixe à 1.45 jour contre 1.59 jour en
moyenne sur le Grand-Est.
Elle grimpe à 1.5 jour pour la clientèle française.
1,41
1,40
1,39
La durée moyenne de séjour a progressé régulièrement
depuis 2010 mais cela reste marginal.
1,38
2010
Les hôtels non classés obtiennent la plus longue durée de
séjour.
1,60
2011
2012
2013
2014
2015
Grand Est
Durée moyenne de séjour
1,80
1,55
1,70
1,50
Total
Français
Etrangers
1,60
1,45
1,50
1,40
1,40
1,35
1,30
1,30
1,20
1,10
1,25
1 et 2*
3*
4 et 5*
Non classés
Chaine
Indep.
1,00
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
ACAL
10
Analyse concurrentielle des forces et faiblesses selon les territoires
[Source des données : INSEE ORTCA 2015]
Part volume nuitées
160,0%
Part clientèles
d'Affaires
Part des nuitées 4 à 5
étoiles
140,0%
120,0%
100,0%
80,0%
60,0%
Part des étrangers
Part des nuitées
chaînes
40,0%
20,0%
0,0%
DMS
Part des BRIC
TO
Part des français
Part des Européens
Champagne-Ardenne
La Champagne
L'Ardenne
Aube
Marne
Haute-Marne
Au niveau des départements, L’Ardenne affichent plutôt un avantage au niveau de la part de la clientèle affaires par rapport aux autres
départements de la région (on entend par affaires, tous les séjours qui ne sont pas d’agrément, dont y compris ceux réalisés par les VRP). La
proportion de clientèle française est aussi l’une des caractéristiques fortes de cette destination.
Le département de l’Aube se détache plutôt par le niveau élevé de son taux d’occupation c’est à dire au niveau du rapport entre ses chambres
louées et ses chambres offertes.
L’avantage de la Marne réside plutôt dans sa forte capacité à attirer des clientèles étrangères et notamment les BRIC. Cet avantage est très
nettement identifié. La part des nuitées en hôtels de chaîne, de part la structure de son offre, est là encore sur-représentée.
La Haute-Marne affiche une durée de séjour plus forte que la moyenne régionale notamment grâce à la zone de Bourbonne-les-Bains qui
attirent des longs séjours pour les cures thermales. On note aussi une forte proportion de nuitées françaises ainsi qu’une forte part de nuitées
d’affaires alors qu’elle était la plus faible des 4 départements depuis plusieurs années.
11
s
Chiffres clés
192 204 arrivées
302 901 nuitées
1.58 jours de moyenne de séjour
Taux d’occupation 48.53%
Synthèse par département
Ardennes - 10% des nuitées régionales
Le département des Ardennes recule fortement de -6.5% de nuitées.
La durée de séjour s’élève à 1.58 jours et a gagné +1.8% par rapport à l’an dernier.
La clientèle française recule fortement avec -6.5% de nuitées. Elle représente 79% des nuitées.
La clientèle étrangère recule également de 6.5%, dans les mêmes proportions que la clientèle française. Les Britanniques (+4.7%) et les Allemands (+8.8%)
progressent. Les Belges, première clientèle étrangère du département avec 1 nuitée étrangère sur 3, reculent sensiblement (-20.3%).
Le taux d’occupation se fixe à 48.53%. Il perd 0.5%.
Les nuitées dans les hôtels 3 à 5 étoiles représentent 51% des nuitées.
Les nuitées réalisées dans les hôtels indépendants accaparent 52% des nuitées départementales.
Nuitées
Non classés
8%
Nuitées
350000
51%
4à 5
étoiles
9%
300000
250000
Taux d’occupation
50%
49%
1 à 2 étoiles
42%
200000
150000
48%
47%
46%
100000
45%
3 étoiles
41%
50000
44%
43%
0
2010
2011
2012
2013
2014
2010
2015
Source : INSEE ORTCA 2015
2011
2012
2013
2014
2015
Source : INSEE ORTCA 2015
Source : INSEE ORTCA 2015
Chiffres clés
500 295 arrivées
710 107 nuitées
1.42 jours de moyenne de séjour
Taux d’occupation 58.2%
Aube - 24% des nuitées régionales
La fréquentation des hôtels de l’Aube a enregistré une progression de +1.33% en termes de nuitées. Seul département à enregistrer une hausse de fréquentation grâce au territoire de l’Aube rural.
La durée de séjour s’élève à 1.42 jour et gagne +1.9%.
Les Français sont restés stables (+0.88%) alors que les Etrangers sont venus plus nombreux (+3%).
Les Français représentent 75% des nuitées du département.
Les Britanniques constituent la première clientèle étrangère avec près de 37% des nuitées étrangères. Cette clientèle a gagné encore +1% par rapport à 2014.
Les Allemands (+9%), les Néerlandais (+16%) ont participé à la sensible hausse de fréquentation étrangère.
Le taux d’occupation se fixe à 58.2%. Il perd -1.4 point puisque l’offre en chambre a cru plus fortement que la demande en chambres. L’Aube affiche le taux
d’occupation le plus élevé de tous les départements de La Champagne et de L’Ardenne.
Les nuitées dans les établissements 3 à 5 étoiles représentent 41% des nuitées réalisées dans l’Aube.
Les nuitées réalisées dans les hôtels indépendants représentent 44% des nuitées départementales.
Nuitées
Nuitées
Nuitées
Taux d'occupation
57,2%
350 000
57,0%
300 000
56,8%
non classés
22%
250 000
56,6%
1 à 2 étoiles
37%
200 000
56,4%
56,2%
150 000
4 à 5 étoiles
18%
100 000
56,0%
55,8%
50 000
0
2010
2011
2012
Source : INSEE ORTCA 2015
2013
2014
2015
3 étoiles
23%
Source : INSEE ORTCA 2015
55,6%
2010
2011
2012
2013
2014
2015
Source : INSEE ORTCA 2015
12
13
Chiffres clés
1 077 765 arrivées
1 562 203 nuitées
1.45 jours de moyenne de séjour
Taux d’occupation 55.7%
Marne - 54% des nuitées régionales
La fréquentation des hôtels de la Marne a enregistré un retrait de -3.4% de nuitées.
La durée de séjour s’élève à 1.45 jour et est restée stable (+0.4%).
Les Français, qui représentent 68% des nuitées, ont perdu -3.8%. Les Etrangers affichent un recul de nuitées (-2.5%).
Les Britanniques restent la première clientèle avec 32.5% des nuitées étrangères. Ils ont reculé de -3.4%.
Le taux d’occupation se fixe à 55.74%. Il perd 1.1%.
57% des nuitées sont réalisées dans les chambres 3 à 5 étoiles.
60% des nuitées sont réalisées dans les hôtels de chaîne.
Nuitées
1650000
60,00%
non classés
13%
1600000
59,00%
1 à 2 étoiles
30%
1550000
1500000
58,00%
57,00%
4 à 5 étoiles
21%
56,00%
1450000
55,00%
3 étoiles
36%
1400000
54,00%
1350000
2010
2011
2012
2013
2014
53,00%
2015
Source : INSEE ORTCA 2015
2010
Source : INSEE ORTCA 2015
2011
2012
2013
2014
2015
Source : INSEE ORTCA 2015
Chiffres clés
233 077 arrivées
333 586 nuitées
1.43 jours de moyenne de séjour
Taux d’occupation 48%
Haute-Marne - 12% des nuitées régionales
La fréquentation des hôtels de Haute-Marne a enregistré un fort retrait de fréquentation (-7.95% de nuitées).
La durée de séjour s’élève à 1.43 jour et diminue fortement en 2015 (-6.7%).
Cette perte de nuitées est la conséquence à la fois de la clientèle française (-10.2%) et de la clientèle étrangère (-0.6%). Les Français représentent 75% des
nuitées départementales.
La clientèle belge est la première clientèle (24.6% des nuitées des nuitées étrangères). Elle recule de -3.5% de nuitées. Les Britanniques (-3.46%) affichent également un fort retrait de fréquentation. A l’inverse, les Néerlandais progressent (+14%). Le taux d’occupation se fixe à 48%, il gagne +1.9% grâce à une baisse de
l’offre plus forte que la baisse de la demande en chambres.
Les nuitées 3 à 5 étoiles représentent 41% des nuitées réalisées dans ce département.
La part des nuitées dans les hôtels indépendants (59%) est supérieure aux nuitées des hôtels de chaîne.
Nuitées
1 650 000
52,0%
1 600 000
4 à 5 étoiles
0%
1 550 000
51,0%
non classés
18%
50,0%
1 à 2 étoiles
41%
1 500 000
1 450 000
49,0%
48,0%
47,0%
1 400 000
3 étoiles
41%
1 350 000
2010
2011
Source : INSEE ORTCA 2015
2012
2013
2014
2015
46,0%
45,0%
2010
Source : INSEE ORTCA 2015
2011
2012
2013
Source : INSEE ORTCA 2015
2014
2015
Grand Est
[ Source : I.N.S.E.E. Observatoires Régionaux du Tourisme]
Offre
Source : INSEE partenaires régionaux
Chambres
Hôtels
Chambressoit 6.9% du national
Hôtels
***
32%
Lorraine
32%
Alsace
43%
*
4%
*****
1%
sans étoile
****
18%
13%
*
6%
**
24%
Chambres
Lorraine
31%
*****
1%
sans étoile
18%
*
6%
****
13%
Alsace
46%
**
24%
ChampagneArdenne
23%
***
38%
ChampagneArdenne
25%
**
28%
90 042 lits
soit 6.9% du national Hôtels
45 021 chambresHôtels
1 371 hôtels
Hôtels
soit 7.48% du national
*****
1%
****
sans étoile
7%
28%
Lits
Lorraine
31%
Alsace
46%
ChampagneArdenne
23%
***
38%
Capacité en chambres d’hôtels par catégorie
Source : INSEE DGE Partenaires régionaux
Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne
4 620
2 030
non classées
*
**
***
****
*****
Fréquentation
Répartition des nuitées selon le territoire
et l’origine de la clientèle
67%
78%
59%
71%
Nuitées totales
Répartition des nuitées
28%
19%
Lorraine
28%
35%
26%
Européens
Clientèles lointaines
3%
Français
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
6%
ACAL
ChampagneArdenne
22%
Source : INSEE
o 13.4 millions de nuitées (50% en Alsace)
o +0.26% de nuitées par rapport à 2014
o 67% de nuitées Françaises, 28% d’Européens, 5% de clientèles
lointaines.
17,08%
3%
Evolution 2014/ 2015 des nuitées ACAL
5%
Alsace
50%
0,26%
0,26%
Total
Français
35,0%
30,0%
20,0%
15,0%
10,0%
5,0%
0,0%
-5,0%
-10,0%
-15,0%
Clientèles lointaines
Clientèles
lointaines
Répartition des nuitées Français / Etrangers selon le territoire
Français
Europe
25,0%
Europe
-2,07%
Evolution mensuelle des nuitées
Toutes nationalités
Etrangers
29%
Etrangers
33%
ACAL
Champagne-Ardenne
Français
67%
Français
71%
Etrangers
41%
Etrangers
22%
Alsace
Français
59%
Lorraine
Français
78%
14
Les 4 premiers marchés
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
Français
Français
Français
2 077 817
3 978 599
2 927 183
56% de nuitées en *** et plus
8 983 597 nuitées
67% des nuitées
+0.26%
non classés
13%
**** et plus
17%
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
Allemands
Allemands
Allemands
95 290
696 459
Champagne-Ardenne
139 062
Alsace
930 811 nuitées
6.95% des nuitées
-1.2%
* et **
31%
Nuitées par
catégorie
***
39%
Parfait équilibre des nuitées
chaînes / indépendants
Lorraine
Belges
Belges
Belges
178 775
460 204
170 682
809 661 nuitées
6% des nuitées
-3.9%
Nuitées par
type d'hôtel
Indép.
50%
Champagne-Ardenne
Alsace
Chaîne
50%
Lorraine
Britanniques
Britanniques
Britanniques
261 146
143 329
97 468
501 942 nuitées
3.75% des nuitées
-6.7%
BRIC et clientèles lointaines
o 625 893 nuitées dont 70% en Alsace.
o 57% des nuitées lointaines sont originaires d’Asie / Océanie.
Clientèles lointaines
o Près de 108 000 nuitées nuitées chinoises soit autant que de nuitées espagnoles.
ACAL
Lorraine
17%
ChampagneArdenne
13%
Alsace
70%
Champagne- 107 599 nuitées chinoises
Ardenne +73% de nuitées entre 2014
et 2015
9%
Afrique
4%
Ameriques N &
Lorraine
S
39%
44%
Nuitées
chinoises
Asie-OceanieAustr.
57%
Alsace
47%
Taux d’occupation
57,2%
Taux d'occupation annuel moyen
o
o
o
o
Taux d’occupation annuel moyen = 54.9%.
-0.7 point par rapport à 2014.
5.4 points d’écart entre l’Alsace et la Lorraine.
Plus fort taux d’occupation pour les hôtels champardennais 4 étoiles et plus.
54,9%
54,4%
51,8%
Champagne-Ardenne
Nuitées d’affaires
NB. : données INSEE, faible taux de réponse en chambres.
Lorraine
A.C.A.L.
Saisonnalité des nuitées d'affaires
700000
600000
500000
o 6.5 millions de nuitées d’Affaires
o 48.5% des nuitées
Alsace
800000
Champagne-Ardenne
Alsace
Lorraine
A.C.A.L.
400000
300000
200000
100000
0
janvier
février
mars
avril
mai
juin
juillet
août
septembre
octobre
novembre décembre
Les performances économiques de l’hôtellerie
[ Source : MKG Hospitality ORTCA ORTA]
La Champagne et L’Ardenne enregistre en 2015 un RevPar de 40.8 € H.T., toutes
catégories confondues. Le RevPar pour la France de Province est de 43.9 €. La
grande région ACAL affiche un Revpar en 2015 de 38.8 € H.T..
Pour L’Ardenne, le RevPar se fixe à 30.2 € H.T. et pour La Champagne à 41.9 €
H.T..
40.8 € H.T.
+2% entre 2014 / 2015
Les résultats vont de 24.7 € pour les catégories super-économiques, 37.2 € pour
les économiques à 58 € pour les moyen de gamme.
70,0
60,0
RevPar
Champagne-Ardenne
30,0
42,0
40,0
20,0
38,0
10,0
36,0
2014
40,0
44,0
ACAL
2015
50,0
0,0
France de Province
CHAMPAGNESuper-éco
ARDENNE
34,0
CHAMPAGNEEconomique
ARDENNE
CHAMPAGNEmoyen
de gamme
ARDENNE
55
32,0
GLOBAL
Toutes
catégories
CHAMPAGNEARDENNE
Nuitées
50
Picardie
Bourgogne
REVPAR (en €)
45
40
35
30
2013
25
Une saisonnalité calquée sur la fréquentation
2014
2015
20
La saisonnalité du RevPar suit la courbe de la
fréquentation.
Le RevPar 2015 a été quasiment tous les mois
supérieurs à celui de 2014 grâce à la hausse des prix.
Variations du RevPar
Champagne-Ardenne
4,0%
3,5%
Evolution
Le RevPar de Champagne-Ardenne progresse de 2%
contre +3.5% en moyenne France de Province.
En région ACAL, le RevPar est stable (+0.1%).
3,0%
2,5%
2,0%
1,5%
ACAL
1,0%
France de Province
0,5%
0,0%
L’Ardenne affiche une progression la plus forte à +7%
contre +1.7% pour La Champagne.
Picardie
15
Bourgogne
Les territoires
Epernay, Montagne de Reims et Brie affiche le RevPar le plus important avec 54.2 € H.T. grâce à un prix moyen très élevé. Le vignoble
suit ensuite avec 46.8 €.
Les RevPar les plus bas sont enregistrés sur la Haute-Marne (26.9
€), Plaine champenoise (29.7 €) et L’Ardenne (30.2 €).
Troyes et sa région, affiche un RevPar relativement bas par rapport
à Reims à cause de prix moyens faibles.
Epernay, Montagne de Reims
et Brie
54.2 €
Le vignoble
champenois
Reims et sa
46.8 €
région
45.8 €
Les plus fortes progressions du RevPar ont été enregistrées dans les
Ardennes et à Epernay, Montagne de Reims et Brie.
A l’inverse, seule Plaine champenoise et l’Argonne marnaise connaît
un recul de son RevPar (-1.4%) à cause d’un retrait de sa fréquentation par rapport à l’année 2014, première année du centenaire de
la Grande Guerre.
RevPar 2015
Variations RevPar 2014/2015
Ardennes
Ardennes
60,5
Troyes
50,5
Aube
8,0%
7,0%
6,0%
5,0%
4,0%
3,0%
2,0%
1,0%
0,0%
-1,0%
-2,0%
Troyes
40,5
30,5
Reims et sa région
20,5
Marne
Reims et sa région
10,5
0,5
Le vignoble champenois
Haute-Marne
Plaine champenoise et
Argonne Marnaise
La Champagne
Aube
Marne
Le vignoble champenois
Haute-Marne
Plaine champenoise et
Argonne Marnaise
La Champagne
Epernay, Brie et montagne
de Reims
Epernay, Brie et montagne de
Reims
Les métropoles
RevPar
Reims et sa région
70,0
60,0
Reims et sa région
2015
50,0
2014
40,0
Reims et sa région connaissent un bon RevPar de 45.8 € H.T. grâce aux prix
élevés.
Le RevPar varie de 25 € pour les catégories surper-économiques, à 38.2 €
pour les économiques à 64.6 € pour les moyen de gamme.
Le RevPar des catégories les plus élevées a davantage progressé grâce à la
hausse des prix.
La saisonnalité du RevPar suit la courbe de fréquentation. Les hôteliers de
Reims semblent davantage que la moyenne régionale mener une politique
de yield management pour remplir leurs hôtels.
30,0
20,0
10,0
0,0
Reims et sa région Reims et sa région Reims et sa région GLOBAL Reims et
super éco
economique
moyen de gamme
sa région
RevPar Reims
60,0
55,0
50,0
45,0
2013
40,0
2014
35,0
2015
30,0
Troyes et sa région
100,0
80,0
Troyes et sa région affichent un RevPar de 41.2 €, assez faible par rapport
à Reims et ceci malgré un taux d’occupation le plus fort de la région et
supérieur à la moyenne France de province. Ceci est la conséquence de
prix beaucoup moins élevés qu’à Reims et surtout une quasi-absence de
variabilité du prix.
Le RevPar s’affiche à 31.5 € pour les super-éco et économiques à 59.5 €
pour les hôtels de catégorie moyen de gamme.
Le RevPar progresse de +1.1% par rapport à 2014. Ce sont les catégories
les plus élevées qui progressent le plus (+5.6%) alors que les catégories
super économiques ou économiques reculent de 2.6%.
Troyes et sa région
90,0
70,0
2015
2014
60,0
50,0
40,0
30,0
20,0
10,0
0,0
Troyes et sa région Super Troyes et sa région moyen
éco/ économique
de gamme/haut de
gamme
RevPar
Troyes et sa région
60,0
50,0
40,0
30,0
20,0
10,0
0,0
16
GLOBAL Troyes et sa
région
2013
2014
2015
La Champagne
Revenu par
chambre
RevPar 2015 = 41.9 € H.T.
Evolution 2014/2015 = +1.7%
L’Ardenne
55
50
RevPar = 30.2 €
Evolution 2014/2015 = +7%
Reims et sa région
REVPAR (en €)
45
40
35
55
30
50
25
La Champagne
45
REVPAR (en €)
RevPar = 45.8 € H.T.
Evolution 2014/2015 = -2.2%
Champagne-Ardenne
20
110
30
Champagne-Ardenne
L'Ardenne
20
90
REVPAR (en €)
35
25
100
80
70
60
50
40
Champagne-Ardenne
30
Epernay, brie et montagne de Reims
20
Plaine champenoise et Argonne
marnaise
RevPar = 29.7 €
Evolution 2014/2015 = -1.4%
Epernay, Montagne de
Reims et Brie
RevPar = 54.2 €
Evolution 2014/2015 = +5.8%
55
50
110
REVPAR (en €)
45
100
90
REVPAR (en €)
40
80
40
35
70
30
60
25
50
Champagne-Ardenne
Plaine champenoise et Argonne Marnaise
20
40
Champagne-Ardenne
30
Epernay, brie et montagne de Reims
20
Marne
RevPar = 44.4
Evolution 2014/2015 = +2.3%
60
55
REVPAR (en €)
50
45
40
35
30
25
20
Champagne-Ardenne
Marne
Le vignoble champenois
RevPar = 46.8 €
Evolution 2014/2015 = +2.7%
60
55
Haute-Marne
RevPar = 26.9 €
Evolution 2014/2015 = +1.8 %
45
40
35
30
55
Champagne-Ardenne
25
Le vignoble champenois
20
50
REVPAR (en €)
45
40
35
30
25
Champagne-Ardenne
Haute-Marne
20
Aube
Revpar = 41.1 €
Evolution 2014/2015 = +0.7%
55
Troyes et sa région
RevPar = 41.2 €
Evolution 2014/2015 = +1.1%
55
50
50
45
45
40
REVPAR (en €)
REVPAR (en €)
REVPAR (en €)
50
35
30
25
20
40
35
Champagne-Ardenne
30
Aube
25
Champagne-Ardenne
Troyes et sa région
20
17
Crédit Photo : photographes contextes.
com
La clientèle des hôtels
Crédit photo : Photovoir
[Source des données : EUREMA ORTCA]
CSP supérieurs
Français, Britanniques
Profil de la clientèle
La clientèle des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne est âgée : plus de 56.7% de la population a plus de 50 ans. Les moins de 25 ans ne
représentent que 4.3% de la population.
Les hôtels de La Champagne et de L’Ardenne attirent en priorité des catégories aisées : des cadres (25.9%) ; des retraités (24.4%) des employés
(19.2%).
Les Français représentent 35.8% des séjours.
Les Français sont d’origine proche géographiquement 32.6% d’Ile-de-France, du Nord-Pas-de-Calais 11.7% et Rhône-Alpes, 10%.
Les Britanniques sont la première clientèle avec 25.7% des séjours. La 2ème clientèle est la clientèle Belge avec 15% des séjours.
La saisonnalité de la fréquentation des hôtels suit celle de l’ensemble des séjours en hébergements marchands étant donné le poids de l’hôtellerie
traditionnelle de La Champagne et de L’Ardenne (73% des séjours).
Les couples représentent 64.2% des ménages soit 2.5 points de plus que sur l’ensemble des hébergements marchands. Les personnes seules
sont très peu présentes : 5.3%. Le nombre moyen d’enfants de moins de 15 ans par famille est de 1.7. La voiture personnelle est très présente
mais évidemment la part des camping-car est importante.
Comportement touristique et satisfaction
18
Pour plus de 58.8% de la population touristique, ce séjour est le premier dans notre région. La Champagne et L’Ardenne continue d’attirer de
nouveaux clients. Pour les habitués, 62.8% étaient venus dans les 3 dernières années.
Les court-séjours (1 à 3 nuits) représentent 79.1% des séjours décrits.
La Champagne et L’Ardenne attire en priorité par sa gastronomie et ses vins
Pour 54.5% des séjours, la Champagne et L’Ardenne était la destination finale de leur séjour.
Les touristes en hôtels choisissent la région en premier lieu pour sa gastronomie et ses vins (51.2%), le patrimoine historique (40%) et la beauté
des sites et des paysages (37.7%).
Les touristes hébergés en hôtels se dirigent prioritairement vers : les sites touristiques à 65.2% ; les visites de caves et achat de champagne
(51.6%) ; la détente, le repos (39.8%) ; les promenades et randonnées pédestres (32.2%).
Source : Enquête Marketing des Clientèles
Pour en savoir plus...téléchargez la fiche Enquête
Marketing des Clientèles sur notre site internet
Hôtel Le Marius
Crédit Photo : Le Marius
s
E-réputation des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne
Les résultats présentés ci-après sont issus d’une étude de l’observatoire
sur les avis des clients des hôtels de L’Ardenne et de La Champagne.
Pour découvrir l’intégralité de l’étude, téléchargez l’Echos Tourisme
«L’E-réputation des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne» - Janvier
2016 ou retrouvez l’article dans la revue espaces et loisirs n°329 mars
/ avril 2016.
Le web 2.0 a progressivement bouleversé les habitudes des clients des hôtels. Alors que, dans le passé, les guides et le bouche à
oreille décidaient du succès d’un établissesement sur internet. Et, contrairement à ce que l’on croit, les avis sont globalement positifs.
Selon une analyse de Tripadvisor sur 100 millions d’avis, la note moyenne est 4,08/5 – autrement dit, 75 % des avis laissés sur cette
même plate-forme sont notés 4/5 ou 5/5. C’est aujourd’hui l’e-réputation qui règne sur les réservations. Les touristes ne font plus
confiance au discours officiel. Une e-réputation est déterminée par les informations disponibles en ligne sur l’établissement. Quand il
s’agit de réserver une chambre, les informations les plus décisives sont les avis de clients, dont l’impact est d’autant important qu’ils
apparaissent sur des sites connus comme Tripadvisor, Expedia, etc.
Se fier aux commentaires, aux classements et aux notes sur les plates-formes d’avis de consommateurs est devenu un réflexe pour
des millions de consommateurs dans le monde. S’agissant de l’hôtellerie, 90 % des internautes se rendent sur internet pour choisir
leur hôtel, selon Médiamétrie. Les avis sur un hôtel, qu’autrefois les clients ne pouvaient communiquer qu’à leurs amis, ont désormais
une por- tée mondiale. Dans la décision d’achat, ces avis sont quasi au même niveau que les guides tou- ristiques prestigieux. Les
établissements les mieux cotés affichent désormais sur leur devanture leurs récompenses et distinctions obte- nues sur Tripadvisor.
Ce “nouveau pouvoir” des consommateurs fait parfois peur aux éta- blissements de l’industrie touristique. Ils crai- gnent de ne plus
maîtriser leur communica- tion et de devenir les victimes de ce nouveau système. Pourtant, ce nouveau phénomène ne doit pas être
vu négativement, mais comme une chance qui permet aux établissements proposant des prestations de qualité de se diffé- rencier
et d’être reconnus par les touristes. Selon Thomas Yung, fondateur d’Artiref, “un établissement qui gagne un point dans sa nota- tion
sur Tripavisor augmente de 11,2 % son chiffre d’affaires(1)”.
Les hôteliers ont tout intérêt à gérer de façon “proactive” ces avis, c’est-à-dire à (re)prendre la main sur ce que dit le client de son
établissement. Si chaque établissement doit analyser sa réputation sur internet, cette analyse doit également être faite à l’échelle
d’une marque de destination. C’est ce qu’a fait l’Observatoire régional du tourisme de Champagne-Ardenne pour les deux marques
de destination que sont L’Ardenne et La Champagne. Considérant que l’image des hôtels est un élément fondamental de l’image de
la destination, l’étude s’est appuyée sur les avis des clients sur des sites majeurs de réservation d’hôtels.
L’étude a été réalisée en trois temps :
– mesure de la satisfaction et de la recommandation, segmentée selon les territoires de chaque marque de destination et selon les
dif férents types d’hôtel (classement, prix…) ;
– analyse qualitative de 4 321 commentaires, toujours segmentée selon les territoires et les types d’hôtel ;
– analyse corrélée des deux analyses précédentes pour identifier les facteurs discriminants déclenchant le cercle vertueux de la
recommandation.
L’Observatoire régional du tourisme de Champagne-Ardenne a collecté sur les sites Expedia, Tripadvisor et Booking, sites majeurs
incontournables(2), plus de 4 300 commentaires sur les hôtels de La Champagne et de L’Ardenne. Tous les hôtels présents sur
ces sites ont été intégrés dans l’étude. L’Observatoire est remonté au maximum deux ans en arrière afin de ne pas biaiser les résultats et de pouvoir prendre en compte les travaux éventuels réalisés par les établissements.
Au total, l’Observatoire régional du tourisme de Champagne-Ardenne a collecté 4 321 commentaires, notes de recommandation et
prix des chambres sur 216 hôtels, soit sur 65,5 % des hôtels de La Champagne et de L’Ardenne. Seuls les commentaires en français
ont été collectés. Il s’agit d’avis laissés par des Français ou des Belges, qui représentent ensemble 78,6 % des nuitées des hôtels
de la zone étudiée.
Trois grands enseignements peuvent être tirés de cette étude. Tout d’abord, si la présence d’hôtels de chaîne dans une destination rassure le client, elle peut aussi être une source de frein à la recommandation. Les clients auront une plus forte propension à recommander un hôtel de charme indépendant qu’un hôtel de chaîne “sans surprises”. Les hôtels de charme font
la typicité de la destination. Ensuite, plus on monte en catégorie, plus les notes de recommandation et les avis deviennent
élogieux et sortent du seul cadre de la description technique. Là encore, si un hôtelier soigne son hôtel et ses prestations
de service, il peut créer, pour lui et son territoire, un cercle vertueux d’e-réputation et générer du chiffre d’affaires supplémentaire. Enfin, l’accueil et la relation humaine restent la condition de la réussite de la satisfaction. Car un touriste, même
s’il lit les avis sur internet, même s’il réserve sur son ordinateur, veut vivre une expérience de séjour, un rapport à l’autre,
un échange, une expérience humaine…
19
Dépenses et Retombées économiques
de l’hôtellerie
[Source des données : INSEE MKG HOSPITALITY EUREMA KANOPEE ORTCA]
191 € par nuitée et par personne
70.7 millions d’euros de
retombées directes
Dépenses
La dépense en hôtellerie traditionnelle par nuitée et par personne, toutes
dépenses confondues, s’élève à 191 € (réestimation 2015).
73.9 millions de retombées
indirectes
Structure dépenses en hôtellerie
Source : Enquête Marketing des Clientèles 2008 EUREMA ORTCA
C’est le poste hébergement qui accapare la plus forte partie de la dépense.
Les touristes dépensent relativement plus en restaurant et en souvenirs /
produits locaux quand ils se rendent dans les hôtels de la région que sur
l’ensemble des hébergements marchands.
Notons également que la dépense en souvenirs / produits locaux
des touristes hébergés en hôtels est plus forte que la dépense en
hébergement pour les touristes en hôtellerie de plein air.
loisirs
8%
transport
6%
courses
5%
Retombées économiques
L’hôtellerie traditionnelle rapporte à l’économie locale
70,7 millions d’€ de retombées économiques directes.
La Champagne accapare 90.6% des retombées directes.
Les retombées indirectes (c’est à dire dans les activités
non caractéristiques du tourisme) générées par
l’hôtellerie s’élève à 73,9 millions d’€ dont 91.6% sur la
seule Champagne.
souvenirs
17%
hébergement
37%
restauration
27%
Indicateurs de performances économiques de l’hôtellerie
[Source des données : Protourisme OBSERVATOIRE REGIONAL DU TOURISME]
La Champagne
L’Ardenne
Retombées hébergements
Retombées hébergements
- 1 lit hôtelier génère 2 237 € de retombées sur le territoire
- 1 lit hôtelier génère 2 776 € de retombées sur le territoire qui l’accueille
qui l’accueille en termes de dépenses d’hébergement
Retombées directes
sur activités caractéristiques du tourisme
(hébergements + équipements de loisirs)
Retombées directes
sur activités caractéristiques du tourisme
(hébergements + équipements de loisirs)
- 1 lit hôtelier génère 2 596 € de retombées économiques
- 1 lit hôtelier génère 3 522 € de retombées économiques sur les activités caractéristiques du tourisme
sur les activités caractéristiques du tourisme
Retombées indirectes
sur activités non caractéristiques du tourisme
(restauration, commerces, transport,...)
Retombées indirectes
sur activités non caractéristiques du tourisme
(restauration, commerces, transport,...)
- 1 lit hôtelier génère 3 721 € de retombées économiques - 1 lit hôtelier génère 2 446 € de retombées économiques
sur les activités non caractéristiques du tourisme
sur les activités non caractéristiques du tourisme
Eléments de méthodologie
Les données traitées dans ce cahier sont issues d’une enquête INSEE DGCIS ORTCA, MKG
HOSPITALITY, Méthode d’évaluation des retombées économiques Protourisme.
Pour toute publication de données, merci d’indiquer les sources INSEE DGCIS ORTCA.
Pour toute reproduction de ce cahier, merci d’indiquer les sources «Cahier de l’hôtellerie 2016,
Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne n°156, avril 2016».
90.6% de taux de réponse en
chambres dans l’enquête INSEE
2015 soit + 2 points par rapport
à 2014.
L’enquête de fréquentation est menée sur l’année tous les mois. L’enquête est quasi-exhaustive
en champagne-Ardenne.
Le nouveau classement des hôtels a été lancé le 1er juillet 2010 pour remplacer le classement
de 1993. Le classement d’un hôtel obtenu avant le 24 juillet 2012 n’est plus valable et doit être
renouvelé selon la nouvelle procédure au plus tard le 31 décembre 2012.
Le taux de réponse en chambre de l’enquête INSEE de La Champagne et de L’Ardenne s’élève
à 90.6%. La Champagne et L’Ardenne se plaçait en 5ème place en terme de taux de réponse en
chambre en 2014.
Données I.N.S.E.E. et données MKG Hospitality
Arrivées = nombre de clients qui séjournent une ou plusieurs nuits consécutives dans le même hébergement.
Nuitées = nombre total de nuits passées par les clients dans un hébergement. Ainsi, un couple séjournant 3 nuits consécutives dans le même hébergement
correspondra à 6 nuitées.
Durée moyenne de séjour = rapport entre les nuitées et les arrivées
Taux d’occupation = indicateur obtenu en divisant le nombre d’emplacements occupés par le nombre d’emplacements effectivement offerts (ou
disponibles). Le quotien est ensuite multiplié par 100 pour obtenir un pourcentage. Ce taux peut être calculé pour l’ensemble du mois ou pour chaque jour
de celui-ci.
Chambres offertes= nombre de chambres effectivement offertes, multipliées par le nombre de jours d’ouverture.
Prix moyen: Chiffre d’affaires hébergement divisé par le nombre de chambres vendues
RevPAR: Taux d’occupation multiplié par le prix moyen ou CA hébergement divisé par le nombre de chambres disponibles
Chambres occupées: Ensemble des chambres louées par l’hôtel, y compris les gratuités
Chiffre d’affaires: Seul le chiffre d’affaires hébergement est utilisé dans les traitements. Le chiffre d’affaires restauration n’est
pas pris en compte.
Evolution (points ou %): Hausse ou baisse comparée à la même période de l’année précédente
Taux de TVA appliqué sur l’hébergement AVANT janvier 2012 : 5,5%
Taux de TVA appliqué sur l’hébergement de janvier 2012 à décembre 2013 : 7%
Taux de TVA appliqué sur l’hébergement depuis janvier 2014 : 10%
Pour l’étude MKG Hospitality, par souci de clarté et de cohérence, la catégorie d’hôtels prise en compte est établie en fonction de l’ancien classement
correspondant à un certain type de produit. La catégorie super-économique correspond aux établissements anciennement classés 0/1*, la catégorie économique aux établissements classés 2*, la catégorie moyen de gamme aux établissements classés 3* et la catégorie haut de gamme aux établissements
classés 4*.
Prix moyen et RevPAR sont donnés hors taxes.
20
Pour nous contacter :
Observatoire Régional du Tourisme
5, rue de Jéricho
BP 50319
51013 CHALONS EN CHAMPAGNE CEDEX
03 26 21 85 80
03 26 21 85 90
http://observatoire-tourisme-champagne-ardenne.com
www.tourisme-champagne-ardenne.com
observatoire@tourisme-champagne-ardenne.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
9 111 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler