close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Caux-Maritime - Pôle Emploi

IntégréTéléchargement
STATISTIQUES,
ÉTUDES &
ÉVALUATION
Pôle emploi
NORMANDIE
Avril 2016
Avril 2015
ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D'ŒUVRE 2016
Bassin de Caux-Maritime
2 064 projets de recrutement sont émis pour l'année 2016 dans le bassin de
Caux-Maritime (4% des intentions d'embauche de la région). Ce potentiel
d'embauches diminue de 645 par rapport à 2015.
11,7% des établissements du bassin prévoient de recruter en 2016, soit l'une
des plus faibles propensions à recruter de la région (15,8% en moyenne
régionale).
29% des embauches sont jugées difficiles à pourvoir, soit une proportion
inférieure à la moyenne régionale (32%).
46% des besoins de recrutement sont saisonniers, soit une proportion parmi
les plus fortes de la région (36% en moyenne normande). Elle progresse par
ailleurs de 11 points par rapport à 2015. Ceci est notamment lié au fort
besoin pour le métier artistes et professeurs d'art.
CHIFFRES CLÉS
11,7% des établissements
du bassin ont l'intention de
recruter
20% des projets
d'embauche dans des
établissements de 200
salariés ou plus
61% des projets dans les
services
29% des postes jugés
difficiles à recruter, 46%
des besoins ont un
caractère saisonnier
2 064
projets de
recrutement
en 2016
PROFIL DES ÉTABLISSEMENTS QUI RECRUTENT
Un recrutement sur cinq est prévu dans des établissements de 200 salariés et plus.
Dans le bassin de Caux Maritime, un projet sur cinq émane d'établissements de 200 salariés ou plus. Cela
représente 422 intentions d'embauche. Le potentiel d'embauches de ces établissements diminue toutefois de 375
par rapport à 2015, leur part dans l'ensemble des projets passe ainsi de 29% à 20% pour 2016 mais demeure
supérieure à la moyenne régionale (16%).
Les établissements de moins de 10 salariés sont les seuls à envisager plus d'embauches qu'en 2015 : leur potentiel
varie ainsi de 1 089 à 1 118 en un an.
Établissements de moins de 10 salariés
9% des établ is s ements prévoient
de recruter, pour 1 118 intenti ons
de recrutement
Répartition des projets d'embauche par taille d'établissement
54% des projets d'emba uche
540
Établissements de 10 à 49 salariés
422
408
21% des établ is s ements prévoient
de recruter, pour 323 i ntentions de
recrutement
16% des projets d'emba uche
245
Établissements de 50 à 199 salariés
170
33% des établ is s ements prévoient
de recruter, pour 201 i ntentions de
recrutement
154
78
47
10% des projets d'emba uche
0 sal.
1 à 4 sal. 5 à 9 sal. 10 à 19
sal.
20 à 49
sal.
50 à 99 100 à 199 200 sal.
sal.
sal.
ou plus
Source : enquête BMO 2016 – Pôle emploi Normandie/CRÉDOC
Établissements de 200 salariés ou plus
54% des établ is s ements prévoient
de recruter, pour 422 i ntentions de
recrutement
20% des projets d'emba uche
DYNAMIQUE DE L'EMPLOI PAR SECTEUR D'ACTIVITÉ
6 besoins en main-d'œuvre sur 10 sont liés à des
activités de services.
Dans le bassin de Caux-Maritime, 1 262 projets
de recrutement émanent d'établissements de
services, soit 61% des projets de recrutement du
bassin. Malgré une hausse de 7 points par
rapport à 2015, cette proportion demeure
inférieure à la moyenne régionale (68%).
Comme en 2015, 17% des besoins émanent de
l'industrie agroalimentaire / agriculture, soit une
proportion toujours supérieure à la moyenne
normande (8% pour 2016).
208 intentions d'embauche sont formulées par
les établissements de l'industrie
manufacturière, soit 10% des besoins recensés
dans le bassin (8% en région) et 100 projets de
moins par rapport à 2015.
Répartition des intentions d'embauche par secteur d'activité
Industrie
agroalimentaire
et agriculture
17%
Industrie
manufacturière
10%
Construction
6%
Services
61%
Commerce
6%
Source : enquête BMO 2016 – Pôle emploi Normandie/CRÉDOC
Enquête Besoins en Main-d'œuvre 2016 - Bassin de Caux-Maritime
2
LES MÉTIERS LES PLUS RECHERCHÉS
Les métiers de la vente, du tourisme et des services restent en tête des métiers les plus recherchés, avec 35% des
intentions d'embauche.
F o nct io ns ad minist r at ives : 12 1
Agent s d'accueil et d'inf ormat ion, st andardist es : 57
Encad rement : 2 6 3
Secrét aires bureaut iques et assimilés (y compris secrét aires médicales) : 42
Art ist es, prof esseurs d'art (musique, danse, spect acles) : 200
Agent s administ rat if s divers (saisie, assist anat RH, enquêt es…) : 17
Cadres des ressources humaines et du recrut ement : 11
Employés de la compt abilit é : 4
Techniciens des services administ rat if s, juridiques, du personnel (y compris
Prof esseurs du secondaire : 7
clercs) : 1
Ingénieurs et cadres d' ét udes, R et D en inf ormat ique, chef s de projet s
inf ormat iques : 6
Ingénieurs et cadres d' administ rat ion, maint enance en inf or mat ique :
T echni ciens et emp lo yés : 6 0
6
Techniciens et agent s de maî t rise de la maint enance et de l'environnement :
26
O uvr ier s d e l' ind ust r i e : 3 4 6
Agent s de maî t rise en ent ret ien : 15
3%
Agent s de maî t rise et assimilés en f abricat ion mécanique : 5
Ouvrier s non qualif iés des indust ries agro-
6%
aliment air es : 171
Agent s de maî t rise et assimilés des indust ries de process (encadrement
Agent s qualif iés de laborat oir e ( t echniciens,
d'équipe) : 4
ouvrier s et agent s) : 41
13%
Chef s de chant ier, conduct eurs de t ravaux (non cadres) : 3
Soudeurs : 24
35%
Ouvrier s qualif iés polyvalent s d' ent r et ien du
bât iment : 17
Ouvrier s non qualif iés mét allerie, ser rurerie,
V ent e, t o ur i sme et ser vi ces : 718
mont age ( y compr is r épar at eur s) : 13
Agent s d'ent ret ien de locaux (y compris ATSEM) : 135
17%
Serveur s de caf és, de rest aur ant s et commis : 128
Ouvr iers non qualif iés du second œuvre du bât iment : 26
Aides, apprent is, employés polyvalent s de cuisine ( y
compr is cr êpes, pizzas, plonge …) : 100
Ouvr i er s d e l a co nst r uct i o n : 9 6
Ouvr iers non qualif iés du gr os œuvr e du bât iment : 20
9%
Cuisiniers : 78
4%
Ouvr iers non qualif iés des t ravaux publics, du bét on et
13%
de l' ext r act ion : 17
Plombiers, chauf f agist es : 10
Employés de l' hôt eller ie : 71
Ouvr iers qualif iés des t r avaux publics, du bét on et de
l' ext ract ion : 8
So cial et méd ico - so cial : 18 1
A ut r es mét ier s : 2 79
Educat eurs spécialisés : 63
Agricult eurs salariés, ouvriers agricoles : 87
Prof essionnels de l'animat ion sociocult urelle (animat eurs et direct eurs) : 38
Maraî chers, hort icult eurs salariés : 80
Format eurs (y compris monit eurs d'aut o-école) : 23
Jardiniers salariés, paysagist es : 29
Sport if s et animat eurs sport if s : 23
Conduct eurs d'engins agricoles ou f orest iers : 21
Prof essionnels de l'act ion sociale (assist ant s sociaux, conseillers en économie
Ouvriers non qualif iés de l' emballage et manut ent ionnaires : 14
sociale f amiliale) : 12
Les 10 métiers les plus recherchés dans le bassin de Caux-Maritime
Projets
dont difficiles
dont saisonniers
Artistes, professeurs d'art (musique, danse, spectacles)
200
0
200
Ouvriers non qualifiés des industries agro-alimentaires
171
121
10
Agents d'entretien de locaux (y compris ATSEM)
135
0
3
Serveurs de cafés, de restaurants et commis
128
0
102
Aides, apprentis, employés polyvalents de cuisine (y compris
crêpes, pizzas, plonge …)
100
22
68
Agriculteurs salariés, ouvriers agricoles
87
41
72
Maraîchers, horticulteurs salariés
80
0
75
Cuisiniers
78
30
66
Employés de l'hôtellerie
71
36
48
Educateurs spécialisés
63
0
0
Source : enquête BMO 2016 – Pôle emploi Normandie/CRÉDOC
Enquête Besoins en Main-d'œuvre 2016 - Bassin de Caux-Maritime
3
LES DIFFICULTÉS DE RECRUTEMENT
Proportion des postes jugés difficiles à pourvoir, par secteur d'activité
29% des postes sont assortis de difficultés de
recrutement en 2016 dans le bassin de CauxMaritime.
Normandie
54%
52%
Bassin de CauxMaritime
604 intentions d'embauches sont jugées
difficiles par les employeurs du bassin, soit une
proportion dans l'ensemble des projets
inférieure à la moyenne régionale
(respectivement 29% et 32%). Cette proportion
progresse de 4 points dans le bassin par rapport
à 2015.
44%
Industrie
Industrie
agroalimentaire et manufacturière
agriculture
44%
Construction
Commerce
31%
19%
29%
39%
37%
31%
Les difficultés de recrutement sont moins
marquées qu'en région dans les services et la
construction (respectivement 237 et 36
intentions d'embauche jugées difficiles par les
employeurs de ces secteurs).
À l'inverse, les employeurs des autres secteurs
envisagent en proportion plus de recrutements
difficiles qu'en région, notamment dans
l'industrie manufacturière et le commerce.
Services
Source : enquête BMO 2016 – Pôle emploi Normandie/CRÉDOC
L'EMPLOI SAISONNIER
46% des besoins de recrutement du bassin ont un
caractère saisonnier.
Proportion des postes à caractère saisonnier, par secteur d'activité
55%
Normandie
46%
43%
43%
Industrie
agroalimentaire
et agriculture
2%
Industrie
manufacturière
38%
15%
10%
36%
50%
953 intentions d'embauche sont à caractère
saisonnier dans le bassin de Caux-Maritime, soit
une proportion dans l'ensemble des projets du
bassin (46%) supérieure à celle observée en
moyenne régionale (36%).
En particulier, les services rassemblent 73% des
postes à caractère saisonnier (692 postes). En
particulier, l'ensemble des recrutements d'artistes
et de professeurs d'art envisagés sont de nature
saisonnière.
Les besoins saisonniers sont également importants
dans le commerce et la construction mais cela ne
concerne que 55 et 50 postes.
Dans l'industrie agroalimentaire / l'agriculture et
l'industrie manufacturière, les projets sont peu
concernés par l'activité saisonnière dans le bassin.
Bassin de Caux-Maritime
Construction
Commerce
Services
Source : enquête BMO 2016 – Pôle emploi Normandie/CRÉDOC
Directrice de la publication :
Martine Chong-Wa Numéric
Pôle emploi Normandie
Le Floral - CS 92053
90, avenue de Caen-76040 Rouen Cedex1
www.pole-emploi.fr
Responsable de la rédaction :
Frédérique Pellier
Service Statistiques, Études et Évaluation
stats.normandie@pole-emploi.fr
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
281 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler