close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Comment explique-t-on le faible chômage des peu qualifiés

IntégréTéléchargement
FLASH ÉCONOMIE
RECHERCHE ÉCONOMIQUE
22 avril 2016 – N°447
Comment explique-t-on le faible chômage
des peu qualifiés aux Etats-Unis malgré
leur faible niveau de compétence ?
Nous comparons les Etats-Unis et la France. Dans les deux pays, le niveau
de compétence des moins qualifiés est très faible.
Pourtant le taux de chômage et le taux de chômage des peu qualifiés sont
nettement plus faibles aux Etats-Unis que dans la zone euro. Ceci ne peut
s’expliquer que par la faiblesse du niveau des salaires des peu qualifiés et
par la faible protection de l’emploi aux Etats-Unis.
Ceci montre qu’un niveau plus élevé du salaire minimum et une plus forte
protection de l’emploi exigent probablement des compétences plus fortes
des moins qualifiés.
Rédacteur :
Patrick ARTUS
F L A SH
Faibles compétences
des moins qualifiés
Nous regardons les situations des Etats-Unis et de la France.
Dans les deux pays, les compétences des moins qualifiés sont très faibles,
comme le montre le résultat de l’enquête PIAAC de l’OCDE portant sur les
compétences des adultes, que nous regardons pour les 10% d’individus ayant les
scores PIAAC les plus faibles (tableau 1) : il s’agit bien d’une mesure des
compétences des adultes ayant le niveau de compétence le plus faible dans
chaque pays.
Tableau 1
Score PIAAC, salaire minimum et taux de chômage
Pays*
Score PIAAC à 10%
de la distribution
Japon
237,7
Finlande
220,6
République Tchèque
219,7
Slovaquie
217,8
Pays-Bas
217,0
Estonie
216,3
Norvège
213,9
Autriche
212,8
Suède
212,6
Belgique
212,5
Danemark
211,6
Corée
211,1
Royaume-Uni
209,2
Australie
207,5
Allemagne
204,0
Canada
201,3
Pologne
199,1
Irlande
198,2
Etats-Unis
191,0
France
188,4
Italie
187,6
Espagne
182,6
(*) Moyenne Littératie et Numératie
Sources : OCDE, NATIXIS
On voit alors que les Etats-Unis et la France font partie des pays (avec l’Italie et
l’Espagne) où les compétences des moins qualifiés sont les plus faibles.
Flash 2016 – 447 - 2
F L A SH
Pourtant, le chômage
des moins qualifiés
est nettement plus
faible aux Etats-Unis
qu’en France
Le taux de chômage (graphique 1) et le taux de chômage des moins qualifiés
(tableau 2) sont en moyenne nettement plus bas aux Etats-Unis qu’en France.
Comment cela est-il possible alors que les compétences des peu qualifiés
sont aussi faibles aux Etats-Unis qu’en France ?
Graphique 1
Taux de chômage
(en %)
10
10
Etats-Unis
France
9
9
8
8
7
7
6
6
5
5
Sources : Datastream, BLS, Bloomberg, NATIXIS
4
4
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Tableau 2
France : taux de chômage par niveau d'éducation de la population (25 à 64 ans)
France
Etats-Unis
Niveau Inférieur au
second cycle de
l'enseignement
secondaire
Deuxième cycle
de l'enseignement
secondaire
Enseignement
supérieur
Niveau Inférieur au
second cycle de
l'enseignement
secondaire
Deuxième cycle
de l'enseignement
secondaire
Enseignement
supérieur
1998
14,8
9,6
6,5
8,5
4,5
2,1
1999
15,1
9,2
6,1
7,7
3,7
2,1
2000
13,8
8,0
5,1
7,9
3,6
1,8
2001
11,5
6,6
4,6
8,1
3,8
2,1
2002
11,3
6,5
5,0
10,2
5,7
3,0
2003
10,6
6,9
5,3
9,9
6,1
3,4
2004
11,0
7,2
6,1
10,5
5,6
3,3
2005
11,1
6,6
5,4
9,0
5,1
2,6
2006
11,0
6,6
5,1
8,3
4,6
2,5
2007
10,2
5,9
4,9
8,5
4,5
2,1
2008
9,7
5,5
4,0
10,1
5,3
2,4
2009
11,6
7,0
5,0
15,8
9,8
4,9
2010
12,8
7,1
4,9
16,8
11,2
5,3
2011
12,8
7,4
4,9
16,2
10,2
4,7
2012
13,7
8,3
5,1
14,3
9,1
4,6
2013
13,9
8,5
5,3
12,7
8,2
4,1
2014
13,9
8,7
5,7
10,6
10,1
3,9
Sources : Eurostat, NATIXIS
Flash 2016 – 447 - 3
F L A SH
Le niveau des bas
salaires, la
protection de
l’emploi
Le chômage des peu qualifiés est donc plus faible aux Etats-Unis qu’en France
alors que leurs compétences sont aussi faibles aux Etats-Unis qu’en France. Ceci
s’explique probablement :
-
par la faiblesse des bas salaires aux Etats-Unis (graphiques 2 a/b/c) ;
-
par la faible protection de l’emploi (tableau 3).
Graphique 2b
France : salaire minimum et productivité par tête
(100 en 1990:1)
Graphique 2a
Etats-Unis : salaire minimum réel et
productivité par tête (100 en 1990:1)
130
Salaire minimum réel
(déflaté par le CPI)
170
170
160
160
150
150
140
140
130
130
120
120
110
110
100
100
90
90
Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS
80
80
90 92 94 96 98 00 02 04 06 08 10 12 14 16
130
Salaire minimum réel (déflaté par le CPI)
Productivité par tête
Productivité par tête
125
125
120
120
115
115
110
110
105
105
100
100
Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS
95
95
90 92 94 96 98 00 02 04 06 08 10 12 14 16
Graphique 2c
Salaire minimum
(en % du salaire médian)
0,65
Etats-Unis
0,65
France
0,60
0,60
0,55
0,55
0,50
0,50
0,45
0,45
0,40
0,40
0,35
0,35
0,30
0,30
0,25
Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS
0,25
90 92 94 96 98 00 02 04 06 08 10 12 14 16
Tableau 3
Indice de protection de l'emploi : degré de règlementation du marché du travail
Echelle de 0 à 6,
les valeurs augmentant
avec le degré de rigueur
de la réglementation
1998
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
Etats-Unis
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
0,26
France
2,34
2,34
2,34
2,34
2,34
2,47
2,47
2,47
2,47
2,47
2,47
2,38
2,38
2,38
2,38
2,38
Sources : OCDE, NATIXIS
Flash 2016 – 447 - 4
F L A SH
Synthèse : si on veut
un salaire minimum
décent et une
protection de
l’emploi décente, il
faut améliorer les
compétences des
moins qualifiés
Malgré un niveau de compétences des moins qualifiés aussi faible qu’en France,
les Etats-Unis ont un niveau de chômage des peu qualifiés nettement plus faible en
moyenne qu’en France. Ceci vient très probablement de ce que, aux Etats-Unis, les
bas salaires sont très bas et la protection de l’emploi est très faible.
Le message est alors clair : si on veut un salaire minimum décent et une
protection de l’emploi suffisante, alors pour éviter le chômage des peu
qualifiés il faut élever leur niveau de compétences (formation professionnelle
efficace...).
Flash 2016 – 447 - 5
F L A SH
Flash 2016 – 447 - 6
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
4
Taille du fichier
686 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler