close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

16/04/2016 - La Presse de la Manche

IntégréTéléchargement
Saint-Lô. Un geste désespéré
Créances. Happé par son arracheuse de carottes
Une femme se jette du 4e étage
Un jeune agriculteur perd la vie
Page 2
Page 2
Jusqu’au 23/04/16
SAMEDI 16 AVRIL 2016 *
N° 21858 - 1,10 €
RE
NIE
DERARQUE
DEM
zCcCIcF cICfIfFc fCcIiCcFCc IfCcmCcIfCcFf cFf cCmCc Cz
SUR DES MODELES D’EXPOSITION
9, rue Gambetta - B.P. 408 - 50104 CHERBOURG CEDEX
Tél. 02.33.97.16.16 - www.lapressedelamanche.fr
BRICQUEBEC - VALOGNES - 02 33 40 07 72
Belgique. Attentats de Bruxelles
Ce faucon
chasse le goéland
Page 18
© AFP
Une ministre
démissionne
La ministre des Transports et de la Mobilité, Jacqueline
Galant, a démissionné hier, accusée d’avoir négligé des
rapports pointant des « défaillances graves » en matière de
sécurité dans les aéroports belges.
Ce weekend. Dans la Manche
Page 5
© Jean-Philippe MASSIEU
Treize fermes
ouvrent leurs portes
© Laurent GOUHIER
Treize fermes de la Manche porteuses du label Bienvenue à la
Ferme ouvrent leurs portes aujourd’hui et demain comme ici
la ferme de Béthanie, à Picauville.
Isigny-Sainte-Mère. Promotion
La « Sophie Marceau »
chinoise à Ravenoville
Page 7
À Cherbourg-Octeville, deux faucons et trois buses américaines survolent un quartier depuis mercredi pour
effaroucher les goélands. Cette expérience menée avec un fauconnier spécialisé doit réduire les nuisances
provoquées par les goélands.
Page 2
Changement de propriétaire
Point de vue
© D.P.
Il est content, le président
Chu Yan est venue à Ravenoville chez Pierre Aubril pour
tourner un spot publicitaire d’Isigny-Sainte-Mère et de son
partenaire chinois Biostime.
Handball. ProD2
Page 24
© Jean-Pierre BARGE
La JSC relève la tête
À la peine ces derniers temps, les Mauves d’Istvan Redei ont
évité une crise en s’imposant, hier soir, à Angers (30-26). Une
première à l’extérieur depuis le 23 octobre 2015…
Était-ce bien utile ? L’émission de télévision sur France 2 dédiée au président
de la République, n’a eu pour effet que
de dresser un constat d’incompréhension entre le peuple de France et le chef
de l’État.
À dire vrai, le peuple de France était
déjà plutôt aux abonnés absents. À une
heure de grande écoute (20 h 15), il n’y
a eu que 3 470 000 téléspectateurs à
suivre les explications de François Hollande. Les autres n’attendent déjà plus
rien de lui.
Et pour ceux qui ont regardé l’émission,
il s’en est trouvé 17 % qui ont apprécié
favorablement le président. 83 %, en revanche, ont été déçus.
En déclarant d’entrée que la situation
s’est améliorée, que la France va mieux,
la rupture était consommée. Car le ressenti des Français n’est guère celui
d’une amélioration.
Et s’il est vrai que certaines personnes
constatent une baisse d’impôts, tous savent bien que la baisse actuelle est loin
de compenser la hausse d’impôt importante subie depuis le début du quinquennat.
Ce sont d’ailleurs toutes ces subtilités
tactiques, toutes ces vérités approximatives, qui sont autant de formes de
mensonges, que ne supportent plus les
Français.
Affirmer triomphalement que l’on a
créé 100 000 emplois, lorsque dans le
même temps le nombre de chômeurs
augmente de 700 000, c’est bien difficile d’interpréter cette réalité comme un
progrès, et de se rassurer en estimant
que la France va mieux.
À chacun de ses quatre interlocuteurs, le
président a déclaré : « j’entends bien ce
que vous me dites », mais les problèmes
et les préoccupations de chacun ne
peuvent se satisfaire du simple droit de
s’exprimer face au président.
Ce dernier a le sentiment du devoir bien
accompli. Il est content. Au fond, François Hollande s’émerveille chaque jour
des progrès qu’il fait réaliser à notre
pays dans un contexte, il est vrai, difficile.
On sent bien que, pour lui, les bonnes
intentions se suffisent à elles-mêmes,
en dépit des résultats qui, malheureusement, ne sont pas encore au rendezvous.
Entretien pathétique, au fond, d’un
homme qui s’interroge, en priorité, sur
son éventuelle candidature à sa propre
succession et qui tranchera à la fin de
l’année.
Sans entendre plus de 80 % des Français
qui, savent déjà, eux, qu’ils rejettent sa
candidature.
Jean LEVALLOIS
PASSIOn
O
T
u
A
g
r
u
ErBO ent Ford Lemasson)
FOrd Ch
(anciennem
3 43 05 22
3
2
0
G
R
U
CHERBO
Reprise véhicules toutes marques
Plus de 40 véhicules d’occasion en stock
Une autre façon
de voir la vie.
FORD FIESTA
Edition 5 portes 1.0
EcoBoost 100 ch
159 €/mois
(1)
SANS CONDITION DE REPRISE
LOA 48 MOIS
1er loyer de
1 990 €
suivi de 47 loyers
(1)Un crédit vous engage et doit être
remboursé. Vérifiez vos capacités de
remboursement avant de vous engager.
de
159 €/mois
Coût total si achat :
14 968,82 €
du 1er au 30 avril
UN ESSAI
ECOBOOST
= *
300 €
DE REMISE
SUPPLÉMENTAIRE
Voir conditions
en concession
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
3
Taille du fichier
397 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler