close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

13-Redécouvrir le cancer de la prostate

IntégréTéléchargement
13
Le cancer de la prostate par IRM
Préciser le diagnostic et le traitement
de l’APS à l’IRM de la prostate
Guide pour patients et médecins curieux
Dr Samuel Aronson
Dr Franck Bladou
Dr Armen Aprikian & Dr Marc Emberton, préfaciers
Redécouvrir le cancer de la prostate
Histoire naturelle, diagnostic,
traitement, surveillance
La nouvelle habileté à
l’anatomie, la
physiologie et la microvascularisation transforme notre
compréhension et la gestion du cancer de la prostate
quelques vérités seront redéfinies
certaines vieilles hypothèses changent
de nouvelles frontières sont découvertes
T2w
DWI
IRM normale de la prostate
Courtoisie du Dr V. Pelsser
DCE
ADC
41 ans, afro-américain, APS 4,0, volume de la prostate 38 cc,
DAPS 0,10, Toucher rectal- pas de nodule, Score IRM 1,
pas de nodule(s) suspicieux, pas de biopsie indiquée
Stade clinique et pathologique
• Critère d’Epstein
Cancer significatif ou non
• Classification d’Amico
Faible risque, risques intermédiaire et élevé
• Classification TNM pour le cancer de la prostate
• Tables prédictives (MSKCC, Partin, Sunnybrooke, etc.)
Le rôle clé de l’IRM
• Surveillance des hommes à risque
sans diagnostic de cancer
• Identification du nodule tumoral dominant
• Stadification locale-régionale
• Surveillance active – critère et suivi
• Traitement- sélection, planification
• Évaluation post-traitement des cancers résiduels
ou récurrents
• Thérapie focale
L’IRM de la prostate est un biomarqueur, un outil
de dépistage, une étude de référence, un outil
diagnostique et de surveillance
Nouvelle technologie, nouvelles découvertes
nouvelles questions, nouveaux problèmes à résoudre
IRM de la prostate
Meilleure compréhension de l’histoire naturelle du cancer de la prostate
Prend du temps à maitriser, interpréter et à implanter cliniquement
Nécessite des images précises, un radiologue expérimenté, un
urologue compétent en IRM et un pathologiste qui prouvera la
présence d’un cancer (en conformité avec l’IRM)
Les rapports d’IRM doivent être standardisés, clairs et utiles
cliniquement
L’évaluation des risques cible les hommes candidats à l’IRM, l’IRM
cible les hommes à biopsier
IRM de référence avant artéfacts de biopsie
Lors de la prédiction des risques, le volume et l’emplacement d’un
nodule visualisé à l’IRM peuvent être aussi importants que le
nombre de carottes de biopsie ou le % de carotte cancéreuse
Inhibiteurs de la 5 alpha-réductase rendent les cancers significatif
beaucoup plus difficile à visualiser à l’IRM
L’IRM permet la stadification locale-régionale en dessous de la
bifurcation aortique – capsule, tissus adjacents, ganglions, os
Augmente le biais lié au temps de devancement
Références
1. Barqawi, Al B. et al. Targeted Focal Therapy for the Management of Organ Confined Prostate
Cancer, J. Urol. 2014, vol. 192, p. 749-753
2. Campbell Urology
3. D’Amico, A.V. et al. Biochemical Outcome After Radical Prostatectomy, External Beam Radiation
Therapy, or Interstitial Radiation Therapy for Clinically Localized Prostate Cancer, JAMA, September
16, 1998, Vol. 280, no. 11, p.969-973
4. Epstein, J.I. The Gleason Grading System, 2013, Lippincott & Wilkins
5. Thomsen, F.B. et al. Active Surveillance for Clinically Localized Prostate Cancer – A Systematic
Review, J. of Surg. Onco. 2014; 109:830-835
DR SAMUEL ARONSON
Professeur adjoint en urologie, Université McGill
Hôpital général Juif
3755, ch. Côte Ste-Catherine, E-959
Montréal (Québec) H3T 1E2
Tél.: 514 340-7558
Téléc.: 514 340-7559
Design et traduction Annie Desjardins
Commanditaire Groupe Santé Physimed
www.pcamri.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
386 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler