close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Audit Interne 2015 PDF

IntégréTéléchargement
COCOM-NC/Raleigh
AUDIT INTERNE
2015
A. INTRODUCTION
Bien chers compatriotes de la Communauté Congolaise de Raleigh et ses environs,
Il nous a été confié, voici bientôt un mois, par le présent Conseil d’Administration de
la COCOM-NC/Raleigh, ensemble avec les autres membres de l’équipe de l’audit, la
difficile mission de mener, un audit interne de ladite organisation, pour l’exercice
allant de Janvier à Décembre 2015
Animé toujours du souci de l’excellence dans tout ce que nous faisons et considérant
notre volonté tout azimut, notre soutien indéfectible et notre disponibilité
permanente de toujours vouloir servir notre communauté, c’est donc avec un plaisir
réel et sans équivoque que nous avions accepté cette lourde tâche.
Il va sans dire que ce travail entre dans le cadre de la transparence et la bonne gestion
qui devra caractériser la bonne marche de notre association.
*
*
*
*
B. L’AUDIT FINANCIER
Rapport Financier de la COCOM-NC/Raleigh
Du 1er janvier au 31 décembre 2015.
1. Synthèse
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
REVENUE
LIBELLE
Solde Initial 2014
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Aout
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
MONTANTS
$4,620.36
$1,115.00
$465.00
$360.00
$420.00
$325.00
$230.00
$30.00
$180.00
$0.00
$115.00
$35.00
$780.00
0
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
$4,055.00
$8,675.36
TOTAL
DEPENSES
LIBELLE
Janvier
Février
Mars
Avril
Mai
Juin
Juillet
Aout
Septembre
Octobre
Novembre
Décembre
MONTANTS
$751.26
$92.66
$0.00
$300.00
$2,162.07
$0.00
$72.00
$135.92
$486.00
$517.00
$4,517.6
7
TOTAL
$4,517.67
SOLDE
$5,735.36
$6,200.36
$5,809.00
$6,136.44
$6,461.44
$6,391.44
$4,259.37
$4,439.37
$4,436.36
$4,346.00
$3,895.43
$4,157.67
$362.67
$4,157.67
Entrées des Recettes:
1. Solde au 31 décembre 2014
2. Recettes réalisées en 2015
3. Don du Président
TOTAL DES ENTRÉES
$4,620.36
$4,055.00
$2,000.00
$8,675.36
Sorties des Recettes (Dépenses):
Au courant de l’année allant du janvier au décembre 2015, les
dépenses engagées ont totalisées un montant global de : $4,517.67
Les documents comptables ont été présentés pour corroborer ces
chiffres ; documents qui ne sont pas attachés sur ce rapport en raison
d’économie du texte.
Solde réel au 31 décembre 2015
$8,675.36 - $4,517.67 =
$ 4,620.36
1ER JANVIER- 15 AVRIL 2016
Le mouvement financier tel qu’il se présente :
COCOM-NC/RALEIGH
TRESORERIE GENERALE
Cotisations mensuelles 2016
Du mois de Janvier au 15 Avril 2016
Noms
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
Aime Mondjobe
Angelique Ntotolo
Apolinaire M Amuli
Berthe Masiala Ngoma
Bishop Masiala Ngoma
Cadet Sukidi
Claudette Kasongo
Dada Polo Polo
Dyna Nke Ngama
Emilie Mondjobe
Emmanuel Konde
Espeance Lambion
Gloria Banza
Gulain Kimpela
Guy Kasongo
Haguet Zinga Kawako
Huguette Yeta
Jacquie Valaka
Jean Bernard Ntotolo
Montant versé
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
30.00
20.00
50.00
10.00
10.00
60.00
35.00
60.00
60.00
30.00
10.00
10.00
10.00
15.00
30.00
10.00
10.00
60.00
20.00
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
32
33
34
36
37
38
39
40
41
42
43
44
45
46
47
Jean Claude Bateza Zodulua
Jean Muanda
Lambion
Medard Singa
Michel Dieudonné Limbaka
Monka Ankamboge
Mosete Joseph Ilunga
Muanda
Muller Lesanga
Nathalie Nkakan
Nordof Makema
Papy Sukidi
Paul Elihu
Pierrette Sukidi
Pitshou Moholo
Polo Polo Georges
Rev. Banda
Rev. Dyna Ngama
Rev. JG Mwamba
Rev. Richard Paku
Rev. Serge Nkakan
Rev. Steve Kande
Salomon Valaka
Solange Paku
Sylvie Balo
Taga Nsemi
Yolande Clark
Total
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
$
30.00
10.00
10.00
30.00
60.00
60.00
60.00
10.00
5.00
10.00
60.00
15.00
60.00
60.00
30.00
60.00
60.00
60.00
25.00
60.00
15.00
20.00
35.00
60.00
15.00
20.00
20.00
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
electeur
$ 1,500.00
* A COMPLETE POUR L'ANNEE PASSEE ET
N'A ENCORE RIEN DONNE CETTE ANNEE.
Dépenses éffectuées du mois de janvier au mois d'Avril 2016
Rubrique
1 Réunion CA et CE
2 Déces du grand fr. d'un membre
3 Location de la salle pour l'AG élective
Montant
$
$
$
24.63
100.00
475.00
4 Impression des lettres d'invitation à l'AG
5 Achat des timbres (100)
6 Achat des enveloppes(100)
Budget commission électorale
7 transparente
8 Préparation de l'AG (CA, CE et CET)
9 Hospitalisation d'un membre
Total
$
$
$
13.00
49.00
7.98
$
$
$
300.00
55.75
100.00
$
1,125.36
COCOM-NC/Raleigh.
Sans compter l'argent payé par paypal.
2. Analyse des documents présentés.
Du Tableau de synthèse posté ci-haut, il relève de ce qui suit :
1. Nous relevons des incohérences au niveau de la chaine des entrées
(qui sont inférieures) et de la chaine de dépenses (plus supérieur)
résultant en un déficit de $362.66 sans doute recouvert avec les
fonds de 2014.
2. Cela nous emmène à formuler une opinion défavorable quant aux
formulations des priorités (les dépenses avec respect de ce qui est
disponible.) Dans ce cas précis, tous les fonds enregistrés ont été
totalement dépensés, entamant, de plus, sans pitié, le solde de
2014.
(A) En bref, $4,055.00 ont été enregistrés en 2015 contre les dépenses
totalisant la somme de $4,517.66 résultant en un déficit de $362.66,
heureusement recouvert avec à partir du solde de 4, 620, 36 du 2014.
(B) Pratiquement, tout l’argent récolté en 2015 a été dépensé.
(C) Nous suggérons que les ordres des décaissements soient toujours classés
et alignés à partir du premier jour du mois de janvier par rapport à leur
classement selon les dates et ordres de décaissements.
(D) Le relevé bancaire de ‘’’Costal Federal Credit Union’’ du 31 décembre
2015 présentait un solde réel de $4,391.64 ; un solde comprenant un surplus
de $233.97 dus aux payements anticipées pour l’exercice 2016 de certains
membres.
(E) Notre audit vient d’apprécier énormément le travail du Comité Exécutif et
constate avec grande satisfaction de l’existence et du maintien de toutes les
reçues des dépenses faites pendant l’exercice comptable allant du mois de
janvier au mois de décembre de l’année 2015 ; documents qui sont
disponibles et nettement classés dans les archives de l’association.
*
*
*
*
C. L’AUDIT ADMINISTRATIF
1. Rappel des faits:
Mr. Nzinga Bona Sukidi qui dirige la présente
équipe du Comité Exécutif de la COCOMNC/Raleigh nous informe qu’il est en fonction
depuis l’année 2014. Il est le président ad-intérim
issu des négociations qui mirent fin au conflit qui
prit place depuis les dernières élections de 2009.
C Depuis, la COCOM/NC-Raleigh, en tant
Depuis, la COCOM/NC-Raleigh, en tant
qu’organisation sans but lucratif fut gérée,
pendant tout ce temps, jusqu’en août.
Depuis, la COCOM/NC-Raleigh, en tant qu’organisation sans but lucratif fut gérée,
en tant
l Depuis,
pendant tout ce temps, jusqu’enOCOM/NC-Raleigh,
août 2014, par un groupe
desDepuis,
compatriotes
sous la
la
COCOM/NC-Raleigh,
en
tant
qu’organisation
direction de Mr. Expédit Kidibu.
sans but lucratif fut gérée, pendant tout ce
août 2014,qu’aucune
par un groupe
des
Toujours de Mr. Nzinga Bona temps,
Sukidi jusqu’en
nous apprendrons
remise-reprise
compatriotes
sous la etdirection
de Mr.
administrative n’aura eu lieu entre
l’équipe sortante
celle dirigée
par Expéa
lui. Cette
COCOM/NC-Raleigh,
qu’organisation
remise-reprise administrative devait,
normalement, fournirendestant
documents
tels que :
sans but lucratif fut gérée, pendant tout ce
temps,
2014, par undegroupe
desmembres
A. La liste des membres
ayantjusqu’en
souscrisaoût
volontairement
devenir
actifs de l’association,
B. La liste des cotisations mensuelles des membres,
C. Les rapports des procès-verbaux des réunions internes du Comité
Exécutif,
D. Les documents officiels émis ou publiés par le président ;
E. Les documents qui engagent la personnalité morale et juridique de la
COCOM-NC/Raleigh, etc.
Avec ce rappel des faits, l’audit a remarqué qu’aucun document administratif de nature
à établir le pont entre le Comité Exécutif sortant et le Comité ad-intérim n’existe ; et
que par conséquent, le présent comité devait repartir sur de nouvelles bases,
créant ses propres documents administratifs sans connexion ou passé
historique avec l’équipe sortante.
2. COCOM-NC/Raleigh dans sa forme administrative actuelle.
Partant de l’expérience et de la situation héritée de la remise-reprise entre les deux
comités (sortant et entrant), l’audit administratif vient de déterminer que dans les six
premiers mois de l’année 2015, de janvier au mois de juin, le présent Comité Exécutif
sous la direction du Président Nzinga Bona Sukidi n’a produit aucun document
administratif de nature à tracer, d’une manière claire et concise le bon roulement
d’une organisation qui se veut organisée. Les raisons de cette malencontreuse situation
seront formuées sous la rubrique « Difficultés rencontrées. »
Disons seulement qu’à ce stade, les réunions furent tenues de manière régulière, des
actions administratives engageant l’association furent entreprises mais qu’il existe une
carence dans le maintien d’une administration féconde au niveau du secrétariat.
Laptop : HP-15.6' Pavillon,
MODEL 15-p214dx.
Dans son rapport annuel qu’elle vient de
présenter à la communauté, la Secrétaire
Générale sortante, vient de reconnaitre
avoir assisté à 9 réunions ordinaires, 6
réunions
extraordinaires,
plusieurs
réunions jumelées avec le Conseil
d’Administration. Curieusement, aucun
procès-verbal n’avait été rédigé pour
soutenir ses déclarations. Nous n’avons
pas reçu une réponse satisfaisante pour
expliquer la situation.
L’action corrective entreprise par le Président Nzinga Bona Sukidi pour permettre à
la COCOM-NC/Raleigh de devenir une association fiable administrativement est
l’acquisition d’une ’’Laptop : HP-15.6' Pavillon, MODEL 15-p214dx’’. « Nous voulons
consolider nos actions, rendre fonctionnel nos démarches et regrouper tous nos documents dans un seul
endroit afin de permettre une remise-reprise future simple et effective avec la prochaine équipe» nous
dit le président.
Depuis, et avec l’acquisition de cet instrument de travail, les documents suivants,
certains d’entre eux libellés en anglais, ont été créés et parfaitement disponibles dans
l’ordinateur de la COCOM-NC/Raleigh.
Il s’agit des documents suivants :
 Registered Members Form:
C’est un formulaire promptement établi aussitôt qu’un Congolais devient
membre effectif de la COCOM-NC/Raleigh, devenant, de facto,
financièrement responsable vis-à-vis de celle-ci. Ledit formulaire reprend toutes
les informations relatives à la situation administrative du membre : nom, nom
de l’époux (se), adresse physique, numéros de téléphone des deux conjoints, les
noms des enfants mineurs. Complètement rempli et avec la volonté
participative des Congolais, ce formulaire pourra aussi donner un aperçu
général de la démographie des Congolais vivant dans le rayon d’action de la
COCOM-NC/Raleigh.
Nous avons parcouru ce document, dans le cadre de l’exercice de cet audit et
nous venons de remarquer que ce formulaire est professionnellement établi,
rempli alphabétiquement avec soin mais que beaucoup reste à faire pour le
rendre complet tel que voulu dans sa conception.
 Les Procès-Verbaux du Comité Exécutif.
Ce sont des documents qui sont supposés fournir les rapports des réunions tenues par
le président et son comité. Jusque-là, nous n’avions pu voir que deux PV clairement
produits par le Secrétariat Général.
 Les Rapports financiers des cas des décès.
Il y a lieu d’affirmer que le présent Conseil Exécutif dispose toutes les traces des cas
des décès parvenus sous son administration et les rapports financiers sont là pour
consultation, étude et vérification.
 COCOM-NC/Raleigh Operating Rules and By-Laws
- Document officiel de l’Association faisant office des Statuts tels
que modifiés le 7 novembre 2015.
- La loi Electorale conçue par le Conseil d’Administration en
rapport avec les nouveaux statuts est disponible et sera appliquée
avec les présentes élections présidentielles de ce mois d’avril.
 Papier-entête pour les Communiqués officiels
Document standard qui sera utilisé dans toutes les correspondances administratives
non seulement avec les membres effectifs mais aussi pour s’adresser à la communauté
congolaise toute entière. Cependant, l’audit a remarqué qu’aucune correspondance n’a
été, jusque-là, adressée aux membres.
 Active Members’ e-mails list.
Une liste en voie de de construction reprenant tous les e-mails des membres
enregistrés pour une communication officielle, prompte et rapide concernant les
affaires de la communauté.
L’audit administratif vient de confirmer l’existence de ce document. Incomplet
cependant car beaucoup des noms restent à être enregistrés.
 cocomrdugroups@yahoo.com et la page électronique (Website) (www.cocomnc.com)
demeurent des opportunités par excellence d’information et de vulgarisation
des nouvelles de la communauté.
 Documents de la Trésorerie.
Des listes des cotisations mensuelles avec respect aux rapports des finances de la
trésorerie.
Elles sont le résultat des explications
fournies par le Président Nzinga Bona
3. Difficultés rencontrées:
Sukidi, mais aussi les observations
personnelles soulevées par nous, dans
l’exercice du présent l’audit.
A. Carence d’un capital humain voulant
servir.
La COCOM-NC/Raleigh sous le microscope
L’une des plus grandes entraves dans la
réussite d’une entreprise à but non
lucratif c’est le manque du capital
humain qualifié et disponible voulant
servir. Depuis sa fondation, la
COCOM-NC/Raleigh a toujours fait
face à ce problème ; maque des
volontés pour servir et ceux qui
veulent servir ne sont toujours pas à la
hauteur de leurs tâches.
Cependant, l’absence d’un secrétaire général ou l’indisponibilité, l’incompétence de ce
celui ou celle-ci, est un facteur de freinage dans toute administration. Si le Président
Nzinga Bona Sukidi a été visible et opératif sur tous les fronts, la tenue des documents
administratifs, avant la création des documents administratifs ci-haut décrits, fut le
côté faible de son administration.
C’est l’observation que l’audit vient de tirer du niveau du Comité Exécutif.
Il y a lieu de soulever le fait que depuis la remise-reprise, le présent Comité manquait
un Secrétaire Général à mesure de prendre soin des documents administratifs.
L’entrée de la présente Secrétaire Générale en fonctions n’a pas vraiment changé ces
données pour le mieux: l’absence des PV des réunions du Comité Exécutif
persistaient même alors qu’elle servait dans ses fonctions, carence dans la créativité, et
disponibilité.
A. Rapport des forces et coopération au sein du Conseil Exécutif.
S’il y a eu carence des volontaires voulant servir au sein de la COCOM-NC/Raleigh,
certains des compatriotes manifestant le désir de vouloir servir avaient perdu
l’enthousiasme du début. C’est en tout cas la conclusion à laquelle l’auditeur est arrivé.
Cette carence peut se remarquer sur deux fronts :
- Au niveau de la Vice-présidence et
- Au niveau du Secrétariat Général.
Il est à noter que le Vice-président est le chef de l’administration dans la mesure où il
est supposé être au contrôle de tous les organes du Conseil Exécutif qui doivent
travailler sous son contrôle. L’audit a remarqué, en premier lieu, que le premier viceprésident, Mr. Freddy Nke Bokolo avait quitté la ville pour raisons professionnelles.
Il fut remplacé, quelques mois après, par Mr. Justin Mabendo. Mais l’audit n’a pas pu
l’entendre, simplement parce qu’il s’était effacé pour des raisons connues que de luimême.
Au niveau du secrétariat général, les défaillances sont les mêmes. Nous venons d’en
faire allusion plus haut dans le présent audit.
B. Les relations de travail entre le Conseil d’Administration et le Comité Exécutif.
L’audit a constaté que l’année 2015 a encore porté des changements profonds au
niveau de l’association, changements qui, cette fois, étaient indispensables pour
adapter les statuts aux réalités sociales de notre milieu.
Pour rappel, il faudra noter que les statuts issus de la réconciliation du mois d’août
2014 firent de la COCOM-NC/Raleigh une association difficile à gérer. L’existence de
ces statuts donnait, de manière continuelle, l’apparence d’avoir enfanté un monstre à
deux têtes ; deux têtes dont la coopération était difficile et deux têtes qui se battaient
pour le leadership de l’association. D’une part il y avait le ‘’Chairman‘’ du Conseil
d’Administration qui, selon les documents, disposait la préséance devant le Président
du Comité Exécutif. Ce dernier voyait ses pieds et ses jambes liés comme il ne pouvait
pas travailler en toute indépendance.
A la fin, le monstre a éclaté sous la pression continuelle venant des membres de la
communauté. Le Conseil d’Administration éclata avec le départ en cascade de ses
membres les plus influents, mais aussi les plus actifs. Le départ massif de ce noyau fut
visiblement remarqué au point qu'au 7 novembre 2015, lors de l’assemblée générale de
l’amendement des statuts, le Conseil d’Administration n’était qu’une institution
moribonde sans représentation aucune.
L’audit a pu noter que les rapports des forces entre le Comité Exécutif et le Conseil
d’Administration, durant tout l’exercice de l’an 2015 ont été tendus, pour ne pas dire
catastrophique.
Les amendements portés aux statuts ont mis hors d’état de nuire ce monstre à deux
têtes. Il existe, aujourd’hui, non seulement une nette séparation institutionnelle entre
les deux organes mais l’acquisition de nouvelles volontés. qui ont accordé un souffle
nouveau tout en récupérant le reste des membres dormants du défunt Conseil
d’Administration.
Il y a lieu pour cet audit de confirmer aujourd’hui que les rapports de travail entre le
présent Conseil d’Administration et le Comité Exécutif sont solides.
4. Points Positifs saillants:
En dépit de la carence d’une administration solide ressentie dans les premiers mois de
la gestion administrative, il y a lieu de reconnaitre des actions solides et des projets de
grandes envergures réalisées par le Comité Exécutif sous le leadership de Mr. Nzinga
Bona Sukidi:
- Amendement des statuts dont le point positif est celui d’avoir
dissipé le malentendu et la confusion qui les caractérisaient.
- Une campagne bien réussie d’enregistrement des nouveaux
membres et d’appel des fonds.
- Sensibilisation des membres de la communauté en vue de leur
participation active aux actions communautaires.
- L’ingérence personnelle du Président Sukidi du cas de décès de
Maurin Mabiala alors que les statuts ne le permettait pas.
- Cook out et l’organisation du Concert du musicien chrétien Moïse
Matuta.
- Reconnaissance des enfants qui viennent de terminer l’école
secondaire.
- Mise en place d’une administration solide et effective.
5. Recommandations de l’Audit administratif
Quatre recommandations pour conclure cet audit administratif :
1. Si la remise-reprise administrative n’eut pas lieu avec le Comité Exécutif de Mr.
Expédit Kidibu, l’actuel comité a commencé son terme sur une route
rocailleuse simplement à cause d’une carence entretenue au niveau du
secrétariat général. Avec des documents en bonne et due forme en train d’être
mis en place, cette lacune est en voie d’être éliminée.
2. Nous recommandons que l’équipe qui sera mise en place après les élections qui
auront lieu à la fin du mois d’avril 2016 se dote d’un secrétaire général qualifié
et qui voudrait bien consacrer de son temps pour la réussite de la COCOMNC/Raleigh. Le travail ne sera plus aussi compliqué, le chemin de la réussite
étant été balisé.
3. Considérant l’expérience vécue avec l’équipe dirigeante de 2015, l’audit voudrait
bien suggérer le remplacement de l’actuel Vice-président qui, depuis un certain
temps, donne priorité aux autres intérêts qui ne sont pas de nature à favoriser
l’expansion de la COCOM-NC/Raleigh. Non seulement les intérêts de
l’association ont subi un désintéressement total au cours des derniers mois, les
compétences de ce dernier pour prendre le relève une fois le mandat du
président actuel terminé laissent à désirer. Incompétence ou manque d’intérêt
évident ? Nous sommes incapables d’y répondre.
4. Dans le souci d’assurer le futur de la COCOM-NC/Raleigh, de préparer et
d’encourager des jeunes talents à prendre le relève dans la direction des affaires
communautaires, l’audit recommande vivement, vu l’expérience vécue dans la
carence des volontaires à postuler au poste de commande, le retour de certains
anciens et vétérans aux postes de Secrétaire Général, Trésorerie dans le Comité
Exécutif. Leur rôle est d’encadrer et d’entrainer des nouveaux talents qui
veulent bien servir la communauté et qui devront prendre le relève une fois le
prochain mandat prend fin. Le vice-président est capital et devra être occupé, si
possible, par quelqu’un qui est disposé de postuler au poste de président dans
les années qui viennent.
5. Nous venons aussi de remarquer avec consternation que le Comité Exécutif n’a
pas fournie un rapport d’activités de fin d’année. Ledit rapport est le travail qui,
dans les circonstances normales, devrait être rédigé par le Secrétaire Général. Il
n’est donc pas étonnant de constater que ce travail fait défaut vu la carence
totale observée à ce niveau. Nous recommandons l’existence du rapport
d’activités de fin d’année dans les années futures.
6. A Mr. Médard Singa, personnellement, nous louons le travail abattu. Ses listes
sont toujours en ordre et Médard bénéficie d’une totale confiance des
Congolais en matière de gestion des fonds, tant au niveau des églises qu’à celui
de la COCOM-NC/Raleigh.
Nous recommandons vivement que Mr. Médard Kimpioka Nsinga, dans sa
capacité de Trésorier de la COCOM, sache qu’en établissant des listes des
contributeurs, il crée un document officiel, un document administratif et un
document juridique qui peut, à tout moment, être présenté devant un juge,
réclamé par l’IRS, un avocat ou toute autre agence étatique ou fédérale en cas
de besoin.
Dès lors, des termes « africains » qui témoignent la beauté et le respect de
l’individu nommé du genre ‘’Papa X ‘’ ou ‘’Maman Y’’ quand bien même sont de
nature élogieuse, doivent être bannis dans la nomenclature des membres. Le
nom suffit et cela ne fait pas de l’auteur un impoli au sens propre et figuré de
l’Africain. Et quand bien même il fait allusion de ces termes, certaines
personnes sont simplement omises comme s’ils n’étaient pas des Papas. Ainsi
notre trésorier écrira, par exemple ‘’Papa Mbulos ‘’ mais dira simplement ‘’Tole ‘’,
‘’Salomon Valaka ‘’ lorsqu’il se souvient de ses relations amicales avec ces
derniers.
D. CONCLUSION
Comme toute association, la COCOM-NC/Raleigh ne sera jamais une
organisation parfaite. Il y aura toujours des mécontents et les critiques,
vraies et fausses feront toujours partie des réalités auxquelles ses dirigeants
feront face. Mais cet audit vient de conclure que ces entraves ne seront
jamais une raison valable pour ne pas viser haut dans l’espoir de faire
mieux. Les auditeurs que nous sommes n’avons aucun doute qu’avec une
bonne structure en place, la COCOM-NC/Raleigh se remettra solidement
sur une bonne voie de l’excellence.
Auditeurs :
Révérend Dr. Steve Kande
et
Salomon K. Valaka
Raleigh, 15 avril 2016.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 229 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler