close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ce qui pourrait conduire à un équilibre très différent en 2017

IntégréTéléchargement
FLASH ÉCONOMIE
RECHERCHE ÉCONOMIQUE
21 avril 2016 – N° 441
Ce qui pourrait conduire à un équilibre
très différent en 2017
En 2016, on entend encore beaucoup le mot « déflation ». On s’interroge sur
la possibilité pour la Réserve Fédérale de remonter ses taux d’intérêt, on
attend une politique monétaire peut-être encore plus expansionniste de la
BCE.
Mais en 2017, la situation pourrait être tout à fait différente avec :
-
la remontée du prix du pétrole ;
la possibilité qu’aux États-Unis une nouvelle politique salariale soit
menée avec des hausses rapides du salaire minimum.
Ceci conduirait à une hausse de l’inflation dans la zone euro associée à une
croissance plus faible, donc à une difficulté pour la politique monétaire de la
BCE ; à une hausse plus forte de l’inflation aux États-Unis, avec à la fois la
hausse du prix du pétrole et la hausse des salaires, et à une croissance plus
forte, donc certainement à une hausse plus rapide des taux d’intérêt par la
Réserve Fédérale.
Rédacteur :
Patrick ARTUS
F L A SH
En 2016, on est
encore dans un
environnement
déflationniste
Nous regardons les situations des États-Unis et de la zone euro. Au premier
semestre 2016, l’inflation est encore faible (graphique 1) ; la croissance s’est
affaiblie aux États-Unis, avec le recul de l’investissement et la crise du secteur
pétrolier (graphiques 2a/b), la reprise de la croissance semble assez molle
dans la zone euro (graphique 3).
Graphique 1
Inflation (CPI, GA en %)
6
Graphique 2a
Etats-Unis : indice ISM
Etats-Unis
6
PMI manufacturier
70
Zone Euro
4
4
2
2
0
PMI hors manufacturier
70
60
60
50
50
40
40
30
30
0
Sources : Datastream, ISM, Markit, NATIXIS
Sources : Datastream, BLS, Eurostat, NATIXIS
-2
-2
20
20
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Graphique 2b
Etats-Unis : commandes de biens durables
(core, GA en %)
Graphique 3
Zone euro : indice PMI
30
30
20
20
10
10
0
0
65
60
PMI manufacturier
PMI hors manufacturier
65
60
55
55
50
50
-10
-10
45
45
-20
-20
40
40
-30
-30
35
Sources : Datastream, Census, NATIXIS
-40
-40
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
35
Sources : Datastream, Markit, NATIXIS
30
30
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Les salaires nominaux ralentissent aussi bien aux États-Unis que dans la zone
euro (graphiques 4a/b).
On est donc toujours en 2016 dans une « ambiance déflationniste ».
Flash 2016 – 441 - 2
F L A SH
Graphique 4a
Etats-Unis : salaire (non-farm payrolls, GA en %)
Graphique 4b
Zone euro : salaire nominal par tête (GA en %)
5
3,5
3,5
4
4
3,0
3,0
3
3
2,5
2,5
2
2
2,0
2,0
1
1
1,5
1,5
0
1,0
5
Hourly earnings
Weekly earnings
Sources : Datastream, BLS, NATIXIS
Sources : Datastream, Eurostat, NATIXIS
0
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
1,0
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Ceci explique qu’on s’interroge sur la possibilité pour la Réserve Fédérale de
monter ses taux d’intérêt (graphiques 5a/c) ; on pense que la BCE va
continuer à mener une politique monétaire ultra-expansionniste (graphiques
5b/c).
Graphique 5a
Etats-Unis : contrat Eurodollar sur 3 mois
Graphique 5b
Zone euro : contrat Euribor sur 3 mois
3,5
2,5
3,0
2,0
2,5
2,5
1,5
1,5
2,0
2,0
1,0
1,0
1,5
1,5
0,5
0,5
1,0
0,0
3,5
Échéance Décembre 2016
Échéance Décembre 2017
3,0
1,0
Sources : Datastream, NATIXIS
0,5
janv.14
janv.15
Échéance Décembre 2017
2,5
2,0
0,0
Sources : Datastream, NATIXIS
0,5
juil.14
Échéance Décembre 2016
juil.15
janv.16
-0,5
janv.14
-0,5
juil.14
janv.15
juil.15
janv.16
Graphique 5c
Taux d'intérêt à 2 ans sur les emprunts d'Etat (en %)
1,2
1,2
Etats-Unis
0,9
Allemagne
0,9
0,6
0,6
0,3
0,3
0,0
0,0
-0,3
-0,3
Sources : Datastream, NATIXIS
-0,6
janv.14
-0,6
juil.14
janv.15
juil.15
janv.16
Flash 2016 – 441 - 3
F L A SH
Mais la situation
risque de devenir
très différente en
2017
Deux évolutions peuvent conduire à une situation en 2017 très différente de
celle de 2016.
1 – La hausse du prix du pétrole
Le prix du pétrole va très certainement augmenter entre 2016 et 2017 avec :
-
-
la croissance rapide de la demande de pétrole due au prix bas du pétrole
(graphiques 6a/b) ;
le léger recul de la production mondiale de pétrole avec la stabilité de la
production de l’OPEP et de la Russie et le recul de la production de pétrole de
schiste aux États-Unis (graphiques 7a/b) ;
et de ce fait la résorption de l’écart entre production et consommation
mondiale (graphique 8).
Graphique 6a
Prix du pétrole (Brent, $ / baril)
Graphique 6b
Demande mondiale de pétrole
160
160
140
140
120
120
100
98
95
Niveau en Mln b/j (G)
GA en % (D)
10
8
92
6
100
89
4
80
80
86
2
60
60
83
0
40
40
80
-2
20
77
0
74
20
0
-4
Sources : Oil Market Intelligence, NATIXIS
Sources : Datastream, NATIXIS
-6
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Graphique 7a
Monde : production de pétrole (mln de barils/jour)
Graphique 7b
Production de pétrole (mln de barils/jour)
100
100
95
95
90
90
85
85
80
80
35
OPEP
Russie
Etats-Unis
30
30
25
25
20
20
15
15
10
10
5
5
Sources : Oil Market Intelligence, NATIXIS
75
Sources : Oil Market Intelligence, NATIXIS
75
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Flash 2016 – 441 - 4
35
0
0
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
F L A SH
Graphique 8
Consommation et production mondiale de pétrole
(en mln de barils / jour)
(1) Production mondiale (G)
(2) Consommation mondiale (G)
(3) = écart (1)-(2) (D)
100
95
6
4
90
2
85
0
80
-2
75
-4
Sources : Datastream, Oil market intelligence, NATIXIS
70
-6
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
2 – Une hausse plus rapide des salaires aux États-Unis
Depuis la fin des années 1990 aux États-Unis, le partage des revenus s’est
fortement déformé au détriment des salariés (graphique 9a), le pouvoir d’achat
de la classe moyenne a stagné (graphique 9b).
Graphique 9a
Etats-Unis : productivité et salaire réel par tête
(100 en 1995:1)
Graphique 9b
Etats-Unis : salaire médian réel
(déflaté par le CPI, 100 en 1995:1)
112
112
Salaire réel par tête (déflaté par le prix du PIB, hors benefits)
150
150
Productivité par tête
110
110
108
108
106
106
140
140
130
130
120
120
104
104
110
110
102
102
100
100
100
100
Sources : Datastream, BLS, NATIXIS
Sources : Datastream, BEA, BLS, NATIXIS
90
90
95
97
99
01
03
05
07
09
11
13
15
98
98
95
97
99
01
03
05
07
09
11
13
15
Il est apparu une forte réaction contre cette situation, et la proposition de hausse
importante du salaire minimum est apparue (une telle hausse a été mise en
place en Californie), alors que le salaire minimum fédéral est aujourd’hui très bas
(7,50$ de l’heure, graphique 9c).
Il est probable qu’en cas d’élection d’un Président démocrate une hausse
assez rapide du salaire minimum sera mise en place, d’où une hausse
nettement plus rapide des coûts salariaux (graphique 9d).
Flash 2016 – 441 - 5
F L A SH
Graphique 9c
Etats-Unis : salaire minimum réel et productivité par
tête (100 en 1995:1)
Salaire minimum réel
(déflaté par le CPI)
Graphique 9d
Etats-Unis : salaire nominal par tête
et coût salarial unitaire (GA en %)
Productivité par tête
Salaire nominal par tête (hors benefits)
150
150
6
140
140
4
4
130
130
120
120
2
2
110
110
0
0
100
100
-2
-2
90
90
Sources : Datastream, OCDE, NATIXIS
80
80
95
97
99
01
03
Effets sur l’économie
et les politiques
monétaires
05
07
09
11
13
-4
Coût salarial unitaire
Sources : Datastream, BLS, NATIXIS
6
-4
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
15
1 – Dans la zone euro, la hausse du prix du pétrole, si elle se réalise
effectivement :
-
va conduire à une inflation plus forte (graphique 10a) ;
va freiner la croissance, avec la perte de salaire réel et de consommation
due à la hausse de l’inflation, mouvement inverse de celui observé depuis
2014 (graphiques 10b/c).
La réaction de la BCE va être difficile à prévoir : va-t-elle réagir à la hausse de
l’inflation ou au freinage de la croissance ?
Graphique 10b
Zone euro : salaire par tête et prix de
consommation (GA en %)
Graphique 10a
Zone euro : prévisions Natixis
de l'inflation (CPI, GA en %)
5
5
4
4
4
3
3
3
3
2
2
2
2
1
1
1
1
0
0
0
-1
0
Sources : Datastream, BCE, Prévisions NATIXIS
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17
Flash 2016 – 441 - 6
Salaire réel par tête (déflaté par le prix conso)
Prix de consommation
4
-1
-1
Sources : Datastream, Eurostat, NATIXIS
-1
-2
-2
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
F L A SH
Graphique 10c
Zone euro : prix et consommation des ménages
(GA en %)
4
Consommation des ménages (en volume)
4
Prix de la consommation
3
3
2
2
1
1
0
0
-1
-1
Sources : Datastream, BCE, NATIXIS
-2
-2
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
2 – Aux États-Unis, il devrait y avoir à la fois hausse du prix du pétrole et
hausse plus rapide des salaires (s’il y a début des hausses rapides du salaire
minimum), d’où :
-
une inflation assez forte ;
une stimulation de la croissance, malgré la hausse de l’inflation, grâce aux
hausses des salaires et au redressement de l’investissement du secteur de
l’énergie (graphique 11), la hausse du prix du pétrole rendant profitable à
nouveau la production de pétrole de schiste.
Graphique 11
Etats-Unis : investissement dans l'énergie
1,2
En % du PIB (G)
GA en % (D)
60
1,0
40
0,8
20
0,6
0
0,4
-20
0,2
-40
0,0
Sources : Datastream, BEA, NATIXIS
-60
02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
Ceci devrait certainement conduire la Réserve Fédérale à monter ses taux
d’intérêt directeurs plus rapidement en 2017 qu’en 2016.
Synthèse : la fin de
l’ambiance
déflationniste
En 2016, il y a encore une ambiance déflationniste aux États-Unis et dans la
zone euro : inflation faible, freinage des salaires, croissance hésitante.
En 2017, s’il y a effectivement hausse du prix du pétrole et début d’un
processus de hausse rapide du salaire minimum aux États-Unis, la situation
sera très différente : inflation plus forte dans la zone euro et assez forte aux ÉtatsUnis, freinage de la croissance dans la zone euro et accélération de la croissance
aux États-Unis ; difficulté pour la BCE à maintenir une politique monétaire ultraexpansionniste si l’inflation remonte, hausse plus rapide des taux d’intérêt aux
États-Unis.
Flash 2016 – 441 - 7
F L A SH
Flash 2016 – 441 - 8
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
767 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler