close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2-1170-a

IntégréTéléchargement
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique
CFH
264.0 — DEVALOIRS
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
Introduction
- Les dévaloirs, désignés comme « Installations de déversement » dans l’AEAI, sont soumis aux
prescriptions indiquées dans les « Directives et Aides de travail » applicables de l’AEAI (cf.§4 en
dernière page).
- La présente directive spécifie les exigences supplémentaires pour la sécurité en milieu hospitalier et
pour uniformisation des caractéristiques dimensionnelles et fonctionnelles des dévaloirs dans les
bâtiments des HUG. Tous les paramètres de réglages (tempo, etc.) et mises en passe (selon
directive dédiée) doivent être validés par HUG.
- Par "ST" est désigné le Service Technique des HUG au sens général, quelles que soient les initiales
de son appellation courante.
- Elle comporte des exigences communes à tous les dévaloirs, et des exigences spécifiques aux :
 Dévaloirs à déchets ménagers (« Filières grises »),
 Dévaloirs à linge.
!
Aucun dévaloir à déchets infectieux (« Filière jaune ») ne doit être construit dans les
bâtiments des HUG, en raison des risques de contamination liés à l’éclatement des sacs
lors de la chute (test de solidité selon norme NF X30-500).
1. Prescription communes à tous les dévaloirs
1.1 Caractéristiques fonctionnelles
Les renvois (n) sont référencés au §1.1.4.







Tous les voyants demandés doivent être à LED, pour 24VDC (tension automate).
Pour chaque trappe d'évacuation aux étages : un poussoir (1) de demande
d’ouverture avec voyants de signalisations rouge et verte, une gâche électrique
à émission (2) et un contact magnétique (3) distinct sur la trappe (de type REED).
Sa serrure doit comporter une poignée olive équipée d'un cylindre KABA 101 à
clef prisonnière permettant uniquement au ST des HUG d'intervenir en cas de
panne de la gâche ou tout autre système différent d'un simple carré trop
facilement à la portée des utilisateurs.
Dans le local des containers et par dévaloir : une cellule pour la signalisation du container plein,
un système d'arrosage du dévaloir et du container en cas d'incendie.
A l’entrée du local containers : un interrupteur à clé du type « KABA 5000 » 0-1 à impulsion avec
rappel à 0, une gâche électrique à émission (idem ci-dessus), un contact magnétique sur la porte
(de type REED).
A l'entrée du local containers et par dévaloirs : un afficheur alphanumérique signale sur un digit le
niveau concerné par la trappe ouverte, un voyant de signalisation rouge (trappe ouverte), un
voyant de signalisation jaune ou orange pour signaler le container plein, un interrupteur à clef
(idem KABA 5000 ci-dessus) pour, manuellement en cas d'incendie, enclencher l'arrosage du
dévaloir et un second interrupteur identique pour enclencher l'arrosage du container.
La porte du local est équipée d'un cylindre STE.
Une fermeture guillotine à l’extrémité du conduit avec un asservissement à la détection incendie.
La position ouverte/fermée de la guillotine doit être signalée par 2 signaux distincts (2 DI). Sa
fermeture doit être commandée en mode monostable avec un signal de commande (donc
normalement ouverte).
Une barrière optique pour usage industriel de marque SchneiderElectric ou équivalent doit être
installée pour détecter chaque container plein. De même qu'une autre barrière optique doit être
installée pour s'assurer de la présence du container.
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
1-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique




CFH
264.0 — DEVALOIRS
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
Tous les capteurs doivent être compatibles avec les surfaces en acier inoxydable.
Le câblage sera réalisé pour une gestion verticale par un automate en pied de colonne (topologie
de tirage verticale filaire). Les liaisons aux étages sont à réaliser en filaire (multi-paires) plutôt
qu'en communication bus (AS-i par ex.), évitant des interfaces à chaque étage aux dépannages
complexes. Les signaux peuvent être ainsi tirés le long des gaines pour être tous à disposition sur
un seul bornier par dévaloir dans le local containers. Ce faisant les interventions techniques et de
diagnostique de pannes sont facilitées, agissant directement sur les signaux, sans automate
propriétaire intermédiaire.
Toutes les signalisations externes sont transmises à l’automatisme du bâtiment (AbB). Toutes les
commandes et signalisations propres sont gérées par l'automate de pied de colonne qui peut faire
partie de l'AdB ou en être indépendant de type industriel. L'asservissement de la détection
incendie agit directement sur cet automate terminal. Cet automate dialoguera de tous les points
nécessaires avec l'AdB selon §1.1.3.
Les portes des dévaloirs doivent clairement indiquer le type d’utilisation autorisé (linge ou déchets
ménagés) et les directives spécifiques (sécurité, interdictions, etc.)
1.1.1 Commande et contrôle

Commande générale pour fonctionnement et commande de l'ouverture des portes,
visualisation des états de service (portes par étages) et diagnostic.

Tableau de commande et visuel au niveau inférieur.
1.1.2 Fonctionnement d'un dévaloir

Aux étages pour chaque trappe, une lampe verte fixe signale que toutes les trappes sont fermées.
Vert clignotant indique qu'une ouverture de trappe est en cours suite à une pesée sur le bouton de
demande d'ouverture d'une trappe.

A l’ouverture d’une porte ou trappe (à tous niveaux), il y a blocage des autres, y compris celle du
niveau des containers, signalé par lampe rouge fixe et affichage de l’étage trappe ouverte au
niveau des containers. Rouge clignotant indique que la trappe ouverte aux étages est en cours de
fermeture, soit automatiquement 7s après avoir été ouverte.

Après fermeture de la porte/trappe et une temporisation, il y a libération des autres trappes/porte
dont les voyants repassent au vert fixe.

L’ouverture de la porte du niveau containers se fait à l’aide d'un interrupteur à clé, qui bloque alors
les trappes des étages et allume leur lampe rouge.

Au moment de la détection de la cellule container plein, les trappes sont bloquées et les lampes
rouges restent allumées fixe à tous les niveaux, sauf celui des containers qui active son voyant
jaune.

Quand la réception d'un sac attendu n'est pas détectée, une alarme est transmise à l'AdB, toute
nouvelle ouverture de trappes est bloquée et leurs lampes rouge et verte clignotent ensemble
rapidement, dans l'attente d'une visite au local containers. La situation sera automatiquement
débloquée et le cycle du programme reprendra son court dès la re-fermeture de la porte du local
et sollicitation d'un bouton poussoir dédié à l'extérieur dudit local.

Lors d’une alarme incendie, les trappes des étages sont refermées et bloquées au plus vite et les
lampes rouges restent allumées à tous les niveaux en clignotement rapide, y compris celle à
l'entrée du local containers où les fermetures guillotine sont activées. L'entrée dans le local
containers n'est plus possible via l'automatisme mais seulement par action manuelle sur la clef
STE de la serrure de la porte.
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
2-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique
CFH
264.0 — DEVALOIRS
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
1.1.3 Automatisme
Liste des points minimaux à prévoir (voir directive 2-1070) :

Contact de panne générale

Commandes de libération de trappes/porte

Signalisations d'ouverture trappes/porte (1=fermé) et de l'étage

Commandes des signalisations lumineuses rouges, vertes et jaunes

Alarme détection incendie

Commande de fermeture guillotine CCF (cde test)

Commandes d'arrosages

Position guillotine CCF (ouvert et fermé = 2 points)

Surveillance de remplissage

Surveillance d'arrivée d'un sac.
Etc.
1.1.4 Références matériel ou équivalents
(1)
: bouton-poussoir anti-vandale en acier inoxydable, 22mm de diam.de percement. Contact unipolaire
NO. Avec anneau lumineux 24VDC. Marque: Schurter. Gamme: MSM 22.
(2)
: gâche électrique à émission compatible 24VDC, modèle EFF-EFF 118F---B71, résistance 9000N,
pour utilisation protection incendie avec option Fafix et variante 05 (supporte le courant permanent,
bobine eE équipée d'une diode).
(3)
: contact magnétique REED d'ouverture de porte, distinct de la gâche, construction pour usage
industriel, montage invisible porte fermée. De marque SchneiderElectric, Omron, Schmersal, doit être
disponible chez Distrelec.ch ou ch.Farnell.com. Modèle à faire valider avant commande.
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
3-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique
CFH
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
264.0 — DEVALOIRS
1.3 Caractéristiques dimensionnelles vues en plans
Local de réception
180 cm
330 cm
Local de réception
Local type aux étages
Dévaloir à linge
180 cm
Dévaloir à déchets
Dévaloir
150 cm
Les trappes d'ouverture sont de type porte basculante sur vérins, de largeur minimale 45cm. Elles s'ouvrent
manuellement et se referment automatiquement (sous conditions §1), même sans alimentation.
Charnière horizontale à moins de 30cm du sol permettant avec le moindre effort d'évacuer les sacs (§3.1).
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
4-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique
CFH
264.0 — DEVALOIRS
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
2. Prescription spécifiques aux dévaloirs à déchets ménagers

Un détecteur incendie doit être installé à l’intérieur en haut du conduit avec un accès aisé pour la
maintenance et les essais.
2.1 Local de réception

Le local de réception des déchets doit être dimensionné de manière à pouvoir recevoir :
 1 container sous le silo - (A)
 Au moins 1 container de réserve / échange - (B)

Il doit permettre la circulation des containers sans avoir besoin de
vider le local au préalable.

La largeur de la porte doit être au minimum de 110 cm

Le local de réception doit être muni d’un écoulement de sol - (C)
(Dans la fosse de rétention avant restitution aux égouts)

Un système de freinage des sacs - (D) - à la sortie du dévaloir
doit empêcher ceux-ci d’éclater lorsqu’ils tombent d’une grande
hauteur. Le silo pour containers doit diminuer les
désagréments dus aux odeurs et doivent aider à remplir
correctement les containers. Il doit permettre l'amenée d'un
container d'une hauteur maximale de 130 cm.
D
A
C
B
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
+ 0.5cm
- 0 cm
50 cm
Le diamètre intérieur du conduit doit être 60 cm
60 cm

P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
5-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
DIRECTIVE D ’ETUDE & REALISATION 2-1170- B
Service Bâtiments et
Technique
CFH
264.0 — DEVALOIRS
D ATE APPROB . :25.04.2016
V ERSION : B
3. Prescription spécifiques aux dévaloirs à linge
3.1 Local de réception (mêmes principesd'agencement qu'au §2.1)
Le local de réception des linges doit être dimensionné de manière à pouvoir
recevoir deux ou trois chariots ainsi qu’une grosse quantité de sacs à linge. Les
sacs sont eux-mêmes en tissu, récupérés et traités en même temps que le linge
sale. Leurs dimensions et caractéristiques sont à faire confirmer aux HUG
à chaque nouveau projet.

Il doit permettre l'amenée d'un container d'une hauteur maximale de
180 cm.

Le diamètre intérieur du conduit doit être 60 cm
+ 0.5cm
- 0 cm
60 cm
70 cm

4. Exigences AEAI particulières



Un détecteur incendie doit être installé à l’intérieur en haut du conduit avec un accès aisé pour la
maintenance et les essais.
La résistance au feu E30 des différents compartimentages internes et externes au système.
Homologation à fournir, etc.
Annexe A - Liste des modifications
Version
Date
Rédac.
(initiales)
Approb.
(initiales)
B
25.04.2016
ecdh
pazr
R EDACTEUR :
MODIFICATION
T. FELIX
E. D AGHE
:
Nature des modifications
mise à niveau sur expérience BDL2.
P ORTEE :
PAGE
EXTERNE
6-6
La validité des copies papier n’est pas contrôlée. Seule la version disponible sur l’internet du SBT/HUG fait foi.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
215 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler