close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse du Conseil des EPF du 28 avril - ETH-Rat

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Construction du bâtiment ME à l'EPFL: résultats des enquêtes et
recommandations
Comme annoncé en mars 2015 par l’EPFL, un des projets de construction lancés par l'Ecole
présente un surcoût d'environ 24 millions de francs. Afin d'en déterminer les causes et pour
éviter qu'un cas similaire ne se reproduise à l'avenir, le Conseil des EPF et l'EPFL ont
immédiatement ouvert des enquêtes externes, dont les rapports ont à présent été publiés par le
Conseil des EPF. Dans l'intervalle, l'EPFL s'est déjà attelée à la mise en œuvre de certaines des
recommandations énoncées dans les rapports d'audit. Elle a ainsi pris deux décisions concernant
d'une part la création d’un poste de CFO et d'autre part l’amélioration de la communication
interne en matière de gestion immobilière.
Berne/Zurich, le 28 avril 2016 – En mars 2015, l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) avait
informé le président du Conseil des EPF que le projet de transformation des halles de mécanique
(bâtiment ME) sur le campus de l’EPFL à Ecublens présentait un surcoût. Le Conseil des EPF a pris
connaissance du dépassement de 23,76 millions de francs pour un budget global initial de 66,25 millions
de francs lors de sa séance de mai 2015. Ces coûts supplémentaires ont été financés par le budget
courant de l'EPFL (16.8 mio CHF) et par des fonds de tiers (7.0 mio CHF). Comme annoncé en juin 2015
dans un communiqué de presse de l’EPFL, il n’a pas été nécessaire de recourir à des financements
supplémentaires de la Confédération. Désormais achevé, le bâtiment ME a ouvert ses portes et sera
inauguré en mai 2016.
Selon l’EPFL, le programme du bâtiment ME a dû être adapté en cours de construction afin de tenir
compte notamment des nouvelles opportunités offertes par le développement du Campus Biotech à
Genève. Ces changements d’affectation ont permis globalement des réductions de coût importantes en
évitant la construction d’autres bâtiments. Ils ont également permis des gains de temps appréciables
dans la mise à disposition de surfaces pour l’enseignement, et plus particulièrement pour les travaux
pratiques des étudiants, permettant ainsi d’accompagner les réformes en cours au niveau de l’évolution
de la pédagogie.
Analyse et rapports d’audits
Dès l’annonce de ce dépassement en mars 2015, le Conseil des EPF a mandaté son service d’audit
interne pour analyser la situation en détail avec le soutien d’une société spécialisée (premier rapport).
Dans son rapport d'avril 2015, cette société constate que le dépassement des coûts aurait pu être
anticipé dès le printemps 2013 et qu'il aurait dû être signalé au Conseil des EPF à cette période. Sur
cette base et sur mandat du Conseil des EPF, l'EPFL a ouvert une enquête administrative interne, un
processus qui a été mené par une autre société d'audit externe indépendante.
Ce deuxième rapport d’audit confirme que la légitimité du dépassement de budget pour le bâtiment ME
n’est pas remise en cause, comme l’a démontré le premier audit effectué en avril 2015. Il confirme
également que les évolutions du programme du bâtiment ME ont été la cause principale de
l’augmentation des coûts de construction. Il met par contre en évidence les différents mécanismes qui
ont conduit à l’annonce tardive de ce dépassement. Si les premiers signaux étaient déjà perceptibles au
printemps 2013, les responsables de ce projet avaient cependant la ferme volonté de maîtriser ce
surcoût . Le changement de vice-présidence ressources et infrastructures opéré en été 2013 de même
que la coexistence de deux systèmes comptables au niveau immobilier ont contribué à complexifier la
consolidation budgétaire de ce projet. Finalement, c’est en octobre 2014 que la vice-présidence en
charge du domaine et du reporting immobilier a porté ce problème de dépassement à la connaissance
de la Direction de l’EPFL. La vice-présidence a voulu analyser la situation de façon plus approfondie. Il
lui a fallu quelques mois pour obtenir une vision complète et documentée du dépassement de crédit et
pour la communiquer au Conseil des EPF.
Le deuxième rapport d’audit relève par ailleurs un certain nombre de manquements au niveau du
reporting externe en termes de contenu et de validation. A cela s’ajoute une non-conformité des chiffres
Page 1 de 2
28 avril 2016
Construction du bâtiment ME à l'EPFL
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
de reporting pour les années 2013 et 2014 quant aux engagements et aux paiements relatifs à ce projet
de construction, due à l’imputation erronée de certains coûts du ME sur un fonds interne à l’EPFL et non
sur le crédit d’investissement. Tant cette non-conformité que le retard d’annonce ne sont pas acceptables
et des mesures devront être prises afin qu’une telle situation ne se reproduise plus. L’EPFL a déjà
entrepris un certain nombre de mesures en ce sens.
Responsabilités sur le plan juridique
Les deux premiers rapports ne prennent pas position quant à la responsabilité éventuelle des personnes
concernées au sein de l'EPFL en matière de droit du personnel ou de droit de la fonction publique. Le
Comité d’audit du Conseil des EPF a donc mandaté fin 2015 une troisième société afin d'examiner ces
questions juridiques. Le rapport remis en janvier 2016 conclut qu'au vu de la non-conformité des chiffres
qui ont été communiqués pour les engagements et les paiements, il y a présomption que les éléments
objectifs constitutifs d'un faux dans les titres (faux intellectuel) commis dans l'exercice de fonctions
publiques, sont réunis (art. 317 CP). Un second avis recueilli ultérieurement par le président du Conseil
des EPF auprès d'un avocat aboutit aux mêmes conclusions. Le Conseil des EPF a donc informé le
Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche (DEFR) ainsi que le Contrôle
fédéral des finances (CDF) dans ce sens et a décidé de concentrer les suites de cette procédure sur des
mesures administratives, sans enquête disciplinaire préalable. Le Conseil des EPF, le DEFR et le CDF
estiment qu'une procédure pénale ne serait ni judicieuse ni adaptée au cas concerné et qu'il serait
préférable de miser sur une amélioration durable des processus financiers et du reporting dans le
domaine immobilier. Ces démarches devraient permettre de combler les lacunes existantes et
d'améliorer les procédures correspondantes de manière à ce qu'elles soient à la hauteur de l'excellence
dont fait preuve l'EPFL dans l'enseignement et la recherche.
L’EPFL améliore les processus en matière de gestion des projets immobiliers
Dès l’identification de ces problèmes, l’EPFL a pris un certain nombre de mesures immédiates afin de
pallier aux lacunes identifiées. Le deuxième rapport d’audit énonce deux recommandations, que l’EPFL
s’engage à mettre en œuvre. La première porte sur la création d’un poste de CFO ayant la responsabilité
globale de la gestion financière. La deuxième porte sur une amélioration de la communication interne en
matière de gestion immobilière. Enfin, en mars 2016, le Conseil des EPF a constitué un groupe de travail
interne composé de plusieurs de ses membres, qui a déjà entamé ses travaux. En collaboration avec
l'EPFL et en complément aux actions déjà prises en interne par l’EPFL, le groupe de travail aura pour tâche
de proposer des mesures d'amélioration en matière de gestion des projets immobiliers. L'EPFL rendra
compte des premiers résultats lors de la prochaine séance du Conseil des EPF qui aura lieu fin mai 2016.
Dans l’intervalle, et par souci de transparence, le Conseil des EPF, le DEFR et le CDF ont décidé d’un
commun accord de publier sur le site Internet du Conseil des EPF tous les rapports concernant les
clarifications entreprises dans le contexte du dépassement des coûts du projet de construction du
bâtiment ME à l'EPFL.
Les rapports peuvent être téléchargés sur www.cepf.ch > Médias > Communiqués de presse.
Renseignements
Christoph Leuenberger, responsable Communication par intérim
Téléphone +41 (0)44 632 75 77
christoph.leuenberger@ethrat.ch
Conseil des EPF, Häldeliweg 15, CH-8092 Zurich, www.cepf.ch
Le Conseil des EPF est l’organe stratégique de direction et de surveillance du Domaine des EPF, constitué des deux écoles
polytechniques fédérales ETH Zurich et EPFL ainsi que des quatre établissements de recherche PSI, WSL, Empa et Eawag.
Nommé par le Conseil fédéral, le Conseil des EPF supervise les plans de développement, organise le controlling et assure la
coordination du Domaine des EPF. A ce titre, il établit le budget et les comptes du Domaine des EPF et coordonne la gestion ainsi
que le maintien de la valeur et de la fonction du parc immobilier. Le Conseil des EPF est l’autorité investie du pouvoir de nomination
et représente le Domaine des EPF auprès des autorités de la Confédération. Il est assisté par un état-major chargé de préparer les
dossiers et de les mettre en œuvre.
Page 2 de 2
28 avril 2016
Construction du bâtiment ME à l'EPFL
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
31 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler