close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016-04-26 dossier de presse

IntégréTéléchargement
HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE
EN POLYNESIE FRANÇAISE
DOSSIER DE PRESSE
1
Contacts Presse
communication@polynesie-francaise.pref.gouv.fr
Exercice de sécurité civile : « nombreuses victimes ou NOVI »
Dans le cadre de l’Organisation de la Réponse de Sécurité Civile (ORSEC), sont régulièrement
organisées des exercices et entrainements.
Ainsi, un exercice « NOmbreuses VIctimes » (NOVI), anciennement appelé PLAN ROUGE va se
dérouler à Paea, le 26 avril 2016 de 7h à 13h.
Le plan NOVI est un plan d’actions réflexes coordonné, destiné à faire face à un évènement
accidentel faisant un grand nombre de victimes. Il mobilise les services d’incendie et de secours, le
SAMU, les forces de l’ordre (gendarmerie, police nationale et municipale), les Forces Armées, des
associations de secourisme agréées par le Haut-Commissaire et divers services de la commune de
Paea. Le plan NOVI fait partie du plan ORSEC (Organisation de la Réponse de Sécurité Civile), il
peut être déclenché seul ou en complément d’un autre plan de secours ou d’urgence (crash d’avions,
incendie, inondations etc.)
Objectifs
Il s’agit :
-
De s’entraîner à faire face à une crise multiforme (problématiques de sécurité civile et de
sécurité publique) ;
-
Évaluer la pertinence du plan NOVI et au besoin identifier les adaptations nécessaires ;
-
Renforcer les liens interservices (Pays, communes, Etat etc.) ;
-
Valider la formation du personnel amené à servir au poste de commandement du Hautcommissariat et notamment à la Cellule d’Information du Public.
Scénario
Effondrement d’une tribune pour une cause indéterminée, lors d’un spectacle, avec une suspicion
d’explosion au moment de l’appel des secours. La suspicion est rapidement levée. La situation
exige le déclenchement des dispositions ORSEC « Nombreuses Victimes », communément appelé
« plan NOVI » (anciennement appelé « plan Rouge »). Cela implique le déploiement du Poste
Médical Avancé du SAMU, des forces de l’ordre, de tous les corps de sapeurs-pompiers de Tahiti,
des associations agréées de sécurité civile mais aussi dans le cas présent de renforts spécialisés des
Forces armées (démineurs et hélicoptère Dauphin).
Le poste de commandement du Haut-commissariat sera activé dès que l’alerte sera parvenue au
Haut-commissariat, une cellule d’information du public (numéro vert) sera également mise en
œuvre au Haut-commissariat.
-
Les victimes sont au nombre d’une trentaine, 3 ou 4 sont décédées
-
La commune de PAEA active son Plan communal de sauvegarde (PCS)
-
Des victimes sont évacuées par hélicoptère et par ambulance
Près de 170 personnes mobilisées pour l’exercice
-
Les services du Haut-commissariat
-
Les services du Pays dont le SAMU, la Cellule d’urgence médico psychologique (CUMP)
-
Les personnels communaux de Paea
-
Les forces de l’ordre (gendarmerie, police nationale et municipale)
2
Contacts Presse
communication@polynesie-francaise.pref.gouv.fr
-
Tous les corps de Sapeurs-pompiers de Tahiti
-
Les associations agréées de sécurité civile
-
Les forces armées en Polynésie française avec le NEDEX (déminage), Direction inter-armée
des secours de santé (DIASS), l’hélicoptère Dauphin de la 35F
Programme
8h00
Déclenchement de l’exercice
8h02
Alerte de la Direction de la défense et de la protection civile (DDPC) et de la
Directrice de cabinet du Haut-Commissaire et déclenchement du plan NOVI avec
suspicion d’explosion
Décision d’activation des dispositions ORSEC / NOVI et activation du poste de
commandement du Haut-commissariat
Demande de concours aux forces armées : NEDEX + hélicoptère (pour EVASAN)
Déclenchement du Service d’aide médicale d’urgence (SAMU) et de la Cellule
d’urgence médico psychologique (CUMP)
Activation de la cellule d’information du public (numéro vert)
8h05
Arrivée sur les lieux :
Confirmation de renforts de la DDPC avec le déclenchement du « plan NOVI »
8h10
Premières constatations et mise en place d’un périmètre de sécurité
Reconnaissance et prise de renseignement : aucun signe, ni témoignage d’explosion
8h15
Activation du Plan communal de sauvegarde (PCS)
8h25
Mise en place du poste médicalisé avancé et début du tri
8h45
mise en place de la cellule d’information du public
9h00
Confirmation définitive d’absence d’explosion par le NEDEX
9h20
Décollage de l’hélicoptère et départ d’une ambulance vers le centre hospitalier de
Polynésie française (CHPF)
11h30
Fin de l’exercice et débriefing à chaud
3
Contacts Presse
communication@polynesie-francaise.pref.gouv.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
335 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler