close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse du Conseil des EPF du 25 avril - ETH-Rat

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Rapport de gestion 2015 du Conseil des EPF sur le Domaine des EPF
L'ETH Zurich et l'EPFL confortent leur position internationale
L'ETH Zurich et l'EPFL, qui comptent parmi les meilleures hautes écoles du monde, ont encore
progressé dans les classements en 2015. Avec 29 357 étudiants et doctorants, leurs effectifs ont
par ailleurs enregistré un nouveau record. Les établissements de recherche PSI, WSL, Empa et
Eawag ont eux aussi fait montre de leur excellence en matière de recherche et d'innovation sur le
plan international. Grâce à leur savoir et à leurs infrastructures de recherche de très haut niveau,
ils sont des partenaires précieux pour de nombreuses entreprises suisses ainsi que pour
l'administration publique. Les institutions du Domaine des EPF revêtent une grande importance
pour la capacité d'innovation de la place scientifique et économique suisse, comme le confirme
un groupe international d'experts mandaté en 2015 par le conseiller fédéral Johann SchneiderAmmann pour évaluer le Domaine des EPF.
Berne/Zurich, le 25 avril 2016 – En 2015, l'ETH Zurich et l'EPFL ont renforcé leur position déjà solide, un
succès que reflète le nouveau record du nombre d'étudiants et de doctorants. L'EPFL a dépassé pour la
première fois le seuil des 10 000 immatriculations, et les deux écoles polytechniques ont totalisé
ensemble 29 357 étudiants et doctorants, soit 2,9% de plus que l'année précédente, comme l'indique le
Rapport de gestion 2015 du Conseil des EPF qui vient d'être publié. Depuis 2006, le nombre d'étudiants
et de doctorants à l'ETH Zurich et à l'EPFL a enregistré une hausse de près de 60%. La contribution
financière de la Confédération n'a pas suivi cette évolution et n'a augmenté que de 30% pendant la
même période, ce qui a notamment des conséquences négatives sur le taux d'encadrement. En 2015, un
professeur encadrait en moyenne environ 37 étudiants et doctorants, c'est-à-dire 15,5% de plus qu'il y a
dix ans.
La progression des deux EPF dans d'importants classements internationaux en 2015 malgré une marge
de manœuvre politique et financière de plus en plus réduite témoigne de la qualité élevée de la
recherche et de l'enseignement au sein du Domaine des EPF. Dans le classement mondial Times Higher
Education Ranking (THE), l'ETH Zurich s'est hissée pour la première fois dans le top ten, passant de la
e
e
e
e
13 à la 9 place. L'EPFL, pour sa part, a progressé de la 34 à la 31 place. Dans ce même classement
e
e
à l'échelle européenne, l'ETH Zurich et l'EPFL occupent respectivement la 4 et la 11 place.
Une nouvelle spin-off presque chaque semaine
L'an dernier, les deux EPF et les quatre établissements de recherche ont déposé 219 brevets et les
chercheurs des institutions du Domaine des EPF ont créé 48 spin-off, soit quasiment une par semaine.
Ces deux chiffres, stables par rapport à l'année précédente, sont des indicateurs importants attestant de
l'efficacité du transfert de savoir et de technologie (TST). Afin de promouvoir le TST, le Domaine des
EPF s'engage activement en faveur du Parc suisse d'innovation (PaSI): actuellement, ses institutions
apportent une contribution significative à quatre des cinq sites du PaSI. L'évaluation intermédiaire
effectuée en 2015 par un groupe international d'experts a elle aussi confirmé le rôle prépondérant du
Domaine des EPF dans le transfert de savoir et de technologie. Le rapport publié dans ce contexte a en
outre mis en évidence les principaux facteurs de cette réussite, à savoir l'autonomie, le caractère
international et un financement suffisant alloué sur le long terme par la Confédération.
Des décisions majeures sont également attendues concernant pas moins de trois sujets d'ordre politique.
Les coupes budgétaires envisagées dans le programme de stabilisation 2017–2019 du Conseil fédéral
devraient pénaliser tout particulièrement la formation, la recherche et l'innovation (domaine FRI). Au lieu
des 3,5% de croissance demandés, le Message FRI 2017–2020 prévoit de n'accorder que 1,5% au
Domaine des EPF. Il s'agit de la croissance la plus faible de tous les acteurs FRI, qui se traduirait par
des ressources en baisse de 830 millions de francs par rapport à la planification financière élaborée par
le Conseil des EPF. Ce dernier a donc lancé un vaste programme d'économies d'environ 200 millions de
francs, qui impliquera notamment de renoncer à certains projets. Ces économies concernent aussi bien
Page 1 de 2
25 avril 2016
L'ETH Zurich et l'EPFL confortent leur position internationale
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
des infrastructures de recherche d'importance nationale telles que le Centre suisse de calcul scientifique
(CSCS) de l'ETH Zurich à Lugano et le Laser à électrons libres dans le domaine des rayons X
(SwissFEL) du PSI à Würenlingen que des projets de construction et d'assainissement ou encore les
budgets d'exploitation des institutions. Au niveau des recettes, une hausse socialement supportable des
taxes d'études à partir du semestre d'automne 2018 est actuellement à l'étude.
Le Domaine des EPF est tributaire des spécialistes étrangers
La mise en œuvre de l'initiative «Contre l'immigration de masse» constitue une autre décision politique
majeure à venir. Les quatre établissements de recherche et les deux EPF doivent impérativement
recourir à une main-d'œuvre étrangère hautement spécialisée afin de maintenir leur position de pointe et
d'accomplir leur mission en matière d'innovation. Ainsi, le PSI emploie par exemple des collaborateurs
issus de 64 pays. Le Domaine des EPF demande par conséquent que les chercheurs et leurs familles
soient exclus du contingentement ou que les hautes écoles et les établissements de recherche se voient
accorder un contingent séparé. Le troisième thème crucial pour le Domaine des EPF ainsi que pour la
place scientifique et économique suisse est la ratification rapide par le Parlement du protocole
concernant l'extension de la libre circulation des personnes à la Croatie. Sans cette ratification, la Suisse
pourrait être exclue fin 2016du programme-cadre de l'UE pour la recherche et l'innovation Horizon 2020.
Renseignements
Christoph Leuenberger, responsable de la communication p. i.
Téléphone +41 (0)44 632 75 77
christoph.leuenberger@ethrat.ch
Téléchargement
Le rapport de gestion 2015 peut être téléchargé sur www.cepf.ch > Politique > Rapport de gestion.
Conseil des EPF, Häldeliweg 15, CH-8092 Zurich, www.cepf.ch
Le Conseil des EPF est l’organe stratégique de direction et de surveillance du Domaine des EPF, constitué des deux
écoles polytechniques fédérales ETH Zurich et EPFL ainsi que des quatre établissements de recherche PSI, WSL,
Empa et Eawag. Nommé par le Conseil fédéral, le Conseil des EPF supervise les plans de développement, organise le
controlling et assure la coordination du Domaine des EPF. A ce titre, il établit le budget et les comptes du Domaine des
EPF et coordonne la gestion ainsi que le maintien de la valeur et de la fonction du parc immobilier. Le Conseil des EPF
est l’autorité investie du pouvoir de nomination et représente le Domaine des EPF auprès des autorités de la
Confédération. Il est assisté par un état-major chargé de préparer les dossiers et de les mettre en œuvre.
Page 2 de 2
25 avril 2016
L'ETH Zurich et l'EPFL confortent leur position internationale
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
57 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler