close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bus scolaires : moins de chamailleries et de déprédations

IntégréTéléchargement
La solution
pour vos déchets
Birchler Récupération Sàrl
Dépôt: Chemin de Bellevue 2bis
1163 Etoy
Tél.: +41 (0)21 808 84 01
Mob.: +41 (0)79 433 20 03
www.birchler-recuperation.ch
AUBONNE
ROLLE
SIGNAL DE BOUGY
Une marche gourmande
Qui sont les jeudinettes?
Le soigneur des lieux
Plus de 600 personnes ont participé
à la balade gourmande de 6 km qui
permettait aux marcheurs de goûter
à des produits du terroir. p. 6
Chaque semaine, un groupe de
couturières se réunit pour confectionner
des costumes d’époque pour la fête Rolle
1900 qui aura lieu au mois de juin. p. 8
Jean-Baptiste Zehr, 22 ans, veille sur
les quelque 170 animaux du Parc Pré Vert
qui consomment 400 bottes de paille
et 10 tonnes de nourriture par an. p. 9
VENDREDI 22 AVRIL 2016 “®
AU CŒUR DE LA CÔTE
ROLLE - AUBONNE
Bus scolaires: moins de
chamailleries et déprédations
ROLLE
trice peut être envoyée dans le bus le jour
même, pour voir ce qui s’y passe: «Cette
réactivité est très précieuse pour désamorcer les problèmes. Elle parle avec les élèves
impliqués puis elle tourne plus régulièrement sur la course pour voir comment cela
se passe et si la discussion a porté ses
fruits», évoque encore la commission.
Avec 2000 élèves dans les
transports, l’accompagnement
pour garantir la sécurité n’est pas
pris à la légère.
DANIELLE COLLOMB
rolle@lacote.ch
Prévenir plutôt que guérir
Près de 1900 élèves de L’Etablissement
1163 Etoy
scolaire de Rolle utilisent les transports
scolaires pour se rendre en classe. Une
grosse organisation pour la Commission
www.birchler-recuperation.ch
des transports qui gère ces déplacements
scolaires depuis dix communes du groupement sans compter les élèves de SaintOyens, commune intégrée dans l’organisation. Cette gestion des transports
s’accompagne également de la sécurité
dans les bus, une notion qui n’est pas
prise à la légère au vu du comportement
pas toujours adéquat de la part de certains jeunes utilisateurs: entre chamailleries et déprédations.
«Dans les bus, ce n’est pas toujours de tout
repos», souligne la commission. Depuis
juin 2012, Jessica Monney, animatrice
au Sésame, est accompagnatrice dans les
bus. Sa tournée est aléatoire, elle surveille plus fréquemment les courses où
elle a constaté des attitudes jugées «vives» de la part de quelques élèves.
«L’arrêt de la Prairie (ndlr, Martinet à
Rolle), par exemple, est un site difficile,
beaucoup plus délicat que les arrêts dans les
villages. Parfois la police ou les animateurs Jessica Monney, animatrice au Sésame, est accompagnatrice dans les bus. Elle surveille
du Sésame veillent sur les enfants lorsqu’ils plus fréquemment les courses où les élèves sont plus vifs. CÉDRIC SANDOZ
montent dans les bus. Une solution pérenne
est cherchée pour la surveillance de la sortie tions. Etonnamment ce sont les petits les de l’agressivité durant les parcours, les
du Martinet», expose Marlyse Dentan, plus agités. Les grands sont captivés par parents inquiets adressent un e-mail à la
commission ou à la direction des écoles.
membre de la Commission des trans- leurs smartphones!»
Les parents sont un relais à la Commis- La commission, selon la gravité du cas,
ports.
sion des transports: lorsqu’ils constatent prend les mesures nécessaires. L’anima-
En début d’année scolaire, Jessica se
rend dans les classes de la première Harmos à la sixième, pour exposer les règles
de sécurité à respecter dans les transports scolaires. Lorsque c’est nécessaire,
elle accompagne spécialement des élèves qui auraient eu un changement
d’école ou de domicile, jusqu’à ce qu’ils
soient à l’aise avec le trajet. La première
semaine, elle est plus présente sur les
bus des débutants de première primaire
(4-5-ans).
Sur les courses à l’horaire des transports publics, les usagers n’ont pas l’obligation de s’asseoir, les enfants qui préfèrent voyager debout sont sous le
contrôle averti de Jessica. Et dans les
cars Dany, Jessica anticipe et s’assure
qu’il y a une place assise pour chaque
élève.
L’animatrice tient ainsi un rapport
journalier de ses tournées qu’elle transmet à la commission. En cas d’incident
elle l’en avertit immédiatement. «La collaboration entre la commission transports
de l’Aspaire, l’Etablissement scolaire et le
Sésame est fructueuse. S’il y a récidive, la
commission convoque le trublion avec ses
parents. S’il persiste, la sanction peut aller
de l’avertissement à la mesure d’exclusion.
Nous constatons une nette amélioration
depuis que les enfants sont cadrés», conclut Jean-Noël Goël. }
’
Chauffeurs sur le qui-vive
et parents aux aguets
Les chauffeurs sont aussi témoins de
quelques écarts et ont la tâche de réagir
immédiatement si l’animatrice n’est pas
présente sur la course: «Ils disposent tous
du numéro de Jessica. Ils peuvent l’atteindre et lui signaler le problème. La communication est rapide. En effet, la charte liant
Car Postal et ses chauffeurs ne les autorise ni
à faire la police ni à débarquer un enfant. Ils
peuvent par contre lui retirer sa carte Mobilis (lire encadré), assure Jean-Noël Goël,
président de la commission idoine.
Et de lancer: Nous ne laissons pas une situation se détériorer. Nous crevons l’abcès immédiatement. Ce sont souvent des chamailleries. Depuis que les enfants sont
cadrés nous constatons moins de dépréda-
Des économies et des écoliers cadrés
ORGANISATION
L’Etablissement
scolaire de Rolle regroupe 1780 élèves,
1300 du primaire et 480 du secondaire,
dont plus de la moitié prend le bus
pour se rendre à l’école. La Commission des transports organise les déplacements scolaires, dans laquelle siègent
Jean-Noël Goël, président, Marlyse
Dentan, Chantal Maurer, Cédric Echenard, Agrippino Cardello. La commission se réunit tous les 15 jours en présence du doyen de l’Etablissement
Daniel Dumartheray et, sur demande,
de l’animatrice socioculturelle du
Sésame Jessica Monney, à la charge
de l’accompagnement dans les bus scolaires.
ENTREPRISES
Les entreprises Car
Postal, à l’ouest de la région rolloise, et
Taxi Dany, à l’est, transportent les élèves
de la première à la sixième primaire.
Les élèves de la septième à la onzième
voyagent avec les transports publics,
CarPostal, doublés, parfois, par des bus
de Taxi Dany.
Tous les élèves du secondaire bénéficient d’un abonnement Mobilis qui
leur permet de voyager avec Car Postal,
sur 4 zones, même durant le week-end.
Trois cents écoliers du primaire bénéficient aussi de cette prestation.
ÉCONOMIE Grâce à la collaboration
avec les transports publics, l’Aspaire a
pu réaliser une importante économie
sur un budget dépassant le million de
francs. Les communes financent les
transports selon la même clef de répartition que celle pour les frais scolaires,
pour 50% au nombre d’élèves et 50%
au nombre d’habitants. }
PUBLICITÉ
+ DE 4000IRM!
Electricité
Téléphone
Internet
2
DE PLAIS
021 825 50 25
CH. DES FONTENAILLES 23 · CH-1196 GLAND
TÉL 022 364 31 45 · WWW.ATLANTIDE-FITNESS.COM
1180 Rolle
Contrôles officiels selon OIBT
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
707 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler