close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CCB UE6 Correction

IntégréTéléchargement
Université de Bourgogne
Facultés de Médecine et de Pharmacie
Le 25 avril 2016
Durée : 1h
40 QRM de type V
Correction Concours Blanc de l’UE 6
Fannie AMIOTTE-SUCHET, Léa MICHON, Angélique MULLER, Lisa
RACINE, Coraline VILLOT
Les informations contenues dans les documents du TeD ne peuvent en aucun cas
faire l’objet de contestation au concours de PACES. Tous droits réservés au TeD.
QCM 1 : ACDE
B. Faux. C’est Dioscoride qui décrit les plantes dans « de materia
medica ».
QCM 2 : BCE
A. Faux. La prise en charge sociale n’est pas harmonisée en Europe.
D. Faux. La présence d’indications thérapeutiques est le seul paramètre
qui définit un médicament.
QCM 3 : ACDE
B. Faux. Les normes de fabrication des médicaments sont harmonisées
en Europe.
QCM 4 : AD
QCM 5 : CDE
A. Faux. Le brevet est déposé lors de la recherche et a une durée initiale
de 20 ans. Le Certificat Complémentaire de Protection prolonge de 5
ans cette durée donc au final, le brevet dure maximum 15 ans après
l’obtention de l’AMM.
B. Faux. Lors de la phase 3 des essais cliniques, le médicament est testé
sur un grand nombre de malades.
QCM 6 : ABCDE
1
QCM 7 : ABDE
C. Faux. Le dédommagement de la victime peut être pris en charge par
un tiers (assurance).
QCM 8 : BCD
A. Faux. Il s’agit de la définition de la pharmacodynamie.
D. Vrai. Une concentration trop importante entraîne un fort risque
d’effets indésirables et de toxicité.
E. Faux. L’ordre est : absorption, distribution, métabolisme, élimination.
QCM 9 : DE
A. Faux. C’est la diffusion simple qui la respecte ! (Rappel : Loi de Fick =
vitesse proportionnelle au gradient de concentration).
B. Faux. Elle a une surface faible, mais une perméabilité importante.
C. Faux. Elle devra être aqueuse.
QCM 10 : CD
A. Faux. = perte du médicament par métabolisme AVANT son arrivée
dans la circulation générale.
B. Faux. C’est la seule voie sans EPP : il est directement distribué.
E. Faux. C’est la plus risquée : en effet, il y a 4 sites différents d’EPP à
traverser.
QCM 11 : AE
A. Vrai. Important à savoir !
B. Faux. Attention, SEULE la forme libre peut diffuser.
C. Faux. Attention !! Elle dépend du caractère physico-chimique du
médicament ! Les propriétés pharmacologiques ne sont pas
concernées ici.
QCM 12 : CE
A. Faux. Ils sont métabolisés par le foie quand ils ne sont pas assez
hydrosolubles pour passer dans l’urine.
B. Faux. Les réactions de phase II (de conjugaison) ont lieu dans le
cytoplasme.
D. Faux. La métabolisation rend les médicaments plus hydrosolubles
(pour passer dans l’urine).
2
QCM 13 : BD
A. Faux. Elle a lieu dans le tubule proximal.
C. Faux. Il dépend de la clairance de la créatinine (120mL/min)
E. Faux. C’est APRES que celui-ci ait atteint la circulation générale.
QCM 14 : A
B.
C.
D.
E.
Faux. Il s’agit de récepteurs transmembranaires.
Faux. Ils sont constitués de 7 domaines transmembranaires.
Faux. Gc n’existe pas, la quatrième famille correspond à Go.
Faux. Il s’agit du DAG et de l’IP3. PIP2 est le précurseur de IP3.
QCM 15 : ACDE
B. Faux. Il est intracellulaire. Le domaine extracellulaire lie le ligand !
QCM 16 : ABC
D. Faux. Il s’agit d’une entrée de Ca2+ intracellulaire.
E. Faux. Les antidiabétiques permettent l’exocytose des granules de
secrétion contenant de l’insuline.
QCM 17 : ACE
B. Faux. Ce sont les agents alkylants qui permettent la formation de ces
liaisons.
D. Faux. Ils ont une dénomination se terminant par « mab » (monoclonal
antibody).
QCM 18 : BDE
A. Faux. Elle permet d’évaluer l’affinité d’un ligand.
C. Faux. Elle est exprimée en % de l’Emax d’une molécule de référence.
QCM 19 : BCD
D. Faux. Le RCP constitue l’annexe I de l’AMM.
E. Faux. Le médecin est amené dans certaines situations à prescrire un
médicament hors AMM. Sa démarche entre pourtant dans le bon
usage.
3
QCM 20 : BCDE
A. Faux. Les pharmaciens sont aussi acteurs du bon usage.
QCM 21 : E
A.
B.
C.
D.
Faux. Ce sont des instances de régulation non-officielles.
Faux. Ces deux termes sont synonymes.
Faux. Les études post-AMM sont des études de phase IV.
Faux. Les résultats positifs mais surtout négatifs doivent être publiés.
QCM 22 : BCDE
QCM 23 : AE
A. Vrai. Par modification du pH, les antiacides vont influer sur les
propriétés physico-chimiques des médicaments administrés
simultanément.
B. Faux. Seule la concentration libre de médicament est active.
C. Faux. Principalement dans le foie.
D. Faux. Elle étudie les doses supra-thérapeutiques.
QCM 24 : AE
B. Faux. C’est à l’échelon individuel.
C. Faux. 10% des sujets hospitalisés, et non 40%.
D. Faux. Le signalement pour l’industrie pharmaceutique se fait
directement à l’Agence des produits de santé.
QCM 25 : BD
E. Faux. Ils sont validés selon les Bonnes Pratiques de Fabrication.
QCM 26 : ADE
B.
C.
D.
E.
Faux. On utilise davantage les formes liquides !
Faux. C’est la forme conventionnelle.
Vrai. C’est l’exemple du contraceptif sous forme d’implant.
Vrai. Exemple des formes gastro-résistantes.
4
QCM 27 : BC
A. Faux. La phase LDA correspond à la phase biopharmaceutique.
D. Faux. L’état pathologique du patient influence la biodisponibilité.
E. Faux. La présence ou non d’aliments va modifier la biodisponibilité.
QCM 28 : ACE
B. Faux. Au contraire, elle permet d’assurer la lutte vis-à-vis de la
contrefaçon.
D. Faux. Ils doivent être agrémentés.
E. Vrai. Ceux qui sont mis sur le marché et ceux destinés aux essais
cliniques.
QCM 29 : BCDE
A. Faux. Il concerne le patient ainsi que tous les professionnels de santé.
QCM 30 : AC
B. Faux. Le pharmacien a le droit en cas de doute de demander des
explications au médecin.
D. Faux. C’est une approche pluridisciplinaire qui implique plusieurs
professionnels de santé.
E. Faux. Ce sont des personnes à risque !
QCM 31 : ABCE
D. Faux. On évite justement et on cherche à cibler des étapes spécifiques
de la maladie.
E. Vrai. Tous les problèmes d’éthique concernant l’expérimentation
animale par exemple.
QCM 32 : CDE
A. Faux. Il y a également le risque de rejeter un médicament efficace.
B. Faux. C’est la DE50.
5
QCM 33 : CE
A. Faux. C’est l’inverse.
B. Faux. 4 phases (/!\ ne pas oublier la pharmacovigilance !!)
C. Vrai. Un traitement contre le cancer à un patient en stade
terminale par exemple. Si il a participé à l’essai et que le
traitement a permis une amélioration de sa santé, il n’est pas
éthique de lui retirer une fois l’essai terminé !
D. Faux. C’est justement l’avantage. On peut bénéficier d’un nouveau
traitement avec un maximum de surveillance.
QCM 34 : ABCDE
QCM 35 : BD
A. Faux. Sanctions administratives.
C. Faux. Au niveau européen uniquement.
E. Faux. Ce sont les dérivés des biotechnologies, les médicaments
orphelins et les médicaments destinés au ttt du diabète, cancer, VIH…
QCM 36 : ABCD
E. Faux. Il sera remboursé à 15%.
QCM 37 : ABD
C. Faux. Quand le médicament n’est justement plus distribué au hasard
contrairement aux essais randomisés.
E. Faux. Certaines comme le respect des recommandations ou
l’observance viennent des patients directement.
QCM 38 : ABE
A. Vrai. On utilise des études observationnelles. On n’intervient pas
sur l’exposition au médicament contrairement aux essais
cliniques où l’exposition est contrôlée.
C. Faux. Le RR est supérieur à 0.
D. Faux. /!\ On ne peut pas calculer l’incidence dans une étude castémoin !!
QCM 39 : ABCD
E. Faux. Elle est en désaccord avec le serment d’Hippocrate car il
demande de faire à tout moment tout pour le malade.
QCM 40 : ABCD
E. Faux. Au final l’industrie pharmaceutique est une industrie comme les
autres, les maladies orphelines sont négligées par exemple.
6
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
91
Taille du fichier
403 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler