close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué FRSEA Normandie

IntégréTéléchargement
FÉDÉRATION RÉGIONALE DES SYNDICATS
D’EXPLOITANTS AGRICOLES
Communiqué de presse
Quand la filière porc démontre son incohérence, ce sont les éleveurs qui trinquent
La production porcine est engluée dans une crise profonde depuis plusieurs années. L’embargo russe
décrété en 2014 n’a fait qu’exacerber les déséquilibres d’une production dans laquelle les distorsions
de concurrence sont nombreuses au sein même de l’Union Européenne.
En 2015, une tentative de remontée du cours fixé au marché au cadran n’a pas pu être pérennisée audelà de l’été.
Depuis, le cours du porc est redescendu à 1,10€/kg et aucun signe de redressement ne point à
l’horizon.
Dans ce contexte, la FNSEA et la FNP ont imaginé un dispositif qui aurait pu permettre de rendre aux
producteurs français 9€ par porc sur six mois, soit un total de 100 millions d’euros. Approuvé par
l’autorité de la concurrence, ce dispositif nécessitait l’accord de tous les opérateurs de la
transformation et de la distribution.
Donné du bout des lèvres en mars, cet accord a volé en éclat en avril. Les abatteurs privés d’abord,
vite suivis par les abatteurs coopératifs, ont refusé de participer à la mise en œuvre de ce fonds.
Interrogées une à une, les entreprises sont trop peu nombreuses pour que ce fonds d’urgence puisse
être mis en œuvre. Il ne verra donc pas le jour sous cette forme.
Voir les coopératives emboîter le pas des abatteurs privés n’en est que plus désarmant. Pendant ce
temps, la filière belge a mis en place un système de compensation analogue. Tandis que nos voisins
belges se donnent les moyens de soutenir leurs éleveurs, la filière porcine française démontre son
incohérence et son incapacité à « jouer collectif ». Elle va résolument dans le mur, doucement, mais
sûrement. Les éleveurs ne peuvent décidément compter que sur eux-mêmes pour traverser cette crise.
La FRSEA de Normandie ne manquera de demander des comptes à ces entreprises qui ne considèrent
les producteurs que comme des variables d’ajustement. Elle soutient la FNSEA et la FNP dans leur
recherche d’une solution alternative car il y a urgence, les producteurs de porcs ne se laisseront
pas faire.
FRSEA de Normandie, 2, avenue du pays de Caen, 14914 CAEN cedex 9.
Tél : 02.31.70.88.13. Fax : 02.31.70.88.07.Courriel : contact@frsea-normadie.frv
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
122 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler