close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

5-REGARDS CROISES hiver 2016

IntégréTéléchargement
ZOOM SUR…
La Culture
ASSOCIATIONS
Le pôle associatif et sportif
Sainte-Cécile
REFORME TERRITORIALE
Mieux comprendre...
MAGAZINE DE LA VILLE DE CHÂTEAU-DU-LOIR
N° 5 k HIVER 2016
LES YEUX DANS LES YEUX
Jeune et exemplaire :
c’est possible
2
SOMMAIRE
MAGAZINE DE LA VILLE DE CHÂTEAU-DU-LOIR
N° 5 k HIVER 2016
ZOOM SUR…
La culture
PAGE 3
ASSOCIATIONS
Le pôle associatif et sportif
Sainte-Cécile
Edito
© Sébastien Lecouster
PAGE 4
© flickr
L’espoir pour 2016 !
RÉFORME TERRITORIALE
Mieux comprendre...
PAGE 5
LES YEUX DANS LES YEUX
Jeune et exemplaire :
c’est possible
PAGE 6
PAGE 7
© flickr
PANORAMA
Ça bouge à Château-du-Loir
PAGE 8-9
PAGE 11
L’espoir est celui d’un pays généreux et
solidaire, meurtri par les attentats mais
debout pour défendre les valeurs de la
République : Liberté, Egalité, Fraternité.
Nous garderons le souvenir des victimes et de
leurs proches touchés dans leur corps et leur
âme, mais pour mieux avancer ensemble.
L’espoir pour les Castéloriens, c’est celui d’une
ville plus rassemblée, plus dynamique, plus
animée pour le plaisir de vivre ensemble.
L’espoir, c’est aussi la navette électrique !
Découvrez-la dans ce magazine. Elle
permettra aux personnes les plus isolées de
circuler librement vers les services publics,
le marché, les commerces de centre-ville…
Ce nouveau service de transport réduira les
voitures dites «ventouses».
FOCUS ÉCO
Revitalisation
du territoire
A LA LOUPE
Frelon asiatique = Danger
L’année 2015 se termine avec ses drames et
ses larmes. Je souhaite une année 2016 pleine
d’espoir, une année porteuse de lumière
éclairant le monde d’une fraternité nouvelle.
L’espoir, c’est une ville dont la sécurité est
au cœur de nos préoccupations. Le pôle
municipal Sécurité et Prévention travaille
déjà en étroite collaboration avec la
gendarmerie.
L’espoir, c’est tenir notre engagement moral
de poursuivre la baisse des impôts, tout en
valorisant la culture avec des spectacles variés
et accessibles à tous.
Que l’année 2016 vous apporte le bonheur, la
sérénité et la fierté d’habiter Château-du-Loir,
la ville où l’on aime bien vivre !
Béatrice Pavy-Morançais
Maire de Château-du-Loir
3
ZOOM SUR…
Mot grossier pour certains, mot plaisir
pour d’autres, la définition de base est :
«Traitement du sol en vue d’y faire pousser
quelque chose». Au XVIIe siècle, cela
correspondait à «la formation de l’esprit
par l’éducation». Si beaucoup confondent
culture et connaissance, comme on
confond intelligence et compréhension,
il s’agit plutôt, dans les choix de
spectacles et d’événements culturels faits
par la ville de Château-du-Loir, de faire
éclore du désir.
© Sylvain Grandjon
LA CULTURE
C’est donc pour impulser une politique culturelle forte et dynamique
que la municipalité a choisi de doubler le budget «Culture». En premier lieu, il s’agit de programmer les spectacles vivants en direction du jeune public présentés à l’espace culturel La Castélorienne.
Il est indispensable de transmettre aux jeunes générations le sens
du partage, du parti-pris et du civisme. A travers des spectacles
conçus et pensés pour eux, des actions artistiques et pédagogiques,
ils apprennent à aiguiser leur sens critique et celui du bonheur de
s’émouvoir avec intelligence pour mieux comprendre le monde qui les
entoure.
© Claire Riou
Alors la «Culture» c’est quoi ? Ce qui reste quand on a tout oublié ? Ce
qui rassemble autour des valeurs de la république ? Ce qui fait vivre
des émotions communes ? Une somme de connaissances ? Sans
doute un peu tout cela et surtout beaucoup de bonheur à partager
ensemble.
© Florent Vindimian
Jeune public
Pour se rassembler
Lorsqu’on lui proposa de couper dans le budget culture pour le déplacer vers celui de l’armée, lors de la dernière guerre, Winston Churchill
interdit qu’on y touche. Il répondit : «Mais si on fait ça, pourquoi nous
battons-nous ?». Le choix de la culture à Château-du-Loir, c’est justement de lutter contre tous les obscurantismes pour protéger notre
Culture, cet élément fédérateur de rassemblement populaire qui fortifie notre démocratie. n
© Sébastien Lecouster
La culture à Château-du-Loir, c’est aussi la possibilité de découvrir des
expositions au Caveau des Récollets, d’entrer librement à la bibliothèque-ludothèque, de vivre sous les étoiles les spectacles de l’été
«Les temps d’un soir» dans les quartiers…
© Meltemi
Mais pour tous, la culture est une nécessité vitale car elle nourrit l’esprit autant qu’elle divertit. Une formule d’abonnement a été mise en
place à La Castélorienne, dès septembre 2015. Elle se poursuivra en
2016. Elle est faite pour tous et peut être prise à tout moment de
l’année pour bénéficier de tarifs très préférentiels.
4
ASSOCIATIONS
LE PÔLE ASSOCIATIF ET SPORTIF SAINTE-CÉCILE
En 2014, la commune s’est portée acquéreur d’un bâtiment de 654 m²,
sur le site de l’ancien centre commercial Sainte-Cécile. Particulièrement
dévitalisée depuis le déménagement du supermarché Leclerc, cette zone
sera réinvestie avec un nouvel équipement communal pour fin 2016.
Annie Faisandel, adjointe au maire chargée des sports et de la vie
associative, nous présente le projet.
Justement, il faut organiser du service public pour tous
sur le territoire de la commune. En rénovant un bâtiment existant dans ce quartier, on incite les usagers à
venir, on maintient de l’activité et de la vie.
En plus, le montant du projet actuel est estimé à
460 000€ pour les travaux et 130 000€ pour l’achat du
bâtiment, soit environ les deux tiers du projet antérieur
pour une surface équivalente. Suspendre ce projet pour le
réétudier a aussi permis d’obtenir 40% de subventions.
Quelles associations
y seront installées ?
Le projet a été élaboré à partir des besoins du billard club,
du COC cyclisme, du COC VTT et des randonneurs castéloriens. Ils nécessitaient des espaces plus grands, certains
n’en avaient pas du tout !
© flickr
Cet endroit est un peu excentré.
Pourquoi avoir choisi ce site ?
Et que trouveront-elles
dans ce bâtiment ?
Les bureaux et salles de réunion seront partagés ainsi
qu’un espace de convivialité avec coin cuisine. Un hall
d’expo a été prévu pour des usages multiples. Il accueillera des matériels audiovisuels de collection.
Il y aura un petit atelier de réparation et un poste de lavage pour les vélos, un stockage de matériel. Et la salle
pour la pratique du billard sera bien plus grande qu’au
Centre Chevalier.
© flickr
On parle aussi
d’un «espace jeunes» ?
Le Centre Social Intercommunal, qui est aussi une association, disposera d’une salle pour les 12-17 ans. Ce «lieu de
vie» ne sera pas autogéré par les jeunes mais encadré par
un ou plusieurs animateurs professionnels.
L’idée portée par le Centre Social est de leur ouvrir un espace de rencontres, en horaires atypiques, pour pratiquer
des activités et mener des projets avec les autres, notamment avec les associations. Le premier défi lancé à ces
jeunes sera celui d’aménager eux-mêmes leur local. Alors,
y’a plus k ! n
ANNIE FAISANDEL :
un dynamisme bénévole depuis plus de 30 ans
Sportive assidue, elle a passé plus de 20 ans dans le
basket en compétition et à l’encadrement. Sa véritable passion pour le bénévolat l’a aussi amenée à
s’engager dans la Croix-Rouge ou encore à présider
l’office de tourisme.
Dans la continuité, sa mission d’élue lui permet
aujourd’hui de mettre à l’honneur tous ces «travailleurs de l’ombre» que sont les bénévoles.
5
REFORME TERRITORIALE
MIEUX COMPRENDRE...
Promulguée le 7 août 2015, la loi NOTRe (portant sur la Nouvelle
Organisation Territoriale de la République) impose notamment aux
communautés de communes de se regrouper pour atteindre au moins
15000 habitants au 1er janvier 2017.
Pôle Sud Sarthe
Après de nombreux débats et la consultation des
Conseils municipaux, les élus de la Communauté de
Communes Loir et Bercé souhaitent continuer à travailler ensemble. Plusieurs scénarios de «mariages»
ont donc été élaborés pour développer un véritable pôle
d’équilibre du Sud Sarthe, et présentés à la Préfète.
La représentante des services de l’Etat en Sarthe a
proposé en octobre un schéma de coopération intercommunale prévoyant la fusion des Communautés de
Communes Loir et Bercé, du Val de Loir et d’une partie
de Lucé. Composée actuellement de 12 communes et
12067 habitants, notre Communauté de Communes
Loir et Bercé pourrait passer à 28 communes et 22606
habitants.
incertitudes sur le périmètre de la future intercommunalité, les élus travaillent plus que jamais ensemble sur
l’harmonisation des compétences et sur les simulations
financières.
Au bas mot, l’avantage fiscal est certain. La ville de
Château-du-Loir et la Communauté de Communes Loir
et Bercé ont les taux les plus élevés de ces territoires.
L’harmonisation fiscale (la moyenne entre les taux les
plus élevés et les plus bas) sera donc favorable aux
Castéloriens ! n
© Pays Vallée du Loir
Déjà unis
Au quotidien, tous ces territoires sont liés depuis longtemps. Dans l’aménagement, la promotion du tourisme
ou l’action culturelle, dans la gestion des aires d’accueil
des gens du voyage ou le rapprochement des écoles de
musiques, les élus et les structures territoriales travaillent déjà ensemble.
Et la plupart des habitants du Val du Loir et de Lucé utilisent les infrastructures situées à Château-du-Loir : les
collèges, les lycées, l’hôpital, le centre aquatique Plouf,
la bibliothèque-ludothèque, les équipements sportifs, le
cinéma...
Avantages
Le projet de schéma peut encore évoluer d’ici le 31 mars
2016 pour mieux répondre au bassin de vie. Malgré les
Compenser la baisse des dotations de l’Etat
La création d’une commune nouvelle (en fusionnant ensemble plusieurs communes) permettrait d’améliorer les services de proximité
en partageant les moyens, les compétences
humaines et techniques. Les élus castéloriens
et leurs homologues des autres communes
poursuivent leur réflexion autour de ce projet
commun. Les conseils municipaux devront en
décider avant le 31 mars 2016.
6
LES YEUX DANS LES YEUX
JEUNE ET EXEMPLAIRE :
C’EST POSSIBLE
Mélanie Mulet a 20 ans et,
depuis son plus jeune âge, elle
est tournée vers l’aide aux autres
au quotidien. Elle mène de front
plusieurs engagements citoyens,
et ce n’est que le début…
Pompier volontaire et gendarme de réserve
Très implantée à Château-du-Loir, elle y est sapeur-pompier volontaire depuis septembre 2012. Bercée dans la
culture de la solidarité avec sa famille et notamment son
papa, pompier lui aussi, elle dit avec beaucoup de simplicité aimer protéger et aider les autres.
Et cela fait plus de 3 ans que Mélanie donne du temps aux
côtés de gendarmes actifs en tant que réserviste, sur des
missions de prévention routière, de tranquillité absence
ou des interventions pour violences conjugales.
Vocation
Même son métier d’assistante administrative, elle le
mène aussi dans le secteur de l’aide à la personne. Mais
c’est à l’occasion de son service civique effectué pendant
10 mois au Centre de secours à Rahart, que sa vocation lui
est clairement apparue : un jour, elle passera le concours
pour devenir pompier professionnel.
Jeune pousse
A l’occasion de la fête Eaux Arbres Citoyens en mai dernier, elle a donc été choisie pour être la première «Jeune
Pousse Citoyenne» distinguée pour son implication envers les autres. Proposée à son insu par le lieutenant David Lenoir, humble et discrète, elle n’en revient encore pas
et tient à le remercier chaleureusement ainsi que le jury
présidé par Béatrice Pavy-Morançais.
La dotation reçue à cette occasion, elle l’a placée en attendant de décider pour quelle action elle l’utiliserait. Laissez-nous deviner, Mélanie… Encore pour les autres ? n
EN 2016, DEVENEZ
JEUNES POUSSES CITOYENNES
Vous avez entre 16 et 26 ans, et vous vous impliquez au service des autres ?
Vous avez un projet de développement durable
ou d’action intergénérationnelle ?
Vous êtes castélorien(ne) ou scolarisé(e) à Château-du-Loir ou votre projet rayonne sur la commune de Château-du-Loir ?
Devenez «Jeune Pousse
Citoyenne 2016» et bénéficiez
d’une dotation de 500€ offerte
par la ville de Château-du-Loir !
(Remise des prix à la fête «Eaux
Arbres, Citoyens !» le dimanche
29 mai).
Candidatez en ligne sur
www.ville-chateauduloir.fr
ou à l’accueil de la mairie
jusqu’au 29 avril 2016.
7
EN BREF
FOCUS ÉCO
REVITALISATION
DU TERRITOIRE
EN partenariat avec le Syndicat
de développement économique
du sud Sarthe.
loppement, les entreprises qui entrent
dans les critères peuvent bénéficier de
2 000€ par emploi durable créé.
Localement
Sur le bassin économique de Châteaudu-Loir, six entreprises ont été retenues
dans ce programme. Intervenant dans
les domaines du transport logistique,
du nettoyage industriel et de l’industrie,
elles ont su créer récemment 64 emplois
pérennes pour lesquels elles vont percevoir sur deux ans 128 000€ d’aides du
Fonds de Revitalisation.
Ce fonds avait largement été abondé
avec le départ de la société Harman en
2014 et les critères d’éligibilité ont été
élargis en 2015, permettant ainsi au tissu
local d’obtenir une aide au maintien de
l’emploi et de l’activité économique. n
© flickr
Aide à la création d’emploi
Le Fonds de Revitalisation existe sur le
département de la Sarthe depuis mars
2012. Le dispositif associe la Préfecture
de la Sarthe, le Conseil départemental
de la Sarthe, Le Mans Métropole et les
deux agences de développement économique, Le Mans Développement et
Sarthe Développement, relayés par les
différents partenaires économiques du
territoire.
Il a pour vocation de soutenir les entreprises créatrices d’emplois dans les
secteurs de l’industrie et des services à
l’industrie. Sous forme de subvention
versée en deux temps, il est destiné à
renforcer les fonds propres des entreprises de toute taille à partir de 3 emplois en contrat à durée indéterminée.
Après examen de leur projet de déve-
+ d’infos 02 43 44 91 78 ou mission.eco@ecovalduloir.com,
et sur le site www.sarthe-developpement.com
«LE RAYON DE SOLEIL»
Le magasin de fleurs «Le rayon de soleil»
change de main ! Son tout jeune et tout
nouveau propriétaire Teddy Renard
(depuis le 1er décembre dernier), veut
mettre en avant sa créativité et son sens
de l’innovation. Passionné, il souhaite
transmettre ses bons conseils à sa
clientèle.
Contact : 18 avenue Jean Jaurès à
Château-du-Loir, 02 43 46 93 58.
© flickr
La loi de cohésion sociale vise à impliquer les
grandes entreprises qui licencient dans le
maintien de l’emploi local. Les entreprises de plus
de 1000 salariés ou appartenant à un groupe dont
les réorganisations d’activités affectent fortement
un bassin d’emplois doivent ainsi contribuer
financièrement à un dispositif d’accompagnement
d’emplois.
La Préfecture de la Sarthe a confié à Sarthe
Développement la gestion mutualisée de ces
fonds avec le suivi des dossiers d’aides.
COMMERÇANTS ET ARTISANS DE
CHÂTEAU-DU-LOIR
Une assemblée générale s’est tenue le
26 janvier dans le but de réactiver une
union artisanale et commerciale. Un
premier noyau dur de commerçants, avec
le soutien actif de l’animateur Arnaud
Guénée et de l’adjointe au maire en
charge de l’économie Nicole Mounier,
souhaite continuer à animer la ville.
Intéressé(e) ?
Contact : Arnaud Guénée, a.guenee@
ecovalduloir.com ou 06 30 92 13 73.
SURPLUS MILITAIRE C’est juste avant les fêtes de fin d’année,
que Sébastien Georgin a ouvert son
magasin de vêtements et accessoires
militaires. Il propose de l’occasion
comme du neuf, pour les hommes et
pour les femmes, chasseurs ou pêcheurs,
collectionneurs ou amateurs de paintball
et d’airsoft. Magasin au 48 avenue
Aristide Briand à Château-du-Loir (du
mercredi au samedi de 14h à 18h).
L’EXPOSITION «ECO VAL DU LOIR»
À CHÂTEAU-DU-LOIR
Conçue par l’Association des Entreprises
du Val du Loir, l’expo «Eco Val du Loir»
met en valeur les entreprises locales. Elle
sera visible du 26 janvier au 26 février à
la banque BPO (place de l’Hôtel de Ville à
Château-du-Loir).
+ d’infos : http://www.aevl.org/
exposition-photos/
8
PANORAMA
© flickr
© Sylvain Savoia
ÇA BOUGE À CHÂTEAU-DU-LOIR
Jusqu’au 10 décembre dernier se déroulait une thématique complète sur l’abolition de l’esclavage : expositions, conférence,
rencontre, lectures théâtralisées… à la Castélorienne, au cinéma des Récollets et à la bibliothèque.
Sylvain Savoia, auteur de la BD «Les esclaves oubliés de Tromelin» a présenté avec passion son travail mené avec une
équipe archéologique.
Animé par la compagnie Quai de Scène, le marché de Noël a bien évidemment attiré le père Noël et ses fans de tous âges. La
patinoire a fait un tiers de plus de gens heureux que l’an passé : 1300 entrées en trois semaines.
Auteure d’albums pour les plus petits, Malika Doray était mise à l’honneur en janvier avec ses livres ribambelles simples
et colorés. Tous les enfants de moyenne section des maternelles de la ville sont venus la rencontrer à la bibliothèqueludothèque pour une séance échanges et croquis. Trop bien !
9
Les membres du conseil municipal et du CMJ (conseil municipal des jeunes) étaient sur la scène de la Castélorienne pour
présenter tous leurs bons vœux 2016 aux Castéloriens. Un discours très engagé et volontaire des jeunes porte-paroles du
CMJ a suivi celui du maire Béatrice Pavy-Morançais.
Avant de passer aux plumes et aux paillettes pour fêter joyeusement le nouvel an, des remerciements et des cadeaux ont
été offerts à André Saint-Arnoult pour son investissement durant de longues années en tant que maître de cérémonie lors
des commémorations officielles.
Un show latino-brésilien avec danseuses et capoeiristes a endiablé les 300 personnes venues pour les vœux. Pendant que
la fête battait son plein, les élus municipaux avec leurs tabliers «A votre service» servaient les verres de la fraternité et les
petits fours.
10
EN DIRECT DU CONSEIL MUNICIPAL
n SÉANCE DU 7 DÉCEMBRE 2015
Caution pour branchements forains
Le conseil municipal a fixé une caution
de 680,50€ pour le branchement sur
l’espace public des forains puisque l’accueil de ces derniers nécessite chaque
année la mise en œuvre sur l’espace
public des branchements temporaires.
L’an passé un des branchements avait
été dérobé.
Subventions pour compétitions
Les élus ont décidé d’adopter un règlement de versement des subventions
destinées aux associations sportives
Castéloriennes lors de leurs participations aux compétitions. Ce règlement
permet de définir des règles claires en
fonction de leurs rencontres et des récompenses obtenues aux compétitions.
Il prend effet dès le 1er janvier 2016.
Aide au financement de la navette
électrique
La ville de Château-du-Loir a demandé
une subvention à hauteur de 40% auprès de l’Etat et 10% à l’ADEME (Agence
de l’environnement et de la maitrise de
l’énergie) pour aider au financement de
la navette électrique. Ces subventions
représentent 90 000€.
Accessibilité
A l’unanimité, le conseil municipal a
adopté l’agenda pour la mise en accessibilité des ERP communaux (établissements recevant du public). Le
programme des travaux est prévu sur
6 ans : 23 établissements publics de
Château-du-Loir seront à terme accessibles aux personnes à mobilité réduite.
L’ANGLE DE VUE POLITIQUE
DE LA MINORITÉ
DE LA MAJORITÉ
L’opposition Castélorienne vous présente ses meilleurs vœux
pour l’année 2016. Que cette année s’ouvre vers des horizons
meilleurs concernant surtout le monde du travail.
La municipalité vous présente des vœux d’espoir, de bonheur
de vivre ensemble, de prospérité et de réalisations communes.
Mme le Maire s’inquiète de la masse salariale qui ne cesse
d’augmenter. Cette augmentation liée au changement d’échelon des agents titulaires est prévisible. Par contre il n’est jamais
question du budget consacré aux agents non titulaires, alors
que celui-ci est passé de 90 000€ en 2013 à une prévision de 177
900€ pour 2015. Là aussi l’emploi d’un attaché de cabinet a un
coût, qu’il faut savoir reconnaître. Cette embauche au frais des
Castéloriens est faite pour effectuer le travail de Mme le maire
qui est sur tous les fronts pour sa carrière politique.
L’équipe précédente souvent accablée de tous les maux tient à
rappeler qu’elle n’a sollicité aucun emprunt sur la durée de son
mandat, mais qu’elle a su négocier les emprunts toxiques qui
étaient en cours.
Nous ne pouvons que regretter la baise des dotations de l’état,
mais de grâce n’en faisons pas un argument politique, car cette
baisse était annoncée, et il faut savoir faire des économies sur
certains postes voir sur le budget réception.
Nous les élus de la minorité constatons un manque de concertation et regrettons de ne pas pouvoir prendre part au débat
lors de certaines commissions et d’être souvent informés lors
des conseils municipaux des décisions prises par Mme le Maire.
Certes nous n’avons pas les mêmes priorités ni les mêmes
choix, mais nous aurions souhaité en débattre avant d’être mis
devant le fait accompli.
Nous faisons aussi le vœu d’avoir une opposition constructive,
proposant de façon positive.
L’augmentation de la masse salariale se justifie par l’emploi de
personnes éloignées de celui-ci, recrutées en contrat aidé par
l’Etat ainsi qu’un apprenti au service communication. D’autre
part la méconnaissance du travail d’un maire au 21ème siècle fait
dire des bêtises.
Aujourd’hui un maire est là pour impulser une direction, une
énergie à une équipe et à sa ville. Ce n’est pas en restant dans
son bureau que l’on va rechercher des subventions pour permettre la réalisation de projets ambitieux pour la commune.
Mais il semble que certains vivent encore avec des schémas du
passé. La majorité est résolument tournée vers l’avenir avec
des moyens d’actions et des équipes d’aujourd’hui.
L’accusation, sans fondement concernant le budget «réception» prouve que ce n’est pas la mauvaise foi qui étouffe.
Jusqu’en 2013, le budget «réception» était noyé dans le budget «culture». Depuis 2014 les imputations budgétaires permettent une véritable TRANSPARENCE et un meilleur suivi des
dépenses. Rigueur et transparence guident notre action.
Nous remettons toujours en cause, l’achat du bus et son utilité,
la situation du pôle associatif et de la salle de billard, l’achat du
foyer logement ainsi que la mise en place de caméras de surveillance.
Quel dommage que l’opposition ne joue pas son rôle de force
de proposition. Les castéloriens sont en droit de réclamer une
opposition participative, mais celle-ci reste dans la rancune et
refuse même, comme lors de la soirée des vœux de se mettre
au service de la population, comme l’ont fait tous les élus de la
majorité pour la plus grande joie de tous. Se priver du plaisir de
partager des moments de fraternité, c’est se mettre en marge
de la population.
Quant à la dynamisation des commerces du centre ville, ce n’est
pas en verbalisant sans tolérance les clients et les artisans qui y
travaillent, que l’on va améliorer la fréquentation.
Alors souhaitons que cette nouvelle année fasse revenir parmi
nous une opposition ouverte et imaginative… l’espoir fait vivre.
Bonne année à tous.
Les conseillers de la minorité :
Thérèse Croisard ; Hajiba Ouzaïd ; Nadine Ragueneau ;
Pascal Rousier. ensemblepoursuivons@yahoo.fr
Le groupe de la majorité «Aimons notre ville».
11
A LA LOUPE
Frelon asiatique = DANGER
Le Vespa velutina aussi appelé frelon asiatique
est arrivé en France en 2004 dans un chargement de poteries chinoises. Classé danger sanitaire, le frelon asiatique est une catastrophe
pour les apiculteurs mais aussi pour la biodiversité. La lutte s’engage !
Le repérer
Tête noire, face orangée, corps presque noir et
pattes jaunes sur les extrémités, il est assez
différent de notre espèce de frelon commun. Le
frelon asiatique est très agressif : il attaque et
n’abandonne pas facilement. Equipé d’un dard
de 5 millimètres de long, sa piqûre peut être
mortelle.
Gris ou beige, les nids (dans les haies, sous les
toits…) sont difficiles à repérer. Mais c’est entre
le 15 février et le 1er mai qu’il est plus facile et
plus utile de piéger les femelles fondatrices.
Obnubilées par la recherche de nourriture pour
fonder leur nid (abritant jusqu’à 15000 frelons),
elles ne sont pas méfiantes.
Quoi faire ?
Ce prédateur chasse de nombreux insectes butineurs et menace l’équilibre écologique. Le
Sud-Sarthe est déjà touché. Fin décembre, des
nids de 40 cms de diamètre sur une fenêtre de
l’église Saint Guingalois et au sommet d’un conifère du parc du Mesnil ont été détruits par une
équipe spécialisée de pompiers.
Des recherches scientifiques sont en cours sur
un parasite et des pièges à phéromones. Mais à
l’échelle de votre jardin, vous pouvez installer de
petits pièges très simples à fabriquer à partir de
bouteille en plastique ou bocal en verre.
+ d’infos http://anti-frelon-asiatique.com
Frelon Commun : Vespa Crabro
Frelon Asiatique : Vespa Velutina Nigrithorax
CLIN D’ŒIL GOURMAND
© Herve Roncière
Compote de noix
et fruits d’hiver
Les dattes, les figues, les raisins et
d’autres fruits ont été séchés sous le
soleil du Moyen Orient depuis des millénaires pour procurer de la nourriture
pendant les mois d’hiver. Cette recette
permet de finir en beauté un repas
du soir ou un en-cas tardif puisque le
mélange de fruits et de noix procure
des vitamines et des minéraux essentiels. Pour vous aider à dormir, ajouter
généreusement de la noix de muscade,
hallucinogène léger qui vous rendra
heureux et calme. La cannelle vous
procurera une sensation de bien-être.
INGRÉDIENTS
400g de pruneaux dénoyautés, abricots
séchés, poires et pommes séchées.
2 citrons tranchés.
100g de raisins secs (de Smyrne), noix
hachées et amandes effilées.
3 grandes pincées de cannelle et muscade moulues.
1 c à s de cognac (facultatif).
500 ml de jus d’orange fraîchement
pressé.
Extrait de
«Oh my food,
cuisinons
notre santé»
par Michael
van Straten
et avec l’aimable
autorisation
de son éditeur
Contact FM.
PRÉPARATION
Préchauffer le four à 180˚.
Mélanger tous les fruits secs et les noix.
En mettre la moitié dans le fond d’une
grande casserole.
Couvrir avec la moitié des tranches de
citron. Ajouter le reste des fruits et des
noix et couvrir avec les tranches de citron
restants.
Saupoudrer avec les épices et ajouter
le jus d’orange et le cognac (facultatif).
Faire cuire 20 minutes à feu doux en
remuant de temps en temps.
Servir tiède ou froid.
PROCHAIN NUMÉRO DE REGARDS CROISÉS : AVRIL 2016
Directeur de la publication : Béatrice Pavy-Morançais
Coordination éditoriale et rédaction : Service Communication
Crédit Photos - Services municipaux (sauf mention contraire)
Impression sur papier recyclé par Graphi Loir - 02 43 79 50 40 - graphi-loir@wanadoo.fr
Direction artistique et maquette - yves-le-bellec@orange.fr
Tirage : 3200 exemplaires
Distribution : Atre Chantier - 02 43 79 41 20 - atre72@wanadoo.fr
Dépôt légal à parution
www.ville-chateauduloir.fr
AGENDA
Samedi 5
EVENEMENT :
12ème Salon de la fève
(Club Collections et
Passions du Val de Loir)
Gymnase Orion
Jeudi 24 à 20h30
THEATRE MUSICAL :
«Lady Raymonde» par
les Concerts Parisiens
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir)
A la Castélorienne
© Samba Baladi
© Laurent Delhaye
Jeudi 10 à 20h30
CONCERT : «Iaross»
et «Bob’s Not Dead»
dans le cadre du Le Mans
Pop Festival
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir)
A la Castélorienne
Jeudi 11 à 20h30
REPORTAGE :
«La Chine»
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir,
en partenariat avec
ABM Le Mans)
Ciné des Récollets
© Seveque
© Bobsnotdead
FEVRIER
Jeudi 4 à 20h30
THEATRE :
«Victor Hugo, mon
amour» par Cie Anthéa
Sogno
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir)
A la Castélorienne
© Sébastien Lecouster
MARS
Mercredi 2 à 10h
CARNAVAL : fanfare
percussive Samba Baladi,
défilé, marionnettes
géantes de Démons et
Merveilles, mise à feu
de Madame Carnaval
(Service Culturel – Ville
de Château-du-Loir)
Parc Henri Goude
Dimanche 7 à 15h
THEATRE COMIQUE :
«Raoul le chevalier»
par Cie Tétrofort, dans
le cadre du Festival
Malices au Pays pour
le jeune public
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir
+ Pays Vallée du Loir)
A la Castélorienne
© Lebon
Dimanche 31
EVENEMENT :
13ème Salon
du parfum
(Club Collections et
Passions du Val de Loir)
Salle des Récollets
www.ville-chateauduloir.fr
Espace Culturel «La Castélorienne» 02 43 79 47 97
Bibliothèque-Ludothèque 02 43 38 03 31
Office de Tourisme de la Vallée du Loir 02 43 38 16 60
PLEIN LES MIRETTES par Dawid
© Lady Raymonde
JANVIER
Jeudi 28 à 20h30
REPORTAGE :
«Le Népal»
(Service Culturel - Ville
de Château-du-Loir,
en partenariat avec
ABM Le Mans)
Ciné des Récollets
PLUS D,INFOS
Lundi 28
Brocante-déballage
de printemps
(Club Collections et
Passions du Val de Loir)
Quartier gare, rue
Pasteur
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
2 166 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler