close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

bientôt un "plan d`alerte"

IntégréTéléchargement
AFFAIRE DU SAHARA OCCIDENTAL
ISSN : 1112-7449
LE JEU TROUBLE
DE LA FRANCE
L’info, rien que l’info
Q U O T I D I E N N AT I O N A L D ' I N F O R M AT I O N
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016 - Prix : 10 DA • www.lemidi-dz.com
Page 3
Midi Libre informe ses
lecteurs et annonceurs
qu’à l’occasion de la fête
du Travail le journal ne
paraîtra pas le dimanche
1 erer mai 2016.
Bonne fête
à tous !
KIDNAPPING D’ENFANT
BIENTÔT UN
"PLAN D'ALERTE"
Page 5
PÉAGE
DE L'AUTOROUTE
EST-OUEST
POSSIBLE
REPORT
À 2018
Page 4
CONSTRUCTION
DE LOGEMENTS
L’ÉTAT
"MAUVAIS
PROMOTEUR"
POUR LE FCE
Page 5
MÉDECINE DU TRAVAIL
AU MENU
DE LA PROCHAINE
TRIPARTITE
Page 5
BOUMERDÈS, OULED-AÏSSA
DEUX TERRORISTES
ABATTUS
PAR L’ARMÉE
Page 3
LE MI-DIT
2
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
135
nouveaux guichets
de la Casnos
ouverts au niveau
national.
340
Une fête du poisson pour promouvoir le tourisme
à Jijel
a traditionnelle fête du poisson se tiendra les 30 et 31
mai prochain à Jijel pour la promotion du tourisme de
cette région. Organisée par l’association locale "Essafir"
pour le tourisme, avec la collaboration des directions de
wilaya du Tourisme et de la Pêche, cette manifestation, prévue
au port de Boudis, dans le centre de Jijel, réunira un grand
nombre de participants des wilayas côtières du pays.
Cette manifestation se propose de promouvoir le tourisme et
de valoriser les richesses halieutiques, en tant que potentiel
économique. Hôteliers, restaurateurs classés 2 étoiles et plus,
cordons bleus, professionnels des établissements de formation
en hôtellerie seront conviés, pendant deux journées, à cette
fête pour préparer et présenter le must des plats préparés à
base de poissons et fruits de mer. La première journée sera
réservée à un concours de pêche auquel prendront part les pro-
L
fessionnels de la mer, et la seconde consacrée à la meilleure
table où trôneront des plats à base de poisson. Cette fête sera
aussi l’occasion pour honorer d’anciens pêcheurs.
La Cinémathèque d’Alger rend hommage
à Roger Hanin
ne rétrospective cinématographique dédiée au défunt
acteur, réalisateur et comédien français né en Algérie,
Roger Hanin, s’est clôturée le 26 avril à la
Cinémathèque d’Alger. Organisé par l’institut français
U
d’Alger, cet hommage a été inauguré en présence de l’ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, du directeur de la
cinémathèque algérienne, Lyes Sémiane, et de la fille de l’acteur disparu en février 2015, Isabelle Hanin. S’exprimant
avant la projection du film Soleil réalisé par le défunt,
Isabelle Hanin a qualifié ce film de l’œuvre "la plus personnelle" de son père, et dans laquelle il a mis en scène son
enfance pauvre mais heureuse" dans la capitale algérienne.
Isabelle Hanin a également évoqué l'"engagement tant politique que sociétal contre toutes formes de discrimination" de
son père qui trouve, a-t-elle expliqué, "son origine dans son
enfance et son adolescence à Alger et dans l’antisémitisme"
dont il été victime durant la Seconde Guerre mondiale. Sorti
en 1997, Soleil est le dernier film réalisé par Roger Hanin.
Il y revient notamment sur son enfance algéroise en rendant
hommage à sa mère, incarnée à l’écran par Sophia Loren.
Lyès Ouamrane lauréat du 1er concours
de gastronomie à Tizi-Ouzou
e chef cuisinier, Lyès Ouamrane, a remporté mardi le
prix Cuillère d'or de la 1re édition du concours de gastronomie de la wilaya de Tizi-Ouzou, organisé par une
boîte de communication locale. Ce jeune chef cuisinier d'à
peine 23 printemps, passionné de cuisine, à convaincu le jury
avec un bœuf à la sauce suisse accompagné d'aubergines grillées et de pomme de terre en plat, et un tiramisu au chocolat
revisité, à sa façon, en dessert, le tout joliment dressé sur des
ardoises. Lyès, qui exerce sa passion dans un hôtel privé, au
chef-lieu de wilaya, comptabilise déjà pas moins de 7 ans dans
le métier. Il a remporté, en 2013, le prix du meilleur chef
cuisinier lors d'un concours organisé par l’ENTV), chaîne sur
laquelle il présentera durant le mois de Ramadan prochain une
émission culinaire. Ce concours de gastronomie, organisé par
l'agence de communication, Nikita Evens, en collaboration
avec l'Institut national d'hôtellerie et de tourisme de TiziOuzou, a été marqué par la participation de 12 candidats dont
L
D
i
x
i
t
100.000
millions générés
par la vente de
déchets au CET de
Blida.
une femme. Les 12 participants ont représenté 9 restaurants et
deux hôtels privés. L'INHT, ayant pris part à cette compétition
culinaire à titre honorifique.
Louai Aissa
"Le chahid Abou Djihad nous a appris, nous cadets de
la révolution, les règles de la lutte contre l'occupant
israélien et à jeter les bases de l'unité nationale fondée
sur la fraternité.
Ce stratège a planifié et dirigé plusieurs actions contre
l'ennemi sioniste qui ont eu pour effet de consoliderl'esprit de résistance et d'unité des jeunes générations."
comprimés de
psychotrope saisis
au centre-ville
d’Oran.
Les personnages
Disney ont un
compte... Instagram ?
La dessinatrice italienne, Simona
Bonafini, a imaginé la vie des personnages Disney au XXIe siècle. En
prenant le réseau social Instagram,
elle a dessiné Cendrillon, Hercule ou
encore Jasmine faisant des selfies. Et
si Hercule était un adepte de la salle
de sport ? Et si Alice prenait le thé
avec le Chapelier Fou ? Simona
Bonafini s’est amusé à inventer des
scènes de la vie quotidienne publiées
sur Instagram par nos chers héros de
Disney. Pour réaliser ses dessins originaux, la jeune illustratrice commence par dessiner au crayon le personnage Disney, sous une pose naturelle et utilisée pour les selfies sur
Instagram. Ensuite, elle scanne le
dessin et le retouche pour perfectionner son travail. La dernière étape est
d’utiliser un véritable filtre Instagram
pour rendre le dessin plus authentique. Elle ajoute une description et
des commentaires, incluant d’autres
personnages Disney. Elle n’oublie
pas les hashtags, véritables symboles des réseaux sociaux aujourd’hui,
ce qui rend le dessin drôle et attachant. En ajoutant des émoji, le
résultat est plus réaliste que jamais.
La jeune Italienne avait déjà fait parler d’elle avec sa version du jeu de
carte des familles à la Game of
Thrones. Ses portraits des personnages sont ressemblants et
élaborés !
Il se fait arrêter après
avoir liké son propre
avis de... recherche
Comment aider la police à faire son
travail ? Rien de plus simple ! C’est
l'histoire stupide et étonnante d’un
jeune homme arrêté grâce à
Facebook. Ce jeune délinquant a
aimé son propre avis de recherche et
permis à la police de le retrouver
plus facilement que prévu. Levi
Charles Reardon était recherché
depuis janvier 2015 pour des faits de
vols de portefeuilles et de chéquiers.
Les membres de Cascade County
Crimestoppers, organisation nonlucrative qui travaille à retrouver les
criminels en liberté avec la police de
la ville, partagent régulièrement sur
Facebook les photographies des
délinquants les plus recherchés. Les
Crimestoppers ont donc publié la
photo et la description physique de
Levi Charles Reardon. En voyant son
propre portrait sur Facebook, le
jeune homme n’a rien trouvé de
mieux à faire que de "liker" son propre avis de recherche. Mauvaise
idée... grâce aux informations fournies par la connexion sur le réseau
social, Levi Charles Reardon a été
retrouvé puis arrêté, le 24 avril. Il
passera en comparution le 7 mai prochain. Comme à chaque arrestation,
une photo du criminel avec la date
où il a été arrêté est publiée sur le
mur Facebook de Cascade County
Crimestoppers.
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
3
EVENEMENT
AFFAIRE DU SAHARA OCCIDENTAL
Le jeu trouble de la France
La France prouve une fois de
plus son indéfectible soutien
au Maroc. Allié de Rabat et
son principal soutien dans
l’affaire du Sahara occidental,
Paris a volé, une fois encore,
au secours de son protégé.
PAR KAMAL HAMED
n effet la diplomatie française a fait
le forcing au Conseil de sécurité de
l’Onu afin que le Maroc ne soit pas
défavorisé par une résolution de cette
instance de l’Onu.
La France a, ainsi, introduit nombre
d’amedemenents à un projet de résolution
du Conseil de sécurité préparé par les
États-Unis afin qu’il soit le moins contraignant possible pour son allié, le Maroc. En
effet si le projet des États-Unis parle d’un
retour presque immédiat des 84 membres
de la Minurso expulsés du Sahara occidental par les autorités d’occupation marocaines, la France ne l’entendait pas de cette
oreille. La France a fait le forcing en usant
de moult pressions afin d’enlever tout caractère urgent de ce retour comme le voulait
le premier projet que comptait soumettre
les États-Unis aux 15 membres du Conseil
de sécurité. Dans le projet américain un
E
Un peuple brimé et privé de son droit à l’autodétermination.
délai de soixante jours est accordé au activités de la Minurso soit tenu dans 120
Maroc pour permettre aux membres de la jours, c’est à dire dans quatre mois.
Minurso de revenir au Sahara occidental. A Ménageant encore plus le Maroc et
défaut le Conseil de sécurité a chargé le voulant sans doute gagner du temps, le prosecrétaire général de l’Onu, Ban Ki-moon, jet français évoque "l’examen de la
de mettre en œuvre les modalités néces- meilleure façon" de rétablir la Minurso
saires pour ce retour. En soi cela traduit après le délai de quatre mois et ce conl’attachement du Conseil de sécurité au trairement au projet initial des États-Unis.
processus de paix devant conduire à l’au- Ce dernier prévoit des mesures immédiates
todétermination du peuple sahraoui. Or la du Conseil de sécurité si cet objectif n’est
France, qui s’adonne à un jeu trouble dans pas atteint. Ces manœuvres françaises ont
cette question, a, usant de moult sub- encore prolongé les tractations entre les 15
terfuges, proposé de prolonger ce délai.
membres du Conseil de sécurité et retardé
La nouvelle mouture de la résolution, l’adoption de la résolution qui devait interprévoit qu’un briefing du secrétaire général venir initialement avant-hier jeudi. Ainsi
de l’Onu sur l’état du rétablissement des des représentants de la Russie, du
Venezuela, de l’Uruguay et de l’Angola ont
demandé un temps supplémentaire pour
pouvoir consulter leurs capitales respectives sur la nouvelle mouture, selon certaines sources diplomatiques citées par
l’APS. Car les représentants de ces pays
ont refusé de s’engager dans un tel projet
avant de prendre les avis de leurs gouvernements. Cette attitude de la France a
été dénoncée par les dirigeants sahraouis.
Mercredi, le représentant du Front
Polisario aux Nations unies, Ahmed
Boukhari, a déclare à l’APS que "la France
mène une action très agressive pour paralyser l’initiative américaine". "En jouant ce
rôle la France assume toute la responsabilité sur un possible retour de la guerre au
Sahara occidental avec son soutien aveugle à la politique du Maroc", a-t-il mis en
garde. Pour rappel le roi du Maroc, qui a
d’abord pris soin de fomenter un prétendu
différend avec le secrétaire général de
l’Onu, Ban Ki-moon, suite aux propos de
ce dernier selon lequel "la question du
Sahara occidental est une question de
décolonisation", a procédé à l’expulsion de
la composante civile de la Mission des
Nations unies pour l’organisation d’un
référendum au Sahara occidental
(Minurso) créant ainsi un grave précédent.
K. H.
TRAVAUX DE LA RÉUNION CONSULTATIVE SUR LE DÉMARRAGE D'AFRIPOL
Une série de recommandations
PAR LAKHADRI BRAHIM
es travaux de la réunion consultative
sur le démarrage de l'Organisation
africaine de coopération policière
(Afripol) ont pris fin avant-hier à Alger
avec l'adoption d'une série de recommandations.
Dans leurs recommandations, les participants ont notamment salué la tenue de
cette rencontre et son importance dans
l'échange d'expériences avec les organisations régionales similaires "afin d'assurer
le meilleur démarrage possible" à Afripol.
Ils ont également souligné la nécessité de
"renforcer la coopération et la coordination policières pour faire face aux différentes menaces et l'importance pour
Afripol de conclure des accords de
coopération avec des organisations similaires comme Europol et Aseanapol".
L
Intervenant à la clôture des travaux de
cette rencontre, le Directeur général de la
Sûreté nationale, le général-major
Abdelghani Hamel s'est dit convaincu que
cette initiative de partage d'expérience et
d'expertise et de meilleures pratiques avec
les organisations de police internationale
et régionales "constituera sans nul doute
une démarche importante dans le
développement d'Afripol en terme de
vision de gouvernance stratégique, technologique et opérationnelle et ce pour une
organisation forte et efficace".
"La qualité des intervention qui ont été
présentées et la pertinence du débat
démontre tout l'intérêt que vous manifestez à la coopération policière internationale visant l'édification d'une architecture de sécurité mondiale", a déclaré le
général-major Hamel à l'adresse des par-
ticipants. Pour lui, les travaux de cette
rencontre consultative "ont démontré
combien la transnationalisation des défis
et des menaces, aujourd'hui pleinement
établie, constitue une donnée essentielle
dans la conception des plans d'actions des
organisations policières régionales".
En ce sens, le DGSN a estimé qu'Afripol
"constituera un moyen de promouvoir une
solidarité active afin de prévenir les nouvelles formes de criminalité émergente, et
ce faisant, de conférer au principe de l'indivisibilité de la sécurité toute la crédibilité qu'elle mérite".
Cette réunion a apporté un éclairage sur
les difficultés rencontrées par certaines
organisations et sur les recommandations
susceptibles d'accélérer le démarrage
d'Afripol et optimiser son fonctionnement
notamment en matière de logistique, de
LUTTE ANTITERRORISTE
BOUMERDÈS, OULED-AÏSSA
L'Algérie, un allié fiable des États-Unis
PAR RACIM NIDAL
e coprésident du caucus Algérie au
Congrès américain, le républicain
Sean Duffy a indiqué à Washington
que l'Algérie était "un partenaire fiable des
États-Unis" notamment dans la lutte
antiterroriste.
Le congressman, qui s'exprimait au cours
d'une rencontre d'information sur les
opportunités d'investissements en Algérie
organisée au Congrès américain, a précisé
que "l'Algérie a prouvé dans les moments
critiques être un allié très fiable des ÉtatsUnis".
Sean Duffy a souligné à ce titre "le soutien
indéfectible apporté par l'Algérie aux
États-Unis sur des questions sensibles" en
rappelant le rôle central joué par le gouvernement algérien dans la libération des
52 otages américains retenus en Iran.
"Cette mission réussie a été acclamée par
L
le peuple américain et saluée par les membres de cet honorable Congrès", a ajouté
Sean Duffy qui a relevé qu'Alger et
Washington "partagent les mêmes valeurs
fondamentales de liberté et de dignité
humaine". Le représentant du Wisconsin a
noté que l'Algérie a été l'un des premiers
pays à condamner les attaques terroristes
du 11 septembre contre les États-Unis et
que les capitales des deux pays continuent,
grâce à une coopération remarquable, à lutter contre le fléau du terrorisme.
Il n'a pas manqué de rappeler à ce propos
"le dialogue stratégique établi entre les
deux pays en 2012 comme nouvel instrument pour améliorer leurs relations et les
hisser au niveau du partenariat global qui
englobe tous les domaines de coopération". "L'excellence des relations politiques
et
l'amélioration
des
relations
économiques et commerciales entre les
ressources humaines spécialisées, de formation et de gouvernance, a-t-il encore
ajouté.
Animant un point de presse en marge de
cette réunion, le général-major Hamel a
indiqué que le lancement officiel
d'Afripol pourrait intervenir vers le mois
d'octobre prochain après adoption des différents documents relatifs à sa création
par l'Union africaine, dont relève Afripol.
Pour sa part, le représentant de la commission de l'Union africaine, organisatrice de
cette réunion, Tarek Ahmed Sharif, a précisé qu'Afripol "est un mécanisme
africain de consultation, de coordination
et d'échange d'expérience entre les différentes forces de police africaines et avec
les autres organisations similaires et non
pas une force d'intervention".
L. B.
États-Unis et l'Algérie offrent de réelles
opportunités pour renforcer davantage les
liens d'amitié et d'une coopération profitable aux deux pays", a-t-il dit.
La rencontre organisée conjointement par
l'ambassade d'Algérie à Washington, le
Conseil d'affaires algéro-américain et le
Caucus Algérie au Congrès américain a
enregistré la présence d'Edward Royce le
président de la commission des affaires
étrangères au Congrès américain et également membre du caucus Algérie ainsi que
celle de nombreux congressemen démocrates et républicains.
Une quinzaine de grandes compagnies
américaines ont également pris part à cette
réunion d'information, la première du
genre tenue au Congrès, pour faire connaître le potentiel de l'Algérie en matière
d'investissements.
R. N.
Deux terroristes
abattus par l’armée
Un détachement de l’Armée nationale
populaire, a abattu deux terroristes et
récupéré des armes et des munitions
avant-hier à Ouled-Aïssa, a indiqué
un communiqué du ministère de la
Défense nationale. "Dans le cadre de
la lutte antiterroriste et grâce à l’exploitation efficiente de renseignements, un détachement de l’ANP a
abattu, le 28 avril 2016, deux terroristes près de la commune de OuledAïssa, wilaya de Boumerdès", précise
la même source. "Cette opération,
toujours en cours, a permis de
récupérer un pistolet-mitrailleur de
type Kalachnikov, un fusil semiautomatique de type Simonov, une
grenade et une quantité de munitions", ajoute le communiqué. R. N.
4
EVENEMENT
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
MÉDECINE DU TRAVAIL
Au menu de la prochaine tripartite
La médecine du travail a
été officiellement retenue
pour être l’un des dossiers
qui seront mis sur la table
de la prochaine tripartie
entre gouvernement,
patronat et syndicat...
PAR RIAD EL HADI
a médecine du travail constituera
l’un des dossiers de la prochaine
tripartite, prévue en juin, a annoncé avant-hier à Alger, le secrétaire
national à l’Union générale des travailleurs algériens, Achour Telli, déplorant que seulement 13 % des entreprises
économiques investissent dans le
domaine de la prévention contre les
risques et accidents professionnels.
S’exprimant en marge de la rencontre de
L
célébration de la Journée mondiale sur
la "Sécurité et la santé au travail", le
représentant de la centrale syndicale a
fait savoir, à la presse, que la "médecine
du travail a été officiellement retenue
pour être l’un des dossiers qui seront
mis sur la table de la prochaine tripartie
(gouvernement-patronat-syndicat)",
annoncée pour le mois de juin.
"C’est un dossier que l’UGTA a défendu
et pour lequel elle a insisté afin qu’il
figure lors de cette rencontre", a précisé
M. Telli, relevant que cette question
"n’a pas figuré depuis un moment" dans
l’agenda des précédentes triparties.
Interrogé si l’avant-projet du code du
travail figure parmi les propositions de
la Centrale syndicale en prévision de la
prochaine tripartite, son représentant a
indiqué que l’organisation "n’est pas
prête pour le discuter, et qu'elle est en
train de le finaliser".
Outre le dossier de la médecine du tra-
Quelque 800.000 cartes d’identité nationale biométriques ont
été réalisées pour les candidats
aux examens de baccalauréat
au niveau national, a déclaré
avant-hier à Mostaganem le
ministre de l’Intérieur et des
Collectivités locales, Nouredine
Bedoui.
Dans une déclaration à la presse
au terme de sa visite de deux
jours dans la wilaya, le ministre
a souligné que cette opération
est achevée à 99 %, hormis certains cas de candidats libres qui
ne se sont pas rapprochés, des
services des communes.
Noureddine Bedoui a appelé, à
l'occasion, cette catégorie de
candidats à se rendre aux services des communes pour se faire
délivrer cette carte.
Au passage, il a affirmé que son
département
poursuit
la
"modernisation de l’administration algérienne à travers sa
numérisation et son humanisation".
Le ministre a annoncé, dans ce
sens, "la délivrance du permis
de conduire biométrique électronique et de la carte d’immatriculation des véhicules numérisée avant la fin de l’année en
cours, soulignant que son
ministère œuvre avec tous les
secteurs pour concrétiser une
administration
électronique
algérienne moderne".
Par ailleurs, il a fait savoir que la
"délégation nationale de sécurité routière se chargera de la
mise en place d’une stratégie
nationale pour réduire les accidents de la circulation qui, a-t-il
rappelé, causent annuellement
plus de 4.500 victimes et des
milliers de blessés, nonobstant
un milliard de dollars de
dégâts".
R. N.
moyens nécessaires pour faire face aux
problèmes de la sécurité et de la santé
du travail, et ce, conformément à la
réglementation en vigueur", a-t-il
explicité.
En dépit "des conséquences néfastes’‘
du stress sur la santé et le rendement du
travailleur ainsi que sur la santé financière des entreprises, la médecine du
travail est globalement peu prise en
compte par les entreprises, comme illustré par la faible présence au sein de
celles-ci
des
spécialistes
en
psychologie", a poursuivi M. Telli.
Il a, enfin, fait savoir que "les femmes
sont les plus exposées au stress au travail, suivies par les patrons", conviant
ces derniers à "privilégier l’investissement dans la culture préventive en
matière de sécurité et de santé au travail, plutôt que celle du remboursement
des frais de soins de leur personnel".
R. E.
ENTRÉS SUR LE TERRITOIRE NATIONAL EN 2015
POUR LES CANDIDATS AU BAC
800.000 cartes
d’identité
biométriques
réalisées
vail, l’UGTA a proposé d’autres dossiers
économiques, dont notamment ceux liés
à la production nationale ainsi que celui
de la mise en œuvre du pacte national, a
ajouté son représentant qui a, par
ailleurs, souligné les "attentes" de
l’UGTA
s’agissant
du
modèle
économique envisagé par le gouvernement, dans un contexte économique particulier.
Relevant, par ailleurs, l’importance de
la discipline de la médecine du travail,
M. Telli a précisé que pour l’année en
cours, le ministère du Travail, de
l’Emploi et de la Sécurité sociale, a
dégagé une enveloppe conséquente,
déplorant que seulement 13 % des entreprises économiques consacrent une partie de leurs budgets à la prévention contre les risques professionnels et à la
sécurité au travail.
"Il s’agit essentiellement des entreprises
relevant du secteur public et ayant les
Pas moins de 10 millions de voyageurs
PAR CHAHINE ASTOUATI
as moins de 10 millions de
voyageurs "sont entrés dans le
territoire national en 2015, dont
3 millions durant la précédente saison
estivale", selon le sous-directeur de la
police des frontières, le commissaire
divisionnaire Hamid Senour.
M. Senour, relayé par l'APS, a expliqué
que la direction de la police des frontières ont recensé durant la saison estivale de l'année dernière 3.500.00
voyageurs dont 2.910.00 nationaux et
633.000 étrangers.
Il a présenté mercredi un exposé devant
la commission des affaires étrangères de
la coopération et de la communauté de
l'Assemblée populaire nationale, sur les
mesures arrêtées pour l'accueil de la
communauté nationale à l'étranger.
M. Senour a rassuré que les mêmes
mesures seront mises en œuvre pour la
saison estivale 2016, notamment pour
ce qui est de la mise en place de
guichets mobiles dans les ports et postes
frontaliers terrestres ainsi que l'aménagement de passages verts au profit des
personnes malades, personnes aux
besoins spécifiques et les familles avec
P
nourrissons.
Concernant les mesures sécuritaires
adoptées
à
l'aéroport
HouariBoumediene, M. Senour a affirmé que
"cette structure était le 2e aéroport le
mieux sécurisé du monde en voulant
pour preuve l'avis d'experts étrangers
en charge de cet aspect".
"Après l'attentat terroriste qui a frappé
récemment l'aéroport de Bruxelles, la
Belgique a adopté les même mesures
sécuritaires mises en place en Algérie
depuis plusieurs années", a-t-il dit.
En réponse à une question sur la véracité de l'exigence faite par l'Union
européenne aux détenteurs du visa
Schengen de voyager pour la première
sortie vers le pays qui a délivré le visa,
il a fait état de cas de "ressortissants
algériens n'ayant pas été autorisés pour
ce motif à accéder à certains pays
européens, dont la France".
Par ailleurs, il a annoncé qu'une réflexion était engagée au niveau de la DGSN
sur le projet de "guichets intelligents"
qui devront remplacer les agents de l'ordre au niveau du nouvel aéroport international, en cours de réalisation.
Un membre de la commission a évoqué
les problèmes que rencontrent des
citoyens ayant fait l'objet de poursuites
en dépit de la cessation des poursuites.
M. Senour a répondu que ce problème
ne se posait plus depuis une année soit
depuis que les services de la DGSN à
travers le territoire national ont été
reliés au ministère de la Justice.
Cette démarche a permis aux services
concernés d'avoir accès à la liste actualisée des personnes recherchée et celles
qui ne font plus l'objet de poursuites. "Il
en est de même pour les appelés du
service national à travers la connexion
des services de sécurité avec le ministère de la Défense nationale", a-t-il
dit. A propos de la problématique des
homonymes à l'origine d'arrestations
d'innocentes personnes, il a affirmé que
grâce aux progrès technologiques, les
services de sécurité ne se basent plus sur
cet élément dans leurs investigations.
Durant les années du "terrorisme, les
postes de police étaient, en raison de
l'urgence, contraints d'envoyer les listes
nominatives des individus recherchés
sans vérification de leur identité", a-t-il
expliqué.
C. A.
PÉAGE DE L'AUTOROUTE EST-OUEST
Possible report à 2018
PAR RACIM NIDAL
e ministre des Travaux publics,
Abdelkader Ouali, a indiqué avanthier à l'Assemblée populaire
nationale que la réception des
équipements de l'autoroute Est-Ouest,
dont le système de péage, "pourrait être
reporté à 2018".
M. Ouali a précisé devant les membres
de la commission de l'habitat, de
l'équipement, de l'hydraulique et de
l'aménagement du territoire à l'APN que
le "programme d'équipement de l'autoroute Est-Ouest, qui devait initiale-
L
ment s'achever début 2017, pourrait
finalement être reporté à 2018 en raison
de problèmes liés au financement et à la
réception des équipements nécessaires".
Le programme d'équipement de l'autoroute Est-Ouest qui "sera réalisé selon
les normes internationales", selon le
ministre, prévoit la réalisation de 48
gares de péage sur échangeurs, 7 gares
de péage en pleine voie, 22 centres d'entretien et d'exploitation, 67 aires de
repos, 43 aires de service et 1.412 postes
d'appel d'urgence.
Il concerne également 154 stations de
recueil de données de trafic, 1.289
caméras de surveillance et 63 stations
météo. Ces projets nécessitent la réalisation de 1.252 km de fibre optique.
Soulignant l'importance du parachèvement de l'autoroute est-ouest, M. Ouali a
indiqué que ce projet "ne se limite pas à
la réalisation de l'autoroute proprement
dite mais il concerne aussi tous les
équipements nécessaires à sa gestion, à
sa surveillance et à son entretien, pour
préserver les biens publics et offrir une
prestation de qualité aux citoyens".
R. N.
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
5
EVENEMENT
KIDNAPPING D’ENFANT
Bientôt un "plan d'alerte"
Pour éviter que le mineur ne
subisse le moindre préjudice,
il n'est plus question
d'attendre 48 heures avant
d'engager les investigations
et les recherches. Le plan
d'alerte sera lancé
immédiatement.
PAR INES AMROUDE
uinze enlèvements d'enfant avec
homicide volontaire, agression
sexuelle ou demande de rançon
ont été enregistrés en 2015, a indiqué
avant-hier le ministre de la Justice, garde
des Sceaux, Tayeb Louh.
Louh, qui répondait à la question d'un
membre du Conseil de la nation concernant plus de 200 mineurs qui auraient été
enlevés en 2015 et les mesures adoptées
face au phénomène d'enlèvement d'enfants, a affirmé que "ce chiffre était
exagéré".
Le ministre qui s'est appuyé sur les statistiques judiciaires "exactes" qui font état
de 15 enlèvements, a appelé à "éviter
l'alarmisme médiatique et à aborder le
phénomène avec objectivité".
"Souvent des chiffres sont avancés sur des
cas d'enlèvement alors qu'il s'avère après
enquête de disparitions volontaires pour
des motifs familiaux ou scolaires, ou d'accidents", a-t-il dit.
"De telles affaires sont traitées avec toute
l'efficacité requise dès l'étape des investigations et les auteurs de tels méfaits sont
passibles de peines fermes allant de 20
ans de prison à la réclusion criminelle à
perpétuité ou encore à la peine capitale",
a ajouté le garde des Sceaux.
Après avoir passé en revue les dispositions législatives adoptées en matière de
protection de l'enfant, Louh a rappelé les
principales mesures proposées pour
juguler le phénomène y compris la mise
en place d'un "plan d'alerte" qui sera
lancé dés le signalement d'une disparition
ou d'un enlèvement d'enfant.
Un groupe de travail, regroupant dif-
Q
Toute la société interpellée pour la “sauvegarde” de nos enfants.
férents
secteurs
concernés
dont
"l'Intérieur,
les
Transports,
la
Communication, les commandements de
la Gendarmerie nationale et de la Sûreté
nationale, élabore ce plan d'alerte qui
sera mis en place sous la supervision du
procureur de la République en vue d'une
intervention rapide", a-t-il fait savoir.
Pour éviter que le mineur ne subisse le
moindre préjudice, il "n'est plus question
d'attendre 48 heures avant d'engager les
investigations et les recherches. Le plan
d'alerte sera lancé immédiatement", a-t-il
encore assuré. Quelque 2120 affaires d'atteinte à la pudeur ou à la vie privée, d'injure et de diffamation ont été présentées
l'année dernière devant la justice, a annoncé également le ministre de la Justice,
garde des Sceaux, Tayeb Louh.
Louh qui répondait à une question orale
lors de la séance plénière du Conseil de la
nation, a rappelé que les lois établies par
la législateur algérien en matière de protection des personnes et de leur vie privée
tendaient en premier lieu, à "moraliser la
société avec ses différentes composantes
dont la société civile et les militants dans
le domaine politique et autres".
Il a précisé que l'Algérie compte aujourd'hui plus de 40.000 avocats, estimant
qu'il est "important pour les privés et les
entreprises économiques d'établir des
contrats avec eux en vue d'une consultation avant d'agir ou de tenir des propos
qui leur font encourir le risque d'une
poursuite judiciaire".
Concernant la détention provisoire, il a
affirmé que celle-ci "figure parmi les priorités dans le processus de réformes du
secteur de la justice, soulignant que les
dispositions du code de procédure pénale
ont fait récemment l'objet d'amendement
outre l'instauration d'une nouvelle méthode qui a mis fin à ce qui est appelé poursuite après incrimination pour le remplacer par la comparution immédiate devant
la justice en réunissant toutes les
garanties d'un procès équitable".
Ce pas constitue une "réforme profonde
qui a touché le système juridique depuis
1962", a-t-il tenu à dire faisant remarquer
à ce propos, que cette "mesure compte
parmi les principales préoccupations des
défenseurs des droits de l'Homme qui
appelaient à la consécration de l'indépendance de la justice mais n'a pas été valorisée car étant une initiative du gouvernement".
Entre autres amendements apportés au
code de procédure pénale et concernant la
détention provisoire, l'obligation, pour le
président de la chambre d'accusation, d'ef-
CONSTRUCTION DE LOGEMENTS
L’État "mauvais promoteur"
pour le FCE
PAR RAHIMA RAHMANI
a question relative à la résorption de
la crise du logement, en Algérie, a
figuré à l’émission l’Invité de la
rédaction, de la chaîne 3 de la Radio
algérienne qui accueillait, avant-hier, le
P.-DG du Groupe Hasnaoui, également
délégué du Forum des chefs d’entreprise
(FCE) de la wilaya de Sidi Bel-Abbès.
L'État "est un très mauvais promoteur, ses
structures sont de surcroit insuffisantes
pour prendre en charge tous les programmes de construction de logements",
assène Brahim Hasnaoui.
Pour régler cette crise, celui-ci énumère
un certain nombre de règles parmi
lesquelles il met en avant "une organisation à tous les niveaux du secteur de la
L
construction, partant de la maîtrise d’ouvrage à la spécialisation des entreprises
par corps d’état".
Rappelant que les programmes d'habitats
sont réalisés à 90 % par l’État, il estime
que celui-ci a "un rôle important à jouer
en tant que maître d’ouvrage et de veille à
la bonne réalisation des études les concernant".
Or, selon lui, "comme tout se fait dans la
précipitation on boucle une étude nécessitant près d’une année de maturation, en
trois mois, ce qui donne lieu, dit-il, à des
litiges et à des contentieux".
Citant le cas de la France, à propos de
laquelle il affirme que depuis 1789, elle
"n’a pas réalisé un seul logement", un
rôle confié, ajoute-t-il, aux opérateurs
économiques, M. Hasnaoui considère que
"l’État algérien doit revenir à ses missions régaliennes et confier le secteur de
la construction aux opérateurs privés".
"Il faut, reprend-il, libérer le marché et les
initiatives" en faisant jouer la concurrence, faute de quoi "on n’avancera pas".
Il considère, d'autre part, comme "un non
sens" que l’État persiste à confier des programmes de construction, "de A à Z,
depuis les fondations jusqu’à la peinture à
des société non outillées en conséquence".
L’intervenant propose, aussi, d’aller vers
une spécialisation des entreprises par
corps d’état "pour améliorer leurs performances et maitriser les délais et les
coûts".
R. R.
fectuer des visites trimestrielles au sein
des établissements pénitentiaires relevant
de sa compétence en vue de s'assurer de
l'absence d'arbitraire lors de la détention
provisoire.
La comparution immédiate a donné des
"résultats positifs" depuis son entrée en
vigueur le 24 janvier 2016. Le "nombre
des détenus a reculé de moitié", poursuit
le ministre de la Justice.
Dans une déclaration à la presse en marge
de la séance, Louh a refusé tout commentaire sur le rapport publié par le secrétariat d'État américain selon lequel "l'Algérie
n'applique pas les lois relatives à la lutte
contre la corruption" se contentant de dire
que "la justice algérienne est libre et nul
ne peut s'immiscer dans ses prérogatives".
S'agissant des affaires de corruption au
niveau de la justice concernant l'ancien
ministre de l'Énergie, Chakib Khelil, il a
affirmé que "les tribunaux examinent quotidiennement des milliers d'affaires et la
justice en Algérie est indépendante" précisant qu'"il n'a aucun regard sur les
prérogatives du secteur".
Louh a relevé en réponse à une question
sur l'évolution de l'affaire de fuite d'un
prisonnier de la prison d'El-Harrach, il a
déploré la publication par certains journaux d'informations qui "chahutent l'enquête" et par conséquent, il faudra attendre la fin de celle-ci pour connaitre les
résultats.
Par ailleurs, Louh a indiqué que "le conseil de gouvernement a adopté dans le
courant de cette semaine un décret exécutif relatif à la révision du système de formation des magistrats. La durée sera de
quatre années", a-t-il conclu.
I. A.
LIAISON AÉRIENNE
JIJEL-MARSEILLE
Reprise prévue en juin
prochain
Les liaisons aériennes entre les villes de
Jijel et Marseille reprendront à partir du
24 juin prochain, ont annoncé avant-hier
les autorités de la wilaya.
La liaison sera assurée, à raison d’une
rotation hebdomadaire, par un avion de la
compagnie nationale Air Algérie, a
indiqué le secrétaire général de la wilaya,
Ahmed Kerroum, lors d’une réunion de
préparation de la saison estivale.
Il a également annoncé que la Société
nationale des transports ferroviaires a
émis un avis favorable pour la relance
d’une desserte entre Constantine et Jijel
en aller-retour quotidien, dans l’objectif
d’assurer une meilleure accessibilité à la
ville de Jijel, en prévision de la saison
estivale.
Le même responsable a ajouté qu’une
liaison maritime, par cabotage national,
entre Jijel et Alger via Béjaïa a reçu le "feu
vert" du ministère des Transports.
Il a aussi avancé qu’à la demande des
autorités locales, la wilaya de Jijel pourrait
être reliée "prochainement" à Oran,
soulignant que la demande a été dictée
par le fait que sept bus font quotidiennement le trajet entre ces deux villes.
Lors de cette rencontre, les responsables
du secteur des Transports ont présenté le
plan devant être mis en œuvre à l’occasion de la saison estivale pour assurer
dans de "bonnes conditions" le transport
des estivants, précisant que les bus de
l’entreprise de transport urbain de
voyageurs (Etuj) renforceront les navettes
de et vers les plages de la corniche jijelienne.
R. N.
6
EVENEMENT
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
GRINE À PROPOS DU RACHAT DU GROUPE EL KHABAR
"La justice décidera de sa conformité"
Le ministère de la
Communication a introduit une
action en référé auprès du
tribunal pour non-conformité
du rachat du groupe de
presse El Khabar par le
groupe agroalimentaire
Cevital, en se basant sur
l'article 25 du Code de
l'information pour s'opposer à
cette transaction.
PAR ROSA CHAOUI
e ministre de la Communication,
Hamid Grine, a indiqué avant-hier à
Constantine que "le rachat du
groupe El Khabar est une affaire purement commerciale et la justice décidera
de la conformité de cette transaction".
S’exprimant au cours d’une conférence
consacrée à la présentation et l’évaluation
de la couverture médiatique de la manifestation "Constantine, capitale 2015 de la
culture arabe", le ministre a indiqué que la
"loi de la République est au-dessus de tout
le monde et que dans cette affaire, le
dernier mot reviendra à la justice".
Sur cette affaire, le ministère de la
Communication "s’est référé à la loi de la
L
Hamid Grine.
République (code de l’information) et
attend maintenant le verdict de la justice",
a ajouté le ministre qui a dit s’exprimer
"sans passion et sans émotion".
Le ministère de la Communication a
introduit une action en référé auprès du
tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger pour
non-conformité du rachat du groupe de
presse El Khabar par le groupe agroalimentaire Cevital, en se basant sur l'article
25 du Code de l'information pour "s'opposer à cette transaction".
"Une même personne morale de droit
algérien ne peut posséder, contrôler ou
diriger qu’une seule publication périodique d’information générale de même
périodicité éditée en Algérie", stipule l’article 25 de ce code de l’Information.
Cevital a acquis plus de 80 % des actions
du groupe El Khabar, qui est une Société
par actions incluant le journal éponyme, la
chaîne de télévision KBC, les imprimeries
et une société de diffusion. La transaction,
qui est estimée à 4 milliards de dinars, est
intervenue suite à des "dissensions entre
les actionnaires du groupe de presse El
Khabar et non en raison de difficultés
financières", selon une source de ce
groupe de presse. Le ministre de la
Communication, Hamid Grine a appelé
également à Oum El-Bouaghi, les journalistes à "respecter l'éthique et la déontologie du métier".
Le ministre, qui a inauguré un centre de
formation à la radio régionale de Oum ElBouaghi, a affirmé que "la mise à niveau
de la profession passe par la formation
continue" sur la vois de la professionnalisation, estimant que la presse algérienne
est appelée à jouer son rôle dans l'éducation et le rayonnement dans la société.
Accompagné des directeurs généraux de
l'Etablissement public de la télévision
algérienne (EPTV) et la Radio algérienne,
Tewfik Khelladi et Chaabane Lounakal, le
ministre s'est rendu au bureau de wilaya
de l'Agence Algérie presse service, en
travaux de réhabilitation.
Grine a également inauguré devant le
siège de la wilaya d'Oum El-Bouaghi la
placette baptisée "Yennayer" qui a abrité
la 3e édition de l'exposition "Fromage
Bouheza", un savoir-faire séculaire de la
région des Aurès, où il a eu à écouter un
exposé sur ce produit de terroir.
La préparation du "Fromage Bouheza"
tradition culinaire ancestrale chez les
éleveurs de cette région coïncide avec la
venue du printemps, a indiqué F. Hamel,
éleveur de la commune de Aïn-Babouche.
R. C.
FEUX DE FORÊT ET SECOURISME SUR LES PLAGES
La Protection civile va se mobiliser
PAR FAYÇAL ABDELGHANI
a Protection civile va mobiliser tous
ses effectifs pour des interventions
durant la saison estivale. Au menu,
le secourisme sur les plages et les
incendies de forêt. Mais rien ne vaut les
actions de sensibilisation que le corps
compte entamer prochainement.
Pour anticiper, la direction générale de la
Protection civile va mettre les bouchées
doubles. Selon la DG, 12.000 agents,
entre professionnels et saisonniers pour la
saison estivale à travers les 14 wilayas
côtières seront mobilisés. Des unités
entières seront déployés après le
Ramadhan pour faire face aux accidents et
noyades dans les plages qui ont, rappelons-le, enregistré 101 morts la saison
L
écoulée. La Protection civile a vu évoluer
nettement ces agents qui reçoivent des
formations supplémentaires à ce sujet.
Les agents qui seront postés sur les différentes plages seront également connectés par Internet et via le numéro vert pour
les interventions mobiles rapides. Il n’y a
pas que cela, la Protection civile va
innover en introduisant des postes de contrôle sur les axes routiers les plus sollicités. Des interventions ainsi seront rapides
en cas d’accident de la circulation qui font
ravage pendant l’été. Un des responsables
de la DG confirme "l’acquisition de 6
hélicoptères pour des interventions rapides au niveau du réseau routier national".
L’autre enjeu est celui des feux de forêt,
cette fois, ce sont quelque 35 unités qui
seront mobilisées à travers les maquis
forestiers pour intervenir lors d’éventuels
incendies. Au péril de leur vie, les
sapeurs-pompiers font parfois face à
d’inextricables difficultés pour parer aux
incendies ravageuses. Le couvert végétal,
qui perd des milliers d’hectares chaque
saison estivale, renseigne sur les méthodes insuffisantes pour éteindre les
incendies déclarées. Cette fois, la
Protection civile en partenariat avec la
DG des forêts va s’employer à activer la
méthode RCI (recherche cause incendie)
qui permettra de connaître les origines des
feux et leur propagation. Dans ce sillage,
les campagnes de sensibilisation ne sont
pas en reste. A l’endroit des particuliers
qui apprécient bivouacs et randonnées, un
dépliant sera confectionné pour les sensibiliser sur les conduites à tenir en forêt.
De même pour certains agriculteurs qui
brûlent des morceaux de terrain en couvert végétal pour leur exploitation comme
terrains de pâturage, il faut convenir que
cette pratique est interdite par la loi. La
Protection civile veut agir en amont pour
circonscrire les lots forestiers où il est
banni d’allumer les feux. Sans omettre
que les conservations des forêts vont
actionner le dispositif de défense des
forêts contre les incendies. Ce moyen permettra de créer des pistes, points d’eau,
tranchées pare-feu comme équipements
pour faciliter les interventions de la
Protection civile.
F. A.
PREMIER CATAMARAN ALGÉRIEN
Il sera conçu au port d'Azeffoun
PAR RAYAN NASSIM
e premier catamaran algérien est en cours de construction au chantier naval du port d’Azeffoun, à
une soixantaine de kilomètres au nord de TiziOuzou, a annoncé avant-hier le directeur local de la
pêche, des ressources halieutiques et de l’aquaculture,
Belaid Abdelhafidh.
Ce type de bateau à deux coques spécialisé dans
l’aquaculture,sera réalisé en fibre de verre. Il sera
d’une longueur de 14 mètres et d’une largeur de 6,30
mètres, et doté d’une puissance de 335 CV et d’une
grue d’une capacité de levage de 4 tonnes, a-t-on appris
de même source.
La production nationale de catamarans permettra de
réduire le prix d’achat de ce type d’embarcations qui
L
sont acquis de pays européens dont l’Italie, l’Espagne
et la France, a observé M. Belaid.
"Les catamarans qui seront fabriqués au chantier de
construction et réparation navale, Sakomas,
d’Azeffoun coûteront moins de 25 millions de dinars,
contre 75 millions de dinars pour ceux importés, soit
une réduction de deux tiers de la facture", a-t-il précisé.
En mars dernier le chantier naval Sakomas d'Azeffoun
avait procédé à la mise à l'eau du plus grand bateau de
pêche en fibre de verre construit en Algérie. Il s'agit
d'un sardinier d'une longueur de 18,90 mètres.
La construction de ces embarcations cadre avec la nouvelle politique du secteur de la pêche et des ressources
halieutique, orientée vers l’encouragement de l’in-
vestissement dans l’activité aquacole en vue de doubler
la production halieutique nationale, à horizon 2020, a
indiqué Belaid Abdelhafidh.
Actuellement, cette production nationale est de l’ordre
de 100.000 tonnes de poisson/an au moment où la
demande exprimée est de 180.000 tonnes/ans.
Le programme Aquapêche 2020, tracé par le ministère
de l'Agriculture, du Développement rural et de la
Pêche, prévoit de porter la production aquacole à
200.000 tonnes/an, par la production de 100.000 tonnes
supplémentaires de produits halieutiques issus de l’élevage.
R. N.
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
7
ECONOMIE
BILAN FINANCIER DU 1ER TRIMESTRE 2016
Ooredoo entame l’année 2016 sous
le signe de la croissance
L'opérateur de de telephonie
mobile Ooredoo a réalisé 27,5
milliards de dinars algériens
de revenus tout en assurant
une augmentation du nombre
d’abonnés à 13,2 millions
tandis que les investissements
s'élèvent à 4,8 milliards de
dinars algériens.
e groupe de télécommunications
Ooredoo, entreprise citoyenne et
leader sur le marché algérien, a
annoncé ses résultats financiers du premier trimestre 2016. Ooredoo, la filiale
algérienne du groupe, entame l’année
2016 en poursuivant sa croissance, portée
notamment par la consolidation de sa
position dans le segment de la téléphonie
mobile de 3e génération et ce, en dépit
d’une conjoncture économique nationale
et internationale particulière. Les revenus
L
de Ooredoo Algérie ont atteint 27.5 milliards de dinars algériens au 1er trimestre
2016, contre 25,8 milliards de dinars
algériens durant le 1er trimestre 2015, soit
une progression de 6 % par rapport à la
même période de l’année précédente.
Le parc clients a progressé de 4,4 % au
1er trimestre 2016 pour atteindre 13,2
millions d’abonnés à fin mars 2016 contre
12,6 millions au 1er trimestre 2015. Le
résultat avant intérêts, impôts (taxes),
dotations aux amortissements et provisions sur immobilisations (Ebitba) s’est
élevé à 10,4 milliards de dinars algériens
au 1er trimestre 2016 contre 9,3 milliards
de dinars algériens au 1er trimestre 2015,
soit une progression de 12 %. Au 1er
trimestre 2016, les investissements de
Ooredoo Algérie ont atteint 4,8 milliards
de dinars algériens. Au sein du groupe
Ooredoo, Ooredoo Algérie représente
11,2 % du nombre d’abonnés et 15,1%
des investissements globaux du groupe. A
l’annonce de ces résultats, le directeur
général de Ooredoo, Joseph Ged, a
déclaré : "Ooredoo Algérie entame l’année 2016 avec un bilan positif qui lui permet de renforcer sa position sur le marché
de la téléphonie mobile. Ooredoo continue ainsi de maintenir son leadership dans
la 3G porté par la richesse de ses offres et
l'écoute de ses clients. Nous remercions
tous nos abonnés pour leur confiance et
nous allons veiller à être au niveau de
leurs attentes pour le prochain lancement
de la 4G ." Les résultats du 1er trimestre
2016 de Ooredoo Algérie traduisent la fiabilité de sa stratégie de développement et
d’investissement à long terme en Algérie.
Cette politique d’investissement efficace
est appelée à se renforcer pour continuer à
contribuer au développement du secteur
national de la téléphonie mobile.
R. E.
COOPÉRATION ALGERIE-ETATS-UNIS
Le Congrès américain prône un partenariat économique renforcé
Le Congrès américain a réaffirmé son
engagement en faveur d’un partenariat
économique renforcé entre les Etats-Unis
et l’Algérie, qui devrait être profitable aux
deux pays. Au cours d’une rencontre d’information sur les opportunités d’investissements en Algérie, organisée conjointement par l’ambassade d’Algérie à
Washington, le Conseil d’affaires algéroaméricain (Usabc) et le Caucus Algérie au
Congrès américain, l’accent a été mis sur
la nécessité de dynamiser et consolider les
relations d’affaires entre les deux pays.
"Le gisement des opportunités de partenariat entre les Etats-Unis et l'Algérie
n'est pas pleinement exploré. Beaucoup
de perspectives dans les secteurs de l'industrie de l'automobile, des technologies
de l'information, de l'agroalimentaire et
de la métallurgie peuvent constituer des
sources supplémentaires d'une coopération fructueuse", a déclaré Sean Duffy, le
coprésident du Caucus Algérie qui a
animé cette rencontre avec l’ambassadeur, Madjid Bouguerra, et le président
d’USABC, Smaïl Chikhoune.
Le représentant républicain a appelé ses
collègues membres du Caucus Algérie à
contribuer dans leurs districts respectifs à
"la promotion des partenariats mutuelle-
ment bénéfiques entre les communautés
d’affaires américaines et algériennes".
En s’adressant aux représentants des compagnies américaines présents à cette rencontre, le représentant du Wisconsin a
expliqué que l’Algérie jouit encore d’une
"situation financière saine" malgré la
chute des prix du pétrole.
Sean Duffy a relevé que ces compagnies
devraient tirer profit des avantages qu’offre l’Algérie en matière de coûts de production compétitifs et de "l’engagement
résolu des autorités de diversifier l’économie et de faciliter l’investissement
étranger". "Nous pouvons répondre positivement à la volonté du gouvernement
algérien de revitaliser l'industrie du pays
en ouvrant l’économie aux investissements étrangers assurant l'innovation, la
compétitivité et l'excellence. C'est une
véritable opportunité que les entreprises
américaines devraient se dépêcher de
saisir", a-t-il déclaré au cours de cette rencontre à laquelle ont pris part également le
président de la commission des Affaires
étrangères au Congrès, M. Edward Royce,
et des représentants du Département
d’Etat américain. Au total, 109 entreprises américaines activent en Algérie dont de
nombreux groupes énergétiques qui ont
réussi à conclure des partenariats lucratifs
avec Sonatrach, a ajouté le congressman
pour illustrer l’important potentiel de
partenariat existant entre les deux pays.
De son côté, M. Bouguerra a souligné les
atouts de l’économie algérienne en termes
d’investissements en détaillant les avantages comparatifs dont peuvent bénéficier
les opérateurs étrangers.
Il a également noté que l’Algérie, plus
grand pays d’Afrique, constitue un accès
idéal aux grands marchés européen et
africain pour les investisseurs américains.
"Pressée de réduire sa dépendance du
secteur des hydrocarbures, l'Algérie (…)
garde ses portes ouvertes aux investisseurs étrangers qui veulent participer au
processus de diversification économique",
a-t-il plaidé, en ajoutant que l’Algérie a
introduit des changements dans sa législation économique pour soutenir une plus
grande ouverture de son économie. "Sous
la direction du Président Abdelaziz
Bouteflika, l'Algérie offre aujourd'hui une
image de stabilité et de sécurité", a
souligné M. Bouguerra qui a mis en exergue le travail mené dans "le renforcement
des institutions démocratiques comme en
témoignent les modifications apportées à
la Constitution en février dernier, la
bonne gouvernance, la parité des sexes —
où l’Algérie a réalisé de réels progrès —,
la primauté du droit et la protection des
droits de l'homme".
Intervenant aussi au cours de cette rencontre d’information, le président
d’USABC a expliqué le rôle de ce Conseil
d’affaires algéro-américain dans le renforcement des relations de partenariat
entre les deux pays.
USABC compte actuellement plus de 100
compagnies membres, dont une soixantaine sont des entreprises américaines qui
effectuent, chaque année, une mission en
Algérie pour la prospection de nouvelles
opportunités d’investissements, a-t-il
souligné. M. Chikhoune a également
relevé, devant un parterre d’homme d’affaires venus assister à cette rencontre, que
l’Algérie est "le pays le plus stable dans
la région" et qu'elle veut accélérer sa
marche vers l’émergence.
Une quinzaine de grandes compagnies
américaines, dont certaines sont déjà
implantées ou ayant déjà activé en
Algérie, ont pris part à cette rencontre qui
est la première du genre organisée au
Congrès américain sur le partenariat
algéro-américain.
R. E.
INFRASTRUCTURES
Possibilité de réaliser des autoroutes avec les potentialités nationales
Le ministre des Travaux publics,
Abdelkader Ouali, a affirmé qu’il était
aujourd’hui possible de réaliser des
autoroutes et des voies express avec les
potentialités nationales.
Les entreprises nationales ont aujourd’hui
la capacité de réaliser des autoroutes et
des voies express, ainsi que les
échangeurs et autres ouvrages d’art, prouvant ainsi que l’Algérie a la capacité de
construire son économie avec ses propres
moyens, a indiqué le ministre, lors de la
mise en service d’un tronçon de 24 km de
la RN-1, au niveau de l’intersection Hassi
R’mel- Hassi Delaâ. De plus, l’expérience
de la réalisation de tunnels par l’entreprise
Cosider est jugée "concluante" et se
déroule de manière régulière, d’où, estime
M. Ouali, la nécessité d’encourager les
capacités réalisatrices nationales, fussentelles publiques ou privées.
Le ministre des Travaux publics a appelé
à la poursuite, sur le même rythme, des
travaux en cours sur la RN-1 pour les livrer en 2017, et pouvoir ensuite entamer la
réhabilitation de ce qui reste de cet axe
routier névralgique jusqu’à Tamanrasset,
à l’extrême sud du pays.
Quelque 315 km de cette RN-1 sur les 580
projetés ont été mis en service, tandis que
135 autres kilomètres seront livrés avant
la fin de l’année et les 130 km restant en
2017, selon la présentation faite à la délégation ministérielle.
Abdelkader Ouali, qui s’est dit "satisfait"
de l’exécution des travaux, a salué les
compétences universitaires algériennes
dans le domaine et souligné, ainsi, les
liens étroits entre l’Université et le secteur
des travaux publics.
Un exposé a été fait au ministre sur les
travaux en cours concernant 103 km de
l’axe routier (RN 1) reliant les wilayas de
Laghouat et Ghardaia plus au Sud, et qui
ont atteint un taux d’avancement de 71
pourcent, pour un investissement de 11,5
milliards DA.
Cinquante et un kilomètres de ce tronçon
ont été réceptionnés en janvier dernier, 24
km ont été mis en service ce jour, et les 28
autres kilomètres devront l’être en octobre prochain, sur un total de 168 km de
cette route nationale traversant le territoire de la wilaya de Laghouat.
R. E.
8
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
AÏN DEFLA
BLIDA, CENTRE D’ENFOUISSEMENT TECHNIQUE
Auscultations
ophtalmologiques
pour 300 élèves
340 millions DA générés
par la ventes de déchets
300 élèves des établissements scolaires
de la wilaya d'Aïn-Defla ont bénéficié
d'une auscultation en ophtalmologie
menée par des spécialistes de l’établissement universitaire de Canastel (Oran).
Cette opération, organisée en collaboration avec les directions locales de la
santé et de l’éducation, a été abritée par
la polyclinique de la ville.
"La correction de la vision et la détermination de traumatismes de l’œil constituent les objectifs de cette opération",
a indiqué le professeur Mahmoudi
Khadidja, chef de service ophtalmologie
pédiatrique relevant de la structure de
santé chapeautant l’opération.
Le professeur Mahmoudi, a fait part
d’opérations similaires qui ont eu lieu
dans le sud-ouest du pays, notamment à
Naâma, El Bayadh et Béchar.
"Des lunettes de correction de la vision
seront distribuées au profit d’une certaine frange de malades à l’issue de
cette opération", a-t-elle assuré, faisant
état de la programmation d’interventions
chirurgicales pour les enfants dont les
cas l’exigent.
"Il est clair que les problèmes de vision
d’un élève donné ne peuvent qu’exacerber ses difficultés scolaires", a-t-elle
précisé, signalant que les problèmes de
la vision chez les élèves arrivent en 2e
position en matière de santé scolaire
après les problèmes dentaires.
Saluant l’initiative du professeur
Mahmoudi qui s’inscrit dans le cadre du
travail bénévole, le responsable du
bureau des activités culturelles à la
direction locale de l’éducation, Sami
Maâzouzi, a, pour sa part, fait état du
recensement de 2.800 élèves présentant
des difficultés de vision à l’échelle de la
wilaya.
IN-SALAH
Le gaz de ville
pour 2.623
nouveaux foyers
Une opération de raccordement de 2.623
foyers a été retenue en faveur de la commune d’In-Ghar, relevant de la wilaya
déléguée d’In-Salah (750 km au nord du
Tamanrasset), a-t-on appris auprès des
responsables communaux.
Cette opération, dont les travaux de raccordement du réseau de distribution sont
déjà achevés, permettra de raccorder au
réseau de gaz ces 2.623 foyers disséminés à travers les concentrations
d’habitants de Sebkha, Chouitar, Agbour
et Douirat El-Djenna.
Une enveloppe de 165,2 millions DA a
été dégagée sur le fonds spécial de
développement des régions du Sud pour
l’exécution de la première tranche de ce
projet qui prévoit aussi la réalisation
d’un réseau de transport de 65,14 km.
Concernant l’électricité rurale, plus de
125 foyers ont été raccordés la semaine
dernière dans la localité d’El-Sebkha,
suite à la mise en exploitation d’un centre public de distribution de l’électricité
rurale. Le secteur de l’agriculture, dans
la commune d’In-Ghar, a été renforcé,
pour sa part, de 3 nouveaux forages
équipés et raccordés au réseau d’électrification, destinés à l’irrigation d’un
périmètre agricole de 300 hectares dans
la zone de Taghbara (20 km d’In-Ghar).
Cette opération est appelée à élargir les
superficies irriguées dans la région et
encourager l’activité agricole.
APS
Le centre d’enfouissement
technique (CET) de Blida est
doté d’une capacité
quotidienne de traitement de
plus de 18.000 kg de carton,
prÈs de 10.000 kg de plastique
et 400 kg de nylon, soit des
quantités jugées "importantes"
comparativement à celles
traitées dans d’autres
établissements similaires du
pays.
PAR BOUZIANE MEHDI
ette situation a fait que ce CET est
classé numéro 1 et occupela première place nationale en la matière.
Le centre d’enfouissement technique des
déchets de Blida est considéré, de ce fait,
"leader national" en matière de valorisation et de vente de déchets recyclables,
dont les revenus ont été estimés à 340 millions dinars, pour la seule année 2015.
Cette performance a poussé les responsables du CET à élargir le champ d’action
à d’autres activités en relation avec l’environnement, tels que l’aménagement et
l’embellissement des routes et places
publiques, et la plantation des arbres.
Selon Ahcene Oukaci, chargé du service
de l’hygiène, de la sécurité et de l’environnement auprès de ce CET, l’année
2015 a enregistré une "croissance considérable" dans les revenus générés par la
valorisation et la vente des déchets au
niveau de cet établissement, qui a réalisé
un chiffre d’affaires de 340 millions de
DA, contre 290 millions DA en 2014.
Ce chiffre a été "réalisé grâce au traitement et à la valorisation, l’année
dernière, de 150.000 tonnes de déchets
ménagers et de 700.000 m3 de déchets
solides, en plus de l’incinération de 650
tonnes de déchets médicaux et hospitaliers", a souligné à l’APS M. Oukaci.
C
L’établissement compte, en outre, 7 structures annexes, reparties à travers différentes localités de Blida. Il emploie 350
travailleurs, dont une majorité de jeunes
chargés de la récupération des ordures à
travers la wilaya de Blida (à 100 %), ceci
d’autant plus que la région a enregistré la
mise en service, dernièrement, de deux
nouveaux centres à Aïn-Romana et Oued
El-Alleugue. Une opération qui va contribuer à la récupération des ordures
d’autres wilayas voisines, dont Médéa,
Chlef, et Alger, a estimé M. Oukaci. Selon
le chef du service commercial auprès du
CET de Blida, Salah Cherbal, la capacité
de production de cet établissement
dépasse "de quatre fois" celle des autres
centres du pays. Il a expliqué cela par les
efforts consentis en la matière, à l’échelle
locale, citant les nouveaux équipements
acquis au profit de cette structure, au
même titre que les moyens exploités dans
le tri et la sélection des déchets, outre la
réception de nouveaux casiers et bassins
de décantation. En perspective de l’écoulement de ses produits résultant de la
récupération des déchets, cette entreprise,
créée en 2010, lance, chaque six mois, un
avis d’appel pour leur vente aux enchères,
caractérisée par la participation de nombreux opérateurs économiques spécialisés
dans le recyclage de différents déchets.
M.Cherbal a soutenu que cette vente aux
enchères jouit d’un écho "très favorable"
auprès des operateurs concernés, au vue
de l’exploitation de ses produits dans différents secteurs industriels. "Les revenus
de ces ventes sont exploités par le CET
dans des projets d’investissement", a
expliqué M. Cherbal, signalant que les
centres annexes du CET de Blida œuvrent
pour un objectif unique : "l’élimination de
la totalité des dépotoirs anarchiques
affectant tant la santé du citoyen que son
environnement." Suite à ses performances prouvées dans l’accomplissement de sa
mission, l’entreprise publique de gestion
des centres d’enfouissement technique de
Blida a été chargée d’autres missions, qui
n’étaient pas initialement de son ressort. Il
s’agit, notamment, d’actions relatives à
l’embellissement de l’environnement et à
l’aménagement de routes et de places
publiques, et ce, en coordination avec de
nombreux
organismes
concernés.
L’Entreprise s’est déjà chargée, à ce titre,
du réaménagement du boulevard des
chouhadas du centre-ville et de son entrée
principale, du boulevard El-Qods, et de la
place centrale de Boufarik, qui ont tous
bénéficié de projets de réfection de leur
trottoirs et chaussées, et de mise en terre
de plantes ornementales.
B. M.
TIZI-OUZOU, CET DE OUED-FALLI
Le défi de la gestion des déchets
La problématique de la gestion des
déchets se pose avec acuité à Tizi-Ouzou
où des projets de dépollution surtout par la
réalisation de centres d’enfouissement
technique (CET) ou de décharges contrôlées n’arrivent pas à voir le jour à cause
d'oppositions de citoyens. Les quelques
structure réalisées, à l’instar des CET de
Oued-Falli, Ouacifs, Draâ El-Mizan, et
des décharges contrôlées de Beni Doula et
Beni Zmenzer ne prennent en charge que
45 % des déchets produits dont la
moyenne est de 900 t/j avec un ratio de
0,8 kg par habitant/jour, selon des statistiques de la direction de l’environnement.
Le CET de Oued-Falli est parmi les 3
structures opérationnelles sur les 7
inscrites à la réalisation dans les communes de Ouacifs, Draâ El-Mizan,
Boghni, Illoula Oumalou, Aghribs,
Mizrana et Tizi-Ouzou. Ce centre, dont la
création remonte à 2008, était destiné à
prendre en charge les déchets des communes de Tizi-Ouzou, Tirmitine et Draâ
Ben-Khedda. A sa mise en service en mai
2009, le CET de Oued-Falli, dont le casi-
er est d’une capacité de stockage de
360.000 m3 de déchets, prenait en charge
les déchets ménagers et assimilés des
communes de Tizi-Ouzou et Tirmitine
avant de s’élargir à Draâ Ben-Khedda en
2010. Suite au retard dans la concrétisation des autres CET et décharges contrôlées, le centre a rattaché 12 autres communes. Depuis début 2016, le CET a greffé exceptionnellement les déchets des
écoles d’Aghribs suite à la fermeture de la
décharge sauvage de la localité et le
blocage du projet de réalisation du CET
de Bouhlalou. Ce sont donc 16 communes
qui déversent leurs ordures au niveau du
CET de Oued-Falli, générant 263,27 t/j,
contre une moyenne de stockage initiale
de 226 t/j. Cette situation s’est répercutée
directement sur le taux de remplissage du
premier casier qui est, désormais, à 110 %
de ses capacités avec une quantité de
396.260,39. Grâce aux travaux d’extension et de surélévation en digues effectués
sur la partie haute du casier, sa durée de
vie de 8 ans sans le tri a été maintenue et
des déchets continuent à y être enfouis, un
deuxième casier de 440.000 m3 a été aménagé au niveau du même site en prévision
de la fermeture du premier.
La durée de vie globale du CET, estimée à
25 ans, avec la mise en service du centre
de tri n’est pas revue à la baisse grâce aux
extensions opérées mais aussi à la nature
des déchets stockés qui sont organiques à
hauteur de 50 %, donc facilement dégradables. En 2015, la quantité totale des
déchets acheminés vers ce CET était de
96.094,67 tonnes. Concernant la gestion
des lixiviats (liquides résiduels), le CET
est doté actuellement de 3 bassins de
traitement, en attendant l’installation de la
station de traitement. Le projet entre dans
le cadre d’une opération groupée du ministère des Ressources en eau et de celui de
l’Environnement portant étude, pose et
mise en service de stations de lixiviat qui
concernent les wilayas de Tizi Ouzou.
L’installation de cette station est confiée à
une entreprise portugaise Sotecnisol Edec pour un délai de réalisation de 8
mois.
APS
9
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
MASCARA, JOURNÉE D’ÉTUDE SUR LE TOURISME
ORAN
Les atouts de la wilaya
mis en exergue
Opération
d’électrification
au profit de 1.600
habitations rurales
La wilaya de Mascara recèle
deux zones d’expansion
touristique de 420 hectares à
Bouhanifia pour y accueillir
des projets touristiques de
même qu’un tissu important
pour l’artisanat où activent
4.339 artisans.
PAR BOUZIANE MEHDI
ne journée d’étude, consacrée au
thème du tourisme s’est tenue dans
la wilaya de Mascara. Cette wilaya
dispose "d'atouts considérables l'habilitant à devenir une destination touristique
d'excellence", ont affirmé des intervenants lors de cette journée d’étude. Un
expert algérien au Centre mondial d'excellence des destinations (CED) du Canada,
Abderrahmane Benariba, a indiqué que
"l’histoire de la région, la diversité de son
relief, la disponibilité de sources importantes d’eaux thermales et la richesse de
sa culture populaire locale peuvent contribuer à faire de la wilaya de Mascara un
pôle touristique de développement et un
U
modèle de la politique de diversification
économique alternative à la dépendance
aux hydrocarbures." L'intervenant a
appelé, rapporte l’APS, les autorités de la
wilaya et les opérateurs économiques à
"axer leur travail sur l’entreprenariat
participatif s’appuyant sur les technologies de la communication et de l’information comme levier de l’investissement
dans tous les secteurs dont celui du
tourisme". Le directeur général du CED,
François Bédard, a précisé s'être formé
une idée des potentialités naturelles et
géographiques pouvant faire de Mascara
une destination touristique à la faveur de
sa visite dans la wilaya et après avoir
suivi, lors de cette rencontre, un documentaire mettant en exergue les atouts
dont elle dispose. François Bédard a
souligné que la "wilaya de Mascara a un
legs historique remontant à la préhistoire,
en témoigne le site de l’Homme primitif
de Tighennif, ville éponyme du premier
Homme ayant habité la région d'Afrique
du Nord, en plus des monuments datant de
la résistance populaire contre l'occupation française, des mosquées, des zaouias,
des paysages naturels et des sources thermales l’habilitant à devenir une destination touristique d’excellence par le biais
d’un plan de coopération basé sur la protection de l’environnement et une
stratégie de développement durable".
Un cadre local, Tabti Ahmed, a présenté
un exposé sur le secteur du tourisme dans
la wilaya de Mascara qui compte 43
hôtels dont la plupart situés à Bouhanifia
connue pour son thermalisme offrant
2.214 lits, ainsi que 12 projets touristiques
en cours de réalisation qui devront renforcer les capacités d’accueil avec 1.200
lits supplémentaires. La wilaya de
Mascara recèle également deux zones
d’expansion touristique (ZET) à
Bouhanifia (420 hectares) pour accueillir
des projets touristiques et un tissu important pour l’artisanat où activent 4.339 artisans. Dans son intervention lors cette
journée d’étude, à laquelle ont pris part
des opérateurs du tourisme, des élus
locaux et des cadres de la wilaya, le wali
de Mascara, Salah El Affani, a affirmé que
"les services de la wilaya ont pris, dans le
cadre de l'application des orientations du
gouvernement, toutes les mesures pour
soutenir l’activité touristique dans la
wilaya et faciliter les actions d’investissement".
B. M.
AIN-TEMOUCHENT, PROTECTION DES TERRES
Nécessité d’amender la loi forestière
Datant de 1984, "la loi forestière doit être
revue pour s’adapter aux conditions
actuelles et donner des réponses claires
aux contraintes rencontrées sur le terrain", a indiqué Zahra Ghazi, directrice de
la mise en valeur des terres et la lutte contre la désertification à la direction
générale des forêts en marge d’une rencontre d’orientation régionale sur l’encadrement technique et la production
d’arbres forestiers réunissant les forestiers
des wilayas de l’Ouest à l’institut technologique moyens agricoles spécialisé
(Itmas).
Dans ce sens, cette responsable a cité, à
titre d’exemple, "l’impossibilité, avec la
loi actuelle, de créer des banques de
semences pour préserver et exploiter à
une large échelle ces graines, cela en
l’absence d’un cadre juridique". Les participants à cette journée d’orientation ont
soulevé cette problématique lors des
débats. Concernant toujours l’aspect
réglementaire, objet de la rencontre à AïnTémouchent, Mme Ghazi a estimé que la
signature récente de deux arrêtés portant
sur "l’encadrement technique du classement des peuplements porte graine
(PPG), et de la production, du contrôle,
du transport et de la commercialisation
des semences et plants forestiers, insufflera un nouvel élan aux actions de
reboisement en prévision de l’achèvement
du plan national de reboisement (PNR)".
Lancé en 2000, ce plan national de
reboisement a permis le reboisement de
800.000 hectares sur un programme de
1,245 million hectares, a-t-elle rappelé,
précisant que "l’évaluation en cours, à
travers ce genre de rencontres, permettra
de parachever les 400.000 hectares
restants". Outre le reboisement, la DGF
prend en charge, également, la préservation des bassins versants de plus de 54
barrages à travers le pays, la protection de
la steppe et la régénération de l’alfa sur
2,6
millions
d’ha
(programme
2010/2014).
Les intervenants ont mis l’accent sur la
nécessité d’exploiter dans le cadre des
programmes de reboisement les espèces
dites économiques à l’instar du caroubier
et du chêne liège.
Cette troisième rencontre faisant suite à
celles d’Alger et Batna, en attendant, celle
de Timimoun pour les wilayas du Sud,
prévue le 3 mai prochain, sera suivie par
des rencontres locales qui permettront aux
conservateurs des forêts de transmettre les
informations à leurs cadres, aux
pépiniéristes et aux directions des services agricoles.
Selon Mme Ghazi, une production
annuelle de 69 millions de plants est
assurée par 170 pépinières agréées.
APS
Un programme pour l’électrification des
habitations rurales est en cours de réalisation
au niveau de 25 communes de la wilaya
d’Oran, a-t-on appris auprès de la direction
de l’énergie. Cette opération d’électrification rurale dont le coût est estimé à 1.760
millions de dinars, touche 1.600 habitations
individuelles en zones rurales à Es-Sénia,
Sidi-Chahmi, Oued-Tlelat, Aïn El-Turck et
Mers el-Hadjadj.
Le raccordement d’une trentaine d’habitations rurales, situées dans les zones de
Tazdout, Fghoul et les Deux-Martyrs, relevant de la daïra de Gdyel, a été réceptionné.
382 kilomètres de lignes électriques basse
tension seront posés à la faveur de cette
opération, effectuée par l’entreprise de gestion du réseau de transport de gaz de la compagnie Sonelgaz.
Les travaux de raccordement en gaz naturel
du programme des 50.000 foyers, inscrit au
titre de la 2e tranche du plan quinquennal
2010-2014, touchant plus de 1.000 foyers à
Tafraoui, Hamou Ali et Graïdia, seront
achevés avant le mois de Ramadhan.
Le reste de cette opération ciblant des foyers
d’habitation dans les zones rurales d’Aïn ElKerma, El Ançor et Bousfer sera livré avant
la fin de l’année, outre les opérations de
branchement en cours à Haï-Essalem, AïnBia (1.000 foyers), Haï El-Mouahidine, Bir
El- Djir (1.000 foyers), à Djefla à Mers ElHadjadj, Haï-Rabah et El-Wiam à
Misserghine.
Le coût de cette opération est estimé à 5.170
millions de dinars, le taux de raccordement
en gaz de ville, au niveau de la wilaya
d’Oran, est passé de 64 % à fin 2014 à 76 %
à fin 2015.
SIDI-JELLOUL
Exercice de simulation d’une explosion
de gaz au terminal
arrivée de Medgaz
Un exercice de simulation d’une explosion
de gaz a été organisé, mardi, au niveau du
terminal arrivée de gaz de Medgaz de SidiJelloul à 15 km d’Aïn-Témouchent), avec la
participation des éléments de la Protection
civile et des équipes de sécurité de ce
mégaprojet.
Effectuée en présence des autorités locales,
dont le wali, Hamou Ahmed Touhami, cette
manœuvre a permis aux responsables de la
Protection civile de tester la rapidité et l’engagement des moyens d’intervention, le
déclenchement partiel du plan Orsec (organisation des secours), l’efficacité de ces
moyens d’intervention et celle du système de
lutte contre l’incendie et de défense de l’installation industrielle.
Par anticipation et pour éviter toute propagation des feux vers la cabine de comptage, les
pompiers ont limité et circonscrit l’incendie
monstre pour protéger les autres installations, et évacuer les victimes. Dans ce cadre,
les pompiers ont procédé à des attaques avec
l’eau et établi plusieurs boucles d’extinction,
fermé la vanne principale d’arrivée de gaz, et
mis en place plusieurs écrans de protection
avec des jets diffusés. Enfin, ils ont installé,
sur place, un centre de regroupement des victimes. Pour les besoins de cette manœuvre,
137 agents et cadres de la Protection civile
ont été mobilisés en plus des moyens
roulants, dont une dizaine de camions, des
fourgons et quatre ambulances. Cette
manœuvre s’est déroulée dans de bonnes
conditions, grâce à la coordination entre les
différents modules, dont les éléments de la
Gendarmerie nationale, l’Armée nationale
populaire, aux côtés des responsables des
directions de wilaya de l’industrie, santé
et la SDO.
APS
10
MONDE
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
TURQUIE
L'étonnante indulgence de l'UE vis-à-vis
de la dérive "nationale-islamiste" d'Erdogan
Tandis que la situation politique et sociale de la Turquie ne cesse de s'aggraver sous l'égide de Reccep Tayip Erdogan,
en participant largement à la déstabilisation de toute la région, l'UE continue à faire preuve d'une étonnante indulgence.
PAR ALEXANDRE DEL VALLE*
epuis le début de la guerre civile syrienne, et depuis la dérive autoritaire du
néo-sultan Recep Taiyyp Erdogan,
presque plus personne n'ose soutenir que le
parti de la Justice et de Développement (AKP)
au pouvoir à Ankara et son leader charismatique incarnent encore l'espoir d'un "islamisme
modéré et pacifique", et que la Turquie moderne vantée par les partisans de son adhésion à
l'Union européenne demeure encore un garant
de la stabilité au Proche-Orient et de la paix
entre le monde musulman et l'Occident, un
pont qu'il vaudrait mieux avoir "avec nous que
contre nous" selon ses thuriféraires. En 2002,
lors de l'accession au pouvoir de l'AKP en
Turquie, les rares voix qui n'étaient pas en
extase devant le prétendu équivalent turc
(AKP) des "chrétiens démocrates" européens,
et ceux qui, comme moi, osaient écrire que la
Turquie dans l'Europe serait un Cheval de
Troie islamiste (2002) et non pas une garantie
de paix et de laïcité, étaient immédiatement
rangés dans la catégorie infâme des "turcophobes" et des adeptes du "choc des civilisations" entre l'Occident et le monde musulman,
la Turquie réislamisée étant présentée comme
une "chance" inouïe de faire en sorte que
l'Europe ne soit plus un "club chrétien", gage
de paix avec le monde islamique...
Après avoir souligné la caractère absurde et
masochiste d'un argument consistant à donner
des gages de reniement de ses propres racines
spirituelles pour être accepté par une entité qui
réaffirme sans complexe les siennes, nous
avions annoncé que l'ouverture des négociations avec Ankara en vue de l'adhésion à l'UE
déclencherait un double processus de déstabilisation de l'Union européenne — incapable de
digérer l'Etat successeur de l'Empire ottoman
encore plus nationaliste et aussi peu fairplay
que la Grande-Bretagne — et d'affaiblissement-démantèlement du modèle kémalistelaïc, combattu tant par les islamistes turcs qui
le jugent "apostat" que par les eurocrates de
Bruxelles et les Etats-Unis qui le trouvaient
trop anti-démocratique, militariste et hostile au
libéralisme.
Là réside le secret de la longévité du néo-sultan Erdogan : il a réussi à déjouer tous les
pronostics de coups d'Etat en utilisant comme
boucliers face aux militaires turcs antiislamistes, le rôle stratégique de la Turquie au
sein de l'Otan, son prétendu désir d'Europe et
de réformes, puis sa soi-disant capacité à
exporter au Moyen-Orient un modèle d'
"islamisme démocratique" soft face au terrorisme jihadiste. Ceci explique pourquoi les
stratèges des puissances atlantiques ont
empêché l'armée turque de renverser l'AKP
d'Erdogan. D'où le fait que le néo-sultan irascible ait pu faire juger et emprisonner moult militaires de haut rang, maints policiers, intellectuels ou journalistes kémalistes laïques,
sans que l'armée ne bouge. Aujourd'hui, le
pays laïque d'Atätürk n'est plus qu'un vieux
souvenir et il laisse la place à une nouvelle
Turquie "national-islamiste", néo-ottomane
donc expansionniste.
D
Du post-kémalisme au chaos
libyen et syrien
C'est dans ce contexte qu'il faut comprendre la
politique d'Ankara depuis le printemps arabe et
l'aide apportée partout par la Turquie, championne du sunnisme et des Frères musulmans,
aux partis et forces combattantes islamistes (en
Libye, en Syrie, en Irak, en Tunisie, au Maroc,
au Liban, en Azerbaïdjan,, dans le Caucase, en
Asie centrale, en Afrique noire) aux prises
avec des régimes ou forces nationalisteslaïques, des progressistes ou des minorités
non-sunnites au pouvoir.
En Libye, par exemple, la Turquie est, avec le
Qatar, le Koweït et l'Arabie saoudite, l'un des
principaux soutiens aux forces islamistes
issues des Frères musulmans et aux légions
combattantes opposées aux modérés. Ankara
appuie en effet depuis le début la coalition de
milices islamistes de Tripoli et Misrata (Fajr
Libya) qui a combattu les forces démocratiques issues du Parlement de Tobrouk pourtant reconnues par la communauté internationale. En Syrie, la stratégie néo-ottomane et
panislamiste-sunnite d'Ankara explique l'aide
accordée jusqu'à peu à Da'esh, et encore
aujourd'hui à la plupart des autres forces
islamistes et jihadistes combattantes. Ce choix
d'apparaître comme le champion des rebelles
sunnites-islamistes face aux laïques et aux
non-sunnites explique pourquoi la Turquie a
participé depuis le début de la guerre civile
syrienne, et après le lâchage de l'ancien allié
Bachar al-Assad, au financement du Front
islamique (l'une des principales forces combattantes islamistes-radicales) au même titre que
le Qatar, le Koweït et l’Arabie saoudite.
Depuis, face aux pressions exercées par ses
alliés occidentaux de l’Otan, Ankara est entrée,
certes, et à pas lents, dans la coalition internationale chargée d’éradiquer Da’esh.
Dans son aide à la rébellion anti-Assad en
Syrie, la Turquie a dès lors misé sur plusieurs
mouvements et cartes complémentaires : tout
d’abord, l’Armée syrienne libre (ASL), dont le
siège a été installé dès le début en Turquie et
qui n’est pas le mouvement d’opposants
"laïques" et "modérés" qu’ont décrit nos
médias occidentaux, mais une force composite
majoritairement islamiste. Il suffit de lire le
tragique récit du journaliste italien de La
Stampa, Domenico Quirico, qui a été libéré en
septembre 2013, pour comprendre que l’ASL
était une mosaïque de brigades de combattants
rebelles, qui comportait des combattants issus
de l’insurrection anti-Bachar, des déserteurs de
l’armée syrienne, des contrebandiers, mais
surtout des islamistes radicaux dominés par les
Frères musulmans combattants syriens qui
sont loin d’être de grands démocrates. Nombre
d’anciens combattants de l’ASL ont depuis
lors intégré les rangs du mouvement Hazm
(acronyme de Harakat Zaman Muhammed,
"Mouvement du temps de Mahomet"), puis du
Front islamique, plus puissant mouvement
rebelle islamiste radical composé de plusieurs
groupes salafistes-jihadistes. La Turquie
d’Erdogan a été l’un de ses premiers soutiens
extérieurs avec l’Arabie saoudite. Ankara a
également appuyé, armé et aidé de plusieurs
manières non seulement le Front al-Nosra
(branche syrienne d'al-Qaïda), mais également
Ahrar al-Sham, Jaich al-Fatah ("L'armée de la
conquête"), et l’Etat islamique, avec qui des
alliances de circonstances et des entraides militaires ont été scellées dans le but de lutter contre l’ennemi commun kurde.
Un autre problème majeur concerne le trafic de
pétrole. On sait que Da'ech a tiré une grande
part de sa puissance financière de la contrebande des hydrocarbures, qui passe en partie
par la Turquie. En 2015, l’opposition turque
elle-même a reproché à Erdogan d’avoir
soutenu les groupes djihadistes et de leur avoir
livré secrètement des armes. Des liens entre
Ankara et l'EI ont été prouvés, notamment la
livraison d'armes révélée par le quotidien turc
de gauche Cumhuriyet, dont le directeur de la
rédaction, Can Dundar, a d'ailleurs été jeté en
prison pour avoir dévoilé cette information...
Ainsi, en mai 2015, sur les réseaux sociaux
turcs, est apparue une vidéo montrant un convoi de camions turcs immobilisés à la frontière
avec la Syrie officiellement pour apporter de
l’aide humanitaire aux civils, mais en réalité,
les douaniers ont découvert des armes dans les
camions qui convoyaient un millier d’obus de
mortier, 80.000 munitions pour des armes de
petit et gros calibres, et des centaines de lancegrenades Le point d’arrivée aurait été situé
dans la zone contrôlée par al-Nosra, la branche
syrienne d’al-Qaïda. D'autres quotidiens turcs
laïques comme Hurriyet et Radikal, tous
inquiétés depuis par le pouvoir AKP, ont
démontré "l'implication des services de renseignement turcs (MIT) et de l'association
islamiste Humanitarian Relief Foundation
(IHH)", proche du gouvernement, dans l'acheminement d'armes aux rebelles syriens et
aux djihadistes, l'IHH, proche du mouvement
palestinien terroriste Hamas, étant devenue
célèbre depuis qu'elle déclencha la crise de la
flotille du Navi Marmara à Gaza en 2010.
En novembre 2015, lors du sommet COP 21,
Vladimir Poutine, échaudé par l'affaire de
l'avion russe Soukoï abattu par l'aviation
turque, a été jusqu'à accuser la Turquie — et en
particulier la famille même d’Erdogan — de
profiter du trafic de pétrole de Da'esh via la
Turquie. Déjà, en septembre 2014, le New York
Times avait parlé de la difficulté de l'administration Obama à "persuader la Turquie, où une
grande partie du pétrole est coté au marché
noir, de sévir contre le vaste réseau de vente".
En avril 2015, le vice-président de la
Fondation de recherche pour la défense des
démocraties, Jonathan Schanzer, déclarait
,quant à lui, devant le Congrès américain que
"les activités financières illicites de la Turquie
[…] ont permis la croissance de groupes de
djihadistes tels que Jabhat al-Nosra et l’Etat
islamique" et que "la frontière sud-orientale de
la Turquie ressemble à ce qu’était Peshawar
dans les années 1990, la principale passerelle
pour l’actuelle génération de djihadistes (...)
la Turquie ayant été impliquée dans le financement de l’EI par le biais du trafic illicite de
pétrole". Plus récemment, en mars 2016, des
garde-côtes grecs ayant arraisonné un cargo en
provenance de Turquie et battant pavillon
togolais, le Trader, ont révélé que ce bateau
transportait des conteneurs d’armes (milliers
d'armes et d'explosifs) destinés aux groupes
armés combattants en Syrie et transitant par le
port de Tripoli au Nord du Liban, où sévissent
des milices salafistes, dont le Front al-Nosra.
Certes, les attentats-suicides d'Istanbul
attribués à Da'esh (10 morts) perpétré le 12
décembre 2015 dans le quartier touristique de
Sultanahmet, ont contribué à motiver Ankara à
combattre plus clairement Da'esh. Depuis le
mois de juillet 2015, l’armée turque a d'ailleurs
bombardé les positions de l'EI. Toutefois, chacun sait aujourd'hui que le régime AKP de R.T.
Erdogan a laissé faire le groupe terroriste dans
un premier temps afin d'accélérer la chute de
Bachar al-Assad et de renforcer son influence
en Syrie et dans la région avec l'image du "protecteur des sunnite" persécuté par les chiitesalaouites. Rappelons qu’en 2014, les autorités
turques n’ont pas voulu soutenir les combattants kurdes lors des assauts de Da'ech à
Kobané, évènement qui accéléra la fin du
processus de paix entre Kurdes de Turquie et
Ankara, et contribua à déstabiliser davantage
la situation géopolitique régionale. Le président turc espérait ainsi que "les forces kurdes
s’épuiseraient dans la lutte pour Kobané, renvoyant ainsi aux calendes grecques la formation d’un État kurde". Le résultat a été la
relance de la guerre PKK-Turquie et a plongé
l'est du pays dans le chaos. Mais la haine antikurde, devenue un véritable programme politique de l'AKP, a permis à Erdogan de remonter dans les sondages et de gagner les dernières
élections législatives, ceci en attendant de
modifier la Constitution dans un sens moins
laïque.
Le soutien des milices islamistes
turkmènes de Syrie par Ankara
En fait, le gouvernement AKP de R. T.
Erdogan, et nombre d'organisations turques
islamistes néo-ottomanes et panturques, ont
tablé, enfin, en Syrie sur les groupes ethniques
minoritaires turkmènes liés à l’ASL, à Hazm, à
al-Nosra, au Front islamique ou à Jaich alIslam, et qui avaient d’ailleurs adhéré dès le
début de la guerre civile à l’ex-ASL, puis ont
été utilisés par Ankara pour déloger des positions arméniennes, assyriennes et kurdes…
Dès 2012, les Brigades turkmènes syriennes
étaient fortes de 5 à 10.000 hommes en 2012,
principalement dans le Nord de la Syrie à la
frontière turque.
* Géopolitologue renommé
FINALE DE LA COUPE D'ALGÉRIE DE HAND
SPORTS
Baraki pour
confirmer, Saïda
en quête d'exploit
Page 14
FOOTBALL, FINALE DE LA COUPE D'ALGÉRIE, MCA - NAHD
Les deux clubs
appellent au fair-play
Les dirigeants du MC Alger et du NA Hussein-Dey ont lancé, jeudi à Alger, un message de fairplay aux supporteurs à l'occasion de la finale de la Coupe d'Algérie de football qui opposera les
deux clubs algérois, demain au stade du 5-Juillet à 16h30.
Page 13
Les portes du 5-Juillet ouvertes dès 8h
FOOTBALL, CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 MOBILIS
Rude bataille pour
la seconde place
La 27e Journée du championnat national de Ligue 1, prévue
aujourd’hui, sera marquée par des duels palpitants à
distance pour la deuxième place, alors que l’USM Alger
devrait valider aujourd’hui son sacré final à l’occasion de la
réception de la lanterne rouge, l’ASMO.
Page 12
SPORTS
12
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
13
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
FOOTBALL, COUPE D'ALGÉRIE, MCA-NAHD
MCA
FOOTBALL, CHAMPIONNAT DE LIGUE 1 MOBILIS
Les deux clubs appellent au fair-play
Hachoud
et Abid
incertains
Rude bataille pour la seconde place
Les dirigeants du MC Alger
et du NA Hussein-Dey ont
lancé, jeudi à Alger, un
message de fair-play aux
supporteurs à l'occasion de
la finale de la Coupe
d'Algérie de football qui
opposera les deux clubs
algérois, dimanche, au
stade du 5-Juillet à Alger
(16h30).
N
ous espérons "que cette rencontre se déroule dans les
meilleures conditions avec
une allure de fête entre deux clubs
frères. Nous lançons un vibrant
appel au grand public mouloudéen
pour qu'il fasse preuve de fair-play
quelle que soit l'issue de la partie",
a déclaré Kamel Aizel, membre du
conseil d'administration du MCA,
lors d'une conférence de presse animée conjointement avec le président du NAHD, Mahfoud Ould
Zmirli, au siège de la wilaya
d'Alger.
Le responsable mouloudéen a profité de cette occasion pour saluer la
contribution de la wilaya d'Alger, la
Fédération algérienne de football
(FAF) ainsi que les services de
sécurité pour la réussite de ce rendez-vous de football algérien.
"Plusieurs réunions ont été organisées avec les services de sécurité
et des responsables de la wilaya
d'Alger pour suivre de près les préparatifs engagés et assurer le bon
déroulement de la rencontre", a-t-il
précisé. De son côté, le président
du NAHD, Mahfoud Ould Zmirli, a
insisté également sur la nécessité
pour les dirigeants de deux clubs
finalistes de conjuguer leurs efforts
et de privilégier la sensibilisation
pour le bon déroulement de la
finale. "Nous avons tenu une réunion avec les membres du comité de
supporteurs pour préparer au
mieux ce rendez-vous. Les supporteurs du NAHD sont connus par
leur sportivité et c'est à eux d'être à
la hauteur. Dans les sept dernières
saisons, nous n'avons jamais été
sanctionnés par le huis clos", a-t-il
fait savoir. La finale de la Coupe
d'Algérie entre le MC Alger et le
NA Hussein-Dey sera dirigée par
l'arbitre international algérien
Mohamed
Benouza,
assisté
d'Etchiali Abdelhak et Gourari
Mokrane. Le quatrième arbitre est
Houasnia Farouk.
FINALE DE LA COUPE D'ALGÉRIE - FINALE
Les portes du 5-Juillet ouvertes dès 8h00
Le président de la commission d'organisation de la
Coupe d'Algérie de football, Ali Malek, a annoncé
mercredi que les portes du
stade 5-Juillet, théâtre
dimanche de la finale de la
52e édition de l'épreuve
entre le MC Alger et le NA
Hussein-Dey
(16h30),
seront ouvertes à partir de
8h. "Pour permettre à tout
le monde d'accéder au
stade dans les meilleures
conditions, les portes
seront ouvertes aux supporters à partir de 8h, c'est
ce que nous avons décidé
en concertation avec le
service d'ordre", a indiqué
Ali Malek. Le premier
responsable de la commission de Dame Coupe s'exprimait lors d'un point de
presse tenu au centre d'entraînement de Bensiam à
Hussein-Dey, à l'occasion
de l'exposition itinérante du
trophée de la CCoupe
d'Algérie. "Toutes les dispositions ont été prises
pour le bon déroulement de
cet événement national
dans les meilleures conditions. La finale de la Coupe
d'Algérie est avant tout une
fête où le fair-play devra
être de mise", a ajouté Ali
Malek. Le MCA, dont il
s'agit de la 9e finale de son
histoire, s'est qualifié au
dernier stade de la compétition en dominant l'US
Tébessa (3-0), alors que le
Nasria est parvenu à valider
son billet après 34 ans d'attente, en battant au dernier
carré l'USM Bel-Abbès.
Les deux dernières finales
de la Coupe d'Algérie ont
été disputées au stade
Mustapha-Tchaker
de
Blida.
L'enceinte
olympique, fermée en septembre 2013, avait subi des
travaux de rénovation et de
remise à niveau.
Mohamed Benouza au sifflet
L'arbitre international
algérien Mohamed
Benouza dirigera la
finale de la Coupe
d'Algérie seniors entre
le NA Hussein-Dey et
le MC Alger prévue
dimanche 1er mai à
16h30 au stade du
5-Juillet (Alger), a
annoncé, jeudi, la
Fédération algérienne
de football (Faf). Le
directeur de jeu
Benouza sera assisté
d'Etchiali Abdelhak et
Gourari Mokrane, le
quatrième arbitre étant
Houasnia Farouk, tous
des internationaux. Agé
de 44 ans, Benouza est
arbitre international
algérien depuis 2001. Il
avait déjà arbitré deux
finales de Coupe
d'Algérie dont la
dernière en date entre
le CA Bordj BouArréridj et le CR
Belouizdad en 2009. Il
avait été également
quatrième arbitre de la
finale de 2014 entre le
MC Alger et la JS
Kabylie. Par ailleurs, la
finale de la Coupe
d’Algérie militaire qui
opposera l'équipe du
Commandement des
Forces terrestres à celle
de la quatrième Région
militaire sera arbitrée
par Ghorbal Mustapha
qui sera assisté de
Bioud Samir et Benali
Mehdi Walid. Le quatrième arbitre est
Hallalchi Abderrezak.
Amrouche, l'entraîneur du MC Alger
dans une déclaration à l'APS, s'est
inquiété pour l'état de deux de ses
joueurs en vue de la finale de la
Coupe d'Algérie.
"Hachoud et Abid poursuivent les
soins et sont toujours incertains pour
la finale, j'espère qu'on va pouvoir les
récupérer à temps", a indiqué le coach
du Doyen. Les deux joueurs se sont
blessés vendredi dernier lors du derby
algérois face à l'USM Alger (2-2),
comptant pour la 26e journée du
championnat de Ligue 1 Mobilis.
Hachoud souffre de la cheville alors
qu'Abid a été touché aux ischio-jambiers. Par ailleurs, Amrouche a
indiqué que le milieu défensif Amir
Karaoui qui souffrait d'une "légère
blessure" était opérationnel pour la
finale. Le MCA sera à partir de vendredi en mise au vert dans un hôtel
d'Alger en vue de la 9e finale de son
histoire.
COUPE D'ALGÉRIE
MILITAIRE
Le commandement
des forces terrestres
de la 4e Région militaire
en finale
La 44e édition de la finale de la Coupe
d'Algérie militaire de football mettra
aux prises l'équipe du commandement
des forces terrestres à la formation du
commandement de la 4e région militaire, dimanche 1er mai à 13h15 au
stade du 5-juillet (Alger), a indiqué
jeudi le ministère de la Défense
nationale (MDN). Cette rencontre se
déroulera comme chaque année en
ouverture de la finale civile devant
opposer le MC Alger au NA Husseindey à 16h30. Selon la même source, la
progression du football militaire ces
dernières années a permis à la
Fédération algérienne de football
(FAF) de l'intégrer dans les statuts et
règlements généraux en qualité de
"Ligue militaire de football". Le football militaire a réussi à se hisser au
plus haut niveau, en remportant avec
brio, deux titres mondiaux militaires
en 2011 au Brésil et en 2015 en Corée
du Sud. "Par l'organisation d'une
telle manifestation sportive d'envergure nationale, le sport militaire
vient, encore une fois, démontrer son
engagement actif au sein de la scène
sportive nationale, en mettant ainsi en
relief le rôle fondamental du sport
militaire au service du renforcement
et du développement du mouvement
sportif national", conclut le communiqué du MDN.
La 27e journée du
championnat national de
Ligue 1, prévue aujourd’hui,
sera marquée par des
duels palpitants à distance
pour la deuxième place,
alors que l’USM Alger
devrait valider aujourd’hui
son sacré final à l’occasion
de la réception de la
lanterne rouge, l’ASMO.
PAR MOURAD SALHI
e dauphin, la JS Saoura, sera
en appel à Relizane pour donner la réplique au mal classé,
le RC Relizane. Un rendez-vous
entre deux formations aux objectifs diamétralement opposés. Les
gars de Béchar effectueront un
déplacement périlleux à Relizane
pour se mesurer à cette équipe du
RCR qui lutte pour sa survie en
Ligue 1. Les gars de Relizane, qui
étaient tenus en échec à domicile
par le CSC (2-2), tenteront de
profiter de cette seconde belle
opportunité à domicile pour glaner les trois points de la victoire et
continuer sa mission de sauvetage.
Mais en face, la JS Saoura est condamné à gagner pour maintenir sa
place de dauphin, car les concurrents sont aux aguets.
La révélation de la saison, le DRB
Tadjenanet, qui occupe actuellement la troisième place avec 40
points, soit à une seule unité du
dauphin, sera en appel à
Constantine pour donner la
réplique au CS Constantine. Les
poulains de Liamine Bougherara
qui aspirent à une place de
dauphin, sont appelés à gagner et
espérer une contre-performance
de la JS Saoura. Mais la mission
des coéquipiers de Sayoud est loin
d’être facile contre une équipe
constantinoise qui ne jure que par
L
les trois points à domicile pour
quitter la zone des turbulences. Le
rendez-vous des Ponts suspendus
s’annonce très disputé entre deux
formations qui ne se partagent pas
les mêmes objectifs.
Le MO Béjaïa, qui vient à la quatrième position au classement
général, aura une belle opportunité à domicile pour glaner les
trois points, en accueillant l’USM
Harrach, un club secoué par une
crise. Les poulains de l’entraîneur
Abdelkader Amrani tenteront de
mettre à profit l’avantage du terrain et du public pour empocher la
totalité des points qui vont leur
permettre de rester en contact avec
le peloton de tête. Une chose est
sûre, les Harrachis ne comptent
pas se présenter sur la pelouse de
l’Unité maghrébine dans la peau
d’un vaincu expiatoire. Les
Crabes auront fort à faire face à
une équipe harrachie qui reste sur
une victoire salutaire face au
champion sortant, l’ES Sétif.
Malgré, donc, tout ce que vit
l’USM Harrach, les joueurs ne
comptent pas lâcher prise, en
défendant crânement les intérêts
de leur équipe.
La JS Kabylie, qui reste sur quatre
victoires de suite, compte désormais enchaîner avec une
cinquième victoire depuis l’arrivée à la barre technique de l’entraîneur Kamel Mouassa. En recevant le RC Arbaâ, qui a déjà la tête
en Ligue deux, les Canaris du
Djurdjura sont bien partis pour
empocher le gain du match. La
JSK version Mouassa aspire,
désormais, à une place sur le podium, histoire de renouer avec les
compétitions continentales. Le
club phare de la ville des Genêts,
qui s’est hissé à la sixième place
avec un total de 38 points, croit
dur comme faire de terminer leur
saison difficile sur une bonne note
avec à la clé une honorable place
sur le podium. Mais attention au
match piège. Les gars de Larbaâ
n’ont rien à perdre.
Le leader, l’USM Alger, ne devra
pas, a priori, trouver des difficultés pour se défaire de l’ASMO,
lanterne rouge du championnat
avec 18 points seulement dans son
escarcelle. Tenue en échec lors du
derby de la capitale face au MC
Alger, cette formation phare de
Soustara aura besoin d’un seul
point pour valider sa consécration.
Les Rouge et Noir, sous la
houlette de l’entraîneur Miloud
Hamdi, comptent fêter leur septième titre avec leurs inconditionnels.
M. S.
Programme d’aujourd’hui (16h)
Alger (Bologhine) : USM Alger-ASM Oran
Béjaïa (Unité maghrébine) : MO Béjaïa-USM Harrach
Constantine (Hamlaoui) : CS Constantine-DRB Tadjenanet
Tizi-Ouzou (1er-Novembre) : JS Kabylie-RC Arbaâ
Relizane (Zougari) : RC Relizane-JS Saoura
COUPE D'ALGÉRIE DAMES / HANDBALL
7 finale aujourd’hui entre le GS Pétroliers et le HBC El-Biar
e
Les seniors dames du GS
Pétroliers et du HBC El-Biar vont
se retrouver pour la 7e fois en
finale de coupe d'Algérie de handball de la catégorie, prévue samedi
à partir de 15h à la salle HarchaHacène (Alger).
Au coude à coude en championnat, les deux meilleures équipes
du handball féminin algérien se
livrent depuis quelques saisons un
duel sans merci, dont le dernier
mot est revenu aux joueuses d'El-
Biar lors des trois dernières éditions de Dame Coupe. Les ElBiaroises, détentrices du trophée
depuis 2013, seront en position de
force et aborderont cette finale
avec un moral gonflé à bloc pour
garnir ainsi la vitrine du club par
un 4e trophée consécutif en coupe.
De son côté, le GS Pétroliers (exMC Alger), battu à ce stade de la
compétition par le même adversaire lors des trois dernières
saisons, espère non seulement
prendre sa revanche mais également décrocher le doublé, coupe et
championnat d'Algérie. Ces deux
clubs algérois dominent l'épreuve
de la Coupe d'Algérie depuis
1998, avec un net ascendant pour
le GSP qui a raflé 14 trophées sur
les 18 possibles. Le MCA avait
outrageusement dominé la période
allant de 1998 à 2006, remportant
la totalité des 9 coupes mises en
jeu. El-Biar avait réussi un bref
coup d'éclat en 2007, remportant
l'édition de cette année-là, mais le
MCA, rebaptisé entre-temps GSP,
a vite fait de reprendre son "bien",
remportant l'édition de 2008,
avant d'aligner quatre autres succès consécutifs, jusqu'en 2012.
Seulement depuis trois ans, c'est le
HBCEB qui mène le bal avec trois
victoires finales en 2013, 2014 et
2015. Cette rencontre sera suivie
de la finale de la coupe d'Algérie
seniors messieurs, prévue à 17h,
toujours à la salle Harcha
SPORTS
14
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
FINALE DE LA COUPE D'ALGÉRIE DE HANDBALL
Baraki pour confirmer, Saïda
en quête d'exploit
Le CRB Baraki et le MC Saïda
se disputent samedi, 17h, à la
salle Harcha-Hacène d’Alger,
la Coupe d'Algérie de
handball 2015-2016
(messieurs) dans une finale
inédite, avec pour objectif de
conserver le trophée pour le
premier et de créer l'exploit
pour le second.
étenteur du trophée, le CRB
Baraki qui aborde cette rencontre avec les faveurs des pronostics, jouera sa deuxième finale consécutive après avoir éliminé l'ES Aïn
Touta (25-22) en demi-finale, disputée
mardi. Les hommes de l'entraîneur
Abdelkrim Bechkour qui sont en train
de confirmer les excellents résultats
obtenus la saison dernière, sont animés d'une grande volonté de bien faire
et semblent armés pour conserver leur
couronne, selon leur coach. "Cette
finale nous tenait à cœur, nous avons
réussi à l'atteindre, maintenant l'objectif est de conserver le trophée à
Baraki. Tous les joueurs sont motivés
et conscients de leur mission", a
déclaré Bechkour à l'APS. Revenant
sur les préparatifs de son équipe,
Bechkour a indiqué que le travail de
D
son staff sera axé sur la récupération
et l'aspect psychologique, soulignant
que l'équipe doit être à "100 % le jour
J". "Même si nous avons récupéré
tous nos joueurs blessés, il faudra
rester concentrés face à cette jeune
formation du MC Saïda qui revient en
force en cette fin de saison et qui pratique un jeu collectif bien huilé", a
averti le coach des Rouge et Blanc. De
son côté, le président du MC Saïda,
Saïd Chebli, a estimé que le fait d'arriver en finale était déjà un exploit,
après avoir connu des problèmes financiers tout au long de l'année, causant le départ de plusieurs cadres de
l'équipe et perturbant la préparation
d'inter-saison. "Cette finale vient
récompenser les efforts consentis par
tous les membres du club (joueurs,
entraîneurs, dirigeants) après les difficultés financières qu'a traversées
notre section. Nos objectifs étaient
d'assurer le maintien parmi l'élite et
aller le plus loin possible en coupe", a
indiqué Chebli. Qualifié suite à sa vic-
toire à l'arraché en demi-finale face au
HBC El-Biar (27-26, après prolongation), le MC Saïda aborde cette finale
avec un groupe décimé par les
blessures. "50% de l'effectif est
indisponible", a informé le président
saïdi. En prévision de la finale, le
MCS ralliera la capitale jeudi avec au
programme un stage bloqué de trois
jours pour les derniers réglages avant
la confrontation face au CRB Baraki.
JM ORAN 2021
Le comité d’organisation installé en juin prochain
Le comité d’organisation des Jeux
méditerranéens de 2021 à Oran sera
installé au mois de juin prochain, a
annoncé, jeudi à Oran, le président du
Comité olympique algérien (COA),
Mustapha Berraf. Dans une déclaration à la presse en marge d’une réunion de l’instance exécutive du COA,
élargie aux présidents des fédérations
des différentes disciplines sportives,
Mustapha Berraf a souligné que "l’installation du comité d’organisation
des JM 2021 est prévue au mois de
juin prochain", notant que ce comité
sera désigné sur décision du gouvernement.
Ce comité sera chargé de diriger
toutes les actions préparatoires liées
aux JM 2021 et comprendra un staff
avec et des structures comme un
secrétariat général et un directeur
général des jeux, a-t-il fait savoir.
L’installation de ce comité coïncidera
l’inauguration du siège du COA à
Oran dédié aux préparatifs de ce rendez-vous sportif international, a-t-il
ajouté.
La ville d’Oran se prépare
aux JM 2021
Cette structure, située au front de mer
du centre-ville d’Oran, abritera à titre
provisoire le siège de ce comité d’organisation, en attendant la construction du siège définitif du COA. Un
terrain vient d’être attribué par la
wilaya pour la réalisation de ce siège.
En parallèle, le COA organisera, à
Oran, la journée olympique, le 2 juin
prochain. "Cette manifestation permettra de tester certaines infrastructures
sportives appelées à abriter les JM
2021", a indiqué Mustapha Berraf,
ajoutant que des activités sportives,
culturelles et de loisirs seront programmées à cette occasion. Par
ailleurs, et dans le cadre des préparatifs des JM 2021, le comité exécutif
des Jeux méditerranéens, composé des
présidents des comités olympiques
des pays de la Méditerranée, tiendra
sa prochaine réunion, le 4 novembre
prochain à Oran, a déclaré le responsable, qui a noté que cette réunion sera
suivie d’une sortie d’inspection sur le
terrain pour évaluer les préparatifs et
les infrastructures devant abriter les
JM 2021 à Oran. La réunion du COA,
tenue au siège de l’APC d’Oran, a été
une occasion pour débattre plusieurs
questions techniques liées aux préparatifs des JM 2021 et d’autres.
BAYERN
Guardiola défend ses choix
Battu par l'Atletico (0-1) mercredi en demi-finale aller de
la Ligue des Champions, le
Bayern Munich se retrouve
devant une situation délicate.
Assez logiquement, l’entraîneur
Pep
Guardiola
n'échappe pas aux critiques en
raison de ses décisions tactiques, mais aussi à cause des
présences de Franck Ribéry et
de Thomas Müller sur le banc
des remplaçants au début du
match. Des choix qui se sont
avérés perdants. En conférence de presse, l'ancien
coach du FC Barcelone s'est
justifié.
"Parfois, l’Atlético joue un
jeu très agressif avec un jeu
très haut et parfois il joue très
défensif. C’est pourquoi j’ai
joué avec Douglas Costa et
Coman comme ailiers afin
d’étirer au maximum cette
formation sur le terrain. Je
crois que ça a posé quelques
problèmes à Filipe Luis et
Juanfran. C’est la raison
pour laquelle Müller n’était
pas dans le onze de départ.
Pour le premier match, je
voulais un joueur supplémen-
taire au milieu de terrain",
s'est défendu l'Espagnol.
Sur le départ pour Manchester
City au terme de la saison,
Guardiola va jouer très gros
lors de la manche retour
mardi prochain (20h45)
puisqu’il s’agira de sa
dernière chance d’amener le
Bayern en finale de cette
compétition.
15
CULTURE
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
BUDGET DE FONCTIONNEMENT DU SECTEUR DE LA CULTURE POUR 2013
Il a été estimé à 21 milliards DA
Le ministre de la Culture,
Azzeddine Mihoubi, a révélé
avant-hier à Alger que le
budget de fonctionnement de
son secteur pour 2013 était
estimé à "21 milliards DA",
estimant qu'il s'agit du "plus
important budget" alloué au
secteur durant les 50
dernières années", a indiqué
un communiqué de l'APN.
ors d'une réunion de la commission des finances et du budget de
l'APN dans le cadre de l'examen
du projet de loi portant règlement
budgétaire pour 2013, M. Mihoubi a
précisé qu'une partie du budget "a été
consacrée aux salaires et indemnisations des travailleurs du secteur au
nombre de 45.000", ajoute la même
source. Une autre partie du budget,
ajoute le ministre, "a été allouée aux
établissements relevant de la tutelle",
aussi bien ceux à caractère administratif, commercial, qu'industriel", au
"soutien" des associations activant
L
dans le domaine culturel et à l'organisation des manifestations et festivals,
76 entre "nationaux et internationaux". Mihoubi a également
indiqué que le budget d'équipement,
estimé à "170 milliards DA" a été
consacré au "financement de 1.244
projets", sans préciser l'exercice,
ajoute la même source. Le ministre a
par ailleurs souligné que plusieurs de
ces projets ont été réalisés alors que
certains ont accusé du retard faute de
bureaux d'études spécialisés dans la
restauration du patrimoine culturel et
d'assiettes foncières appropriées, ce
qui explique, a-t-il dit "les observa-
tions, contenues dans le rapport-bilan
de la cour des comptes qui a relevé le
faible taux de consommation des
crédits".
Le ministère "n'a pas consommé tous
les crédits", ayant renforcé les mécanismes d'aide par la création d'une
commission spécialisée chargée d'évaluer les niveaux de soutien après
des études approfondies, ajoute le
communiqué. Evoquant la situation
des fonds nationaux à l'instar de ceux
consacrés au patrimoine national, à la
promotion de l'art et de l'industrie
cinématographique, et aux arts et littérature, M. Mihoubi a imputé le
faible taux de consommation des
crédits à "diverses raisons dont le
retard dans la promulgation de textes
réglementaire".
Parmi les préoccupations exprimées
par les membres de la commission
lors de cette réunion, figurent "le renforcement du contrôle interne" sur les
opérations
de
fonctionnement.
Certains députés se sont interrogés sur
les raisons du "recours excessif aux
marches de gré à gré".
FESTIVAL CULTUREL EUROPÉEN EN MAI
5 villes algériennes accueilleront la 17e édition
Le 17e Festival culturel européen,
prévu du 9 au 21 mai prochain, se
tiendra dans cinq villes algériennes où
le folklore, la musique, du théâtre et le
cinéma européens seront fortement
présents, ont indiqué mercredi les
organisateurs. Quinze pays réunis
sous la bannière de la délégation
européenne prendront part, durant
deux semaines, à cette manifestation
annuelle prévue à Alger, Annaba,
Béjaïa, Oran et Tizi-Ouzou, selon le
programme présenté à la presse par le
Chef de la Délégation européenne en
Algérie, Marek Skolil. Placé sous le
thème "Les couleurs de l'Europe", le
festival s'ouvrira avec un spectacle
dans le genre blues touareg par
l'artiste nigérien "Bombino".
Des lectures "à haute voix" d'extraits
d'œuvres d'auteurs algériens et
européens ouvriront les différents programmes qui comportent également
des fusions de différents styles de
musiques. Les musiques folkloriques
européennes, très présentes depuis les
premières éditions du festival, seront
représentées à travers des concerts
animés par des artistes de Pologne, de
Hongrie, du Portugal et des Pays-Bas.
Des pays comme la Roumanie, la
France, l'Espagne et la Croatie ont
choisi de programmer à ce festival de
la musique classique, alors que
l'Autriche, la Belgique, République
tchèque et Italie ont privilégié des
genres plus modernes comme le jazz,
le hip hop ou la musique du monde.
Dans le volet théâtre, récemment
introduit dans la programmation du
festival, la Finlande propose "Quand
l'ombre passe (sur les traces de
Mohamed Dib)" une pièce destinée au
jeune public. Le cinéma sera également présent à travers des films d'animation qui seront projetés à Alger, par
l'Allemagne, la Roumanie et la
France, notamment. Le Festival
culturel européen est depuis 2000 un
rendez-vous culturel très attendu en
Algérie où il draine un public nombreux et diversifié.
Pour la sixième année consécutive, il
se tient simultanément dans plusieurs
villes d'Algérie outre la capitale.
COLLOQUE MAGHRÉBIN SUR LE PATRIMOINE ORAL À KAIROUAN
L’Algérie présente à la 4e édition
Le poète populaire et président de l'Association algérienne de littérature populaire,
Toufik Ouamane participera à
la 4ème édition du colloque
maghrébin du patrimoine oral
à Kairouan, qui se tiendra du
29 avril au 2 mai, a indiqué la
presse tunisienne. Toufik
Ouamane participera à une
communication sur "Le patrimoine : de l'oral à l'écrit", aux
côtés
de
l'académicien
tunisien, Nadji Tebbab. Il
récitera certains de ses
poèmes dans le cadre d'aprèsmidi poétiques, avec la participation de poètes tunisiens,
marocains, libyens, mauritaniens et égyptiens.
Toufik Ouamane est célèbre
pour de nombreux recueils de
poèmes à l'instar de Raadat el
Ghezal, Khabar Kan et labasni leklam, outre des écrits sur
le patrimoine populaire
algérien et maghrébin. Ce colloque verra la participation de
plusieurs poètes et chercheurs
dans le domaine du patrimoine dont le tunisien
Mustapha El Madjeri, le
libyen Mouaouiya Essouiyi,
le marocain Ahmed Massih et
l'Égyptien Sameh Al-ali.
Cette manifestation sera marquée par l'organisation d'un
salon du livre, de spectacles
inspirés du patrimoine soufie,
de rencontres culturelles sur
la chanson bedouie et d'aprèsmidi poétiques sur les poésies
classique et populaire. Ce colloque, organisé par le complexe culturel Assad-ben-elFourat à Kairouan, avec le
concours de la direction
régionale de la culture, vise à
relancer les échanges culturels, à impliquer le citoyen
dans la production culturelle,
à intéresser les jeunes à la culture et à l'art et à lutter contre
toutes les formes d'ex-
trémisme et de terrorisme,
selon les organisateurs. Pour
la traduction de sa trilogie en
langue anglaise.
16
PUBLICITÉ
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
Midi Libre n° 2772 - Samedi 30 avril 2016 - Anep - 414 932
RÉPUBLIQUE ALGÉRIENNE DÉMOCRATIQUE
ET POPULAIRE
WILAYA DE BISKRA
DAIRA D’EL-OUTAYA
COMMUNE D’EL-OUTAYA
L’Immatriculation Fiscale de l’APC : 098407195083709
N° : 03 /B.U.R.F/2016
AVIS D’APPEL D’OFFRES NATIONAL OUVERT N° : 03/2016
L’APC d’El-Outaya sise à Toumi Snoussi lance un avis d’appel d’offres ouvert en vue de réaliser les projets suivants :
- Étude et réalisation d’un jardin public avec système d’irrigation aux espaces verts se
situant à l’intérieur de la ville d’El-Outaya
-Étude et réalisation d’un jardin public à Fontaine des Gazelles.
Condition de présélection :
Les entreprises intéressées et titulaires d’un certificat de qualification (Activité principale
Bâtiment) catégorie 02 et plus, peuvent retirer le cahier des charges auprès du bureau des
marchés publics.
Présentation des offres :
Les offres doivent être présentées sous plis cachetés avec mention « à n’ouvrir que par la commission d’ouverture des plis et d’évaluation des offres ».
Le pli extérieur, regroupant les 03 plis intérieurs, doit être anonyme et ne comporte que le N°
et l’objet de l’appel d’offres. Les trois plis intérieurs séparés et cachetés comprennent : dossier
de candidature, l’offre technique et l’offre financière sur lesquels est indiqué la dénomination
de l’entreprise, le N° et l’objet de l’appel d’offres conformément à l’article 67 du décret presidentiel n°15/247 du 16 septembre 2015 portant réglementation des marchés publics et des
délégations de service public :
Dossier de candidature : contient déclaration de candidature, déclaration de probité et les
pièces désignées au cahier des charges.
Offre technique : contient le cahier des charges signé, daté et portant à la dernière page la mention manuscrite « lu et accepté », déclaration à souscrire tout document permettant d’évaluer
l’offre technique.
Offre financière : contient la lettre de soumission, le bordereau des prix unitaires (BPU), le
détail quantitatif et estimatif (DQE) et la récapitulation.
La durée de préparation des offres et lieu de dépôt : la durée est fixée à 15 jours à compter
de la date de la première parution du présent avis sur l’un des quotidiens nationaux ou BOMOP.
Les offres doivent être déposées au bureau d’ordre (courrier) au siège de l’A.P.C. d’El-Outaya
sise à Toumi Snoussi avant (14h00) au plus tard du quinzième jour à compter de la date de la
première parution du présent avis sur l’un des quotidiens nationaux ou BOMOP.
Délai de validité des offres : les entreprises soumissionnaires resteront engagées par leurs
offres pendant 120 jours à partir de la date de dépôt des offres.
L’ouverture des plis dossier de candidature, technique et financière : se fera le jour correspondant à la date de dépôt des offres à (14h00) en séance unique et publique au siège de l’APC
d’El-Outaya à la salle de conférence. Cet avis tient lieu d’invitation.
Midi Libre n° 2772 - Samedi 30 avril 2016 - Anep - 414 926
Midi Libre n° 2772 - Samedi 30 avril 2016 - Anep - 414 751
17
SANTE
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
De l’eau chaude contre les piqûres
de méduse !
Il y aurait 150 millions piqûres
de méduse chaque année
dans le monde. Beaucoup de
conseils contradictoires pour
les soulager. Face à une
piqûre de méduse, toutes
sortes de conseils sont
évoqués : eau chaude, eau
froide, eau de mer, urine…
n article paru dans la revue
Toxins devrait clore ce débat :
l’article démontre que les
symptômes sont améliorés avec la
chaleur. Les réactions après une
piqûre de méduse vont d’une simple
douleur locale à des effets bien plus
graves, en fonction de l’âge, de l’état
de santé du patient, de l’importance
du contact avec les tentacules ou du
type de méduse. À l'aune du bilan, les
piqûres de méduse causent plus de
décès que les attaques de requins.
C’est pourquoi il est important de connaître les bons gestes à prodiguer lors
des premiers secours. Malgré l’enjeu,
il existe encore un désaccord sur les
mesures les plus efficaces pour
réduire la douleur et les symptômes,
voire des recommandations discordantes.
L’immersion dans l’eau chaude est
recommandée pour lutter contre de
nombreux venins marins, y compris
les poissons venimeux. L’objectif de
cet article était donc d’examiner les
preuves scientifiques de l’utilisation
U
du chaud ou du froid contre les
piqûres de cnidaires.
Du chaud mais pas de froid
Les chercheuses ont combiné les
résultats d’environ 2.000 articles qui
étudiaient l’effet de la température sur
les piqûres de méduses. Le traitement
à la chaleur, par immersion dans de
l’eau à environ 45 °C, semble efficace.
Cela paraît logique étant donné que les
composés présents dans les venins
sont inactivés à des températures comprises entre 40 et 50 °C. L’immersion
dans de l’eau chaude est aussi le traite-
ment utilisé pour d’autres piqûres
(celles du poisson-pierre). C’est une
technique simple et efficace pour
réduire la douleur et limiter les conséquences graves. Angel Yanagihara,
une des deux auteurs de cette
recherche, s’inquiète de ce que conseillent certains articles sur Internet,
véhiculant de nombreuses idées fausses. Les services d’urgence utilisent
parfois des packs de glace pour porter
secours aux personnes piquées, alors
qu’il n’y a pas de preuves expérimentales de l'efficacité de ce traitement. La
glace est aussi utilisée contre les
piqûres d’arthropodes (abeilles…),
mais il s’agit plutôt de soulager l’inflammation par le froid et non d’agir
sur le venin. Comme l’explique sa collègue Christie Wilcox, le sujet draine
beaucoup d’idées reçues : "Les gens
pensent que la glace sera utile parce
que les piqûres de méduses brûlent et
la glace est froide". Elle ajoute que "la
recherche, à ce jour, a montré que tous
les venins marins sont très sensibles à
la chaleur, donc de l’eau chaude ou
des compresses chaudes devraient être
plus efficaces que des compresses
froides ou de la glace".
Bientôt un vaccin pour arrêter de fumer ?
Récemment, des chercheurs
ont obtenu des résultats
encourageants sur un vaccin
pour arrêter de fumer : la formulation réduit et retarde les
effets de la nicotine sur le
cerveau de souris. Les patchs
à la nicotine et les gommes à
mâcher ne sont pas toujours
efficaces et certains fumeurs
se tournent vers des médica-
ments qui ciblent les récepteurs nicotiniques de l’acétylcholine. Cependant, ces
médicaments peuvent provoquer des effets secondaires
comme des hallucinations, de
la dépression ou des sautes
d’humeur. C’est pourquoi
l’idée de cibler la molécule de
nicotine par un vaccin peut
représenter une alternative
intéressante.
Récemment,
deux essais cliniques testant
des vaccins ont échoué.
Malgré tout, les scientifiques
ont tiré des enseignements de
ces échecs et détecté des
marges de progression : dans
ces essais, les personnes qui
produisaient le plus d’anticorps anti-nicotine avaient
plus de chances de s’abstenir
de fumer pendant plus de six
mois. D’après les chercheurs,
"un obstacle majeur dans le
développement de la stratégie
a été d'obtenir une concentration d'anticorps suffisamment
élevée pour freiner la distribution de la nicotine au
cerveau". Le nouveau vaccin
a pour objectif de stimuler la
production d’anticorps dirigés
contre la nicotine. La nicotine
représente ce qu’on appelle
un haptène, c’est-à-dire une
petite
molécule
non
immunogène, ne permettant
pas seule d'induire une production d'anticorps. L’objectif
de la construction d’un vaccin
est justement de faire en sorte
que la nicotine provoque une
réaction immunitaire. Pour
rendre
l’haptène
immunogène, il doit être associé à une autre molécule : une
protéine de transport.
Ce vaccin réduit les
effets de la nicotine sur
le cerveau de souris
C’est en travaillant sur l’hap-
tène et son transporteur que
les chercheurs du Scripps
institute, en Californie, ont
élaboré un nouveau vaccin
qui semble fonctionner chez
des souris. Ils ont testé une
protéine de transport de flagelline mutante avec des propriétés adjuvantes (un adjuvant a pour rôle de stimuler le
système immunitaire). Les
tests effectués sur des souris
ont montré que le nouveau
vaccin retarde les effets de la
nicotine pendant les dix premières minutes suivant l’injection : il augmente le nombre d’anticorps spécifiques de
la nicotine, ce qui repousse
ses effets. Les souris qui
avaient été traitées avaient
aussi moins de nicotine dans
leur cerveau, organe sur
lequel la nicotine agit. Le vaccin réduit donc l’effet de la
nicotine sur le cerveau. Les
chercheurs essaient désormais
d’améliorer la formulation du
vaccin afin qu’il puisse être
utilisable pour un futur essai
clinique.
18
PUBLICITE
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
Offres d'emplois
d' e m pl oi s
Offres
Référence : Emploipartner-1406
Poste : Emploi Partner recrute pour BT MATMEDCO
UN DIRECTEUR COMMERCIAL ET MARKETING
• Le Directeur commercial et marketing a une double
mission de stratégie et management.
• D’une part, il développe une stratégie relative à l’ensemble
des produits issus de l’entreprise, en élaborant des plans
marketing (analyse du marché, détermination des cibles,
choix des axes publicitaires), en adaptant constamment ses
plans par rapport à l’évolution du marché, en concevant et
mettant en place des actions promotionnelles destinées à
développer les produits et à en optimiser les ventes.
• D’autre part, il doit manager son équipe pour assurer le
développement du chiffre d'affaires, l'augmentation de la
productivité et le rendement de chacun. Au quotidien, il
forme et anime les équipes commerciales et marketing dont
il fixe les objectifs et suit les réalisations. Il coordonne les
études marketing, supervise les processus de
communication, l''administration des ventes, travaille à la
création et au lancement de nouvelles offres, se met en quête
d'éventuels clients
Missions :
• Analyse les études et les remontées d'informations du
terrain issues de la force commerciale et technique, pour
mieux cerner les tendances et les composantes du marché et
son évolution
• Evalue le positionnement de la société sur le marché,
• Suit l’amélioration de l’évolution des parts de marché,
• Définit les moyens adéquats pour développer l'offre de la
société et la réalisation des objectifs: structuration de la
force de vente, outils d'aide à la vente, administration des
ventes,
• Veille au bon dimensionnement de l'équipe commerciale et
recrute le cas échéant en collaboration avec le RH des
stagiaires pour la réalisation de missions ponctuelles et de
marketing
• Détermine les meilleurs arguments et les meilleurs
supports à utiliser tenant compte de l'environnement et du
marché puis propose à la DG une stratégie de
communication adaptée
• Participe à l'élaboration et valide les outils d’aide à la
vente (argumentaire, outils promotionnels…)
• Définit les modalités d’assistance et conseil pertinents aux
clients
• Coiffe et valide l’élaboration des kits de communication,
• Participe à la réalisation des publications (bulletins,
plaquettes….)
• Veille à la diffusion des supports d’information,
• Prend en charge l'organisation d'événements visant à
promouvoir l'offre de la société : salons, séminaire...
• Manage et supervise les processus de ventes, de
lancement et de communication des produits
• Suit l’avancée des produits concurrents et met en œuvre
des approches marketing et commerciales adaptées et
innovantes
• Suit et valide l’analyse de la concurrence et la traduit en
outils opérationnels
• Conçoit et met en place des actions promotionnelles
destinées à développer la commercialisation du produit et à
en optimiser les ventes
• Suit les campagnes publicitaires et promotionnelles,
• Propose la nature et les volumes des produits à lancer,
maintenir ou abandonner
• Pilote et met en œuvre la politique commerciale
• Participe et coiffe le lancement de nouveaux produits ou
services
• Identifie les cibles commerciales pertinentes pour la force
commerciale et définit des objectifs individuels et/ou
collectifs de développement du chiffre d'affaires
• Forme, encadre, motive son équipe et contrôle la
performance de chacun afin d’augmenter sa productivité et
développer ses compétences
• Dirige et anime la force commerciale : accompagnement
des commerciaux sur le terrain, conseils réguliers sur
l'approche commerciale…
• Fixe la politique tarifaire à appliquer à chaque client tenant
compte des marges tolérées
• Définit les conditions de vente selon la solvabilité du
client
• Elabore les stratégies de ventes offensives
• Assure la mise en œuvre des techniques de ventes
• Met en place un réseau de distribution
• Supervise les réseaux de vente et les circuits de distribution
• Assure le suivi des transactions commerciales et gère le
chiffre d'affaire
• Développe et suit les grands comptes
• Mène les négociations délicates et/ou avec les clients
stratégiques
• Suit les résultats commerciaux individuels et collectifs, et
valide l'atteinte des objectifs
• Organise et coiffe les revues de cohésion et de remise à
niveau pour tous les commerciaux, avec présentation des
nouvelles gammes de produits, élaboration de concepts de
vente innovants
• Participe à la formation et à l'intégration des nouveaux
collaborateurs
• Assure l'interface avec les autres Directions, notamment
celles travaillant sur le budget (approvisionnement,
finance, RH…) et veille à tout moment au respect des
procédures
• Assure la tenue et la régularité de travail du ses
collaborateurs
• Etablit une analyse des opérations des ventes opérées et
l’évaluation des résultats par rapport aux objectifs assignés
à la direction
• Assure le reporting auprès de la direction générale aussi
bien sur les évolutions du chiffre d'affaires que sur la
rentabilité de ses collaborateurs
Profil :
• Ingénieur commerciel / licencié en sciences commerciales
ingénieur en commerce extérieur/ médecin / pharmacien /
biologiste
• 10 ans d'experience
• Sens de communication
• Capacité de négociation et de persuasion
• Force de persuasion
• Rigueur, adaptabilité et mobilité
• Compétences managériales
• Sens de l’analyse
• Raisonnement inductif et déductif
• Doté d’esprit positif et créatif
• Focalisé sur les résultats
• grande résistance à la pression
• Capacité de détecter et de gérer les problèmes
• Maîtrise du français et de l’outil informatique
• Discrétion élevée et intégrité morale
Avantages :
• LAPTOP MOBILE / FORMATIONS QUALIFIANTES
& SEMINAIRES / DEPLACEMENTS A L’ETRANGER
Lieu de travail principal :
• Kouba
Référence : emploipartner- 1411
Poste : Emploi Partner recrute pour FILTRANS SPA
UN CADRE LOGISTIQUE
• Expérience sur un poste similaire souhaitée
• Dynamique
• disponible
• Lieu de travail :
Alger
Lieu de travail :
Alger.
Référence : emploipartner- 1412
Poste : Emploi Partner recrute pour FILTRANS SPA
DES COMMERCIAUX LOGISTIQUES
Référence : emploipartner- 1409
Poste : Emploi Partner recrute pour FILTRANS SPA Descriptif de poste:
UN DIRECTEUR DE L’ADMINISTRA
TION • Elaborer la proposition commerciale et arrêter avec le
L’ADMINISTRATION
client les modalités du contrat de vente ou le devis
GÉNÉRALE (CADRE DIRIGEANT).
DIRIGEANT
• Commercialiser la prestation transport logistique.
• Prospection, développement de nouveaux clients
Missions :
• Rattaché au président directeur général, vous encadrez (exploitation des fichiers
l'équipe de la direction de l'administration générale, • Prospecter des opportunités du réseau, suivi des outils
d’aide à la commercialisation afin d’identifier, détecter et
missions sont les suivantes:
• Assister le président Directeur Général dans la mise en développer des opportunités…)
œuvre des décisions de gestion, de coordination et de • Prospecter, développe et assure le suivi de la clientèle.
développement des activités relevant de son domaine de Dans la négociation commerciale
• Satisfaire les besoins du client en lui assurant rapidité et
compétence ;
• Manager la direction, concevoir, proposer et mettre en sécurité dans le transport
œuvre les orientations stratégiques de ses différents • Répondre aux appels d’offres en étroite collaboration avec
le directeur de la division
services.
• Veiller au respect des règles juridiques de fonctionnement • Veille permanente de la concurrence au niveau local et
de l'administration et contribuer à l'amélioration des national
• Reporting…
procédures internes de l’entreprise.
• Garantir la qualité juridique des actes de la société,
participer à la rédaction de dossiers et d'actes administratifs Capacités et expérience souhaitées:
• Niveau universitaire exigé et âgé de 35 ans au maximum
transversaux en lien avec les services.
• Assurer une veille juridique, apporter un conseil aux • Formation en logistique internationale ou commerce
services, alerter sur les risques juridiques et de contentieux internationale
• Au minimum 2 ans d’expérience
dans l’entreprise.
• Superviser les procédures contentieuses, mesurer les • Persévérance, bon relationnel
• Résistance au stress et capacité d'écoute sont nécessaires,
enjeux et proposer des orientations.
afin de déceler les besoins des clients et répondre à la
• Supervise et contrôle la gestion des agences.
• Garantir l'organisation et le suivi des différents services et demande.
superviser le pré-contrôle de légalité des actes.
• Supervise et contrôle la Gestion du patrimoine de Lieu du travail:
• Alger
l’entreprise.
• Assurer le bon fonctionnement de la gestion des moyens
généra
Référence : Emploipartner-1404
Poste : Emploi Partner recrute pour ATLAS COPCO
Compétences :
• Niveau universitaire exigé et âgé de 45 ans au maximum ALGERIE UN DIRECTEUR DES FINANCES
• Vous avez également des connaissances approfondies en
Missions:
législation et droit du travail
• Vous connaissez le fonctionnement et les procédures • Garantir la fiabilité et l'exactitude des informations
comptables et des reporting de l’entreprise
administratives
• Analyse financière régulière.
• Expérience d’au moins 5 ans dans un poste similaire
• Bonnes capacités de rédaction (français et arabe), l’anglais • Gérer les relations avec les départements financiers et
comptables de l’entreprise
serait un plus
• Gérer les relations avec les institutions financières, les
• Maitrise parfaite de l’outil informatique
• Autonome, réactif et doté de fortes aptitudes auditeurs et tout autre acteur externe,
• Suivre les facturations, le recouvrement,
rédactionnelles et relationnelles
• vous faites également preuve de qualités d'analyse, de • Assurer le reporting mensuel/budget,
• Assurer l'application des règles comptables locales en
synthèse et avez le sens du service public
• Bon manager, disponible et à l'écoute de vos agents, vous fonction des besoins identifiés,
• Assurer le contrôle et le suivi de la trésorerie dans le
savez piloter une équipe pluridisciplinaire.
respect des procédures de l’entreprise,
• Autoriser le paiement des fournisseurs
Lieu de travail :
• Suivi de la gestion des stocks
Alger
Missions :
• Gérer le traitement logistique de la commande, assurer le
suivi du transport en sachant réagir rapidement face aux
aléas
• Suivi des commandes au départ de l'usine ou depuis des
prestataires logistiques externes/fournisseurs
• Coordonner le suivi de la préparation avec différents
services.
• Relation avec les transitaires pour planifier, réserver et
organiser les transports
• Etablissement des documents liés au mode de transport
• Préparation de la documentation d'accompagnement de la
marchandise
• Communication au client des détails de l'expédition +
documents d'accompagnement
• Transmission des dossiers pour dédouanement au
transitaire et en assurer le suivi
• Rapprochement fin de mois avec la comptabilité
• Tenue à jour des documents de gestion logistique
• Gérer les réclamations clients.
Référence : emploipartner- 1410
Poste : Emploi Partner recrute pour FILTRANS SPA
Profil :
UN COORDINATEUR SIE (SÛRETÉ INTERNE
• Bac +04 ans de formation ou déclarant en douane.
D’ÉTABLISSEMENT)
• 03 à 04 ans d’expérience dans le domaine logistique ou
transit.
Missions :
• Rattaché au Responsable HSE
Lieu de travail principal :
• Coordinateur des structures de sûreté interne des agences
• Alger
• Consolide les moyens humains et matériels des dispositifs
à mettre à la disposition des SIE locales
Référence : emploipartner-1408
• Coordonner les relations de la société de gardiennage
Poste : Emploi Partner recrute pour FILTRANS SPA • Suivi des actions de plusieurs commissions (Inventaires,
UN RESPONSABLE HSE
Créances
• Hygiène et sécurité) Autres activités sur la gestion du
Missions :
patrimoine.
• Prise en charge des exigences légales et réglementaires en • Veiller à l’application de la réglementation relative à
matière de SIE.
l’hygiène et la sécurité du travail
• Coordination, suivi et reporting inter agences de la fonction SIE • S’assurer de la mise en application des mesures de
• Supervision, contrôle et compte rendu sur les activités de prévention
surveillance et de gardiennage des sites de la société
• Montage et mise en forme du processus HSE
Compétences :
• Management et Pilotage du Processus de HSE.
• Niveau universitaire exigé et âgé de 45 ans au maximum
• Mise en place du plan HSE. Pilotage de la veille réglementaire • Vous avez également des connaissances en Hygiène et
HSE et garantie de son application.
sécurité
• Conception et confection d’indicateurs HSE et tableaux de bord • Vous connaissez le fonctionnement et les procédures
• Gestion et suivi des tableaux de bord HSE.
administratives
• Vulgarisation, Formation et sensibilisation autour du • Expérience d’au moins 2 ans dans un poste similaire
processus HSE
• Bonnes capacités de rédaction (français et arabe), l’anglais
serait un plus
Profil :
• Maîtrise parfaite de l’outil informatique
• Ingénieur en HSE /Ingénieur contrôle qualité et • Autonome, réactif et doté de fortes aptitudes
normalisation/Hygiène et sécurité industrielle
rédactionnelles et relationnelles, vous faites également
• Formation supérieure en hygiène, sécurité et preuve de qualités d'analyse, de synthèse et avez le sens du
environnement.
service public.
• Expérience minimale 02 ans
• disponible
Profil :
Expérience requise
• Au moins 2 à 3 ans d’expérience sur le même poste
• Expérience exigée en multinationale ou en entreprise
privée
Diplôme requis
• Licence en finances
Compétences
• Maîtrise de l’anglais obligatoire (pour la communication
avec le groupe, lecture, mail, téléconférence)
• Bonnes connaissances des systèmes de contrôle de
gestion (en interne)
• Bonnes connaissances de la réglementation en vigueur
(lois de finances, comptabilité, compétences analytiques
• Très bonnes connaissances en finances
• D’excellentes compétences interpersonnelles
• Doit être fiable pour maintenir une stricte confidentialité
• Aptitude aux présentations fréquentes
• Aptitudes à la communication verbale et écrite,
• Capacités de définir des priorités et respecter les délais
• Très bon sens de l’organisation,
• Aptitude à la prise de décision pour aux besoins du
développement
• Excellent niveau dans la résolution des problèmes
• Compétences en informatique
Lieu de travail principal :
• Alger / Route de Sidi Menif Tranche 3 Lot N°119
ZERALDA.
Référence : emploipartner- 1407
Poste : Emploi Partner recrute pour - Red FabriQ – UN
INGÉNIEUR DE DÉVELOPPEMENT .NET
Comment répondre à nos annonces
Si l’une de nos offres d’emploi retient votre attention, faites-nous connaître vos motivations en nous adressant un C.-V avec photo
+ lettre de motivation en précisant votre réel intérêt pour ce poste, par mail, en vous rendant sur notre site :
www.emploipartner.com
Tel : 021 680 296/021 687 086
Fax : 021 298 595
Cuisine
Frites au four
Ingrédients
5 ou 6
grosses
pommes de
terre
3 c. à soupe
huile
Paprika
selon goût
1 à 2 c. à
thé de moutarde
Herbes ou épices (selon vos
goûts)
Sel et poivre
Préparation
Préchauffer le four
Bien peler les pommes de terre et
les laver.
Les couper bien dodues.
Dans un récipient, mélanger tous
les ingrédients.
Plonger les patates dans le récipient et bien imbiber du mélange.
Déposer les frites sur une tôle à
biscuit recouverte de papier sulfuré. Veiller à ce qu'elles ne se
chevauchent pas.
Faire cuire pendant 20 à 25 minutes en retournant les frites une
fois à la mi-cuisson.
Petits pains
aux raisins secs
SOINS ET BEAUTÉ
Gommer du visage avant votre masque de beauté
Un moment de détente rien que
pour vous, sur votre lit ou dans un
bain moussant: vous en rêvez ?
Avant de vous jeter sur vos
masques et vos rondelles de
concombre, soyez irréprochable
sur les quelques petits gestes qui
prépareront votre peau…dans les
règles de l'art !
Des soins au quotidien
La première règle à suivre pour optimiser l'effet d'un masque, c'est de bien
soigner sa peau tous les jours !
Lait ou pain démaquillant doux matin et
soir, gel nettoyant non agressif, lotion
tonique pour rafraîchir les peaux mixtes ou
grasses, eau de rinçage peu calcaire et une
bonne crème de jour hydratante et photo
protectrice. Votre masque sera alors un luxe
et un plaisir pour votre peau saine au quotidien !
Un gommage pour optimiser
l'effet du masque
Pollution, tabac, poussière, maquillage…Toutes sortes de dépôts étouffent
votre peau et en particulier les cellules
mortes qui nuisent à l'éclat de votre teint et
freinent le renouvellement cellulaire.
Conséquence ? Le vieillissement prématuré !
Le gommage est donc un geste indispensable pour assainir la surface de la peau et
idéal avant l'application de votre masque.
En plus, les effets de ce soin sont tout de
suite visibles !
Le principe du gommage
Il élimine les impuretés et les cellules
mortes à la surface de la peau et stimule
ainsi l'activité cellulaire.
Résultats ?
Le teint est plus clair et la peau plus
réceptive à la lumière.
Le grain de la peau est affiné et la peau
plus douce et lisse.
Pourquoi avant le masque ?
L'exfoliation a débarrassé l'épiderme des
peaux mortes, en a ouvert les pores et a
accéléré le renouvellement cellulaire. Les
principes actifs présents dans le masque
Préparation
Dans une jatte, mélanger la
farine, le sel, la levure et le sucre.
Creuser un puits au centre.
Dans un bol, fouetter la moitié du
beurre avec le lait et l'œuf. Verser
dans le puits en mélangeant
jusqu'à obtention d'une pâte lisse.
Sur le plan de travail fariné, la
pétrir 5 min.
L'étaler au rouleau en un rectangle de 30 x 23 cm.
Beurrer un moule carré de 18 cm
de côté. Badigeonner la pâte avec
le reste de beurre. Rajouter, la
cannelle et les raisins secs.
Rouler la pâte sur elle-même en
un boudin de 30 cm de long. Le
couper en 9 rondelles égales. Les
disposer côte à côte dans le
moule. Couvrir d'un linge.
Laisser reposer pendant 35 min.
Préchauffer le four à 190° C
(th.6-7)
Enfourner les pains pour 20 min
environ : ils doivent être bien
dorés. Les laisser refroidir, puis
les séparer.
pénètrent mieux dans la peau.
Astuce : Si vous ne voulez pas investir
dans un produit de gommage, mélangez
trois cuillérées à soupe de yaourt avec deux
pleines de sucre. Posez, ce mélange sur le
visage et massez en insistant sur le front, les
ailes du nez et le menton. A éviter si vous
avez une peau sensible.
L'art de dresser la table
Avec les éléments les plus simples, une
table peut être charmante. Il faut seulement qu'elle soit bien dressée.
rôti sera terminé.
Pour le verre à eau, il sera mis sur la
gauche.
L'harmonie des couleurs
Les serviettes décor
Indispensable, une gamme de couleurs
bien assortie. Sur une nappe blanche, on
peut se permettre bien des fantaisies pour
la couleur des assiettes. Avec une nappe
imprimée, ou même d'un ton uni, à moins
que les assiettes ou leurs liserés soient du
ton dominant de la nappe, mieux vaut des
assiettes blanches.
Elles amènent toujours une note de gaieté. De la même couleur que la nappe ou
en opposition, serviettes roses pour une
nappe blanche, brunes ou vertes pour une
nappe rose.
Elles seront pliées en triangles et posées
sur l'assiette, pointes vers le haut ou pliées
en rectangles et posées à gauche de l'assiette.
Disposition des couverts
Ingrédients
250 g de farine tamisée + 1 c. à
soupe pour le plan de travail
Une demie c. à café de sel
1 sachet de levure chimique
25 g de sucre en poudre
30 g de beurre fondu + 1 c. à
soupe pour le moule
10 cl de lait
1 œuf
Une pincée de cannelle en
poudre
75 g de raisins secs
19
MAGAZINE
MIDI LIBRE
N° 2772| Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
Les assiettes ne doivent pas être à
moins de 40 cm les unes des autres. On ne
pose jamais deux assiettes l'une sur l'autre.
Très raffiné par contre, les grandes sous assiettes qui protègent la table lorsque l'on
y pose des assiettes chaudes.
A gauche de l'assiette sera posée la
fourchette, les dents contre la nappe. A
droite, le couteau, la lame tournée vers
l'assiette. Si vous devez servir du poisson,
les couverts à poisson seront placés à l'extérieur, à gauche et à droite de la grande
fourchette et du grand couteau. La
fourchette à huître à droite du couteau à
poisson et à l'extrême droite, la cuillère à
potage, côté bombé tournée vers le haut.
Le charme des fleurs
Si vous assurez vous-même le service,
le couteau à fromage et la cuillère à dessert
peuvent être mis entre l'assiette et le verre,
le manche vers la droite. La lame du
couteau du côté de l'assiette, la cuillère, le
côté bombé tourné vers le haut. Mais pour
éviter d'encombrer la table, mettez-les
plutôt sur une table roulante avec les assiettes à fromage et les assiettes à dessert.
Lorsque les couverts sont changés,
ceux-ci seront posés par les convives sur
leur assiette parallèlement (et non en
croix) quand le service du poisson ou du
C'est le bouquet placé au centre de la
table qui va faire éclater la beauté de
l'ensemble, parce que les fleurs apportent
fraîcheur, couleur et vie. Le bouquet devra
être suffisamment bas pour que les convives placés en vis-à-vis n'aient pas à se
tordre le cou pour se voir et se parler.
Des petits riens utiles
Les salières seront mises une à chaque
bout de table, si vous êtes nombreux et
munies d'une minuscule cuillère.
Vous pouvez aussi mettre des petits
beurriers avec leurs couteaux à beurre si
vous devez manger des huîtres.
Trucs et astuces
Garder le linge
bien blanc
Pour éviter que votre linge
blanc devient gris durant le
lavage, ajouter à la dose de
lessive un sachet de levure
chimique.
Attention aux
restes de
nourriture
Reboucher un tube
de dentifrice sans
le bouchon
Pour que votre réfrigérateur ne
se transforme pas en un dangereux nid à bactéries, un minimum de précautions s'impose
donc... A la fin du repas,
rangez rationnellement les
restes de nourriture avec des
mains soigneusement lavées.
Le truc le plus simple est de
prendre un verre, de le remplir
de deux centimètres d'eau et
d'y mettre le tube de dentifrice
la tête en bas.
Pour les fois prochaines,
pensez à garder le bouchon du
tube précédant lorsqu'il est fini
pour l’utiliser en secours.
Trucs pour moins
transpirer
Tout
d'abord,
mangez
peu salé.
Sachez
également
que
les
boissons
chaudes,
comme le thé ou le tilleul, sont
plus désaltérantes que des
sirops et sodas qui contiennent
beaucoup de sucre.
Page animée par
Ourida Ait Ali
20
JEUX
Mots
SUDOKU
N°2054
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
Fléchés N°2054
SOLUTION SUDOKU
N°2053
SOLUTIONS MOTS
FLECHES 2 0 5 3
21
MIDI-SCIENCE
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
Pour sauver la planète…
devenons végétaliens !
Environ les trois quarts de la
surface terrestre sont déjà
utilisés par les humains, avec
des conséquences néfastes
sur l’environnement :
eutrophisation des eaux,
pollution, perte de biodiversité
et un effet sur le climat global.
est pourquoi il est important de
savoir s’il sera possible de continuer à vivre sur cette Terre
tout en sauvegardant les écosystèmes,
notamment les forêts. Celles-ci sont
importantes pour la biodiversité et le
climat mais leur sauvegarde implique
de limiter l’expansion agricole. Cet
objectif est-il réalisable dans un monde
où la demande alimentaire et énergétique est croissante ? Comment fournir
suffisamment à manger à l’humanité en
conservant assez d’espace pour la
nature ? Pour le savoir, des chercheurs
autrichiens ont réalisé des centaines de
simulations à l’horizon 2050, en
prenant en compte différents paramètres
: agriculture biologique contre agriculture conventionnelle, alimentation à
base de végétaux ou de viande, faible ou
fort rendement agricole… Leur objectif
C’
était de savoir s’il est possible de nourrir l’humanité sans avoir recours à la
déforestation. Ils ont regardé si chaque
combinaison était faisable ou pas. Les
résultats apparaissent dans Nature
Communications. Les chercheurs ont
trouvé que l’alimentation était le principal facteur déterminant, car les autres
facteurs comme les rendements
n’avaient pas un tel effet. De nombreuses options sont réalisables sans
toucher aux forêts : environ les deux
tiers des 500 scénarii imaginés sont soit
faisables soit probablement faisables,
même avec de faibles rendements agricoles ou une alimentation occidentale,
riche en viande. Toutefois, si ces deux
conditions sont réunies, cela devient
impossible...
La production de viande
est gourmande en surfaces
agricoles
Dans l’ensemble, les régimes végétalien
et végétarien permettaient le plus de
scénarios faisables et 100 % des scénarios où l’humanité avec un régime exclusivement végétal étaient faisables. Une
raison est que ces régimes nécessitent
deux fois moins de surfaces cultivées
que les régimes à base de viande. À
cause des surfaces nécessaires pour la
production de viande, seulement 15 %
des scénarios avec une alimentation de
type occidentale, riche en viande,
étaient faisables. Cependant, l’étude a
considéré que les échanges se faisaient
librement entre pays, c’est-à-dire que la
nourriture pouvait aller là où elle était
demandée. L’analyse n’a pas pris en
compte les barrières commerciales : les
chercheurs ont considéré que la bio-
masse voyage là où elle doit compenser
les déficits locaux. Si les Hommes mangent peu voire pas du tout de viande, il
n’y a pas de nécessité d’avoir des rendements agricoles élevés ni d’étendre les
surfaces cultivées.
De plus, une diminution des produits
animaux dans l’alimentation humaine
aurait aussi des bénéfices pour la
santé…
Il sera possible d'améliorer votre mémoire...
à courant direct (tDCS) sur la plasticité
cérébrale de l’hippocampe (une région
du cortex importante pour la mémorisation).
La tDCS est une technique non-invasive de stimulation cérébrale qui utilise
deux électrodes placées sur le crâne et
délivrant un courant électrique de très
faible intensité. Alors que la tDCS a été
utilisée pendant des années pour traiter
des patients souffrant de troubles
comme l’AVC, la dépression ou le
trouble bipolaire, peu d’études se sont
intéressées au lien entre cette technique
et l’amélioration de la plasticité
cérébrale.
La plasticité cérébrale est la capacité
du cerveau à créer de nouvelles connexions entre neurones. Elle joue un
rôle fondamental dans les apprentissages et la mémoire. Aussi, il serait
intéressant de stimuler cette plasticité
du cerveau pour améliorer la mémoire
L’encyclopédie
des individus. C’est peut-être ce qui
sera bientôt possible par des stimulations électriques du cerveau. Dans une
recherche parue dans Scientific
Reports, des chercheurs de l’université
catholique de Rome ont étudié les
effets de la stimulation transcrânienne
Stimuler la plasticité
cérébrale et les
apprentissages
Après avoir exposé les souris à des sessions de 20 mn de tDCS, les chercheurs
ont vu des signes d’amélioration de
leur mémoire et de leurs apprentis-
DES INVENTIONS
CEINTURE DE SÉCURITÉ
Inventeur: Gustave Désiré Lebeau
Date : 1903
Lieu : Canada
La ceinture de sécurité existe depuis plus d'un siècle. Elle a été inventée par Gustave Désiré Lebeau en 1903 et vient du Canada. La ceinture
de sécurité protége les conducteurs et passagers des éventuels chocs
en cas d’accident ou de coup de frein intempestif.
sages, pendant au moins une semaine :
les souris ont amélioré leurs performances dans des tests où elles devaient
se déplacer dans un labyrinthe d’eau et
distinguer des objets connus ou inconnus. L’équipe a aussi découvert une
augmentation de la plasticité cérébrale
dans l’hippocampe et de la production
d’une protéine : BDNF (brain-derived
neurotrophic factor), une neurotrophine fabriquée par les neurones,
essentielle au développement neuronal
et au contrôle de la plasticité synaptique.
Ces résultats suggèrent que l’électrostimulation améliore la mémoire par un
remodelage de la chromatine au niveau
des séquences de régulation de BDNF,
conduisant à une augmentation de l’expression de son gène. La tDCS permet
donc d'imaginer de nouvelles thérapies
pour renforcer l’apprentissage et la
mémoire dans différents troubles,
comme la maladie d’Alzheimer.
22
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
TELEVISION
LES SIMPSON
FOLIE HOMÉRIQUE
ASSOCIÉS CONTRE LE
CRIME
MR BROWN
LE PLUS GRAND CABARET
DU MONDE
22h35
22h35
saison 11 épisode 19 Pour se divertir, Homer
effectue un banal test dans un magazine quelconque. Le moins cérébral habitant de
Springfield sombre alors dans une panique
folle. En effet, il est convaincu qu'il ne lui reste
plus que trois petites années à vivre.
Déterminé à profiter intensément de la vie, il
annonce à sa famille qu'il leur offre un voyage
en Floride. Bart est ravi. Marge aussi. Les
Simpson arrivent en pleine période de vacances. Voulant oublier le triste - mais très hypothétique - sort qui l'attend, Homer s'amuse
comme un fou, notamment dans une fête
foraine...
23h05
Lors d'un voyage en train en direction de
Londres, les détectives Tommy et Prudence
Beresford font la connaissance de Jane Finn.
Très agitée et se sachant suivie par des individus, la jeune femme disparaît précipitamment, ce qui éveille l'attention du couple.
Des coups de feu retentissent dans la voiture-bar. Les Beresford décident de retrouver
la femme. Leurs premières investigations les
conduisent au major Antony Carter, l'oncle
de Tommy, un ancien membre des services de
renseignements britanniques.
L'INCONNU DE
BROCÉLIANDE
20h35
L'animateur propose une émission chargée de magie,
d'humour et de visuels plus spectaculaires les uns que
les autres. Chaque invité parraine l'un des numéros
présentés durant la soirée et évoque son actualité.
Patrick Sébastien reçoit ce soir Muriel Robin qui
campe la terrible belle-mère Madame Fichini dans la
comédie de Christophe Honoré « Les Malheurs de
Sophie », Emma Daumas, Iris Mittenaere (Miss
France 2016), Chimène Badi à l'affiche de la comédie musicale « Cats », Zinedine Soualem, interprète
de la pièce « Hier est un autre jour » au Théâtre du
Gymnase, à Paris. Sans oublier Philippe Candeloro,
Christophe Dechavanne, Alexandre Arcady, Régis
Mailhot, Arié Elmaleh et le défenseur de la cause animale Allain Bougrain-Dubourg.
L'inconnu de Brocéliande Un adolescent mutique est retrouvé à proximité
d'un corps calciné, dans la vaste forêt
de Brocéliande. Marie Delorme et Eric
Jourdain, un couple de gendarmes au
bord de la rupture, sont en charge de
l'enquête. En état de choc, le garçon de
13 ans ne peut pas expliquer sa présence sur la scène de crime. Le frère de
Marie, pédopsychiatre aux méthodes
originales, tente de faire parler l'enfant,
persuadé qu'il a été témoin des faits.
LA SELECTION
DU MIDI LIBRE
COLD CASE
COMPTE À REBOURS
POUR EN FINIR AVEC LA
GUERRE DES DROGUES
22h30
20h45
Malgré la guerre contre les cartels amorcée
par Nixon en 1971 et les moyens mis en œuvre
par différents pays, les drogues sont
aujourd'hui devenues plus accessibles et moins
chères que jamais. Certains observateurs veulent que la prévention remplace la répression
tandis que d'autres militent pour la dépénalisation voire une gestion nationalisée de la distribution. De Bogotá à San Francisco en passant
par Sevran en région parisienne, le réalisateur
a enquêté pour comprendre tous les aspects
d'un problème mondial aux implications économiques, sociales, culturelles et morales.
Web : www.lemidi-dz.com
20h50
André Tibbs a été condamné à mort pour le
viol et le meurtre d'une adolescente, Kate
Lange. En apprenant que le policier qui
avait mené l'enquête s'est suicidé, il
demande à Jeffries de rouvrir le dossier.
Mais le procureur s'y oppose. De plus,
Jeffries ne croit pas en l'innocence de
Tibbs, dont l'exécution est proche.
Gérant : Reda Mehigueni
e-mail : direction@lemidi-dz.com
Rédaction
e-mail : redaction@lemidi-dz.com
THE VOICE, LA PLUS BELLE
VOIX
HAWAII 5-0
22h35
saison 6 épisode 14 Le lendemain de la
Saint-Valentin, l'équipe enquête sur
l'agression d'une jeune femme retrouvée
inconsciente dans une salle de bains. La
victime, mariée à un entrepreneur, se trouvait dans un établissement connu pour
louer des chambres à des couples illégitimes. Steve pense qu'il s'agit d'un drame lié
à une liaison extraconjugale. Au cours de
leurs investigations, les policiers se racontent leur soirée de la Saint-Valentin.
Standard :
021.63.80.82 et 87
Rédaction : Tél-Fax : 021.63.79.16
Publicité : Tél-Fax : 021.63.79.14
publicite@lemidi-dz.com
Pour votre publicite s’adresser à
l’ANEP, 01 Avenue Pasteur, Alger
Tél. : 021.73.76.78 et 73.71.28
Bureau de Constantine :
100, rue Larbi Ben M’hidi Constantine -Tel./Fax : 031.64.17.53
Bureau de Annaba
24 rue Med-Khemisti
Tél. : 038.86.11.57
Bureau de Tizi-Ouzou
Cité Mohamed-Boudiaf
BT 29 A
Nouvelle-Ville T. O.
Tél-Fax : 026.21.56.78
Après la première soirée en direct, ils ne sont plus
que trois talents par équipe. Tour à tour, les douze
candidats encore en lice interprètent une chanson,
accompagnés par l'orchestre. Chacun tente de
proposer la meilleure prestation possible.
Certains chanteurs brillent dans la performance
vocale, d'autres à travers la justesse de l'interprétation et l'émotion qu'ils parviennent à véhiculer.
Mais à l'issue de cette émission, seuls trois talents
seront sauvés par les votes du public et par le
choix des quatre coachs, Florent Pagny, Zazie,
Mika et Garou. Une tâche délicate pour eux car ils
connaissent bien leurs poulains avec qui ils travaillent depuis plusieurs semaines et auxquels ils
sont tous attachés.
Impression :
La reproduction de tout article
Centre : SIA Diffusion : Midi libre
est interdite sans l’accord de
Est : SIE Diffusion : AMP Ouest : SIO
la rédaction. Les manuscrits,
EURL Midi Libre
photographies ou tout autre
au capital social de 12.000.000 DA
document et illustration,
Compte Bancaire :
adressés ou remis à la
SGA Bouzaréah : 021000071130000214 clé 16
rédaction ne seront pas
Adresse : 12 rue Fouzia Moulahe
rendus et ne feront l’objet
Rostomia Clairval Alger.
d’aucune réclamation.
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
23
DERNIÈRES INFOS
FRANCE : MANIFESTATIONS CONTRE LE PROJET DE LOI SUR LE TRAVAIL EN FRANCE
Ça dégénère dans plusieurs villes
Les manifestations des
salariés, étudiants et
lycéens, organisées avanthier en France, contre le
projet de loi du
gouvernement sur le travail
ont dégénéré en
affrontements avec la police
dans plusieurs villes..
Paris, Rennes, Lyon, Grenoble
ou Nantes, les différents rassemblements ont pratiquement viré à
l'affrontement entre manifestants et
forces de l'ordre. Dans la capitale, de
violents affrontements ont éclaté où
plusieurs dizaines de manifestants ont
lancé des bouteilles, des pavés et des
extincteurs contre les forces de l'ordre.
Des médias locaux, notamment les
chaînes TV, images à l’appui, rapportent
que des explosifs ont été lancés sur la
police à Rennes où plusieurs milliers ont
défilé. Les policiers ont répliqué à coup
de gaz lacrymogènes, pour disperser les
manifestants et ont procédé à des interpellations.
A Grenoble, des heurts ont éclaté après
que certains manifestants eurent mis le
feu à une structure en bois. Plusieurs
personnes ont été interpellées, avant
même le départ du cortège.
Une voiture et un scooter ont été
incendiés à Nantes et des Abribus et des
caméras de vidéosurveillance brisés.
A
Aucun chiffre sur le nombre de blessés
ni sur les interpellations n’a été avancé
pour l’instant.
Ces heurts et affrontements ont éclaté au
moment où les Français redoutaient une
explosion sociale, à en croire les résultats d’un sondage Elabe, rendus publics
jeudi.
Près de 8 Français sur dix (78 %) ont
estimé qu'il existe aujourd'hui en France
"un risque élevé d'explosion sociale",
contre 22 % pour lesquels ce risque est
"faible".
Ce risque de crise sociale "avec une multiplication des conflits sociaux voire un
blocage du pays" est réel pour 64 % des
proches de la gauche et 84% de ceux de
la droite. Après deux mois de contestation, le gouvernement Valls ne semble
guère enclin pour retirer son projet de
réforme du code de travail, jugé favorable aux patrons, donc facteur de précarité pour les salariés, notamment les
jeunes qui se manifesteront bientôt sur le
marché du travail.
Le texte en question, qui a subi déjà des
modifications, propose plus de souplesse
aux entreprises, notamment en ce qui
concerne l'aménagement du temps de
travail, et de clarifier les règles de licenciement économique.
La protestation de jeudi sera, selon ses
promoteurs, suivie dimanche, le 1er mai,
par une autre avec un seul mot d’ordre :
le retrait pur et simple du projet
revendiqué par les syndicats opposants
qui estiment que "gagner le retrait du
projet de loi travail est possible".
Les syndicats comptent aussi demander,
mardi prochain, aux parlementaires de
rejeter le texte, promettant d’autres manifestations si le projet n'est pas retiré.
La journée de jeudi a été marquée également par l’absence de quotidiens chez
les buralistes en raison d’une grève
déclenchée par les imprimeurs. Tous les
quotidiens nationaux ne sont pas parus.
Certains ont proposé leur édition
numérique gratuitement afin de pallier à
cette perturbation que beaucoup de titres
ont déplorée.
Le transport a connu des perturbations
limitées dans le sens où 20 % des vols
ont été annulés et beaucoup de retards
accusés dans la matinée. Le transport
ferroviaire, secoué mardi par une grève,
a aussi connu des perturbations jeudi,
alors que les transports publics dans la
région parisienne (bus et métro) fonctionnaient
normalement,
hormis
quelques désagréments au niveau du
RER.
Pour rappel, la contestation a commencé
le 9 mars et le 31 mars, des défilés
avaient réuni 390.000 personnes en
France selon les autorités et 1,2 million
selon les organisateurs. Elle s'est élargie
avec le mouvement "Nuit debout" qui
occupe, de façon permanente, la place de
la République à Paris.
POURPARLERS DE PAIX SUR LE YÉMEN:
Aucune percée entre le gouvernement et les Houthis
es pourparlers de paix sur le Yémen
sont entrés avant-hier dans la deuxième semaine à Koweït sans qu'aucune percée n'ait été annoncée, mais les
protagonistes discutent avec l'Onu des
questions centrales du conflit, a affirmé
l'organisation internationale.
Au cours des deux derniers jours, le médiateur de l'Onu Ismaïl Ould Cheikh Ahmed
a eu plusieurs rounds de discussions avec
les rebelles houthis (chiites) et avec la
délégation du gouvernement.
Outre les moyens de renforcer le cessezle-feu décrété le 11 avril, les pourparlers
ont porté sur "des questions liées au
L
retrait des groupes armés (des zones
occupées), à la restitution des armes lourdes (à l'Etat), à la reprise de la transition
politique et à la libération des prisonniers", précise une déclaration du médiateur.
Ismaïl Ould Cheikh Ahmed a fait état
d'une "atmosphère positive" à Koweït,
tout en admettant des "divergences".
Il a avoué qu'il a fallu six jours pour que
les deux parties s'accordent sur un ordre
du jour et qu'elles commencent à parler
des questions centrales.
Selon des sources proches des négociations, les deux délégations ne se sont pas
encore rencontrées face-à-face et le médiateur fait des aller-retour entre elles. Il n'a
fixé aucune date limite pour ces pourparlers.
La principale divergence porte sur la résolution 2216 du Conseil de sécurité de
l'Onu (avril 2015) qui somme les rebelles
de se retirer des zones conquises et de
restituer les armes lourdes à l'Etat.
Les rebelles veulent discuter des modalités d'un règlement politique avant toute
mise en oeuvre de la résolution, ce que
refuse le gouvernement qui a proposé un
mécanisme de retrait des zones occupées
et de restitution des armes lourdes.
ÉNERGIES RENOUVELABLES
Un panneau solaire qui fonctionne même la nuit
es énergies renouvelables, c'est bien,
mais on est souvent dépendant des
conditions atmosphériques. Une
équipe de chercheurs a mis au point un
nouveau métamatériau qui permettrait de
faire fonctionner un panneau solaire la
nuit, rapporte Gizmag.
Cette invention des physiciens de l'université nationale australienne et de l'université américaine de Berkeley pourrait servir
à créer "des cellules thermophotovoltaïques extrêmement performantes",
précisent les chercheurs.
Ces cellules particulières ne captent pas
simplement la lumière, mais vont "capter
la chaleur environnante sous la forme de
rayonnements infrarouges", précise l'université. Ils peuvent donc fonctionner
L
même sans lumière directe. "Les cellules
thermophotovoltaïques pourraient être
bien plus efficaces que les cellules
solaires classiques", affirme Sergey Kruk,
auteur de l'étude publiée dans Nature.
Ces cellules existent depuis longtemps,
mais elles n'étaient pas très efficace
jusqu'ici, même si plusieurs chercheurs
travaillaient sur le concept.
Un cube plein de trous qui attire la chaleur
La nouveauté du nanomatériau mis au
point par les chercheurs, c'est son efficacité, justement.
Avec des matières classiques, comme du
verre ou du cristal, la dispersion des ondes
électromagnétiques sera importante. Mais
là, grâce à la "dispersion magnétique
hyperbolique", ces ondes sont en quelque
sorte rassemblées dans une même direction, permettant ainsi de diriger cette
chaleur vers une cellule qui va la transformer en électricité.
Pour construire ce prototype, les scientifiques ont superposé des couches de
nanomatériaux faits d'or et de fluorure de
magnésium (utilisé notamment dans les
lentilles) très, très fines. Puis ils ont
découpé des petits trous dans ce millefeuille nanoscopique.
"La taille d'un bloc de ce métamatériau
est si petite que l'on pourrait en mettre
12.000 dans l'épaisseur d'un cheveu",
affirme Sergey Kruk. Ce n'est que le début
de cette technologie, mais espérons qu'elle
se concrétisera dans les années à venir.
Le conflit au Yémen a commencé lorsque
les Houthis et leurs alliés, des partisans de
l'ex-président Ali Abdallah Saleh, se sont
emparés en septembre 2014 de la capitale
Sanaa.
La crise s'est aggravée quand l'Arabie
saoudite a pris la tête d'une coalition arabe
en mars 2015 pour chasser les rebelles des
territoires conquis. Le conflit s'est enlisé
depuis et deux précédents rounds de pourparlers en Suisse ont échoué.
ACCIDENTS DE LA
ROUTE EN UNE SEMAINE
Alarmant bilan de
52 morts
52 personnes ont trouvé la mort et 424
autres ont été blessées dans 273 accidents
de la route survenus entre le 19 et le 25
avril au niveau du territoire national, selon
un bilan de la Gendarmerie nationale
publié avant-hier.
La même source indique que le nombre de
sinistres a enregistré une hausse, par rapport à la période écoulée, de 38 accidents
soit une augmentation de 16,17 %.
Le bilan fait état de la hausse du nombre de
décès (+1, un taux de 1,96 %) et de blessés
(+43, un taux de 11,29 %).
La wilaya d'Alger enregistre le plus grand
nombre d'accidents de la route (16) suivie
de M'sila (15), Biskra et Oum El Bouaghi
(12) et Médéa (11), ajoute la même source.
Les automobilistes sont à l'origine de 84,25
% des sinistres. L'état des véhicules, des
routes, et les piétons sont responsables
des accidents de la route à 4,3 %, 4,40 % et
7,3 % respectivement.
L'excès de vitesse, les dépassements dangereux et les manoeuvres dangereuses
interviennent à 40,66 %, 12,45 % et 5,49 %
respectivement dans les accidents de la
route outre le non respect de la distance de
sécurité (5,13 %).
MIDI LIBRE
N° 2772 | Ven. 29 - Sam. 30 avril 2016
24
MIDI-STARS
Eva
Longoria
enceinte ?
''Je veux avoir des enfants
et être maman," déclarait
Eva Longoria au printemps
2011 sur le plateau du
Rachel Ray Show. Et si ce
jour était enfin venu ? Sur
son compte Instagram, la
star a posté une photo qui
fait beaucoup parler les
internautes. En effet,
dessus, celle qui incarnait
Gabrielle dans la série
Desperate Housewives
semble avoir un petit ventre
plutôt arrondi, mais plus
encore, elle affiche un
énorme sourire mutin.
Prince
nts
dicame
Des mé r e t r o u v é s
s
de
la légen
opiacé
décès de
écédée la
te sur le
L'enquê sique, Prince, d rsuit.
u
u
o
m
p
la
se
e,
ins,
de
dernièr
américa
semaine sieurs médias uleurs
o
lu
p
-d
ti
n
an
Selo
icaments
lieu du
des méd trouvés sur le ou mort
e
r
se
o
ont été uicide, overd ystère
S
m
drame. naturelle… le
de cause er.
ti
reste en
Adele
Capricieuse !
Tomatophobe depuis sa plus tendre
enfance, Adele exige que tous ses
plats soient servis sans tomates.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
1 692 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler