close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Commémoration de l`abolition de l`esclavage

IntégréTéléchargement
lundi 2 mai 2016
Communiqué de presse
Bordeaux commémore l'esclavage,
la traite négrière et leurs abolitions
En France métropolitaine, le 10 mai est depuis 2006, la journée nationale des
mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition. A cette occasion, la
Ville de Bordeaux propose un programme d'une vingtaine d'actions sur le
thème « La République en mémoire » du 3 au 19 mai 2016 avec de nombreux
partenaires associatifs et institutionnels, et installe une commission de
réflexion.
La Ville a entamé il y a plusieurs années un important travail de mémoire, qui s'est
traduit par différentes actions, dont la pose d'une plaque commémorative sur les
quais en 2006, et l'inauguration de salles permanentes dédiées à l'esclavage et à
la traite négrière au Musée d'Aquitaine en 2009.
Ce travail de mémoire est fondamental. L'esclavage et la traite négrière sont des
crimes contre l'Humanité. Ils ont nourri les théories racistes, qui sont
malheureusement encore présentes et qui doivent être combattues. C'est en
portant un regard lucide sur le passé qu’une société plus juste pourra être bâtie,
où chacun trouve sa place.
Les commémorations autour du 10 mai revêtent donc une importance primordiale.
Le programme officiel de cet événement à Bordeaux, associe les associations
Mémoires et Partages, Arts et Cultures du Monde, MC2a, Les Amis du Clown
Chocolat, l'A. Cosmopolitaine et la LICRA, mais également le Rectorat et le Musée
d'Aquitaine (programme détaillé sur bordeaux.fr). Il sera présenté par Marik
Fetouh, adjoint au maire en charge de l'égalité et de la citoyenneté, avec tous les
acteurs investis, mardi 3 mai à 17h30 à l'hôtel de Ville. Cette ouverture officielle
des commémorations se poursuivra par le vernissage de l'exposition « Triangle
doré » de l'association Mémoires et Partages.
Une commission de réflexion
La République se construit aussi par la Mémoire. Par les Mémoires. Alain Juppé a
souhaité que la Ville puisse aller plus loin dans le travail de pédagogie et que des
propositions lui soient faites dans ce sens par une nouvelle commission de
réflexion sur la traite négrière et l'esclavage. Composée d'universitaires,
d'institutionnels et de Karfa Diallo, elle procédera à l'audition de tous les acteurs
engagés et lancera une enquête en ligne, avant de remettre ses conclusions au
maire de Bordeaux à la fin de l'année. Elle sera officiellement présentée le 3 mai
lors de la cérémonie d'ouverture des commémorations.
Contacts presse
Nicolas CORNE / Maryvonne FRUAUFF - Service de presse
n.corne@mairie-bordeaux.fr / m.fruauff@mairie-bordeaux.fr
05 56 10 20 46 - twitter.com/bordeauxpresse - bordeaux.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
70
Taille du fichier
18 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler