close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

brexit : obama soutient cameron - Enseigner le français avec

IntégréTéléchargement
Brexit : Obama soutient Cameron
BREXIT : OBAMA SOUTIENT CAMERON
Voix off
C'est une prise de position qui ne passe pas vraiment auprès des partisans du Brexit. Les eurosceptiques
du Royaume-Uni dénoncent les interventions de Barack Obama dans les affaires intérieures du pays, à
l'image du très populaire maire de Londres, Boris Johnson, qui dénonce « l'hypocrisie » et
« l'incohérence » de Barack Obama.
Boris Johnson, maire de Londres
Je pense que c'est un peu pervers comme prise de position. 60 % de nos lois émanent de l'Union
européenne, jamais les États-Unis n’accepteraient cela d'une juridiction internationale !
Voix off
Dès son arrivée, à Londres Barack Obama avait plaidé contre la sortie du Royaume-Uni de l'Union
européenne dans une tribune publiée par le Daily Telegraph notamment. Le lendemain, il réitère son
message, cette fois aux côtés de son homologue et ami David Cameron, menaçant même le RoyaumeUni de conséquences commerciales en cas de Brexit.
Barack Obama, président des États-Unis
Certains pensent qu'il y aura peut-être un accord de libre-échange entre la Grande-Bretagne et les ÉtatsUnis mais cela n'arrivera pas de sitôt car tous les traités commerciaux seront négociés directement avec
la seule Union européenne et le Royaume-Uni sera en queue de peloton.
Voix off
Car l'enjeu pour Washington est de taille : le Royaume-Uni reste son premier allié européen. En cas de
Brexit, cela affaiblirait les liens entre les États-Unis et l'Union européenne tout entière. Une visite qui
ressemble également à une opération de soutien à David Cameron, inquiet face à des sondages de plus
en plus serrés sur le référendum. Avant cela, il avait demandé à ses alliés internationaux d'intervenir, ce
qu'avaient fait le président français François Hollande ou encore Christine Lagarde, la directrice du FMI1.
Mais aucun de ces soutiens n’est aussi important que celui du président des États-Unis dans un pays qui
cultive des relations spéciales et privilégiées avec son cousin américain, l'appui de Barack Obama pouvant
influencer les derniers indécis du référendum.
1
FMI : le Fonds Monétaire International.
Page 1 sur 1
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
118 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler