close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chinois et Gabonais vont désormais circuler sans visa,Banga

IntégréTéléchargement
Le gouvernement autorise la coupe sous
condition du Kévazingo, du Moabi et de
l’Ozigo
Photo @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le Conseil des Ministres a entériné jeudi le
projet de décret autorisant les exploitants forestiers de couper et d’exploiter sous
conditions le Kévazingo, le Moabi et l’Ozigo trois espèces de bois très précieux
menacés de disparition.
« Ce projet de décret qui autorise l’exploitation, la transformation et l’exportation des essences cidessus mentionnées, vise l’augmentation de la productivité dans les concessions forestières et la
diversification de la gamme des produits ouvrés, en vue de rendre les entreprises du secteur forêtbois plus compétitives », précise le communiqué final du conseil des ministres.
« Par ailleurs, il est dorénavant fait obligation aux opérateurs économiques de n’exporter les
produits du Kévazingo et d’Ozigo qu’à condition qu’ils soient issus de la troisième transformation »,
conditionne le texte.
« Ecran de fumée pour exploiter allègrement le kevasingo alors qu’on attendait l’arrêt de cette
exploitation pour sa survie », a réagi l’écologiste Marc Ona Essangui, président de l’ONG
Brainforest.
Martin Safou
Chinois et Gabonais vont désormais circuler
sans visa
Les président Chinois et Gabonais lors d’une visite en Chine @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les chinois et les gabonais détenteurs de passeports
diplomatiques ou de service vont désormais circuler librement (sans visa) entre les deux
pays, a annoncé le Conseil des ministres tenu jeudi à Libreville sous la présidence d’Ali
Bongo Ondimba, chef de l’Etat gabonais.
La décision fait suite à l’entrée en vigueur depuis le 5 février 2016 des dispositions de l’article 10 de
l’accord entre Libreville et Pékin.
Près de 5000 chinois sont officiellement installés au Gabon. A ce chiffre, il faut ajouter les petits
commerçants exerçant parfois sans être immatriculés à leur ambassade au Gabon.
Carl Nsitou
Banga Eboumi limogé de la SGEPP
François Banga Eboumi @ Ambassade du Gabon au Maroc
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ambassadeur François Banga Eboumi a été
limogé de son poste de président du Conseil d’administration (PCA) de la Société
gabonaise d’entreposage des produits pétroliers (SGEPP), indique le communiqué
final du conseil des ministres de ce jeudi 28 mars.
Banga Eboumi a été remplacé par Mme Pauline Awa Dzete. Ce diplomate a occupé les fonctions
d’ambassadeur du Gabon au Maroc durant 8 ans. Il a quitté le royaume chérifien en 2012 pour le
palais présidentiel où il est promu Secrétaire général du Conseil national de sécurité (CNS), le
service de renseignements généraux rattaché à la présidence de la République.
Banga Eboumi ne se sentait pas véritablement utile au CNS. Il a été remercié il y a un an. Le
diplomate a fait parler de lui dans une interview à l’hebdomadaire La Loupe. Il appelait à un
rassemblement des « Omariens », c’est-à-dire des fidèles de l’ancien président gabonais, Omar
Bongo Ondimba. Sa prise de position semblait être hostile au pouvoir en place.
Communiqué final du conseil des ministres
du 28 avril 2016
Photo @ archives DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Voici l’intégralité du communiqué final du
conseil des ministres de ce 28 avril 2016 marqué par plusieurs nominations à
l’exemple de Florent Mba Sima promu conseiller politique du président de la
République, Ali Bongo Ondimba.
Jeudi, le 28 avril 2016, sous la Haute Présidence de Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA, Président
de la République, Chef de l’Etat, le Conseil des Ministres s’est réuni dès 11 heures, dans la salle
habituelle au Palais de la Présidence de la République.
A l’ouverture des travaux, le Conseil des Ministres a félicité le Président de la République, Chef de
l’Etat, pour sa participation active, le 22 Avril 2016, aux Etats Unis, à la cérémonie de signature de
l’Accord adopté à Paris, le 12 Décembre dernier, lors de la 21ème Conférence des Parties.
Le Président de la République a, à cette occasion, rappelé que le paraphe de cet Accord s’inscrit
dans le droit fil de l’engagement du Gabon sur la question de la lutte mondiale contre les
Changements Climatiques et a, par ailleurs, décliné les initiatives prises par notre pays pour la
préservation de l’environnement.
Par la suite, le Président de la République, Chef de l’Etat, dans sa quête constante de l’amélioration
des conditions de vie de nos compatriotes et pour permettre à toutes les gabonaises et à tous les
gabonais de participer à la lutte contre l’insalubrité, a décidé de ce que désormais, la « Journée
Citoyenne » aura lieu tous les premiers (1er) Samedis du mois pour compter du Samedi 07 Mai
2016.
Enfin, le Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali BONGO ONDIMBA,
conformément à son engagement en faveur de toutes les couches de la population et
particulièrement les jeunes, a pris part ce jour, 28 Avril 2016, à la célébration de la Fête Nationale
de la Jeunesse.
Occasion pour le Chef de l’Etat de réaffirmer sa détermination à permettre à chaque jeune qui en a
la volonté, de trouver sa place dans notre société. C’est tout le sens donné au Programme pour
l’Egalité des Chances engagé par Son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef de
l’Etat.
Ainsi, malgré les difficultés, l’Etat continuera à assumer pleinement ses missions pour apporter à
chaque jeune une éducation, une formation et un métier. Pour ce faire, le Chef de l’Etat invite
chaque jeune à prendre ses responsabilités en s’impliquant davantage dans la construction de son
avenir.
AU TITRE DES PROJETS DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES
MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE
Le projet de loi portant suppression de l’Agence Nationale des Grands Travaux (ANGT) et du Fonds
d’Entretien Routier de Deuxième Génération (FER II) a été approuvé par le Conseil des Ministres.
L’adoption de cette loi vient ainsi combler un vide juridique dans l’organisation et le fonctionnement
de l’Agence Nationale des Grands Travaux d’Infrastructures.
MINISTERE DE L’INTERIEUR, DE LA DECENTRALISATION, DE LA SECURITE ET DE L’HYGIENE
PUBLIQUE
Le Conseil des Ministres a adopté deux (2) projets de décrets relatifs au calendrier des élections
partielles d’un sénateur au Sénat et des députés à l’Assemblée Nationale. Il s’agit : – du projet de
décret fixant la date limite de dépôt des déclarations de candidature ;
– du projet de décret portant ouverture des campagnes électorales et convocation des collèges
électoraux.
S’agissant de la date limite des déclarations de candidature, elle est fixée au mardi 10 Mai 2016 à 18
heures.
A ce titre, l’ouverture de la Campagne est fixée comme suit :
– pour l’élection d’un sénateur au Sénat, le mercredi 15 Juin 2016 à 00 heure ;
– pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale, le mercredi 08 Juin 2016 à 00 heure.
La clôture de la Campagne aura lieu le vendredi 17 Juin 2016 à 24 heures.
Les Collèges électoraux sont convoqués le samedi 18 Juin 2016.
Le scrutin sera ouvert à 07 heures et clos à 18 heures.
MINISTERE DES TRANSPORTS
Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret fixant les conditions d’insertion, d’évolution et
d’exploitation dans l’espace aérien des aéronefs circulant sans personne à bord en République
Gabonaise.
La révision de la réglementation devenue nécessaire, permettra l’harmonisation et l’intégration des
drones dans le système national de l’aviation civile.
Aussi, le projet de décret détermine t-il, non seulement les enjeux opérationnels, techniques mais
circonscrit également les questions juridiques liées à l’utilisation de ce type d’aéronefs.
MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET DE LA
MODERNISATION DES CADRES JURIDIQUES ET INSTITUTIONNELS
Le Conseil des Ministres a marqué son accord au projet de décret portant réorganisation de l’Ecole
Nationale d’Administration, en abrégé « ENA ».
L’Ecole Nationale d’Administration est un établissement public à caractère administratif, doté de la
personnalité juridique et jouissant de l’autonomie de gestion administrative et financière.
Aussi, la réorganisation dont il est question dans le présent décret permettra d’arrimer l’Ecole
Nationale d’Administration aux évolutions aussi bien de l’administration gabonaise que des systèmes
de formation, notamment le système LMD adopté par notre pays et actuellement appliqué au sein de
nos universités.
Pour son fonctionnement, l’ENA comprend, outre le Conseil d’Administration, la Direction Générale
et l’Agence Comptable.
MINISTERE DE LA PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT ET DES RESSOURCES NATURELLES
DE LA FORET ET DE LA MER
Le Conseil des Ministres a entériné le projet de décret fixant les conditions d’exploitation du
Kévazingo, du Moabi et de l’Ozigo.
Ce projet de décret qui autorise l’exploitation, la transformation et l’exportation des essences cidessus mentionnées, vise l’augmentation de la productivité dans les concessions forestières et la
diversification de la gamme des produits ouvrés, en vue de rendre les entreprises du secteur forêtbois plus compétitives.
Par ailleurs, il est dorénavant fait obligation aux opérateurs économiques de n’exporter les produits
du Kévazingo et d’Ozigo qu’à condition qu’ils soient issus de la troisième transformation.
EN MATIERE DE POLITIQUE GENERALE
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION
REGIONALE
Le Conseil des Ministres a marqué son accord pour la nomination de Madame Marante HARWOOD,
en qualité de Consul Honoraire de la Grande Bretagne à Libreville.
En outre, le Conseil des Ministres a-t-il pris acte de ce que, dans le cadre du renforcement de la
coopération entre la République Populaire de Chine et la République Gabonaise, les détenteurs de
passeports diplomatiques ou de Services sont désormais exemptés de visa ; et ce, conformément aux
dispositions de l’article 10 de l’accord, entré en vigueur le 05 février 2016.
AU TITRE DES MISSIONS, SEMINAIRES ET CONFERENCES
MINISTERE DE LA COMMUNICATION, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT
Le Conseil des Ministres a approuvé l’organisation d’un séminaire de formation des professionnels
des médias publics et privés sur toute l’étendue du territoire national.
Ceci, dans le cadre d’appui au processus électoral par le renforcement de la liberté de la presse et
de la sécurité des Journalistes.
Enfin, le Conseil des Ministres a entériné les mesures individuelles suivantes :
PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
– Conseiller Politique : M. Florent MBA SIMA. – Chargés de Mission du Président de la République :
 Mme Reine BIVIGOU, en remplacement de M. BOUTOUNDOU Joël ;  M. Jean Pierre OTEMBO, en
remplacement de M. Nicolas MOUNDZIEGOU MAYILA.
MINISTERE DE LA SANTE, DE LA PREVOYANCE SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE
DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SOCIALE
– Directeur Général : Mme Irène EYONAU épouse KENGUEL. – Directeur Général Adjoint : Mme
Virginie NTOUTOUM.
DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES SOCIALES
– Directeur Général : Mme Nadine Olga ANOUO ABIALA épouse EMBINGA. – Directeur Général
Adjoint : M. Noël SAMA.
DIRECTION GENERALE DU BIEN ÊTRE
– Directeur Général : M. Jean Félix MOUBOUYI MIDOKO. – Directeur Général Adjoint : Mme
Pamela BARRE KOUMBA épouse NGOUABITH.
DIRECTION GENERALE DE LA FAMILLE
– Directeur Général : Mme Agnès GNANGUI épouse NGOGUENDONG. – Directeur Général Adjoint :
M. Etienne NKOMA.
DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTION DE LA FEMME DE LA FEMME ET DU GENRE
– Directeur Général : Mme Brigitte BIKAHMENDOME. – Directeur Général Adjoint : Mme Paule
LISSENGUET YAPA.
DIRECTION GENERALE DE LA VEUVE ET DE L’ORPHELIN
– Directeur Général : Mme Micheline OTOUNGA.
– Directeur Général Adjoint : M. Jean Daniel EDOU OBAME.
DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTION DES ASSOCIATIONS DU SECTEUR DE L’ACTION
SOCIALE
– Directeur Général : Mme Ghislaine Camille BENGA NDONG.
– Directeur Général Adjoint : M. Hugues MBADINGA.
CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE MERE-ENFANT JEANNE EBORI
– Directeur Général : M. Jean Rémy OSSIBADJOUO.
– Directeur Général Adjoint 1 : Dr Pélagie OBONE NZE.
CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LIBREVILLE (CHUL)
– Directeur Général Adjoint 2 : Dr Wenceslas YABA.
INSTITUT D’EPIDEMIOLOGIE ET DE LUTTE CONTRE LES ENDEMIES SANITAIRES (IELE)
– Directeur : Dr Grégoire BIYOGHE OBAME.
INSTITUT D’HYGIENE PUBLIQUE ET D’ASSAINISSEMENT
– Directeur : M. Valère EDZANG ZO’O.
ECOLE NATIONALE POUR ENFANTS DEFICIENTS AUDITIFS (ENEDA)
– Directeur : M. Jean Sylvestre NZONG MOMBO.
SERVICE D’AIDE MEDICALE ET D’URGENCE (SAMU)
– Directeur : Dr Jean Luc KAINE.
CENTRE NATIONAL D’HEMODIALYSE
– Directeur : Mme Armelle MBOUROU, confirmée.
PROVINCE DE L’ESTUAIRE
– Directeurs Régionaux de Santé : – Libreville / Owendo : M. Antoine NDZENGUE, confirmé ; –
Région Ouest : Mme Félicité MBENG.
HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DE MELEN
– Directeur : Dr Vincent BOUSSOUGOU.
PROVINCE DU HAUT-OGOOUE
– Directeur Régional de Santé : M. Franklin NTSAGAMBA NGOUOMI.
CENTRE HOSPITALIER REGIONAL AMISSA BONGO DE FRANCEVILLE
– Président du Conseil d’Administration : M. Jules KAMI.
PROVINCE DU MOYEN OGOOUE
– Directeur Régional de Santé : Dr Julien MEYONG.
CENTRE HOSPITALIER REGIONAL GEORGES RAWIRI DU MOYEN-OGOOUE
– Président du Conseil d’Administration : M. Romain OMANDA.
PROVINCE DE LA NYANGA
– Directeur Régional de Santé : M. Thierry Noël MAMBOUNDOU.
CENTRE HOSPITALIER REGIONAL DE TCHIBANGA
– Directeur Général : M. Paul Timothée MBOUMBA.
PROVINCE DE L’OGOOUE-IVINDO
– Directeur Régional de Santé : Dr Aimé Pamphile BEKALE ELLOGUET.
PROVINCE DE L’OGOOUE-LOLO
– Directeur Régional de Santé : M. Anasthase KEBA MOUKOUMI.
PROVINCE DE L’OGOOUE-MARITIME – Directeur Régional de Santé : Dr Clé OVONO EDZO.
PROVINCE DU WOLEU NTEM CENTRE HOSPITALIER REGIONAL D’OYEM
– Président du Conseil d’Administration : M. Jean Michel ELLA ESSONE.
OFFICE PHARMACEUTIQUE NATIONAL – Président du Conseil d’Administration : M. Edouard
ONDIMBA.
MINISTERE DE LA FORMATION PROFESIONNELLE ET DE L’INSERTION DES JEUNES
AGENCE NATIONALE DE FORMATION ET DE PERFECTIONNEMENT PROFESSIONNELS
CONSEIL D’ADMINISTRATION
MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES POUVOIRS PUBLICS
MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS
– M. Blanchard ONANGA DJILA.
MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DE L’ECONOMIE, DE LA PROMOTION DES
INVESTISSEMENTS ET DE LA PROSPECTIVE
– Mme Amélie Félicité BANGA EBOUMI.
MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET DE LA
MODERNISATION DES CADRES JURIDIQUES ET INSTITUTIONNELS
– Mme Yolande MEVIANE.
MINISTERE DU TRAVAIL ET DE L’EMPLOI
– M. Franck ONDO METOGO.
MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DES TRAVAUX PUBLICS ET DE L’AMENAGEMENT DU
TERRITOIRE
– MM.  Aristide MANFOUMBI ;  Lucien EPIMI GUIA.
MINISTERE DE LA SANTE, DE LA PREVOYANCE SOCIALE ET DE LA SOLIDARITE NATIONALE
– M. Jean Baptiste OBAME NTOUTOUME.
AGENCE NATIONALE DES BOURSES DU GABON
– M. Hubert MVE ESSONO.
MAIRIE DE LIBREVILLE
– M. Joseph MOUDZIEGOU.
CONSEIL DEPARTEMENTAL DU KOMO MONDAH
– M. Jean Baptiste OBAME.
MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES OPERATEURS ECONOMIQUES
CHAMBRE DE COMMERCE DU GABON
– M. Alain REMPANOT.
CONFEDERATION PATRONALE GABONAISE
 Mme Jacqueline BIGNOUMBA. MM.  Jean Médard MADAMA ;  Régis LOUSSOU KIKI.  Jean
Sylvain NDONG ;  Lucien OGUENDHA ;  Roland ABA’A.
CONFEDERATION NATIONALE DU PATRONAT GABONAIS
– M. Claude AKOULOU.
SYNDICAT NATIONAL DES PETITS METIERS
– M. Alfred BOLA BOLA.
MEMBRE DU COLLEGE REPRESENTANT LES PARTENAIRES SOCIAUX
COSYGA – M. Philippe DJOULA.
USAP – M. Fridolin MVE MESSA.
MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L’INTEGRATION
REGIONALE
AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE DU CONGO
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Lieutenant-Colonel Vincent de Paul
KATOUA SOUMANGA.
– Deuxième Conseiller : Lieutenant Moran Kuthy NDZALOUYA.
AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE DU CAMEROUN
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Capitaine François d’Assises
BOUKA ESSONO.
– Deuxième Conseiller : Lieutenant Martin NDAMBA.
AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE GABONAISE PRES LA REPUBLIQUE FRANCAISE
– Conseiller chargé de l’Emi-Immigration, Chef d’Antenne DGDI : Capitaine Paterne ONTSAGHA
MICKOTO.
MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE
CABINET DU MINISTRE :
– Directeur de Cabinet : Mme Estelle NKALE BOUGHA OBOUNA épouse GNANGA, en
remplacement de M. Mick MOUBEBA LONDO.
CENTRE INTERNATIONAL DE RECHERCHES MEDICALES DE FRANCEVILLE (CIRMF)
– Président du Conseil d’Administration du CIRMF : Pr Jean Raymond NZEZE, Médecin, Général de
Corps d’Armée.
MINISTERE DE L’ENERGIE ET DE RESSOURCES HYDRAULIQUES
DIRECTION GENERALE DE LA SETEG
– Directeur Général : M. Olivier MOUCKOKO, en remplacement de Mme
Françoise NGOMO, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE, DE L’ECONOMIE, DE LA PROMOTION DES
INVESTISSEMENTS ET DE LA PROSPECTIVE
DIRECTION GENERALE DE LA DETTE
– Directeur Général Adjoint : M. Fernand NGOUSSI.
SOCIETE D’ENTREPOSAGE DES PRODUITS PETROLIERS (SGEPP)
CONSEIL D’ADMINISTRATION
– Président du Conseil d’Administration : Mme Pauline AWA DZETE en remplacement de M.
François BANGA EBOUMI.
MINISTERE DES TRANSPORTS
DIRECTION GENERALE DES TRANSPORTS TERRESTRES
– Directeur Général Adjoint 1 : Mme Pierrette OYANE ZUE.
– Directeur Général Adjoint 2 : M. Martin NDONG NDOUTOUMOU.
AGENCE DE REGULATION DES TRANSPORTS FERROVIAIRE (ARTF)
– Secrétaire Exécutif : M. Dieudonné YEMBI, en remplacement de M. Martin NGOUA OBAME, admis
à faire valoir ses droits à la retraite.
– Secrétaire Exécutif Adjoint : M. Anatole KABOUNOU ONKONY, en remplacement de M. Augustin
MASSOSSO BENGA, admis à faire valoir ses droits à la retraite.
– Conseillers :
MM :
 Justin NDOUDANGOYE, en remplacement de Mr. Michel KALA DANA admis à faire valoir ses
droits à la retraite.
 Jean Marc ELLA SIMA, en remplacement de Mme Layola NTSAME NGUEMA, admise à faire valoir
ses droits à la retraite.
DIRECTION GENERALE DE LA SECURITE ROUTIERE (DGSR)
– Directeur Général Adjoint 1 : M. Corine BITOUOLI.
– Directeur Général Adjoint 2 : M. Guy Patrick EKOME NZENG.
MINISTERE DES MINES ET DE L’INDUSTRIE
ECOLE DES MINES ET DE LA METALLURGIE DE MOANDA (E3MG)
– Président du Conseil d’Administration : M. Jean Valentin LEYAMA.
DIRECTION GENERALE
– Directeur Général de l’Ecole des Mines de Moanda : M. Etienne MVOULA.
SOCIETE GABON MINING
– Directeur Général Adjoint : M. Joseph MAKITA NGADI.
MINISTERE DU BUDGET ET DES COMPTES PUBLICS
CABINET DU MINISTRE
– Chargés d’Etudes : Mmes :
 Murielle Bétina MOUYEYE BOUESSE, confirmée ;  Doris Elvire MATAMBA, confirmée ;  Ornella
Charline Isabella MACHAKA ONGUENET ; MM. :
 Michel DAMAS ALAFOU ;  Ted Stéphane ADIMINGA KOUNA.
MINISTERE DE LA CULTURE, DES ARTS ET DE L’EDUCATION CIVIQUE
CABINET DU MINISTRE
– Conseiller chargé de la Conservation du Patrimoine Culturel : M. Jean Bosco NGUEMA
NDOUTOUMOU.
– Conseiller chargée de la Promotion et des Evénements Culturels : Mme Perpétue Amélie Charlotte
NDONG.
– Chargés d’Etudes : Mmes :  Elda ZALEBE ELLA ;
 Joséphine ITOUMBA ; MM. :
 Jean Romain NZAOU ;  Joël OLLOMO ASSOUMOU.
MINISTERE DE L’ECONOMIE NUMERIQUE ET DE LA POSTE
SOCIETE DE PATRIMOINE DES INFRASTRUCTURES NUMERIQUES
– Administrateur : M. Jean Bernard AMANI ONANGA, en remplacement de M. Justin BOLA BOLA.
MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE ET DE L’ENSEIGNEMENT TECHNIQUE
DIRECTION GENERALE DES PATRIMOINES ET DES EQUIPEMENTS
– Directeur Général : M. Dieudonné WAYI, en remplacement de M. Simplice MOUANGO
BOUNGUENDZA.
Je vous remercie.
FIN.
Le magasin CECADO du PK 12 ravagé par les
flammes
Photo @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Un incendie d’une rare violence a ravagé le
magasin CECADO situé au rond-point du PK12, à un endroit très accessible en
voiture notamment sur la route nationale N°1, rapporte plusieurs sources
concordantes.
Les sapeurs pompiers venus circonscrire et éteindre l’incendie n’ont signalé aucun mort. Les dégâts
matériels sont cependant très importants. Un court circuit serait à l’origine de l’incendie, selon
Gabon Télévision (service public).
Construit récemment, le magasin appartient à l’un des plus gros distributeurs au Gabon, le groupe
CECAGADIS. Le groupe a une réputation solide pour son respect des normes et de qualités.
Vivi Mapassa
Le chiffre d’affaires de Maurel & Prom en
baisse de 18% au 1er trimestre 2016
Photo @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe
pétrolier Maurel & Prom, au premier trimestre 2016 s’élève à 58 M€ contre 70 M€
pour la même période de 2015 annonce le groupe français présent au Libreville,
Gabon (Gabonactu.com dans un communiqué.
Cette baisse de 18 % est due à la baisse des prix du pétrole (prix de vente en baisse de 33 % à 32,6
$/b contre 48,8 $/b au premier trimestre 2015).
Les quantités d’huile produites ont quant à elles augmenté de 22 % à 19 910 b/j en part Maurel &
Prom, auxquelles s’ajoutent les quantités de gaz livrées à Tanesco en Tanzanie à hauteur de 22,8
Mpc/j en moyenne au premier trimestre 2016, soit une production totale en part M&P de 23 717
bep/j contre 16 529 bep/j au premier trimestre 2015.
Au Gabon, la production s’est maintenue au-dessus de 28 000 b/j en janvier et février. Mi-mars 2016,
l’opérateur de l’oléoduc a de nouveau entrepris des travaux de renforcement de la ligne
d’évacuation 12 » entre la station Coucal et la jonction avec l’oléoduc 18 ». Ainsi la production a été
limitée entre le 13 mars et le 5 avril 2016. Elle a repris progressivement et s’établit à 29 700 b/j (à
100 %), soit 23 760 b/j en part M&P, en moyenne sur les deux dernières semaines. Sur ces bases,
l’objectif annuel de production à 28 000 b/j (100 %) en moyenne est maintenu.
En Tanzanie, le Groupe a fourni en moyenne 47,6 millions de pieds cube par jour (100 %). Les
livraisons de gaz dépendent de la demande de la compagnie nationale TPDC.
Malgré cette conjoncture difficile, Maurel & prom maintien son objectif annuel de production au
Gabon à 28 000 b/j.
Carl Nsitou
La Directrice Générale de l’UNESCO salue la
mémoire de l’artiste musicien congolais Papa
Wemba
Papa Wemba @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – La Directrice Générale de l’UNESCO, Irina
Bokova, a salué la mémoire de l’artiste musicien congolais Papa Wemba, décédé le
dimanche 24 avril 2016 alors qu’il venait de se produire sur scène au Festival des
Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA) en Côte d’Ivoire.
« Papa Wemba était une légende absolue de la musique Congolaise et son héritage est immense, à la
fois sur le plan artistique et moral. Sa musique a nourri les luttes des peuples d’Afrique pour la
liberté et la dignité par l’art. Il a été un moteur de la renaissance culturelle africaine, et l’un des
soutiens de la scène artistique à travers tout le continent. Sa participation au Festival des cultures
urbaines à Abidjan est à son image : un engagement artistique et social total auprès de la jeunesse,
jusqu’à son dernier souffle. J’exprime au nom de l’UNESCO mes plus vives condoléances à sa
famille et ses proches, au peuple de la République Démocratique du Congo, dont il a fait rayonner la
culture à travers le monde. » a déclaré la Directrice générale Irina Bokova.
Légende vivante de la musique congolaise et africaine, Papa Wemba – nom de scène de l’artiste Jules
Shungu Wembadio Pene Kikumba – est l’un des plus grands artistes de la rumba congolaise, il a
inspiré des générations de talents et marqué durablement le paysage culturel à l’échelle du
continent africain. En 50 ans de carrière de chanteur et d’acteur, Papa Wemba a émerveillé le
monde par sa voix, son style – y compris vestimentaire car il était l’un des rois de la SAPE – sa
présence scénique et son immense répertoire musical. Il participait il y a quelques semaines au
lancement de la 9ème édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo, au siège de l’UNESCO,
avec A’Salfo, initiateur du festival et Ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO.
Gaston Ella
Ali Bongo « évangélise » 1 500 jeunes sur ses
rêves pour le Gabon
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba
a « évangélisé » jeudi à Libreville durant plusieurs minutes plus de 1 500 jeunes
rassemblés dans l’amphithéâtre de l’Ecole normale supérieure de l’enseignement
technique (ENSET) à l’occasion de la célébration de la Fête nationale de la
Jeunesse.
Candidat à sa propre succession, le numéro un gabonais a profité de cette tribune pour expliquer
aux jeunes son programme de « l’égalité des chances » qui le tient à cœur.
« Je vous l’ai dit, personne ne devra rester sur le bord de la route. C’est pourquoi, au-delà des
filières de formation universitaires et professionnelles classiques, j’ai lancé différents programmes
pour permettre à chaque jeune qui en a la volonté de trouver sa place dans notre société. (…) C’est
également le sens profond qu’il faut donner au Programme pour l’Egalité des Chances », a-t-il
déclaré devant des jeunes venus de tout le pays et de plusieurs établissements scolaires de la
capitale.
Lancé par le Président de la République il y a deux mois, le Programme pour l’Egalité des Chances
permet notamment d’améliorer la formation professionnelle par l’introduction de nouveaux
programmes mais aussi la création de centres de formation. L’ambition est d’offrir aux jeunes les
mêmes outils pour se construire un avenir professionnel.
« L’Etat continuera, malgré les difficultés, à assumer pleinement ses missions pour apporter à
chaque jeune une éducation, une formation et un métier (…) Mais vous aussi, vous devez faire votre
part. C’est-à-dire vous impliquer davantage dans la construction de votre avenir. Je compte sur vous
pour me soutenir et faire en sorte que l’égalité soit réelle », a ajouté le Chef de l’Etat.
Ali Bongo accompagné de plusieurs membres de son gouvernement a également évoqué avec les
jeunes le programme « un jeune : un métier ».
Lancé il y a un mois, ce programme permettra dans sa première phase d’offrir une formation de 3
mois à 3 000 jeunes désœuvrés et déscolarisés.
L’objectif du programme est d’assurer l’autonomisation des jeunes à partir des Activités
Génératrices de Revenus (AGR).
Ali Bongo a enfin rappelé aux jeunes présents dans l’amphithéâtre que sous son mandat, il a valorisé
les bourses des étudiants.
La Fête nationale de la Jeunesse a été créée en 1980. Sa première édition a eu lieu en 1981.
Antoine Relaxe
GABON : près de 600 ivoiriens vont quitter le
Gabon
Les président Ouatara et Côte d’Ivoire et Bongo Ondimba du Gabon entretiennent d’excellentes relations @ DR
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – L’ambassade de Côte Ivoire à Libreville est
prise d’assaut ce matin par plusieurs dizaines d’Ivoiriens résident au Gabon ayant
répondu à l’offre de gouvernement de leur pays d’assurer gracieusement leur
rapatriement, a appris Gabonactu.com.
La plupart sont des sans papiers. Cette opération de rapatriement est prise en charge par l’Etat
Ivorien dont les ressortissants seront transportés gracieusement par la compagnie Air Côte d’Ivoire.
Cette décision a été prise lors du conseil des ministres du 10 mars 2016. Le rapatriement se fera par
vague.
Il n’y aurait rien avoir avec le processus électoral au Gabon. Les sans papiers profiteraient du retour
de la paix dans leur pays pour vivre une nouvelle expérience car au Gabon, sans papiers, il est
difficile de trouver un travail valorisant et bien rémunéré.
La Côte d’Ivoire a organisée une opération similaire au début de l’année 2015 au Togo.
Mélanie Yacoubou
France : remise des prix des Awards de l’info
2015 ce samedi à Paris
Paris, France (Gabonactu.com) – Les Awards de l’info 2015 récompensent les
meilleurs gabonais cette année, des hommes et des femmes qui se sont illustrés
par leur posture, leurs actions au cours de l’année écoulée.
La cérémonie aura lieu ce samedi 30 avril 2016 à l’Espace Matières Grises dans le 20è
arrondissement de Paris.
Les lauréats qui seront récompensés à cette occasion, ont été désignés en toute transparence après
une opération de votation en ligne qui s’est déroulée du 23 décembre 2015 au 10 février 2016.
Doté de 7 grands prix, l’évènement récompense ainsi le citoyen, la femme, le politicien, le sportif,
l’artiste, la diaspora et sacre l’engagement national d’une personnalité gabonaise à œuvrer pour le
bien commun de notre société.
On dénombre sept catégories pour cette première édition, qui comprend le prix de l’engagement
national décerné par la rédaction d’Info241.
Pour le reste, il revenait aux internautes de choisir : le citoyen gabonais de l’année entre : Bruno
Mboulou Beka, Anges Kevin Nzigou, Vivien Pea, Anges Landry Mbeng dit Lanlaire et Dana Manga
Mackanga dite Tata Huguette).
Le politicien gabonais de l’année en lice : Ali Bongo, Alain Claude Bilie-By-Nzé, Jean Ping, Alexandre
Barro Chambrier et Jean de Dieu Moukagni-Iwangou.
La femme gabonaise de l’année en lice : Sylvia Bongo, Albertine Maganga Moussavou, Sidonie Flore
Ouwé, Annie Léa Meye et Paulette Oyane Ondo).
Le sportif gabonais de l’année : concourent dans cette catégorie : Pierre-Emerick Aubameyang,
Anthony Obame, Taylor Mabika, Géraldine Robert Yema et Didier Ibrahim Ndong.
L’artiste gabonais de l’année en compétition : J-Rio, NG Bling, Arielle T, Allexis Abessolo et Keurtyce
Essam kwass).
Enfin, dans la dernière catégorie il sera couronné : le gabonais de la diaspora de l’année y
concourent : Nadia Origo, Gloria Mika, Célestin Ella Ollomo, Joelle Ndong et Landry Ami
Washington.
Lazard M.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
234 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler