close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Actu Défense - Ministère de la Défense

IntégréTéléchargement
Actu Défense
Synthèse de l’actualité du ministère de la Défense
4 mai 2016
Déplacement du ministre en Afrique
Du jeudi 28 au samedi 30 avril, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, s’est rendu successivement au
Nigeria, au Tchad et en Côte d’Ivoire, pays partenaires avec lesquels l’objectif de lutte contre le terrorisme est partagé. Ce déplacement avait notamment pour vocation de préparer le grand sommet sur la sécurité dans la région
qui se tiendra prochainement au Nigéria.
M. Le Drian a rencontré ses homologues et leur a réaffirmé le soutien de la
France. Il s’est également adressé aux forces françaises présentes dans la
zone.
Au Nigéria, au terme d’un haut comité de défense, les deux ministres se sont
entendus sur une feuille de route visant à densifier encore la coopération en
matière de lutte contre le terrorisme ainsi que la sécurité maritime dans le golfe
de Guinée.
Au Tchad, membre du G5 Sahel, le ministre a été accueilli par Evelyne Decorps, ambassadrice de France au Tchad, et par le général de division Patrick Bréthous, commandant l’opération Barkhane, avant de rencontrer le Président de la République,
M. Deby. Le ministre s’est adressé aux militaires de l’opération Barkhane, rappelant
l’efficacité de l’opération Serval puis celle de la régionalisation de la mission au format Barkhane. Le ministre a par ailleurs indiqué que les nombreux motifs de satisfaction ne doivent pas faire oublier les défis qu’il reste à relever. Il a salué la mémoire des trois soldats morts au combat en avril dernier au Mali, le maréchal des logis-chef Damien Noblet, le brigadier-chef Michael Chauwin et le brigadier Mickaël Poo-Sing.
La Côte d’Ivoire, où le ministre a achevé son déplacement, fait également face à des
défis sécuritaires. Après s’être rendu sur la plage de Grand Bassam où s’est produit
le récent attentat, il s’est exprimé devant les forces françaises en Côte d’Ivoire, annonçant l’augmentation de leur nombre de 580 à 900 militaires. Elles constitueront
désormais la Base opérationnelle avancée (BOA) de la façade ouest de l’Afrique.
Avec les forces françaises de Djibouti et les forces françaises aux Émirats Arabes
Unis, cette force constituera l’un des trois réservoirs de troupes françaises. « Ces Bases opérationnelles avancées
seront les forces d’intervention immédiate et les points d’entrée de l’armée française dans ces différentes régions.
En plus de ces trois réservoirs de forces, notre dispositif en Afrique comprendra deux pôles opérationnels de coopération au Sénégal et au Gabon, chargés de mettre en œuvre les actions de formation et de conseil au profit des pays
africains voisins ». Article du ministère de la Défense - Discours du ministre aux Forces françaises en Côte d’Ivoire
Jens Stoltenberg et le Comité militaire de l’Alliance à l’île Longue
Mardi 26 avril, le secrétaire général de l’OTAN, Jens
Stoltenberg, et des membres du Comité militaire de l’Alliance ont
effectué une visite au commandement de la Force nucléaire stratégique française à l'île Longue, dans le cadre de la modernisation de
la posture de dissuasion et de défense de l'OTAN qui sera à l'ordre
du jour du sommet de Varsovie, en juillet. M. Stoltenberg a souligné
que ce sommet serait l'occasion de s'assurer que le dispositif de
dissuasion de l’OTAN est crédible et adapté et que les forces conventionnelles et nucléaires de la France contribuent à la sécurité et
à la défense du territoire et des populations de l'Alliance.
Site de l’OTAN
Actu Défense
Page 2
Rencontre avec le ministre portugais
Rencontre avec l’ambassadeur roumain
Mardi 3 mai, Jean-Yves Le Drian a reçu son homologue
portugais Azeredo Lopes. Ensemble, ils ont évoqué la
relation de défense franco-portugaise, marquée par
une grande convergence de vues. Le Portugal a répondu positivement à l’invocation de l’article 42-7 du Traité
de l’UE après les attentats, en annonçant le 24 mars
l’envoi d’une compagnie de 150 hommes en République centrafricaine, au profit de la MINUSCA.
Mercredi 4 mai, Jean-Marc Todeschini s’est entretenu
avec Luca Niculescu, ambassadeur de Roumanie en
France, pour évoquer la valorisation de la mémoire des
Balkans et de l’Europe orientale, dans le cadre du centenaire et de la mémoire du Front d’Orient.
Mémorial des civils dans la guerre
Dimanche 8 mai, le secrétaire d’État se rendra à
Falaise, dans le Calvados, pour inaugurer le Mémorial
des civils dans la guerre. La construction de ce mémorial répond au souhait exprimé par le Président de la
République, lors du 70e anniversaire du débarquement
en Normandie, le 6 juin 2014. Près de 400 000 civils ont
été tués entre 1939 et 1945. Dès 1943, les Alliés mènent des bombardements stratégiques en France
contre les installations allemandes, faisant des milliers
de victimes parmi la population. À partir du 6 juin 1944,
les bombardements sur les points stratégiques normands s’intensifient. Ce mémorial sera le premier en
France consacré entièrement aux civils.
La coopération opérationnelle franco-portugaise est
dense en particulier entre les deux marines, notamment dans le golfe de Guinée.
Rencontre avec le ministre estonien
Mardi 3 mai, le ministre a également rencontré Hannes
Hanso, ministre de la Défense d’Estonie. L’Estonie a été
parmi les premiers États membres à réagir lors du recours à l’article 42-7. La France participe depuis 2014 à
la surveillance de l’espace aérien balte en assurant régulièrement la prise en charge des missions de police
du ciel (Air Baltic Policing) de l’OTAN (mai-août 2014 en
renfort de la Pologne, prochain créneau septembredécembre 2016). France et Estonie entretiennent par
ailleurs une coopération active en matière de cyberdéfense (centre d’excellence cyber de l’OTAN à Tallinn).
Du 19 au 21 avril dernier s’est d’ailleurs déroulé un
grand exercice international de cyberdéfense, Locked
Shields, à Tallinn. La France a participé avec 26 autres
nations alliées à cet évènement rassemblant 600 participants, conduit par l’OTAN, qui a attiré de nombreux
pays observateurs.
Commémorations 2nde Guerre mondiale
Dimanche 8 mai, le ministre et le secrétaire d’État aux
Anciens combattants et à la Mémoire seront aux côtés
du Président de la République pour les commémorations à l’Arc de Triomphe.
Fort de Queuleu
Lundi 9 mai, Jean-Marc Todeschini se rendra à la préfecture de Moselle à Metz pour signer la convention
relative à la réhabilitation partielle du Fort de Queuleu.
Il présidera le comité de pilotage relatif au monument.
Note aux rédactions
Actualités de la défense
Centenaire de l’ONACVG
Vendredi 6 mai, Anne
Hidalgo, maire de Paris,
accueillera l’ONACVG dans
les salons de l’Hôtel de ville
de Paris pour célébrer son
centenaire. Un film retraçant l’histoire de l’ONACVG
sera notamment diffusé.
Contact presse :
07 61 93 73 47
Actu Défense
Page 3
Armée de terre : colloque
Mardi 10 mai, la revue
Inflexions organise, sous le haut
patronage du chef d’état-major
de l’armée de terre, un colloque intitulé « l’autorité dans
tous ses états ».
Renseignements et inscription
Marine nationale : opération déminage
A la suite de la découverte, le 25 avril dernier, d’une
soixantaine d’engins explosifs datant de la Seconde
guerre dans un blockhaus sur la plage de Réville, dans
la Manche, une opération de neutralisation et de destruction a été conduite mardi 3 mai par le Groupe de
plongeurs – démineurs (GPD) Manche de la marine de
Cherbourg. Les habitants de la commune concernés
par le dispositif de sécurité d’un rayon de 1 000
mètres autour de la zone d’intervention ont été évacués. Un arrêté a été émis par le préfet maritime de la
Manche et de la mer du Nord afin d’interdire toute
activité en mer ou sur la plage et une vedette de la
gendarmerie maritime était déployée en mer pour
assurer la sécurité du plan d'eau. Après une première
extraction de 40 obus du bloc de béton, les plongeursdémineurs ont constaté la présence d’un nombre important d’engins explosifs. 134 obus ont pu être retirés du bloc de béton avant d’être neutralisés.
Tout au long de l’année, le GPD Manche
effectue des missions
de neutralisation d’engins historiques en
mer et sur les plages
de la façade maritime
Manche-mer du Nord.
Ces opérations s’inscrivent dans le cadre de la posture
permanente de sauvegarde maritime. Un dispositif
permanent et polyvalent mobilise l’ensemble des unités de la marine stationnées ou opérant en Manche et
en mer du Nord, qui incluent, entre autres, des patrouilleurs, la chaîne sémaphorique, le détachement
hélicoptères de service public de l’aéronautique navale ou des fusiliers marins. La marine défend les approches du territoire national. La Manche est l’une
des voies maritimes les plus fréquentées au monde.
En 2015, la marine a neutralisé dans cette zone 1 427
engins (dont plus de 800 en mer), représentant
l’équivalent d’environ 46 000 kg de TNT.
A lire : dossier spécial « Défense maritime du territoire » dans Cols Bleus - Vidéo explicative
Actualités des opérations
Levant : opération Chammal
En Irak, Daech continue de perdre du terrain. Sur le
front Nord, l’organisation terroriste consacre ses
moyens à la défense en profondeur de Mossoul. Au
Sud, dans la vallée de l’Anbar, Daech est bousculé par
les forces irakiennes. La libération de la ville de Hit et
la poursuite des opérations de contrôle des villages
environnants privent Daech d’un important point clef
de la vallée de l’Euphrate.
Cette cité servait de quartier général au groupe
terroriste depuis la chute
de Ramadi en janvier et
permettait le ravitaillement en vivres et munitions de ses combattants
dans l’Anbar. En restreignant leur capacité de déplacement et de communication, cette conquête contribue directement au démantèlement de l’organisation
terroriste et permet aux forces de sécurité irakiennes
de concentrer leurs efforts sur d’autres zones d’action
le long de l’Euphrate.
En Syrie, la coalition a maintenu la pression sur le
groupe terroriste en poursuivant les frappes dans la
profondeur du dispositif. Il s’agit de poursuivre la stratégie d’affaiblissement de Daech, en détruisant systématiquement ses moyens de combat et ses capacités
logistiques.
Activités du 27 avril au 3 mai
Depuis le 27 avril 2016, la force Chammal a poursuivi
ses opérations aériennes contre Daech en réalisant 50
sorties dont 40 de bombardement et 9 de recueil de
renseignement. Au total 15 frappes ont détruit 43
objectifs de Daech. Tout en maintenant son engagement en appui des forces irakiennes engagées au sol,
la force Chammal a détruit cette semaine un important site de fabrication d’explosifs et de véhicules suicides, dont la taille a nécessité la réalisation de deux
raids consécutifs pour permettre sa mise hors d’état
de production. Au cours de la semaine, 13 frappes
d’appui au sol en soutien des FSI ont été réalisées en
Irak, en faisant effort sur les secteurs de Hit, Fallujah
et Mossoul. 2 frappes planifiées ont été conduites en
Irak : - Le 29 avril une patrouille de 4 Mirage 2000D et
deux patrouilles de 2 Rafale ont réalisé un raid dans la
région de Al Qaim contre un ancien site industriel
transformé en centre de fabrication d’engins explosifs
improvisés et de véhicules suicides.
- Le 30 avril, le même site, compte tenu de son étendue, a de nouveau été frappé par une patrouille de 4
Mirage 2000D et deux patrouilles de 2 Rafale.
Actu Défense
Page 4
Bande sahélo-saharienne : opération Barkhane
Dans la BSS, la situation sécuritaire reste sous contrôle
des forces partenaires. La semaine a été marquée par
la visite des ministres des affaires étrangères français et
allemand au Mali et au Niger. Au cours de son adresse
à Gao, M. Jean-Marc Ayrault a rendu hommage à l’engagement des soldats de la force Barkhane : « Votre
combat est un combat contre le fanatisme, contre la
barbarie, pour la paix et la liberté. Ce combat, nous le
mènerons jusqu'au bout ».
Au Mali, le forum de Ménaka s’est tenu les 29 et 30
avril. Il rassemblait des représentants de l’État malien,
des autorités traditionnelles, des groupes armés signataires, ainsi que les forces internationales. Son objectif
était de poursuivre le dialogue dans le cadre de la recherche d’une sortie de crise au Nord-Mali.
ACTIVITES DE LA FORCE BARKHANE
Cette semaine, la force Barkhane a maintenu son engagement auprès des partenaires du G5 Sahel, en particulier au Mali, où la force appuie des opérations menées par les Forces armées maliennes (FAMa) dans les
régions de Tombouctou et d’Ansongo.
Dans le domaine aérien, les équipages de la force
Barkhane ont poursuivi leurs missions en réalisant 42
sorties depuis le 27 avril 2016. Au total, ils ont mené
6 sorties chasse, 18 de recueil de renseignement et
de ravitaillement, et 18 de transport de troupes et de
matériels sur l’ensemble de la zone sahélosaharienne.
Appui des forces armées maliennes dans la région
d’Ossau
Depuis le 10 avril 2016, les Détachements de liaison et
d’appui opérationnel (DLAO) 3 et 4 d’Ansongo et de
Tombouctou ont conduit une succession de missions
de contrôle de zone en appui des FAMa, dans les secteurs dans lesquels s’était déroulée l’opération Ossau
(au mois de mars 2016).
Pour exploiter les effets bénéfiques de cette opération
et maintenir la pression sur les Groupes armés terroristes (GAT), les FAMa ont multiplié les opérations et
maillé le terrain. Cet engagement favorise la reprise
durable des échanges économiques dans la région, au
bénéfice de la population.
Ce type d’opérations, conduites dans la durée et qui
imposent une préparation systématique commune au
FAMa et au DLAO, renforce le lien entre les deux
forces. La répétition des opérations conjointes
(Butastur, La Madine et Gabi, pour ne citer que les
plus récentes) a permis d’établir une véritable relation
de confiance et un partage de savoir-faire entre soldats français et maliens.
Composés chacun d’une trentaine d’hommes, les
DLAO disposent d’un large éventail de savoir-faire, en
particulier dans la lutte contre les engins explosifs improvisés, le guidage aérien ou le soutien médical. Placés au plus près des FAMa, et en liaison avec la MINUSMA, la force de l’ONU, leur mission est de les accompagner, de les conseiller et de les appuyer.
Contacts presse opérations et CEMA :
09 88 68 28 65 / 09 88 68 28 66 - emapresse@gmail.com
Le prochain point presse se déroulera le jeudi 12 mai (Salle Koenig)
Produit par le bureau porte-parole de la Délégation à l’information et à la communication de la défense (DICoD)
Directeur de la publication : Pierre Bayle
Rédacteur en chef : CF Lionel Delort
Rédacteurs: CC Alexis Edme, Chloé Ruard, Marie-Astrid Lefeuvre, Pauline Royer-Briand
CONTACTS PRESSE : 09 88 67 33 33 ou presse@dicod.defense.gouv.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
2 052 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler