close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Balle de match

IntégréTéléchargement
http://www.racingstub.com (http://www.racingstub.com)
09/05/2016 22:30
Cette page peut être consultée en ligne à l'adresse http://racingstub.com/articles/17297-balle-de-match
(http://racingstub.com/articles/17297-balle-de-match)
Balle de match
4.6 / 5
(5 notes)  06/05/2016 05:00  Avant-match  Lu 1.511 fois  Par navacro, lucas14  5 comm.
La Meinau devrait à nouveau afficher complet. © rachmaninov
Le Racing a l’occasion, en accueillant le CA Bastia à 21h, de vivre une soirée qui restera dans les annales.
Il peut retrouver le monde professionnel et définitivement redorer son blason.
Alors que l’épilogue de la saison approche, cette 31ème journée peut s’avérer décisive dans la course à la montée. Avec 8
points d’avance sur le 4ème, Amiens, et 7 points sur le 3ème, Orléans, le RCS peut voir son avance passer à 10 points sur une
des deux équipes et ainsi empêcher tout retour lors des 3 dernières journées.
On ressort les calculettes
La situation est connue des supporters maintenant, c’est la même que lors de la dernière journée de la saison précédente. Il
faut gagner, bien sûr, et espérer un nul d’un concurrent, ou une défaite de l’autre. Alors que cette petite partie à trois n’a pas
souri aux Alsaciens un an auparavant, la grosse différence réside dans le moment où cette journée charnière intervient. Alors
que la saison passée, le Racing avait obtenu ce match décisif au prix d’un énorme retour sur la 2ème partie de saison, cette
fois il aurait même pu régler cette affaire quelques semaines plus tôt. Quoi qu’il arrive, il restera trois autres balles de match
pour entériner la montée. Il s’agit maintenant de ne pas trembler.
Ce qui est certain, c’est que l’on évitera (normalement) toute fausse rumeur euphorisante dans les travées de la Meinau, les
résultats des concurrents directs étant déjà connus à la mi-temps. Mais avant de guetter les scores sur les autres pelouses, il
faut faire le travail sur la notre. Et c’est fort de ses 24 matchs sans défaite à domicile que le Racing compte bien faire sa partie
du job.
Gagner, et Bastia ?
Mais en face, il y a une équipe corse qui voyage plutôt bien sur le continent (5ème équipe à l’extérieur) et qui se retrouve
encore concernée par le maintien, avec 5 points d’avance sur le premier relégable, dans un championnat qui n’a pas encore
délivré tous ses secrets (9 points seulement entre le 3ème et le 14ème). Il ne faut pas non plus oublier le match aller où le
Racing s’était incliné 1-0 lors d’un mois de décembre qui a concentré la majorité des défaites strasbourgeoises (3 sur les 5 au
total).
Cette équipe de Bastia qui s’appuie sur un meilleur buteur avec 6 réalisations seulement (Sadia Thioub) ne se laissera
assurément pas faire. Et il ne faudrait pas leur permettre d’ouvrir le score, connaissant la faculté des Corses à maintenir une
avance (aucune défaite pour le CAB après avoir défloré la marque…)
Finir le travail
La dynamique strasbourgeoise, qui reste tout de même sur 8 matchs sans défaite, n’est pas des plus rayonnantes. Les 4
derniers résultats se sont soldés par un partage des points, alors qu’au moins 3 fois la victoire tendait les bras aux bleus. Même
si la défense paraît toujours solide malgré quelques errements sanctionnés cash ces dernières semaines, c’est de l’autre côté
du terrain que le problème réside.
Avec un seul but marqué par match en moyenne sur l’ensemble de la saison, le rendement offensif est trop limité. Le
printemps aura vu fleurir un grand manque d’efficacité devant les cages adverses et les ciels et blancs auront expérimenté
toutes les situations possibles de raté (penalty, multiples face à face, buts refusés, transversales, glissades…)
On peut louer toutefois l’amélioration de la pression offensive faite sur l’adversaire, après avoir longtemps gagné petit, mais
regretter grandement l’absence de concrétisation des nombreuses occasions. Le vent va cependant peut être tourner pour une
équipe qui sera au grand complet, ne déplorant l’absence que des joueurs blessés jusqu’à la fin de saison (Kanté et Pouye).
Le grand bleu
Il y a cependant des circonstances atténuantes à cette frilosité récurrente. L’enjeu d’une accession cette année était vital pour
le club, et il est surement passé avant le jeu aux yeux de Jacky Duguépéroux (http://racingstub.com/persons/6/) en passe de
devenir, encore plus, une légende sur les rives du Krimmeri.
L’attente de l’officialisation de la montée au second échelon est énorme et promet une fête mémorable. Les six saisons
passées dans les bas-fonds du football français sont interminables pour un club qui rêve de fêter son 110ème anniversaire à un
niveau qu’il n’aurait jamais dû quitter, et retrouver des adversaires de son standing même si le derby, le vrai, attendra peut
être encore un peu…
Cette équipe ne fait pas lever les foules, c’est certain, mais la passion pour ce club peut renverser des montagnes. A l’aube du
bilan de ces années passées au purgatoire, l’énorme satisfaction aura été le regain d’engouement autour du Racing. Les
supporters, qui n’auront jamais laissé le stade de la Meinau sonner creux, méritent une fin en apothéose pour cette saison qui
se devait d’être la dernière dans une division jusque-là maudite.
Dans une Meinau pratiquement pleine, une résurrection pour le club phare du football alsacien ferait couler beaucoup d’encre,
et assurément quelques larmes.
navacro, lucas14
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
103 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler